Le Lab'Robots aspirateurs

[TEST] Proscenic M7 Pro : un aspirateur robot surprenant !

Parmi les marques d’aspirateurs robots préférées des utilisateurs d’Alexa, Proscenic revient souvent pour l’excellent rapport qualité / prix de ses produits. Il faut dire que les modèles de la marque taïwanaise sont généralement à la fois accessibles et performants. Suite au test du Proscenic 800T, un robot aspirateur et laveur convaincant, la marque nous a contacté pour participer à la bêta de son nouveau haut de gamme : le Proscenic M7 Pro. Après presque trois mois de tests en tout genre, voici nos impressions sur ce robot surprenant mais abordable !

439,00€
in stock
1 new from 439,00€
as of 2 avril 2020 19 h 07 min
Amazon.fr
Free shipping
out of stock
as of 2 avril 2020 19 h 07 min
Amazon.fr

Proscenic M7 Pro : un haut de gamme à petit prix ?

Autant vous dire que nous étions ravis de recevoir ce robot en avant-première. En effet, ayant déjà effectué de nombreux tests de robots aspirateurs, nous étions enchantés à l’idée de pouvoir participer de façon active à l’amélioration d’un produit avant même sa sortie. Pour autant, vous allez le voir, le M7 Pro était déjà tout à fait opérationnel dès son arrivée…

Unboxing et présentation

Parfaitement protégé, le M7 Pro est livré dans une valise en carton brut plutôt simple. Proscenic ne fait pas de fioritures, se contentant d’apposer sur l’emballage son logo et un visuel du produit, ce qui lui permet de proposer des robots à des prix très intéressants.

A l’ouverture, nous découvrons avec plaisir un robot de forme circulaire à la robe noire brillante et irisée vraiment réussie. Son design est à la fois sobre et moderne, on aime beaucoup !

Son design est à la fois sobre et moderne, on aime beaucoup ! Les Alexiens

Et, surprise, le M7 Pro arbore fièrement en son centre un Lidar ou LDS ! Oui, Proscenic nous propose enfin en France un modèle doté d’un télémètre laser, chose que nous attendions avec impatience car il nous promet de pouvoir bénéficier d’une cartographie complète et d’une navigation efficace. Nous avons déjà hâte de le voir à l’œuvre…

Et, surprise, le M7 Pro arbore fièrement en son centre un Lidar ou LDS ! Les Alexiens

Continuons le tour du propriétaire en retournant ce M7 Pro. Afin de pouvoir se mouvoir, le robot est classiquement doté de deux roues. Présentant un débattement assez important, elles présagent d’une belle habilité à franchir les obstacles. Proscenic nous promet qu’elles permettront au robot de gravir sans mal des obstacles de plus de 2 cm. Celles-ci présentent par ailleurs des crans assez prononcés lui évitant de glisser sur les sols humides ou glissants. Elles semblent de bonnes factures et ne génèrent pas de son de ressort à la manipulation. Nous sommes définitivement en confiance.

Sous le robot, nous retrouvons comme bien souvent deux brosses latérales et une centrale. Vissées au robot comme chez Roborock, les latérales présentent une courbure leur permettant de coller au plus près du sol leurs poils en nylon. Nous sommes bien sur un robot haut de gamme.

Chacune est identifiée par les lettres L (left ou gauche) et R (right ou droite) car leur courbure correspond à leur sens de rotation et mieux vaut éviter de les inverser, ce qui en plus de les altérer les rendrait moins efficientes. Par ailleurs, une minuscule brossette, placée au centre, permet d’éviter l’enroulement de fils ou poils autour de l’axe central et prévient donc les blocages. Une excellente idée qui, vous le verrez, s’avère tout à fait efficace.

La brosse centrale, de type flottante, nous confirme cette impression : sa conception rappelle celles déjà vue sur le Deebot Ozmo 920 ou plus récemment sur le Roborock S5 Max.

D’ailleurs, la partie interne de la bouche d’aspiration est assez semblable à celle de ce dernier puisqu’elle est hermétiquement close par une membrane en silicone. Cela permet une excellente étanchéité et donc une meilleure aspiration. Comme nous l’évoquions il y a quelques mois dans notre dossier, c’est le signe que Proscenic a conçu un appareil destiné à se classer parmi les meilleurs robots aspirateurs du marché.

La bouche est hermétiquement close par une membrane en silicone. Les Alexiens

La brosse centrale présente une alternance de poils souples et de lamelles en caoutchouc disposés en V. C’est assez classique, mais très efficace, d’autant que ce modèle présente vraiment une belle densité qui présage de bonnes performances et nous confirme à nouveau que nous sommes bien face à un robot haut de gamme.

Et comme tout haut de gamme qui se respecte, le Proscenic M7 Pro est évidemment bardé de capteurs. Huit capteurs sont en effet disposés sous le robot : les classiques capteurs infrarouges évitant au robot de dévaler les escaliers et lui permettant d’estimer sa garde au sol. Quatre autres sont logés dans deux fenêtres du pare-choc et permettent au M7 Pro de longer plinthes et murs, ou encore d’effectuer son approche finale vers sa base.

Et comme tout haut de gamme qui se respecte, le Proscenic M7 Pro est évidemment bardé de capteurs. Les Alexiens

Une base de charge d’une conception assez classique qui n’est pas sans rappeler celle du Roborock S5 Max, à ceci près qu’elle ne dispose malheureusement pas de cache-câble et que son alimentation est externe. Le robot viendra classiquement y poser seul ses broches pour effectuer une charge en fin de cycle… Broches qui, d’ailleurs, sont au nombre de quatre ! Surprenant, non ? Vous verrez pourquoi dans quelques instants…

Ce diaporama nécessite JavaScript.

D’une capacité de 600 mL, le bac à poussière a une conception assez classique avec un système à bouton poussoir et une trappe destinée à recevoir un filtre HEPA. Petite originalité, la classique brossette de nettoyage prend place dans un petit emplacement au sein même du bac à poussière. Surprenant, mais diablement bien pensé car cela évite de l’oublier et de devoir aller la chercher au moment de le vider. Enfin, et c’est plus intrigant, ce bac présente un orifice qui nous a laissé quelque peu dubitatifs les premières semaines…

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Mais, trois semaines après réception du robot, Proscenic nous a fait la surprise de nous envoyer un second colis contenant une nouvelle base de chargement un peu particulière. En effet, il ne s’agissait pas cette fois d’un simple dock de charge, mais d’un collecteur automatique de déchets ! Waouh ! A l’instar des iRobot i7 ou S9+, le Proscenic M7 Pro est donc capable de vider seul son bac à poussière

A l’instar des iRobot i7 ou S9+, le Proscenic M7 Pro est donc capable de vider seul son bac à poussière… Les Alexiens

Mesurant 22,5 cm x 25 cm x 35 cm, ce « dust collector » est équipé d’un moteur de 1050W et contient un sac pour aspirateur d’une capacité d’environ 3.4 Litres comme nous connaissions traditionnellement sur les aspirateurs manuels… Devenus « has been » avec l’avènement des aspirateurs sans sac, nous sommes au final bien contents de les retrouver car ils nous épargneront la seule corvée qu’il nous restait : vider le généralement très petit réservoir de notre robot ! Notez que Proscenic en livre trois et que nous n’en avons même pas rempli un entier en deux mois d’utilisation.

Vendu séparément, cet accessoire n’est donc pas obligatoire, mais il y a fort à parier que vous serez nombreux à craquer car il n’est commercialisé au prix plus que raisonnable de 99€ sur Amazon.fr, soit bien moins que ce que propose la concurrence… Bien conçu, il s’insère dans le collecteur via un support en carton équipé d’une languette de fermeture.

Mais le M7 Pro ne se contente pas de nous délester du fastidieux passage d’aspirateur, il nous décharge aussi de la corvée de serpillière. Doté d’un petit réservoir à eau de 100 mL, il est en effet livré avec une serpillière et un lot de 10 microfibres jetables. Nous l’attendons tout particulièrement au tournant car Proscenic nous a déjà agréablement surpris sur ce point avec ses 800T / 820T et, vous le verrez, la marque taïwanaise a ici aussi décidé de proposer une innovation avec un système de va-et-vient en Y que nous avions également pu voir à l’œuvre sur le Cecotec Conga 3690 Absolute. C’est logique puisqu’il s’agit d’une technologie Proscenic, nous y reviendrons.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Au rayon des accessoires, nous notons enfin avec plaisir la présence d’une télécommande, un élément qui fait malheureusement souvent défaut aux robots les plus haut de gamme alors que les plus basiques en sont dotés. Pourquoi? Parce qu’ils s’utilisent tous avec une application mobile, bien entendu, mais c’est un peu dommage car une télécommande est tout de même un plus qui peut s’avérer fort pratique si vous n’avez pas votre smartphone à portée de main, par exemple, ou encore si vous lancer rapidement un nettoyage complet. Autre cas de figure, si un accident survient, elle vous permet de simplement emmener le robot sur zone et d’effectuer un nettoyage localisé. C’est enfin un outil précieux pour les moins technophiles ou pour les personnes âgées qui généralement recherchent plus de simplicité.

La télécommande du Proscenic M7 Pro est d’ailleurs bien plus plaisante que celles que nous avions rencontrées jusque-là. Riche en fonctionnalités, elle permet d’ajuster la puissance d’aspiration ou le volume d’eau, de lancer un nettoyage automatique ou localisé, de demander au robot de retourner à la base, mais aussi de le contrôler et de l’emmener à un endroit précis. S’agissant d’une télécommande à infrarouges, nous imaginons déjà ce que peu nous apporter une télécommande en matière d’automatisation avec un hub tel que le Broadlink RM Pro+. Intéressant, non?

Avant de passer au test, terminons le tour du propriétaire par l’incontournable lecture de la fiche technique du Proscenic M7 Pro.

Caractéristiques techniques du Proscenic M7 Pro

Marque :
Proscenic Robotics
Modèle :
M7 Pro
Batterie :
Lithium-Ion 5200 mAh
Aspiration :
2700 Pa
Dimension :
diamètre 33 cm, hauteur 9.3 cm
Poids :
4.5 kg
Autonomie :
150 à 200 minutes
Temps de charge :
5 heures
Télécommande :
télécommande, application et contrôle vocal
Station de charge :
type dock avec cache câble
Bac à poussière :
600 ml
Réservoir d’eau :
100 ml
Connectivité :
Wi-Fi IEEE 802.11 b/g/n 2.4 GHz
Accessoires :
filtres HEPA x2, brosses x4, bac à poussière x 1, réservoir à eu x 1, serpillères x1, microfibres x10,
Autres :
Outil de nettoyage x1, guide de démarrage rapide et notice d’utilisation

 

Fiche technique du collecteur de déchets

Marque :
Proscenic Robotics
Alimentation :
100-240V – 50/60 Hz
Puissance :
1050 W
Poids :
4.88 kg

 

Proscenic Home : une application facile à utiliser

Installation du robot

Avant d’utiliser le M7 Pro, il convient évidemment d’installer l’application Proscenic Home. Disponible pour iOS et Android, elle est indispensable pour paramétrer l’appareil, cartographier les lieux, réaliser des programmations, etc…

Une fois votre compte Proscenic créé, il vous suffit de cliquer sur sur « Ajouter un appareil ».  Une fois les SSID et mot de passe saisis, l’appareil se connecte très rapidement à Internet.

Quelques secondes plus tard, le robot est installé et il ne reste plus qu’à lui choisir un emplacement et un nom. N’ayez crainte, vous pourrez toujours en changer par la suite.

Ceci fait, nous découvrons une application plutôt agréable et intuitive.

Utilisation du Proscenic M7 Pro

La conception de Proscenic Home n’est pas sans rappeler celle d’autres applications de robots, vous ne serez donc pas du tout perdu si vous en possédez déjà un. Simple et efficace, elle regorge de fonctionnalités. En touchant la case correspondant au robot, nous tombons sur la carte et et les principales options de nettoyage.

  • Trois zones s’affichent en haut : « surface de nettoyage » avec la surface nettoyée en m², une jauge dans « niveau de la batterie » et la durée du dernier nettoyage dans « Temps de nettoyage ».
  • A droite, un « + » permet d’accéder aux messages d’état du robot : y sont indiqués les fins de séquence ou les événements malheureux tels que les blocages de l’appareil.
  • Au milieu, nous trouvons une carte. Celle-ci ne sera classiquement enregistrée qu’après un premier nettoyage complet de votre logement. Laissez le robot faire, même si c’est un peu long, vous apprécierez par la suite d’avoir une carte complète.
  • En dessous de la carte, deux pictogrammes permettent d’éditer des « Zones interdites » où le robot ne sera pas autorisé à se rendre et des « Zones personnalisées » qui permettent de découper son logement. Malheureusement, à l’heure où nous écrivons ce test, le découpage automatique des pièces n’est pas encore disponible chez nous, mais il semblerait qu’il le soit bel et bien sur les premiers modèles commercialisés. Nous rappelons que notre modèle de test est en bêta, ceci explique probablement cette différence.
  • En bas de l’écran se trouvent quatre options : « Charge » qui vous permet d’envoyer le robot à sa station, « nettoyer » qui lance un nettoyage automatique et laisse libre le robot de faire comme bon lui semble, « mode » pour sélectionner la puissance d’aspiration (silencieux/standard/puissant) ou le débit d’eau si le réservoir d’eau est installé et enfin « plus » qui nous permet d’accéder à plus d’option.

Le plus intéressant reste évidemment le menu complet disponible dans « Plus » où l’on retrouve l’ensemble des fonctionnalités de nettoyage du M7 Pro :

  • Record de nettoyage : un résumé des phases de nettoyages effectuées par le robot avec heure de début / heure de fin, etc…
  • Nettoyage régulier : il s’agit de la programmation de vos routines de nettoyage, vous pouvez y sélectionner la fréquence, le mode de nettoyage, les zones à effectuer…
  • Mode ne pas déranger : permet d’instituer des plages horaires où le robot cessera sont travail. Utile pour éviter, par exemple, que ce dernier reprenne un nettoyage en cours en pleine nuit une fois sa batterie rechargée,
  • Réduire la carte : une option qui porte un peu mal son nom, du fait d’une traduction maladroite, mais qui permet de rétablir une carte enregistrée par le robot.
  • Nettoyage de zone : c’est le célèbre mode spot où le robot décrit une trajectoire circulaire autour d’un point en s’en éloignant peu à peu.
  • Nettoyage de cible : permet de sélectionner une zone précise.
  • Lavage en forme de Y : mode de lavage à la serpillière où le robot effectue des va-et-vient en Y.
  • Nettoyage multi-zone : permet de sélectionner plusieurs zones sur la carte et de les nettoyer successivement.
  • Nettoyage en profondeur : comme son nom l’indique, cette option permet d’ordonner plusieurs passage au robot. Celui exécutera alors le nettoyage dans la longueur puis la largeur de la pièce.
  • Auto partition area : découpage automatique des zones de la carte.

En dessous de ces pictogrammes, nous retrouvons enfin :

  • Les informations de l’appareil : numéro de série, versions applicatives, nom du Wi-Fi, adresse IP et MAC.
  • Localiser le robot : si vous avez perdu le robot, vous pouvez facilement le faire parler afin de le retrouver.
  • Télécommande : pour diriger le robot comme bon vous semble.
  • Paramètres généraux : nom du robot, cartes disponible, réglage du volume sonore, mode silencieux, interrupteur des voyants LED du robot, redémarrage de l’appareil, mises à jour, gestion du partage si vous être plusieurs utilisateur, et enfin des indications concernant l’état des consommables (brosses et filtres) pour et des capteurs afin de les nettoyer ou changer quand il faut.

Proscenic M7 Pro : un robot efficace et autonome

Vous le savez, nous testons toujours longuement les produits avant de vous en parler, et le M7 Pro n’a pas dérogé à la règle puisque nous l’utilisons au quotidien depuis près de trois mois. Proscenic nous ayant de demandé de tester absolument toutes les fonctionnalités de l’appareil, nous avons eu tout loisir de cerner ses forces comme ses faiblesses.

Une navigation rapide et précise

Si nous avions regretté que les Proscenic 800T / 820T ne bénéficient pas d’un télémètre laser, la marque taïwanaise a cette fois doté son haut de gamme d’un Lidar ou LDS. Gage d’efficacité, cette technologie est parfaitement maîtrisée sur ce nouveau modèle. La navigation du Proscenic M7 Pro est en effet aussi rapide que précise. Particulièrement véloce, le robot se déplace avec une rapidité et une précision qui forcent le respect. C’est même le plus rapide des robots passés entre nos mains, parvenant à battre le Roborock S6 dont la navigation est pourtant le point fort.

Particulièrement véloce, le robot se déplace avec une rapidité et une précision qui forcent le respect. Les Alexiens

Haut de seulement 9.3 cm, le M7 Pro passe partout, ou presque. Il ne se bloque jamais et n’oublie aucune zone. Habile, il franchit sans mal plus de 2 cm, et c’est même le seul robot qui fut capable de franchir notre margelle de 2.4 cm de haut en l’abordant de face. S’il peut arriver qu’il s’empêtre dans des câbles trop nombreux, il s’en débrouille généralement très bien et ne se bloque qu’exceptionnellement.

Après avoir délimité la pièce ou la zone sélectionnée, il effectue un nettoyage systématique dans sa longueur à une vitesse assez impressionnante. Lorsque vous demandez deux passages ou plus, le robot en réalise un premier dans la longueur puis un second dans la largeur, une technique que nous avons trouvé particulièrement judicieuse car elle permet au robot de ne rien laisser en route et de parfaitement quadriller la zone.

Précis, le Proscenic M7 Pro pourrait presque se passer de son pare-chocs tant il est rare qu’il rentre en collision avec les meubles ou plaintes. Il est par ailleurs très habile avec les chaises ou tables dont il contourne parfaitement les pieds sans les heurter.

Bref, c’est du tout bon, ou presque. En effet, s’il est bien un défaut du Proscenic M7 Pro, c’est son application et en particulier la personnalisation des cartes :

  • L’application ne permet pas de découpage automatique des zones. Celui-ci doit se faire manuellement, de qui rend l’exercice un peu fastidieux et peu précis. Il est néanmoins possible de les sélectionner, mais le résultat est un peu brouillon et nous aimerions retrouver ce qui se fait chez Roborock ou Ecovacs.
  • Définir des zones interdites est compliqué car il est impossible de zoomer sur la carte et donc d’être précis. Si la zone est trop petite, votre doigt touche immanquablement le bouton « supprimer » et il est difficile de faire ce travail sans perdre ses nerfs.

Notez que, s’agissant d’un appareil en bêta-test, notre version de l’application ne semble pas aussi complète que celle disponible sur les appareils déjà commercialisés. Proscenic répondant rapidement à nos retours en effectuant des mises à jour, nous avons bon espoir que ces griefs soient bientôt de l’histoire ancienne. Nous avons d’ailleurs pu le constater grâce à un membre de notre communauté Facebook chez qui ces fonctionnalités sont bien implémentées. Nous mettrons donc à jour ce test quand nous aurons pu tester tout ça.

Une aspiration puissante

Avec un moteur générant une dépression de 2700 Pa, le Proscenic M7 Pro se classe parmi les robots aspirateurs les plus efficaces du marché. Plus puissant qu’un Roborock S5 Max, il égale le Conga 3690 Absolute de Cecotec en offrant une aspiration sans concession. A l’usage, cela se ressent, notamment sur la poussière la plus fine et la plus incrustée dans les moquettes et tapis.

Avec un moteur générant une dépression de 2700 Pa, le Proscenic M7 Pro se classe parmi les robots aspirateurs les plus puissants du marché. Les Alexiens

En mode puissant , le M7 Pro est capable de désincruster de très fines particules, preuve que la puissance du moteur est bien répercutée sur la bouche d’aspiration qui offre un débit d’air important, comme en témoigne son niveau sonore de 76.6 dB(A). Bien qu’il soit dès lors plus glouton en énergie, le robot offre malgré tout environ 120 minutes d’autonomie, ce qui est plutôt rare.

En mode normal, l’appareil reste également très efficace et ne laisse rien par terre pour autant. Largement suffisant si les pièces ne sont très pas sales ou sur les sols durs, il est beaucoup plus silencieux avec environ 72.5 dB(A) vous permettant de vaquer sereinement à vos occupations sans qu’il ne soit trop dérangeant. Doté de la reconnaissance du type de sol, il applique un surplus d’aspiration équivalent au mode puissant lorsqu’il évolue sur un tapis ou une moquette. C’est à notre avis le mode à privilégier au quotidien, d’autant plus qu’il offre environ 150 minutes d’autonomie qui permettent de couvrir autant de mètres carrés en une seul fois.

Pour les oreilles les plus sensibles, le Proscenic M7 Pro offre enfin un mode silencieux. Bien que cela réduise considérablement sa puissance d’aspiration, le robot n’en reste pas moins efficace sur les sols durs et permet de faire évoluer le robot la nuit sans réveiller tout le quartier. Avec environ 68.2 dB(A) et plus de 200 minutes d’autonomie, ce mode est à privilégier pour le passage de la serpillière…

Un lavage à la serpillière performant

Le Proscenic M7 Pro permet aussi de laver les sols à la serpillière, et point vraiment positif, il le fait plutôt très bien pour un robot 2 en 1. Comme nous n’avons de cesse de le répéter à chaque test, le lavage à la serpillière est encore une fonctionnalité perfectible sur les robots aspirateurs d’une façon générale. Souvent approximatifs, ils viennent rarement à bout des tâches un peu tenaces. Et Proscenic l’a visiblement bien compris en proposant une méthode encore peu répandue : le nettoyage en Y !

En plus d’une conception bien pensée qui permet à sa plaque de nettoyage d’appuyer sur le sol de façon plus convaincante que celle de ses concurrents, il utilise le fameux « nettoyage en Y » ou « scrubbing mode » que nous avions découvert il y a quelques mois chez Cecotec. Autrement dit, ce robot 2-en-1 ne se contente pas d’effleurer le sol mais le frotte en faisant un va-et-vient en forme de Y. Et, si nous n’avions pas trouvé ce mode si formidable que ça sur le Conga 3690 Absolute, il est ici bien plus convaincant, et son efficacité nous a pour ainsi dire bluffés !

[…] le Proscenic M7 Pro remporte sans mal la palme du meilleur laveur de sol […] Les Alexiens

C’est d’ailleurs ce mode qui permet au Proscenic M7 Pro de remporter sans mal notre palme du meilleur robot 2-en-1 pour la lavage de sols. Testé sur des surfaces difficiles telles qu’un carrelage ancien aux carreaux pas vraiment à niveau, il est parvenu à en laver l’intégralité. Ses aller-retour sont efficaces et il vient à bout de tâches bien incrustées, à condition d’utiliser un débit important et de réaliser deux passages. Livré avec des microfibres jetables qui permettent une finition sans trace, c’est sans conteste le robot 2-en-1 le plus convaincant à ce jour sur ce point. Bravo Proscenic !

Nous vous conseillons de faire réaliser au robot deux passages en Y avec la serpillière en tissu, puis d’effectuer une finition en mode normal à la microfibre : le résultat est alors excellent !

Seul bémol, son réservoir de 100 mL est un peu juste, mais nous préférons un réservoir un peu juste à un système inefficace. Gageons que la marque taïwanaise nous proposera mieux dans les années à venir ou se penchera pleinement sur le sujet du robot laveur, appareil qui fait défaut à sa gamme mais qu’elle est visiblement en mesure de révolutionner tant son savoir-faire est évident en la matière.

Une station de vidage vraiment pratique

Pour finir, il nous faut évidemment évoquer le collecteur automatique de déchets, aussi appelé de façon peu glamour « poubelle automatique » par Proscenic. Un système assez rare chez les aspirateurs robots puisque seuls Shark et iRobot proposaient jusque-là ce système aussi ingénieux que pratique. Grâce à un paire de broches spécifiques et un orifice de sortie placé sous le bac à poussière, le Proscenic M7 Pro se vide en effet tout seul !

« Il faut l’admettre : la vidange automatique du robot est en réalité un système génial qui permet de se passer de tout entretien du robot pendant plus d’un mois. » Les Alexiens

Arrivé face à station de charge équipée du collecteur de déchets, si le Proscenic M7 Pro a suffisamment travaillé, il effectue un demi-tour à 180°C et vient poser ses broches arrières sur son dock qui enclenchent alors une puissante aspiration. Avec un moteur de 1050W, le bac à poussière se vide dès lors en environ 15 secondes. Un système forcément un peu bruyant puisqu’il génère jusqu’à 98 dB(A) à 1 mètre, mais qui s’avère d’une efficacité redoutable. A l’issue de l’opération, en effet, le bac à poussière est totalement vide et le filtre HEPA propre.

Après plusieurs mois d’utilisation, nous ne pouvons que nous féliciter d’un tel système qui nous paraissait pourtant, jusque-là, un peu surfait. Il faut l’admettre : la vidange automatique du robot est en réalité un système génial qui permet de se passer de tout entretien du robot pendant plus d’un mois. A vrai dire, à l’heure où nous écrivons ces mots, voilà même presque deux mois que nous n’avons pas eu à intervenir sur le robot.

 

En conclusion, ce Proscenic M7 Pro vaut-il le coup ? Indéniablement oui, il s’agit à ce jour d’un des meilleurs rapport qualité / prix de l’année 2020. Il pourrait d’ailleurs être le meilleur tant son tarif de catalogue de 429€ seul et donc d’environ 500€ avec son collecteur de déchet le rend intéressant eu égard aux prestations haut de gamme qu’il propose, mais nous regrettons encore quelques insuffisances au niveau de l’application. Cependant, nous ne doutons pas que la marque apportera prochainement des modifications de ce point de vue. Pour le reste, le Proscenic M7 Pro coche toutes les cases et n’est franchement pas loin de la perfection. Son télémètre laser (LDS ou Lidar) et ses 24 capteurs lui permettent une navigation millimétrée. En 2 mois d’utilisation, jamais il n’aura été pris à défaut : c’est remarquable ! Si l’on ajoute à cela son collecteur de déchets et sa compatibilité Alexa, le M7 Pro devient sans le moindre doute un « must have » et nous ne pouvons que vous le conseiller vivement. En bref, Proscenic frappe très fort et bouscule le marché avec un appareil haut de gamme à la fois performant et abordable. Bravo !

439,00€
in stock
1 new from 439,00€
as of 2 avril 2020 19 h 07 min
Amazon.fr
Free shipping
out of stock
as of 2 avril 2020 19 h 07 min
Amazon.fr

Proscenic M7 PRO Aspirateur Robot Laveur avec colonne d'aspiration

à partir de 429€
9

Installation

10.0/10

Design

9.0/10

Fonctionnalité

9.0/10

Application

7.0/10

Qualité / Prix

10.0/10

Les plus

  • Un joli design
  • Aspiration puissante
  • Lavage efficace avec ses va-et-vient
  • Colonne d'aspiration des déchets permettant un minimum d'entretien
  • Le meilleur rapport qualité/prix ?

Les moins

  • Un peu bruyant
  • Application perfectible en particulier au niveau de la découpe carthographique
Tags
Afficher plus

Alexien Modo

Fasciné par Alexa depuis le jour où je l'ai reçue en bêta test, je me suis peu à peu passionné pour le sujet, avant de me décider à aller plus loin en créant un site avec Jean-Christophe. Une activité qui me permet d'étancher ma soif de nouvelles technologies et de partager mes découvertes sur la plus sympathique des communautés : Les Alexiens.

Un commentaire

  1. Bonjour,

    Merci pour le test très complet !
    J’ai une grosse hésitation entre le proscenic m7 et le roborock s5 max…
    Qu’en penses-tu ? Que ferais tu as ma place ?

    D’avance merci

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page
Fermer