Amazon souhaiterait proposer Alexa Guard dans nos voitures

Si vous êtes membre de notre communauté Alexa, vous êtes probablement au fait de notre Arlésienne du moment : Alexa Guard. Proposée depuis 2019 aux États-Unis, la fonctionnalité permet d’utiliser les micros des enceintes Amazon Echo afin de détecter des bruits suspects tels qu’un bris de verre ou une alarme incendie. Alors que nous l’attendons toujours avec impatience en France, Business Insider révèle aujourd’hui qu’Amazon envisagerait de proposer Guard sur Alexa Auto

Alexa de garde même en voiture?

Selon le toujours très bien informé site Business Insider, l’équipe chargée d’Alexa Auto travaillerait sur la possibilité de déployer Alexa Guard dans nos voitures. Les journalistes américains, qui ont pu consulter des documents internes de l’entreprise datant de fin 2020, ont relevé plusieurs axes de réflexion des employés d’Amazon.

« Pour les véhicules qui peuvent offrir connectivité et alimentation lorsque le véhicule n’est pas en fonctionnement, Guard peut aider à détecter les bruits d’effraction ou utiliser d’autres capteurs du véhicule pour alerter les utilisateurs en cas de besoin« , indique ainsi l’un des documents. Une fonctionnalité qui n’est pas sans rappeler le mode Sentinelle des Tesla, mais qui pourrait ici être utilisée sur tout véhicule capable d’alimenter en permanence son système d’infodivertissement ou un petit appareil tel que Echo Auto.

39,99€
59,99€
En Stock
Le 28 novembre 2021 16 h 48 min
Amazon.fr

Amazon ayant logiquement refusé de commenter l’information, on ne sait pas quand la fonctionnalité pourrait être proposée, mais force est de constater qu’elle semble parfaitement en adéquation avec les plans de sa filiale qui présentait, l’année passée, trois appareils Ring Car destinés à sécuriser et connecter n’importe quelle voiture.

Amazon mise sur l’automobile

Les documents internes d’Amazon évoquent par ailleurs la dynamique des véhicules connectés et indiquent que l’application Alexa comptait 56 millions d’utilisateurs mensuels du « Mode conduite » au mois en juin 2020.

« Nous avons fait des progrès significatifs au cours de l’année écoulée, en travaillant en partenariat avec des constructeurs automobiles du monde entier pour intégrer Alexa dans leurs véhicules », déclarait le vice-président d’Alexa Auto, Ned Curic, dans un communiqué en octobre 2020. Ses équipes estiment en effet que les « points de terminaison » connectés à Alexa dans les voitures pourraient passer de 12 millions en 2021 à 29 millions d’ici 2022, d’où la nécessité pour Amazon de proposer un maximum de solutions telles que Fire TV for Auto ou encore le SDK 3.0 d’Alexa Auto qui permet aux constructeurs d’intégrer l’assistante vocale sur Android Auto.

À LIRE :
Alexa : un nouveau mode Auto dans l'application

Une nécessité économique car, bien que le géant du e-commerce a déjà vendu des millions d’enceintes connectées, les faibles marges qui en découlent ne suffisent pas à compenser la débauche de moyens humains et matériels nécessaire pour développer Alexa qui, rappelons-le, reste gratuite à utiliser. Des employés d’Amazon ont d’ailleurs confié à Business Insider que l’engagement des utilisateurs d’Alexa étant toujours limité aux tâches de base, telles que jouer de la musique et demander la météo, la génération de revenus était pour le moins difficile.

La sécurité des véhicules serait donc l’une des idées clés de monétisation pour Alexa, d’autant que des constructeurs automobiles, notamment Audi si on en croit les documents internes, auraient demandé l’assistance d’Amazon pour les fonctionnalités de sécurité automobile afin d’offrir à leurs clients une meilleure expérience vocale…

Peut-être aurons-nous droit à des annonces à ce sujet lors de l’événement Devices & Services 2021 qui se tiendra le 28 septembre prochain?

À LIRE :
Amazon dévoilera ses nouveautés Alexa, Echo, Ring... le 28 septembre !
39,99€
59,99€
En Stock
Le 28 novembre 2021 16 h 48 min
Amazon.fr
Fasciné par Alexa depuis le jour où je l'ai reçue en bêta test, je me suis peu à peu passionné pour le sujet, avant de me décider à aller plus loin en créant un site avec Jean-Christophe. Une activité qui me permet d'étancher ma soif de nouvelles technologies et de partager mes découvertes sur la plus sympathique des communautés : Les Alexiens.