Test realme GT2 : un haut de gamme accessible et polyvalent

Notre avis sur le smartphone Realme GT2

Realme GT2

realme GT 2 12+256 Paper White EU

Prix au : 2 février 2023 12 h 04 min

Avoir un Smartphone haut de gamme, tout le monde le veut. Mais tout le monde ne le peut pas. Heureusement, la marque chinoise realme est là pour toujours proposer, ou du moins parfois essayer, de proposer le meilleur rapport qualité / prix du marché. Et c’est ce qu’elle fait avec son realme GT2.

Les GT sont les flagship killers de la marque. C’est-à-dire ceux servant à la fois de vitrine à son savoir-faire, mais vendus à des prix défiants toute concurrence. Après le GT2 Pro, realme propose le GT2, une version un peu plus accessible avec quelques concession (écran, SoC…) mais pour un rapport qualité / prix qui sur le papier à de quoi faire rougir un homard albinos : 12 Go de RAM, 256 Go de mémoire, fréquence à 120 Hz, appareil photo 50 MPX, réseaux 5G et Wi-Fi 6, écran FHD+ Amoled HRD10+… Tout ça pour un prix compris entre 499 et 599 euros hors promotion.

Realme GT2 : un smartphone puissant au design soigné

Unboxing

Pour rappel, realme a été créée le 4 mai 2018, en Chine, le jour de la « journée nationale de la jeunesse ». La marque fait partie du groupe BBK Electronics a qui appartient également les marques Oppo, OnePlus… L’entreprise cible avant tout les jeunes en leur proposant des produits innovants et abordables afin qu’ils puissent profiter de smartphones performants sans se ruiner. Et c’est sa force. Espérons simplement qu’elle ne fera pas comme les autres qui, une fois connus, ont augmenté leur prix comme des vendeurs de tapis à la sauvette.

Le GT2 a le droit à son propre style graphique de packaging. Exit le jaune niveau 12 sur l’échelle de Roche, place à une boite épurée, blanche et sobre : le nom, le modèle et le minimum minimorum des spécifications à l’arrière. Il est pas mal, mine de rien. Il y a une signature. Mais de qui ? De Naoto Fukasawa, un designer japonais né en 1956. Il a remporté plus de cinquante prix de design et travaille sur des projets allant de la bouteille d’huile d’olive au téléphone Infobar en passant par des cuiseurs de riz, des bus, des meubles…

Le realme GT2 est protégé dans une coque en carton au-dessus et au-dessous de laquelle vous trouvez différents accessoires : guide de garantie et de démarrage, carte avec le petit trombone pour ouvrir le tiroir à SIM ainsi qu’une coque. Cette coque est particulière car faite en polymère biosourcé permettant, via sa production, de réduire de 65% l’émission de CO2. En contrepartie, et c’est souvent le cas pour le recyclage, elle n’est pas transparente. C’est dommage et vous allez vite comprendre pourquoi.

En plus du smartphone, vous avez bien entendu un chargeur fourni avec son câble USB / USB-C. Vous aurez le droit au SuperDart Charge, ou charge super ultra rapide de 65W (10 V / 6,5A). Grâce à ça, la batterie Li-ion de 5000 mAh sera chargée en 33 minutes !

Dès que vous sortez le realme GT2 de sa boite, sa différence avec les autres smartphones actuels saute aux yeux. Sa coque arrière est franchement réussie. Imaginée par Fukasawasan, elle est faite elle aussi à partir d’un polymère biosourcé (type papier) lui permettant de réduire de 35,5 % son empreinte carbone. Pour cela, le fabricant a utilisé des matériaux certifiés ISCC (Standard international de durabilité applicable à tous les secteurs valorisant des matières premières d’origine végétale ou issues du recyclage).

« Au toucher, ce revêtement est très agréable, le realme GT2 est vraiment réussi.« 

Un processus de gravure au laser a permis de donner à ce biopolymère un aspect de papier, type papier de riz. Il existe en vert et blanc, la version noire ayant une finition type acier. Au toucher, ce revêtement est très agréable, le realme GT2 est vraiment réussi. Il est donc dommage d’y mettre une coque opaque.

Les dimensions sont relativement classiques avec 162.9 x 75.8 mm pour une épaisseur de 8.6 mm (ajoutez 1 à 2 mm pour les objectifs arrière) et un poids de 195 grammes. Le pourtour est en polycarbonate et l’écran en Corning Gorilla Glass 5 3D (résistante aux chutes de 1,6 m dans 80% des cas). La prise en main est très bonne.

Le ratio de l’écran par rapport à la surface totale est de 92,6% ce qui vous fait un écran 20:9 de 6,62 pouces (16,8 cm env.). Le Gorilla glass 3D (pour écran incurvé) résiste aussi aux rayures, mais realme a malgré tout, par défaut, appliqué un film de protection en plus.

Realme a gardé le design standard de ses appareils avec seulement trois boutons :

  • Le bouton ON/OFF sur la tranche droite. Il peut aussi être paramétrer.
  • Sur la gauche, les bouton volume + et – :

Sur la tranche basse, vous trouvez le port USB-C pour charge rapide, le microphone et un haut-parleur. D’ailleurs, le GT2 a un double HP frontal (en haut et en bas) permettant une restitution de son en Stéréo / Dolby Atmos (un peu comme le Realme 9i). Mais vous aurez remarquez l’absence de prise 3.5 mm. Cette façon de faire propre des modèles haut de gamme est assez agaçante car oblige à l’utilisation de Bluetooth qui, même eux, peuvent parfois être relié directement au téléphone (quand il n’a plus de batterie par exemple). Sans compter le coût pour un casque performant.

À LIRE :
Test Sony WH-1000XM4 : la vraie Hi-Res audio avec assistant vocal

Le tiroir à carte SIM est situé sur cette même tranche basse va vous permettre d’insérer deux cartes SIM. Attention, ce n’est pas une double-SIM hybride. C’est-à-dire qu’il n’y a aucune possibilité d’y placer une carte micro-SD et qu’il n’y a donc pas d’extension de mémoire de stockage possible. Là encore, c’est un choix qui fait toujours polémique car les 128 GB satureront assez vite. Il faudrait donc directement partir sur la version 256 GB car, même en écoutant de la musique en streaming, vous risquez de le saturer assez vite si vous prenez beaucoup de photos et de vidéos. A moins de payer un service cloud…

Afin de déverrouiller votre GT2, vous pourrez utiliser le capteur d’empreintes sur écran (partie basse), qui fonctionne très bien contrairement à d’autres modèles, mais vous pouvez utiliser d’autres options comme la reconnaissance faciale, un code PIN, un schéma ou encore Google Smart Lock.

Bonne nouvelle, le realme GT2 fonctionne sous Android 12 avec la nouvelle version de la surcouche maison Realme UI 3.0. Paramétrable à souhait, vous pouvez en gros tout modifier et personnaliser votre smartphone à l’envi.

Vous avez bien entendu la possibilité de définir Alexa en assistant vocal par défaut en allant dans les options d’accessibilité. Vous avez également le Swap Memory, qui vous permettra de venir allouer virtuellement jusqu’à 7 GB de plus à votre RAM en la prenant sur la ROM (mémoire de stockage) de votre GT2. Vous pouvez donc monter jusqu’à 19 GB de RAM !

À LIRE :
Tutoriel Android : Alexa en assistant vocal par défaut

Vous imaginez bien qu’avec tout ça, la fluidité est au rendez-vous. Au niveau batterie, nous sommes sur une batterie de 5000 mAh. A quoi cela correspond ? A environ 14 jours en veille (mais dans ce cas, ça ne sert à rien d’acheter un téléphone), 36 heures d’appel non-stop (c’est maman qui va être contente), 20 heures de lecture de vidéo (de quoi regarder 1/10ème de la totalité des Simpson), un peu plus de 16 heures en jeu (au vu nos tests)… Mais, comme il se charge en 33 minutes, ces chiffres ont-ils bien un intérêt ?

Concernant la connectivité, nous sommes ici aussi sur du lourd : 5G, Wi-Fi 6, bi-bande, Bluetooth 5.2 et NFC 360°. Et en plus, le realme GT2 n’a pas moins de 11 antennes pour les échanges de données afin de toujours avoir la meilleure réception, quel que soit la façon dont vous le tenez et l’endroit à vous êtes. Idem, nous parlons ici de Wi-Fi omnidirectionnel, du latin « omni » qui veut dire « tous ». Vous avez donc pléthore de capteur pour avoir une réception aux petits oignons.

Caractéristiques de base :

  • Dimensions : 162.9 x 75.8 x 8.6 mm pour 194,5 grammes,
  • Ecran : 20:9, 6,62″
  • Robustesse : Gorilla® Glass 5, 3 D
  • Résistance à l’eau : non communiqué… vous pouvez donc tester pour nous et nous faire un retour en MP.
  • Mémoire : 126 à 256 GB en interne, 6 à 12 GB de RAM LPDDR5.
  • Mémoire extensible : Non
  • Carte SIM : double SIM
  • Système d’exploitation : Android 12
  • Batterie : 5000 mAh, chargement USB C, 65W, 6,5A, 10V
  • Réseaux : 2G, 3G et 4G, 4G+ et 5G (toutes les bandes utilisées en France)
  • Connectivité : Wi-Fi 6 (2,4 et 5 GHz)
  • GPS : GPS, Beidou (Chinois), Glonass (Russie), Gallileo (UE), QZSS (Japon)
  • Autre : NFC 360°, Bluetooth 5.2  (A2DP (pour le streaming audio), AVRCP (lecture multimédia), HFP (communication par casque), HSP (idem), MAP (échange entre appareils), PABP (répertoire téléphonique), HID (communication périphérique), PAN (réseau personnel), OPP (transfert de téléphone à téléphone), GATT (idem, mais en BT low energy))
  • Capteur d’empreinte : oui, écran
  • Reconnaissance facial: oui

En théorie, nous avons ici un smartphone haut de gamme avec de la RAM à foison en LPDDR5, une bonne batterie, un système de recharge en Super Dart, un bel écran, une coque très agréable… Il a un superbe design avec sa coque arrière signée et le tout est très qualitatif. On lui reprochera cependant une mémoire non évolutive et l’absence de prise Jack.

« La signature du designer donne un aspect haut de gamme, c’est bien vu.« 

Le realme GT2 à la loupe

Le son

Le realme GT2 a tout ce qu’il faut côté son. Il est en effet certifié Hi-Res Audio avec des flux en 24 bits / 192 KHz ainsi que le Dolby Atmos, mais aussi le 360 Reality Audio. Il est également doté de deux HP (haut et bas de l’appareils) permettant une restitution du son en Dolby Atmos, sans casque. Même si ces haut-parleurs ne sont pas faits pour être poussés à fond, ils sont tout à fait satisfaisants pour écouter de la musique en posant le smartphone sur un coin de bureau ou encore regarder un film en streaming. Et le rendu est franchement bon, même s’ils crachotent et deviennent un peu métalliques à fort volume.

Pour profiter pleinement du rendu sonore de votre realme, il vous faudra vous équiper d’un casque ou d’écouteurs Bluetooth certifiés Hi-Res Audio Wireless comme les Sony WH-1000XM4, ou pour les plus petits budgets les Echo Buds 2 iront aussi très bien (sans Hi-Res audio Wireless par contre)… En effet, comme nous l’avons dit tout à l’heure, il n’y a pas de prise mini-Jack 3.5 mm, ce qui peut être un vrai problème pour certains.

Le reamle GT2 va ainsi pourvoir gérer à la fois les formats avec perte (lossy comme MP3 et AAC…) et ceux sans perte (lossless) comme les FLAC par exemple… Et avec sa certification Audio Hi-Res, le traitement du flux audio en Bluetooth supporte également les codecs Hi-Res Wireless comme le LDAC ou l’APTX HD. Bien entendu, pour avoir un son au top, passez par des fournisseurs de streaming en Ultra HD comme Amazon music ou Deezer, qui fournissent en plus ce type de musique immersives.

Bien entendu, le Hi-Res audio au maximum de ses capacités ne sera disponible qu’avec un casque. Via les HP externes, vous êtes en 24 bits / 44,1 kHz et non en 192. Mais franchement, avec le casque qui va bien, en 360 R.A, la musique virevolte et nous entoure… Un vrai plaisir.

Au niveau du son en communication, le rendu va grandement dépendre du réseau mais également du téléphone de votre interlocuteur. Mais franchement, c’est propre. Son clair, distinct et très bonne compréhension de la part de la personne au bout. Bref, c’est un téléphone, mais qui s’en sert encore ?

Caractéristiques audios

  • Haute-résolution : oui. Audio haute résolution et audio haute résolution sans fil. 24 bits / 192 KHz
  • Formats pris en charge : AAC (format de base avec perte successeur du MP3) / APE (format lossless du WAVE) / FLAC (format libre sans perte, utilisé pour le streaming HD, 2001) / AMR (plutôt dédié à la parole) / MID (ou MIDI) / MP3 / OGG (format de compression libre) / WAV (format Microsoft / IBM) / WMA (format Microsoft) /MKA (gratuit)
  • Formats audio Bluetooth : SBC (Pour format avec perte), AAC (Pour format avec perte), APTX, APTX HD (utilisé pour l’écoute de musique HD en Bluetooth sans perte de qualité), LDAC (format SONY utilisé pour l’écoute de musique HD en Bluetooth sans perte de qualité)
  • Traitement particulier : Dolby Atmos et 360 Reality Audio
  • Sortie Jack 3.5 mm : Non

« Bref, côté son, c’est du lourd ! »

Jeu et lecture vidéo

Traitons ensemble les jeux vidéo et la lecture de vidéos car, au final, l’écran qui va y être pour beaucoup, tout comme le SoC afin de traiter l’ensemble des données de décompression.

Commençons par l’écran et la lecture vidéo. C’est la base. Il a un format adapté aussi bien aux jeux qu’aux vidéos avec un format 20:9, permettant une vision périphérique plus importante. Cela donne un aspect immersif pour les jeux mais aussi pour les films. Realme est revenue sur des fondamentaux avec un écran FHD+ AMOLED E4 de 2400 x 1080, 16,7 millions de couleurs. L’écran AMOLED E4, dalle des smartphone premium mais en passe d’être supplantée par la E5, permet une image en 120 Hz encore meilleure et plus lumineuse en montant à 1300 nits ! Ainsi, les contrastes sont très bien gérés (5000000:1 en contraste dynamique), les couleurs plus profondes et les noirs sont bien noirs. La qualité vidéo est globalement très bonne, en particulier en HDR10+.

« La qualité vidéo est globalement très bonne ! »

Lors de nos différents tests, sur différents types de films, le résultat fut toujours très bon, avec d’excellents contrastes et un bon rendu des couleurs. Pas de halo de transition à signaler dans les dégradés de couleur. L’image est nette et sans bavures. Ajoutez à cela la prise en charge du Dolby Atmos et l’immersion est totale.

Concernant le gaming, le Realme GT2 envoie aussi du lourd car il est équipé d’un SoC haut de gamme dédiée au jeu. La marque a opté pour le Qualcomm Snapdragon 888 5G, sorti début 2021. Même s’il a été supplanté depuis par le Snapdragon 8 Gen 1, comme le GT2 Pro, il n’en reste pas moins très bon avec son processeur octo-core Kryo 680 de 2,84 GHz (1 Cortex X1 2.84GHz, 3 Cortex A78 2.4GHz et 4 Cortex A55 1.8GHz).

Le processeur graphique est le GPU haut de gamme Adreno 660. Et pour faire refroidir cela, realme a développé un système de refroidissement maison à 8 couches de dissipation de chaleur sur base vapeur et gel avec dérivés de diamant plus circuit en cuivre pour un meilleur échange sur une surface totale de plus de 30.000 mm².

Si vous êtes adepte de jeux de tir, vous pourrez faire tourner CoD Mobile Edition sans aucun problème. De plus, la fréquence d’échantillonnage tactile de 360 Hz peut aussi être poussé à 720 Hz en mode GT 3.0. Ce mode est un mode gaming qui permet d’allouer le maximum de ressources pour le jeu. Et ça fonctionne très bien. Nous avons testé ce smartphone sur des jeux de voitures également et les constats sont les mêmes : Les temps de chargement sont limités et l’ensemble est vraiment fluide, sans freeze ni lag, même avec des applications en arrière-plan et les graphismes à fond.

Et pour avoir une idée plus précise de ses capacités, nous l’avons passé au banc de benchmark AnTuTu avec un résultat impressionnant de 832 369 points ! Cela en fait actuellement le 8ème smartphone Android le mieux noté par ce système, toutes marques confondues.

Une petite bombe donc.

Caractéristiques vidéo et jeux

  • Processeur : Qualcomm Snapdragon 888 5G, 2,84 GHz, 64 bits, avec GPU Adreno 660 et CPU Kryo 680.
  • Haute-résolution vidéo : oui. Ecran FHD+ 2400 x 1080 AMOLED E4
  • Fréquence : Fréquence d’actualisation de 120 Hz, adaptative.
  • Fréquence de numérisation tactile de 360 à 720 Hz
  • Formats d’images pris en charge : JPG/BMP/PNG/GIF/HEIC
  • Formats vidéo pris en charge : avi/mp4/3gp/3g2/3gpp/3gpp2/m4v/flv/f4v/webm//wmv/asf/mov/qt/ts/m2ts/mts/mkv

Photo et vidéo

Passons à la photo et la vidéo. Même s’il va avoir des caractéristiques un peu en deçà du realme X3 Super Zoom (avec son zoom x 50 et son capteur de 64 MPX), il va très certainement vous ravir car de grosses améliorations ont été faites.

Le realme GT2 a 3 capteurs sur l’arrière, l’ensemble embarquant la technologie ProLight Imaging:

  • Un capteur principal de 50 MPX de marque Sony IMX766 avec OIS + EIS
    • Champ de vision de 84,4°
    • Distance focale de 23,6 mm
    • Ouverture de f/1,8
    • Objectif 6 P
    • Capteur de 1/1,56 pouce
    • Dimension des photos : 6144 x 8192

Ce capteur Sony est un capteur destiné aux flagships qui va regrouper 4 pixels en un seul, puis les transformer en un superpixels de 2 µm pour une capture de la lumière 63,8 % supérieure à celle du Sony IMX précédent. Vous aurez donc des photo plus lumineuses et nettes.

Vous avez des photos nettes et lumineuses. Mais compter 15 Mo par photographie environs.

  • Un capteur grand-angle de 119° de 8 MPX
    • Objectif 5 P
    • Ouverture de f/2,2
    • Champ de vision de 119°
    • Distance focale de 15,7 mm
    • Dimension des photos de 2448 x 3264

Il n’y a pas de déformation de l’image ni d’effet Fish Eye. A l’heure actuelle, l’un des meilleurs grands angles de realme.

  • Un capteur macro à 4 cm de 2 MPX
    • Ouverture de f/2,4
    • Dimension des photos de 1200 x 1600

Et pour une fois, nous avons un objectif macro qui tient la route avec lequel il est enfin possible d’avoir des photos qui ressemble à quelque chose ! On reste certes sur du 2 MPX, mais elles sont tout à fait acceptables. Pas de pixel ni de flou qui rend l’image impropre à la vision sans 2 g dans chaque bras. Enfin !!!

Les photos « standards », c’est-à-dire via la fonction photos, sans passer par le grand angle ni l’ultra macro, donnera des images en 3072 x 4096 et vous permettra de varier les effets comme le mode panorama, le zoom, le mode portrait, noir et blanc… Et autant dire que vous pourrez vous faire plaisir car elles sont relativement nettes et ne présentent pas de saturation. On pourrait presque leur reprocher d’être un peu terne dans certains cas. Le mode portrait avec l’option Bokeh est aussi de toute beauté.

Le realme GT2 va vous permettre de zoomer jusqu’à x20. Bien entendu, x20 en zoom numérique, c’est comme un compteur kilométrique sur une Twingo qui vous affiche des chiffres jusqu’à 220… C’est pour faire joli, car ça n’est pas réaliste. Nos tests ont montré que le x2 est très bon, le x5 encore relativement exploitable, le x10 très limite… Au-dessus, on oublie. Même si on peut reconnaitre des formes, la netteté est inexistante, le blur omniprésent.

Jugez par vous-même :

Le HDR est également pris en charge, de façon manuelle ou automatique, mais cela fait maintenant parti de la normalité. Le système est aussi doté d’une « IA » qui va venir détecter le sujet ou la scène que vous êtes en train de photographier afin d’adapter l’ouverture et les paramètres en fonction. Pas d’application photo dédiée mais des évolutions notables des fonctions Android. Vous aurez le mode expert que l’on retrouve sur beaucoup de produits actuels où vous viendrez jouer avec les ISO, la couleur des blancs, la luminosité, le temps d’ouverture…

Les faibles luminosités sont gérées de façon assez satisfaisante mais vous arriverez à ses limites assez vite. Donc vous irez utilisez mode nuit qui va permettre de gérer la durée d’ouverture de l’objectif de façon automatique si vous activez le mode AI (ou de de façon manuelle avec le mode PRO). Et le résultat est plutôt bon. Même si c’est le mode Pro qui vous permettra de faire des merveilles.

Et c’est avec un grand plaisir que nous retrouvons le mode « ciel étoilé ». Pour cela, mettez votre GT2 sur un trépied, choisissez le mode et laissez-le sans bouger pendant les 4 minutes d’exposition. Le résultat est sublime ! Si vous n’avez pas de pollution visuelle, bien entendu. Pour les adeptes d’astronomie, on voit d’ailleurs, sur l’un de ces clichés, l’une des étoiles de la constellation d’Orion, située à 770 années-lumière de la terre. Cela fait 7,3 x 1015 km. Soit, pour un bon marcheur à 6 km/h, marchant 16 heures par jour (car pas grand-chose d’autre à faire), 7/7j, environ 208 milliards d’années de rando… à condition de trouver des hôtels ouverts sur la route, que les vendeurs de sandwichs ne fassent pas grève et de prendre une bonne paire de pompes. Et cela sans prendre en compte des données anecdotiques comme la date de fin de l’univers… Ah oui, il faut aussi un bon blouson et bien retenir sa respiration.

« Le résultat est sublime ! »

Si vous êtes adeptes des selfies, pas de problème pour une photo souvenir avec bec de canard, car vous avez en façade :

  • Un capteur photo SONY IMX 471 de 16 Mpx  ;
  • Champ de vision de 78° ;
  • Ouverture de f/2,5 ;
  • Dimension des photos en 3456 x 4608.

Il y a également un mode « Rue » pour prendre des photos à la volée, relativement nette et stabilisé, même si un peu sombre (ouverture oblige).

Donc autant être franc, c’est le meilleur Realme au niveau photo que nous ayons testé. Seul le X3 Super Zoom arrive en second. Il est très polyvalent, fait de superbes clichés, de bonne macro, un mode nuit performant. Très bien. Seul reproche : quelques photos un peu ternes. Mais à noter malgré tout une très bonne gestion du contre-jour ou de l’éclairage direct.

Caractéristiques photo

  • Focus : Auto-Focus de type PDAF. C’est un auto-focus passif à détection de phase.
  • Capteurs : capteur double photodiode, RVB-IR, stabilisation optique OIS et EIS
  • Autres : flash photo, éclairage, technologie HDR (grande gamme dynamique), mode nuit, panorama, time laps…
  • Zooms : numérique x 20
  • Flash : Dual-LED dual-tone
  • Formats des photos : JPEG, DNG et HEIF

Concernant la vidéo, là aussi, à défaut de bonne surprise, aucune déception. Vous pourrez venir régler la luminosité, gérer l’auto-focus ou le faire en manuel… Le fonctionnement reste le même que pour la fonction photo. Il vous sera possible de filmer en 720p (mais qui fait encore ça ?), en 1080p (30 ou 60 ips) et même en 4k ! Les vidéos sont très nettes, avec des couleurs bien équilibrées et bien restituées. Vous pouvez aussi zoomer et activer le HDR si vous le souhaitez. Dans les paramètres, vous aurez même la fonction « film », équivalent du mode pro en vidéo, pour vous prendre pour un vrai cinéaste digne des meilleurs Tarantino ou Jackie et Michel.

Vous aimez les ralentis ? Parfait ! Vous pourrez également en faire en 1080 ou720. Cependant, le 720 est à éviter par rapport à la luminosité et la netteté qui baissera fortement… Mais vous pourrez aussi faire du slow motion, du bokeh vidéo et plein d’autre truc sympa comme le Time laps.

Realme a également développé des technologies de stabilisation d’image « EIS, UIS & UIS Max » qui utilise des algorithmes intelligents et des capteurs de mouvement pour éliminer les secousses en temps réel. Cela afin de donner au téléphone une stabilité vidéo qui peut rivaliser avec une action-cam.

Le résultat est vraiment très bon mais nous pouvons reprocher une prise de son assez moyenne, avec un rendu un peu trop aigu et métallique. Nous sommes sur une fonction polyvalente : vidéo à la volée ou vidéo plus travaillées, plus mise en scène… La marque vous donnant la possibilité d’utiliser les fonctions de base ou, au contraire, de les adapter à votre besoin.

Caractéristiques vidéo

Realme GT2 : notre test en vidéo

Pour vous faire une idée plus concrète du realme GT2, voici une vidéo de présentation. Abonnez-vous à notre chaine et suivez-nous sur les réseaux sociaux et les news, ça fait toujours plaisir.

363,33€
599,99€
Le 2 février 2023 12 h 04 min
Amazon.fr
Mise à jour : 2 février 2023 12 h 04 min
Que dire en conclusion du test de ce realme GT2 ?

Realme a encore mis sur le marché un excellent produit compatible 5G, Wi-Fi 6, BTE 5.2, comportant 11 antennes pour une connectivité parfaite. Sa batterie de 65W lui permet une recharge complète en 33 min.

Le design unique de sa coque par Naoto Fukasawa en fait la première coque de smartphone fabriquée à partir de polymère biosourcé. Son aspect papier est très réussi aussi bien au niveau visuel que pour la prise en main. Son écran de 6,62’’ 120Hz E4 AMOLED et très bon avec un taux de contraste de 5000000 :1 ainsi qu’une luminosité maximale de 1300 nits. Les couleurs sont très bien rendus, les détails bien présents… Un vrai plaisir des yeux pour les adeptes de streaming vidéo en UHD et 4K.

Sa certification Hi-Res Audio fait de lui un smartphone incontournable pour ceux qui aime la musique et en prendre plein les oreilles. D’autant qu’il prend en charge, en plus le Hi-Res (24 bits / 192 kHz), le Dolby Atmos et le 360 Reality Audio. Il est également pourvu de deux HP frontaux stéréo / Dolby Atmos pour écouter sans casque.

Pour les gamers, c’est aussi une bête de jeu avec un Snapdragon 888 5G cadencé à 2,84 GHz, une fréquence de 120 Hz, un échantillonnage tactile de 360 Hz, voire 720 en mode jeu, et son système de refroidissement 8 couches à vapeur et gel… Doté de 6, 8 ou 12 GB de RAM LPDDR5 boostable en Swap mémoire à 19 GB, autant dire que rien ne lui résiste.

La photo est une vraie réussite avec un triple objectif dont le principal de 50 MPX, un grand angle, une macro et un selfie de 16 MPX. Les prises de vues sont nettes, lumineuses et détaillées. Le zoom fonctionne très bien jusqu’à x5, devient limite à x10 et à oublier au-delà. Le mode nuit est plutôt bon, ainsi que le mode macro, pour une fois. Le mode « ciel étoilé » ? Un vrai plaisir ! La partie vidéo n’est pas en reste avec son 4K, 1080 et 720 p.

Il est parfait ? Non bien sûr… On peut lui reprocher l’impossibilité d’étendre la mémoire (128 ou 256 GB, pas de carte micro SD), l’absence de prise jack 3.5 obligeant l’investissement dans un casque Bluetooth, des photos parfois un peu ternes et le son des vidéos un peu métallique… Mais pour un prix variant de 499 (6+128 GB) à 599 € (12+ 256 GB) hors promotion (499 et 549€ pour les dernières versions en promo) , nous avons trouvé là un smartphone d’un excellent rapport qualité / prix, fait pour durer du fait de sa qualité et sa polyvalence.

À LIRE :
Test Realme 9i : l’entrée de gamme le plus polyvalent ?
Ai-je choisi Alexa ou m'a-t-elle choisi ? Disons qu’en tant que bêta testeur, c’est un peu les deux ! Et je ne regrette pas d’avoir rencontré notre assistante préférée ni cette aventure entreprise avec Alexien Modo. Technophile, autodidacte et aimant la vulgarisation, je cherche à rendre facile d’accès notre passion commune !