Test Amazon eero 6 : un Wi-Fi Mesh avec hub ZigBee performant communiquant avec Alexa

Notre test et avis sur le système Mesh Amazon eero 6

Amazon eero 6 - Routeur Wi-Fi 6 Mesh

Nouveau | Amazon eero 6 Routeur Wi-Fi 6 maillé bibande avec hub connecté Zigbee intégré | 3 pièces

Prix au : 20 octobre 2021 10 h 26 min

Tout adepte de domotique arrive, à un moment ou à un autre, à pester contre son réseau qui rame. En effet, le Wi-Fi de votre box FAI peut vite être saturé et/ou vous fournir des performances hétérogènes. Il y a plusieurs moyens de s’en affranchir, comme utiliser les protocoles domotiques ZigBee, Z-Wave ou EnOcean, mais vous pouvez également mettre un coup de boost à votre réseau Wi-Fi. Et pour cela, rien de mieux qu’un Wi-Fi maillé, ou Mesh, qui va amplifier et distribuer le signal de façon homogène tout en le boostant autant que faire se peut.

Nous avions proposé les Tenda Nova MW6, le TP-link Deco P9… Mais Amazon est également présent sur ce secteur avec sa marque eero. Nous avons testé pour vous le eero 6, un routeur Wi-Fi 6 intégrant un Hub ZigBee, annonçant un débit jusqu’à 500 Mbps et… communiquant avec Alexa ! Il a donc tout pour plaire ?

Amazon eero 6 : un routeur mesh Wi-Fi + ZigBee

Le mesh, qu’est-ce que c’est ?

Le maillage, ou Mesh, va permettre d’étendre votre réseau Wi-Fi dans votre logement et ainsi d’avoir une couverture uniforme. En effet, l’intensité du Wi-Fi va diminuer avec la distance mais aussi en fonction des obstacles dans votre logement (mur épais, ferraille…). Si, en plus, vous avez des appareils qui tirent dessus, ceux en bout de réseau auront du mal à communiquer. C’est là que le réseau maillé intervient.

En pratique, à la place d’un seul routeur Wi-Fi (celui de votre box en général), vous allez interconnecter plusieurs modules (ou nœuds) à différents points stratégiques de votre domicile. Cela va donc maximiser la couverture globale. Les modules sont généralement reliés entre eux en Wi-Fi via une bande de fréquence dédiée (ou un canal). Les autres bandes émises par les modules sont utilisées pour connecter vos appareils. Ainsi, chaque nœud doit recevoir, envoyer et relayer les données. Ceci évite d’avoir des points névralgiques qui, s’ils tombent en panne, isolent une partie du réseau. Si un hôte est hors service, les données empruntent une route alternative, une sorte d’itinéraire bis.

Résultats : un réseau étendu, plus puissant et homogène. Cool non ? Nous vous renvoyons vers notre dossier si vous voulez en savoir plus.

À LIRE :
Dossier Wi-Fi Mesh : tous de mèche ?

Unboxing

Les routeurs eero 6 existent en plusieurs déclinaisons. Soit avec un routeur seul, soit en packs comportant un routeur et un ou deux modules. C’est la version routeur + 2 modules que nous avons testés pour vous.

Ils sont livrés dans un carton relativement long (41 x 13,5 x 13,5 cm), en impression glacée bleu foncé et turquoise. Sur la face principale, en plus des visuels des modules, les spécifications les plus notables sont mises en avant : Wi-Fi 6, 460 m² de couverture, vitesse de 500 Mbps… La notion de Hub apparait également tout comme le « Works with Alexa ». L’arrière vous explique les bienfaits de ce système comme le hub ZigBee, la configuration simple, la couverture importante…

L’emballage s’ouvre tel un couvercle et laisse apparaitre les trois éléments posés sur des cales en plastique moulées. Les connectiques sont dans un petit carton sur le côté. Plutôt sympa.

En dessous de chaque appareil, vous trouverez un câble et une fiche pour brancher votre module au secteur (sans prise de terre) via un port USB-C. Vous avez également un câble RJ45 pour relier le routeur à votre box FAI. Vous avez évidemment aussi un guide de démarrage rapide ne servant à pas grand-chose et le sempiternel document des garanties et de sécurité.

Le routeur et les modules sont très semblable au niveau design. Ce sont des espèces de pavés arrondis et inclinés. Ils sont assez compacts par rapport à leurs concurrents avec une taille de 9,9 cm x 9,7 cm et 6,1 cm de hauteur (au plus haut). En plastique de type ABS, les finitions sont parfaites. Très sobres, ils ne comportent que le logo eero de couleur argentée et une LED juste en-dessous.

Le routeur sera le seul à comporter deux ports Ethernet en plus de la fiche USB-C pour le branchement. L’un des ports servira à le relier à votre Box Internet et le second à brancher ce que vous voulez comme une passerelle Philips Hue par exemple, mais aussi un PC ou autre…

La première prise en main est excellente : compacts, passe-partout, design sobre et sympa, d’excellentes finitions. Les eero 6 ne dénoteront pas quel que soit votre intérieur.

Fiche Technique

  • Nom de la marque : Amazon eero
  • Modèle : eero 6
  • Origine : société américaine
  • Dimensions en mm : 99 x 97 x 61
  • Protocole embarqué : ZigBee via un Hub intégré et Wi-Fi 6 bi-bande (2,4 et 5 GHz) (802.11ax), compatible avec les normes Wi-Fi antérieures. Fonctionne également avec Alexa.
  • Processeur : Processeur quadricœur, 1,2 GHz,
  • Mémoire RAM : 512 Mo de RAM
  • Stockage : 4 Go de stockage flash
  • Connectivité : 2 ports Ethernet pour le routeur
  • Sécurité réseau et services :
    • WPA3 et WPA2 pour la protection de votre réseau sans fil,
    • Profils,
  • Connectivité au Cloud :
    • TLS v1.2+ (protocole de chiffrement de vos données),
    • AES (idem, mais un protocole différent),
    • SHA-256 (système de cryptage mis en place par la NSA),
    • RSA (cryptographie asymétrique).
      – Mais également :
    • DHCP (assure la configuration automatique des paramètres IP en leur attribuant une adresse),
    • IPv6 (amélioration de l’IPv4 avec plus d’adresse possible et une meilleure communication),
    • NAT (gestion de la part du routeur pour la correspondance des adresses externe et interne),
    • VPN Passthrough (permet à votre réseau VPN de fonctionner sur l’ensemble de votre réseau),
    • UPnP, c’est ce qui permet à votre réseau d’accepter des installations plug and play en ouvrant et fermant des ports automatiquement.
    • Transfert de port et IP statique
    • DDNS, pour transférer une adresse IP de l’un de vos appareils vers un nom de domaine fixe du type https : …
    •  …

Nous avons donc une configuration matérielle vraiment intéressante. Le multi-protocole permet une sécurisation sans faille de votre futur réseau via différentes technologies de chiffrage ou des services tels que le DDNS, le VPN passthrought… Surtout, la création d’un réseau Wi-Fi 6 bi-bande est un excellent point, de même qu’un Hub ZigBee. Attention, Wi-Fi 6 ne veut pas dire que vous aurez un Wi-Fi 6 GHz ! C’est la nouvelle mouture du protocole Wi-Fi (802.11 ax de son petit nom) qui offre une vitesse 40% plus rapide et de meilleures performances que le Wi-Fi 5 (802.11 ac). Il existe en 2,4 et 5 GHz. Pour du 6 GHz, il faudra attendre une version Wi-Fi 6E…

Mais qu’est-ce qu’Alexa va pouvoir apporter à ce réseau maillé ?

Amazon eero 6 : installation et utilisation

Une installation simplissime

La marque annonce une installation simplissime. Et c’est vrai ! Tout d’abord, téléchargez l’application eero. Pas besoin de créer un compte, venez simplement vous loguer avec vos identifiants Amazon. Ensuite, débranchez tout ce qui est relié à votre modem ou box FAI (fournisseur d’accès internet) et branchez le routeur avec le câble RJ45 fourni. Mettez-le sous tension et retournez à l’application. Suivez ensuite les instructions.

« C’est vraiment simplissime. »

Activez votre Bluetooth. C’est un passage obligé car en tant que tel, votre eero n’est relié à aucun réseau… Il faut bien le trouver et ça sera par Bluetooth. Attention, cela ne veut pas dire que le eero fonctionne en Bluetooth. C’est juste pour l’installation. Laissez l’application rechercher le routeur. Cela prend une à deux minutes. Une fois le routeur trouvé, vous viendrez indiquer la pièce où il se trouve et créer votre réseau en lui donnant un nom et un mot de passe pour l’accès. Il faut ensuite le laisser faire toute la configuration et voilà, c’est prêt ! Vous avez un nouveau réseau en Wi-Fi 6 bi-bande. L’ensemble prend 5 minutes maximum.

En tant que tel, c’est un peu juste pour un réseau maillé. Il faut donc ajouter les modules. C’est encore plus simple que pour le routeur. Pour cela, branchez votre répéteur dans la pièce désiré et suivez les instructions de l’application. Bien entendu, le lieu de l’implantation de ce module est important. Il doit à la fois être « visible » du routeur et diffuser au mieux dans la zone souhaitée. Quand le répéteur est détecté, sélectionnez la pièce où il se trouve et c’est fini. 3 à 4 minutes max. Faites cela pour chacun des modules.

Une fois que tout est installé, branchez les appareils que vous aviez sur votre box et c’est fini. C’est vraiment simplissime. Le réseau installé, vous pouvez venir bidouillez dans les paramètres pour aller plus loin. Mais sachez que si vous n’y entravez que pouic, vous pouvez tout laisser tel quel, cela fonctionne très bien.

Accueil

Ici, vous aurez une vue sur les appareils connecté à votre réseau. En cliquant sur la partie supérieure, vous pourrez voir les données par module. Avec « internet », vous avez un visu sur votre débit internet depuis le point d’accès. En allant sur le routeur, idem, vous saurez le débit alloué. Par contre, cela n’est pas aussi claire pour les modules Wi-Fi. Vous n’aurez que le nombre d’appareil connecté, les IP…

Activité

Ici, vous pourrez avoir une idée de votre débit et également de votre consommation en données (le reste ne nous concerne pas). Vue à la semaine, au jours et à l’année. Mais attention, pour avoir ces informations à la journée et au mois, cela nécessite un abonnement à eero Secure +. Nous y reviendrons.

Découvrir

Cette page va vous permettre de gérer l’abonnement à eero Secure, de piloter votre maison connectée via Amazon et éventuellement de participer au programme bêta eero Labs.

Le système eero Secure permet de donner accès à une sécurité avancé, une gestion pare-feu, l’historique des utilisations de données, assistance VIP, la possibilité d’utiliser le DDNS VPN … Mais cela coute 3,99€/mois ou 39,99€/an. C’est assez cher, d’autant que des fonctions de base comme le suivi des données y sont assujetties.

La partie maison connectée est en lien avec Alexa. L’assistant vocal est activé par défaut… Mais ça ne fonctionne pas en France. En effet, pour piloter votre eero 6 avec Alexa, il faut activer la Skill eero. Grâce à cela, vous pourrez activer le réseau invité, rechercher votre téléphone si connecté en Wi-Fi, activer ou désactiver la connexion d’un appareil au réseau (utile si vos gamins ne coupent pas leurs jeux en ligne dans les temps) … Mais la Skill ne s’initialise pas. Les identifiants .fr de votre compte eero ne sont pas reconnus. Amazon est au courant de ce problème et travaille dessus.

En revanche, la partie Hub connecté fonctionne bien. Grâce à la passerelle ZigBee intégrée, vous pourrez installer des appareils ZigBee directement sur vos modules.

Pour ce faire, soit vous allez dans la partie Hub et cliquez sur « Découvrir des appareils ZigBee », soit vous allez directement dans votre application Alexa, Appareils et le « + » en haut à droite. Cela revient au même car vous arrivez au même endroit.

De là, sélectionnez le type d’appareil à utiliser (si vous ne savez pas, faites « Autre » et laissez chercher). Vous verrez votre appareil remonter sous Alexa (bien entendu, il faut l’avoir mis en mode appairage avant).

Le module se comporte donc comme un Amazon Echo avec passerelle ZigBee intégrée et les remplace aisément si vous n’en avez pas.

Paramètres

Vous pourrez venir voir de près votre configuration comme changer le nom de votre réseau, modifier le mot de passe, activer l’accès invité (et le paramétrer), recevoir des notifications, faire des mises à jour, ajouter un nouveau réseau…

Là où vous pourrez mettre les mains dans le cambouis, c’est avec la partie « Paramètres réseau ».

  • Adresse IP WAN : choisissez une gestion DHCP (par défaut) ou une adresse IP statique.
  • IPv6 : activez ou pas cette gestion. Si non, vous restez en IPv4.
  • DHCP et NAT : configurez la façon dont eero assigne les adresses IP (automatique, manuelle ou pont).
  • Réservation et transfert de port : gestion des réservations d’IP, transfert de port, pare-feu
  • DNS : choisissez ceux par défaut ou personnalisez-les
  • DDNS : venez relier une IP de votre réseau à une adresse internet sécurisée pour un accès à distance.
  • UPnP : venez activer ou non le Plug and Play.
  • Band Steering : permet de favoriser la connexion à la bande 5 GHz des appareils compatibles.
  • Thread : C’est une technologie de réseau maillé basse consommation basée sur IPv6. C’est également très bon pour la sécurité et pour la robustesse de l’ensemble car il peut se réparer seul.
Vous n’êtes bien entendu pas obligé de modifier les paramètres, mais si vous vous y connaissez en administration de réseau, vous pouvez vous faire plaisir.

Nous avons testé ces eero 6 pendant plus de 2 mois et, à l’utilisation, ce réseau maillé est un vrai plaisir. Il est très rapide et homogène, même en bout de réseau. En effet, le routeur a été mis au niveau de la box FAI, l’un des répéteurs dans un bureau isolé et le dernier à l’autre bout de la maison, qui fait au total environ 140 m². Il arrive également à accrocher des objets connectés à l’extérieure comme une sonnette ring (situé à 20 m du module le plus proche).

Aucun problème pour jouer en ligne sur une console de jeux 4K via Wi-Fi (peu de ping, pas de lag…) tout en regardant la TV 4K en streaming et surfant. Avec des valeurs de download à 949 Mbps, un upload à 612 Mbps… Les 500 Mbps annoncés sont donc largement atteints. Mais bien entendu, ces valeurs dépendront de votre débit initial et il est tout particulièrement adapté aux personnes ayant la fibre. Mais même sans cela, vous devriez sentir un regain de performances plus qu’intéressant.

Le routeur eero 6 est également stable. Bien plus que les autres systèmes que nous avons testés jusqu’ici. Pas de baisse de performances, pas de nécessité de le relancer… Il sait se faire oublier, malgré plus d’une soixantaine d’appareils connectés dessus. Ces derniers ne se retrouve pas hors ligne, ne flanchent pas…

A noter, l’installation d’objets connectés en 2.4 GHz se fait sans problème, la distribution bi-bande ne posant pas de problème, même avec les appareils les plus capricieux. L’utilisation du Hub ZigBee est aussi un gros plus.

On peut lui reprocher le manque de port Ethernet sur les répéteurs. Cela serait bien pratique pour y brancher des consoles de jeux ou téléviseurs à l’autre bout de la maison, mais le eero Pro 6 va peut-être palier à cela…

Nous vous invitons à voir l’installation du système eero 6 via notre vidéo (likez, abonnez-vous, ça fait plaisir) :

En conclusion de ce test, la solution eero 6 d’Amazon est un très bon produit. Ce système Wi-Fi Mesh permet de couvrir 460 m² avec un débit annoncé allant jusqu’à 500 Mbps, des valeurs que nous confirmons, avec des débits mesurés en download de 950 Mbps et 612 Mbps en upload. Après plusieurs mois de tests, le réseau s’est montré stable et homogène, permettant de joueur en ligne partout dans la maison, mais aussi de faire du streaming 4K simultanément. Le Wi-Fi 6 prouve son efficacité.

Le Hub ZigBee intégré est appréciable et permet, en lien avec l’application Alexa, d’installer des appareils compatibles avec l’assistante vocale et de les utiliser à la voix comme vous le feriez avec un Amazon Echo 4. L’installation est simplissime, c’est presque du plug en play. Vous pouvez bien entendu jouer avec les différents paramétrages possibles pour augmenter la sécurité de votre réseau et l’adapter à vos besoins, mais pour cela vous devrez sûrement passer par la case abonnement à 39€ annuel, ce qui est assez dommage car les restrictions sont souvent assez mal venues.

Parmi les défauts, on regrettera l’absence de port Ethernet sur les modules et le fait que la Skill Alexa ne fonctionne pas, ce qui a de quoi nous laisser coi. Mais cela reste un des meilleurs Wi-Fi Mesh que nous ayons testés et son prix, bien qu’assez élevé, est en accord avec la qualité de la prestation. Surtout en promotion.

Le routeur Wi-Fi 6 eero 6 est proposé à 299€ hors promo dans la configuration à trois modules que nous avons testée, mais vous pouvez vous le procurer à partir de 149€ seul.

Ai-je choisi Alexa ou m'a-t-elle choisi ? Disons qu’en tant que bêta testeur, c’est un peu les deux ! Et je ne regrette pas d’avoir rencontré notre assistante préférée ni cette aventure entreprise avec Alexien Modo. Technophile, autodidacte et aimant la vulgarisation, je cherche à rendre facile d’accès notre passion commune !