[TEST] Yeedi Vac Max : un aspirateur robot 2-en-1 complet

Notre test et avis sur le robot aspirateur Yeedi vac max

Yeedi vac max robot aspirateur

yeedi vac max Robot aspirateur laveur, Aspiration 3000Pa, Détection des tapis, Cartographie et navigation visuelles intelligentes, Contrôle Avec Alexa/App

Prix au : 17 septembre 2021 13 h 51 min

Yeedi, marque que nous vous avons présenté récemment avec l'aspirateur robot Yeedi 2 Hybrid et la très étonnante Yeedi Mop Station spécifiquement dédiée au lavage des sols, revient en cette rentrée des classes avec un nouveau robot aspirateur 2-en-1 qui a la particularité d'être compatible avec une station automatique de collecte des poussières. Le robot est vendu seul au prix de 350€ environ, la station de collecte n'étant pas encore disponible à l'heure de notre test. Passons donc ce nouveau majordome dans notre lab' !

Yeedi est une marque récente, créée début 2020, qui appartenant en réalité à un poids lourd du secteur, la société Ecovacs Robotics. Numéro un sur le marché Asie-Pacifique, le constructeur chinois propose des modèles à la pointe de la technologie avec une conception particulièrement qualitative…

Yeedi Vac Max : un robot tout beau, tout blanc

Unboxing

Le carton de ce Yeedi Vac Max est aussi sobre que le fut celui du Hybrid 2. Juste un logo, la marque et les fonctions. Plus simpliste serait difficile. Une toute petite percée marque le cartonnage, mais le robot n'a rien, merci pour lui.

A l’intérieur, tout est bien calé dans des coques moulées en cellulose recyclé et préservé en étant individuellement ensaché.  Le robot, a droit à une enveloppe résistante en intissé. Pour assurer la sécurité matérielle de l'aspirateur durant le transport, une bande en mousse bloque de chaque côté le capot et le bumper. On retrouve bien la touche Ecovacs dans le soin apporté à la protection de l'appareil !

Le robot, blanc comme neige mesure 34.5 cm de diamètre pour 7.4 cm de haut seulement et affiche un poids de 4.7 kg sur notre balance. Une faible hauteur qui s'explique par l'absence de LiDAR, sorte de tourelle qui surplombe certains robots aspirateurs pour permettre la cartographie comme en sont équipés par exemple les modèles Roborock. Yeedi a fait le choix d’équiper son appareil de la technologie Visuel SLAM c'est à dire qu'il embarque une caméra, non destinée à filmer, mais qui va effectuer des cartographies des étages. Mais elle ne fait pas à elle seule, différents capteurs répartis tout autour du robot servant également à assurer des déplacements efficaces.

Sur le dessus, un couvercle sépare en deux tiers/un tiers la surface au niveau de la caméra.  Cette dernière est joliment entourée du même gris que le logo Yeedi placé en toute sobriété à l'avant. Au fond le bouton On/Off cerclé d'un liseré du même ton.

Ce dernier indique l'état du robot :

  • Blanc fixe : nettoyage en cours /nettoyage en pause.
  • Blanc clignotant : en cours de rechargement /le robot démarre ou redémarre.
  • Rouge fixe : Batterie faible.
  • Rouge clignotant : le robot à un problème (une chaussette qui traine ?).

Capot ouvert, le Yeedi Vac Max nous dévoile son bac à poussière d'une contenance de 450 ml.

On retrouve deux boutons :

  • Rouge :  pour l'alimentation générale
  • Gris : pour le reset

Vous avez également un QR Code qui renvoi sur le store Android pour télécharger l'application Yeedi. Rassurez vous, si vous avez un iPhone, l'application est aussi disponible.

Enfin, un logement dédié au coupe fil permet de l'avoir facilement à disposition pour nettoyer brosse centrale et latérale en cas de besoin.

Au-dessus du bouton gris pour la réinitialisation, la LED témoin de fonctionnement du Wi-Fi. *

Selon l'état elle indique :

  • Clignotement lent : déconnecté/en attente de connexion au réseau Wi-Fi.
  • Clignotement rapide : connexion au réseau Wi-FI en cours.
  • Fixe : connecté.

La LED traverse le capot pour afficher l'état, mais n'est vraiment visible qu'en situation de pénombre.

Sortons le bac à poussière ! Son couvercle a une grille extra fine en nylon dans lequel se loge les filtres :  éponge noire et HEPA blanc. Ils vont retenir les particules les plus fines. Le tout se nettoie à l'eau claire et il faut bien faire sécher, au soleil si possible, ou attendre 24 heures avant de remettre en place et surtout en service.

En dessous du bac à poussière, deux trappes laissent présager l'extraction de celles-ci vers un futur collecteur de déchets. En effet, nous y reviendrons dans les prochaines semaines, ce robot sera prochainement proposé avec une station de vidage automatique, ce qui est une excellente nouvelle !

A l'arrière du robot un bac réservoir d'eau de 240 ml. C'est dans la moyenne en ce qui concerne la contenance. Il se retire en abaissant la large languette.

Un bouchon, en caoutchouc souple, ferme ce réservoir translucide dont on peut surveiller et gérer ainsi le niveau d'eau. La pompe péristaltique placée dans l'angle envoie le flux d'eau dans la partie inférieure du robot 2-en-1 où est placée la plaque perforée support de la serpillère.

Sur chacun des côtés, des grilles. L'une est celle nécessaire à l'aération et ventilation du moteur, l'autre est pour son haut-parleur, car notre Yeedi Vac Max parle en français en cas d'appel au secours, si vous l'interrogez pour savoir où il se trouve, ou pour informer de différents paramètres…

A l'avant, le “bumper” ou pare-chocs, renferme des capteurs anti-collision masqués par une visière en plexiglas. Celle-ci est légèrement en retrait car protégée par une bande en silicone qui la cintre.

Retournons l'aspirateur et voyons ce qu'il a sous le ventre :

  • 6 capteurs anti-chute. Ils sont répartis sur le pourtour du robot. Il pourra donc stopper son cheminement devant un escalier sans le dévaler.
  • 1 roue omnidirectionnelle noire et blanche. Logée dans son compartiment pivotable à 360° elle permet à l'aspirateur de facilement se mouvoir et contourner les pieds de chaise, de table….
  • 2 contacteurs. Placés de part et d'autre de la roue avant, ils permettent au robot de recharger sa batterie de 5200 mAh lorsque ceux-ci viennent se placer sur ceux du dock de rechargement. Une puissance qui est à l'heure actuelle la plus élevée du marché. Elle va lui conférer une autonomie jusqu'à 3h20 ou pour 180 mètres carrés.
  • 1 capteur de détection de tapis ! Oui le Yeedi Vac Max est équipé d'un capteur et va éviter que vos précieux tapis soient trempés lorsque le mode lavage est activé et ça c'est top ! On a hâte de le mettre à l'épreuve.
  • 2 roues motrices. Montées sur des “bras articulés” elles vont pouvoir franchir des dénivelés comme des barres de seuil sans difficulté. La gomme des pneus qui les recouvrent est légèrement malléable permettant aux roues d'être encore plus “souples” sur les différentes surfaces parcourues.
  • 1 seule brossette latérale. A la différence de son prédécesseur, ici le Yeedi Vac Max n'a qu'une seule brossette. Elle est sur le côté droit du robot pour longer les murs et se fixe très simplement en la clipsant sur son support rouge. Les brins en fibre synthétique sont longs de 7 cm et protégés au départ par une gaine sur 3 cm. Mis en place, ils vont dépasser du robot de 5.5 cm. Une longueur importante qui va assurer le passage le long des plinthes sans que l'aspirateur ne vienne en contact direct. A noter qu'une seule est fournie. Son remplacement est préconisé entre 3 et 6 mois suivant l'usure.
  • 1 brosse centrale. Deux rangées de trois larges lamelles siliconées alternent avec deux autres rangées de fibres synthétiques le tout étant placé en forme de V pour une meilleure récupération des saletés avant de les diriger vers la bouche d'aspiration. Elle est à remplacer tous les 6 à 12 mois suivant usage.

Son maintien en place est assuré par une grille anti-obstruction pour les “grosses pièces” comme des chaussettes ou des câbles. Enfin, une rangée de lamelles caoutchouc permet de ne rien laisser et une réglette va racler le sol afin de renvoyer vers la brosse ce qui aurait été oublié. Quatre petits patins en velours permettent d'éviter les frottements sur les sols durs.

Voyons les accessoires maintenant. Si Yeedi ne fournit pas de brossette latérale d'avance, la marque livre avec son robot aspirateur :

  • 5 lingettes en microfibre jetables.
  • 1 lavette, dont il est préconisé de la remplacer après 50 utilisations.

Elles se fixent sur les scratchs de la plaque de maintien perforée pour laisser imbiber la serpillère.

Le dock de charge :

Il est compact et ne prend pas de place avec ses 17 cm x 13.2 cm x 8.6 cm. Par contre, comme pour tout aspirateur connecté, il faudra le placer en laissant un espace vide autour afin de permettre au robot d'effectuer ses manœuvres d'approche pour se placer sur les plots de rechargement. Au dos, la prise pour le cordon d'alimentation et deux supports pour enrouler l’excédent de câble qu'il pourrait y avoir. Plus esthétique, cela évitera aussi au Yeedi Vac Max un obstacle peu apprécié des robots. Au-dessous, une bande en mousse antidérapante assure la stabilité de la station d'accueil.

Le câble d'alimentation. Il mesure 1.80 m et se termine par une fiche mâle sans terre.

Sont joints également : le manuel d’utilisation (en anglais), les instructions de sécurité (français inclus), de déclaration de conformité et le guide de démarrage rapide multi langues dont le français.

Le tour d'inspection du Yeedi Vac Max étant terminé, passons à la traditionnelle fiche technique avant de le mettre en service.

Caractéristiques :

  • Nom : Yeedi
  • Modèle : Vac max
  • Couleur : Blanc
  • Dimension : 34.5 cm de diamètre x 7.4 de hauteur
  • Puissance : 3000Pa max
  • Bac à poussières : 450 ml
  • Bac réservoir d'eau : 240 ml
  • Nombre de niveau d'aspiration : 4
    • Standard
    • Max
    • Max +
    • Automatique
  • Nombre de niveau de débit d'eau : 4
    • Faible
    • Moyen
    • Elevé
    • Très haut
  • Compatible assistant vocaux : Oui Amazon Alexa et Google Assistant
  • Détection de tapis : Oui
  • Cartographie : Oui mais 1 seule
  • Autonomie : jusqu'à 3h20
  • Niveau sonore : 67dB
  • Batterie : Lithium-ion 5200mAh
  • Accessoires : Brosse principale x1, brosse latérale x1, serpillère x1, lingettes jetables x 5, câble électrique x1, filtre mousse x1, filtre HEPA x1, support de serpillère x1, outil coupe fil x1
  • Connectivité : Wi-Fi 802.11b/g/n 2.4GHz
  • Température de fonctionnement : -5° – 40°

Les matériaux sont de très bonne qualité et nous inspirent toujours autant confiance. Aucun défaut de conception n'a été constaté. Ce Yeedi Vac Max est prometteur en plus d'être esthétiquement joli. Voyons à l'usage si cela se confirme.

 

Installation et utilisation du robot aspirateur Yeedi Vac Max

Yeedi a développé sa propre application. Elle est téléchargeable sur les stores Android ou iOS.

Si vous utilisez l'application pour la première fois, nous vous renvoyons vers notre test du Yeedi 2 Hybrid pour la prise en main.

Une fois sur la page d'accueil, cliquez sur le “+ ” central puis l'une des deux options d'installation. Nous avons choisi le mode d'intégration avec QR Code, une procédure très simple.

Cliquez à gauche en bas de la page sur “Code QR pour l'ajouter“. Placez le smartphone sur le QR Code présent sous le couvercle. Donnez l'accord de recherche des réseaux Wi-fi et activez le GPS. Renseignez si besoin votre mot de passe Wi-Fi. Si vous ne l'avez pas encore fait, allumez le robot. A l'étape suivante confirmez en cochant que vous avez entendu le robot (encore en anglais à cette étape) vous dire qu'il est prêt pour la configuration réseau. Un QR code va s'afficher. Il est a passer devant la caméra du robot à 8- 10 cm de l'objectif. C'est ok quand vous l'entendez vous dire (toujours en anglais QR Code numérisé, configuration du réseau). Voilà c'est fini !

Une fois intégré le robot apparait en pleine page sur l'application. Deux boutons raccourcis permettent soit de lancer le mode automatique soit d'accéder au journal de bord du robot. Un clic sur un relevé ouvre le détail et la carte correspondante s'affiche. En cliquant sur les trois petits points en haut vous pouvez renommer le robot ou le supprimer de l'application…

La présentation de l'application reste identique à celle que nous vous avons présenté avec le modèle Yeedi 2 Hybrid. Vous retrouvez toutes les fonctionnalités en faisant glisser le panneau de gestion vers le haut. Allez dans “Alerte vocale” pour le passer en langue française et régler en même temps le volume.

En toute logique, certaines rubriques ne seront déverrouillées que lorsque le robot aspirateur aura déjà effectué plusieurs passages. C'est le cas des fonctions “Zone“, “Personnalisé” et “Gestion des cartes“. Dès que la cartographie de l'étage est prête vous en êtes avisé, les rubriques se débloquent et vous accédez à :

  • Zone : Sélectionnez l'ordre de passage dans les pièces et le nombre de fois où il y passera (entre 1 et 2). Si vous sélectionnez deux fois, il effectuera le nettoyage consécutivement avant de passer à la pièce suivante.
  • Gestion des cartes :

    • Renommez les pièces pour plus de clarté. Par contre, il n'est pas possible d'effectuer de partition. Le robot a inclus notre couloir d'entrée avec la salle à manger. Il est vrai que la double porte était ouverte pouvant laisser penser à une seule pièce. Seule solution, effacer la carte et lui faire refaire une reconnaissance en fermant un battant.
    • Créez des limites virtuelles pour les modes “Aspiration et serpillière”. Utile pour éviter la zone de joujoux ou de câbles qui trainent ou “Serpillière uniquement” pour éviter une pièce parquetée par exemple.
  • Personnalisé : une zone (minimale de 1m x 1m) étirable en rectangle, mais pas dans une autre forme, peut être définie pour y envoyer le robot. Si la surface est trop exiguë, le robot vous le signalera et reviendra à sa base.
N'hésitez pas à jouer du pouce pour abaisser la page de “programmation”. Elle est flottante et se positionne par dessus la cartographie.

Les principales fonctions du robot :

  • 4 niveaux de débit d'eau : Faible, Moyen, Élevé et Très haut. La rubrique pour le réglage du débit d'eau n'apparait que lorsque la place support de la serpillière est fixée au robot. Le détecteur de tapis va faire contourner le robot s'il détecte une telle présence sur sa route.
  • 4 modes d'aspiration : Standard, Max et Max + et 1 mode automatique. Les niveaux sonores relevés à 1 mètre de distance sont respectivement de 52 dB, 58dB et 61dB. En mode automatique, il adapte sa puissance en fonction du sol sur lequel il travaille. Ainsi en arrivant sur un tapis il va augmenter sa puissance. Les 67dB annoncés semblent donc respectés.

Il est possible de passer l'aspirateur seul, la serpillère seule (à activer dans “préférence du mode serpillère” car ce n'est pas d’emblée la fonction lorsque la plaque est mise) ou un mode mixe aspi + lavage (fonction par défaut avec la plaque de lavage).

Le menu Préférence de nettoyage permet comme les petits logos l'indiquent :

  • De le programmer pour qu'il faut reprenne la tache inachevée s'il a dû aller se recharger.
  • Définir un créneau horaire “ne pas déranger” ou il ne s'activera pas et coupera son haut-parleur. Pratique pour ne pas être déranger la nuit.
  • Aspiration puissance auto. Lorsque le robot détecte un tapis il enclenche le mode max pour aspirer au plus profond des fibres.
  • Vidage automatique. La fonction est prévue. Le robot Yeedi vac max peut être couplé avec une station collecteur de poussières et ça c'est top.  Nous espérons pouvoir vous la présenter prochainement.
  • Séquence de nettoyage. Il est possible de programmer un ordre de passage dans les pièces pour le mode automatique. Sélectionnez sur la carte l'ordre de nettoyage des pièces lorsque l'aspirateur fonctionne en mode automatique. Attention dans ce mode, seul l'ordre de passage dans chacune est paramétrable, pas le nombre de passage. Dans l'éventualité ou la carte ne s'affiche pas d'office, revenez sur la page précédente et revenez sur la rubrique.

Yeedi a très bien fait les choses et lorsqu'une fonction est activée le pictogramme correspondant est affiché en bleu. Un repère très facile et rapide pour savoir ce qu'il en est. Et ça on aime.

En cliquant en haut à droite sur les trois petits points on accède à la gestion des accessoires et leur usure.

Avec Amazon Alexa

Le robot aspirateur peut être mis en route ou stoppé vocalement avec Alexa. Pour ce faire, la skill Yeedi doit être installée et les comptes liés. Il est nécessaire d'effectuer une recherche des nouveaux appareils puis vous verrez le Yeedi apparaitre.  Il est bien reconnu comme aspirateur.

Via l'application, il est possible avec le bouton virtuel :

  • De le mettre en route. Notez qu'il se mettra en fonctionnement dans le dernier mode/puissance activé dans l'application : si en puissance le mode était standard, c'est ce mode qui sera également repris.
  • De le stopper sur place.

L'alimentation est dite “hors ligne” car l'appareil n'est pas en service mais dès que cela est fait, il apparait bien “sous tension”.

En cliquant sur Définir, on accède à deux fonctions, enfin normalement :

  • Charge : pour le renvoyer à sa base
  • Delicates : la fonction est de nouveau présente mais toujours pas active comme nous l'avions constaté sur le Yeedi 2 Hybrid que l'aspirateur soit sur sa base ou en service. Nous ne savons pas ce qu'elle est sensée effectuer.

Vocalement, avec Alexa, seuls les commandes : allumes/éteins sont prises en compte. Mais en disant “éteins”, cela stoppe le robot sur place et ne le renvoie pas à sa station de rechargement. En vocal, il n'est donc pas possible de le faire retourner à son point de départ. C'est bien dommage puisque comme nous allons le voir avec Google Assistant cela fonctionne.

Enfin, la création de routines est possible et elle fonctionne très bien, au point de surprendre quand elle se met en route.

Avec Google Assistant

Si vous avez déjà un appareil Yeedi, il faut malgré tout ré-associer les comptes pour ajouter le second modèle. Comme pour une installation initiale où l'on va chercher le add-on, que l'on retrouve en cliquant sur le “+” puis sur “Configurer un appareil” et “ Fonctionne avec Google“, il suffit de renseigner le mail et mot de passe ayant servi à la création du compte pour l'application Yeedi… Et hop, c'est bon. Quand vous revenez sur la page principale le robot apparait.

Via l'application, les commandes sont : mise en marche/arrêt sur place/renvoyer à la base.

En vocal il est possible de demander :

  • Ok Google, allume {nom de votre aspirateur] pour le mettre en marche.
  • Ok Google, éteins [nom de votre aspirateur] pour le mettre en pause.
  • Ok Google, renvoies [non de votre aspirateur] à la base.

Les trois commandes vocales Google Assistant sont parfaitement prises en compte. Par contre, une latence plus importante est à noter via Google, comme toujours…

Hélas, l'envoi du robot dans une pièce n'est pas possible pour l'instant. Un avantage que nous avions pu constater avec le Yeedi 2 Hybrid et qui devrait donc logiquement arriver prochainement pour ce Yeedi Vac Max.

Notre avis sur le Yeedi Vac Max

A l'utilisation, le bumper du Yeedi Vac Max est souvent mis à l'épreuve, surtout en phase de reconnaissance pour la cartographie. Il heurte, pas violemment je vous rassure – il ne va pas vite, les bas de meuble qu'il croise. Par la suite, une fois la cartographie effectuée, une nette amélioration est constatée. Il a pris ses marques.

Du coté franchissement, le robot arrive à franchir de bons dénivelés. Nous lui avons fait franchir deux tapis posés l'un sur l'autre représentant 3 cm de hauteur avec succès. En ne lui en laissant qu'un seul il le franchit évidemment sans difficulté.

La création de barrières virtuelles fonctionne parfaitement et il est amusant de le voir chercher à contourner cet “obstacle invisible” comme s'il y avait un meuble auquel il se heurterait. On apprécie la possibilité de l'envoyer dans une pièce désignée et de pouvoir déterminer jusqu'à deux passages.

Nous avons aussi apprécié qu'il ne se stoppe pas net dans son élan devant un reflet de soleil sur le sol comme nous l'avions constaté avec le Proscenic 850T. La petite chose toute bête mais qui est plus qu'embêtante au quotidien…

En aspiration, les photos sont parlantes, il fait le job et très bien ma foi ! Il récupère les poussières ou cheveux et rien ne reste collé sur la brosse centrale. Et ça c'est top. Elle reste propre tout comme la brossette latérale sur laquelle aucun fil ou cheveux ne sont restés enroulés. Les 3000 Pa d'aspiration sont bien mis à contribution.

“Les 3000 Pa d'aspiration sont bien mis à contribution.”

En lavage, le Yeedi Vac Max est bon. Nous l'avons testé en laissant la serpillère sèche au départ pour apprécier la sortie d'eau. Elle se fait très bien. Pas d'obstruction. Nous avons rempli complètement le réservoir, sélectionné deux passages dans nos deux pièces ayant un sol vinyle (cuisine et couloir, donc salissantes), mis le niveau d'eau très haut et l'aspiration max+. Pour un meilleur résultat nous avons aspergé de produit nettoyant le sol avant la mise en route. Le robot a effectué le premier passage en allant dans les deux pièces puis à repris le même itinéraire une seconde fois. Il n'a donc pas la même procédure de circulation en aspiration et en lavage. Il a ainsi parcouru 13 m² en 16 minutes et déversé 140 ml d'eau. Ce qui est appréciable c'est que la qualité de la serpillère microfibre lui permet de ne laisser quasiment pas d'eau au sol après son passage. Le sol est donc praticable presque immédiatement après son passage.

Niveau autonomie, nous avons constaté 2h08 précisément en aspiration en mode Max puis un temps de rechargement de 5h. De très bonnes performances !

Quant aux défauts, on regrette juste l'absence de gestion des partitions ainsi qu'une seule cartographie mémorisable. Le déplacement sur un autre étage entraine la proposition de remplacer celle existante par la nouvelle. Néanmoins, ce sont des options disponibles sur d'autres modèles de la marque et qui le seront prochainement, à n'en pas douter.

La détection de tapis a été mise à l'épreuve et elle est parfaitement opérationnelle. Septique au départ lorsque nous avons vu le robot commencer à enjamber notre tapis, force est de constater que seul l'avant de l'aspirateur avec le capteur l'a franchi. Dès que la reconnaissance du support est effectuée il recule, ne le mouillant donc pas. Bluffant et franchement un très bon point, mais nous n'en attendions pas moins de la marque qui fut la première à proposer cette innovation…

 

En conclusion, ce nouveau Yeedi Vac Max est une réussite. Esthétique, sa robe blanche immaculée permet de l'intégrer à tous les intérieurs sans dépareiller.

Légèrement plus puissant (3000 Pa vs 2500 Pa) que son petit frère, il aspire tout et fait que les cheveux ou poils d'animaux sont vraiment entrainés dans le bac et ne restent pas enroulés sur la brosse centrale. Très bon en aspiration, il ne démérite pas à la serpillière avec de très bons lavage à l'eau. Par ailleurs, il offre une perspective non négligeable avec son collecteur de poussières dont nous vous parlerons prochainement et qui nous apportera à n'en pas douter un confort d'utilisation au quotidien.

On regrette malgré tout qu'il ne prenne en charge qu‘une seule carte ainsi que l'absence de gestion de partition tant on l'apprécie et voudrait qu'il soit multi étage. Par contre Yeedi a su intégrer sur son Vac Max une détection des tapis qui fonctionne au poil.

Vendu 350€ environ cet aspirateur à tout, ou presque, des grands y compris un niveau sonore relativement faible, c'est à noter et appréciable pour un prix tout à fait raisonnable.

Vous pouvez actuellement bénéficier d'une remise de 80€ sur Amazon.fr vous permettant d'acquérir le Yeedi Vac Max au prix de 269.99€ seulement. Un très bon plan à saisir ! Pour ce qui est de la station, elle sera disponible séparément très prochainement…
Simple utilisatrice et novice tombée dans la marmite Alexa, celle-ci me fascine et grâce aux garçons, Jean-Christophe et Alexien Modo, j’en apprends un peu plus chaque jour. Aimant les différents aspects d’Alexa, je me suis tournée vers les skills pour vous faire partager mes découvertes.