Test Oscal C70 : un smartphone d’entrée de gamme des plus performants

Notre test complet du Smartphnoe Oscal C70

Smartphone Oscal C70

OSCAL Telephone Portable 10GB+128GB/1TB Extensible, C70 Smartphone Android 12 Octa-Core Téléphone Portable, 50MP+8MP, 5180mAh, 6.56" HD+, 4G Dual SIM Phone Mobile, Type-C, Face ID, Fingerprint

Prix au : 23 mai 2024 4 h 15 min

Alors que les smartphones haut de gamme coûtent plus cher qu’un PC ou un mois de SMIC net, certaines marques se spécialisent dans les produits d’entrée de gamme, profitant des technologies précédemment destinées aux appareils les plus chers. C’est grâce à cela qu’il est maintenant possible, pour les petits budgets, d’investir dans un téléphone à moindre coût. Mais attention, si des marques se distinguent par leur qualité, d’autres mettent sur le marché de vrais navets. Pour vous permettre d’y voir plus clair, nous avons testé pour vous une marque méconnue mais qui mérite d’être reconnue : Oscal.

Leur nouveau smartphone, le C70, vous propose 128 GB de ROM, 6 + 4 GB de RAM, un capteur de photo 50 MPX, un écran HD+… pour 139,99€ hors promotion. Est-ce que cela vaut le coup de ne pas se ruiner ?

[toc]

Oscal C70 : un smartphone pas cher, mais pas au rabais

Unboxing et prise en main

Vous ne connaissez certainement pas cette marque, mais il en est peut-être autrement de sa maison mère : BlackView. Le fabricant est très présent sur le marché des smartphones à destination des professionnels et des adeptes de plein-air car ce sont des appareils robustes, résistants à la casse comme à l’eau… La marque Oscal, lancée en 2021, est la gamme grand public du fabricant DOKE Electronic. Elle se spécialise sur des produits accessibles et qualitatifs grâce à ses 800 employés et sa présence dans plus de 100 pays.

Le nouveau Oscal C70 est livré dans un emballage en carton rigide joliment coloré en dégradé de bleu à rose. Son slogan « Only The Brave » et ses couleurs pourraient vous faire penser à un parfum, mais non ! C’est bien un smartphone qui se cache dans ce conditionnement de 17,5 x 8,8 x 5,5 cm. L’arrière présente les caractéristiques principales ainsi que, comme tous les smartphones, les IMEI (identité internationale de l’équipement mobile, son code d’identification unique).

En plus du Oscal C70, vous trouverez les guides de garantie, de démarrage et de sécurité ainsi que d’autres accessoires :

  • Un chargeur secteur 5V, A2
  • Un câble double USB-C pour la charge
  • Une coque en silicone,
  • Un verre de protection d’écran en plus de celui déjà en place.

Le téléphone en tant que tel est d’assez bonne facture, même si tout plastique. Le design est en rondeurs dans les angles et une légère incurvation au niveau des bords de l’écran. Nous avons testé la version Rhythm Blue, mais il existe aussi en vert ou en noir. Ses dimensions sont assez standards avec 7,52 x 16,32 x 0,88 cm pour 198 grammes. La coque gravée au laser donne un aspect métal brossé plutôt sympa à cet Oscal C70. Cette dernière comporte deux capteurs photos et une LED flash.

L’écran de 6,56’’ (16,7 cm) a un ratio de 20 : 9 et 81 % de la surface est prise par l’écran. Il y a également un capteur photo de 8 MPX dans le centre haut, en goutte d’eau, les selfies.

Sur la tranche droite, écran face à vous, deux boutons sont présents :

  • Bouton volume + et -,
  • Bouton ON/OFF. Il sert aussi de capteur d’empreinte. En effet, vous pourrez déverrouiller l’écran via un code PIN, une reconnaissance faciale ou une empreinte (jusqu’à 5). Les différents modes sont réactifs et n’ont pas été mis en défaut lors de notre test.

Sur la base, vous trouverez une prise Jack 3.5, une fiche USB-C et le HP externe. Grâce à l’USB-C, la charge de la batterie Li-ion de 5180 mAh prendra 3 heures. Pas de charge rapide donc, mais acceptable. D’ailleurs, savez-vous comment fonctionne une batterie rechargeable ? Il y a dans la batterie, pour schématiser, des pôles négatifs (anode) et des pôles positifs (cathode). Les électrons ont une charge négative et sont parqués au niveau de l’anode. Quand votre smartphone est en marche, les électrons vont vers la cathode. Ce passage à travers un électrolyte génère un courant. Quand tous les électrons ont migré, la batterie est à 0%… Vous la branchez et là, comme par magie, l’anode devient cathode et la cathode devient anode ! Donc ils repartent tous à leur emplacement initial et c’est repartie pour un tour quand vous débranchez. C’est pas tout à fait ça, ça va faire bondir les chimistes, mais laisser vous pénétrer par le principe dans un premier temps.

Sur la tranche gauche se trouve le rack de chargement hybride. C’est-à-dire que vous pouvez mettre deux SIM ou une SIM et une carte micro-SD de 1 TB maximum. Ce qui est vraiment très intéressant pour ce prix. Surtout que l’Oscal C70 embarque 128 GB en propre.

Le système d’exploitation, sous Android 12, consiste en une surcouche maison, DokeOS V.3.1, assez proche de l’Android Stock. Elle passe presque inaperçue et ne va pas déranger ceux qui sont sous OxygenOS, Realme UI ou autres.

C’est dans les paramétrages, « à propos du téléphone » que vous pourrez augmenter virtuellement la RAM de 4 GB. Vous aurez donc un smartphone à 10 GB de mémoire vive. Ce qui est vraiment appréciable ! Vous pouvez bien entendu mettre Alexa ou Google Assistant en assistant virtuel.

Au niveau connectivité, le smartphone Oscal C70 est compatible avec la 4G et le Wi-Fi bi-bande (2,4 et 5 GHz). Lors de nos tests, la stabilité était très bonne en 4G. Le Wi-Fi est aussi relativement stable et vite connecté, même en passant d’un réseau à un autre.

Caractéristiques de bases

  • Dimensions : 198g, 7,52 x 16,32 x 0,88 cm
  • Ecran : 6,56’’
  • Résistance à l’eau : NC
  • Matériaux : plastique
  • Mémoire : 128 Go en interne extensible avec 1 TB, 6+4 GB de RAM.
  • Carte SIM : hybride SIM/SIM ou SIM/Micro-SD
  • Système d’exploitation : Android 12 avec surcouche DokeOS
  • Batterie : 5180 mAh, 4,3V chargement USB C en 3h
  • Réseaux : 2G, 3G et 4G
  • Connectivité : Wi-Fi 5 (2,4 et 5 GHz), Bluetooth 5.1… Pas de NFC
  • GPS : GPS/GLONASS/Beidou/Galileos
  • Capteur : mouvement, accéléromètre, gyroscope, compteur de pas…
  • Déverrouillage :
    • Capteur d’empreinte: oui
    • Code PIN: oui
    • Reconnaissance facial: oui

Les spécifications de base sont donc relativement bonnes pour cette gamme de prix : un portable à 10 GB de mémoire vive et 128 GB de stockage interne que vous pouvez étendre à plus de 1 TB ! Ajouter à cela une pléthore de petits plus comme la détection d’empreinte sur la tranche (très réactive et bien placé), la reconnaissance faciale, Android 12 (peu de smartphone sont à la version 13 à date…). La batterie conséquente de 5180 mAh va vous permettre de tenir 8 heures en lecture vidéo, 7 heures de jeu, 24 heures d’écoute de musique, 22 heures d’appel et 26 jours en veille. Autant dire que vous tiendrez sans problème une journée entière, voire deux jours, avec une utilisation normale et variée. Cela a été confirmé lors de nos tests de cet Oscal C70. D’ailleurs, en appel, il est plutôt bon même si on a tendance à oublier qu’un smartphone sert aussi à téléphoner…

Bien entendu, il faudra faire des concessions comme l’absence de 5G, pas de NFC ni de charge rapide mais franchement, à ce niveau de prix, on ne peut pas demander la lune.

OSCAL C70 : la qualité de son

Les smartphones servent autant à écouter de la musique qu’à aller sur internet. Que de chemin parcouru depuis le Nokia 3310 et le Walkman non ? Mais à quoi s’attendre avec cet Oscal C70 ? Hé ben, à une très bonne surprise ! En effet, il est équipé en codecs Hi-Res Audio avec ou sans fil et musique 3D !!

Bien sûr, ce n’est pas le haut-parleur externe qui va vous permettre d’en profiter. Ce dernier va saturer très vite et restituer un son métallique. On ne pouvait pas vraiment espérer du Dolby ou de la stéréo 3D à ce niveau là, mais c’est suffisant pour écouter un film ou autre si vous êtes adepte d’en faire profiter les autres (note pour ceux qui écoutent leur film ou leur musique sans casque ou qui téléphonent en tenant le smartphone devant leur bouche : arrêtez, vous êtes cringe !).

Sur Amazon Music, qui propose des morceaux en ultra-HD, le résultat est excellent !

Pour la restitution audio, il va y avoir deux facteurs limitants : le smartphone et les codecs. Concernant le premier, il peut restituer un son en 24 bits 48 KHz, ce qui est très bon. Sur Amazon Music, cela est considéré comme de l’Ultra HD ou Hi-Res Audio. Ce sont les mêmes niveaux que le Xperia 5-III ou le Realme 9 5G par exemple.

Au niveau des codecs, en plus du AAC et SBC qui sont la base, il prend en charge le Qualcomm aptX qui apporte déjà un plus, mais il va plus loin avec l’aptX HD et le LDAC, des codecs plus haut de gamme avec une meilleur qualité sonore. Et cela ne s’arrête pas là. En effet, vous pourrez également profiter du DolBy Atmos et du 360 Reality Audio ! Dans les deux cas, nous sommes sur une musique immersive, en 3D. Même avec le HP externe la différence de niveau est perceptible.

Pour profiter de ce type de rendu, il vous faut des écouteurs ou casques compatibles. Soit en filaire avec le Jack 3.5 soir en Bluetooth Hi-Res Audio. Nous l’avons couplé au casque Sony WH-1000XM4 et ensuite aux écouteurs Sony WF-1000XM3, les hauts de gamme de la marque SONY. Sur Amazon Music, qui propose des morceaux en ultra-HD, le résultat est excellent !

Au niveau du son en communication, le rendu va grandement dépendre du réseau ainsi que du téléphone de votre interlocuteur. Mais franchement, rien à redire, le son est clair, les voix bien distinctes, la compréhension très bonne.

Caractéristiques audio

  • Haute-résolution : oui. Audio haute résolution, audio haute résolution sans fil,
  • Formats pris en charge : AAC, SBC, MP3, aptX, aptX HD, LDAC, Dolby Atmos et 360 Reality Audio.
  • Formats d’enregistrement audio : AAC, et AMR
  • Divers : Prise jack audio 3,5 mm, haut-parleur externe…

OSCAL C70 : gaming et lecture vidéo

Le jeu et la lecture de vidéos vont être traités ensemble car les deux nécessitent un… écran. Merci à ceux qui suivent… Et cet accessoire, loin de l’être, est parfois une vaste blague sur les smartphones d’entrée de gamme. Mais ce n’est pas le cas ici, même s’il faut garder à l’esprit que vous n’aurez pas d’AMOLED et de 4K.

La dalle utilisée est d’une technologie IPS (« In-Plane Switching ») qui permet un très bon rendu des couleurs et un angle de vision relativement conséquent. Mais elle pèche par des contrastes un peu faibles… Cela peut être rattrapé par une fréquence de rafraichissement plus élevée, sans forcément faire de miracle. C’est pour cela qu’il est cadencé à 90 Hz. Avec ses 16,7 cm de diagonal, il offre un format 20 :9, plus agréable que les 16 :9 car plus large, et un ratio de 81%. En revanche, il faudra se contenter d’un HD+, c’est-à-dire 720*1612. Pas de 4K comme on l’a dit mais pas même de full HD… Il annonce une densité de pixels de 400 dpi même si nos tests ont montré plutôt une densité de 320. La luminosité de 500 nits (1 nits = 1 bougie par m²) permet, sans être exceptionnelle, de pouvoir voir ce qu’il y a à l’écran même en plein soleil. A condition de couper la luminosité automatique qui a tendance à rendre l’écran noir et nous rend tout penauds en train d’essayer de retrouver ce satané réglage sur un écran noir ! On s’est tous fait avoir !

Concernant la lecture vidéo, vous serez limité par la HD. Télécharger du 4K ou du Full HD n’aura aucune incidence. Avec la démocratisation de ces formats, nous avons perdu l’habitude d’une résolution en 720p. La netteté est donc moindre mais tout à fait acceptable pour la taille de l’écran. Avec les couleurs claires, ce smartphone Oscal C70 fait du très bon boulot. Les couleurs sont très bien rendues même s’il tire un peu sur les bleus. En revanche, dans les tons sombres, c’est un peu plus délicat. Les contrastes ne sont pas assez présents, ce qui rend l’image terne et amplifie un peu le manque de netteté. Cependant, pas de pixelisation ni de halo, il gère bien le flux vidéo. Le résultat est donc très honorable.

Concernant le jeu vidéo, le nouveau Oscal C70 embarque le SOC d’entrée de gamme Octa-Core Unisoc Tiger T606. Ce dernier, sortie fin 2021, est cadencé à 1,6 GHz avec 6 cœurs ARM Cortex-A55 et 2 cœurs A-75. Le GPU (processeur graphique) est l’ARM Mali-G57 MC2 associé à une mémoire vive de type LPDDR4X. La fréquence d’affichage ne peut pas être modifiée et est à 90 Hz. L’IPS pour les jeux sera de 45 au maximum. Notre test de benchmark Antutu lui a attribué une note de 232.875 points. Rien de bien fou en théorie donc mais à l’utilisation, c’est une très bonne surprise.

Nous l’avons testé, entre autres, avec le jeu Asphalt 9 qui arrive à faire laguer nombres de smartphone. Et là, surprise : aucun freeze, aucune latence, des graphisme bien rendus, une bonne gestion des saturations de couleurs et de graphismes ! Nous ne nous attendions pas à cela mais force est de constater qu’il peut faire tourner la plupart des jeux. Bien entendu, pour les FPS, il sera un peu en retrait car il faut une très bonne réactivité tactile, qui n’est pas précisée. Les 10 GB de mémoire peuvent palier en partie au SOC un peu poussif et les 90 Hz ont aussi leur intérêt. Loin d’être à la traine donc. Autant dire que le surf sur internet, gérer plusieurs applications en même temps ou jongler entre de multiples fenêtres ne lui posera aucun problème.

Caractéristiques gaming et vidéo

  • Processeur : Octa-Core Unisoc Tiger T606
  • Mémoire RAM : 6 + 4 GB LPDDR4X
  • Haute-résolution vidéo : non. Ecran HD+ IPS 720*1612p
  • Fréquence : 90 Hz
  • Échantillonnage tactile : NC
  • Formats d’images pris en charge : JPEG, PNG, BMP, GIF, DNG
  • Formats vidéo pris en charge : 3GP, ASF, AVI, DAT, FLV, M2TS, MKV, MOV, MP4, MPG, MTS, RM, RMVB, TS, VOB, WEBM, WMV

OSCAL C70 : photo et capture vidéo

S’il est un domaine où le smartphone Oscal C70 nous a un peu déçu, c’est sur ce dernier point.

Sur le papier, il est relativement bien pourvu :

  • Capteur arrière principal : de 4,6 à 50 MPX, S5KJN1 de Samsung, type ISOCELL. Focale de 2,11 mm, ISO de 50 à 9000, ouverture F2.0, taille du capteur de 1 / 2,75’’ et pixels de 0,64µm.
  • Capteur arrière macro : 0,3 MPX, CMOS VGA.
  • Capteur frontal : 8 MPX, Hi-846 de Hynix, techno CMOS BSI 2. Distance focale de 3,69 mm, de 50 à 9000, ouverture F2.0, taille 1 / 3,13’’ et pixels de 1,125 µm.

Vous pourrez compter sur un zoom numérique jusqu’à x 4 mais à éviter car il est franchement mauvais. A noter également l’absence de grand angle. Cela peut être gênant car il est bien pratique dans certaines situations. Le HDR est également pris en compte, mais cela fait maintenant parti de la normalité.

Il va souffler le chaud et le froid sur la prise de vue. La fonction 50 MPX fait d’excellentes photos, avec des couleurs fidèles et une saturation « naturelle ». Aucune déformation et la possibilité de prendre des photos même avec une luminosité en retrait sont à mettre en avant. En revanche, il n’y a pas de possibilité de zoom ni de HDR. Un cliché de la sorte pèse environ de 12 à 15 Mo et fait 8160 x 6144 p.

Le mode automatique va vous donner le choix entre 4 tailles d’image :

  • 4 :3, 12,5 MPX
  • 16 :9, 9 MPX
  • 1 :1, 6 MPX
  • 20/9, 4,6 MPX

Le résultat est là aussi très intéressant avec un rendu proche de l’original aussi bien en termes de saturation que de couleur. Pas d’image tirant trop sur le bleu ou de couleur exacerbées comme nous avons parfois.

Le mode paysage donne de bons résultats également même si on perd en netteté et en contrastes.

Le rendu de la caméra frontal, utilisable pour les selfies est très bon avec le mode portrait qui va donner un effet de type Bokeh à vos photos. C’est-à-dire un arrière-plan flou pour un sujet net et des traits lissés.

Mais il ne va pas sans défaut. En effet, comme nous l’avons dit précédemment, le zoom est assez mauvais et la fonction macro déplorable. Rien d’étonnant avec un capteur VGA : terne, flou et mise au point difficile.

Les photos dans la pénombre sont aussi assez mauvaises et le mode nuit est loin de faire des miracles même si il fait gagner en netteté et évite d’avoir trop de bruit sur l’image. Dans les deux cas, autant passer par le mode 50 MPX.

Pour les vidéos, deux choix s’offrent à vous, en 2,1 MPX, aussi bien pour le capteur avant que celui à l’arrière :

  • 720p, 30 fps
  • 1080p, 30 fps

Hé oui, seulement 30 fps. Cela veut que vos vidéos vont manquer de fluidité et le rendu sera assez décevant si les éléments filmés bougent… Elles manquent aussi un peu de luminosité et la netteté, même en 1080p, sera limite… Il n’y a pas non plus de mode ralenti. A noter aussi que l’ergonomie de l’interface photo est assez lente et est quelque peu récalcitrante à la réponse tactile.

Loin d’être exceptionnel sur la partie photo et vidéo, il reste malgré tout polyvalent et pourra satisfaire les moins exigeants. Il y a également des modes manuels pour ceux s’y connaissant et qui pourront ainsi en tirer le maximum.

Caractéristiques photo

  • Fonctions : panorama, Time laps, macro, night pro, manuel, portrait, automatique, 50 Mpx.
  • Focus : AF multipoint
  • Autres : flash photo, technologie HDR (grande gamme dynamique), face attribut, reconnaissance des scènes par IA, antibanding (pour prendre des écran en photo)…
  • Zooms : zoom numérique x 4
  • Formats des photos : JPEG

Caractéristiques vidéo

  • Fonctions :
    • Enregistrement vidéoFull HD 1080p 30 fps, HD 720p 30 fps
    • Formats des vidéos : MP4

Nous vous renvoyons vers notre test YouTube pour vous faire une idée plus concrète du C70 et voir des vidéos prises avec. Abonnez-vous à notre chaine et likez, ça fait toujours plaisir !

En conclusion, le nouveau OSCAL C70 est une excellente surprise. Cette marque peut connue vous propose, à un prix relativement abordable, un smartphone ayant une capacité de stockage 128 GB extensible avec une carte micro-SG de 1 TB au maximum, une RAM de 10 GB (incluant 4 GB de mémoire virtuelle prise sur la ROM) et une batterie de 5180 mAh. De quoi passer des heures dessus sans le pousser dans ses retranchements. Ajoutez à cela un son Hi-Res, Dolby Atmos et 360 Reality Audio et une capacité assez intéressante pour faire tourner la plupart des jeux, même les plus gourmands. La vidéo est aussi au rendez vous avec un écran plutôt performant même si seulement en HD+. Le 90 Hz améliore le rendu mais le manque de contrastes se fera sentir dans les ton sombre. Il pêche sur la partie photo avec un zoom et une fonction macro médiocres, des vidéos en 30 fps seulement ainsi que l’absence de grand angle et de ralenti, mais la qualité des modes 50 MPX et automatique redresse la barre. En gardant à l’esprit que nous somme sur de l’entrée de gamme à 139,99€ hors promotion, le smartphone Oscal C70 est l’un des meilleurs rapports qualité / prix que nous ayons testés. Si vous cherchez un smartphone accessible, polyvalent et duquel vous ne voulez pas rougir, il est pour vous !

 

Ai-je choisi Alexa ou m'a-t-elle choisi ? Disons qu’en tant que bêta testeur, c’est un peu les deux ! Et je ne regrette pas d’avoir rencontré notre assistante préférée ni cette aventure entreprise avec Alexien Modo. Technophile, autodidacte et aimant la vulgarisation, je cherche à rendre facile d’accès notre passion commune !