[TEST] Jimmy H8 Pro : ne vous fiez pas à sa taille

Notre avis sur le Jimmy H8 Pro

Jimmy, marque appartenant à Xiaomi, n’en finit pas de sortir des nouveautés via sa gamme « H » comprenant les H8, le H9, le H9 pro et le H8 Pro, objet de ce test. Cette déclinaison vous propose, pour à peine 237€, un moteur de 500W, 25KPa d’aspiration et 160 AW. C’est-à-dire qu’il est plus puissant que le Dream V11, le T20 ou encore le Roborok H6 qui ne propose que 150 AW, pour un peu plus de 1,5 Kg. Un poids plume pour une puissance remarquable ? On l’a testé pour vous !

Aspirateur sans fil portable Xiaomi JIMMY H8 Pro avec socle de chargeur sur support (prise EU)

Jimmy H8 Pro : unboxing

Le Jimmy H8 Pro est livré dans un carton blanc, assez fin et de piètre facture par rapport à ce que fait la concurrence. Nous avons droit à une photo du produit et une synthèse dactylographiée des caractéristiques. Toujours la même chose donc, mais nous savons maintenant que la marque ne met pas d’argent dans le packaging. Le problème est toujours le même car ce carton supporte assez mal le transport, heureusement que les différents éléments sont bien calés dans des protections en poly(1-phenylethene-1,2-diyl) expansé ! Niveau dimensions, il fait 70 x 20 x 31 cm pour 6 kg environ.

Le Jimmy H8 Pro étant une version “pro”, il a tout ce qu’il faut comme accessoires pour se différencier de la version de base (H8). Vous aurez la joie de déballer :

  • La brosse principale motorisée. C’est l’élément principal de l’aspirateur. La brosse en tant que telle est plastique de type ABS et va avoir deux particularités qu’on ne retrouve pas sur les versions Jimmy H9 Pro ni les JV 65 Plus, JV 85 ou JV 85 Pro. Lesquelles ?
    • Une paire de roulette. Situées à l’arrière de la brosse, elles vont permettre de passer plus facilement le balai et gagner en maniabilité. C’est un très gros point fort. La petite touche de couleur est aussi bien venue.
    • Un système de libération facile de la brossette. Et ça, ce n’est pas du luxe. Nous en avions marre de nous écorcher les doigts en essayant de la déloger de son logement. Vous tirez sur le taquet et hop, le côté s’enlève et vous retirez facilement la brossette. C’est très bien, mais pourquoi ? Pourquoi pourquoi ? Car le H8 Pro est livré avec une seule brossette de type Fluffly ou Soft si on reprend le langage du fabriquant. C’est bien d’avoir un mécanisme simple… qui ne servira que très peu…

Passe-partout, cette brosse va vous servir au quotidien pour tous les sols. En effet, même si plus adaptée aux sols durs, nos tests ont montré qu’elle peut aussi être utilisée sur des tapis ou des moquettes épaisses. Mais dans ce cas, attention à ce qu’elle ne se bloque pas. La motorisation fait que le « rouleau » qui y est inséré tournera lui aussi à une vitesse dépendant de la force d’aspiration de l’aspirateur. Il y a un système pour éviter l’enroulement des fibres et des cheveux autours de la Fluffy.

Ce rouleau bleu, rouge et noir est recouvert d’un revêtement doux présentant deux types de poils. Les souples (bleu et rouge) vont permettre de ramener les poussières fines et les petits débris dans la bouche d’aspiration. Les poils noirs sont plus courts et durs. Ils vont permettre de « gratter » le sol et les surfaces.

  • Une mini brosse motorisée pour matelas, canapés, sofas… Elle reprend elle aussi un système d’ouverture simple. Tournez la petite poignée sur le côté et libérez la brossette.

Le rouleau est un rouleau biomatériaux : des lamelles rouges en plastique souple qui vont venir frapper sur la surface épaisse et molles à nettoyer afin de déloger les saletés à la base. Les poils souples vont venir brosser la poussière en suspension. Attention à ne pas l’utiliser sur les matières fragiles.

  • Un suceur plat 2 en 1, un suceur pour coussin 2 en 1 et une brosse douce. Ces petits accessoires vont vous aider à passer dans les espaces étroits ou délicats. La brosse douce va vous servir pour passer sur les claviers ou les rideaux par exemple. Le suceur plat sur les coussins… En revanche, la qualité de ces éléments n’est vraiment pas au même niveau que celle du reste de l’aspirateur : plastique de qualité très moyenne, finition acceptable tout au plus et difficile à utiliser car très durs à débloquer. C’est donc toujours le même point faible sur tous les produits de la marque.
  • Un tuyau flexible et extensible. Ce tuyau de 50 cm de long (90 à 100 cm en élongation) va vous permettre de passer dans des endroits difficiles d’accès comme dans une voiture par exemple. Vous viendrez l’insérer au niveau de l’aspiration de l’aspirateur et vous pourrez y mettre les embouts que vous venons juste de voir. Pas de brosse électrique utilisable avec car il n’y a pas de branchement électrique.
  • Un raccord articulé. Il va venir se mettre en bout du tuyau principal afin d’atteindre des dessus ou le dessous de meubles par exemple. Comme pour le flexible, il ne sera pas possible d’utiliser les brosses motorisées avec.
  • Le tube fixe principal métallique en aluminium. Avec ses 66 cm, c’est l’élément essentiel de votre aspirateur, utilisé avec la brosse mécanique principale. Il est très léger et sa couleurs violette est la même que celle du JV 85 Pro . Mais ce choix de couleurs est toujours bien vu, d’autant qu’on retrouve des touches de cette même nuance par ci par là.
  • Une batterie avec 7 modules de 3000 mAh afin d’avoir une puissance importante sur un laps de temps conséquent pour ce type de produit. Comme pour le H9 Pro, vous aurez aussi un dock de chargement pour la batterie, en plus, bien entendu, du chargeur propriétaire.
  • Et, spécificité de la version Pro, vous aurez un stand de rangement vertical. Pour être plus précis, il vous permettra de faire tenir debout votre aspirateur balai mais pas de ranger les accessoires (hormis le tuyau flexible ou l’un des embouts). Il ne permettra pas non plus de charger le H8 Pro. C’est tout simplement un plateau de 29 x 30 cm pour 1,3 Kg, avec un pied qui permettra de bloquer la brosse motorisée principale.

Vous aurez deux façons de charger votre H8 Pro. Soit en le mettant sur le stand de rangement et en branchant la fiche de chargement à l’arrière de l’aspirateur soit en enlevant la batterie et en la mettant sur le dock unitaire. Vous pouvez également charger une batterie d’avance sur le dock pendant que l’autre est dans l’aspirateur.

Hormis pour les trois suceurs, la qualité de ces différents accessoires est vraiment excellente. Les finitions sont très bonnes et qualitatives. Les plastiques sont de très bonne qualité et les parties en aluminium parfaitement peintes avec la couleur violette spécifique à ce produit. Mais regardons maintenant l’aspirateur en tant que tel.

Jimmy H8 Pro : le corps de l’aspirateur

La gamme H8 est avant tout sur un segment haut de gamme dans le sens où la marque a décidé de le doter de son moteur bi-cyclonique horizontal breveté. Ce dernier donne sa forme caractéristique au H8, mais pour le coup dans un format plus réduit que le H9 ou le JV85. Nous avons en effet un corps assez petit par rapport aux autres modèles : 35 x 16.5 x 18 cm pour 1,5 Kg (sans les accessoires, avec il faut compter 2,6 Kg, soit 500 g de moins que les autres références comme le H9 Pro). Difficile de rester de marbre devant ce design en rondeur et futuriste rehaussé avec sa couleur violette métallisée.

Le moteur brushless digital de 500 W lui permet une efficience de 55% pour 110.000 rpm et développe une puissance d’aspiration de 25.000 Pa ou 160 AW..

Le système cyclonique horizontal breveté permet d’éviter les pertes d’aspiration, en limitant les tourbillons dans le collecteur à poussière, homogénéise les flux d’air et évite les étranglements. Là où certains aspirateurs vont générer 12 cyclones, le H8 Pro en développe seulement 2 afin de limiter les résistances des écoulements d’air et donc gagner en puissance.

Vous pouvez enlever le corps principal facilement afin d’avoir accès au bac à poussière de 500 ml et à tout le système de filtration cyclonique. Il est en effet noté que la vidange du bac à poussière se fait facilement en ouvrant le couvercle latéral via le petit clapet mais vous pouvez parfois avoir à enlever l’ensemble du cyclone. Les poils et cheveux auront en effet des difficultés à aller au bout du bac, s’enrouleront autour de la grille de filtration et devront être enlevés à la main, en tirant dessus. Ils ne tomberont pas seul en ouvrant le bac. D’où la nécessité d’enlever l’ensemble du corps de filtration. Attention car 500 ml de bac à poussière ne veut pas 500 ml disponible. Vous avez en effet le système de cyclone et de filtration dedans, donc il ne vous restera que 200 ml maximum.

Il y a bien entendu un filtre HEPA (filtre pour les particules aéroportées de haute efficacité) permettant de capter 99,97% des particules de 0,3 µm ou plus. Idéal pour le pollen. Vous le démonterez en tournant le cylindre saumoné en plastique métallisé. Il est démontable et lavable afin de lui permettre une durée de vie accrue. D’ailleurs, les rouleaux des brosses et le cyclone sont aussi lavables. Mais attention à bien le faire sécher avant de tout remonter car sinon votre aspirateur va aspirer l’eau restante dans les éléments et va cramer.

Concernant les caractéristiques techniques :

  • Marque : JIMMY
  • Modèle : H8 Pro
  • Batterie : Li-ion,7 sous-unités de 3000 mAh. Ce type de batterie a une énergie assez élevée en termes de restitution mais une faible autonomie.
  • Aspiration : 160 Air Watts au maximum
  • Débit d’air : NC
  • Puissance du moteur : 500 W
  • Dimensions : 350 x 180 x 165 mm
  • Force de succion : 25.000 Pa
  • Poids : 1,5 kg sans les accessoires. 2,6 Kg avec.
  • Autonomie : jusqu’à 70 minutes en mode Eco sans brosse motorisée (30 minutes en mode turbo, 15 en mode max) et 38 mins avec brosses en mode Eco (20 min en mode turbo et 13 en mode max).
  • Temps de charge : 3 à 5 heures
  • Niveau sonore : 80 dB max
  • Station de charge : stand pour le stocker debout et le charger en connexion direct sur le corps de l’aspirateur et chargeur unitaire pour batterie
  • Réservoir :500 ml
  • Accessoires : filtres HEPA x1, brosses x2, suceur avec brosse x3, tuyau alu x1, réservoir x 1, tuyau extensible x 1, raccord x 1, chargeur unitaire x 1
  • Autres : Alimentation x1, stand de stockage vertical x 1, notice d’utilisation x 1

Le Jimmy H8 Pro a donc des caractéristiques tout à fait intéressantes au regard de son prix et de sa taille. Il va se différencier des autres produits de la gamme et des concurrents via sa taille et son rapport poids puissance avec ses 25 KPa et 160 AW ! Pour info, le Dreame V11 développe 150 AW.

Les Air-Watts, notés AW, correspondent au rapport entre le débit d’air, la succion et la consommation électrique. Ils indiquent donc l’efficacité du moteur et permettent de comparer les appareils entre eux.
ARTICLE À LIRE :
[TEST] Roborock H6 : un aspirateur balai sans concession

Jimmy H8 Pro : utilisation au quotidien

Afin de se faire une bonne idée de la bête, nous avons testé le Jimmy H8 Pro durant plusieurs jours. Vous pouvez d’ailleurs voir une partie de ces tests dans notre vidéo YouTube (n’hésitez pas à vous abonner à notre chaine et à liker, ça fait toujours verser une petite larme de joie).

Une chose est sûre, nous avons été étonnés, dans tous les sens du terme, de la puissance de ce poids plume. Avec ses 25.000 Pa pour 160 AW, nous avons un ratio assez impressionnant par rapport à son poids. Il est bien meilleur que le JV65 Plus et que le JV85, c’est une vraie boule de nerfs !

Lors de « crash tests »  avec aspiration de grandes quantités de poussières, cheveux, poils de chat, petits éléments, répartis sur une petite surface de sol dur (carrelage) et un tapis épais, il s’en est très bien sorti. Non seulement les saletés sont aspirées, mais ensuite la brosse Fluffy vient tout nettoyer sans problème. Étonnamment, il fonctionne aussi très bien sur un tapis épais, ce que l’unique rouleau ne laissait pas forcément présager.

Dire qu’il est puissant n’est pas très parlant. Voici un exemple : si vous le mettait en mode Auto sur un tapis ras, la brossette va tourner tellement vite que l’aspirateur va avancer tout seul. Si vous le tirer vers vous, il va partir en zig-zag, comme s’il était sur un coussin d’air. Alors attention, car si vous le retenez de trop, en le collant au sol, le rouleau peut se mettre en sécurité et arrêter de tourner. Dans ce cas, il faut éteindre et rallumer.

L’écran LED du Jimmy H8 Pro est très intéressant. Tout d’abord, vous visualiserez le pourcentage de batterie restant et le mode d’aspiration utilisé. Il y a d’ailleurs une nouveauté avec la gamme « H » : il y a 4 modes de nettoyage.

  • Mode Eco : celui qui fait le moins de bruit, aspire le moins et utilise de fait le moins la batterie,
  • Mode Turbo : contrairement à ce que le nom laisse entendre, c’est le mode standard, avec une bonne aspiration et une autonomie acceptable.
  • Mode Max : à utiliser sur les sols les plus difficiles comme un tapis épais par exemple. L’aspirateur va tourner à fond mais l’autonomie va fondre à vue d’œil.
  • Mode Auto : c’est la nouveauté de la gamme. L’aspirateur viendra ajuster sa force d’aspiration en fonction du sol sur lequel il est. En fait, c’est plutôt en fonction de la résistance à l’aspiration, mais ça revient au même. Il passera en max sur un tapis épais, restera en Turbo sur une moquette et en Eco sur un carrelage assez propre. C’est très bien.

Avoir un visuel de la charge restante est bien pratique pour suivre la durée d’utilisation. Sachant qu’à 20%, l’aspirateur passera automatiquement en mode Eco. Le mode Auto va se situer entre le Turbo et le Max. Avec une aspiration quotidienne ou biquotidienne, l’autonomie moyenne était à peine de 18 min, toujours avec une brosse motorisée en utilisant le mode Auto exclusivement. C’est assez décevant d’avoir une autonomie aussi basse.

Au niveau sonore, nous avons mesuré 78 dB en mode MAX et 66 en mode Eco à un mètre. Cela reste dans la moyenne des produits de ce type.

Il nous a donc fait très forte impression comme vous avez pu le lire, mais il existe des choses à améliorer comme la difficulté à faire coulisser les suceurs et leur qualité (toujours le même problème sur tous les aspirateurs de la marque). Il est très maniable mais laissez-le autant que possible en mode Eco car sinon le fait qu’il avance seul à cause de sa puissance peut faire un peu mal au bras. Le bac à poussière est aussi relativement petit, faisant qu’il faut le vider tous les deux jours au maximum. Attention également au système de clipsage de la batterie (sur l’arrière du robot), cette dernière a tendance à se défaire un peu et vous aurez l’erreur F7 entrainant l’arrêt de la brosse. Dans ce cas, rentrez bien la batterie à fond.

En conclusion, le Jimmy H8 Pro est une excellente surprise. Sur le papier, ce n’est pas le plus puissant, mais en pratique, force est de constater que le rapport poids puissance est extra et qu’il s’en sort de main de maitre. Tellement puissant qu’il faut parfois le mettre en mode Eco pour ne pas vous faire balader par l’aspirateur, comme une mamie avec son doberman. Le fait d’avoir un seul rouleau peut sembler un point faible mais finalement, il s’en sort très bien avec la brosse fluffy. Il est très maniable grâce à sa nouvelle brosse, mais nous restons déçus de son autonomie relativement faible (même en mode Auto). Le bac à poussière est aussi trop petit, et la qualité des suceurs est toujours aussi mauvaise. Son support de rangement debout est une demi bonne surprise car il ne permet pas de le charger directement via le stand ni de ranger les accessoires mais, au final, pour 237 €, c’est un rapport Qualité / Prix exceptionnel grâce à sa polyvalence et sa puissance !

Aspirateur balai JIMMY H8 Pro

236.99€
9.2

Utilisation

9.0/10

Entretien

9.0/10

Aspiration

10.0/10

Autonomie

8.0/10

Qualité / Prix

10.0/10

Les plus

  • Design et poids
  • Multi accessoires
  • Aspiration excellente (160 AW)
  • Mode Auto
  • Excellent rapport Qualité / Prix

Les moins

  • Qualité de certains accessoires
  • Autonomie
  • Taille du bac à poussière
Jean-Christophe
Ai-je choisi Alexa ou m'a-t-elle choisi ? Disons qu’en tant que bêta testeur, c’est un peu les deux ! Et je ne regrette pas d’avoir rencontré notre assistante préférée ni cette aventure entreprise avec Alexien Modo. Technophile, autodidacte et aimant la vulgarisation, je cherche à rendre facile d’accès notre passion commune !