Test des SwitchBot Curtain Rod 2 et du Solar Panel

Notre avis sur les moteurs à rideaux SwitchBot

SwitchBot Curtain Rod 2

SwitchBot Interrupteur de Rideau - Poussoir de Rideau Intelligent R-Rail avec APP Contrôl, Facile à Utiliser, Compatible avec Alexa Via Hub Mini, Automatisation des Rideaux (Curtain Rod2.0 Blanc)

Prix au : 29 juin 2022 19 h 15 min

Fondée en 2016, SwitchBot est une marque dont nous vous parlons régulièrement et que nous avions découverte avec son tout premier produit : l’interrupteur SwitchBot. Quelques années plus tard, l’entreprise avait lancé un intéressant crowdfunding pour son SwitchBot Curtain Rod qui nous promettait d’automatiser l’ouverte et la fermeture de nos rideaux sans changer ni de rideaux, ni de tringle. Après un premier modèle convaincant, mais pas parfait, la marque entend répondre aux griefs parfois émis par certains utilisateurs avec un SwitchBot Curtain Rod 2. Ajoutez à cela un panneau solaire et vous voilà avec un système autonome. Après quelques mois passés dans notre lab, voici notre avis sur ce nouvel opus.

SwitchBot Curtain Rod 2 : pilotez vos rideaux à la voix

Unboxing

La présentation de ce SwitchBot Curtain Rod 2 reste pour le moins similaire à celle du modèle précédent. On retrouve un visuel du moteur avec son système d’accroche, et le type de tringle avec lequel il est compatible. Le packaging toujours aussi qualitatif est  tout de même légèrement plus imposant de 16.8 cm x 18.5 cm x 9.3 cm contre 9.8 cm x 17 cm x 9 cm pour le Rod.

Sur la face avant, les différents compatibilités sont mises en avant : Amazon Alexa, Google Assistant et Siri accompagné des plateformes IFTTT, SmartThings et Clova (pour Cloud Virtuel Assistant). Pour en bénéficier, il vous faudra évidemment une SwitchBot Hub, le système fonctionnant grâce au protocole BLE (Bluetooth Low Energy).

A l’arrière, la marque propose différentes combinaisons possibles au sein de son écosystème. Ainsi, vous pourrez combiner l’appareil avec une SwitchBot Remote, comme nous vous l’avions évoqué dans notre précédent test, ou encore avec le SwitchBot Meter, un thermomètre connecté vous permettant par exemple de programmer la fermeture de vos rideaux quand la température grimpe au-dessus d’un certain seuil. Vous retrouvez également, bien sûr, les spécifications techniques.

Le SwitchBot Curtain Rod 2

Les principaux éléments du moteur SwitchBot Curtain Rod 2 sont placés sur un premier plateau avec sur le côté une partie des accessoires, l’autre étant placé en dessous. Un petit livret en anglais exclusivement et les différents moyens de contacter la marque sont également joints.

Attention, ce modèle convient aux tringles cylindriques d’un diamètre de 1.5 cm à 4 cm. D’autres modèles existent pour des tringles type U ou I.

Composé de trois parties, le corps de chacun de SwitchBot Curtain Rod 2 est fait à la fois de plastique ABS avec un traitement anti-UV et de métal pour la partie permettant de les suspendre à la tringle. Cette dernière s’étire pour agrandir le passage lors de la mise en place. Prenez en main la partie grise et levez là vers le haut, en la laissant bien en place vers l’arrière, sinon le mécanisme sera bloqué et ne pourra se soulever. Le Rod 2, qui est proposé en version blanche ou noire, pèse 282 grammes et mesure en tout et pour tout 8 cm de largeur x 13.8 cm de haut x 7.5 cm d’épaisseur au maximum.

Parmi les accessoires vous trouvez :

  • Le câble d’alimentation : d’une longueur de 2 mètres si vous optez pour la recharge électrique.
  • Une chainette de perles de 3.7 mètres de long qui comporte 16 crochets translucides à pince sur la partie haute de vos rideaux. Son utilisation est optionnelle, mais elle permet une meilleure traction du rideau, ce qui peut s’avérer nécessaire selon la matière et le poids de vos rideaux.
  • Quatre pinces : également translucides, elles peuvent être utilisées pour des rideaux à pattes.
SwitchBot livre les accessoires nécessaires à toutes les configurations, ce qui devrait permettre à tout un chacun d’utiliser le Curtain Rod 2. Un geste appréciable.

Caractéristiques SwitchBot Curtain Rod 2

  • Marque : SwitchBot
  • Modèle : Curtain Rod 2
  • Coloris : Blanc ou noir
  • Matériel : ABS avec traitement résistant aux UV
  • Dimension corps principal : 4.2 cm x 5.1 cm x 11 cm
  • Poids corps principal : 135 g
  • Alimentation : Type-C, DC 5V-1A, 3350 mAh Batterie Lithium-ion ou par panneau solaire
  • Durée de la batterie : 8 mois ou illimité si panneau solaire
  • Connectivité : Bluetooth 5.0 longue portée
  • Capteur : Accéléromètre, capteur de lumière
  • Poids supporté : jusqu’à 8 Kg
  • Longueur maximum de piste : 3 mètres
  • Compatibilité :
    • Assistants vocaux : Amazon Alexa, Google Assistant, Siri
    • Plateformes : IFTTT, SmartThings et Clova
  • Timer : Jusqu’à 5 ou illimité via le Hub

SwitchBot Solar Panel

Comme dit précédemment, vous pouvez acquérir en option le SwichBot Solar Panel, un panneau solaire qui permet d’alimenter la batterie du SwitchBot Curtain Rod 2, mais à l’heure où le prix des énergies n’a de cesse de grimper, utiliser celle gratuite de notre soleil pour alimenter nos nouvelles technologies nous a semblé judicieux

Sur la face avant du packaging on retrouve un large visuel du panneau avec son petit capteur solaire alors qu’au dos sont indiquées les spécificités techniques et deux croquis d’installation sont proposés. Nous y reviendrons plus loin. C’est sur le dessous du carton que l’on trouve le coloris par une simple coche entre les deux disponibles en blanc ou en noir.

 

Le panneau solaire en plastique est livré seul, sans autre accessoire qu’une double bande scratch adhésive si vous souhaitez déporter le panneau vers une zone mieux illuminée. C’est très bien pensé et c’est là un point très fort. Le panneau solaire mesure 7 cm x 16.5 cm x 0.9 cm (sans la partie prise USB-C) et ne pèse que 100 grammes. Il est extrêmement léger en main. C’est assez logique puisqu’il est prévu pour se fixer idéalement sur le moteur, il ne doit donc pas trop peser sur la tringle.

Au dos du SwitchBot Solar Panel, une prise USB-C est destinée à alimenter le moteur. Vous trouvez également 2 « bras » qui permettent d’accrocher le panneau solaire directement sur le SwitchBot Curtain Rod 2.

Si vous manquez de luminosité, SwitchBot a prévu 55 cm de câble cachés judicieusement dans le boitier qui peuvent être utilisés pour déporter le panneau en le fixant directement sur le rideau. Pas bête ! Très bien vu même. Ouvrez-le délicatement, sans forcer. Quand c’est neuf, le plastique coince un peu, mais il s’assouplie à la longue.

Vous avez donc deux solutions de fixation :

  • Directement sur le moteur en branchant la prise USB-C dans la fiche USB-C et en plaçant les branches dans les espaces de fixation de chaque coté des bras
  • En déportant le panneau solaire de 55 cm maximum et en utilisant la bande scratch pour le fixer sur le rideau ou le mur.

Caractéristiques

  • Marque : SwitchBot
  • Modèle : Solar Panel
  • Coloris : Noir ou Blanc
  • Matériel : ABS avec traitement résistant aux UV
  • Dimension corps principal : 7.2 cm x 16.5 cm x 2.5 cm
  • Poids : 100 g
  • Alimentation : Soleil direct
  • Connexion :  USB-C
  • Output : 5V 250mA
  • Température de fonctionnement : -20° – 60°
  • Humidité de fonctionnement : 10- 90% RH
  • Accessoire : bande scratch double face

Installation et utilisation du SwitchBot Curtain Rod 2

SwitchBot utilise son application maison disponible sur Android ou iOSPour utiliser la motorisation des rideaux, il faut avoir installé auparavant le hub maison comme le SwitchBot Hub Mini. Vous aurez donc déjà créé votre compte comme il se doit.

L’installation reste on ne peut plus classique. Activez le Bluetooth sur votre smartphone. Depuis la page d’accueil, cliquez sur « + » puis…. Laissez vous guider ! Le nouveau SwitchBot Curtain Rod 2 est directement détecté et proposé à l’installation.  Appuyez sur le bouton d’appairage et le rideau est identifié instantanément.

En premier lieu, il faut lui indiquer quel type de rail et de rideaux (à pattes, oeillets …) il va devoir piloter. Les indications sont faciles à suivre.  Selon l’option choisie, vous pouvez avoir recours aux pinces ou au cordon de perles fournies pour aider le moteur à entrainer le mouvement du rideau.

Mais avant de le voir prendre place sur la page d’accueil, SwitchBot vous demande de procéder au calibrage du moteur. Et c’est une assistance à l’installation qui se présente sur les pages suivantes. Sélectionnez si vous avez un ou deux rideaux à motoriser et donc la façon de l’ouvrir, par les côtés ou central, puis réglez le fonctionnement « Ouverture » et Fermeture » en indiquant les fins de course qui doivent être respectées. Une confirmation est demandée après le réglage. Lorsque toutes les étapes sont validées le « Curtain 3B » prend place sur la page d’accueil. Il est bien évidemment possible (et même souhaitable de le renommer).

Regardez bien la dernière image. Dans l’angle supérieur droit des icônes des rideaux un « ! » sur fond rouge est présent. C’est le visuel pour dire qu’il y a une mise à jour du firmware. Pour ce rideau avec le panneau solaire, il faut que celui-ci soit « bien placé » pour que la mise à jour passe. Nous avions replié le rideau et le panneau n’était plus trop face au jour, eh bien la mise à jour ne passait pas. Nous avons attendu 30 minutes, au cas où, puis en déployant le voilage où le panneau recevait suffisamment de luminosité, la mise à jour s’est finalement faite en une trentaine de secondes.

Pour faire les mises à jour, touchez l’icône du rideau, puis allez sur « more », cliquez sur la roue crantée et sélectionnez « Firmware et Batterie« . Nous avons profité de l’occasion pour effectuer la mise à jour de nos autres rideaux qui ne sont pas équipés avec le Solar Panel. Il faut pour que cela se fasse que le restant de batterie soit suffisant pour que celle-ci s’effectue. Avec un taux de 14%, la mise à jour vers la nouvelle version n’est pas acceptée.

Lorsque vous êtes sur la page des réglages, selon le mode d’alimentation du rideau vous percevrez une petite différence d’affichage :

  • Si l’alimentation supportée est électrique 1 pile s’affiche sous le rideau,
  • Si vous voyez une pile et un petit soleil c’est que l’alimentation est effectuée par le Solar Panel.

Le reste des réglages sont  identiques. Nous vous les avions présentés dans le test SwitchBot Curtain Rod 1, nous n’allons donc pas les détailler à nouveau ici, mais sachez que vous pouvez :

  • Régler l’ouverture ou la fermeture selon un niveau de luminosité que vous déterminez (entre 1 et 10) – nous y reviendront plus loin.
  • Retarder l’action (ouverture ou fermeture) dans le temps – jusqu’à 23h59.
  • Effectuer des programmations journalières à heure fixe.
  • Choisir un mode d’action pour le moteur : performant, il sera plus rapide mais un peu plus bruyant ou silencieux où le glissement sera plus lent pour moins de bruit

En cliquant sur la roue crantée en haut à droite, vous accédez aux différents réglages de paramètres comme :

  • Curtain 3B : venez le renommer ici.
  • Paramètres avancés :
    •  Si vous êtes amené à déplacer le sens de guidage du SwitchBot Curtain, vous pouvez ici le redéfinir.
    • Un conseil, vérifier bien que le « Touch & Go » est activé ! Un vrai plaisir que cette fonction d’assistance motorisée pour le déplacement du rideau. Un petit coup dans le sens de l’action voulue et le moteur prend le relai de votre poignet pour finir l’action. Très pratique pour de grande longueur avec un poids conséquent.
  • Calibration : vous pouvez refaire la procédure si besoin
  • Associer une Remote : cette télécommande est un petit ustensile bien utile que nous vous avions aussi présenté précédemment. Associé un bouton pour l’ouverture, un pour la fermeture. A moins que vous ne préfériez un entre deux ? A vous d’attribuer un pourcentage pour chacun des deux boutons. Vous pouvez par la suite placer le petit boitier sur une table pour le garder mobile ou le fixer sur un mur comme un interrupteur mural.
  • Le service Cloud : n’oubliez pas de passer par cette rubrique pour activer l’association avec les assistants vocaux. Ce n’est qu’une fois ceci fait que le curtain remontera comme par magie dans l’application Alexa (en ayant la skill SwitchBot déjà installée)

Enfin, via le menu Scene proposé en bas de l’écran il est possible, de créer des scènes manuelles ou des automatisations.

Différents paramètres sont proposés. Ainsi, si vous avez le SwitchBot Meter il est possible de créer une automatisation ou l’on prend comme élément par exemple :

  • Si : température > 25°
  • Alors : fermer le rideau

L’automatisation ainsi créée s’inscrit sur la page dédiée. Il est possible, bien évidemment, de prévoir une autre dans le sens  :

Si température < à X° alors ouvrir le rideau.

Attention, les scènes créées dans l’application SwitchBot ne remontent pas dans les scènes de l’application Alexa.

Avec Amazon Alexa

Sans surprise, le SwitchBot Curtain Rod 2 remonte pour peu que la skill SwitchBot Smart soit installée et les comptes liés.

Une fois rentré sur l’appareil, il est possible d’effectuer l’ouverture ou la fermeture du rideau en vocal. L’action sera totale, pas de pourcentage ici pris en compte. La création de routines est possible.

Avec Google Assistant

Installez le add-on SwitchBot Smart et liez ici aussi les comptes. Le Curtain 3B est reconnu. Mais, via l’application, vous n’aurez pas d’interaction tactile possible, pas d’intégration à des routines et, comme pour Alexa, les scènes ne remontent pas.

Avec l’assistant vocal de Moutain View, les commandes vocales sont :

  • « OK Google, ouvre / Ferme pour une action à 100% »
  • « OK Google, ouvre / Ferme à 20%. »

Avec Homey Bridge

Eh bien oui SwichBot est présent sur Homey, que ce soit sur la box Homey Pro ou le petit dernier Homey Bridge, une excellente nouvelle pour les utilisateurs de la solution domotique.

Rendez-vous sur la rubrique « Application », recherchez et installez celle de SwichBot. Revenez sur votre compte et ajoutez le nouvel appareil en cliquant sur « + ».  Faites défiler la page jusqu’aux Curtains : vous avez le choix entre BLE ou HUB. Dans notre cas, nous passions par le Hub pour bénéficier des services des assistants vocaux. Confirmer votre sélection.

À LIRE :
Test Homey Pro : la box domotique Plug & Play

Un message vous demande l’autorisation d’ouvrir une nouvelle page. Acceptez (de toute façon pour poursuivre, pas le choix)… Rentrer votre e-mail et mot de passe correspondant à votre compte SwitchBot pas celui d’Amazon. Votre/vos rideaux remontent instantanément

Un clic sur le rideau et sur la droite apparait une fenêtre, sur laquelle vous pouvez :

  • Inverser l’état du rideau, avec le bouton Power. S’il est ouvert, ça le ferme, et inversement.
  • Moduler l’ouverture en sélectionnant une hauteur
  • Voir l’état (positionnement) du moteur.

Vous pouvez les intégrer à des Flows, mais la seule carte proposée est celle du changement de position du rideau.  Il n’est pas possible d’avoir l’état de la charge par exemple pour les rideaux ayant un rechargement de la batterie. Dommage. Mais on apprécie d’avoir déjà cette carte, en espérant en voir d’autres dans un avenir que nous n’espérons pas trop lointain.

Mise en place du SwitchBot Solar Panel

Comme dit précédemment, il faut faire attention au placement du SwitchBot Solar Panel. Le capteur de luminosité doit être en contact direct avec la lumière (ne le mettez pas au-dessus de la fenêtre, ni avec les rideau écartés en dehors de la zone vitrée en plein jour par exemple).

Vous pouvez placer le panneau solaire :

  • Directement sur le SwitchBot Curtain Rod 2 ;
  • En le déportant sur votre rideau à l’aide de la bande scratch double face.

 

Revenons sur l’application SwitchBot et aux programmations selon l’intensité lumineuse possibles. Elles se font via le menu « Light Sensing (Beta)« .

Dans un premier temps sélectionnez la « Data Source » qui sera prise en compte : le panneau ou le moteur. Selon la sélection, les réactions peuvent varier. Si le moteur ou panneau solaire sont pointé vers Ouest, les niveaux lumineux ne se feront pas au même moment que placé à l’Est, c’est évident mais surtout si le panneau est sélectionné comme source et est trop à l’obscurité. Vous trouvez un relevé des niveaux de lumières sur 24h/3 Jours /7 jours qui vous vous aiguillez pour la suite.

Cliquez ensuite sur le « + » et déterminer le niveau de lumière qui sera à retenir « plus haut que » ou « plus bas que » – un niveau entre 1 et 10- et le sens de l’action : ouverture ou fermeture. Puis déterminez le mode  de performance : « Performance Mode » ou le rideau se déplacera rapidement mais un peu plus bruyamment, ou le mode « Silent Mode » ou il ira moins vite pour faire le moins de bruit possible.  Enfin sélectionnez les jours ou cela doit s’appliquer.

Dans notre exemple, chaque jour à partir de 19h, lorsque le panneau solaire capte une luminosité inférieure à 3, il fermera le rideau.

L’utilisation de ces SwitchBot Curtain Rod 2 est toujours aussi simple. Adjoindre un panneau solaire est une très bonne chose, car cela permet de ne plus avoir à se soucier du rechargement des batteries, mais gardez bien à l’esprit qu’il faut qu’il soit correctement placé bien capter la lumière et cela, en journée évidemment, quand le rideau est généralement ouvert. Il fait donc prendre soin de bien vérifier l’efficacité de l'emplacement choisi.

Nous avons tout particulièrement apprécié la fonction Touch and Go, véritable assistance à l’ouverture manuelle qui peut aider nombre de personne pas trop familiarisées avec l’utilisation vocale et qui préfèrent en encore faire usage de leurs mains, mais qui ont par exemple des difficultés avec leur épaule ou à lever le bras pour lancer le mouvement.

En conclusion, on peut dire que le SwitchBot Curtain Rod 2 est une évolution intéressante par rapport à son prédécesseur. Plus véloce, il est aussi mieux conçu avec deux bras permettant une mise en place plus facile, une compatibilité avec plus de tringles, mais également une bien meilleure traction des rideaux. On apprécie également les accessoires fournis comme les pinces pour rideaux à pattes, ou encore le cordon à perles. Nous avons tout particulièrement aimé les automatisations basées sur le niveau de luminosité. Pour 85€ hors promotion, la motorisation des rideaux est un peu plus très appréciable au quotidien qui permet de se prémunir de la chaleur l’été et, inversement, du froid l’hiver. Vendu séparément, le rechargement par panneau solaire est une très bonne idée qui ne peut qu’être bonne pour la planète. Et pour ceux qui sont adeptes de la domotique et possèdent l’une des box Homey, ils pourront intégrer leur moteur dans leur configuration pour en faire encore plus. Qui dit mieux ?

À LIRE :
Test SwitchBot Meter : un thermomètre hydromètre compatible Alexa
Simple utilisatrice et novice tombée dans la marmite Alexa, celle-ci me fascine et grâce aux garçons, Jean-Christophe et Alexien Modo, j’en apprends un peu plus chaque jour. Aimant les différents aspects d’Alexa, je me suis tournée vers les skills pour vous faire partager mes découvertes.