Interrupteurs ConnectésLe Lab'

[TEST] interrupteur connecté pour volets roulants LoraTap : l’interrupteur qui fait des étincelles !

Dans la lignée de nos tests sur les interrupteurs connectés dont vous êtes friands, les Alexiens vous ont trouvé un interrupteur qui pète le feu, le LoraTap. Pourquoi ce choix ? Car c’est un produit assez souvent en promotion sur Amazon et nous avons voulut le tester. S’il est possible d’avoir un produit de qualité pour moins de 18€ en promo, on fonce !

Le modèle unique de LoraTap est un modèle FR (semble-t-il), normes CE et FCC (US). En théorie, il semble très proche des interrupteurs Teekar, qui sont de bons produits : modes de fermeture/ouverture/ pause, fonctionne avec Smart Life, tactile et quasi son frère jumeaux au niveau visuel… Voyons ensemble si c’est vraiment le cas.

LoraTap : épuré et design… déjà vu

L’interrupteur est livré dans un carton faisant penser à du fait main : il est marron, il est petit, il est moche, les autocollants ne sont pas vraiment bien collés et… il est gribouillé au stylo à bille : FR a été ajouté et un item a été effacé de façon manuelle. Bon… On part avec un sérieux doute, mais nous avons déjà vu des emballages assez basiques avec de bons produits. Cela dit, en tant que consommateur, on a un doute sur la qualité. Mais ne nous laissons pas influencer…

Que trouvons nous dedans ? L’interrupteur, quatre vis, un petit tournevis, un Wago 3 entrées, un bout de fil bleu et un guide d’installation rapide en Français.

Plusieurs bonnes surprises :

  • Le guide est vraiment très complet et en bon français. Rien à redire dessus, il explique le branchement, l’appairage avec Smart Life…
  • Le petit tournevis, même si de qualité basique est un petit geste sympa,
  • Le Wago et le fils, ça peut toujours aider. Mais on ne peut s’empêcher de penser : pourquoi en mettre ?

Niveau design, nous sommes sur un beau produit mais quasiment identique aux autres interrupteurs connectés. La façade de l’interrupteur est en verre trempé de 4 mm avec un fond blanc, trois zones de pression. C’est épuré, c’est sobre, c’est joli mais ça fait vraiment marque blanche : aucune identification, aucune mise en valeur. Les trois boutons sont ouverture / pause / fermeture des rideaux. Les dimensions sont assez standard pour la façade (8,6 cm de côté) et une profondeur de 2,5 cm pour le système de repiquage. Une fois mis en place et bien collé au mur, comptez un petit centimètre d’épaisseur. Donc identique aux autres.

 

Le bloc de repiquage des fils est de taille tout à fait standard et s’adapte sans aucun problème aux boites d’encastrement placo du marché français. Un petit plus, une fois la façade enlevée, il n’y a non pas deux trous sur les côtés de la face interne, mais 4 trous permettant de le visser dans la boite d’encastrement sans aucun problème sur tous type de boite et dans n’importe quel sens.

Au niveau des caractéristiques techniques, du basique : il fonctionne sur du 100-240V en 50/60 Hz, donc aucun problème. Puissance nominale de 600 W, 10 A, puissance maximale de 2400W et une consommation électrique en veille de 0,5W. Au niveau connexion Wi-Fi en 2.4 GHz uniquement, IEEE802.11b/g/n. Donc sur le principe, il est adapté à la majorité des installations.

 

LoraTap : Une installation qui fait feu de tout bois

Concernant l’installation, le schéma est relativement simple et identique à ce que nous avons pour les autres interrupteurs, à peu de choses prêt. Mais nous voyons quelques détails assez embêtants dès le début… On ne reviendra pas sur le système de ressors qui peut à terme générer des impulsions aléatoires et ouvrir et fermer les volets sans demandes particulières. Le plus embêtant reste l’emplacement pour venir mettre les neutres…

Comme vous pouvez le voir, il n’est pas à la même distance que pour les phases et les retours qui sont à environ 0,5 cm. Là, nous sommes sur une profondeur de plus de 1 cm pour venir mettre les neutres. Il n’est possible, de fait, de ne mettre qu’un seul fil et non deux contrairement à la notice… Donc tout de suite, on comprend mieux le pourquoi du Wago et du morceau de fil. Mais l’autre point est que ce fil est justement dénudé sur plus d’1 centimètre et relativement souple… Autre fait, une fois le capot retiré, le système électronique parait beaucoup plus sommaire que ce que nous trouvons sur des marques déjà testées. Ainsi, même si la façade semble identique à d’autres marques, le système de branchement, l’électronique embarqué et autres sont différents… et n’inspire pas vraiment confiance.

Soit… Nous allons donc utiliser le Wago et le fil car ils doivent servir à cela, mais la notice n’en parle pas. Premier problème, où placer ce Wago qui est assez volumineux et qui va venir prendre de la place dans le bloc ? Nous repenserons à cela plus tard… Ou pas. Mais faisons les branchements. C’est bien car les couleurs sont notées sur le bloc de connexion. Tous les fils se mettent bien, hormis le neutre, très malléable et il est quasiment impossible de savoir s’il est trop ou pas assez enfoncé… Après fixation, ça tient, donc il doit l’être assez.

Une fois cela fait, il est nécessaire de remettre le courant et de tester… et là, pas de lueur sur l’interrupteur. Soit… Peut-être n’y en a-t-il pas ? Faisons un test en essayant d’appuyer sur le ressort pour monter le volet et… BAAAM ! Un bruit d’explosion, une gerbe de feu et les plombs qui sautent… Vous pouvez voir le résultat sur les photos dessous… Mais que s’est-il passé ?

Plusieurs possibilités, mais le principal problème vient du système de connexion du neutre. Il est absolument anormal de ne pas avoir un accès quasi direct à la visserie en insérant les fils. A partir de là, il est nécessaire d’utiliser un fil (fourni dans ce cas) et de visser au petit bonheur la chance.

S’il n’est pas assez inséré, il va pouvoir bouger et faire des arcs électriques et potentiellement des courts-circuits et des étincelles, d’où un risque.
S’il est trop enfoncé, il va pouvoir potentiellement venir toucher les circuits et autres soudures, faire un court-circuit et donc étincelles, destruction de certains éléments et les conséquences qui vont avec.
Si vous regardez bien, contrairement aux autres montages, les arrivées neutre et phase sont côté à côte alors qu’en général, elles sont le plus éloignées possible. Il n’est pas impossible qu’en enfonçant trop le fils de neutre, il vienne toucher la phase et … badaboum.

L’autre possibilité est la nature du fil fourni : trop souple et ainsi potentiellement incapable de supporter l’intensité arrivant et repartant des fils de neutre, et en particulier celui du circuit. A cela s’ajoute un dénudage trop important (on ne dépasse pas les 5 mm). Il est aussi possible d’être sur un mélange de deux problèmes… Mais en regardant la photo du morceau de fil fourni, il est clair que le problème vient de cette zone. Il est aussi possible qu’il soit défectueux, tout simplement, mais en regardant sur le net, ce n’est pas un cas isolé.

Autant vous dire que le test s’est arrêté ici. Mais attendez, on vous entend d’ici ! « Oui, vous avez testé un produit pas cher et qui n’est pas NF ! Et si ça se trouve, c’est du faux CE !! Il faut faire attention, c’est bien fait !!! ».

Alors soyons clair, la plupart des personnes énonçant ces banalités ne connaissent pas ce que sont les normes NF ni CE, achètent sans regarder, et seraient surprises de faire le tour de leur installation et de constater ce qui n’est pas NF… Premier point toujours important à rappeler.

Autre chose, le but des tests des Alexiens est de se mettre à la place du consommateur de tous les jours, achetant en ligne, n’ayant pas de connaissances précises en termes techniques et installant les produits comme cela est stipulé dans les notices. Il aurait été possible de mettre un câble plus rigide, moins dénudé, mais qui l’aurait fait dans la réalité ? Nous testons donc comme le prévois le fabriquant en utilisant ce qui est fourni, pour être représentatif du bricoleur lambda.

Que nous apprend ce test :

    • Prenez des précautions : couper le circuit électrique, ne remontez pas ce que vous venez d’installer sans le tester avant (imaginez si ce problème arrive une fois tout remis en place, dans le mur),
    • On ne dénude les fils de façon inconsidérée et on utilise des fils de qualité,
    • Si un matériel vous parait trop peu qualitatif, ne prenez pas de risque,
    • Sachez que la plupart des produits connectés sont fabriqués en Chine, même si vendus par des entreprises françaises, donc ne vilipendez pas l’origine. Ce qui va faire la différence sont la qualité des matériaux, le suivi des usines, le sérieux du donneur d’ordre… Et la qualité se voit. Ne prenez pas forcément le premier prix mais prendre le plus cher n’a parfois que peu d’intérêts.

Au final, cet interrupteur connecté pour volets roulants est un produit que nous pouvons qualifier de dangereux. Problème lors du montage ? Il a été suivi à la lettre avec le matériel fourni. Problème avec les matériaux ? Ce sont ceux fournis qui ont été utilisés. Un vice de fabrication ? Même si c’est le cas, cela n’est pas acceptable. La note est de 0/10. Contacté au préalable par les Alexiens, LoraTap avait annoncé travailler sur une nouvelle génération et n’avait pas voulu faire un partenariat avec nous pour tester celui-ci… Étrange…

LoraTap

24,99 €
0

Installation

0.0/10

Design

0.0/10

Fonctionnalité

0.0/10

Application

0.0/10

Qualité/Prix

0.0/10

Les plus

  • Aucun vu les problèmes

Les moins

  • DANGEREUX

Tags
Afficher plus
Découvrir Amazon Prime

Jean-Christophe

Ai-je choisi Alexa ou m'a-t-elle choisi ? Disons qu’en tant que bêta testeur, c’est un peu le deux ! Et je ne regrette pas d’avoir rencontré notre assistante préférée ni cette aventure entreprise avec Alexien Modo. Technophile, autodidacte et aimant la vulgarisation, je cherche à rendre facile d’accès notre passion commune !

Articles similaires

2 commentaires

  1. Pour avoir monter 3 de ces interrupteurs le week-end dernier je confirme que l’installation est un peu délicate à cause du bornier neutre profond et trou de vis un peu juste. Ceci-dit en terme de qualité, on trouve pourtant en France des produits de plus basse qualité dans des magasins de bricolages dont je ne citerai pas le nom!
    L’emballage est light mais propre. Personnellement je suis contre le sur-emballage et cela me va.
    La notice est simple, en français et les matériaux sont de bonne facture et bien usinés (j’ai peut être eu de la chance, soit!).
    Je fais toujours très attention aux montages électriques et j’ai vérifié le contact des borniers avec un multimètre (indispensable).
    J’ai utilisé les straps fournis bien qu’effectivement de faible diamètre. Par contre j’ai utilisé un domino de qualité pour fixer le neutre partant vers le volet (lui de diamètre supérieur).
    L’appairage s’est fait sans problème et l’application Smart Home est simple, intuitive et fonctionne bien avec Google Home et Alexa.
    Les seuls petits défauts seraient l’utilisation des mots « allumer » et « Eteindre » à la place de « Ouvrir » et « Fermer », et effectivement la surface resistive des boutons un peu cheap (j’ai eu une fermeture inopinée due à un chat!).
    Mais pour le prix je suis plutôt content de mon achat. J’attend toutefois de voir à l’usage sur quelques mois avant de mettre une note !
    Une dernière chose : sur votre photo de montage on voit que vous avez inversé la phase (rouge) et la sortie L1…. d’ou le feu d’artifice 🙂

    1. Merci de ce retour. Comme dit dans l’article, le test a été réalisé avec le matériel fourni par le fabricant et en suivant les instructions de la notice. Effectivement, l’origine ou le prix du produit n’est pas à mettre en cause. Il y a du très mauvais en GMS française comme tu le dis. Cependant, pour en avoir testé un certain nombre, ce n’est pas ce qui se fait de mieux. Et ce n’est pas mon premier branchement non plus, donc l’inversion de la phase avec un retour de phase, non. D’ailleurs, il n’y a pas de fil rouge sur mon moteur. Tu dois voir un marron (que tu as du prendre pour le rouge), un brun et un bleu. Marron et brun sont mes retours et le bleu le neutre. Le noir que tu vois est ma phrase. Ils ont été testés eux aussi, ce n’est pas la première fois que je touche à l’électricité. D’ailleurs, j’ai repris le même branchement pour installer un autre interrupteur juste après… qui lui n’a pas grillé. D’où à mon avis soit un défectueux, soit le fait d’avoir trop insérer le fils de neutre dans le plot qui n’est absolument pas accessible. Un peu trop de choses « limites » sur cet interrupteur. Il y a en a dans le même ordre de prix qui sont très bons mais là encore, on ne peut pas être à l’abris d’un défaut. Par contre, vilipender le made in China n’est pas le but de cet article car il y a de très bons produits.

      Tiens-nous au courant de la durée dans le temps de tes interrupteurs car ils semblent parfois mal vieillir. Je pense que cela vient du système à ressorts. Mais là encore, cela ne concerne que quelque produits…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer