[TEST] Interrupteur « switch » MEROSS MSS710: car il n’y a pas que Sonoff

Quand on parle d’interrupteurs connectés, et plus particulièrement de switch, nous pensons avant tout à Sonoff et à son célèbre Sonoff Basic. Cependant, il y a de nouveaux venus sur le marché avec la même gamme d’appareil et le Meross MSS710 en est un parfait exemple.

Si vous nous suivez et avez lu les autres tests et tuto, vous avez vu que la marque Meross est une très bonne surprise au niveau des prises. Nous allons donc voir si la qualité de son switch est la même.

MEROSS MSS710: un bien joli boitier

Le switch Meross est livré dans un emballage assez sommaire mais suffisamment solide reprenant d’un côté le visuel du produit et de l’autre un QR code pour télécharger l’application Meross … Dans le carton, nous trouvons un sachet de vis et un guide d’installation rapide en anglais reprenant la signification des LED et un Q&A, donc assez basique.

Comme Meross nous y a habitué avec ses prises, ils travaillent le design pour faire des appareils jolis et fonctionnels. Et c’est encore le cas avec ce switch tout en rondeurs. Il se démarque également par la qualité des finitions avec un plastique assez épais et de qualité. Il pèse 18 g et a des dimensions légèrement plus importantes que son concurrents (9,6 x 4,7 x 2,4 cm. Soit environ 0,5 cm de plus pour chaque dimension). Attention donc à bien mesurer l’endroit où vous souhaitez le mettre. L’interrupteur a une LED donnant son statut de connexion ainsi qu’un interrupteur physique qui va vous servir en cas de panne Wi-Fi par exemple. Aucun défaut de fabrication constaté sur l’interrupteur testé. Nous sommes vraiment sur du qualitatif.

Concernant ses caractéristiques, nous sommes dans la moyenne des switches du marché : 90 – 250 V, 50/60 Hz et 10 A en input, et idem en output. Pour le Wi-Fi, pas de surprise, réseau en 2.4 GHz uniquement, IEEE802.11b/g/n.

Mais comment l’utiliser ? Ce switch, vu son design, peut être mis à la place de l’interrupteur principal d’une lampe à pied par exemple ou encore dans un plafonnier. Cela a été mon choix. C’est en effet, une solution économique pour ne pas avoir à mettre 3 GU10 connectées. Il s’installe de la même façon que le Sonoff basic : il s’insère avant l’élément à contrôler. Il faut brancher les fils « in » venant de la source électrique (interrupteur ou prise) et raccorder les fils « out » du côté de ce que l’on veut allumer. Si vous décidez de le mettre dans un plafonnier (sa petite taille le permet), il faut mettre en IN les 2 fils d’arrivée (N et L) et rajouter deux bouts de fils pour le brancher au plafonnier via le OUT.

MEROSS MSS710FR: une installation où on vous tient la main

Comme annoncé dans nos autres tests, Meross a décidé de développer sa propre application. Elle est très bien faite et nous surprend à chaque installation ! Comment ça ? Et bien regardez ces screenshots : vous avez déjà vu un protocole d’installation aussi complet et claire ? Nous non ! On leur fera grâce des traductions hasardeuses…

Alors, ce n’est pas précis tout ça ? Même pas besoin de faire un tuto. Si malgré tout vous voulez plus de détails pour la connexion qu Wi-Fi et l’appariement, nous avons un tuto Meross pour vous. Et comme pour la prise, l’application va aussi vous permettre de configurer des routines très facilement vous permettant d’allumer / éteindre la prise à telle heure (jour, semaine… répétable) ou à un instant très spécifique (lever du soleil, coucher…) et / ou de l’éteindre après une certaine durée d’utilisation. Les scènes, elles, vont vous permettre d’appliquer une action que vous avez déterminé quand vous appuyer sur son icone (lui aussi personnalisable). En revanche, contrairement à la prise Meross, le switch n’a pas de suivi de consommation. Sûrement à cause de sa petite taille.

Le gros point fort de l’appli et du switch ? la stabilité de l’application via Alexa. Alors que eWelink est parfois, voire souvent, catastrophique avec des temps de latences énormes, là, nous sommes sur des prises en compte de la commande vocale via Alexa quasi immédiates. A noter que vous avez aussi la possibilité d’éteindre la LED ! En revanche, alors qu’une mise à jour du Sonoff lui permet, en cas de fermeture du circuit via un interrupteur mural, de choisir le statu du switch lors de la remise sous tension, là, ce n’est pas le cas… Si vous éteignez votre interrupteur mural alors que le Meross est allumé, il se rallumera quand vous remettrez en tension. Et inversement, il pourra rester éteint s’il l’était. Le risque est alors de ne plus connaitre son statu et d’avoir du mal à s’y retrouver pour le remettre en fonctionnement. Mais nous sommes sur du software, donc tout à fait modifiable de la part de Meross.

Ce switch Meross est une encore une jolie surprise de la part de cette marque. Il est de qualité et très réactif contrairement à son illustre concurrent. Il nous a vraiment charmé.

Smart Switch MEROSS MSS710

9.99€
8

Installation

8.0/10

Design

7.0/10

Fonctionnalité

7.0/10

Application

9.0/10

Qualité/Prix

9.0/10

Les plus

  • Application très performante
  • Excellent rapport qualité / prix
  • Très polyvalent
  • Pas besoin de modifier votre installation en passant des fils de neutre
  • Simple à utiliser et mettre en oeuvre

Les moins

  • L’installation est assez simple mais un peu longue en termes de temps d’attente
  • Il n’est pas possible de choisir le statu du switch si il est mis hors tension
Partager :

Auteur de l’article : Jean-Christophe

2 commentaires sur “[TEST] Interrupteur « switch » MEROSS MSS710: car il n’y a pas que Sonoff

    Jacques

    (29 septembre 2018 - 11 h 31 min)

    Je voudrais savoir si après l’avoir connecté ,le voyant reste allumé, car sur le sonoff, il y a en permanence une lumière verte.
    Cdlt

      Rédaction

      (1 octobre 2018 - 1 h 54 min)

      Oui, vous pouvez l’éteindre via l’app, il me semble que nous en avons parlé dans le test. 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *