[TEST] Konyks Senso : un détecteur d’ouverture Wi-Fi à prix doux

Nous vous présentions, il y a quelques jours, la marque française d’objets connectés Konyks. Découverte au hasard d’un shopping Amazonien, nous avions été attirés par le Konyks Starter Kit qui propose un pack de démarrage assez complet pour 79€, puisqu’il inclut une ampoule Wi-Fi LED Konyks Antalya 10W, une prise connectée Konyks Priska+ avec suivi de la consommation électrique, et le fameux détecteur d’ouverture de porte ou fenêtre que nous vous présentons aujourd’hui en test : le Konyks Senso. Disponible sur le site Apynov.com au prix raisonnable de 24.90€, ce détecteur nous a paru particulièrement intéressant tant les produits de sécurité sont généralement bien plus onéreux que ce petit détecteur, qui comme vous le verrez, remplit à merveille son rôle somme toute basique : détecter l’ouverture et la fermeture d’une porte ou fenêtre.

Konyks Senso : unboxing et description du détecteur d’ouverture

Un emballage soigné

Comme vous avez pu le remarquer, nous avons testé beaucoup d’ampoules et de prises connectées en provenance directe de « l’Empire du milieu », et le moins que l’on puisse dire, c’est que si leurs appareils fonctionnent la plupart du temps parfaitement bien, le packaging n’offre généralement quant à lui aucun plaisir à celui qui les ouvre. Carton marron ou design générique en marque blanche, il est souvent difficile d’y trouver la marque ou le nom du fabricant. C’est un emballage de protection. Point. Ce qui est un peu frustrant et idiot, car cela ne contribue pas à mettre en valeur un appareil qui, pourtant, peut tout à fait se révéler qualitatif et performant. Certains m’objecteront qu’il s’agit là de faire des économies… Certes. Mais quid du plaisir de faire un petit unboxing tranquillement en rentrant chez soi après une dure journée de labeur? Quid de la qualité perçue par le consommateur? Quid, encore, de l’image de marque qui s’imprime dans l’inconscient de l’acheteur? Zéro! Pointé.

Ici, rien de tel, heureusement. Konyks est une marque française, et ça se ressent jusque dans le design, le packaging et les notices d’utilisation écrites dans un français parfait. Ça fait plaisir! Certes, vous le remarquerez comme nous, ces produits sont comme la plupart de l’électronique grand public fabriqués eux aussi en République Populaire de Chine. A Shenzhen? Peut-être bien. Quoi qu’il en soit, le packaging respire la French Tech comme en témoignent son design et le joli coq de « La French Tech » apposé en regard des logos Amazon Alexa et Google Assistant.

Ouf, ici au moins, on sait tout de suite à qui on a à faire et avec quel système on peut l’utiliser! C’est rassurant.

Le détecteur d’ouverture

Une fois l’adhésif fermant la boite retiré, nous découvrons enfin ce fameux détecteur d’ouverture. Heureusement, il n’est pas aussi volumineux que son emballage! Petit et discret, le Konyks Senso mesure en effet seulement 70 mm de haut, pour 40 mm de large et 18 mm d’épaisseur. Il saura donc se faire discret quelque soit l’emplacement que vous lui réserviez. Le plastique semble qualitatif, les finitions sont irréprochables, et bien que léger, son poids inspire confiance.

Il fonctionne via une alimentation par piles, son compartiment recevant 2 piles AAA LR03 1.5V (non fournies). La marque nous informe que l’autonomie des piles peut aller jusqu’à six mois. Tout dépendra, bien évidemment, de la fréquence de sollicitation de l’appareil, mais également probablement du signal reçu. Heureusement, Konyks a pensé inclure un système d’alerte automatique en cas de piles faibles.

Comme tout périphérique sans fil Wi-Fi, le Konyks Senso nécessite une connexion Wi-Fi sur la bande des 2.4GHz, qui reste aujourd’hui encore la plus répandue sur nos réseaux domestiques.

Et comme il vous faudra bien l’installer sur votre porte ou fenêtre, Konyks a prévu deux solutions : la fixation par vis (fournies) ou par adhésif double face (lui aussi fourni). Etant donné le petit poids de cet appareil et ma qualité de locataire, j’ai personnellement opté pour la deuxième solution qui m’évite de percer la porte d’entrée de mon appartement et me permettra de le changer plus facilement de place si l’envie me prend. Comme vous pourrez le constater sur les photos ci-dessous, les emplacements dédiés au vis sont juste prédécoupés, ce qui vous laisse une certaine latitude dans l’installation de ce détecteur d’ouverture. Une fois son emplacement arrêté, comptez moins d’une minute pour le fixer à l’endroit idéal si vous optez pour l’adhésif. Un peu plus de temps si vous vous lancez dans une périlleuse installation avec les vis fournies qui ne devrait pas vous prendre plus de cinq petites minutes.

Vous remarquerez également, sur les photos, qu’une petite roue noire dépasse : il s’agit d’un mécanisme anti-vandalisme. Autrement dit, si un petit malin avait l’idée saugrenue de vouloir retirer le détecteur de son emplacement, même avec toutes les précautions du monde pour ne pas séparer les deux parties du Senso, ce dernier vous enverra une notification « alerte vandalisme » pour vous signifier la survenue de ce triste événement. Désolé, les enfants, il faudra trouver autre chose pour faire le mur!

En bref, vous l’aurez compris, l’installation est au moins aussi simple et rapide que le déballage du produit lui-même. Mais qu’en est-il de son paramètrage? C’est ce que nous allons découvrir en installant l’application Konyks, puis en activant la skill Alexa du même nom.

Konyks : une application smartphone et une skill Alexa dédiées

Beaucoup d’objets connectés, vous l’aurez remarqué, fonctionnent via des applications tierces qui gèrent pour certaines un nombre assez incroyable d’appareils de marques aussi différentes les unes que les autres. C’est le cas de eFamilyCloud, Smart Life, Tuya Smart, ou encore HomeWizard. Konyks a fait le choix, probablement judicieux, d’avoir son application dédiée. Vous la trouverez, sans mal, sur le Google Play Store pour les utilisateurs d’Android ou l’AppStore d’Apple pour les inconditionnels de la marque à la pomme.

Les habitués de Smart Life ne seront pas perdus : l’application Konyks lui ressemble logiquement beaucoup, bien que sa palette de couleurs soit différente et aux couleurs de la marque. Mais que ceux qui ont connu des déboires avec Smart Life – qui, normalement, appartiennent au passé, précisons-le – soient rassurés : les serveurs de Konyks ne sont pas en Chine! En effet, nos données personnelles, qui nécessairement transitent via le cloud, sont hébergées en Europe sur les serveurs hautement sécurisés du numéro un mondial du cloud : AWS. C’est même précisé sur l’emballage. On ne peut d’ailleurs que féliciter Konyks de nous en informer avant même l’ouverture du produit! A l’heure où nombre de médias jouent avec nos peurs, cette réassurance ne peut que conforter l’acheteur au moment de son choix.

Mais qui est donc ce mystérieux AWS? Ça ne vous dit rien? Vraiment? Vous connaissez pourtant tous cette entreprise, puisqu’il ne s’agit ni plus ni moins que de la plus grosse filiale d’Amazon, Inc. : Amazon Web Services. Autant vous dire que les Alexiens sont à la fois soulagés et ravis d’apprendre que leurs données ne sortiront finalement pas de l’infrastructure du géant de Seattle! Et qu’elles bénéficieront probablement aussi d’un traitement rapide et d’une sécurité aux petits oignons pour notre chère Alexa…

Reste maintenant à installer notre fameux Konyks Senso. Pour ce faire, il vous suffit de lancer l’application éponyme, puis de cliquer en haut à droite sur le petit « + » pour ajouter un appareil. Ensuite, sélectionnez logiquement « détecteur d’ouverture », saisissez votre clé Wi-Fi et patientez quelques secondes le temps que votre Senso soit détecté.

Pour résumer, l’application est bien conçue et offre une expérience utilisateur convaincante. On ne se perd pas dans les menus, qui vont à l’essentiel, mais proposent tout de même de créer pièces, groupes d’appareils, et autres scenarii sans mal. C’est simple et efficace, et l’installation ne pose sincèrement pas la moindre difficulté. Dans mon cas, la phase la plus fastidieuse fut sans aucun doute de saisir les 26 caractères de ma clé Wi-Fi. 128 Bits totalement inbuvables que je me promets d’ailleurs de changer à chaque fois!

Quant à la skill Alexa, elle ne vous servira pas pour l’instant, mais pourquoi pas dans le futur? On peut imaginer quelques fonctionnalités sympathiques comme, par exemple, pouvoir déclencher une routine Alexa, faire retentir une sirène sur Echo et/ou allumer les lumières avec une scène « flash notify » – comme c’est possible avec les ampoules Yeelight par exemple. Chez les Alexiens, ce ne sont pas les idées qui manquent!

Mais ce détecteur est-il plus destiné à la sécurité ou confort? C’est justement la question que nous allons examiner maintenant.

Konyks Senso : pour le confort, la sécurité, ou les deux !

La première finalité d’un détecteur d’ouverture coule de source : nous avertir de l’ouverture et/ou la fermeture de nos portes ou fenêtres, et par là même assurer une partie de la sécurité active de nos domiciles en nous signalant d’éventuelles intrusions ou actes de vandalisme. C’est ce à quoi je destine personnellement ce Konyks Senso pour le moment. N’étant jusque-là pas équipé d’un tel système, je l’ai assez logiquement placé sur une porte d’entrée de mon domicile. Son activation me permettra, via des scénarios, de déclencher un certain nombre d’événements, comme une sirène assourdissante, des jets de gaz poivre, ou plus probablement l’enregistrement d’une vidéo par une caméra de sécurité ou l’allumage de la lumière à certaines heures. Konyks proposant par ailleurs une caméra Wi-Fi, il ne fait nul doûte que cette possibilité a été envisagée ou même déjà prévue.

Dans l’applications Konyks, sous « Konyks Senso », vous pouvez simplement demander à être notifié aux choix lors de l’ouverture et/ou la fermeture du dispositif, si celui-ci est victime d’un vandalisme comme nous l’évoquions plus haut, ou encore lorsque les batteries sont faibles. Vous avez également accès à l’historique des événements.

Mais ce détecteur n’est pas uniquement fait pour assurer votre sécurité. Vous pouvez tout à fait l’installer sur les portes de placards, de dressing, ou sur celle qui permet de descendre à la cave. Il vous permettra, par exemple, de déclencher la lumière. D’ailleurs, c’est la fonctionnalité que j’apprécie le plus quand je rentre de nuit : voir la lumière s’allumer lorsque je franchis le palier sans même avoir à dire « Alexa, allume la lumière ».

En conclusion, vous l’aurez compris, nous avons été séduits par le Konyks Senso, qui remplit parfaitement son rôle, s’installe et se configure avec une facilité déconcertante et se fond parfaitement dans nos intérieurs grâce à un design moderne et des finitions de qualité. Certains trouveront ses fonctionnalités un peu réduites, mais à part une compatibilité avec Alexa, que demander de plus à un détecteur d’ouverture que de détecter les ouvertures de nos portes et fenêtres?

Disponible sur le site d’Apynov, le détecteur Konyks Senso affiche un prix raisonnable de 24.90€ qui vous permettra d’en installer un peu partout sans trop vous ruiner. A noter, à partir de lundi 17 septembre 2018, vous pourrez bénéficier de 20% de remise sur le site Apynov.com avec le code ALEXIENS, ce qui vous permettra d’acquérir le Konyks Senso à moins de 20€ !

 

KONYKS Senso - Détecteur d'ouverture Wi-FI

24.90€
9

Installation

10.0/10

Design

9.0/10

Fonctionnalité

9.0/10

Application

8.0/10

Qualité/Prix

9.0/10

Les plus

  • Installation très simple
  • Très bon rapport qualité / prix
  • Application simple et efficace
  • Label French Tech

Les moins

  • Pas encore reconnu par Alexa
Partager :

Auteur de l’article : Alexien Modo

4 commentaires sur “[TEST] Konyks Senso : un détecteur d’ouverture Wi-Fi à prix doux

    Team Konyks

    (15 septembre 2018 - 13 h 45 min)

    Merci pour cet article, détaillé et bien écrit comme toujours…
    Merci également de mettre en lumière une entreprise French Tech

    Pour faire echo à l’article nous confirmons que les produits sont fabriqués en Chine, comme 99% des produits électronique désormais mais nous voulons souligner les avantages par rapport à des produits importés :
    – Chaque produit fait l’objet d’une sélection rigoureuse parmi différents modèles
    – Konyks établit un cahier des charges
    – Les usines sont contrôlés et évaluées avant production
    – chaque fabrication fait l’objet d’un controle qualité après fabrication et après livraison
    – Les manuels sont faits en France, en bon français
    – L’application est entièrement en Français, et l’interface de chaque produit aussi, ce qui n’est le cas d’AUCUNE autre marque sous Tuya
    – Au final une partie de la valeur ajoutée reste en France et contribue a faire tourner notre Économie

    Konyks répond à toutes vos questions à
    Contact@konyks.com

      Rédaction

      (15 septembre 2018 - 14 h 23 min)

      Merci!

      Précisions utiles en effet, c’est ce que nous avons essayé de mettre en relief dans le test : il s’agit bien d’une marque française et ça se ressent dans la qualité de fabrication. Nous tâcherons de préciser tout cela lors de notre prochain test et, notamment, la valeur ajoutée indéniable pour notre économie. Eh oui, même fan d’une américaine, Les Alexiens restent un peu chauvins. 🙂

    Philippe

    (18 septembre 2018 - 14 h 39 min)

    L’article est complet et bien rédigé…Comme toujours. Merci. Juste petite question: Si je l’installe sur ma porte d’entrée, il y a un décalage de 20mm d’épaisseur entre la porte et le chambranle. Faut-il une cale pour compenser cette différence et ainsi mettre les deux éléments l’un en face de l’autre ou est-ce que cela fonctionne quand même avec ce décalage d’épaisseur?

      Rédaction

      (18 septembre 2018 - 15 h 31 min)

      Merci Philippe! 😉

      Oui, il faut que les deux éléments soient bien en regard sinon la porte restera « ouverte » dans l’application, une cale me semble donc obligatoire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *