Robots aspirateursTests & Avis

[TEST] iRobot Roomba i7+ : un des meilleurs aspirateurs robots

Notre avis sur le Roomba i7556 et sa Clean Base™

Il y a bien longtemps que nous ne vous avions pas parlé de robots aspirateurs. Après une exploration des gammes de Roborock, Ecovacs ou encore Neato, il ne nous restait plus qu’à vous parler du poids lourd du secteur, la marque la plus emblématique et certainement la plus connue de toutes, iRobot bien entendu. Répondant au doux nom de Roomba, ses appareils font tellement figure de références du secteur qu’à l’image de Frigidaire, leur nom est en passe de devenir générique et éponyme d’aspirateur robot. Nous avons donc voulu vous présenter un de leurs meilleurs produits : le iRobot Roomba i7+. Avec son système d’autovidage et une navigation promise comme étant millimétrée, cet appareil mérite-il sa réputation de star des planchers? C’est ce que nous allons voir…

iRobot Roomba i7+ : un robot très haut de gamme

Unboxing

Fondée en 1990 par des experts en robotique du Massachusetts Institute of Technology dans le but de faire des robots utilitaires une réalité, iRobot est une entreprise pionnière de la robotique ménagère et a déjà vendu plus de 30 millions d’appareils à travers le monde. Du lourd donc ! Comme le colis que nous avons reçu…

Le packaging du iRobot Romba i7+ est en effet massif, mais il n’en est pas moins réussi. On retrouve au premier plan le Roomba i7556, ainsi qu’une colonne de vidange en arrière-plan, d’où l’appellation finale i7+.

Nous allons le voir plus tard, mais chez iRobot on explique les choses simplement, à l’image des différentes faces de l’emballage où sont explicitées tour à tour les principales caractéristiques du robot, puis de sa station de vidage. C’est beau, c’est propre, ça donne franchement envie d’aller plus loin !

A l’ouverture, la première impression n’est ici aussi autre qu’un « Waouh ! » et, pourtant, nous avons déjà mené bien des tests de robots aspirateurs… Il faut dire qu’il en impose ce Roomba. Il est lourd, il respire la qualité, il inspire confiance.

Le packaging est complet, on y retrouve évidemment l’aspirateur iRobot Roomba i7, la base de chargement Clean Base™ qui lui permet de se vider tout seul, un câble d’alimentation, deux sacs à poussière, une barrière virtuelle Virtual Wall® et deux piles AA pour l’alimenter, un filtre HEPA supplémentaire et une brosse latérale de rechange. Bref, tout ce qu’il faut pour rapidement le mettre en fonction et s’en servir plusieurs mois sans avoir à acheter de consommables…

« […] la première impression n’est autre qu’un « Waouh ! […] » Les Alexiens

Présentation du Roomba i7+

Niveau design, le Roomba i7+ a un look que l’on reconnaît entre tous, notamment du fait de sa caméra. Il paraît assez massif avec son design laqué aux coloris noir et gris, mais n’affiche finalement que 3.38 kg sur la balance, ce qui le place dans la moyenne basse du genre, le dernier Roborock S6 MaxV pesant à titre de comparaison 3.67 kg.

Ses dimensions aussi sont assez communes et laissent présager une belle agilité : 33 cm de largeur pour 34 cm de profondeur et une hauteur de 8.8 cm. C’est moins que son concurrent S6 MaxV qui mesure environ 35 cm de diamètre pour 9.65 cm de haut. Avantage, donc, au Roomba qui devrait plus facilement se mouvoir sous les meubles.

Sur le dessus, iRobot a fait dans la simplicité et nous retrouvons 3 boutons :

  • Home : pour ordonner un retour à la station ;
  • Clean : comme son nom l’indique, va permettre de démarrer un nettoyage ou de le mettre en pause ;
  • Spot : permet de lancer un nettoyage localisé en faisant réaliser au robot un mouvement concentrique d’un mètre de diamètre.

Du très classique, donc, mais de l’efficace, n’importe qui identifiera les fonctions du premier coup d’œil ! Nous notons par ailleurs la présence d’une poignée pour soulever le Roomba i7, un élément pratique pour se saisir du robot si besoin.

La navigation est assurée grâce à une flopée de capteurs et une caméra optique positionnée dans un renfoncement sur le dessus. En effet, iRobot préfère les caméras aux télémètres laser désormais largement utilisés par ses concurrents dans cette gamme de prix. Pourquoi? Tout simplement parce que la marque a acquis depuis 30 ans une maîtrise en la matière qui lui permet d’exceller dans la virtualisation de l’environnement après traitement des images. Ils ont d’ailleurs réussi la prouesse de la rendre utilisable même dans le noir, un reproche qui était jadis régulièrement fait aux robots de la marque.

« iRobot préfère les caméras aux télémètres laser […] » Les Alexiens

D’autres différences majeures avec ses concurrents sautent aux yeux. S’il est, comme beaucoup, équipé d’une brossette latérale positionnée à sa droite, iRobot a développé un système d’aspiration central tout à fait unique et breveté sous le nom AeroForce™ ! Ainsi, alors que nous retrouvons généralement une brosse centrale unique, ce sont ici deux rouleaux en caoutchouc qui vont permettre au Roomba i7+ de récupérer un maximum de saletés et de désincruster la poussière des tapis et autres moquettes.

Concrètement, le système est composé d’un rouleau avec de grandes lames pour désincruster la saleté et d’un second pour récupérer le restant. Le résultat est redoutable, vous le verrez, et cette conception est notamment très intéressante si vous possédez des animaux, les poils même longs ne pouvant s’y bloquer. Selon certaines études, ce serait d’ailleurs le système le plus efficace du marché face aux concurrents Neato, iLife et Ecovacs.

Un capteur très particulier permet au Roomba i7+ de détecter le niveau de saleté ainsi que la nature du sol afin d’adapter son aspiration. Non, contrairement à ce que vous pouvez lire ici et là, ce n’est pas lui qui détecte le vide. Ce capteur est une exclusivité iRobot nommée Dirt Detect qui va permettre au robot de plus ou moins insister sur certaines zones. Lorsque que le robot estime qu’elle est franchement sale, il va y rester plus longtemps, ralentissant son allure et réalisant de petits va-et-vient. C’est assez amusant à observer et une fois de plus redoutablement efficace !

« Ce capteur est une exclusivité iRobot nommée Dirt Detect… » Les Alexiens

Roomba est motorisé par deux roues, comme bien souvent, ainsi qu’une petite roue omnidirectionnelle bordée par la broche d’alimentation. Celles-ci présentent un bon débattement qui permettra au robot de franchir des obstacles jusqu’à 2 cm. Aucun souci de blocages à prévoir !

Le Roomba i7 est évidemment doté de capteurs sur son pourtour inférieur afin d’estimer sa garde au sol par réflexion d’un signal infrarouge – ce qui lui permet notamment d’éviter les chutes dans des escaliers – ainsi que d’un pare-chocs renfermant d’autres capteurs à infrarouges et ultrasons lui permettant cette fois d’apprécier les distances et de s’approcher au plus près des plaintes. C’est assez classique, certes, mais il est bon de préciser que tout ce qui fait un bon robot y est ! Si vous souhaitez en apprendre plus sur le fonctionnement de ces systèmes, n’hésitez pas à consulter notre guide pour choisir un robot aspirateur.

S’agissant d’un aspirateur, nous retrouvons bien entendu un bac à poussière. De petite contenance, 460 mL seulement, il se manipule néanmoins vraiment aisément. iRobot a pensé à tout pour que vos mains soient le moins en contact possible avec la saleté…

Un appui sur le bouton extérieur et le bac s’éjecte. Un autre appui sur le bouton intérieur et la trappe s’ouvre. Rien à dire, c’est astucieusement pensé avec un focus clair sur le confort d’utilisation au quotidien. C’est à ces petites choses, qui pour beaucoup peuvent paraître insignifiantes, que l’on reconnaît une grande marque !

Le bac est équipé d’un filtre HEPA de petite taille mais fabriqué à partir d’un matériau spécial lui conférant une efficacité de 99 % sur les moisissures, pollens, acariens et autres allergènes de chat et de chien.

« C’est à ces petites choses, qui pour beaucoup peuvent paraître insignifiantes, que l’on reconnaît une grande marque ! » Les Alexiens

Vous noterez également une petite languette en caoutchouc qui permet au robot de se vider seul sur sa fameuse Clean Base™, une base de chargement et de vidage automatique. En effet, à l’instar du Proscenic M7 Pro que nous vous avions présenté en début d’année, ce robot aspirateur est capable de se vider tout seul. Mesurant 34,2 x 38,5 x 48,5cm pour 4 kg, la station n’est pas des plus discrètes. Elle permet de stocker 1,7 litre de déchets et débris dans un sac proche de celui d’un aspirateur traineau classique, soit 25 à 35 cycles d’aspiration selon la marque. Il suffit ensuite d’ouvrir le bac par le dessus, de retirer le sac en tirant sur la languette et de le mettre à la poubelle. Difficile de faire plus simple.

iRobot Virtual Wall : une barrière virtuelle !Enfin, l’aspirateur robot iRobot Roomba i7+ est livré avec un Virtual Wall™ que vous pourrez déplacer où vous le souhaitez. Si nous n’en voyons l’intérêt au départ, nous l’avons finalement utilisée ponctuellement lorsque nous ne souhaitions pas que le robot s’aventure dans un secteur où il est habituellement autorisé à le faire.

Le mur virtuel offre deux possibilités : barrer la route avec une ligne que Roomba ne dépassera pas, ou lui interdire un périmètre d’un diamètre de 1.2 mètre dans lequel il ne pénétrera pas. Ce dernier peut être particulièrement pratique si vous possédez des animaux pour interdire au robot de venir bousculer gamelles et récipients d’eau.

Car, vous l’aurez probablement remarqué, le Roomba i7+ n’est qu’un « simple » aspirateur et non un robot 2-en-1. Il n’est donc pas spécialement friand des zones mouillées, bien qu’il puisse y évoluer à l’occasion. En effet, iRobot estime que chaque appareil à sa fonction : aspirateur ou laveur. Pas les deux ! Le lavage restant assez approximatif sur les combos, nous ne pouvons que leur donner raison, d’autant que la marque a également conçu le meilleur robot laveur du marché : le iRobot Braava Jet M6 ! Notez, d’ailleurs, que les deux travaillent facilement de concert, Roomba passant l’aspirateur avant de signaler à son comparse qu’il peut laver le sol. Nous verrons ça avec l’application…

Caractéristiques techniques du Roomba i7556

Marque :
iRobot
Modèle :
Roomba i7+ / i7556
Batterie :
Lithium-Ion 5200 mAh
Aspiration :
NC
Dimension :
33 cm x 34 cm x 8.8 cm
Poids :
3.38 kg
Autonomie :
90 minutes
Temps de charge :
moins de 6 heures
Télécommande :
Application et contrôle vocal
Station de charge :
plateforme avec collecteur
Accessoires :
filtres HEPA x2, brosses x2, bac à poussière x 1, Station d’autovidage Clean Base™, Sac à poussière x2
Bac à poussière :
460 ml
Connectivité :
Wi-Fi IEEE802.11 b/g/n 2.4 GHz

iRobot Roomba i7+ : simplicité et efficacité

S’il y a bien deux termes à retenir quant à l’utilisation du iRobot Roomba i7+, c’est bien la simplicité et l’efficacité de ce robot aspirateur. En effet, outre une application très bien conçue, cet appareil est déconcertant tant il est facile et agréable à utiliser au quotidien. Voyons pourquoi…

iRobot Home : une application intuitive

Disponible sur Android et iOS, l’application iRobot est d’une simplicité presque déconcertante. Un gros travail a clairement été réalisé sur l’expérience utilisateur et nous avons affaire à l’application la plus intuitive rencontrée lors de nos tests. Toutes les commandes tombent sous la main, c’est simple et efficace. Peut-être trop parfois car le robot ne laisse que peu de possibilités de paramétrages possibles (pas de sélecteur de puissance, par exemple). Mais, au fond, c’est une bonne chose, nous allons voir pourquoi…

Des fonctionnalités simples

A l’ouverture, nous tombons en effet sur une interface très simple avec une image du robot, un bouton vert « Nouvelle tâche » permettant de lancer le Roomba i7+ à l’assaut d’une ou plusieurs pièces et des raccourcis dits « Favoris » permettant de lui faire effectuer les tâches les plus courantes. Ce sont d’ailleurs, bien souvent, ces derniers qui ont eu notre préférence. Il est aussi possible de paramétrer le son ou vos préférences de nettoyage. C’est à peu près tout.

« iRobot fait dans la simplicité, mais surtout dans l’efficacité. » Les Alexiens

Oui, c’est tout, exit les menus à rallonge et les options qui ne servent qu’une fois toutes les lunes, iRobot fait dans la simplicité, mais surtout dans l’efficacité. A des années lumières de Proscenic ou Xiaomi, l’entreprise américaine fait du « user friendly », de l’intuitif si vous préférez…

Une cartographie précise

Le iRobot Roomba i7+ permet de stocker jusqu’à 10 cartes grâce à sa technologie Imprint™. C’est énorme par rapport à ses concurrents, et peut-être pas super utile, mais certains y trouveront leur intérêt pour créer des étages ou même cartographier une résidence secondaire. Les cartes sont étonnantes de précision et de facilité à paramétrer. Vous pouvez ajouter des zones de nettoyages, définir des zones interdites, nommer les pièces et leur attribuer un type. Parfait.

« Les cartes sont étonnantes de précisions et de facilité à paramétrer. » Les Alexiens

Si le découpage automatique donne d’excellents résultats, la personnalisation des zones est aisée comme jamais… Il est possible de zoomer et de les définir avec une précision impressionnante, dimensions et échelle étant même de la partie. Vous pouvez aussi utiliser des zones de nettoyage en favoris, comme par exemple le pourtour d’une table pour y ennvoyer le robot après chaque repas. Bref, iRobot fait tout pour vous simplifier la vie.

Une programmation efficace

Comme tout aspirateur robot qui se respecte, le Roomba i7 est évidemment programmable. Vous pouvez choisir l’heure de départ, les jours d’exécution, ainsi que les pièces ou zones à effecteur. iRobot propose même une routine de nettoyage au départ basée sur la géolocalisation.

Un historique pratique

  1. Zone : vous renseigne sur les différentes sessions de nettoyage avec surface, les durées et génère une carte où vous pouvez voir précisément où est allé le robot.
  2. Durée de vie : vous renseigne sur le nombre de tâches de nettoyage, la durée totale, le nombre de détections de saleté (quand le système Dirt Detect se déclenche) et le nombre de vidages automatiques.

Outre l’application, l’application offre par ailleurs de nombreuses connexions avec des services tiers tels que IFTTT, August ou Yonomi… mais surtout avec Google Assistant et Amazon Alexa !

Amazon Alexa au top de ses capacités

Oui, iRobot propose une skill, mais en réalité il vous suffit d’ajouter le robot dans votre application Alexa puisque la marque est directement reconnue…

Pour associer votre iRobot Roomba à Amazon Alexa, connectez votre compte depuis l’application iRobot et demandez simple « Alexa, détecte mes nouveaux appareils » si ce dernier n’est pas déjà là…

« […] nous sommes tout simplement sur la quintessence du contrôle vocal ! » Les Alexiens

Ceci fait, nous sommes tout simplement sur la quintessence du contrôle vocal ! Si, nous le répétons à longueur de tests, les skills pour aspirateurs robots relèvent généralement plus du gadget qu’autre chose, ici c’est tout autre chose. Oui, le iRobot Roomba i7+ est tout simplement parfaitement intégré à notre assistante vocale favorite. Demandez à Alexa, Roomba exécute !

Vous pouvez notamment lui demander de :

  • démarrer ou arrêter un nettoyage,
  • se mettre en pause ou reprendre,
  • retourner à la station,
  • se localiser via un signal sonore,
  • donner son état : « Alexa, demande à Roomba ce qu’il fait »,
  • programmer un nettoyage : « Alexa, demande à Roomba de programmer le nettoyage lundi à 10 h »,
  • nettoyer une pièce : « Alexa, demande à Roomba de passer l’aspirateur dans la chambre à coucher principale »,
  • lancer un des favoris : « Alexa, demande à iRobot de nettoyer le favori du dîner »

Que faire de plus? Franchement, nous ne voyons pas… iRobot propose l’intégration la plus complète à Alexa !

Par ailleurs, vous pouvez aussi créer des routines. Malheureusement, elles ne seront pas zonables car Alexa ne le permet pas, mais cela peut s’avérer intéressant pour automatiser un nettoyage total en même temps que d’autres actions.

« iRobot propose l’intégration la plus complète à Alexa ! » Les Alexiens

Roomba et Google Assistant

Il en va presque de même pour Google Assistant, l’aspirateur robot iRobot Roomba i7+ étant parfaitement intégré dans l’application Google Home. Rien à dire, c’est diablement efficace ! Vous pouvez dire « OK Google, demande à Roomba de nettoyer la cuisine » ou encore « OK Google, dis à Roomba de nettoyer toute la maison »… Et l’Assistant du géant de la Silicon Valley s’exécute.

En bref, d’un point du vue assistance vocale, iRobot fait dans l’excellence. Nous sommes à des années lumières des autres marques et Alexa comme Google Home vous permettent de contrôler votre robot en un instant comme si vous aviez passé des heures à intégrer tout ça dans votre box domotique Home Assistant !

iRobot Roomba i7+ : un aspirateur robot qui coche toutes les cases

Vous l’aurez plus ou moins déjà compris, mais l’aspirateur iRobot Roomba i7+ coche vraiment toutes les cases, et s’il n’avait pas un aîné nommé Roomba s9+, serait probablement le meilleur à ce jour…

Une navigation précise

La navigation intelligente iAdapt® 3.0 et la technologie vSLAM® permettent au Roomba i7+ de se déplacer efficacement partout. Le robot crée des repères visuels pour mémoriser les zones déjà nettoyées et détecte les endroits à traiter. Ses déplacements sont rapides, il ne se perd jamais, ne se bloque que très rarement (2 fois pendant nos six semaines de tests). Ses cartes sont étonnament précises. Même dans le noir, où nous nous attendions à le piéger, la caméra optique fait parfaitement son travail et nous n’avons pas vu de différence avec un robot à télémètre laser.

Grâce à un excellent débattement, il grimpe sans mal les seuils de portes et escalade les pieds de chaises transversaux avec agilité. Concernant les tapis, il est tout à fait à son aise et effectue un nettoyage que nous avons jugé efficace. Il s’en sort d’ailleurs mieux que le Roborock S6 MaxV sur un de nos tapis très fin qu’il est toujours parvenu à escalader sans le retourner. Une prouesse ! Sur la moquette, aucun souci, tout comme sur les sols durs où il fournit vraiment d’excellents résultats. En somme, pas grand chose à redire, si ce n’est qu’il est un peu brute, tapant sans vergogne plinthes et meubles de son pare-chocs sans pour autant les abimer, rassurez-vous.

Aspiration

Notre avis sur l'aspiration du Roomba i7L’aspirateur iRobot Roomba i7+ est donc à l’aise sur toutes les surfaces, seuls les tapis à poil long lui donnent un peu de fil à retordre au niveau aspiration, mais c’est aussi le cas de ses concurrents et il finit par s’en sortir en mettant un peu plus de temps que sur d’autres surfaces. Globalement, il ne laisse rien derrière lui et aspire pratiquement tout, tant que ça n’est pas trop gros bien entendu, ni trop dans les angles. En effet, s’il est bien un défaut que nous ayons constaté, c’est son manque de précision dans les coins des pièces, mais nous avions mis beaucoup de déchets lors de ce test et n’avons pas eu à nous en plaindre ensuite lors de nos utilisations au quotidien.

Mesurée à 17 L/s, l’aspiration du Roomba i7 n’est pas la plus puissante du marché. C’est beaucoup moins que les 24 L/s d’un Ecovacs Deebot Ozmo 920 ou qu’un Roborock S4 qui affiche 19 L/s, mais c’est bien mieux qu’un Xiaomi Mijia P 2-en-1 (STYJ02YM) qui n’aspire lui que 15 L/s. En pratique, cela n’a finalement pas bien d’importance puisque son système d’aspiration centrale AeroForce™ ainsi que son capteur de saleté Dirt Detect™ compensent ce léger manque de puissance en restant plus longtemps et en imprimant un mouvement de va-et-vient si nécessaire, là où ses concurrents passeront partout de la même façon. On regrettera donc juste que la puissance ne soit pas configurable et, en particulier, qu’iRobot ne propose pas de mode silencieux

Niveau sonore et autonomie

Niveau sonore, justement, nous avons mesuré 68 dB(A) à 1 mètre du Roomba i7. Il n’est donc clairement pas le plus discret du marché, surtout lorsque sa Clean Base™ se met en action avec plus de 76 dB(A) mesurés à 1 mètre. Notez, néanmoins, que le cycle ne dure qu’une quinzaine de secondes.

Concernant l’autonomie, le iRobot Roomba i7 ne déçoit pas. Doté d’une batterie Lithium-ion de 5200 mAh, il affiche quasiment les mêmes performances que le S6 avec 120 minutes en d’autonomie mais ne met par contre que 75 minutes à se recharger complètement. C’est le plus rapide que nous ayons testé jusque-là

Clean Base : quand l’entretien appartient au passé

Si un robot aspirateur nous épargne de pénibles tâches de nettoyage au quotidien, il ne faut pas pour autant oublier de l’entretenir, au risque d’en altérer l’efficacité dans un premier temps, voire carrément de l’endommager à terme. Comme sur tous les modèles haut de gamme, le Roomba i7 propose donc un onglet entretien dans ses paramètres. Vous y trouverez les informations relatives à l’usure des différents consommables de l’appareil.

« Bref, c’est tout simplement génial, n’ayons pas peur des mots ! » Les Alexiens

Mais, après plus d’un mois de tests, nous n’avons absolument rien eu à faire sur ce robot si ce n’est lui passer, de temps à autres, un coup de chiffon pour éliminer la poussière dessus. C’est le gros plus de cette colonne d’aspiration, ou station de vidage automatique. En effet, en générant une forte dépression afin de vider le contenu du collecteur de déchets, la CleanBase™ d’iRobot élimine tous les résidus du bac à poussière, mais également les éventuels saletés qui se logent bien souvent dans les brosses. C’est redoutablement efficace et l’aspirateur iRobot Roomba i7+ ne demande quasiment aucun entretien. Évidemment, il vous faudra tout de même retirer de temps à autres le sac du collecteur, mais nous n’avons même pas eu à le faire une seule fois en 1 mois et demi d’utilisation, et ce à raison de 3 passages par semaine (environ 400 m² de nettoyage / semaine) . Bref, c’est tout simplement génial, n’ayons pas peur des mots !

Notre avis sur le Roomba i7+ d’iRobot

En conclusion, que dire si ce n’est que nous avons été séduits, pour ne pas dire emballés, par ce robot aspirateur? En effet, pour une première incursion dans le catalogue iRobot, le Roomba i7+ nous a totalement conquis.

Sa qualité d’assemblage et sa facilité d’utilisation comme l’efficacité de son aspiration et la précision de sa navigation sont à la hauteur de la réputation de marque. Grâce à sa Clean Base, nous avons entièrement pu nous reposer sur lui sans même avoir à le toucher pendant des semaines et n’avons que très peu de reproches à lui faire. Son application est parfaitement conçue et iRobot excelle dans le contrôle vocal, laissant très loin derrière tous ses concurrents. Le seul hic est sans aucun doute son prix, très élevé, mais c’est le prix de la qualité, le prix du haut de gamme, le prix de l’excellence.

Bref, si les 999€ du iRobot Roomba i7+ ne vous rebutent pas, vous pouvez l’acheter les yeux fermés en vous disant que vous venez d’acquérir l’un des meilleurs aspirateurs robots du marché.

iRobot Roomba i7+ avec Clean Base

999€ (avec Clean Base)
9.2

Installation

10.0/10

Design

8.0/10

Fonctionnalités

9.0/10

Application

10.0/10

Qualité / Prix

9.0/10

Les plus

  • Une application simple et bien conçue
  • Une aspiration efficace
  • Une navigation efficiente
  • Confort d'utilisation grâce à sa Clean Base
  • Enfin un contrôle vocal convaincant sur un robot aspirateur !

Les moins

  • Un peu brute au contact des objets
  • Une seule puissance d'aspiration et pas de mode silencieux
  • Prix du robot et des consommables

Rejoignez notre groupe Facebook Les Alexiens

Alexien Modo

Fasciné par Alexa depuis le jour où je l'ai reçue en bêta test, je me suis peu à peu passionné pour le sujet, avant de me décider à aller plus loin en créant un site avec Jean-Christophe. Une activité qui me permet d'étancher ma soif de nouvelles technologies et de partager mes découvertes sur la plus sympathique des communautés : Les Alexiens.

Laisser un commentaire

Rejoignez notre groupe Facebook Les Alexiens
Bouton retour en haut de la page