[TEST] Realme 8 : un milieu de gamme un peu myope

Notre avis sur le smartphone Realme 8

Les smartphones font partie intégrante de la vie quotidienne, tout le monde en a, ou presque. Mais pas simple de trouver le meilleur rapport qualité / prix. Il faut donc souvent partir sur des marques montantes, qui innovent et gardent des prix serrés pour atteindre leur cœur de cible. Et c’est le cas de Realme, que nous vous avons déjà présenté via les tests du Realme 7, du X3 super zoom et de la Realme Watch.

La marque a lancé sa nouvelle série 8 dédiée au milieu de gamme et le Realme 8 est le standard de cette nouveauté 2021. Sur le papier, ce Smartphone va allier des caractéristiques convaincantes pour un prix doux. Il embarque une batterie de 5000 mAh, quadruple objectifs photos dont un à 64 Mpx, 6Go de RAM, 64 à 128 Go de mémoire, vraie double SIM, mémoire extensible… entre 199 et 249 € !

Realme 8 : unboxing et prise en main

La marque chinoise, qui fait partie du groupe BBK Electronics à qui appartient également les marques Oppo, OnePlus, a été créée le 4 mai 2018, le jour de le « journée nationale de la jeunesse ». Realme cible avant tout les jeunes en leur proposant des produits innovants et abordables afin qu’ils puissent profiter de smartphones performants sans se ruiner. Le slogan de la marque, qui est celle ayant connu la plus forte croissance courant 2020, est « Dare to Leap » ou « Osez sauter le pas ». Voyons s’il faut le sauter avec ce nouveau produit.

Le Realme 8 est livré dans la boite jaune orangé propre à la marque. Elle est très sobre : un « 8 », la marque et c’est tout.

Sur l’arrière, vous avez quelques caractéristiques remarquables et les infos constructeurs. On va donc à l’essentiel.

Le type de conditionnement reste toujours le même, mais on ne change pas quelque chose qui marche car il faut bien avouer que le smartphone est très bien protégé.

Le Realme 8 est posé sous un « étui » en carton jaune qui comprend :

  • Les sempiternels guides de garantie, de démarrage et de sécurité,
  • Une coque en silicone transparente qui permettra de protéger votre appareil tout en le gardant visible et petit outil pour ouvrir le tiroir porte SIM.

Au fond de la boite, sous le R8, vous trouverez un chargeur secteur et un câble USB-C pour charge rapide. La marque ne propose pas de simple chargeur mais du « Dart Charge », c’est-à-dire une charge ultra rapide grâce à ce bloc 30W, 5AV, 6A. En 26 min, vous aurez 50% de charge et 100% en 65 min ! Vous n’êtes donc pas prêt d’être à sec !

Le Realme 8 est un téléphone avec un design assez standard sur le marché. Nous avons testé la version Cyber Silver (il en existe aussi en Cyber black. La première impression est malgré tout très bonne. La marque n’utilise pas de matériaux bas de gamme. Nous sommes sur des produits de qualité avec une excellente finition. Sa taille est aussi dans la moyenne des produits du marché avec 16,1 cm de long sur 7,4 de large. En revanche, il est assez fin avec à peine 8 mm. Mais si vous ajoutez les capteurs photo, vous arrivez à 1 cm, pour 177 grammes.

La face avant comporte un capteur frontal de 16 MPX. Le ratio de l’écran par rapport à la surface totale est de 90,8% ce qui vous fait un écran 20 : 9 de 6,4 pouces (16,3 cm env.). Niveau solidité, Realme a opté pour du Gorilla® Glass 2.5 D de chez Corning ®. Il ressemble beaucoup au Realme 7. La tranche est en matériau métallisé, relativement solide.

Là où la marque a fait un choix clivant, c’est pour l'arrière. La coque en plastique est toujours traitée de façon à lui donner un aspect métallique et irisé. C’est encore le cas ici mais le slogan de la marque « Dare to Leap » est inscrit en gros sur l’un des côtés. Et ça, ça plait ou pas. Apple met bien sa pomme partout, pourquoi pas un slogan ? Mais bon, nous sommes moyennement fans. Pourquoi ne pas avoir permis une sorte de personnalisation ? Choisir nous même un message par exemple ? Ou rien du tout ? Bref, faute de goût ou pas, cela dépend de chacun.

Vous avez également sur l’arrière 4 capteurs photos en surélévation de 2 mm par rapport au reste de l’appareil. Attention donc si vous n’utilisez pas de coque car ils peuvent très facilement se rayer ou du moins porter directement sur la surface où le téléphone est posé.

La marque nous avait déjà habitué à cela avec ses autres smartphones, mais cela fait toujours plaisir : nous avons ici un vrai téléphone double SIM ! C’est-à-dire 2 cartes nano-SIM ET une carte micro-SD (donc mémoire extensible). Cela change des dual-SIM hybrides où vous devrez choisir entre sacrifier l’une des cartes pour étendre la mémoire ou sacrifier la mémoire pour avoir un second numéro…

Sur la tranche droite, vous trouverez 2 boutons :

  • Un double bouton volume + et -.
  • Le bouton marche / arrêt.

Il est également possible d’activer votre téléphone en le soulevant et de le débloquer par reconnaissance faciale ou empreinte digitale. La reconnaissance faciale fonctionne très bien, avec ou sans lunettes et dans une luminosité acceptable. La reconnaissance papillaire va se faire en posant votre doigt sur le bas de l’écran. Vraiment pratique et réactif, vous pouvez même venir modifier les animations de la zone de lecture pour personnaliser votre smartphone.

Sur le dessous, vous avez une prise jack de 3,5 mm et la fiche USB-C Il y a également les sorties de l’unique haut-Parleur « externe » du téléphone.

Concernant le système d’exploitation, nous avons droit à la version 2.0 de Realme U.I, très proche voir identique à ColorOS V11 que vous avez sur le Reno4 5G. Vous aurez également le droit à Android 11 Red Velvet Cake ! A l’utilisation, la surcouche maison ne prends pas le pas sur l’Android Stock mais permet une personnalisation très simple (plus de 1000 possibilités) comme mettre Alexa en assistant vocal par défaut, changer les animations mais également en faire beaucoup plus au niveau de la gestion des applis. On se retrouve très facilement dans les différents paramètres et elle a le mérite d’être très légère.

En revanche, par défaut au niveau de la barre de lancement rapide, vous avez Yandex, le moteur de recherche russe. Choix assez particulier car les recherches seront en russe. Heureusement, Google est aussi disponible. Et c’est d’ailleurs Google Assistant qui est l’assistant vocal de base du téléphone et non Alice, l’assistant vocal de Yandex. Le nom ressemble un peu à celui d’Amazon, non ? Vous pourrez donc vous passer de cette extension.

Lors de la première mise en service, il vous sera demandé vos identifiants Google afin de configurer automatiquement Google Play, Gmail et autres applications de la firme. Il y a quelques applications préinstallées de la part de Realme et par Google mais avec 128 Go de mémoire, vous aller pouvoir vous faire plaisir. A l’utilisation, il est fluide et agréable. L’écran réagi bien, précis et sensible. D’autant que c’est un très bon écran.

Le Realme 8 est doté d’une batterie de 5000 mAh. Avec la Dart Charge, ce sont des heures de plaisir qui s’annoncent ! Une telle capacité permet de tenir 40 jours avec le téléphone en veille. Vous pourrez écouter de la musique en streaming pendant 98h, jouer pendant 10h, regarder 23h de vidéo (vous pouvez vous faire la totale de Big Little Lies et avoir encore un peu de jus) ou passer un appel pendant 43 h ! Pendant nos tests (vidéo, jeu, appel, surf, photos…), ces durées ont pu être confirmées.

Au niveau de la connectivité, pas de changement avec le R7, nous restons sur du basique : 4G, Wi-Fi 5, bi-bande, Bluetooth 5.1 et NFC. Une version 5G est annoncée ce jour. Pas de Wi-Fi 6.

Caractéristiques de base :

  • Dimensions : 16,06 x 7,39 x 0,799 cm pour 177 grammes,
  • Ecran : 20:9, 6,4″
  • Robustesse : Gorilla® Glass 2.5 D
  • Résistance à l’eau : Aucune info.
  • Mémoire : 64 ou 128 Go en interne, 6 Go de RAM. Possibilité de mettre une micro SDXC.
  • Carte SIM : double nano SIM
  • Système d’exploitation : Android 11
  • Batterie : 5000 mAh, chargement USB C, 30W, 5V, 6A
  • Réseaux : 2G, 3G et 4G
  • Connectivité : Wi-Fi 5 (2,4 et 5 GHz)
  • GPS : GPS/AGPS?Beidou?Glonass
  • Autres : NFC, Bluetooth 5.1
  • Capteur d’empreinte : oui, pouce sur l’écran
  • Reconnaissance faciale : oui

Vous avez sûrement remarqué qu’il existe 2 capacités de mémoire différentes. En effet, il y a une version à 199€ et une autre vers 249€. La seule différence sera la capacité de stockage (64 ou 128 Go), les autres caractéristiques seront les mêmes. Mais pour 50€ de plus, nous vous conseillons de partir sur la plus pêchue dès le début.

Encore une fois, Realme vend du rêve avec la configuration au regard du prix : de la mémoire, du vrai dual SIM, une autonomie conséquente, reconnaissance papillaire et faciale… Même si son design n’est pas original, ses matériaux standards mais de bonne qualité, nous avons été séduits par cette première prise en main. Il est en effet agréable à utiliser, réactif et bien proportionné. Le capteur d’empreinte fonctionne très bien. La personnalisation assez importante est aussi un gros point fort.

Realme 8 : le son

Regardons ce que nous réserve le Realme 8 au niveau sonore. Fidèle à ses principes, la marque l’a pensé pour plaire au plus grand nombre et être polyvalent. Il va ainsi prendre en charge un grand nombre de formats. A noter qu’il n’a pas de traitement logiciel préinstallé comme certaines marques (SONY et son DSEE par exemple). Vous avez à disposition le lecteur audio Android et les égaliseurs intégrés, mais aussi et surtout ceux de vos applications de streaming. Pas d’application d’écoute maison non plus, car comme la plupart des gens n’écoutent qu’en streaming, on peut comprendre que la marque ne perde pas de temps avec un lecture maison qui ne servira pas. Cela semble d’ailleurs être la politique de BBK car il en est de même sur Oppo.

Même si ce smartphone est sur le segment milieu de gamme, il est très bien équipé pour le traitement audio. Il va ainsi prendre en charge des formats tout à fait basiques avec perte (lossy, comme PM3, AAC…) et ceux sans perte (lossless) comme les FLAC, l’APE ou le WAV. Et pour que cela soit complet, il est nécessaire que le Bluetooth suive derrière. En effet, à part si vous écoutez la musique avec un casque filaire, il faut que le BT prenne aussi en charge les codes Hi-Res. Et là encore, très bonne surprise, il supporte également les codecs Hi-Res Wireless comme le LDAC ou l’APTX HD. Et ça, c’est top !

Nous l’avons testé avec des appareils prenant en charge le BlueTooth Hi-Res audio Wireless comme le Sony WH-1000XM4 mais aussi avec des appareils plus accessibles comme les Tronsmart Apollo Bold (Aprt X seulement) et un entre deux avec les Jabra Elite 75 t. Et vraiment, le rendu est excellent. Vous pourrez vous faire réellement plaisir à condition d’avoir également un fournisseur de streaming gérant l’Ultra-HD comme Amazon Music par exemple. Nous passons à 24 bits / 48 KHz (alors que l’entrée est en 24 bit/ 96 KHz)

Il est également doté d’un hautparleur « externe » permettant de diffuser le son par la tranche inférieure du téléphone. Il est assez bon mais va vite saturer et déformer les sons. Par contre, à volume modéré, vous pourrez écouter de la musique ou regarder un film sans problème.

Au niveau communication, le rendu va grandement dépendre du réseau mais également du téléphone de votre interlocuteur. Mais franchement, rien à redire. Son clair, bien distinct et très bonne compréhension de la part de la personne au bout.

Caractéristiques audio

  • Haute-résolution : oui. Audio haute résolution et audio haute résolution sans fil.
  • Formats pris en charge : AAC (format de base avec perte successeur du MP3) / APE (format lossless du WAVE) / FLAC (format libre sans perte, utilisé pour le streaming HD, 2001) / AMR (plutôt dédié à la parole) / MID (ou MIDI) / MP3 / OGG (format de compression libre) / WAV (format Microsoft / IBM) / WMA (format Microsoft) /MKA (gratuit)
  • Formats audio Bluetooth : SBC (Pour format avec perte), AAC (Pour format avec perte), APTX, APTX HD (utilisé pour l’écoute de musique HD en Bluetooth sans perte de qualité), LDAC (format SONY utilisé pour l’écoute de musique HD en Bluetooth sans perte de qualité)
  • Divers : Prise jack audio 3,5 mm

Realme 8 : le jeu et la lecture vidéo

Les deux étant indissociables, nous traitons ces deux sujets en même temps. Ils demandent chacun un bon écran et des couleurs claires et stables.

Commençons par la partie gaming. Le Realme 8 va embarquer le même SoC que le Realme 7. Et comme les performances et les caractéristiques d’un appareil dépendent en grande partie du SoC, cela explique que nous avons des téléphones très proches (trop ?). Il embarque le SoC MediaTek helio G95. Ce dernier est un processeur Octo-core avec 2 cœurs Cortex-A76 cadencés à 2,05 GHz et 6 cœurs Cortex-A55 cadencés à 2,0 GHz. La firme l’utilise au maximum pour la gestion de son écran, mais ce dernier en a encore sous le coude pour la mémoire vive et le stockage. C’est un « System on a Chip (SoC )» qui est un très bon moyen de gamme. Il embarque également un processeur graphique ARM Mali G76 MC4.

La taille même de l’écran va permettre à la fois de s’immerger dans les jeux mais aussi dans vos vidéos. C’est un format 20:9, bien plus large qu’un 16:9 et permettant une vision périphérique plus importante pendant le gaming. Dans le cas présent, Realme a doté sont téléphone d’un écran de meilleur qualité que le R7. Nous sommes sur un écran Super AMOLED FHD+, donc 2400 x 1080, 16,7 millions de couleurs. Ce type d’écran développé par SAMSUNG permet des contrastes encore plus importants et une luminosité plus franche que l’AMOLED et cela en consommant bien moins. D’où les différences d’autonomie entre le R7 et le R8 alors que la batterie est la même. La marque ne communique pas sur la fréquence de son écran mais cela est tout à fait adapté à la lecture de vidéo en streaming. La dalle permet une très bonne gestion des couleurs, des sombres profonds et des couleurs bien présentes. Les dégradés sont également très bien gérés (pas de phénomène de halo ou de flou). Le taux de contraste est très bon et la luminosité, avec 1000 nits au maximum (1000 bougies ou candelas par m²), est excellente. L’image est vraiment très nette, le FHD+ fait des merveilles.

Concernant le jeu, vous pourrez faire tourner sans problème particulier des titres gourmands comme Call of Duty Mobile ou Asphalt 9. Realme a pensé au gaming dès le début non seulement avec son processeur Helio G95 mais également grâce à un taux de réponse tactile de 180 Hz, qui est très bien si vous faites des jeux de tir demandant de toucher son écran en permanence. Pour le jeu de voiture Asphalt, pas de problème particulier, même avec les paramètres à fond. Pas de latence, les jeux sont fluides avec une très bonne qualité d’image et une bonne réactivité et cela malgré 6 GB de RAM.

Sur le principe, le Realme 8 est donc tout à fait adapté à la lecture vidéo et aux jeux. Il est même pensé pour cela dès le début. Alliez à cela un son d’un très bon niveau et autant dire que vous allez vous régaler !

Bien entendu, pour le surf sur internet, gérer plusieurs applications en même temps ou jongler entre de multiple fenêtre ne lui posera aucun problème.

Caractéristiques vidéo

  • Processeur : SoC MediaTek helio G95
  • Haute-résolution vidéo : oui. Ecran Super AMLOED FHD+ 2400 x 1080.
  • Fréquence : Fréquence d’actualisation non communiquée, fréquence de numérisation tactile de 180 Hz
  • Formats d’images pris en charge : JPG/BMP/PNG/GIF/HEIC
  • Formats vidéo pris en charge : avi/mp4/3gp/3g2/3gpp/3gpp2/m4v/flv/f4v/webm//wmv/asf/mov/qt/ts/m2ts/mts/mkv

Realme 8 : photo et capture vidéo

Pour l’instant, c’est un carton plein pour ce Realme 8, mais vous allez voir que la gestion photo va un peu amoindrir nos ardeurs… Sur le papier, tout est pourtant idyllique.

En retournant le R8, vous voyez qu’il a été doté de 4 capteurs photographiques :

  • Un capteur principal de 64 MPX, 6 lentilles, ouverture F/1,79. Comptez environ 20 Mo par photo.

C’est le mode 64 MPX qui s’en sort le mieux. Mais pas de zoom possible. L’ouverture permet des photos lumineuses et assez nettes. En revanche, si vous utilisez le monde standard (le plus utilisé) vous allez vite déchanter. Les photos présentent toutes, ou presque, un flou au niveau des détails, tel des coups de pinceau, et pas seulement sur les bords. Quand vous les regardez sur PC, c’est flagrant. Les couleurs sont aussi soit saturées, soit désaturées.

Et si voulez utilisez le zoom ? Oubliez. Même s’il est doté d’un zoom numérique x 10, il est inutilisable ou presque. Regarder par exemple cette photo de moutons avec un zoom x2. Rien n’est net.

Un autre exemple ? Zoom x 1, x2, x 5 et x10. Le x2 est le maximum. Nous avons utilisé les photos les plus exploitables pour ce montage.

  • Un capteur ultra grand angle de 119° de 8 Mpx, 5 lentilles, ouverture F/2.25. Gros problème avec ce capteur qui est digne d’un Fish Eye ou presque. La photo suivante parle d’elle-même, rien n’est droit.
  • Un capteur Noir et Blanc de 2 Mpx, ouverture F/2.4,
  • Un capteur macro de 2 Mpx, ouverture F/2.4. Précision maximale à 4 cm. Il n’est vraiment pas au point non plus tellement il est presque impossible d’avoir une photo nette.

Le HDR est également pris en compte, mais cela fait maintenant parti de la normalité. Le système est aussi doté d’une « IA » qui va venir détecter le sujet ou la scène que vous êtes en train de photographier afin d’adapter l’ouverture et les paramètres en fonction. Pas d’application photo dédiée mais des évolutions notables des fonctions Android. Vous aurez le mode expert que l’on retrouve sur beaucoup de produits actuels où vous viendrez jouer avec les ISO, la couleur des blancs, la luminosité, le temps d’ouverture… Il y a également un mode nuit qui ne fait pas de miracle même si rend les images plus nettes et claires que le mode normal, elles restent un peu floues. En effet, en faible luminosité, il n’est pas tout au niveau.

Avec mode nuit :

Sans mode nuit :

Sans mode nuit

En revanche, le mode nuit étoilée est génial. Il s’agit en fait de laisser le téléphone en place pendant 4min30 de temps de pause afin de photographier le ciel. Et le résultat est excellent.

Si vous êtes adepte des selfies, vous pourrez vous tirer le portrait avec le capteur frontal SONY de 16 Mpx, f./ 2.45 ! Il y a bien sûr les modes portraits, beauté et tout ce qu’il faut pour vous rendre un peu plus avenant.

Nous sommes peut-être un peu rudes avec le Realme 8 mais force est de constater que la marque nous a habitué à mieux, bien bien mieux. Les personnes souhaitant un Smartphone pouvant remplacer un appareil photo basique passeront leur chemin. Masi il peut satisfaire ceux qui cherchent simplement à prendre des clichés à la volée.

Caractéristiques photo

  • Focus : Auto-Focus de type PDAF. C’est un auto-focus passif à détection de phase.
  • Autres : flash photo, éclairage, technologie HDR (grande gamme dynamique), mode nuit, panorama, bokeh, tilt shift…
  • Zooms : zoom numérique x 10
  • Formats des photos : JPEG, DNG

La partie vidéo va en partie souffrir des mêmes constats. Le fonctionnement reste le même que pour la fonction photo. Vous allez même pouvoir filmer en 4K ! Cependant, là aussi, les faibles luminosités ne sont pas les bienvenues. Ne prenez pas de vidéo en deçà de 1080p car vous serez très vite déçu du résultat en 720. C’est la condition sine qua non pour avoir un minimum de netteté. Dans des conditions normales, les vidéos en 4K seront nettes, avec des couleurs bien équilibrées et bien restituées. Vous pouvez aussi zoomer et activer le HDR si vous le souhaitez. Dans les paramètres, vous pouvez choisir ce que vous souhaitez : 4K, FHD ou HD, nombre d’images par seconde (30 ou 60).

Vous aimez les ralentis ? Parfait ! Le Realme 8 vous permet de capturer des séquences en FHD ou HD à 120 ou 240 IPS !

Nous sommes donc là aussi sur une fonction polyvalente : vidéo à la volée ou vidéo plus travaillée, plus mise en scène… La marque vous donnant la possibilité d’utiliser les fonctions de base ou, au contraire, de les adapter à votre besoin. Vous avez également un système de stabilisation assez efficace.

Caractéristiques vidéo

Realme 8 : notre test en vidéo

Pour vous faire une idée plus concrète du realme 7, jetez un œil à notre vidéo. Abonnez-vous à notre chaine et likez, ça fait toujours plaisir !

Une offre de lancement est proposée jusqu'au 30 Avril 2021 chez Cdiscount avec une remise immédiate de 20€ soit un prix d'achat de 229.00€

Pour conclure sur ce test du realme 8, nous sommes sur une conclusion en demi-teinte. Ce smartphone est tout simplement excellent concernant la vidéo, la musique, le streaming et l’utilisation au quotidien avec son écran Super AMOLED, son SoC dédié au jeu, sa qualité sonore Hi-Res Audio Wireless. Il est bluffant pour la gestion des jeux gourmands et vous serez aux anges avec un son superbe (si vous avez en plus le matériel adéquat) couplé à son écran vous immergeant totalement dans les films et les jeux. Pour 250€ maximum, cela serait un rapport Qualité/prix d’exception… Serait seulement… Car la gestion de la photographie gâte grandement l’ensemble. Nous sommes vraiment déçus de ce que Realme nous fournit. Nous avons été habitués à tellement mieux… Vraiment mieux. Les photos sont peu nettes, le grand angle donne un effet Fish Eye et la macro est presque inutilisable. Mais si cela ne concerne qu’un aspect logiciel, la marque va rectifier le tir très vite et là, nous serons sur du lourd.
Ai-je choisi Alexa ou m'a-t-elle choisi ? Disons qu’en tant que bêta testeur, c’est un peu les deux ! Et je ne regrette pas d’avoir rencontré notre assistante préférée ni cette aventure entreprise avec Alexien Modo. Technophile, autodidacte et aimant la vulgarisation, je cherche à rendre facile d’accès notre passion commune !