Test yeedi vac 2 pro : partez tranquille, il s’occupe de tout !

Notre avis sur le robot aspirateur 2 en 1 yeedi vac 2 pro

yeedi vac 2 pro

yeedi vac 2 Pro, 3000 Pa Aspirateur Robot Laveur avec Serpillière Oscillante

Prix au : 1 décembre 2022 18 h 55 min

Comme nous vous l’annoncions il y a peu, une jeune entreprise chinoise fondée en 2019 nous a proposé de tester son dernier né : le yeedi vac 2 pro. Qu’a -t-il de plus que son « petit » frère  le yeedi vac pro ? Eh bien, cette dernière version de robot 2-en-1 embarque un système d’évitement d’obstacles 3D.

Avec cette technologie, la marque appartenant à Ecovacs nous fait la promesse que nous n’aurons plus à ramasser joujoux, chaussette et autres câbles qui trainent au sol. Mais ça n’est pas tout, puisqu’il est également pourvu d’une fonction nettoyage avec une serpillière oscillante.

Le yeedi vac 2 pro est vendu seul au prix de 389.99€ hors promotion et compatible avec la station de collecte des déchets disponible séparément. Ça tombe bien, nous l’avions déjà !

yeedi vac 2 pro

Unboxing

La présentation reste toujours aussi sobre chez yeedi. Seul un dessin illustrant le robot et la marque s’affiche à l’avant du carton. Notez l’étiquette réglementaire concernant les piles et autres batteries utilisant le Lithium-Ion. On ne peut pas la louper.

Mais ouvrons ce carton on ne peut plus banal. Attention, l’ouverture se fait par la tranche, il faut donc prévoir un dégagement suffisamment grand pour l’extraire sans risque de chute. Par terre, c’est pas mal. Sinon, à l’intérieur tout est bien rangé et calé dans des coques moulées en cellulose et stabilisé par une grande plaque de carton pliée en trois cotés dont la petite tranche comporte 2 trous pour sortir l’ensemble du packaging.

Le robot aspirateur

On retrouve donc, le yeedi vac 2 pro. Le robot aspirateur est recouvert par une protection en intissé robuste. La marque continue de proposer ses robots dans le coloris blanc et franchement on adore. Pour en avoir testé plusieurs, il faut avouer, que cette teinte ne prend pas la poussière contrairement aux modèles noirs. De plus, l’intégration dans un intérieur contemporain n’en est que plus discret.

Le robot mesure 35 cm de diamètre x 7.7 cm de hauteur et affiche 4.4 kg sur la balance. Tout en plastique, on retrouve juste le bouton On/Off sur l’avant droit. Il indique différent état du robot selon la couleur :

  • Blanc fixe : il est en cours/en pause de nettoyage
  • Blanc clignotant : rechargement en cours / il démarre / il retourne à la base
  • Rouge fixe : batterie faible
  • Rouge clignotant : le robot a un problème – le manuel (en anglais) recense différentes situations.

Incrustée sur le dessus, la caméra embarquant la technologie de navigation Visual-SLAM va cartographier chaque centimètre de votre logement pour constituer une carte avec les différentes pièces. S’agissant d’une caméra, le robot aura besoin d’un minimum de lumière pour fonctionner. Ce n’est pas qu’il n’est pas capable d’effectuer sa tâche dans l’obscurité, mais plutôt qu’une fois celle-ci finie, il risque d’être perdu et de ne pas savoir comment retourner à sa base. La caméra est entourée par un liseré gris légèrement bleuté qui apporte un petit contraste très sympathique tout en étant discret, comme l’est le logo en dessous.

En ouvrant le couvercle, on accède :

  • Au bouton interrupteur général rouge.
  • Au bouton gris de la fonction reset.
  • A la LED indicateur de connexion. Bien que sous le capot, elle « transperce » celui-ci et se voit dans la pénombre. Selon l’état, elle indique :
    • Clignotement lent : déconnecté/en attente de connexion au réseau Wi-Fi.
    • Clignotement rapide : connexion au réseau Wi-Fi en cours.
    • Fixe : connecté.
  • Au  QR-Code qui est un lien vers le store pour l’installation de l’application maison.
  • Au bac à poussière.
  • A l’outil coupe-fil pour le nettoyage des brosses.

Le bac à poussière

Il est d’une contenance de 420 ml. Celle-ci est suffisante pour la très grande majorité des intérieurs, d’autant plus si la poubelle lui est associée. Dans le couvercle on retrouve les deux filtres : éponge (noir) et HEPA. Sur la partie bac un troisième filtrage avec une grille très fine complète l’ensemble de filtration des poussières.

A l’arrière, l'emplacement dédié au bac à réserve d’eau. Mais lorsque vous recevez le robot c’est un faux bac qui est installé. Il n’a pas de fonction, il comble juste l’orifice. Il est utilisable lorsque le robot est en mode aspiration. Il se retire via la tirette qui s’abaisse. Le réservoir ? Vous le verrez plus loin.

Devant, yeedi a équipé son vac 2 pro d’un capteur 3D pour la détection et l’évitement des obstacles et l’a encastré dans le bumper. Le robot va ainsi adapter à chaque passage son parcours en fonction de ce qu’il trouve sur son chemin. Il se peut que vous aperceviez la diode rouge lorsqu’il chemine.

Sur les côtés, des capteurs sont accompagnés sur d’une grille d’aération et d’un haut-parleur.

Mettons-le le yeedi vac 2 pro sur le dos. On retrouve :

  • Sur le pourtour, 6 capteurs anti chutes évitent au robot de dévaler un escalier si celui-ci est placé à l’étage.
  • La roue omnidirectionnelle bicolore à l’avant. Elle permet au robot d’effectuer ses manœuvres dans un espace moins important.
  • Deux contacteurs pour le rechargement.
  • Le détecteur de tapis. Il est sous la plaque métallique de droite. Grâce à lui, pas de risque que ceux-ci soient imbibés lors du passage du robot en mode serpillère. Par contre en mode aspiration, il va envoyer l’instruction d’augmenter la puissance sur ce nouveau sol.
  • La brossette latérale. Une seule équipe le robot, à l’avant droit. Ses longues fibres de 7 cm débordent du robot des 4 cm qui ne sont pas emprisonnés par leur gaine de protection souple. Il pourra ainsi longer les plinthes pour rabattre les poussières vers la brosse centrales sans pour autant les frôler. Il n’y a pas d’autre brossette de livrée.
  • Les deux roues pneu. Elles ont un débattement leur permettant de franchir des obstacles jusqu’à 2 cm de hauteur. Aucune crainte donc pour les barres de seuil à franchir.
  • La brosse principale jaune au centre.

La brosse centrale

Le brosse centrale mesure 16 cm de long et est composée en alternance de lamelles en silicone, découpées en trois parties sur leur longueur et de rangées de fibres synthétiques. Elles sont positionnées en V pour une meilleure récupération des saletés puis dirigées vers la bouche d’aspiration. Les connaisseurs reconnaîtront le système de la maison mère, Ecovacs.

Elle est maintenue en place par une grille qui est aussi équipée dans ses deux longueurs de protection. A l’avant c’est une large bande siliconée et découpée qui est placée alors qu’à l’arrière c’est une très fine bande. A côté des clips d’ouverture, quatre patins en velours du même gris que ceux-ci protègent la plaque des frottements du sol.

La plaque de nettoyage et le réservoir d’eau

C’est LA nouveauté de ce yeedi vac 2 pro ! Une plaque oscillant à une fréquence de 480 tours par minute ! Elle est faite d’une pièce, c’est-à-dire que la plaque vibrante est solidaire du réservoir d’eau. La contenance de celui-ci n’est que de 180 ml. Cela peut être un peu faible pour certaines superficies un peu grandes, mais c’est généralement largement suffisant.

Avec son poids de 473 grammes, la plaque de nettoyage va permettre d’appliquer une pression sur la serpillière, comme vous le faisiez jadis manuellement, mais avec la régularité d’un métronome. Un brossage plus régulier, pour un meilleur résultat meilleur, le tout sans effort.

Le principe de fonctionnement est le même que celui d’une brosse à dents électrique.  Grâce à un petit moteur intégré dans le réservoir, la serpillière est mise en mouvement à haute fréquence. Cela va permettre au yeedi vac 2 pro de mieux désincruster les tâches et de frotter les sols de façon plus uniforme. Hérité de ses cousins Ozmo Pro de chez Ecovacs, le système est l’un des plus convaincants du marché qu’il nous a été donné de voir.

Le bac à eau, translucide, permet de suivre le niveau d’eau et de le recharger en cas de besoin. Le système de pompage pour l’alimentation de la serpillère est placé sous le bouchon, alors que le système électronique d’oscillation est à l’opposé et porte le plus gros du poids de l’ensemble.

La plaque de nettoyage proprement dite mesure 25.5 cm x 10 cm. L’unique serpillère fournie est préinstallée sur la plaque. On a hâte de la voir en action.

Le robot aspirateur est bien évidement livré avec son dock de rechargement. Mais le yeedi vac 2 pro est également compatible avec la station de collecte de déchet que nous avions testé il y a quelques mois. Cette dernière est vendue séparément, permettant à tout à chacun d’investir selon son budget.

À LIRE :
Test de la Yeedi Vac Station

Le socle de rechargement standard mesure 17 cm x 13.4 cm x 8.5 cm. Au dos, on trouve un support permettant d’enrouler l’excédent du câble mesurant 1.8 mètre. En dessous, des patins anti-glisse permettent de maintenir en place le dock lorsque le robot vient se recharger.

On retrouve aussi les traditionnels : manuel d’instruction, consignes de sécurité et de déclaration de conformité. Tous en anglais. Toutefois, le guide de démarrage rapide multilingue, comporte bien le français.

Caractéristiques :

  • Nom : yeedi
  • Modèle : vac 2 pro
  • Ref : YDVN11
  • Couleur : Blanc
  • Dimension : 35 cm de diamètre x 7.7 de hauteur
  • Puissance : 3000Pa max
  • Bac à poussières : 420 ml
  • Bac réservoir d’eau : 180 ml
  • Nombre de niveau d’aspiration : 4
    • Silencieux
    • Standard
    • Max
    • Max + (pour un nettoyage approfondi)
  • Nombre de niveau de débit d’eau : 3
    • Faible
    • Moyen
    • Elevé
  • Compatible assistant vocaux : Oui avec Amazon Alexa et Google Assistant
  • Détection de tapis : Oui
  • Type de navigation : Visuelle
  • Type d’évitement d’obstacles : lumière structurée3D Intelligent
  • Cartographie : Oui mais 1 seule
  • Autonomie : 220 min
  • Niveau sonore : 67dB
  • Batterie : Lithium-ion 5200mAh
  • Accessoires : Brosse principale x1, brosse latérale x1, serpillère x1, câble électrique x1, filtre mousse x1, filtre HEPA x1, support de serpillère oscillant/réservoir d’eau x1, outil coupe fil x1
  • Connectivité : Wi-Fi 802.11b/g/n 2.4GHz
  • Température de fonctionnement : -5° – 40°

Installation et utilisation du yeedi vac 2 pro

Comme pour les autres appareils de la marque, le yeedi vac 2 pro s’installe avec l’application maison disponible sur les stores Android ou iOS.

Raccordez le dock et allumez le robot. Ouvrez le capot et mettez sur On le gros bouton rouge. Lorsque le « courant passe » il va vous parler en anglais. Pour le moment il n’est pas encore possible de le faire causer dans notre langue. Il faudra aller dans les paramètres une fois installer sur l’application. Toutefois, il est nécessaire pour l’heure de charger entièrement le robot avant la première utilisation. Comptez 6.5 heures.

Si vous utilisez l’application pour la première fois, nous vous renvoyons vers notre test du yeedi 2 hybrid pour la prise en main.

Une fois sur la page d’accueil, la procédure reste toujours la même :

  • Cliquez sur le « + » central.
  • Sélectionnez le modèle approprié. Ici yeedi vac 2 pro.
    • Votre réseau peut être détecté il ne reste plus alors qu’à confirmer ou renseigner si besoin votre mot de passe Wi-Fi.
    • Un message d’information plus que d’alerte vous rappelle que le robot ne fonctionne que sur le réseau 2.4 GHz et non sur le 5 GHz.
    • A l’étape suivante confirmez en cochant que vous avez entendu le robot en anglais vous dire qu’il est prêt pour la configuration réseau.
    • Il est ensuite demandé d’appuyer sur le bouton de réinitialisation, celui en gris sous le capot. Il va vous confirmer toujours en anglais qu’il est prêt.
    • Optez pour l’une des deux options d’installation :
      • Générer un QR-Code. C’est la solution la plus simple d’installation et avec laquelle nous n’avons jamais eu de soucis. Nous continuons avec cette procédure.
      • Opter pour l’appairage plus classique en allant chercher le réseau Wi-Fi temporaire dans les paramètres Wi-Fi du smartphone
    • Cliquez sur « Générer un QR-Code« . Celui-ci va s’afficher sur votre smartphone. Il est à passer devant la caméra du robot à 8- 10 cm de l’objectif dans les 5 min suivantes. C’est Ok quand vous l’entendez vous dire (toujours en anglais QR Code numérisé, configuration du réseau).
    • Voilà c’est fini ! Il prend place sur la page d’accueil de l’application.

Lorsque la charge est terminée, laissez-lui le temps de faire la cartographie intégrale de votre intérieur pour que les fonctions puissent être pleinement opérationnelles par la suite. Laissez en place le « faux bac » et lancer votre premier passage d’aspirateur pour créer la cartographie de votre étage. Toutefois, ici encore, une seule carte est mémorisable. Pendant l’apprentissage des lieux, la fonction d’évitement est désactivée par défaut.

Par la suite, grâce à la navigation intelligente, votre nouvel assistant nettoyage effectuera son labeur en respectant un cheminement qu’il aura mémorisé tout en contournant les obstacles qu’il aura identifiés. En mode aspiration, s’il croise un tapis ou une moquette, il saura adapter sa puissance et l’augmenter pour en extraire toutes les saletés incrustées.

Lorsqu’il a fini, vous avez un premier rapport d’activité avec la superficie et la durée. Vous accédez à la carte en cliquant sur « Zone ».

Si de nombreuses fonctionnalités sont identiques à celles présentées dans notre test du yeedi vac max, d’autres sont évidemment dédiées à ce nouveau robot. Lors de l’ouverture de l’application, avant même de lancer la cartographie, la première que l’on découvre concerne la personnalisation de l’affichage de la carte. Vous pouvez ici définir des étiquettes symbolisant les pièces, ainsi qu’une séquence de nettoyage indiquant au robot dans quel ordre de nettoyer les pièces.

Dans la section « Zone« , il est maintenant possible de « Modifier la carte« . On note d’ailleurs que la délimitation des pièces est très correcte de base et ne le nécessite pas forcément, mais vous et en choisissant « Etiqueter les Zones » chacune peut être identifiée au moyen des petites icônes proposées, mais il n’est malheureusement toujours pas possible de choisir un nom personnalisé comme Mezzanine, par exemple.

C’est aussi ici avec « Zones virtuelles sans nettoyage » que vous allez indiquer les zones d’exclusion où vous ne voulez pas que le robot effectue de passage :

  • En mode aspiration et serpillière (carré rouge)
  • En mode serpillière uniquement (carré jaune)

Les dimensions minimales sont de 0.5 cm x 0.5 cm.

En cas de besoin, vous pouvez bien entendu refaire une cartographie, si vous déplacez le robot pour un changement d’étage par exemple. Il suffit alors de supprimer la carte existante et de recommencer la procédure.

Malheureusement, le yeedi vac 2 pro  ne propose pas de fonction « fusion » ou « partition » de pièce. Il n’est donc pas possible de créer une séparation. Surtout quand, comme lors de nos tests, le robot assimile les toilettes à la salle à manger, alors même qu’un mur plein les sépare… Dès lors, impossible de l’envoyer nettoyer uniquement les WC, il s’attaquera nécessairement à la salle à manger ensuite. C’est bien dommage.

En cliquant sur « Affichez le journal de nettoyage », on accède au détail de l’activité et en sélection l’une d’entre elles c’est un visuel de ce qui a été fait qui est proposé. Pas mal cette vue comme rapport d’activité.

 

Vous retrouvez au centre avec « Zone » les autres fonctions comme « Automatique« : pour une gestion par le robot de l’aspiration et « Personnalisé » pour définir là où le robot doit aller œuvrer selon un carré minimal, bleu cette fois, de 1 m x 1 m. En cliquant sur « Zone » il est possible de sélectionner la ou les pièces où il doit passer.

Avec l’installation du robot sur la station de collecte, vous avez également « vidage automatique » qui remplace « Recharger » : c’est la décharge à votre initiative du bac à poussière dans la station de collecte. Et franchement c’est un plus non négligeable cette poubelle.

Pour visualiser le reste des fonctions étirez la page vers le haut et vous retrouver le choix entre  :

  • 4 puissances d’aspiration :
    • Silencieux (aspiration coupée)
    • Standard
    • Max
    • Max +
  • 3 niveaux de débit d’eau :
    • Faible
    • Moyen
    • Élevé

Pour ce qui est du lavage, n’ayez crainte pour vos tapis, le yeedi vac 2 pro les évitera en les contournant.

Mais nouveauté ici avec l’accès immédiat depuis la page principale pour indiquer le nombre de passage souhaité : 1 ou 2 fois. C’est simple, rapide et ça c’est très bien. Pas besoin de rentrer dans un autre menu pour y accéder.

  •  Séquence de nettoyage : sélectionner l’ordre de passage dans les pièces. C’est très pratique car cela permet de lancer le robot tout en œuvrant dans une autre pièce en attendant son passage sans craindre de l’avoir dans les jambes.
  • Programme de nettoyage : programmer ses heures de travail et si vous souhaitez une répétition journalière, en semaine, week-end ou personnalisé la programmation.  Le +, c’est qu’il est possible d’effectuer deux types de programmations : un nettoyage automatique et/ou de zone.

 

  • Alertes vocales : c’est ici que l’on peut changer le langage (13 disponibles) et régler le volume du haut-parleur.
  • Paramètres de nettoyage : on retrouve ici les fonctionnalités
    • Nettoyage continu : pour permettre au robot de reprendre le nettoyage s’il n’a pas eu assez de son autonomie pour tout faire.
    • Ne pas déranger : pas de nettoyage, pas de haut parleur, pas de vidange de poubelle. Il faut activer la fonction pour ensuite avoir accès au créneau horaire à compléter.
    • Vidage automatique : activée, le robot se délestera de ses déchets lors de son retour à la station de collecte (bien évidemment si vous l’avez).
    • Aspiration puissance Auto : lorsque le robot croise un tapis, il se met en puissance maximale.
    • Evitement d’obstacle 3D : différentes configurations permettent de sélectionner celle qui convient le mieux à votre intérieur et votre quotidien.
      • Évitement d’obstacle de base
      • Évitement précis des obstacles : Cochée par défaut autant la laisser.
      • Éviter de rester coincé sous un meuble : particulièrement utile sous un lit, un canapé par exemple.
      • Anti-chute lors du passage par les marches basses.

Ces différents paramètres se retrouvent sous forme d’icônes en bas de la page principale. Lorsqu’elles sont activées, leurs icônes s’affichent en bleu tandis qu’elles sont en noir lorsqu’elles sont désactivées. C’est plutôt pratique.

Un petit tour dans « Paramètres » accessible via la roue crantée nous permet de consulter l’état d’usure et le temps d’utilisation restant des brosses et du filtre, mais vous pouvez aussi activer la mise à jour automatique du robot dans « Version du microprogramme« . N’oubliez pas de passer dans le menu « Paramètres avancés » pour régler le fuseau horaire.

Attention concernant le réglage « Fuseau Horaire ». Ne choisissez pas « France » qui est a GMT+1h car nous sommes en été et donc à GMT+2… Il vaut mieux prendre « Grèce » qui est à GMT+2. Mine de rien cela à un impact sur les programmations que vous pouvez faire dans l’application. Espérons que Yeedi règlera ce petit souci !

Avec Amazon Alexa

Liez la Skill Yeedi à votre compte Amazon et le robot remontera dans la catégorie « Aspirateurs » soit directement, soit après une demande de détection. Attention, ici le nom remonté est yeedi et non yeedi vac 2 pro ou celui que vous avez bien pu lui donner dans l’application. Pour plus de confort et s’y retrouver, donner le même nom dans les deux applications. Cliquez sur la roue crantée pour modifier le nom.

Via l’application, il est possible avec le bouton virtuel :

  • De le mettre en route. Notez qu’il se mettra en fonctionnement dans le dernier mode/puissance activé dans l’application : si en puissance le mode était silencieux et le mode lavage, c’est ce mode qui sera également repris avec la plaque adéquate bien sur.
  • De le stopper sur place.

En cliquant sur Définir, en bas d’écran 2 propositions s’offrent :

  • Charge : pour le renvoyer à sa base.
  • Delicates : la fonction est de nouveau présente mais toujours pas active comme nous l’avions constaté sur le Yeedi 2 Hybrid que l’aspirateur soit sur sa base ou en service. Nous ne savons pas ce qu’elle est sensée effectuer.

Enfin, la création de routine est possible. Celle-ci n’aura pour effet que de lancer le robot à un horaire défini et selon la dernière configuration de l’application yeedi.

Google Assistant

Ici aussi le robot remonte pour peu que le add-on yeedi soit lié au compte Google.  Mais un point de plus pour Google qui fait remonter le robot avec le nom donné dans l’application yeedi.  Ici avec la nouvelle présentation de l’application Google Home, l’aspirateur apparait bien avec sa petite illustration sympathique. Il suffit de cliquer dessus pour le démarrer ou de l’arrêter sur place. Un appui prolongé permet de rentrer dans le détail de l’appareil ou il est alors possible de sélectionner en plus le retour à la station de charge.

En vocal il est possible de demander :

  • Ok Google, allume {nom de votre aspirateur] pour le mettre en marche.
  • Ok Google, éteins [nom de votre aspirateur] pour le mettre en pause.
  • Ok Google, renvoies [non de votre aspirateur] à la base.

 

Notre avis sur le yeedi vac 2 pro

Le nettoyage prend clairement une nouvelle dimension avec la serpillère vibrante de ce tout nouveau yeedi vac 2 pro. C’est un système assez surprenant à observer e voir les vibrations, ou tressautement de la plaque, mais c’est surtout très efficace sur les tâches un peu anciennes.

Le yeedi vac 2 pro aspire et lave en même temps. Un gain de temps évident. En plus une fois passé le sol ressort quasi sec même en débit d’eau max, on peut remarcher sans crainte de laisser des traces de pas derrière soi. La qualité de la serpillère aidant. Mais il est possible de lui faire seulement aspirer, ou laver.

La technologie d’évitement 3D, qui détecte les objets au sol, nous a semblé meilleure en mode aspiration qu’en mode serpillère. Mais si les objets sont légers et très petits (c’est-à-dire plus bas que la hauteur de la caméra), le robot a tendance à les pousser un peu comme pour tester leur « résistance ». Le meilleur moyen reste de limiter ce qui peut trainer.

La détection des tapis (et moquettes) fonctionne parfaitement bien et permet d’éviter que la serpillière mouillées n’entre en contact avec eux. Lors qu’il n’est pas équipé de sa plaque de nettoyage, le robot y adapte également son aspiration et passe automatiquement en mode max pour plus d’efficacité.

Bien que cela ne soit pas rédhibitoire, on regrettera cependant l’inexactitude des fuseaux horaires et l’oublie des changements d’heures saisonniers. Une erreur qui devrait cependant être rapidement réparée.

Concernant le bruit, en mode Max aspiration et serpillère, nous avons enregistré 60 dB(A) à 1 mètre, soit bien moins que les 67dB(A) annoncés. Surprenant et plus que raisonnable cart cela correspond au niveau de bruit d’une conversation. En mode « Lavage » seul ou avec le niveau standard d’aspiration, c’est même un niveau de 55 dB en moyenne et seulement 57 dB avec le mode Max.

Enfin, l’association avec la station de vidange se fait sans problème et celle-ci apporte un plus certain. Bien qu’il gonfle nécessairement l’addition, c’est un accessoire devenu quasi indispensable qui permet de se reposer toujours plus sur le yeedi vac 2 pro. Son efficacité est indéniable et son autonomie permet d’envisager environ 2 mois d’autonomie.

En conclusion, on peut dire que yeedi frappe fort avec ce robot aspirateur 2-en-1. Le lavage avec la plaque vibrante est performant et laisse peu de chances aux taches de rester en place. L’aspiration est également très efficace. Autre bon point pour le niveau de bruit qui n’est vraiment pas important avec seulement 60 dB en mode Max +. Un petit bémol, néanmoins, sur l’évitement qui reste perfectible, mais comme tout robot dopé à l’intelligence artificielle, des mises à jour lui permettront de s’améliorer et nul doute qu’il deviendra plus efficace avec le temps. Enfin, la prise en charge par les assistants vocaux permet de le faire intervenir à tout moment d’une simple commande vocale, sans avoir recours à l’application. Un vrai plus.

Proposé à 379.99€ à l’occasion de son lancement, le yeedi vac 2 pro est un robot offrant de telles prestations pour un prix contenu. Certes, cela n’inclut pas la station de vidage, vendue séparément, mais il est toujours possible de l’acquérir plus tard. Bref, ce robot est un modèle que nous vous recommandons.

Simple utilisatrice et novice tombée dans la marmite Alexa, celle-ci me fascine et grâce aux garçons, Jean-Christophe et Alexien Modo, j’en apprends un peu plus chaque jour. Aimant les différents aspects d’Alexa, je me suis tournée vers les skills pour vous faire partager mes découvertes.