Realme 9 5G : un smartphone Android polyvalent

Notre avis sur le smartphone Realme 9i 5G

Realme 9 5G

realme 9 5G - 4+64GB Smartphone, Processeur Qualcomm Snapdragon 695 5G, Écran 120 Hz ultra fluide,Triple appareil photo I.A. de 50 MP, Batterie puissante de 5 000 mAh, Meteor Black

Prix au : 18 août 2022 20 h 34 min

Nous ne vous présentons plus Realme, 5ème marque de Smartphone la plus vendu en Europe. Nous suivons la marque depuis ses débuts, ou presque, car elle arrive à proposer des smartphones au meilleur rapport qualité prix. Et contrairement à certains de ses concurrents, elle perdure dans cette optique.

Nous testons pour vous aujourd’hui le Realme 9 5G, version un peu upgradée du Realme 9i. Il vous propose une batterie de 5000 mAh, un triple objectifs photos dont un à 50 MPX, 4 Go de RAM + RAM virtuelle, 64 à 128 Go de mémoire extensible, ainsi qu’un écran de 120 Hz ! A partir de 259,99 €, est-ce un choix intéressant et pertinent ?

Realme 9 5G : unboxing et prise en main

Pour débuter ce test, soyons clairs dès le début, le Realme 9 5G est très proche du 9i. C’est en partie pour cela que nous n’avons pas fait de test vidéo, vu la similitude des appareils.

À LIRE :
Test Realme 9i : l’entrée de gamme le plus polyvalent ?

Comme pour tous les téléphones de moyenne gamme de la marque, le Realme 9 5G est livré dans une boite jaune orangé, assez solide et toujours très sobre : un « 9 » et la marque. Sur l’arrière, il y a malgré tout, en jaune sur noir, une synthèse des caractéristiques essentielles comme le processeur, la batterie, la charge rapide, le capteur à 50 MPX… et bien sûr, les infos plus spécifiques pour les IMEI, S/N….

Comme à son habitude, Realme vous fournie une protection d’écran, déjà en place, et une coque en silicone transparente qui permettra de protéger votre appareil tout en gardant visible la coque arrière et un petit outil pour ouvrir le tiroir porte SIM, ainsi qu’un guide rapide de mise en marche.

Vous avez en plus un chargeur USB-C, charge « rapide » mais pas très rapide…. Ce n’est pas du Dart Charge contrairement aux autres itérations du Realme 9. En effet, le chargeur 9V/2A de 18 W ne permettra de charger votre 9 5G qu’en 2h environ, pas moins…

Au niveau design et dimension, il est très standard. C’est le jumeau du 9i (et donc proche des 7, 8, 8i…) hormis la coque arrière, plus basique. Il fait 164,3 x 75,6 x 8,5 mm pour un poids de 191 grammes. Le capteur photo frontal est toujours présent sous forme de poinçon, en haut à gauche. L’épaisseur s’entend sans les excroissances des objectifs.

Le ratio de l’écran par rapport à la surface totale est de 90,8 % ce qui vous fait un écran 20 :9 de 6,6 pouces (16,6 cm environ). Même si cela n’est pas confirmé, la marque semble rester sur un Gorilla® Glass 2.5 D de chez Corning®. L’emplacement du capteur à selfie ne gène pas du tout. Seul le bas de l’écran sera dépourvu de zone d’affichage, d’où le ratio de 90,8%.

Alors que le 9i avait une coque arrière de type « SPD », nous sommes là sur quelque chose de bien plus standard. C’est-à-dire une coque plastique sans effet prismatique ou de couleur extravagante. Du passe-partout qui va exister en Noir Météorite (entre le noir et le bleu très foncé) et en Blanc Etoilé. Il est malgré tout salissant, donc mettez bien la coque en silicone fournie gracieusement par la marque. L’arrière comporte également 3 capteurs photos et un flash (en proéminence de presque 2 millimètres du téléphone)

Super nouvelle pour les adeptes des double SIM, comme à son habitude, la marque a équipé le Realme 9 5G d’un tiroir à vraie double SIM + carte micro SD, supportant jusqu’à 1 TO en SDXC !!! Très gros point fort !

Comme sur le 9i, vous aurez seulement 3 boutons pour le rendre le plus simple d’utilisation possible :

  • Sur la tranche droite, le bouton On/Off sert également de capteur d’empreinte du pouce (bonne réactivité). A noter que comme nous sommes sur une dalle IPS, il n’est pas possible d’avoir de capteur d’empreinte sur écran. Il est également possible de le débloquer par reconnaissance faciale, schéma et/ou mot de passe.
  • Sur la tranche gauche, vous trouverez les boutons de volumes plus et moins.

Au niveau de la tranche basse, vous y trouverez une prise jack de 3,5 mm et la fiche USB-C. Il y a également un micro et un HP externe en mono.

Sur la tranche haute, rien de particulier si ce n’est que vous aurez un HP dédié aux appels (et non à la musique), placé de façon à faire sortir le son par la grille de façade où vous collez votre oreille pour les appels. Les matériaux sont en plastique (tranche incluse) de très bonne qualité. Aucun problème de finition n’a été constaté sur le modèle testé.

A peu de chose près, nous sommes donc sur un appareil identique au 9i si ce n’est qu’il n’y a pas de double HP stéréo et une coque plus basique. En revanche, il va embarquer Android 12, Snow Cone, et la version 3.0 de Realme U.I, toujours aussi proche de l’Android Stock. Il est donc doté du top en matière d’OS. Vous pourrez ainsi personnaliser à l’envie votre téléphone et même mettre Alexa en assistant vocal par défaut, regarder notre tuto pour cela, changer les animations mais également en faire beaucoup plus au niveau de la gestion des applis. On se retrouve très facilement dans les différents paramètres et elle a le mérite d’être très légère.

À LIRE :
Tutoriel Android : Alexa en assistant vocal par défaut

Lors de la première mise en service, il vous sera demandé vos identifiants Google afin de configurer automatiquement Gmail et autres applications de la firme. Il est cependant possible de partir avec tout autre moteur de recherche comme Yandex, Ecosia, Bing, OceanHero… Il y a quelques applications préinstallées de la part de Realme et par Google comme PUBG Mobile (que nous n’avons jamais réussi à installer !!).

Le Realme 9 5G a une batterie Li-ion de 5000 mAh, permettant au Smartphone de tenir 675 heures en veille (28 jours), 41 heures d’appels téléphoniques, 22 heures de vidéo, 139 heures d’écoute de musique… C’est pas mal du tout non ? Bien entendu, en jeux vidéo, partez plutôt sur une quinzaine d’heure.

Le gros point fort va concerner la connectivité, car nous sommes bien sûr sur un téléphone fonctionnant en 5G (pour les 2 SIM). Pour le reste, nous restons sur du basique :   Wi-Fi 5, bi-bande, Bluetooth 5.1 et NFC.

Caractéristiques de base :

  • Marque : Realme
  • Modèle : Realme 9 5G
  • Longueur : 164,3 mm
  • Largeur : 75,6 mm
  • Épaisseur ~ 8,5 mm
  • Poids ~ 191 g
  • Ecran : 20:9, 6,6″
  • Robustesse : Gorilla® Glass 2.5 D
  • Résistance à l’eau : Aucune info. Mais vous nous direz…
  • Mémoire : 64 ou 128 GB en interne, 4GB de RAM. Possibilité de mettre une micro SDXC de 1 To. Mémoire RAM extensible virtuellement.
  • Carte SIM : double nano SIM 5G
  • Système d’exploitation : Android 12
  • Batterie : 5000 mAh, chargement « rapide » via USB C, 18W, 9V, 2A.
  • Réseaux : 2G, 3G, 4G et 5G NR : n1/n3/n5/n7/n8/n20/n28/n66/n38/n40/n41/n77/n78
  • Connectivité : Wi-Fi 5 (2,4 et 5 GHz)
  • GPS : A-GPS, GLONASS, BEIDOU
  • Autre : NFC, Bluetooth 5.1
  • Capteur d’empreinte : oui, sur la tranche
  • Reconnaissance faciale : oui

Comme Realme le fait maintenant sur presque tous ses Smartphones, le 9 5G est doté du Swap memory. C’est une fonction qui permet d’allouer virtuellement une partie de la mémoire ROM (donc parmi les 64 ou 128 GB) pour augmenter la RAM jusqu’à 3 GB. Vous pouvez donc transformer les 4 GB de RAM en 7 GB virtuel. Très intéressant pour avoir un téléphone encore plus fluide sur le multitâche ou le jeu. Et ce n’est pas du luxe vu les sollicitations actuelles des applications.

La version 5G du Realme 9 est donc une version de compromis sur certains aspects afin de fournir un smartphone double SIM 5G à prix accessible (à partir de 260€) tout en offrant une excellente autonomie, un écran de bonne qualité (on y reviendra mais c’est du 120Hz) et une mémoire de stockage extensible. Mais pour cela, il faudra se contenter d’une RAM assez chiche (mais extensible), d’une charge « rapide », d’un design standard et d’un écran IPS. Mais le prix reste cependant très intéressant.

Realme 9 5G : de l’audio Hi-Res

Commençons en donnant le ton en parlant de son son. La marque de Shenzhen vise une clientèle jeune et avec peu de moyen. Et donc comme tous les jeunes sans le sou, ils font des trucs de jeunes dont écouter de la musique de jeunes ou un truc qui fait des sons et des gens qui crient dans un micro. Mais même si ce n’est pas de la bonne musique, ils veulent du bon son ! Donc la marque mise à fond sur l’audio, aussi bien en définition standard qu’en Hi-Res audio. Comme pour tous ses téléphones, il n’a pas de traitement logiciel préinstallé.

Et attention, car pour le prix, le 9i prend en charge, en plus des formats avec perte (lossy, comme PM3, AAC…) et ceux sans perte (lossless comme le WAV, FLAC…) mais aussi le Dollby Atmos et le 360 Reality Audio ! Les codecs Bluetooth, pour écouter le tout avec un équipement adapté, sont à la fois des formats basiques mais aussi les codecs Hi-Res Wireless comme le LDAC, LHD,.. A noter également la prise en charge de l’aptX HD, TXS+ et Adaptive. Pour le prix, c’est assez rare.

Si vous avez un casque 360 Reality Audio et Hi-Res Audio comme le Sony WH1000XM4… C’est topissime ! Vous pouvez bien sûr comptez sur des casques ou écouteur plus accessibles prenant en charge la Hi-Res comme les jabra Elite 75 t. Mais même avec des premiers prix comme les Apollo de chez Tronsmart.

Bien entendu, pour profiter pleinement de ce bon son, il vous faut de bons écouteurs mais aussi un streaming HD et Ultra-HD. Si vous avez en plus le 360 ou le Dolby Atmos, c’est le top. Seul, le 9 5G est en 24 bits / 48 KHz mais aussi, comme annoncé en 360 et en Atmos. C’est génial pour ce type de gamme.

Si vous voulez vous faire plaisir et le tester à fond, mettez un excellent casque et « The Prophet’s Song » de Queen. Vous allez entendre des voix dans tous les sens, droite, gauche, en face… Un pur délice. Si en revanche vous passez par le HP externe, autant dire que le son va être plat, saturer assez vite et vibrant… Pas terrible. Mais ce n’est pas fait pour ça. Cependant, pour écouter un film, ça le fait même s’il n’y a pas de prise en charge de l’atmos en HP externe.

Et en communication ? Pas grand-chose à dire. Ça fonctionne bien, comme un téléphone quoi… ben oui, un téléphone… vous vous souvenez ?

Caractéristiques audio

  • Haute-résolution : oui. Audio haute résolution et audio haute résolution sans fil via LDAC, LHDC…
  • Formats pris en charge : AAC (format de base avec perte successeur du MP3) ; AAC+, AMR-WB, eAAC+, FLAC (format libre sans perte, utilisé pour le streaming HD, 2001) / AMR (plutôt dédié à la parole), AMR WB, MIDI, MP3, OGG (format de compression libre) / WAV (format Microsoft / IBM) / WMA (format Microsoft), 360 Reality Audio et Dolby Atmos.
  • Formats audio Bluetooth : SBC (format avec perte), AAC (format avec perte), LDAC (format SONY utilisé pour l’écoute de musique HD en Bluetooth sans perte de qualité), LHDC (loss less de Savitech) et toute la gamme des aptX (normal, HD, Adpative et TWS+).
  • Divers : Prise jack audio 3,5 mm

Plutôt bon non ? Et franchement, avec le casque qui va bien, vous aller vous faire plaisir.

Realme 9 5G : le jeu et la lecture vidéo

Nous allons parler écran et SoC (System on a Chip, l’équivalent du processeur et carte mère des PC). Tout d’abord, comme annoncé en préambule, il a un écran de 6,6’’, format 20:9, plus large qu’un 16:9 et permettant une vision périphérique plus importante pendant le gaming et un rendu vidéo plus intéressant.

De plus, le ratio écran / téléphone est de 90,8%, ce qui est plutôt bien. En revanche, comme avec le 9i, il faudra se contentez d’un écran IPS LCD. En revanche, il est dans ce cas cadencé à 120Hz (comme le 8i). Cela permet d’avoir une image avec de meilleurs contrastes et plus belles couleurs mais surtout bien plus nette. C’est un très bon point, permettant au final d’avoir un très bon écran pour un prix moindre.

Il prend en charge le Full HD+ avec 1080 x 2412 px et 401 ppi. Le taux de contraste est plutôt bon, les couleurs assez bonnes et nuancées mais la luminosité reste assez faible (limitée à 480 nits en moyenne). Avec les 120 Hz, vous gagnez quand même en précision de l’image et le tout est vraiment très plaisant pour un écran LCD. L’image est bien nette et agréable à regarder. On ressent vraiment le 120 Hz, en particulier pour la profondeur des contrastes. La dalle, chez Realme, est toujours un très bon choix. Si vous aimez regarder des séries ou film sur votre smartphone, vous serez aux anges.

Pour le gaming, mais aussi le pilotage du téléphone d’une manière générale, la marque a opté pour le Qualcomm Snapdragon 695 5G gravé à 6 nm. C’est un Octo-core avec 2 Kryo Gold de 2,2 GHz et 6 Kryo Silver de 1,8 GHz. C’est un SoC de milieu de gamme très bien noté, avec de très bonnes performances, en particulier pour le gaming. Il propose une réponse tactile de 240 Hz, parfait pour les FPS ! A l’utilisation, sur des jeux comme Asphalt 9, il y a des micro-freezes et quelques saccades de temps en temps. Ce n’est pas plus gênant que ça, mais il sera mis pas mal à contribution sur les jeux gourmands. Et cela ne viendra pas forcément de la RAM… Pour les jeux plus sobres, il est très fluide et les réponses tactiles et gyroscopiques sont très bien.

Nous avons également passé le Realme 9i au benchmark AnTuTu. Le résultat est meilleur que le 9i avec ses 250000 points car il affiche 348160 points. Ce n’est pas une bête de course ni de jeux, mais au quotidien, la puissance du 9 5G est largement suffisante pour l’immense majorité des applications, et nous n’avons pas rencontré de ralentissements malgré quelques applications tournant en arrière-plan.

En jeu, comme annoncé, il faudra parfois abaisser les réglages pour conserver un maximum de fluidité, mais sur Asphalt 9, le game play est toujours resté agréable malgré quelques freezes. Jouer à PUGB Mobile demanderait de choisir les graphismes mini…. Si vous arrivez à l’installer. Car dans notre cas, impossible.

 

Nous sommes donc sur un Smartphone polyvalent qui va ravir les joueurs occasionnels ou ceux appréciant les jeux simples, ne demandant pas trop de ressources. Il est assez puissant pour faire tourner la majorité des jeux actuelles même s’il faudra faire des concessions sur les graphismes ou la fluidité pour les jeux les plus gourmands. Mais finalement, c’est plutôt réussi. Surtout avec ses 4 Go de RAM.

Caractéristiques vidéo

  • Processeur : Qualcomm Snapdragon 695 5G avec GPU Qualcomm Adreno 619
  • Haute-résolution vidéo : oui. Ecran IPS LCD de 120 Hz 1080 x 2412 px. IPS veut dire que vous aurez une image nette et claire, même en regardant l’écran de côté.
  • Fréquence : numérisation tactile de 240 Hz
  • Formats d’images pris en charge : JPG/BMP/PNG/GIF/HEIC
  • Formats vidéo pris en charge : avi, divx, H.263, H.264, H.265, mp4, mkv, xvid, VC-1, 3 GPP…

Realme 9 5G : photo et capture vidéo

Le Realme 9 5G a un triple appareil photo sur l’arrière, ainsi qu’un flash, à peu de chose près, les mêmes que le 9i.

  • Un capteur principal de 50 MPX, f/1.8, angle de 77°, 5 lentilles. Comptez entre 20 et 30 Mo par photo en 50 MPX.

Le mode 50 MPX est très bon. Du fait de la focale, la luminosité et la netteté sont très bonnes. Il est parfois même à préférer au mode nuit dans certaines conditions. En même temps, ce n’est pas difficile tellement le mode nuit est mauvais. Il y a la possibilité d’activer ou non le HDR, l’IA… Mais les couleurs sont assez bien balancées et représentatives de la réalité. Quand le HRD se met en marche, attention les yeux. Les couleurs sont parfois exacerbées.

Avec le mode de vue standard (photos), vous pourrez zoomer jusqu’à x 6 mais il n’y a pas de grand angle. Pour avoir une vue d’ensemble, vous passerez par le mode paysage dans les options. Les photos basiques sont très belles dans les meilleures conditions.

Les panoramas sont très bons également. Attention cependant, même avec les photos standard à un effet de déformation assez prononcé sur les côtés de la photo, comme vous pouvez le voir sur ce panoramique vertical.

Et le Zoom ? Oubliez-le. Au-delà de x1, l’image n’est pas nette et il se sert donc à rien. Oubliez-le. Tout comme la macro plus proche de la blague que de la photo.

En luminosité plus basse, le 9 5G atteint ses limites et les photos sont floues et avec un peu de bruit. Le mode nocturne va permettre d’y mettre un peu d’ordre mais pas de miracle à attendre.

  • Un capteur Noir et Blanc et portrait de 2 MPX, ouverture F/2.4, angle de 88,81° et 3c lentilles. Plutôt sympa, vous pouvez jouer avec les couleurs, en 2 MPX.

Il y a aussi un mode Bokeh, mais plutôt spécifique à Android.

  • Un capteur macro de 2 MPX, ouverture F/2.4, angle de 88,8° et 3 lentilles. Précision maximale à 4 cm. On va l’oublier tout de suite car il est encore moins bon que très mauvais.

Le système est aussi doté d’une « IA » qui va venir détecter le sujet ou la scène que vous êtes en train de photographier afin d’adapter l’ouverture et les paramètres. Il y a également un mode expert qui va vous permettre de jouer avec l’ISO, le focus, la vitesse d’ouverture, la chaleur des blancs… Pas simple à prendre en main mais vous pourrez prendre des photos assez sympas. Il y a également un mode Time laps, scanner de texte, dual view…

Pour les selfies, vous pourrez compter sur le capteur frontal de 16 MPX, f/2.05, 79,3° et 5 lentilles. Les photos sont très nettes avec ce capteur. Vous vous ferez plaisir sur les selfies, c’est sûr.

Concernant la photo, il est assez décevant, comme pour le 9i, à cause de l’absence de grand angle, un mode nuit assez limité, un zoom déplorable et un capteur macro plus que médiocre. Il serait de bon ton que Realme arrête de faire des capteurs de 50 ou 104 MPX jamais ou peu utilisés pour enfin mettre de vrai bon capteur pour les photographies standards, représentant la majorité des prises de vue. Mais ceci-dit, le mode 50 MPX est excellent et les photos plus standards seront très belle en conditions optimales ou avec un minimum de luminosité. Par contre, la déformation sur les angles est assez dommage.

Caractéristiques photo

  • Focus : Auto-Focus de type PDAF. C’est un auto-focus passif à détection de phase.
  • Autres : flash photo, éclairage, technologie HDR (grande gamme dynamique), mode nuit, panorama, time laps, détection de visage…
  • Zooms : zoom numérique x 6
  • Formats des photos : JPEG, DNG

Pour la prise de vidéos, vous aurez le choix entre du 1080 en 30 IPS et du 720, en 30 ou 60 IPS. Pas de 4K. Cependant, là aussi, les faibles luminosités ne sont pas les bienvenues. Les vidéos en 1080 sont relativement bonnes et nettes mais vous serez très vite déçu du résultat en 720. Nous vous déconseillons de l’utiliser d’ailleurs. Vous pouvez aussi zoomer et activer le HDR si vous le souhaitez. Vous pouvez également faire des ralentis en 720 p à 120 ips. Mais la perte de luminosité est très importante et le résultat est assez moyen.

Comme pour les autres smartphones de la marque, force est de constater que Realme a tendance à peaufiner son carpteur principal au détriment des autres. Le choix de 720 p en ralenti par exemple est assez mal vu. Il y a malgré tout de quoi faire des vidéos de vacances plutôt sympa.

Caractéristiques vidéo

Realme 9 5G : notre test en vidéo

Du fait de la similitude entre le 9 5G et le 9i, nous vous renvoyons vers notre test vidéo de ce dernier.

Que dire en conclusion du test de ce Realme 9 5G, déclinaison de la version 9 ? Que c’est un produit faisant clairement des concessions pour rester abordable, mais pas seulement… Effectivement, il faudra se contenter d’une RAM assez chiche de 4 GB (mais extensible), d’une charge « rapide » de 18W, d’un design standard et d’un écran IPS. Le SoC est fonctionnel mais loin d’être élitiste. Cependant, son atout principal est sa polyvalence !

Son écran IPS LCD de 120 Hz donne une image en FHD+ vraiment très bonne, nette, bien équilibrée et contrastée, même si un peu sombre. Le son est également une très bonne surprise avec la prise en charge des codecs de Hi-Res Audio, 360 Reality Audio et Dolby Atmos et aptX (tous). Mais comme toujours, ou presque, avec Realme, la prise de vue souffle le chaud et le froid. Le capteur 50 MPX permet de faire de magnifiques photos, tout comme les autres types de capture plus standard. Les couleurs sont bonnes mais vous pouvez vous faire aider du HDR ou de l’IA. En revanche, il n’y a pas de grand angle. Autre défaut, son zoom est plus que mauvais tout comme le mode macro, une blague à peine drôle. Le ralenti perd vite en luminosité (seulement du 720 p). Vous pourrez malgré tout vous faire plaisir si vous souhaitez faire des photos à la volée.

Son SoC Qualcomm Snapdragon 695 5G avec GPU Qualcomm Adreno 619 permet une utilisation très fluide au quotidien mais aussi de jouer à des jeux sans trop de difficultés à condition qu’ils ne soient pas trop gourmands.

Son autonomie est excellente grâce à sa batterie Li-Po de 5000 mAh. Embarquant Android 12 et Realme UI 3.0, il existe en 4+64 GB ou 4+128 GB avec mémoire extensible de 1 To via microSDXC (à insérer dans son vrai double nano SIM). Et attention, c’est un vrai double nano SIM 5G ! Le Realme 9 5G est un téléphone polyvalent ayant une belle image, un excellent son, permettant de jouer à peu près tout et permettant de prendre des photos relativement bonnes, à conditions de faire des concessions. Mais pour 260€, en 5G, avec ce type de mémoires, de son et de prise de vue, les concessions sont assez vitre vue.

À LIRE :
Redmi Note 11 Pro+ 5G : le juste compromis de Xiaomi
Ai-je choisi Alexa ou m'a-t-elle choisi ? Disons qu’en tant que bêta testeur, c’est un peu les deux ! Et je ne regrette pas d’avoir rencontré notre assistante préférée ni cette aventure entreprise avec Alexien Modo. Technophile, autodidacte et aimant la vulgarisation, je cherche à rendre facile d’accès notre passion commune !