Le Lab'Robots aspirateurs

[TEST] Roborock S4 : un robot haut de gamme au tarif raisonnable

Le nouveau robot aspirateur de Roborock

Chez Les Alexiens, on adore les robots aspirateurs. Pourquoi? Parce qu’ils nous simplifient le quotidien, tout simplement. Ce sont de véritables bijoux de technologie, qui font beaucoup jaser, alors autant dire que s’ils sont en plus compatibles Alexa, ils ont vraiment tout pour susciter notre intérêt. Après le test du Roborock S6, nous avons eu l’excellente surprise d’apprendre la sortie d’un nouvel opus haut de gamme dans l’écosystème Xiaomi : le Roborock S4. Le premier nous ayant tout simplement charmé par ses qualités de navigation comme d’aspiration, nous ne pouvions que vous parler de son petit frère. Un robot aspirateur pas cher, ou pas trop en tout cas, mais qui propose des prestations haut de gamme avec la signature Roborock. Sans plus tarder, passons au test du Roborock S4.

Roborock S4 : nouveau robot, nouveau design

Nous n’allons pas vous présenter à nouveau la toute jeune entreprise fondée en 2014 par Richard Chang, mais sachez que chez Roborock l’innovation est un maître-mot puisque l’entreprise dédie 40% de ses 500 employés à la R&D.

D’ailleurs, notez que Roborock n’est pas Xiaomi, une erreur communément rencontrée sur le web francophone qui a une légère tendance à penser que Xiaomi est omnipotente. Omniprésente, oui, mais peu détentrice de savoir-faire industriel en la matière… En effet, « l’Apple Chinois » s’appuie en réalité sur des entreprises souvent moins connues du grand public, mais largement plus compétentes dans leurs domaines, puisqu’elles fabriquent et conçoivent pour elle ses aspirateurs. D’ailleurs, un œil averti permet de détecter son nouveau partenariat concernant les robots, nous y reviendrons… Bref, fermons cette parenthèse, et passons à l’unboxing de ce Roborock S4.

Unboxing du Roborock S4

Surprise ! Cette fois, le carton n’est pas blanc, mais couleur carton. Et nous aimons sa couleur carton… Un peu café, pour ne pas dire marron, mais avec en impression les contours du robot sur sa face avant, et un petit logo Roborock sur son postérieur.

D’ailleurs, savez-vous pourquoi Roborock a un logo en forme de Z ? Parce que ses robots ont introduit une innovante méthode de nettoyage avec des mouvements en forme de Z. Ne nous remerciez pas pour cette minute de culture High-Tech, tout le plaisir est pour nous !

OK, c’est basique, certes, mais le but de Roborock est ici de livrer un robot aspirateur avec un excellent rapport qualité/prix, alors pourquoi ne pas faire l’économie d’un onéreux packaging qui risque, en plus, de finir à la poubelle ?

A l’ouverture, nous somme rapidement rassurés : Roborock n’a pas économisé sur le design ! Mieux encore, son nouveau robot a carrément son propre look et ne se contente pas de reprendre celui du S6. Et il faut l’admettre, le Roborock S4 est très réussi et sa robe noire lui sied à merveille ! De forme ronde, comme la plupart des robots aspirateurs du marché, son revêtement brillant est très plaisant. Certains préfèrent le blanc, ce que nous pouvons tout à fait comprendre, mais gardez bien à l’idée que ces appareils charrient sans cesse de la poussière et vivent au plus près du sol…

[…] le Roborock S4 est très réussi et sa robe noire lui sied à merveille […] Les Alexiens

Comme toujours, le robot est parfaitement protégé. Livré avec un filtre HEPA de rechange et une brossette de nettoyage, le Roborock S4 est accompagné d’un guide démarrage rapide et d’un manuel utilisateur. On ne sait jamais, ça peut servir, mais il s’agit plus de prodiguer quelques conseils d’entretien que d’aborder l’installation qui ne souffre pas de la moindre difficulté, une force de l’écosystème Xiaomi.


Vous avez probablement remarqué le câble d’alimentation… Câble destiné à s’insérer dans la station de charge, ou dock, qui ressemble sensiblement à celle du S6, bien que la méthode d’arrimage soit quelque peu différente. Un cache offre la possibilité de dissimuler le câble d’alimentation dans une trappe située à l’arrière, comme chez tout robot haut de gamme.

Deux larges broches permettent au robot de venir faire le plein d’énergie en y collant son arrière train. Un méthode différente de celle du Roborock S6 ou des Ozmo d’Ecovacs, mais identique à celle du Conga 3690 Absolute de Cecotec et qui bien que moins rapide reste tout à fait efficace. Dans la pratique, le robot attaque de front le quai de chargement, puis effectue une rotation à 180 degrés et recule en se dandinant. Une fois le contact effectué, il vous avertit, en français s’il vous plait, de la réussite de l’opération.

Revenons-en au design qui sort de l’ordinaire… Une petite touche d’originalité démarque le Roborock S4 de ses concurrents avec un jeu de transparence du plus bel effet qui laisse apercevoir son réservoir à poussière sous le capot. Vous pensez que ça n’est pas très esthétique? Détrompez-vous, cela lui donne au contraire un style high-tech, tout en finesse, la transparence étant pour le moins discrète. Le Roborock S4, à l’instar du Deebot Ozmo 920 d’Ecovacs, semble plus que jamais en lice pour remporter une Red Dot Design Award !

Le Roborock S4, à l’instar du Deebot Ozmo 920 d’Ecovacs, semble plus que jamais en lice pour remporter une Red Dot Design Award ! Les Alexiens

C’est chouette, non? Mise à part cette petite excentricité, le Roborock S4 reprend les standards du milieu. De forme circulaire, il mesure 35 cm de diamètre et seulement 9,6 cm de haut, ce qui lui permettra de passer presque partout. C’est peu ou prou les dimensions du Roborock S6, avec un télémètre plus discret et en position centrale arrière à l’image des meilleurs bolides !

Pesant 3.8 kg (contre 3.6 kg pour le S6), le Roborock S4 est en effet équipé d’un Lidar ou LDS, le fameux télémètre laser qui distingue les robots haut de gamme de ceux plus bon marché. Un détail qui a toute son importance et qui, comme nous le verrons, confère à ce nouvel opus de la marque une navigation digne de sa filiation au S6, car toute aussi efficace. Deux cellules sont présentes, celle émettant le laser (à gauche sur la photo) et la lentille permettant de récupérer le signal.

Sur le dessus, nous retrouvons également un bouton d’alimentation avec, en son centre, un second bouton permettant le retour à la station. C’est pratique et bien vu, mais contrairement au Roborock S6, le S4 ne propose pas de bouton pour lancer un nettoyage localisé. C’est d’autant plus anecdotique que la fonction est bien là et qu’il suffit d’appuyer longuement sur le bouton « home » pour utiliser cette fonctionnalité. Rien à regretter de ce point de vue donc.


Puisque nous avons ouvert le capot du robot, voyons un peu à quoi ressemble le réservoir à poussière. Surprise, plus d’emplacement pour la brosse de nettoyage – c’est un peu dommage – et le bac n’est pas le même que celui du S6, il est plus large et moins profond. Est-ce bien grave? Franchement, non. De toute façon, avec tous ces tests de robots aspirateurs connectés, autant vous dire que le sol n’est pas vraiment sale ici. Plus sérieusement, nous vous conseillons de toute façon de vider et nettoyer très régulièrement votre robot pour, d’une part, bénéficier en permanence d’une aspiration optimale, et d’autre part, éviter d’encrasser les différents éléments de l’appareil. Entretenir son matériel, c’est aussi lui promettre une bien meilleure longévité !


Malheureusement, le bac perd 60 mL de contenance par rapport à celui du S6, mais permet tout de même de stocker jusqu’à 420 mL de débris en tous genres. Équipé lui-aussi d’un filtre HEPA, il est de conception très similaire et souffre du même défaut que les autres modèles de la marque puisque rien de vient obturer son orifice d’entrée. Il faudra donc faire attention en le retirant afin de pas malencontreusement renverser son contenu, et le vider un peu plus souvent. Les Alexiens sont pointilleux, mais il faut bien lui trouver des défauts !

 

Le Roborock S4 est évidemment doté d’un pare-choc avant, lui aussi noir, et doté d’un seul et unique capteur latéral. Une surprise, il faut l’avouer, mais vous le verrez cela s’avère tout à fait suffisant. Grâce à la précision de son télémètre, le S4 n’a pas besoin de plus et ce capteur lui permet de longer les plaintes et meubles avec une précision inférieure à un centimètre.

En parlant de capteurs, il faut savoir que le Roborock S4 n’en comporte pas moins de douze au total, dont quatre dits « cliff sensors » qui lui permettent d’estimer sa garde au sol ou encore de ne pas chuter dans les escaliers, et sont tout logiquement situés sous l’appareil, sur la partie avant.


Vous remarquerez que Roborock a doté son S4 de sa toute nouvelle brosse latérale créée par DuPont, qui lui permet de déloger les saletés les plus tenaces et bénéficie d’une densité améliorée de 250% par rapport à celles du Roborock S50. Avec des rotations allant jusqu’à 1350 tr/min, elle rabat mieux que jamais les saletés vers la brosse flottante centrale qui a d’ailleurs été décalée de quelques centimètres vers l’avant par rapport au S6…

Une brosse centrale en V munie à la fois de lamelles plastiques et de lignes de poils, quasi identique à celle du S6 mais avec densité augmentée de 22%, ce qui visiblement permet au S4 de déloger avec encore plus d’efficacité les saletés des tapis.

Les roues, enfin, sont légèrement différentes des autres appareils de la gamme. Crantées, elles sont efficaces et bénéficient d’un bon débattement permettant au Roborock S4 de franchir des obstacles jusqu’à 1.8 cm. C’est un peu moins que sur le S6, c’est vrai, mais le robot est parfois paradoxalement plus à l’aise. Les ingénieurs de la marque ont visiblement travaillé ce point et le robot se sort seul de toutes les situations grâce à une puissance motrice améliorée. Il en résulte des bruits de roulement prononcés lorsque le S4 escalade les obstacles, mais on a rien sans rien !

 

 

Fiche technique du Roborock S6

Marque :
Roborock
Modèle :
S4
Batterie :
Lithium-Ion 5200 mAh
Aspiration :
2000 Pa
Dimension :
35 cm x 35.4 cm x 9.6 cm
Poids :
3.8 kg
Autonomie :
180 minutes (en mode silencieux)
Temps de charge :
moins de 6 heures
Télécommande :
application et contrôle vocal
Station de charge :
type dock
Accessoires :
filtres HEPA x2, brosses x1, bac à poussière x 1
Bac à poussière :
420 ml
Connectivité :
Wi-Fi IEEE802.11 b/g/n 2.4 GHz
Autres :
Outil de nettoyage x1 et guide d’utilisation

 

Roborock S4 : toujours aussi facile à installer et complet grâce à Xiaomi Home / Mi Home

Simplicité d’installation

Si des bruits de couloir laissent entendre que Roborock serait sur le point de reprendre son indépendance et de remettre ses robots uniquement sous sa propre application, le S4 s’installe et se contrôle comme son aîné via l’application Xiaomi Home, Mi Home pour les intimes, ou l’application Roborock. Vous avez le choix! Espérons que, quoi qu’il advienne, la simplicité soit toujours conservée… Si nous n’avons pas vécu le même phénomène de proposition instantanée du robot par l’application, l’installation du Roborock S4 se fait presque aussi vite.

Ouvrez l’application, appuyez sur le petit « + » en haut à droit, choisissez « appareils ménagers » puis « Roborock S4 ».

En moins d’une minute, l’appareil est ajouté, il ne vous reste plus qu’à lui choisir un petit nom, le partager avec votre tendre moitié ou Conchita si vous le souhaitez, et sélectionner une pièce (ou pas). C’est simple, rapide, diablement efficace.

Richesse de Xiaomi Home

 

Xiaomi Home est toujours aussi riche et les possibilités offertes pour contrôler le Roborock S4 sont presque aussi nombreuses que pour le S6. Oui, presque, car comme vous le verrez le S4 ne peut pas tout à fait faire autant que le S6

A l’ouverture, vous retrouvez une vignette avec un visuel du S4. Il vous suffit de l’ouvrir pour accéder à son écran de contrôle.

  • Trois zones s’affichent en haut : « zone de nettoyage » avec la surface nettoyée en m², une jauge dans « batterie restante » et la durée du dernier nettoyage dans « Temps de nettoyage ».
  • Au milieu, vous retrouvez une carte. Celle-ci ne sera enregistrée qu’après un premier nettoyage complet de votre logement. Laissez le robot faire, même si c’est un peu long, vous apprécierez par la suite d’avoir une carte complète.
  • En bas et à droite de la carte, un petit pictogramme vous permet de choisir la puissance d’aspiration délivrée par le Roborock S6 : silencieux, équilibré, turbo ou max.
  • En dessous de la carte se trouvent trois options : « pièce » qui vous permet d’envoyer le robot dans une pièce particulière, « tous » qui lance un nettoyage automatique et laisse libre le robot de faire comme bon lui semble, « zone » pour sélectionner le périmètre de votre choix.
  • En bas, enfin, deux gros boutons vous permettent d’envoyer le robot se recharger ou de lancer et mettre en pause le nettoyage.


En regard du pictogramme de puissance,
vous pouvez apercevoir un bouton « carte ». Celui-ci n’apparaîtra bien évidemment que lorsque le robot aura cartographié votre logement. Il s’agit d’une option particulièrement intéressante qui vous permettra de :

  • définir des zones interdites. Pratique si vous souhaitez absolument éviter que le robot se rende à certains endroits. Vous pouvez les matérialiser de deux façons : une zone close, ou de simples barrières virtuelles. Des possibilités que nous qualifierons d’essentielles sur un robot haut de gamme et qui sont donc bien présentes.
  • restaurer la carte. Cette option va vous permettre, comme son nom l’indique, de choisir une carte pour votre robot. Pratique si vous possédez plusieurs étages puisque vous pourrez cartographier chacun d’eux, ou si vous l’emmenez en vacances dans votre résidence secondaire par exemple. Il suffit de sélectionner la carte pour que le robot se mette à l’utiliser. Pensez bien à faire cette action une fois le robot placé dans son nouvel environnement, et si vous avez changé la station de charge d’emplacement, laissez lui une minute, le temps pour lui d’user de son Lidar et de se localiser. Comme avec le Roborock S6, nous avons été impressionné par la facilité avec laquelle le Roborock S4 analyse son environnement.

Malheureusement, contrairement au S6, nous ne retrouvons pas les fonctionnalités d’édition de la carte ni la possibilité de sélectionner à la volée les pièces sur Xiaomi Home. Cela ne signifie pas qu’elles ne pourront pas être apportées par la suite, d’autant que cette précieuse option est offerte par l’application Roborock.

Pour palier à l’absence de pièces, il vous suffit de sélectionner des zones. C’est légèrement plus long mais le résultat est peu ou prou le même, surtout pour un robot non laveur. Sinon, utilisez l’application Roborock !

En haut à droite, vous retrouvez les classiques trois petits points vous permettant d’accéder aux paramètres avancés du robot.

  • Dans « paramètres de l’aspirateur« , diverses options sont proposées telles que l’enregistrement des cartographie (en bêta apparemment), le réglage du fuseau horaire, le choix de la langue dans laquelle vous parlera le robot (le Français est disponible), le réglage du volume, le mode NDP pour « ne pas déranger », Auto où vous pourrez programmer des automations (nous y reviendrons), le programme d’entretien qui affiche le temps d’utilisation et la durée de vie restante des principaux organes du robot, le contrôle à distance qui vous permet de transformer votre smartphone en télécommande et de diriger le robot, et enfin une option permettant de localiser le robot s’il s’est perdu dans vos 450m² ou plus probablement si vous ne parvenez pas à le trouver car il s’est bloqué sous un lit, par exemple.
  • Le démarrage retardé vous permet de créer des automatisations simples avec des choix très complets : répétition (une seule fois / tous les jours / la semaine uniquement, les week-ends, etc.), la puissance d’aspiration à appliquer lors de la routine, et la zone à nettoyer.
  • L’historique des nettoyages vous offre la possibilité de voir ce que le robot a fait et quand, carte à l’appui avec les trajets effectués. Parfait si vous n’avez pas confiance en lui!
  • L’option « ALLER » vous permet d’envoyer votre robot a un endroit précis et d’y lancer un nettoyage localisé. Une fonctionnalité très appréciable.
  • Un manuel utilisateur vous permet de tout savoir de votre appareil et peut répondre à vos principales interrogations. Mais si vous avez bien lu ce test, vous ne devriez plus en avoir beaucoup. Vous pouvez aussi contacter le service client Roborock par ce biais.
  • Enfin, les paramètres généraux vous permettent de changer le nom de votre robot (ici, c’est Nestor), de partager l’appareil avec un autre compte Mi, de vérifier la disponibilité d’une mise à jour (elles vous seront généralement proposées, mais l’impatience est fréquente chez l’utilisateur), d’accéder à des informations sur le statut de connexion au réseau (nom du réseau Wi-Fi, intensité du signal, RSSI, Mode, adresse IP, adresse MAC)… Mais aussi d’ajouter un raccourci rapide de votre Roborock S4 sur l’écran d’accueil de votre appareil mobile. C’est malin car cela vous évitera d’aller fouiller dans l’application Xiaomi Home et d’accéder directement au robot.

Automatisations avec Mi Home

Comme pour les autres modèles de la marque, vous pouvez faire plein d’automatisations via l’application Mi Home. C’est vraiment un gros point fort de Roborock qui permet, par exemple de lancer le Roborock S4 à l’aide d’un interrupteur Aqara.

Prenons un exemple simple en utilisant un interrupteur ZigBee Aqara (12€ sur AliExpress) qui vous permettra de programmer des actions en fonction des appuis réalisés. Comme dans notre test du Roborock S6, nous avons placé un interrupteur Aqara à côté de notre porte d’entrée, ce qui nous permet de contrôler le robot en sortant de chez nous sans même avoir ouvrir l’application, ou encore de lui ordonner de rentrer à sa base lorsque nous rentrons, histoire d’avoir la paix !

Roborock S4 : un excellent rapport qualité / prix ?

Avec ce nouveau modèle d’entrée de haut de gamme, autrement dit un haut de gamme pas trop cher, Roborock a voulu offrir à tous – ou presque  – l’opportunité de bénéficier pour environ 400€ de prestations normalement réservées à des robots affichant des prix habituellement plus proches des 500€ voire plus. Si l’idée est excellente et forcément plus que séduisante, voyons si ce Roborock S4 tient son rang.

Une navigation toujours aussi efficace

C’est la grande force de la marque, l’ADN de Roborock : la navigation. Sur ce point, le Roborock S4 excelle à l’instar des autres modèles de la marque. Son télémètre laser, ou LDS, est une fois de plus redoutablement efficace, peut-être même plus que celui du S6 d’ailleurs. En effet, bien qu’équipé d’un seul capteur latéral, le S4 suit les murs avec une précision impressionnante. Si bien des marques évoquent le fameux centimètre, le Roborock S4 longe plaintes et meubles avec une précision qui frise la perfection. Les 10 mm annoncés sur la fiche technique n’ont rien de fantaisistes et, à cet exercice, c’est même le plus doué de notre sélection de robots aspirateurs !

Autre qualité des robots aspirateurs de l’entreprise chinoise également présente sur ce modèle : la vélocité. Comme le S6, le Roborock S4 est un des plus rapides de sa génération. C’est même assez impressionnant à voir en mode turbo, ses déplacements en Z sont précis et effectués dans la longueur avec une vitesse d’exécution qui force le respect.

Niveau applicatif, rien à redire, les cartes sont précises et vous pouvez très simplement créer des « no go lines » ou « no go zones », c’est-à-dire des barrières virtuelles et des zones interdites que le robot respectera au millimètre près. La fonctionnalité « ALLER » permet d’envoyer le robot à un endroit précis, et là aussi sa précision est fascinante. Enfin, nous apprécions la possibilité offerte, bien qu’un peu difficile d’accès et pas franchement évidente à trouver dans les menus, de contrôler le robot à l’aide d’une télécommande virtuelle sous forme de joystick ou de flèches de navigation. En l’absence de télécommande physique, c’est un plus.

[…] d’un point de vue général, le Roborock S4 excelle en matière de navigation […]Les Alexiens

Si, d’un point de vue général, le Roborock S4 excelle en matière de navigation, nous regrettons cependant que les pièces ne soient pas sélectionnables, nommables et modifiables via l’application Xiaomi Home. En effet, il s’agit d’une exclusivité de l’application maison Roborock (disponible pour Android), mais nous espérons bien la voir arriver sur Mi Home prochainement. Pour les fans de domotique Xiaomi qui, comme nous, sont bardés de capteurs Aqara, cela serait un plus. Surtout quand vous avez déjà un autre robot de la marque installé sur Mi Home !

Une excellente aspiration

S’agissant d’un aspirateur, la puissance d’aspiration est évidemment un critère plus qu’important, et le Roborock S4 ne déçoit pas non plus de ce point de vue. Comme ses aînés, le moteur du petit dernier né affiche 2000 Pa, ce qu’offrent la majeure partie des robots dans ce positionnement tarifaire. Mais ce chiffre ne se suffit à pas à lui-même, car il correspond uniquement à la puissance de dépression du moteur et non au débit d’air de la bouche d’aspiration.

La dépression, exprimée en Pascal, est créée par le moteur de l’aspirateur. Le débit d’air, qui peut différer avec une même puissance de dépression, s’exprime quant à lui en L/s ou dm3/s (CFM en unité anglo-saxonne) et correspond au volume d’air effectivement aspiré.

Ainsi, un même moteur de 2000 Pa ne fournit pas nécessairement le même résultat selon la conception du robot et le Roborock S4 aspire en réalité jusqu’à 8.9 L/s (litres par seconde, en mode Max) alors que le Roborock S6 se contente de « seulement » 7.1 L/s (en mode Max également, cela va de soi), là où un Deebot Ozmo 950 atteint jusqu’à 11.3 L/s avec 2000 Pa également.  Une différence non négligeable qui ne s’explique pas par la dépression créée par le moteur du robot, mais par l’optimisation de sa bouche d’aspiration et permet au Roborock S4 d’aspirer 25% d’air en plus. Déjetée à l’avant, au-delà des roues, elle est combinée à un nouveau réservoir plus petit qui explique probablement ce débit plus élevé. Au final, le Roborock S4 est donc pour l’instant le meilleur aspirateur de la marque en terme de débit d’air inspiré.

En pratique, presque tout y passe et le gain de puissance est visible dans le bac à poussière. En effet, comme un Ozmo 920, le nouvel opus de Roborock fabrique des blocs très compacts qui témoignent de cette efficacité. Il faudra d’ailleurs faire appel à sa brossette pour bien vider son bac et tout bien décoller du filtre HEPA. Cela peut paraître pénible, mais c’est la rançon de l’efficacité.

 

Une belle autonomie, sans trop de bruit

Comme ses prédécesseurs, le Roborock S4 offre une belle autonomie, s’offrant même le luxe de battre le S6 déjà très endurant. Capable d’évoluer jusqu’à 180 minutes en mode silencieux, il propose 150 minutes d’autonomie en mode équilibré, celui que vous serez probablement le plus amené à utiliser du fait de son excellent rapport efficacité / bruit. Il en résulte la capacité pour le robot d’effectuer jusqu’à 250 m² de nettoyage. En effet, le débit d’air diminue de moitié en mode silencieux, ce mode reste donc à privilégier lorsque la pièce n’est vraiment pas sale ou lorsque vous ne souhaitez pas trop de bruit.

[…] le Roborock S4 offre une belle autonomie, s’offrant même le luxe de battre le S6 déjà très endurant. Les Alexiens

Bruit qui, justement, est légèrement plus prononcé que sur le Roborock S6. Quelque part, c’est tout à fait logique puisque le S4 offre 20% de puissance en plus. Les valeurs restent cependant dans la moyenne du secteur, avec environ 59.6 dB (A) en mode silencieux, 62.5 dB (A) en mode équilibré, 68.5 dB (A) en mode turbo et 71.9 dB (A) en mode max. Pour rappel, le S6 varie quant à lui entre 56 et 71 dB (A) et le Deebot Ozmo 920 entre 53 et 70 dB (A).

Une compatibilité Alexa appréciable

Avant de conclure, sachez que le Roborock S4 est évidemment compatible avec Amazon Alexa. Vous pourrez donc bénéficier d’un contrôle vocal depuis vos appareils Amazon Echo. Et, contrairement à bien d’autres robots, vous pouvez l’inclure dans des routines et choisir son nom, tout ça grâce à l’application Xiaomi Home qui le fait passer pour un interrupteur et un appareil divers. C’est malin, non?

Pour ce faire, rien de plus simple :

  1. Activez la skill Roborock sur Amazon.fr,
  2. Associez ensuite votre compte Mi en saisissant vos identifiants,
  3. Lancez une détection des nouveaux appareils.

 

Alors, ce Roborock S4 est-il une bonne affaire ? Sans aucun doute, oui ! Si pour vous l’option de lavage à la serpillière n’est pas un critère, parce que vous avez conscience que tous les robots sont de toute façon encore limités de ce point de vue ou parce que vous possédez déjà un robot dédié à cette tâche, le Roborock S4 est un excellent choix et présente un rapport qualité / prix plus qu’intéressant. Plus performant qu’un S5, il bénéficie des nouvelles technologies déployées sur le S6 mais reste bien moins cher. Disponible à 415€ en exclusivité sur Amazon.fr, le Roborock S4 est un excellent robot doté d’une navigation millimétrée, d’une puissance d’aspiration digne des meilleurs robots du marché et d’une autonomie lui permettant de couvrir de grandes surfaces. Une fois de plus, Roborock ne déçoit pas et consolide sa position parmi les leaders du marché avec un modèle plus accessible.

Last updated on 20 novembre 2019 15 h 08 min

Roborock S4 - Aspirateur robot pour poils d'animaux et sols durs

env. 415€
8.6

Installation

9.0/10

Design

9.0/10

Fonctionnalités

7.5/10

Application

8.5/10

Qualité / Prix

9.0/10

Les plus

  • Design très réussi
  • Navigation sans faille
  • Robot rapide et puissant
  • Bon rapport qualité / prix
  • Compatible Amazon Alexa

Les moins

  • Pas de télécommande
  • Pas de pièces sur Xiaomi Home (mais l'app Roborock oui !)
  • Ne passe pas la serpillière
  • Un peu bruyant par rapport au S6
Tags
Afficher plus
Découvrir Amazon Prime

Alexien Modo

Fasciné par Alexa depuis le jour où je l'ai reçue en bêta test, je me suis peu à peu passionné pour le sujet, avant de me décider à aller plus loin en créant un site avec Jean-Christophe. Une activité qui me permet d'étancher ma soif de nouvelles technologies et de partager mes découvertes sur la plus sympathique des communautés : Les Alexiens.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer