Test Amazon eero Pro 6 : Le plus puissant des Wi-Fi Mesh de la gamme

Notre avis complet sur Amazon eero pro 6

Amazon eero Pro 6

Découvrez le système Wi-Fi 6 maillé tribande Amazon eero Pro 6 avec hub connecté Zigbee intégré | 1 pièce

Prix au : 19 mai 2022 6 h 51 min

Avec le développement de la domotique, les réseaux maillés ont le vent en poupe. Un coup de pouce à un Wi-Fi poussif est toujours appréciable. Et quand ce coup de boost se compte en gigabits, c’est plutôt sympa. C’est que propose Amazon avec son dernier kit Wi-Fi Mesh, le eero Pro 6.

Successeurs des eero 6, le eero Pro 6 est une version sous taurine de ce dernier mais a quand même beaucoup en commun : réseau maillé en Wi-Fi 6 tri-bande avec un Hub ZigBee intégré, proposant un débit jusqu’à 1 Gb/s, 2 ports Ethernet par module et … communiquant avec Alexa ! Est-ce que son prix élevé est justifié ?

eero Pro 6 : unboxing du kit Wi-Fi Mesh d’Amazon

Déballage

eero Pro 6 est proposé soit à l’unité soit en pack de 3. Vous pouvez bien entendu en mettre autant que vous voulez pour couvrir votre logement. Le prix varie en conséquence entre 240 et 639 €.

Le pack de 3, testé ici, est emballé dans un carton assez imposant (50,8 x 12,5 x 18,5 cm). Comme pour ses prédécesseurs, il est en impression glacée bleu foncé et turquoise. Sur le dessus, car il s’ouvre comme un écrin, en plus des visuels des modules, vous trouverez les caractéristiques principales : Wi-Fi 6, 560 m² de couverture, Hub, vitesse jusqu’à un 1 Gb/s… Le « Works with Alexa » est caché sur le côté, étrangement, alors que le dessous liste le contenu du pack et ce qu’il vous faut en plus (un FAI, un modem, un smartphone et un réseau Wi-Fi). Le dessous vous présente les avantages du système comme le hub ZigBee, la configuration simple, la couverture réseau… Bref, on y reviendra.

Une fois ouvert, vous trouverez, bien posés sur un support en plastique, vos 3 modules. Les câbles de raccord au secteur (avec les adaptateurs secteur sans terre de 27 W) sont sous chacun des modules. Ces câbles d’alimentation se connectent via une fiche de type USB-C. Un câble RJ45 est fourni, mais un seul… Ce qui est dommage vu le prix de vente. Vous avez également un guide d’installation sans grand intérêt.

Les eero Pro 6 sont assez réussis niveau design. Ce sont des carrés aplatis et arrondis dans les angles. Par rapport à la version standard, ils sont bien plus gros avec leur 14,2 x 13,8 x 4,8 cm et leur poids unitaire de près de 680 grammes ! En plastique de type ABS, ils sont très sobres. Vous n’avez que le logo eero argenté sur le dessous et une LED, visible seulement quand ils sont allumés.

Si on les compare au eero 6, la différence de taille est flagrante : ils sont bien plus larges et longs, mais moins épais. Ils sont donc plus volumineux avec 940 cm3 pièce (au lieu de 586), soit 0,723 g/cm3 soit la même masse volumique que le bois de chêne. Tout ça pour dire qu’il peut trouver sa place dans tous les intérieurs car le chêne, ça passe bien partout.

La nouveauté sur la version Pro, c’est que chaque module peut à la fois être utilisé comme routeur ou comme module satellite. En effet, ils ont tous 2 ports Ethernet, en plus de fiche USB-C. Ainsi, pour le module routeur, l’un des ports servira à le relier à votre Box Internet et le second à faire venir y brancher un appareil ayant besoin de ce type de connectique comme un Hub Philips Hue, une passerelle ZigBee Tuya

Et les autres, situés à des endroits stratégiques de votre logement, pourront accepter une connexion filaire avec une TV, une console de jeu… Bien plus rapide et stable que le Wi-Fi.

Cette modification est vraiment un gros point fort sur cette version. C’est un effet une caractéristique de base que l’on était déjà en droit d’attendre avec les versions antérieures. Un réseau Wi-Fi Mesh sert effectivement à étendre votre réseau Wi-Fi, mais ce dernier a aussi des limites dont il faut s’affranchir avec de l’Ethernet. C’est enfin chose faite.

 

Regardons ce que ce eero Pro 6 a dans le ventre.

Caractéristiques techniques

  • Nom de la marque : eero
  • Modèle : eero Pro 6
  • Dimensions en mm : 14,2 x 13,8 x 4,8 cm pour 680 g
  • Protocole embarqué : ZigBee via un Hub intégré et Wi-Fi 6 tri-bande (2,4 et 2 x 5 GHz) (802.11ax), compatible avec les normes Wi-Fi antérieures. Fonctionne également avec Alexa.
  • Processeur : Processeur quadricœur, 1,6 GHz,
  • Mémoire RAM : 1 Go de RAM
  • Stockage : 4 Go de stockage flash
  • Connectivité : 2 ports Ethernet par module
  • Sécurité réseau et services :
    • WPA3 et WPA2 pour la protection de votre réseau sans fil,
    • Profils,
    • Connectivité au Cloud :
      • TLS v1.2+ (protocole de chiffrement de vos données),
      • AES (idem, mais un protocole différent),
      • SHA-256 (système de cryptage mis en place par la NSA),
      • RSA (cryptographie asymétrique).
    • Mais également :
      • DHCP (assure la configuration automatique des paramètres IP en leur attribuant une adresse),
      • IPv6 (amélioration de l’IPv4 avec plus d’adresse possible et une meilleure communication),
      • NAT (gestion de la part du routeur pour la correspondance des adresses externe et interne),
      • VPN Passthrough (permet à votre réseau VPN de fonctionner sur l’ensemble de votre réseau),
      • UPnP, c’est ce qui permet à votre réseau d’accepter des installations plug and play en ouvrant et fermant des ports automatiquement.
      • Transfert de port et IP statique
      • DDNS, pour transférer une adresse IP de l’un de vos appareils vers un nom de domaine fixe du type https : …
      •  …

La configuration de ce eero Pro 6 est vraiment très intéressante. Tout d’abord, la marque utilise la technologie TrueMesh. C’est une technologie maison qui améliore les algorithmes de routage de maillage. Elle permet d’analyser le réseau et gérer sa topologie d’un réseau en temps réel afin de trouver la meilleure « route » pour faire transiter les données à travers le réseau et adapte le trafic pour éviter toute interférence. Ainsi, cela va aider à réduire les encombrements, gérer la mise en mémoire tampon et les pertes de connexion. Idéal pour streamer du contenu 4K, jouer à des jeux en ligne assez gourmands… Grâce à cela, la vitesse entre deux appareils eero (vitesse LAN) est jusqu’à deux fois plus rapide et au final un gain de près de 40% sur le réseau au global. Il est également compatible avec les autres générations de routeurs eero afin d’étendre facilement votre réseau ou combiner des appareils eero que vous avez déjà.

De plus, le multi-protocole (encryptages divers, DDNS, le VPN passthrought…) permet une sécurisation du réseau très intéressante que vous allez mettre en place et faire évoluer. L’utilisation de la technologie Wi-Fi 6 tri-bande est un excellent point car, non seulement le Wi-Fi sera plus stable et rapide, mais les trois bandes permettront une meilleure répartition des appareils et donc un ensemble plus fluide.

Vous pourrez y connecter jusqu’à 75 appareils sans perte de débit (en théorie). Bien sûr, pour profiter du Wi-Fi, il est également nécessaire d’avoir des appareils compatibles Wi-Fi 6. En effet, prendre une autoroute à 130 Km/h sera moins intéressant si vous conduisez un camion limité à 90… C’est pareil pour le protocole Wi-Fi.

Le Hub ZigBee est également un atout indéniable. C’est le même que celui des appareils Echo Studio, Show 2, Echo 4… Ainsi, quand vous y rattacherez un appareil, il remontera dans l’application Alexa et sera utilisable à la voix.

eero Pro 6 : installation et utilisation

L’installation suit la même procédure que pour le eero 6. Elle est effectivement relativement simple, en particulier pour le module routeur. Avant tout, téléchargez l’application eero pour Android ou iOS et utilisez vos identifiants Amazon. Il est nécessaire, avant de brancher le eero Pro 6, de débrancher tout ce qui est relié à votre modem ou box internet. Puis branchez-y votre nouveau routeur avec le câble RJ45 fourni. Mettez le sous tension et retournez à l’application. Suivez ensuite les instructions.

Attention, il est nécessaire d’activer votre GPS et votre Bluetooth.

Laissez l’application rechercher le routeur. Cela prend une à deux minutes, voire plus. En effet, il est nécessaire de faire découvrir eero Pro 6 par l’application mais également d’avoir un flux internet à un moment donné afin qu’il communique. Il faut donc aussi le temps que votre Box FAI se relance et se reconnecte à internet pour aller au bout de l’installation.

« Les eero Pro 6 sont paramétrables à l’envi !« 

Une fois le routeur trouvé, vous viendrez indiquer la pièce où il se trouve et créer votre réseau en lui donnant un nom et un mot de passe qui le définiront. Il faut ensuite le laisser faire toute la configuration…

Et voilà, c’est prêt ! Vous avez un nouveau réseau en Wi-Fi 6 tri-bande. L’ensemble prend 5 minutes environ.

Vous pouvez ensuite y associer des modules supplémentaires. Installez votre répéteur dans la pièce désirée et suivez les instructions de l’application. Quand le module satellite est détecté, sélectionnez la pièce où il se trouve et c’est fini. Faîtes cela pour chacun des modules. A la fin, finalisez votre installation et vous aurez un message vous annonçant que tout est prêt à fonctionner. Vous pourrez ajouter des modules supplémentaires au besoin en allant dans les paramètres.

 

Facile non ? Ben non, pas vraiment. En effet, autant l’installation du routeur s’est faite sans problème, autant celle des satellites a été très délicate. Nous avions déjà des eero 6 dans certaines pièces et souhaitions y mettre des eero Pro 6 à la place, mais le test de positionnement échouait à chaque fois, la connexion n’étant pas suffisamment bonne. Chose étrange car le routeur était à la même place que le routeur eero 6 et les modules aussi.

Après 4 ou 5 essais infructueux, nous avons installé le répéteur dans une pièce plus proche et là, miracle, l’installation s’est faite sans problème. Malheureusement, le but était de s’en servir en Ethernet pour une console de jeu, impossible si les deux équipements ne sont pas dans la même pièce. Nous l’avons donc déplacé et rebranché dans la pièce initialement voulue, et tout s’est finalement mis à fonctionner. Même problème et même configuration pour le troisième module, qui devait être mis dans un bureau, à 20 mètres environ du routeur (mais sur une extension). Rien à faire, impossible. Le eero 6 y passant très bien, le module Pro est donc resté dans sa boite. S’il est nécessaire de mettre 3 modules (dont un en relais) pour couvrir une distance de 20 m, quel est l’intérêt ?

Bien entendu, le lieu de l’implantation des modules est important car ils doivent à la fois être « visibles » du routeur et diffuser au mieux dans la zone souhaitée. Mais si cela fonctionne avec la version standard, pourquoi pas avec la version pro ? Est-ce à cause de la bande de communication spécifique des eero Pro (TrueMesh), permettant une vitesse de débit bien plus rapide ? Cela semble en effet possible car, plus la fréquence est élevée, plus c’est rapide mais moins il y a de portée. Nous sommes donc plus que dubitatifs sur les 560 m² de couverture annoncée quand on voit qu’on arrive à peine à couvrir une distance de 20 mètres.

L’intérêt de ce réseau est le fait de pouvoir venir le modifier à l’envie si vous vous y connaissez. Sinon, il fonctionne aussi très bien seul, comme votre Wi-Fi initial. Il est donc en ce sens assez polyvalent et s’adapte à tout le monde.

Accueil

C’est une vue des appareils connectés à votre réseau. Sur la partie haute, vous aurez accès aux données par module. A savoir que quand vous avez le logo « <–> », cela veut dire que l’appareil est relié en Ethernet.

Avec « internet », vous avez des infos sur votre débit internet depuis votre box, via le module routeur. Vous pouvez également exécuter un test de débit. En allant sur le routeur, « salon » dans ce cas, vous connaitrez votre débit alloué à votre réseau. En revanche, pour les modules Wi-Fi, ce n’est pas présenté de la même façon. Vous aurez le nombre d’appareil connecté, les IP… mais en entrant dans chaque appareil, vous pourrez voir son utilisation en données instantanée. Vous avez aussi la possibilité de couper l’accès au réseau. Bien pratique pour un portable ou une console d’ado !

Activité

Ici, vous pourrez avoir une idée de votre débit et également de votre consommation en données (le reste ne nous concerne pas). Vue à la semaine, au jours et à l’année. Mais attention, pour avoir ces informations à la journée et au mois, cela nécessite un abonnement à eero Secure. Nous y reviendrons mais c’est bien dommage.

Découvrir

Cette fonction va vous permettre de gérer l’abonnement à eero Secure, à gérer votre maison connectée via Amazon et à participer à la bêta eero Labs.

L’abonnement eero Secure permet de donner accès à une sécurité avancé, une gestion pare-feu, l’historique des utilisations de données, assistance VIP, un système de filtration de contenue, de blocage de publicités et autres… Il en coûtera 3,99€/mois ou 39,99€/an. C’est cher, d’autant que des fonctions de base comme le suivi des données y sont assujetties.

Si vous voulez aller plus loin dans la sécurisation de votre réseau, via des DDNS par exemple, pour un accès à distance, ou encore une protection supplémentaire via trois applications de sécurité (1Password pour la gestion des mots de passe, Malwarebytes pour la protection contre les logiciels malveillants et Encrypt.me pour le VPN pour tous vos appareils), il vous faudra souscrire à eero Secure + à 10,99€/mois ou 109,99 €/an. C’est très cher mais plus dispensable que l’abonnement à eero Secure.

La « partie maison connectée » est liée à Alexa. Quand vous créez votre compte eero avec vos identifiants Amazon, l’assistant vocal est activé par défaut. Pour piloter vos appareils eero avec Alexa, il faut activer la Skill eero. Grâce à cela, vous pouvez activer le réseau invités, rechercher votre téléphone si celui-ci est connecté en Wi-Fi, activer ou désactiver la connexion d’un appareil au réseau (utile si vos gamins ne coupent pas leurs jeux en ligne dans les temps)… Malheureusment, la Skill ne s’initialise pas toujours pas avec des identifiants Amazon.fr. La marque est au courant de ce problème et travaille dessus (depuis plusieurs mois)…

La partie Hub ZigBee va malgré tout fonctionner, même sans la Skill eero. Et c’est tant mieux. Vous pourrez venir installer des appareils ZigBee directement via vos modules qui serviront donc de Hubs. Deux possibilités :

  • Dans la partie Hub, cliquez sur « Découvrir des appareils ZigBee »,
  • Dans votre application Alexa, allez dans « Appareils », « + » en haut à droite.

Finalement, cela revient au même car vous arriverez au même endroit. Sélectionnez ensuite le type d’appareil à utiliser, mettre votre appareil à installer en mode appairage et patientez. Ce dernier remontera sous Alexa comme cela se fait avec une passerelle intégrée. Le module se comporte donc comme un Amazon Echo avec hub intégré et les remplace aisément. En effet, votre appareil apparaitra ensuite dans l’apllication et sera dès lors pilotable à la voix.

Paramètres

Ici, vous allez pouvoir mettre les mains dans le cambouis. Vous pouvez changer le nom de votre réseau, modifier le mot de passe, gérer l’accès invité (et le paramétrer), recevoir des notifications, faire des mises à jour, ajouter un nouveau réseau ou de nouveaux modules.

Dans la partie « Paramètres réseau », vous pouvez entrer dans le dur. A réserver à ceux qui s’y connaissent un peu en gestion de réseau.

  • Adresse IP WAN : gestion DHCP (par défaut) ou adresse IP statique.
  • IPv6 : venez activer ou pas cette gestion. Si non, vous restez en IPv4.
  • DHCP et NAT : configurez la façon dont le système assigne les adresses IP (automatique, manuelle ou pont).
  • Réservation et transfert de port : gestion des réservations d’IP, transfert de port, part-feu…
  • DNS : choisissez celles par défaut ou personnalisez-les
  • DDNS : venez relier une IP de votre réseau à une adresse internet sécurisée pour un accès à distance.
  • UPnP : venez activer ou non le Plug and Play.
  • Band Steering : permet de favoriser la connexion à la bande 5 GHz des appareils compatibles.
  • Thread : C’est une technologie de réseau maillé basse consommation basée sur IPv6. C’est également très bon pour la sécurité et pour la robustesse de l’ensemble car il peut se réparer seul.
Les eero Pro 6 sont paramétrables à l’envi, mais certaines fonctions, comme le DDNS, ne sont disponibles qu’avec l’abonnement Secure +.

Hormis le problème de connectivité initiale des modules relais, à l’utilisation, le réseau Wi-Fi géré par les eero Pro 6 est très plaisant, rapide et stable. Cette stabilité est vraiment agréable : pas de ralentissement, pas de déconnexion…

Son gros point fort reste les connectiques Ethernet. Lors des tests, une console a été branchée en RJ45 au module le plus loin (celui qui a posé des problèmes), et au final, aucun problème. Le débit est tout à fait adapté à des jeux en réseau (CoD par exemple) et les téléchargements de mise à jour se font à vitesse plus qu’acceptable (12 min pour 27 Go environ). Ce même module permet également, en Wi-Fi 6, de streamer en 4K via un Fire TV stick 4K Max sans aucune attente et avec une image nette dès le début.

La vitesse de 1 Gb/s annoncée est atteinte via des débits de téléchargement fluctuant entre 942 et 950 Mbps et des uploads entre 604 et 616 Mbps. Bien sûr, ces vitesses vont dépendre de votre débit initial. Comme dit en préambule, il est tout à fait adapté aux logements avec la fibre. Il va permettre de meilleurs flux.

Mais eero Pro 6 est surtout très stable. Nous n’avons pas constaté de baisse des performances (or celles du FAI) et il n’a jamais été nécessaire de débrancher des modules pour les relancer, contrairement à certaines solutions concurrentes. Tout comme avec eero 6. La connexion d’appareils tiers se fait aussi très simplement (aussi bien une connexion sur le réseau par un smartphone que l’installation d’un appareil connecté). L’itinérance (le fait qu’un appareil passe d’un module à l’autre quand vous le déplacé) se fait sans à-coup. Vraiment top… une fois installé.

Pour voir le voir en action, regardez le test vidéo eero Pro 6 sur notre chaîne YouTube (likez, abonnez-vous, ça fait plaisir) :

 

Que dire en conclusion de ce dernier Wi-Fi Mesh d’Amazon? Version boostée du eero 6, le eero Pro 6 est dédié au très haut débit et gère des vitesses jusqu’à 1 Gbps. Générant un réseau en Wi-Fi 6 tri bande (2,4 GHz et deux en 5 GHz), il utilise la technologie TrueMesh afin de vous offrir un flux stable, avec mise en tampon et diriger le trafic pour une utilisation fluide et rapide. A vous le streaming 4 K sans latence !

Chaque module est doté de deux connectiques Ethernet (enfin !) afin de passer outre les limitations de vitesse Wi-Fi de votre matériel (qui reste le facteur limitant, d’autant plus s’ils ne sont pas Wi-Fi 6). Doté d’un Hub ZigBee et rattaché à votre compte Amazon, vous pouvez aussi y installer des appareils utilisant ce protocole et les utiliser avec Alexa, comme avec une enceinte Amazon Echo pourvu de la même passerelle.

A l’utilisation, eero Pro 6 est effectivement très puissant, stable et rapide. Un vrai plaisir au quotidien. En revanche, l’installation des modules est assez fastidieuse du fait d’une portée semblant bien plus limité (faute à la troisième bande à fréquence élevée?). On ne peut être que dubitatif sur les 560 m² annoncés quand, lors de nos tests, il n’était pas possible d’associer une passerelle à 20 m…

Du côté des défauts, l’abonnement aux services eero Secure et Secure+ est cher, très cher, et son absence bien trop limitante malgré un prix de vente somme toute assez élevé. Dernier point, nous avons regretté que la Skill Alexa ne fonctionne toujours pas quatre mois après l’avoir signalé à Amazon.

Proposé à partir de 249€ sur Amazon.fr, eero Pro 6 est assez cher, mais c’est l’un des meilleurs kit Wi-Fi Mesh que nous ayons testés.

Ai-je choisi Alexa ou m'a-t-elle choisi ? Disons qu’en tant que bêta testeur, c’est un peu les deux ! Et je ne regrette pas d’avoir rencontré notre assistante préférée ni cette aventure entreprise avec Alexien Modo. Technophile, autodidacte et aimant la vulgarisation, je cherche à rendre facile d’accès notre passion commune !