[TEST] Tronsmart Apollo Bold : des écouteurs intra-auriculaire TWS+ avec ANC

Les écouteurs intra-auriculaires, on aime ou on n’aime pas. Ils ne sont pas toujours simples à supporter mais ils ont l’avantage vu leur forme d’être au plus proche du tympan et de proposer par défaut une réduction passive de bruit intéressante. Alors, quand en plus, ils embarquent une réduction active de bruit (RAB ou ANC), ça peut vite être top. C’est ce que Tronsmart propose avec ses Apollo Bold.

Vendus en moyenne à 70€, vous aurez droit à des écouteurs True Wireless Stereo Plus (TWS+), ANC Hybride, 3 x 10h d’autonomie, IP45 et pouvant interagir avec votre téléphone pour lancer votre assistant connecté ! Du très bon moyen de gamme vendu au prix de l’entrée de gamme donc. Une bonne affaire ?

Tronsmart Apollo Bold : unboxing

Tronsmart est une entreprise spécialisée dans la fabrication d’accessoires audio. Eric Cheng, son fondateur, a commencé à concevoir une large gamme de gadgets et en 2013 a lancé la production de masse de ses inventions. Depuis, l’entreprise a réuni une équipe de professionnels de la R&D afin de créer et d’innover en permanence. Elle emploie plus de 200 personnes, dont un tiers sont des spécialistes en ingénierie. Son leitmotiv est : « si vous offrez au client des produits de qualité à un prix abordable, rien ne peut vous empêcher de vous développer ». Et c’est vrai que les prix sont relativement faibles au regard de la qualité. Mais regardons si c’est le cas cette fois-ci.

Les écouteurs Tronsmart Apollo Bold (ou l’audacieux Apollon si vous préférez) sont livrés dans un emballage relativement bien travaillé en cartons épais et impressions glacées. On retrouve le blanc et la touche orange de la marque. Un visuel du produit et la mise en avant des caractéristiques principales sur le recto (ANC, SoC, autonomie…) sont de mise alors que le verso vous présente l’ensemble, ou presque, des spécifications.

Il s’ouvre par le côté et tout le dessus va glisser telle une couverture de livre afin de vous laisser voir les produits au travers d’un plastique transparent. Plutôt bien vu. L’intérieur du rabat présente le fonctionnement de la réduction active de bruit hybride à grand renfort de graphiques.

En enlevant le premier intercalaire en plastique noir moulé à la forme des écouteurs et du boitier de rangement, vous aurez accès aux accessoires.

Les accessoires sont d’ailleurs plutôt sympathiques car, en plus de 4 embouts en silicone d’avance (tailles M et L) et le câble de branchement USB-C, vous aurez droit à une petite sacoche de rangement où l’ensemble des éléments pourra rentrer.

Les Apollo Bold de Tronsmart prendront place dans un boitier de chargement et de rangement en plastique noir mat et lisse. Il est en forme de rondelle de hockey de 7,9 cm de diamètre pour 3 cm de hauteur et 47g vide. Il est assez gros c’est vrai mais sa forme fait qu’il peut être mis dans une poche de pantalon sans problème.

Le dessus vient s’ouvrir pour venir y mettre les écouteurs grâce à un enclenchement magnétique. Vous remarquerez les inscriptions relatives aux marques de sécurités d’usage CE, FCC, RoHS… L’ensemble est de bonne facture et sans problème de finition. Vous avez sur le devant une petite LED donnant le statut de charge du boitier. Sur l’arrière, une fiche USB-C vous permettra de le brancher. La charge est tout à fait possible avec les écouteurs à l’intérieur. Une fois la boite elle-même chargée, comptez 2,5 heures, elle permettra de remettre à 100% vos écouteurs 3 fois de suite.

La LED sur le devant du boitier va vous informer sur le niveau de la batterie :

  • Rouge clignotante : en charge
  • Rouge éteinte : charge terminée
  • Blanche clignotante rapidement : plus de 10% de batterie
  • Rouge clignotante : moins de 10% de batterie

Les intra-auriculaires sont eux aussi en plastique noir de type ABS avec un tour en revêtement métallisée de couleur cuivrée. Le rendu est assez bon mais ils sont gros. Il y a encore plus gros comme on l’avait vu avec les Sony WF-XB700 mais ils sont assez imposants, alors que la mode est aux produits délicats et en rondeurs. Ils font 2,3 cm de diamètre, 2,1 cm de profondeur, dont 0,5 cm d’embout pour 3,5 grammes chacun.

Les oreillettes ont 3 parties distinctes :

  • L’oreillette qui viendra se mettre dans le conduit auditif. Celle de base est la taille S.
  • La partie intermédiaire, en plastique brillant et lisse, assez large, qui viendra aider l’écouteur à bien tenir dans le pavillon de l’oreille grâce à sa forme. Elle viendra se caler sur la conque de l’oreille.
  • La partie extérieure bicolor reprend le logo de la marque sur la surface tactile. En effet, ce disque noir est une seule et même zone de pilotage de l’écouteur par le bout des doigts. Vous avez également une LED vous indiquant le statut du produit.
    o Blanche clignotante rapidement : allumé mais non appairé
    o Blanche clignotante lentement : prêt à être appairer
    o Rouge et blanche en alternance : appairage
    o Rouge clignotante : batterie faible
    o Rouge clignotante deux fois : en charge et le niveau de la batterie est inférieure à 10%
    o Rouge clignotante lentement : en charge et le niveau de la batterie est supérieure à 10%
    o Le voyant rouge s’éteint : charge terminée

 

À LIRE :
Sony WF-XB700 : des écouteurs true wireless accessibles

En regardant en détails les écouteurs, vous verrez le trou du micro sur le bout du décrochement pointant vers le bas. Celui-ci sera utilisé pour les communications. Vous avez aussi un autre micro sur le dessus servant dans ce cas à l’ANC. D’ailleurs, sur les six micros des Tronsmart Apollo Bold, quatre seront utilisés pour la réduction de bruit. Sur l’intérieur des écouteurs, la marque a opté pour la mise en place d’un détecteur d’insertion. Grâce à lui, quand vous enlèverez l’un des écouteurs, la musique ou la vidéo en lecture se mettra en pause. Et recommencera quand vous le mettrez de nouveau en place.

Malgré cette taille, les finitions sont relativement bonnes, de même que la qualité des embouts fournis pour s’adapter à votre conduit auditif. Mais attention, si vous avez un pavillon étroit ou tout simplement de petites oreilles, ces écouteurs pourraient vous gêner. En effet, si vous les insérer à fond, ils tiendront très bien grâce à leurs trois points d’encrages (un dans le conduit auditif et deux autres sur la conque de l’oreille). Mais cela sera vite gênant pour certains. Vous pouvez moins les enfoncer, mais dans ce cas, attention à ne pas trop bouger car ils tiendront moins bien.

Une fois en place, ils ressortent un peu mais rien de bien méchant, même si esthétiquement, il y a mieux que ces Tronsmart Apollo Bold (comme les Oppo W51).

À LIRE :
OPPO Enco W51 : des écouteurs intra-auriculaires loin d’être moyens

Tronsmart Apollo Bold : caractéristiques techniques

Design :

  • Dimension du boitier : 7,9 cm de diamètre x 3 cm pour 47 grammes à vide.
  • Dimension des écouteurs : 2,3 cm de diamètre x 2,1 cm dont 0,5 cm d’emboute, pour 3,5 grammes chacun.

Au niveau du son :

  • Diaphragme de 10 mm en graphène, un dérivé du carbone synthétisé en 2004 seulement et qui coute la bagatelle de 100.000 USD/Kg.
  • Modes sonores : un seul de base mais possibilité d’avoir des modes préréglés via l’application Tronsmart.
  • Codecs Bluetooth pris en charge : SBC (codec de base avec pas mal de pertes), AAC (moins de perte, surtout avec les produits Apple) et aptX. Le codec aptX vous permettra d’avoir un son de bien meilleure qualité que les deux précédents codecs. On s’approche de la qualité CD mais nous ne sommes pas du tout en Loss-Les ni Hi-Res Audio.
  • Fréquences : de 20 à 20 000 Hz. C’est-à-dire tout ce que percevoir l’oreille humaine, donc un son très vaste.

Connectivité :

  • Bluetooth: 5.0 et 2,4 GHz. Profils A2DP/AVRCP/HSP/HFP. Tout ce qu’il faut pour du streaming et de la communication audio.
  • Connexion multipoint : non
  • NFC : non
  • Assistant vocal : pas intégré mais possibilité de lancer celui du téléphone.
  • TWS+ : connexion binaurale. Chaque écouteur sera lié indépendamment au smartphone. Ainsi, vous ne pouvez en utiliser qu’un seul. Cela permet une meilleure réactivité, peu de latence et une meilleure gestion stéréo.

Généralités :

  • Autonomie en lecture : 10 heures en mode lecture à 50%, 4 heures à 100%. 20 heures de plus en les rechargeant complètement dans l’étui, soit 30 heures au total. 10 min de charge donnent également 60 min d’écoute.
  • Temps de charge : 2,5 heures pour charger l’étui, 2,5 heures pour les charger dans l’étui.
  • Réduction de bruit : active hybride. Réduction de 35 dB.
  • IP 45 : résiste donc à la pluie et à la sueur.
  • Couleur : noir

Les caractéristiques sont excellentes sur le papier . Les Tronsmart Apollo Bold sont équipés d’un SoC Qualcomm QCC5124 dédié aux produits haut de gamme. C’est grâce à lui que le BT 5.0 est pris en compte et que l’autonomie est assez impressionnante. On peut reprocher que la marque n’ait pas pris en compte le codec Lossless aptX HD mais seulement le aptX, alors que le SoC le permet.

Tronsmart Apollo Bold : utilisation

Vous aurez deux possibilités pour utiliser vos écouteurs. Dans un premier temps, il vous faut les faire détecter par votre smartphone. Pour cela, sortez-les du boitier, ils se mettront automatiquement en mode appairage. Activez votre GPS et votre Bluetooth, cliquez sur les écouteurs quand ils apparaissent et sélectionnez « S’associer ». Et voilà ! heu, non… Il faut le faire maintenant pour le second écouteur. Vous vous rappelez, ils sont TWS+. Mais là où des marques arrivent malgré tout à les faire fonctionner en paire, ce n’est pas le cas de Tronsmart.

Il est possible de venir sélectionner le type de codec audio à utiliser directement dans les paramètres (SBC ou aptX).

Pour piloter vos Apollos et activer ou désactiver les différentes options, passez par le pavé tactile de chaque écouteur. Ils sont très réactifs et cela fonctionne assez bien. L’utilisation est la suivante et varie en fonction du côté :

  • Les deux indépendamment :
    o 3 appuis : ANC ON, OFF/ Mode ambiant.
    o 2 appuis : Play / Pause
    o 2 appuis quand votre téléphone sonne ou en communication : prendre l’appel et raccrocher
    o Appui de 2 sec : rejeter l’appel
    o 1 appui et maintenir 2 sec : lancement de l’assisant vocal du téléphone. A la première activation, vous pourrez choisir l’assistant à lancer : G.A. ou Alexa.
  • Gauche :
    o Un appui bref pour baisser le volume
    o Maintenir 2 sec pour la piste précédente.
  • Droite :
    o Un appui bref pour augmenter le volume.
    o Maintenir 2 secondes pour la piste suivante.

Logo application Tronsmart

Vous aurez également la possibilité de les utiliser via l’application Tronsmart, même si les mots utiliser et applications semblent incongrus vu le niveau. Une fois l’application téléchargée, ouvrez la et venez sélectionner les écouteurs Apollo Bold parmi les trois possibles. Appuyez ensuite sur connexion et… recommencez l’appairage à vos écouteurs… Les deux !. Et cela même si vos écouteurs sont déjà connectés à votre smartphone. Une perte de temps due à une application fonctionnant seule et pas dans un écosystème global. Mais attention, cela ne s’arrête pas là. A chaque fois que vous ouvrez votre l’application, il faudra recommencer, si vous revenez à la racine de l’application, il faut recommencer, même si vous êtes déjà connecté. Inutile.

Une fois dans l’application, vous pourrez venir activer ou désactiver l’ANC et le mode ambiant. Le mode ambiant permet d’amplifier les sons extérieurs afin de les rendre audibles dans les écouteurs, c’est l’inverse de l’ANC. L’intérêt est de vous rendre conscient de votre environnement comme dans la rue par exemple. C’est bien pratique. Ceci-dit, tous ces paramétrages sont déjà disponibles en physique.

Avec l’onglet du milieu, vous aurez accès à des profils de sons préétablis et non modifiables (avec une bien belle traduction du mot Rock). Le dernier onglet vous permet de venir modifier les actions à lancer quand vous appuierez sur le pavé tactile.

L’application vous servira également à permettre les OTA, mise à jour, des écouteurs. Alors là, attention, ce n’est pas si simple. Sortez l’un des écouteurs, faites-le reconnaitre, allez sur la partie mise à jour dans les paramètres et laisser faire. Comptez au minimum 5 min. Et recommencer ensuite avec l’autre. Eh oui, là encore, aucune gestion commune. Donc 10 min pour une mise à jour.

Vous l’aurez compris, l’application est vraiment mauvaise et sa seule utilité vient des OTA. Même les profils audios n’ont pas d’utilité car on ne peut rien modifier.

A noter que, pendant nos tests des écouteurs, la connexion s’est avérée assez pénible. En effet, en général, dès que vous sortez les écouteurs du boitier, ils se connectent à votre téléphone. Eh bien pas là. Il vous faudra toujours repasser par la case appairage avec le Bluetooth. Ce n’est pas long c’est sûr, mais c’est pénible. Et donc si vous mettez les écouteurs dans la boite en cours de journée, bingo, c’est reparti pour un tour. Pas de déconnexion en cours d’utilisation cela-dit, même si parfois le message de ré-association s’affiche alors qu’ils fonctionnent bien. Nous ne vous avons pas dit que les Tronsmart Apollo Bold sont dotés d’un système LDS (laser donc) pour une connexion plus stable et fiable ? Ben voilà, c’est fait. Et force est de constater que ce n’est pas pour ça que la connexion est simple.

Concernant le son, c’est une excellente surprise ! Depuis le début nous trouvons des défauts à ce produit (taille, application minable, pas de Hi-Res audio…), mais une fois dans les oreilles, c’est une autre histoire. Le son est très équilibré. Les basses sont présentes. Les médiums sont également de la partie. Les aigus ne sont pas métalliques ni nasillards. Les voix sont claires, les arrières plans bien précis. La stéréophonie est excellente. En revanche, nous ne sommes pas non plus sur du haut de gamme, le son manque un peu de profondeur, la spatialisation est bonne mais pas exceptionnelle… Vous ne tournerez pas la tête de côté en entendant un instrument arrivant de manière impromptue ou en ayant l’impression que l’on joue derrière votre dos. Mais cela dit, le rendu est quand même très bon et cela en fait des écouteurs polyvalents !

La réduction active de bruit est aussi très bonne et c’est là encore un point fort. Dire que nous avons une réduction de 35 dB nous semble exagéré mais disons que c’est en général ce qu’annonce les produits hauts de gamme (avec la même réserve sur la réduction totale). Les graves et les médiums sont très bien atténués mais les aigus sont un peu moins bien gérés. Ceci-dit, c’est quelque chose d’assez fréquent avec l’ANC. Cependant, il n’est pas possible de venir paramétrer cette réduction. C’est-à-dire que vous ne pourrez pas la mettre qu’à moitié par exemple. Soit vous vous « coupez » du monde, soit non. Le mode Ambiant fonctionne lui aussi très bien. Mais même constat, il n’est pas paramétrable.

Le système de détection de port des écouteurs fonctionne également à merveille. Il est aussi très pratique de n’en porter qu’un seul si vous le souhaitez.

Concernant son utilisation avec les assistants connectés, il faut être claire dès le début : nous ne sommes pas sur du Built-In. Cela veut dire qu’il n’y a ni Alexa, ni Siri, ni Google Assistant embarqués. Vous pourrez activer l’assistant de votre téléphone, à la condition que ce dernier ne soit pas en veille, sinon, rien ne se passe. Mais si vous êtes adepte du concept, vous pourrez gérer vos playlists à la voix, envoyer des routines ou exécuter des actions comme vous le faites avec votre smartphone.

En mode téléphone, le son est clair, à condition que le téléphone de votre interlocuteur ne soit de piètre qualité. Les résultats sont tout à fait satisfaisants sans être non plus exceptionnel.

Pour vous faire une idée des Tronsmart Apollo Bold, jetez un coup d’œil à notre test vidéo. N’oubliez pas vous abonner à notre YouTube et de liker !

En conclusion, ces écouteurs Apollo Bold sont une très bonne surprise. Pour environ 70 €, nous avons de vrais écouteurs sans fil stéréo binaurales, avec une ANC performante, un son tout à fait satisfaisant et polyvalent. Le codec aptX fait des merveilles et vous prendrez un réel plaisir sonore. Cependant, ils sont gros et peuvent donc être vite douloureux ou gênant. L’application Tronsmart n’a aucune utilité hormis les OTA et le système de connexion est assez pénible. Mais il est clair que nous avons des écouteurs d’un bon milieu de gamme au prix d’entrée de gamme. Les mélomanes passeront leur chemin, mais les personnes à la recherche du meilleurs rapport qualité / prix seront aux anges.

Ai-je choisi Alexa ou m'a-t-elle choisi ? Disons qu’en tant que bêta testeur, c’est un peu les deux ! Et je ne regrette pas d’avoir rencontré notre assistante préférée ni cette aventure entreprise avec Alexien Modo. Technophile, autodidacte et aimant la vulgarisation, je cherche à rendre facile d’accès notre passion commune !