Rideaux connectésTests & Avis

[TEST] SwitchBot Curtain : pilotez vos rideaux au doigt et/ou à la voix

Notre avis sur le moteur à rideau de SwitchBot

SwitchBot est une marque bien connue des Alexiens. Nous avons déjà fait passer dans notre lab’ le SwitchBot Meter, un petit capteur d’hygrométrie et de température, ou encore le très fonctionnel SwitchBot Bot, un interrupteur qui appuie pour vous sur un bouton. Aujourd’hui c’est un nouveau produit de la marque que nous vous présentons : le SwitchBot Curtain, un moteur à rideau.

Si vous êtes un fidèle lecteur, vous vous souvenez surement que nous avions évoqué ce projet de la société Wonder Tech Lab (auquel appartient SwitchBot) de lancer un moteur connecté pour piloter les rideaux suite à sa campagne de crowdfunding. Campagne à laquelle nous avons participé et qui nous a permis de recevoir le produit un an plus tard.

Le Switchbot Curtain fonctionne avec le hub /contrôleur I.R  grâce au Bluetooth. La participation au crowfunding nous à permis d’obtenir en retour différents lots dont : le SwitchBot Curtain bien sûr, une SwitchBot Remote une petite télécommande toute mimi et le SwitchBot Hub Mini que nous vous avons déjà présenté . Mais voyons ce qu’il en est.

SwitchBot Curtain : connecter ses rideaux va vite devenir indispensable !

Unboxing

Nous avons reçu notre lot correspondant à notre participation. Le tout expédié de Chine. Cinq petits cartons sous emballage plastique gris.

Mais voici ce dont nous allons parler plus en détail : le SwichtBot Curtain et sa SwichtBot Remote. Tous deux sont emballés dans des cartonnages fins et glacés aux couleurs rouge et blanche représentatives de la marque. A l’avant une photo du produit contenu dans chaque boite.

Le SwitchBot Curtain que nous allons tester est le modèle pour barre à rideau comme l’indique la mention « Rod » dans la pastille rouge en bas à gauche. Sur le bandeau supérieur en plus de la marque sont indiqués les  compatibilités avec les trois principaux assistants vocaux : Alexa, Google Home et Siri. Il peut aussi être pris en charge avec IFFTTT,  SmartThings, ou CLOVA (pour CLOud Virtual Assistant, un assistant virtuel dédié au marché asiatique).

Au dos, mais dans la langue de Shakespeare, des idées d’utilisations grâce à une programmation : comme ouvrir/fermer son rideau en fonction de la luminosité …  En dessous quelques idées d’associations du moteur de rideau  pour parfaire son utilisation :

  • avec la télécommande (que nous allons voir également),
  • un panneau solaire,
  • le SwitchBot Hub Mini  + Meter  + Bot.

Enfin nous retrouvons les certifications : CE, FC et RoHS

Sur les cotés sont repris différentes caractéristiques comme :

  • le « Tuch & Go » qui va assister électriquement la manœuvre manuelle du rideau. Idéal dans le cas de grand panneau ou pour une personne en situation de handicap.
  • Le diamètre de la barre à prendre en compte : de 15 à 40 mm pour une circonférence de 47mm à 125mm.

Les caractéristiques techniques sont recensées au dessous de la boite.

Mais nous n’oublions pas la télécommande, au dos de la boite, un rappel de l’écosytème SwitchBot avec deux des produits phares : le Curtain et le Bot. Sur les cotés, ici aussi des spécificités sont reprises comme la connectivité Bluetooth Low Energy, c’est à dire que l’énergie utilisée pour communiquer avec le rideau n’est pas énorme et préserve ainsi la pile à l’intérieur. C’est bien ça !

Mais découvrons le contenu de nos boites.

Le Switchbot Curtain

Nous avons choisi la version blanche du SwitchBot Curtain, mais elle existe en noir. L’appareil est en plastique ABS et est livré monté pour un système de barre, modèle que nous avions choisi lors du financement participatif. La qualité est bonne et les finitions soignées. Les parties de chaque coté sont amovibles permettant ainsi d’adapter le moteur pour un système de tringle dit U ou I.

Un câble type USB-C est fourni sans chargeur. Il est d’une longueur de 2 mètres pour assurer la recharge du moteur. Eh oui, il a besoin de temps en temps d’être alimenté, comme nous. Mais il est prévu pour une autonomie de 10 heures de fonctionnement. Si l’on ne fait pas joujou (passé le temps de la découverte), cela donne quand même quelques mois d’autonomie.

Quatre pinces sont également fournies pour une fixation sur des rideaux à pattes et permettre ainsi le glissement (mais quatre risque d’être trop peu…).  Enfin, un manuel détaillé pour l’installation de l’appareil et son appairage est joint… mais uniquement en anglais. Les schémas aident quand même à la compréhension. Un triangle en plastique est aussi de la partie, il mais n’a pas trouvé son utilité chez nous et n’est pas d’ailleurs référencé dans le contenu de la boite.

« La qualité est bonne et les finitions soignées. » Les Alexiens

A gauche le moteur et un crochet pour barre installé, à droite un crochet pour tringle U. Les crochets sont clipsables.

Le système motorisé complet du SwichtBot Curtain est composé de 3 parties :

  • du corps du moteur à rideau,
  • d’une paire de crochets amovibles,
  • du couvercle supérieur,

Un marquage « R » et « L » de chaque coté pour aider à ne pas se tromper de sens lors de la pose.  Sous ces repères, une patte est à sortir afin de mettre en position les crochets pour la fixation. Ils peuvent être un peu difficiles a sortir, un peu de doigter et de patience et ils sortent de leur logement pour bloquer les tiges. Une fois en place ces ergots rentrent dans leur logement. Un bouton permet de libérer le chapeau et régler la fixation en fonction du diamètre de la barre (compatible de 1.5cm à 4 cm).

SwitchBot Remote : la télécommande

Ici, c’est beaucoup plus simple. Seul un petit dépliant d’utilisation et un petit carré de Velcro adhésif pour la fixer sur un mur accompagne la SwitchBot Remote, une petite télécommande en ABS blanc de 3.71 cm L x 4.31 cm l x 1.34 cm h. Elle respire la même qualité de finition que celle apportée au moteur.

Celle-ci est composée uniquement de deux boutons (monter/descendre) dont un légèrement creusé, comme un doigt moulé, qui pourra servir de repère. En effet, les boutons peuvent indifféremment être programmés pour l’ouverture ou la fermeture et chacun avec un pourcentage (de 0 à 100%) qui lui aura été attribué.

A l’intérieur la pile CR2450 est déjà fournie et protégée d’un plastique qui sera à retirer pour la mettre en service. Sur le dessus du boitier, une petite LED  témoigne du fonctionnement. Il est possible de la désactiver dans les paramètres de l’application. Au dessous du boitier deux tout petits trous, ils sont prévus pour passer un cordon pour suspendre la télécommande. Mais, à moins d’utiliser du fils très fin de pêche en nylon, bon courage ! Nous avons renoncé très vite car, finalement, la télécommande suspendue n’apporte rien.  Elle devient statique et perd son intérêt.

« SwitchBot a pensé à tout, même aux psycho-rigides des plis à égal distance ! » Les Alexiens

Mais nous avons aussi reçu un système pour tringle en U et un jeu de pinces supplémentaires avec une bande pour aider si besoin à respecter l’intervalle des plis du rideau. SwitchBot a pensé à tout, même aux psycho-rigides des plis à égal distance !

Fiche technique

SwitchBot Curtain

Marque
SwitchBot
Modèle Rod
W0701600
Coloris
Blanc
Matériel
ABS avec traitement résistant aux UV
Dimension corps principal
4.2 cm x 5.1 cm x 11 cm
Poids corps principal
135 g
Alimentation
Type-C, DC 5V-1A, 3350 mAh Batterie Lithium-ion ou par panneau solaire
Durée de la batterie
8 mois ou illimité si panneau solaire
Connectivité
Bluetooth 5.0 longue portée
Capteur
Accéléromètre, capteur de lumière
Poids supporté
jusqu’à 8 Kg
longueur maximum de piste
3 mètres
Mode de fonctionnement
silencieux ou performant
Timer
jusqu’à 5 ou illimité via le Hub

Compatibilités

Tringel barre
Diamètre 1.5 cm – 4 cm
Tringle I
Hauteur > 0.6 cm    1.8cm>= l >= 0.8 cm
Tringle U
H > 0.6 cm l >= 1.25 cm et base 0.8 cm >l > 0.6 cm

Remote

Référence
W0301700
Dimension
3.7 cm x 4.2 cm x 1.34 cm
Poids
17.7 g
Alimentation
Pile CR 2450
Connectivité
Bluetooth Low Energy

SwitchBot Curtain : Installation et utilisation du moteur pour rideaux.

Pour rappel, pour utiliser le moteur de rideaux en Wi-Fi, il est necessaire d’avoir l’un des deux modèles de Hub propriétaires : le SwitchBot Hub Plus en forme de nuage ou le SwitchBot Hub Mini le petit carré. L’application maison, que vous pouvez télécharger depuis l’un des stores Android ou iOS, suffira alors à ajouter les nouveaux objets : le SwitchBot Curtain et la SwitchBot Remote. Mais commençons par le principal, l’accessoire suivra…

Si vous connaissez l’application Smart Life, vous ne serez pas perdu, l’installation est très similaire. Depuis la page d’accueil de l’application, un clic sur le « + » en haut à droite ouvre une page où l’on va choisir le type de produit à appairer. La page suivante nous demande d’appuyer 2 secondes sur le bouton à l’avant du moteur pour le jumelage avec le pont.

Deux secondes après, le SwitchBot Curtain est reconnu avec son nom d’usine qu’il est tout à fait possible de remplacer par celui d’une pièce, ou tout autre petit nom que vous aurez choisi. La poursuite de l’installation se fait en indiquant sur quel type de tringle le moteur sera monté. Un assistant est même proposé. C’est parfait !

Pour ce qui est de la télécommande SwitchBot Remote, la procédure sera la même, mais en choisissant évidemment « Remote » dans la liste des objets à appairer. Elle s’installe aussi rapidement que le moteur et vous gratifie d’un « Bingo » quand c’est fait.  Une fois terminé, les deux appareils apparaissent sur la page d’accueil de l’application.

Une fois installé sur la tringle (bah oui, c’est là qu’il doit être hein) et dans le bon sens grâce aux repères, il faut procéder au calibrage pour l’ouverture et la fermeture (cela va déterminer le sens de circulation). Il est demandé de préciser que si l’installation se fait sur une tringle extensible où le moteur va avoir à « changer de niveau », cela peut poser un petit problème car il va accrocher lorsqu’il va passer dans le sens montant. L’astuce ? Un peu de ruban adhésif et plus de soucis. Voilà l’installation à proprement parler est terminée.

« Le Touch & Go, une fonction géniale qui est au rideau motorisé ce qu’est l’assistance électrique au vélo ! » Les Alexiens

 

Entrons maintenant dans les paramètres du moteur en cliquant sur la roue crantée. Nous trouvons différents menus :

 

Dans paramètres avancés, c’est ici que l’on va :

  • Déterminer le sens ouverture/fermeture : de gauche à droite (ou inversement) ou  par le milieu si deux rideaux (dans ce dernier cas, il faudra bien sur deux moteurs pour piloter chaque panneau)
  • Activer ou non le Touch & Go : fonction géniale qui est au rideau motorisé ce qu’est l’assistance électrique au vélo ! La fonction existe il ne faut pas se priver de l’activer. Fini les efforts pour déplacer un rideau un peu lourd et les douleurs qui en résulte à l’épaule si l’on doit l’actionner manuellement.
  • Lumière : alors là on peu laisser en mode Off, le moteur étant placé à l’arrière du tissu on ne verra pas la LED éventuellement s’éclairer à l’activation.
  • Étalonnage : c’est ce que nous avons vu plus haut. Si l’on rentre dans le menu, cela supprime les paramètres enregistrés. Un message d’avertissement s’affiche lorsque l’on clique dessus.
  • Association à la SwitchBot Remote : pour associer la télécommande au rideau. Celle-ci apparait dans la liste des appareils disponibles. Un clic dessus et un bip confirme l’association. Rien de plus simple. Il semble même possible d’installer plusieurs télécommandes pour un même rideau. Vous pouvez aussi effectuer le paramétrage des boutons qui peuvent indifféremment être programmé ici ou depuis l’icône de la télécommande.
    • Mode fermé = 100%
    • Mode ouvert = 0%

Pour chacune des actions, un mode de mouvement est à déterminer, à savoir : Performant ou Silencieux.

  • En mode Performance, le rideau se déplace à vitesse normale et fait un peu de bruit, mais ce n’est pas un gros bruit. Plusieurs fois nous ne l’avons pas entendu se mettre en service en étant certes dans une autre pièce.
  • En mode Silencieux, le rideau se déplace moins vite, mais un émet un léger sifflement pas forcément agréable et qui, comme le déplacement est lent dure plus longtemps.

Personnellement le mode Performance à ma préférence pour sa rapidité, mais aussi pour le peu de différence de bruit et surtout l’absence de ce petit sifflement.

Le Service Cloud

Pensez à le mettre sur On pour l’associer avec les assistants vocaux Alexa et Google Home. Alexa  vous indiquera de suite qu’elle à reconnu et remonté le rideau.

Menu Log

C’est le journal de bord horodaté des ouvertures/fermetures ou non exécutions si problèmes…

 

Menu Firmware  & Batterie

C’est ici qu’il faudra venir de temps à autre pour surveiller le niveau de la batterie et si besoin de la recharger avec le câble USB-C.

Maintenant, revenons sur la page d’accueil et cliquons sur le rideau. Nous arrivons sur la gestion même du rideau automatisé depuis l’application : ouverture / fermeture / pause.

Détection de la lumière (béta)

Il est possible, en fonction de l’intensité lumineuse détectée, de déterminer soit l’ouverture soit la fermeture automatisée du rideau. Pratique l’été pour une pièce exposée au Sud et qu’on voudra protéger dès que le rayonnement sera trop intense ou l’hiver ou fermer sans tarder et se prémunir du froid.

  • Au dessus : niveau 1 à 9
  • au dessous : niveau 10 à 2

Ici la programmation choisie est de fermer le rideau si niveau lumineux en dessous de 2.

Le mode Retarder

Il permet, comme son nom l’indique, d’effectuer l’action choisie dans x minutes ou heures.

Le menu Programmation

Menu classique pour établir une programmation horodatée des mouvements du rideau.

La télécommande

Une fois la protection retirée un BIp se fait entendre.  Intéressons nous aux paramètres accessibles depuis la roue crantée.

 

Nous retrouvons enfin…

Paramètres avancés

  • Lumière : pour la gestion On/Off de la LED sur le boitier
  • Paramètres du son : Bip On/Off lors de l’utilisation

La consultation du niveau de pile se fait sur l’application, ici, dans Firmware & Batterie.

En revenant sur la page d’accueil et en cliquant sur l’icône de la SwitchBot Remote, on accède comme depuis l’icône du rideau pour l’association avec la télécommande à la programmation des boutons. Mais, ici, une fonction intéressante retient notre attention : Rechercher Remote ! Un clic dessus et la télécommande émet trois bip certes pas très sonores, mais rien n’empêche de réitérer en cas de perte. Cette fonction est là bienvenue.

En cas de nécessité de reset de celle-ci la procédure est d’appuyer 15 secondes sur les deux boutons. Il faudra de nouveau l’appairer

Et avec Alexa ?

Pour que le SwitchBot Curtain remonte dans l’application, il est nécessaire d’activer, si cela n’a pas encore été fait, la skill SwitchBot et de l’associer au compte Amazon.

SwitchBot Smart
in stock
as of 24 janvier 2021 16 h 33 min
Amazon.fr

Comme vu lors  de l’activation du service cloud, le SwitchBot Curtain remonte dans l’application Alexa. Il sera possible de créer des routines Alexa pour l’une ou l’autre des actions souhaitées et d’invoquer notre assistante vocale préférée en lui demandant gentiment :

  • « Alexa ouvre/ferme [nom donné] »

Il sera possible ainsi directement à l’aide de la sonde de température de l’ Echo 4 de faire une routine dans ce style, où selon la température défini, le rideau se ferme. Pratique non ?

Et avec Google Home :

Ici aussi il faut associer l’application avec Google Home, dans « Configurer » puis « Fonctionne avec Google ». Une fois cela fait, le rideau remonte et apparait dans la liste des dispositifs.

Malheureusement, s’il est possible de le piloter vocalement, il n’apparait pas dans les dispositifs pouvant s’intégrer dans des routines comme chez l’assistante d’Amazon. C’est dommage, mais nous avons l’habitude des lacunes de Google Assistant

« Une fois le moteur à rideau SwitchBot Curtain mis en place, ici entre le premier et second œillet, on ne le voit plus ! » Les Alexiens

En conclusion, le SwitchBot Curtain est un appareil performant, un peu imposant par sa taille il est vrai, mais capable de s’adapter aux différents types de tringles avec ses modules amovibles. L’appareil est de bonne qualité. Il est relativement silencieux, hormis le petit sifflement en mode silencieux bizarrement. L’application est très complète, bien que sujette à des décrochages intempestifs, mais une fois les réglages effectués, pas besoin d’y revenir constamment. Les différentes fonctionnalités comme le Touch & Go ou le paramétrage du pourcentage d’ouverture sur chaque bouton de la télécommande permet une gestion idéale. En un mot, il ne faut pas hésiter car : l’essayer c’est l’adopter. Bref, moi j’en suis fan.

SwitchBot Curtain - moteur pour automatiser ses rideaux

149.00€
8.3

Installation

9.0/10

Design

7.0/10

Fonctionnalités

9.0/10

Application

9.0/10

Qualité / Prix

7.5/10

Les plus

  • Disponible pour tringle : barre, U ou I
  • Application complète
  • Utilisation application, télécommande ou voix

Les moins

  • Petit sifflement en mode silencieux

Rejoignez notre groupe Facebook Les Alexiens

Vava Tc

Simple utilisatrice et novice tombée dans la marmite Alexa, celle-ci me fascine et grâce aux garçons, Jean-Christophe et Alexien Modo, j’en apprends un peu plus chaque jour. Aimant les différents aspects d’Alexa, je me suis tournée vers les skills pour vous faire partager mes découvertes.

2 commentaires

  1. Bonjour, sur les impressions d’écran l’application semble assez similaire à smart life,
    serai t il possible d’utiliser cette dernière en remplacement de l’application propriétaire ?
    Le but serai de regrouper au maximum pour ne pas utiliser différentes applications.
    Merci

    1. Bonjour,
      A priori, non. Il faut savoir que Tuya commercialise ses solutions applicatives en marque blanche, donc il est effectivement possible (pour ne pas dire probable 😉 ) que SwitchBot fasse appel à eux, mais nous ne pouvons vous le garantir et, a priori, ça ne fonctionne pas. Pour l’heure, en tout cas. 🙂

Laisser un commentaire

Rejoignez notre groupe Facebook Les Alexiens
Bouton retour en haut de la page