Le Lab'

[TEST] interrupteur connecté pour volets roulants LoraTap SS001KS : l’interrupteur qui renait de ses cendres

Vous vous souvenez peut-être du test de l’interrupteur LoraTap qui avait fait feu de tout bois en cramant lors du test. Cet article n’est plus disponible sur Amazon. La marque nous avait informé de la mise au point d’un nouveau produit pour le remplacer. C’est chose faite avec une nouvelle version de leur interrupteur connecté pour volets roulants.

En vente depuis peu au prix de 19,99€ hors promotion, il est le moins cher des interrupteurs que nous avons testés, et l’un des plus abordables d’une manière générale. Mais qu’en est-il ? La mise à niveau a-t-elle été efficace ? LoraTap pourra-t-il faire oublier son précédent produit ? La société spécialisée dans les produits sans fil se targue de ne mettre sur le marché que des produits qualitatifs. Ce nouveau modèle de LoraTap est un modèle EU, Norme CE et FCC (US). Ses caractéristiques sont sensiblement, voir totalement, les mêmes que tous les autres interrupteurs connectés : modes de fermeture/ouverture/ pause, fonctionne avec Smart life, tactile… le visuel est lui aussi quasi identique. Mais Le fabricant nous a expliqué les modifications faites et le pourquoi. Suspens, suspens…

LoraTap SS001KS: épuré et design… comme les autres

L’interrupteur est livré dans un carton marron, petit et avec un autocollant reprenant le visuel et les caractéristiques du produits. La mise en avant d’Amazon Echo est visible. Cependant, comme pour l’ancien modèle, un FR a été ajouté au stylo à bille. On se rend assez vite compte que le packaging est quasiment identique, donc la base est la même.

Que trouvons nous dedans ? Eh bien LoraTap a gardé l’ancienne recette, et pour le coup, c’est une bonne idée : l’interrupteur, quatre vis en deux jeux différents, un petit tournevis, un wago 3 entrées, un bout de fil bleu. Il y a également une note pour le contact du service client, une carte cadeau gratuite (après notation du produit sur Amazon), une notice de montage multilingue et un guide d’installation rapide en Français (d’où le FR au crayon renvoyant vers la langue des notices).

Plusieurs bonnes surprises :

– Le guide est vraiment très complet et en bon Français. Rien à redire dessus, il explique le branchement, l’appairage avec Smart Life…

– Le petit tournevis, même si de qualité basique est un petit geste sympa,

Cependant, le Wago et le fil nous permettent de confirmer dès le début que le mode de branchement est donc le même que pour l’ancien modèle… Hmm hmm… Et effectivement, niveau design, aucun changement apparent. Nous sommes toujours sur un beau produit mais quasiment identique aux autres interrupteurs connectés.

La façade est en verre trempé de 4 mm avec un fond blanc, trois zones de pression. C’est épuré, c’est sobre, c’est joli mais ça ne se démarque pas des concurrents : pas d’identification, aucune mise en valeur. Les trois boutons sont ouverture / pause / fermeture des rideaux. Les dimensions sont assez standard pour la façade (8,6 cm de côté) et une profondeur de 2,5 cm pour le système de repiquage. Une fois mis en place et bien collé au mur, comptez un petit centimètre d’épaisseur. Donc identique aux autres et à l’ancien. Il est donc clair que ce nouvel interrupteur est fait sur le même moule que l’ancien. Cela se voit également sur le bornier.

Aucun changement, vraiment ? Et non, ce n’est pas tout à fait vrai. En effet, LoraTap nous a expliqué que la première modification apportée sur l’interrupteur concerne justement ce plot de repiquage. Le précédent modèle avait un gros problème de sécurité : le plot pour le neutre était totalement ouvert et si on enfonçait trop loin le fil fourni, ce dernier pouvait toucher le fil de phase et faire un cours circuit. C’est exactement le problème que nous avions rencontré, et qui confirme donc notre conclusion d’alors. Le fabricant a obturé la fin du plot de repiquage du neutre et il n’est ainsi plus possible de faire se toucher le neutre et la phase. Bon point !

Le bloc de repiquage est de taille tout à fait standard et s’adapte sans aucun problème aux boites d’encastrement placo du marché français. Un petit plus, une fois la façade enlevée, il n’y a non pas deux trous sur les côtés de la face interne mais 4 trous permettant de le visser dans la boite d’encastrement sans aucun problème sur tous type de boite et dans n’importe quel sens.

Au niveau des caractéristiques techniques, du basique : il fonctionne sur du 100-240V en 50/60 Hz, donc aucun problème. Puissance nominale de 600 W, 100-250 V, 50/60 Hz. Au niveau connexion Wi-Fi en 2.4 GHz uniquement. Donc sur le principe, il est adapté à la majorité des installations et des volets avec 4 fils : neutre, terre et deux retours de phases.

LoraTap SS001KS : une installation particulière

Concernant l’installation, le schéma est relativement simple et identique à ce que nous avons pour les autres interrupteurs mais avec les spécificités de LoraTap. Le plus embêtant reste l’emplacement pour venir mettre les neutres… Comme vous pouvez le voir, le plot des neutres est encore très encastré dans le bornier alors que les phases et les retours sont à environ 0,5 cm. Là, nous sommes sur une profondeur de plus de 1 cm pour venir mettre les neutres… et il n’est possible, de fait, de ne mettre qu’un seul fil et non deux comme cela se fait chez les concurrents. Cependant, cette fois, le guide de montage a été revu et met bien en avant cette spécificité et l’utilisation d’un Wago.

Mais pourquoi ce choix ? L’utilisation du Wago, ou d’un domino, et du morceau de fil sont donc obligatoires. Cela peut poser un réel problème si vous êtes manquez de place derrière de bornier une fois le tout remonté. Nous vous conseillons donc de mettre le fil sur un domino unique (rattachant les deux phases) qui sera plus étroit. S’il est déjà en place, c’est d’autant mieux et il y a des chances que vous ne soyez pas embêté. Mais si on peut éviter l’ajout de fil, de domino ou de Wago, c’est bien mieux. Moins de risque de mini arc dû à des éléments plus ou moins bien serrées ou insérées. Cependant, le montage s’est fait sans aucun problème, le fil du neutre s’enfonce jusqu’à la butée et ne va pas plus loin. C’est bien plus sécurisant.

Concernant l’installation, nous vous renvoyons vers notre tutoriel d’installation pour volets roulants, mais sachez que cela se fait assez facilement une fois que vous avez trouvé l’arrivée de câbles de votre volet roulant et l’arrivée de vos propres fils. Un neutre est nécessaire mais si avez des volets roulants, c’est généralement le cas.

Au début de l’article, nous vous annoncions que nous ne sommes pas sur des boutons tactiles. En enlevant la façade en verre, le mécanisme dévoile ses secrets : trois petits ressorts vont faire contact pour enclencher le mécanisme. En appuyant sur la façade, on va venir appuyer sur les ressorts et donc activer la remontée ou la descente du volet. Et nous arrivons au second changement apporté sur cette nouvelle version : les ressort du précédent modèle étaient un peu longs et cela peut aussi expliquer les problèmes que rencontrent des utilisateurs avec ce type de système. Si la façade n’est pas bien mise (trop ou pas assez enfoncée par exemple), il peut y avoir un contact permanent ou aléatoire avec l’un des ressorts et donc faire ouvrir ou fermer le volet de façon impromptue. Pour palier à cela, LoraTap a un peu raccourci ses ressorts afin d’éviter ce type de problèmes.

Vous noterez que cette fois, pas d’étincelle, pas de plomb qui saute… l’installation s’est très bien passée, en une quinzaine de minutes, appairage compris. Les modifications apportées par LoraTap sont très bien venues et sécurisantes. De plus, l’un des points forts de cet interrupteur est le fait qu’il n’y a pas de rétroéclairage en permanence (c’est le seul avec le Zemismart à faire cela). C’est très appréciable s’il est installé dans une chambre.

LoraTap SS001KS: Smart Life, la valeur sûre

Skill Smart Life pour Amazon Alexa
La skill Smart Life

LoraTap a décidé de permettre le pilotage de son interrupteur via l’application Smart Life et c’est un choix judicieux. Pas de difficulté pour l’installer car cela se fait comme une prise. Attention, car quand il est juste mis en tension, notre interrupteur ne clignote pas. Il est nécessaire de venir appuyer sur le « bouton » pause (celui du milieu) pendant 5 secondes environ pour la faire passer en mode appariement. En cas de nécessité, il est aussi possible de le refaire pour faire redécouvrir votre interrupteur. N’oubliez pas d’activer la Skill Alexa pour pourvoir l’utiliser avec Alexa.

 

Comme pour tous les interrupteurs pour volets connectés, il faut le faire découvrir comme un interrupteur mural standard et non un interrupteur à rideaux (sous Zigbee seulement sur Smart Life), et de cela découle des subtilités :

  • En natif, pour ouvrir ou fermer le volet, il faut dire allumer ou éteindre. Pas très pratique hein ? Il va donc falloir créer des routines sous Alexa pour utiliser un vocabulaire plus intuitif (voir le tuto pour les routines).
  • A l’heure actuelle, il n’est pas possible, sous Alexa, de contrôler la fonction « pause » en cours de descente ou de montée (le bouton du milieu). Il faudra pour cela passer par un scénario sous Smart life et le mettre ensuite dans une routine sous Alexa (cf. tuto).

Libre à vous ensuite de créer les routines et les scénarios que vous souhaitez pour piloter vos volets à la voix. Il est même possible de créer un scénario pour que les volets se ferment à l’heure du coucher du soleil ou qu’ils s’ouvrent à l’heure de son lever, sans aucune intervention de votre part.

En conclusion, cette nouvelle version de l’interrupteur de LoraTap semble plus qualitative de la précédente mouture et surtout bien plus sécurisée.

Le fabricant a un gros point fort : il est conscient de ses faiblesses et a su remettre à niveau son produit. Cependant, qu’est-ce qui le différencie des autres interrupteurs sur le marché ? Le visuel est le même, le mode de fonctionnement aussi ainsi que les caractéristiques. Il est toujours gênant de devoir mettre un Wago ou un domino en plus si vous manquez de place dans le trou d’encastrement (sans compter l’aspect sécurité avec le fait de mettre des fils et des dominos en plus) mais il a l’avantage de ne pas avoir de rétroéclairage et d’être relativement abordable.

C’est pour finir un produit qui tient ses promesses et d’un bon rapport qualité/prix.

LoraTap Interrupteur Volet Roulant Connecté

19.99€
7.8

Installation

7.0/10

Design

8.0/10

Fonctionnalités

9.0/10

Application

7.0/10

Qualité / Pris

8.0/10

Les plus

  • Les petits plus dans le pack : visserie et outils
  • L’absence de lumière permanente
  • Très bonne amélioration de cette nouvelle référence : sécurité (modification des plots) et utilisation (raccourcissements des ressorts)
  • Le prix

Les moins

  • Smart Life et Alexa un peu limité pour ce type d’appareil, sans bidouille
  • Plot neutre trop profond rendant l’utilisation obligatoire d’un wago : problème possible d’encastrement et de sécurité

Tags
Afficher plus
Découvrir Amazon Prime

Jean-Christophe

Ai-je choisi Alexa ou m'a-t-elle choisi ? Disons qu’en tant que bêta testeur, c’est un peu le deux ! Et je ne regrette pas d’avoir rencontré notre assistante préférée ni cette aventure entreprise avec Alexien Modo. Technophile, autodidacte et aimant la vulgarisation, je cherche à rendre facile d’accès notre passion commune !

Articles similaires

2 commentaires

  1. Merci pour vos tutos sur les interrupteurs de volet roulants
    Vous ne parlez que d’Alexa
    Qu’en est t’il de la compatibilité HOME KIT ?

    1. Comme vous l’avez remarqué, nous ne nous intéressons qu’à Alexa… Pour HomeKit, la compatibilité est quasi systématiquement indiquée, un peu normal vu ce que ça coûte aux entreprises de l’être… 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer