Interrupteurs ConnectésLe Lab'

[TEST] Zemismart : un interrupteur ZigBee sans neutre et sans soucis !

Notre avis sur l'interrupteur mural encastrable ZigBee sans neutre de Zemismart

Les Alexiens reviennent sur ces satanés interrupteurs connectés si problématiques en France. Lors d’un précédent test, nous vous avons présenté un interrupteur connecté encastrable de la marque Zemismart fonctionnant sans neutre. L’un des rares disponibles en France. Les avantages de ce type de produits sont pourtant clairs : gérer un lustre de 3 ou 5 ampoules n’est pas toujours simple, certaines formes d’ampoules ne se trouvent pas facilement en connectées, tout comme certaines puissances indisponibles, des lampes en séries peuvent aussi être problématiques…

Nous revenons avec du nouveau dans notre musette, notamment un interrupteur de la même marque présentant deux avantages par rapport au précédent test : il fonctionne en ZigBee (il ne saturera pas votre Wi-Fi, mais il faut un Hub) et il ne nécessite pas la mise en place d’un condensateur. Cet interrupteur existe en simple, doubles et triples voies. Vendu entre 19,78 € et 22,18€ en fonction du nombre de voies, hors promotion, c’est un tout nouveau produit testé en exclusivité par Les Alexiens !

Interrupteur ZigBee sans neutre : un superbe design

Notre interrupteur est emballé dans un carton blanc neutre sans aucune identification spécifique, comme la marque en a l’habitude. A l’intérieur, il reste bien protégé. Nous y retrouvons l’interrupteur, un guide d’installation en anglais et deux vis. Le guide est assez détaillé et explique l’installation d’un pont (voyez d’ailleurs ce test du hub ZigBee Tuya / Smart Life pour la marche à suivre) et celle de l’interrupteur. En effet, comme énoncé plus haut, les produits ZigBee nécessite l’utilisation d’une passerelle dédiée. L’Echo Show 2 ou le Plus ont eux aussi un hub, mais les compatibilités ne sont pas systématiques entre tous les produits ZigBee.

Niveau design, c’est vraiment une très belle surprise. Les Alexiens

Niveau design, c’est vraiment une très belle surprise. Nous sommes sur un interrupteur qui sort de l’ordinaire avec son encadrement en aluminium, arrondi dans les angles. La façade est en verre trempée de 8,6 cm de côté, avec un fond blanc, et comporte entre une et trois zones de pression en fonction du nombre de voies. La profondeur est de 3,4 cm dont 1 cm de façade. Il est assez sobre et élégant, on aime beaucoup !

Comme pour la plupart des interrupteurs connectés, les « boutons » servent à la fois à allumer et éteindre la lumière en venant appuyer sur une palette en matière conductrice. Nous ne sommes pas sur des ressorts, pour éviter des allumages intempestifs. La partie mécanique est donc limitée au maximum pour éviter le vieillissement prématuré des éléments, mais des problèmes électroniques peuvent prendre le relai. Nul système n’est parfait. Pour ceux qui connaissent, nous sommes sur un système identique à celui des volets roulants à la différence qu’il y a un « bouton » par voie. Dans notre cas, c’est un double voies qui a été testé, mais avec une seule installation en série.

Il est assez sobre et élégant, on aime beaucoup ! Les Alexiens

La profondeur du bloc de repiquage est d’environ 2,5 cm (donc profondeur adaptée aux boites françaises), mais comme vous pouvez le voir, le bloc de repiquage est de forme carrée d’environ 5,5 cm de côté. Cela peut être problématique, voire rédhibitoire dans certains cas, car il ne reste qu’un passage assez restreint pour insérer l’interrupteur dans la boite d’encastrement. C’est LE problème de ce produit.


Pour la suite, rien de plus standard : comme pas de neutre, seules des arrivées de phases sont disponibles. Les plots de repiquage ont une profondeur de 5 mm, ce qui permet de ne pas trop dénuder les fils et de bien tenir le câble. Rien à redire.

Au niveau des caractéristiques techniques : il fonctionne sur du courant alternatif 100-240V, 50-60 Hz et une puissance nominale de 10 à 200 W. Sa consommation en tant que telle est de 0,3 W max. Évitez les emplacements à plus de 90% d’HR. Concernant la connexion Wi-Fi : en 2.4 GHz uniquement, IEEE802.11b/g/n.

 

Interrupteur ZigBee sans neutre : une installation simplissime !

 

L’installation ne pose aucun problème, vraiment aucun, mais respectez bien un minimum de règles de sécurité : couper le courant ou prendre une bonne assurance vie. Les Alexiens

L’installation ne pose aucun problème, vraiment aucun, mais respectez bien un minimum de règles de sécurité : couper le courant ou prendre une bonne assurance vie. Le schéma à suivre est vraiment très simple car il se branche comme un interrupteur standard. Branchez la phase de votre circuit sur L et la phase retour de votre lampe sur L1. C’est tout. Si vous avez un double interrupteur, le branchement sera un peu différent (L, L1 pour la premier et L2 pour la seconde) …

Attention, il y a une mise en garde sur le fait que l’interrupteur ne prend pas en charge des lampes fluorescentes. Dans notre cas, nous l’avons installé sur un circuit avec une LED et deux halogènes, sans aucun problème. Évitez les fluocompactes, mais pour le coup, le mieux reste d’essayer (changer une ampoule n’est pas bien méchant, si votre luminaire le permet). Vous noterez que contrairement à notre premier test d’interrupteur sans neutre, il n’y a pas besoin de condensateur, et donc pas de manipulation à faire au niveau de votre luminaire ou de son arrivée.

En dix minutes, c’est plié. Si tout est bien fait, l’interrupteur a un léger auto-éclairage de couleur bleue. En fait, la voie en « off » va être éclairée et va passer incolore quand la lumière est allumée. C’est un bon système pour repérer l’interrupteur dans le noir et sur le principe, avec la lumière allumée, plus de nécessité de le repérer. Si en revanche vous n’avez pas de lumière quand vous remettez le courant, c’est qu’il y a eu un problème de câblage, une cosse desserrée ou que vous avez tout fait sauter. Si et seulement si tout fonctionne bien (vous pouvez appuyer sur les zones de pression sans la façade pour tester mais attention à ne pas toucher le circuit, ça pique un peu), vous pouvez tout serrer et mettre le capot en place.

Interrupteur ZigBee sans neutre : utilisation via Smart Life et un Hub

Pour utiliser cet interrupteur, il vous faut un pont ZigBee compatible Tuya / Smart Life tel que celui présenté ici.

Pour utiliser l’interrupteur, il vous faut un pont ZigBee. Nous avons utilisé celui de la marque Zemismart, dont vous trouverez ici la mise en marche. Pour installer l’interrupteur, c’est très simple. Tout d’abord, appuyez sur l’un des « boutons » pendant quelques secondes pour le faire entrer en mode appairage. Il va clignoter. Ensuite, dans Smart Life, allez sur le pictogramme votre Hub, présent en première page, et appuyez sur « ajouter un sous-élément ». L’application va s’occuper du reste, et cela très rapidement comme vous pouvez le voir sur la vidéo, ça m’a coupé le sifflet.

Une fois installé, vous verrez que votre interrupteur va faire apparaitre 1, 2 ou 3 boutons virtuels qu’il faudra renommer dans l’application. Vous pouvez aussi donner un nom général à l’interrupteur si vous souhaitez tout éteindre et allumer d’un coup. Grâce à l’application, vous pouvez mettre en place des minuteries pour l’interrupteur ou encore le faire s’allumer à certaines heures. Vous avez également la possibilité, via les scénarios, de le faire s’allumer ou s’éteindre à des moments particuliers de la journées (coucher du soleil par exemple) ou dans des situations spécifiques (fermetures des volets et allumage de la lumière dans la foulée). Avec Alexa, libre à vous de vous laisser tenter par une routine qui va bien.

La très bonne surprise, c’est qu’avec le pont, notre interrupteur remonte directement sous Alexa et est pilotage à la voix sans avoir besoin de faire de scenarii et de routines comme cela est parfois le cas avec les éléments ZigBee non reconnus. Nous vous renvoyons vers la vidéo pour voir en pratique l’installation et le pilotage de ce produit.

A l’utilisation, il n’y a aucun problème. C’est extrêmement réactif grâce au ZigBee. C’est vraiment agréable. En physique (utile si vous ne voulez pas parler ou s’il y a une panne de réseau), c’est instantané. C’est finalement un appareil qui fonctionne comme un interrupteur mécanique et, par réseau, avec une latence très faible.

 

Pour conclure, cet interrupteur est un excellent produit : il fonctionne sans neutre, il n’a pas besoin de condensateur, il s’installe très facilement et il est très design. Utilisable sur toutes les installations hors fluocompactes, le vrai point faible est la taille et la forme de son bloc de repiquage qui peut poser problème. Le prix est aussi très attractif pour un produit de cette qualité, comme Zemismart a su nous y habituer. Disponible sur AliExpress à 21€ en moyenne, c’est un excellent rapport qualité/prix !

env. 20€
8.8

Installation

9.0/10

Design

9.0/10

Fonctionnalités

9.0/10

Application

8.0/10

Qualité / Prix

9.0/10

Les plus

  • Installation simplissime
  • Prix
  • Pas de neutre !
  • Pas de condensateur !

Les moins

  • Format du bloc de repiquage
Tags
Afficher plus
Découvrir Amazon Prime

Jean-Christophe

Ai-je choisi Alexa ou m'a-t-elle choisi ? Disons qu’en tant que bêta testeur, c’est un peu le deux ! Et je ne regrette pas d’avoir rencontré notre assistante préférée ni cette aventure entreprise avec Alexien Modo. Technophile, autodidacte et aimant la vulgarisation, je cherche à rendre facile d’accès notre passion commune !

Articles similaires

3 commentaires

    1. Bonjour,
      Aucune idée, désolé, mais si vous parvenez à utiliser d’autre périphériques Tuya avec, il n’y a pas de raison…
      Bon week-end

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer