Actualités

[INTERVIEW] Olivier Medam, l’icône de Konyks

Bonjour Olivier! Nous inaugurons aujourd’hui avec toi une toute nouvelle rubrique sur LesAlexiens.fr, où nous souhaitons mettre en lumière les acteurs de la French Tech qui oeuvrent chaque jour dans l’univers de la maison connectée et des assistants vocaux. Peux-tu nous présenter rapidement Apynov, ta société, et la marque Konyks au coeur de son développement?

Bonjour, tout d’abord merci aux Alexiens de nous laisser la possibilité nous présenter à la communauté.

 

Quel fut ton parcours avant de créer cette marque?

French Tech : interview d'Olivier Medam d'Apynov
Olivier Medam, président d’Apynov et fondateur de la marque Konyks

J’ai été un Geek avant l’heure on peut dire, à 13 ans je revendais ma collection de BD pour me payer un micro-ordinateur Oric et c’était parti pour la programmation. Plus tard j’ai œuvré à la démocratisation de la micro-informatique comme formateur, puis acheteur pour Conforama. Cela m’a toujours intéressé d’amener la technologie auprès de tous et ça nécessite de penser simplicité.

J’ai poursuivi ma carrière comme directeur commercial et marketing chez Fujitsu-Siemens, puis Dell, Also, et enfin j’ai dirigé une filiale d’Honeywell dans la sécurité. J’avais envie depuis longtemps de créer ma boite et, en 2016, j’ai pensé que le moment était venu. J’ai créé la société Apynov, spécialisée dans les objets connectés car il me semblait que c’était la future révolution technologique.

 

 

Tu es donc un fin connaisseur des solutions du marché…. Comment t’es venue l’envie et surtout l’idée de créer une marque française d’objets connectés?

J’aime anticiper l’usage qu’on pourra faire de la technologie et j’ai développé un certain sens pour faire le tri entre ce qui relève du gadget, et dormira rapidement dans un tiroir, et l’objet utile. En revanche je ne crois pas aux usines à gaz, aux produits multi-fonctions, qui sont sensés tout faire, mais qui font tout mal ou sont chers et compliqués. En général, les produits couteaux suisse sont des échecs commerciaux, à l’exception notable du smartphone.

« Comme je n’ai pas trouvé grand-chose, j’ai décidé de créer ma propre marque. »

Quant aux objets connectés, comme dirait Idriss Aberkhan, après avoir passé le stade du ridicule, puis du dangereux, ils commencent à entrer dans la phase « évidence ». Quand Google Home est apparu en France en 2017, il m’a semblé évident que cela allait booster le marché du Smart Home (maison connectée) comme aux États-Unis quand Alexa est apparue en 2014. J’ai donc cherché des produits compatibles, et comme je n’ai pas trouvé grand-chose, j’ai décidé de créer ma propre marque qui répondrait à mes critères d’acceptation par le grand public :

  • Simple : à installer / à utiliser,
  • Utile : rend un service basique mais le rend bien,
  • Pas cher : la plupart des gens ne sont pas prêts à dépenser plus de 50€ par appareil.


Avec ta marque Konyks, tu as pour objectif de démocratiser la maison connectée… Qu’est-ce qui différencie Konyks des nombreuses marques chinoises qui envahissent les marketplaces des grand noms du e-commerce?

La Konyks Priska+ testée par les Alexiens avec Amazon Alexa
Le prise connectée Konyks Priska+

Nous ne cachons pas que les produits Konyks sont fabriqués en Chine, comme 99% des produits électroniques mais nous apportons de nombreuses valeurs ajoutées par rapport à des produits en import direct de Chine :

  • La sélection rigoureuse des produits, basée sur le design, la simplicité, la fiabilité
  • La sélection des usines, nous auditons chacune des usines
  • La traduction de l’application, nous repassons tout en revue
  • L’adaptation aux habitudes françaises (par exemple les modèles de prises, le type d’opérateur météo à utiliser, etc…)
  • Des notices simples, claires et en couleurs (4 pages maxi ça doit convenir à tous les produits, sinon c’est que le produit est trop complexe)
  • Un service support en français
  • Contribution à l’économie française, puisque nous payons nos taxes, salaires et impôt société en France.

 

Tu as choisi Tuya Smart, dont nous sommes de fervents utilisateurs… Peux-tu expliquer pourquoi aux Alexiens?

Oui, nous avons essayé différentes solutions d’application et de cloud et nous nous sommes finalement fixés sur Tuya car c’est la solution la plus fiable, la plus robuste. Ils gèrent des milliards de connexions quotidiennes et la réactivité du cloud est excellente (50 milliards de requêtes par jour, 18 ms de latence, NDLR). Essayez vous-même quand vous donnez l’ordre d’allumer une prise l’execution est presque instantannée alors que l’ordre à fait le tour de la terre dans le cloud. De plus ils ont été audités et sont conformes à la norme européenne RGPD de protection des données personnelles.

 

 

Olivier Medam aux côté de l'équipe dirigeante de Tuya Smart en Chine
Olivier Medam aux côtés de l’équipe de Tuya Smart

 

Les Alexiens sont très sensibles et ne cessent de mettre en avant cette fameuse “French Tech”, mais de quoi s’agit-il au fond?

Le Label French Tech signifie simplement que nous sommes une startup française œuvrant dans le domaine de l’innovation technologique. Cela indique juste qu’une partie de la valeur ajoutée est en France (en l’occurrence les ventes, le marketing, le support technique etc…).

Qu’est-ce qui vous différencie? En quoi Konyks apporte aux consommateurs une plus-value?

Le logo de la marque Konyks

Nous essayons toujours d‘amener l’expérience utilisateur la plus satisfaisante avec le meilleur rapport qualité / prix. De plus nous sommes spécialistes de ce type d’objets connectés, contrairement à la plupart de nos concurrents pour qui il s’agit d’une activité parmi d’autres. En conséquence nous sommes plus pointus sur la connaissance des produits et dans la mise en œuvre des solutions techniques.

Enfin, puisque notre objectif est de toucher le plus grand nombre, nous développons du contenu pédagogique (tutos vidéos, tutos en ligne…). Nous avons par exemple posté sur notre site un tuto expliquant comment relier à IFTTT. Prochainement nous allons annoncer la mise en ligne de 3 nouveaux tutos écrits par un spécialiste reconnu de la domotique en France.

Nous avons largement testé et approuvé, il faut le dire, plusieurs de tes produits, notamment le starter kit Konyks, l’ampoule LED Antalya, la prise Priska+ et le fameux détecteur d’ouverture Senso qui a déchaîné l’imagination des Alexiens… Que nous réserve Konyks dans les mois à venir? 

Test de prises connectées compatibles Alexa : la Priska Mini de KonyksNous travaillons sur de nombreux projets de nouveaux produits, qui ne verront pas tous le jour car il faut aussi qu’il y ait une demande suffisante en face. Nous avons annoncé récemment la Priska Mini, prise au format très compacte.

Les prochains produits sur lesquels nous travaillons actuellement sont :

  • Une caméra avec capteur de température
  • Une sirène qui peut etre reliée au Senso ou à la Caméra Camini
  • De nouveaux modèles de multiprise
  • Une ampoule avec blanc réglable

Nous sommes aussi en train de creuser les solutions possibles pour piloter ses volets roulants…

 

 

« Je crois qu’on peut dire que les assistants vocaux vont s’imposer comme une évidence »

 

C’est effectivement une demande plus que récurrente chez les Alexiens et plus globalement les utilisateurs d’assistants vocaux… En tant que professionnel, quel est ton regard sur l’avenir de ces derniers?

Je crois qu’on peut dire que les assistants vocaux vont s’imposer comme une évidence et seront intégrés dans de nombreux appareils à l’avenir (CF Free et Orange qui intégreront Alexa, les multiples enceintes avec GH ou Alexa intégrés etc…). L’assistant vocal va donc devenir incontournable et sera le premier moyen de piloter ses appareils à la maison, mais pas le seul car parler à Alexa n’est pas toujours approprié (pendant une discussion animée, pendant qu’on regarde la TV ce n’est pas pratique), et je crois donc que l’avenir est à un équipement hybride de produits comme Echo Dot associé à des Echo Show voir à des télécommandes universelles qui restent à inventer.

Evidemment, nous te rejoignons tout à fait dans cette vision… Merci de nous avoir accordé cette interview qui, nous en sommes certains, ne manquera pas de passionner notre communauté. Les Alexiens te souhaitent plein de succès avec Konyks dont nous ne manquerons pas de reparler dans les mois et années à venir. A bientôt!

 

 

Tags
Afficher plus
Découvrir Amazon Prime

Alexien Modo

Fasciné par Alexa depuis le jour où je l'ai reçue en bêta test, je me suis peu à peu passionné pour le sujet, avant de me décider à aller plus loin en créant un site avec Jean-Christophe. Une activité qui me permet d'étancher ma soif de nouvelles technologies et de partager mes découvertes sur la plus sympathique des communautés : Les Alexiens.

Articles similaires

4 commentaires

  1. Bonjour.
    J’aurai une question sur la connexion via le Cloud de Tuya. L’interview laisse sous-entendre que les appareils Konyks se connectent sur des serveurs qui ne sont pas Européen (« …l’ordre à fait le tour de la terre dans le cloud… »), donc probablement chinois, et ça contredis un autre de votre article (ainsi que les commentaires des personnes de chez Konyks) indiquant que Konyks utilisait des serveurs Amazon situés en Europe (Ireland il me semble) pour leurs connexions.

    Elle est pas mal leur nouvelle prise Priska Mini. Dommage qu’il ai raté le coche du prix qui aurait dû se situer à 19,90€. Car à 22,90€, et pour 2€ de +, on a la Priska+, certes plus imposante, mais doté d’un bouton On/Off, d’une consommation d’énergie et de 16A !
    Merci.

  2. A aucun moment nous n’avons dit que les serveurs de Konyks ne se situaient pas en Europe… Bien au contraire, comme vous le releviez dans un de nos précédents articles, ils sont bel et bien en Allemagne chez AWS. Néanmoins, tous les serveur d’Alexa ne sont pas en Europe, d’où l’idée de transit des informations qui, je l’admets, est probablement un peu exagérée.

    Quoi qu’il en soit, soyez tranquille, Tuya Smart héberge bien les objets connectés de ses clients Européens en Allemagne chez Amazon Web Services. Vous pouvez d’ailleurs le vérifier par vous même… Ce que nous tenions à préciser, et qui à mon avis est un gage de sérieux indéniable, c’est qu’ils ont récemment été audités à leur demande et que leur pleine compatibilité avec la RGPD ne fait plus aucun doute. Ils ont fait un gros travail sur le sujet, notamment afin que leur origine Chinoise ne remette pas en question leur sérieux sur ce point. Pour être honnête, je crois que ce sujet leur tient vraiment à cœur et que les attaques incessantes des occidentaux à ce sujet les peinent autant qu’elles les agacent. Attention à nos lobbies qui luttent, comme ils peuvent certes, mais de façon pas toujours très « catholique ».

    Concernant le prix de la Priska Mini, certes, il peut paraître un peu élevé… Nous ne l’avons pas encore testé, comme vous l’avez peut-être constaté, mais étant nous-mêmes des entrepreneurs français, nous savons combien il est difficile de tirer plus les prix vers le bas. Il en va de notre survie, de notre existence. La concurrence chinoise est féroce, et nous tentons de maintenir un minimum d’emploi en France, d’y créer de la valeur, d’y payer nos impôts. Ceci à un prix, et ce qu’explique très bien Olivier à mon humble avis.

    Merci pour votre fidélité en tout cas… Et restez bien connecté, vous aurez peut-être l’occasion de remporter une de ces prises très prochainement… 😉

  3. Leur origine chinoise ne me gêne en rien, je soulevais simplement l’absence d’RGPD sur les serveurs situés en Chine. Ca serait la même chose si les serveurs étaient en Russie 😉 Certains concurrents très connu de Tuya Smart indique clairement (mais que personne ne lit, hélas) que vous acceptez que vos données (clef wifi, nom, adresse, etc…) soit utilisées et revendu à des tiers.

    Je conçois que les entrepreneurs français soient écrasés par les taxes et c’est vraiment dommage, l’état n’y comprends rien.
    J’ai l’impression que dans les 2 cas, l’entreprise est perdante. Si le prix est trop bas, les rentrées d’argent deviennent insuffisantes avec fermeture à la clef. Si le prix est trop important, les clients achèteront ailleurs ! On revient donc au même problème. L’entreprise ferme.
    C’est pour ça qu’il est vital de trouver le bon prix qui ne soit ni trop bas, ni trop haut. Et ça, c’est pas gagné !
    C’est pour ça que même si je peux trouver moins cher ailleurs, j’essaye, dans la mesure de mes moyens (qui sont assez modestes) de favoriser un produit français ou « en partie » français.
    Je souhaite longue vie à Konyks et Apynov ! (et aux Alexiens ;))

  4. Merci pour ces encouragements et ces débats

    Quelques réponses :
    Pour le prix de la Priska nous sommes conscients que 19,90€ serait mieux mais avec les frais de livraison, à l’unité ce n’est pas rentable. Néanmoins comme beaucoup de clients achetent par lots nous avons mis en place une promo sur Amazon avec 13% de réduction (soit moins de 20€ l’unité) pour l’achat de 2 Priska mini ou +. Cette promos sera visible demain

    Pour la protection des données ;
    – les données personnelles sont stockées par Tuya chez AWS en Allemagne.
    Mais les transactions (ordres) circulent dans le cloud sur les serveurs de Tuya, qui peuvent être en Chine ou aux etats unis, mais ces trasactions ne contiennent pas de données personnelles

    A noter : TUYA et KONYKS ne collectent pas de données personnelles. Nosu ne connaissons de nos clients qu’une adresse email, nous ne demandons pas d’infos personnelles. Ainsi nous n’avons ni le nom, ni l’adresse, age, sexe ou autre infos sur nos clients,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer