Aqara Curtain Driver E1 : pilotez vos rideaux en ZigBee

Notre avis sur le Curtain Driver E1 d'Aqara

Aqara Curtain Driver E1

AQARA - Motorisation pour rideau Zigbee 3.0 Aqara Curtain Driver E1 Version Rail

Prix au : 6 février 2023 12 h 39 min

Aqara, marque appartenant à Lumi United Technoloy Co. est une marque réputée en domotique dont nous vous parlons souvent. Elle offre de nombreuses solutions allant de la caméra à l’interrupteur sans neutre, avec toujours une dose de protocole ZigBee, protocole qui présente bien des qualités. Après les SwitchBot Curtain Rod 2, des contrôleurs pour le piloter des rideaux faisant appel au Bluetooth, nous avons voulu tester leurs équivalents ZigBee et en particulier les Aqara Curtain Driver E1 Track Version dédié aux rideaux sur rail, de  type dit « U » ou « I ».

Aqara Curtain Driver E1 Track Version

Unboxing

Reprenant ses codes couleurs blanc et bleu, Aqara affiche à l’avant de son packaging un large visuel de son contrôleur de rideaux Aqara Curtain Driver E1 et nous informe qu’un hub ZigBee 3.0 est nécessaire pour l’utiliser. La marque en propose un grand nombre, sous différentes formes allant du classique hub M1S au plus complet M2, en passant par le très compact Hub E1 ou encore la caméra Aqara G2H. On retrouve en bas, la compatibilité avec les trois assistants vocaux Siri, Amazon Alexa et Google Assistant.

Au dos, un visuel présente comme toujours une mise en situation et les différentes possibilités d’interactions possibles avec, ici, un détecteur de mouvement qui à votre sortie du lit pourra ouvrir le rideau sans aucune intervention de votre part. Voyons le produit de plus près.

 

Conçu dans une belle matière en plastique blanc, le Aqara Curtain Driver E1 est un bloc de 14.05 cm x 9.6 cm x 4.4 cm qui pèse pas moins de 474 grammes. C’est beaucoup et il faut tenir compte de ce poids qui sera suspendu à la tringle. Il n’est pas négligeable et s’ajoute à celui des rideaux. Toutefois, la capacité de son moteur supporte de tracter jusqu’à 12 kg de tissus, ce qui est énorme. Sur l’avant de l’appareil, on retrouve :

  • La LED indicateur d’état :
    • Bleu clignotant rapidement : connexion au hub
    • Orange clignotant lentement : mise à jour du firmware
    • Vert clignotant rapidement : maintien au rail en cours
    • Vert clignotant : sortie du rail en cours
    • Blanc clignotant : en cours de charge
    • Blanc clignotant en continu : charge terminée
  • Le bouton physique de fonctionnement :

    • 1 clic : ouvre/ferme/stoppe le rideau
    • 2 clics successifs : libère/retire/arrête le crochet
    • 3 clics successifs : réglage manuel des fins de course
    • appui de 5 secondes : allume/éteint/réinitialise
  • Le capteur de luminosité : il est situé en partie inférieure pour être placé au plus près de la vitre. C’est top car il va être possible de l’utiliser pour ouvrir ou fermer les rideaux en fonction de la luminosité ambiante, intérieure ou extérieure selon votre configuration.

Des bips sonores indiquent :

  • 1 Bip long : paramètre d’usine / recherche de l’appareil / distance d’ouverture supprimée / sens ouverture – fermeture inversé / définition de la limite
  • 2 bips courts : définition du point limite en manuel / plage de course supprimée
  • 3 bips courts : en place ou libéré / batterie faible

Au dos, rien de particulier. On retrouve le logo Aqara qui est très sobrement apposé en gris clair. Bien qu’un peu mastoc, le contrôleur Aqara Curtain Driver E1 est très réussi avec ses formes rectilignes aux angles arrondis.

Sur le dessus, des crochets vont permettre de maintenir le roulement en contact avec la tringle. Au-dessous, un port USB-C servira au rechargement de la batterie interne de 6000 mAh. Le Aqara Curtain Driver E1 annonce jusqu’à 1 an d’autonomie ! Un énorme point fort à n’en pas douter.

Au titre des accessoires, on trouve :

  • 2 poulies réglables (pour les systèmes de rail type I ayant une dimension à la base ≥1 cm).
  • 1 câble d’alimentation USB / USB-C d’une longueur de 80 cm. C’est peu pour faire un rechargement en place, mais il ne devrait pas servir souvent.
  • 1 manuel d’utilisation (dont le français). Il comporte notamment un QR Code renvoyant vers une vidéo, en cas  de besoin d’aide pour l’installation, mais celle-ci est sous-titrée en chinois.

 

Spécifications techniques

  • Marque : Aqara
  • Référence : Curtain Driver E1 Track Version (pour les rails en U et en I) – une version Rod existe également
  • Dimensions : 140,5 × 96 × 44 mm
  • Type de batterie : Li-Ion rechargeable de 6000 mAh (non remplaçable) permettant jusqu’à 1 an d’autonomie (selon l’utilisation)
  • Alimentation : 5VDC 1,5A
  • Consommation électrique totale : 7,5 W
  • Vitesse de déplacement : 12 cm/s
  • Couple nominal : 0,2 N.m
  • Vitesse nominale du rotor : 100 tr/min
  • Température de fonctionnement : -10℃~+50℃
  • Humidité de fonctionnement : 0 % à 95 % HR, sans condensation
  • Classement IP : IP20
  • Capteur de lumière intégré : oui
  • Charge maximale : 12 Kg
  • Protocole de communication : ZigBee 3.0
  • Compatible assistants vocaux : Amazon Alexa, Google Assistant et Siri
  • Autres compatibilités : IFTTT, Matter

Installation et utilisation du Aqara Curtain Driver E1 Track Version

Pour utiliser le contrôleur, il faut avoir déjà installé l’application maison Aqara Home disponible sur Android et sur iOS et bien entendu la passerelle ZigBee qui prendra en charge ce nouveau dispositif.

Installation sur Aqara Home

Depuis la page « tableau de bord », cliquez sur le « + » en haut à droite et choisissez « Add Accessory » puis dans la page qui s’ouvre, descendez dans le menu « Curtain Control » et sélectionnez « Curtain Driver E1 ». Choisissez ensuite la passerelle à laquelle vous souhaitez l’appairer puis appuyez 5 secondes sur le bouton du driver pour qu’il soit reconnu. C’est quasi instantané, c’est simple, comme toujours chez Aqara. Vous pouvez ensuite renommer l’appareil et lui attribuer une pièce, ou effectuer cela plus tard via le menu paramètres.

Sélectionnez l’icône correspondante le mieux au type de rideau auquel il va être accroché : double, simple avec ouverture à gauche ou à droite. Et si vous voulez mettre un peu de fantaisie, vous pouvez même choisir un icône symbolisant la pièce où il se trouve. Afin de retrouver votre appareil sur la page d’accueil, n’oubliez pas d’activer « Add a card to homepage board ».
Ceci fait, on retrouve une tuile qui se décompose en deux zones distinctes :  un simple appui sur  « Curtain » ouvre les réglages que nous allons voir ci après, alors qu’en cliquant sur le bouton de droite vous actionnez directement le rideau.

L’installation étant faite, il ne nous reste plus qu’à installer notre Aqara Curtain Driver E1.

Installation du contrôleur pour rideau

Pour libérer les crochets et les faire remonter à leur maximum faites un double clic sur le bouton du contrôleur.  3 bips vous indiquent que la demande de libération est prise en compte. Placez-le sur le premier et deuxième œillet de la tringle. Alors c’est là que ça peut être délicat en fonction de la configuration. L’idéal étant une tringle fixée au mur et non au plafond car vous aurez plus d’aisance pour le mettre en place et en suite – et surtout je dirais – le capteur de luminosité ne se retrouvera pas placé au-dessus de la fenêtre comme pour nous et donc aura une meilleure réactivité.  Pour réagir à la luminosité extérieur les crochets sont donc tournés vers l’intérieur. Un autre point important à prendre en considération : la grandeur de l’œillet. Les deux premiers doivent pouvoir accueillir le crochet du moteur et celui du rideau. Ça passe, mais c’est tout juste, et c’est là que l’aisance de manœuvre est importante. Rappuyez deux fois sur le bouton une fois le placement ok. Vous constaterez que les crochets s’abaissent et la roue centrale vient « coller » à la tringle pour le guidage. Vous pouvez d’ores et déjà donner un petit coup sec à votre rideau pour le manœuvrer et constaterez que l’assistance électrique se met en route pour le déplacer.

Maintenant que le placement est fait, rentrons dans les réglages à proprement parlé. Déplacez le bouton du curseur (ou appuyez sur les flèches) pour vérifier le sens de déplacement du rideau.

Il est fort à parier que celui-ci ne corresponde pas à ce que vous attendiez. Pour y remédier, il faut se rendre dans le menu paramètre accessible en haut à droite en cliquant sur les trois petits points. On retrouve les rubriques classiques qui permettent de changer le nom de l’appareil, la pièce de destination, ou encore le hub auquel il est rattaché. L’icône peut être modifier via « Information of device card ».

Mais le premier paramètre à aller étudier se trouve dans :

  • More Settings :

Via ce menu, il est possible de régler les paramètres concernant :

    • Ambient light linkage : activée la fonction permet au capteur de luminosité ambiante lorsqu’il détecte une trop grande luminosité de déplacer le rideau au pourcentage d’ouverture choisi et selon la période sélectionnée : tous les jours, en semaine (du lundi au vendredi), le week-end, ou en fonction des jours définis. Cela permet de maintenir un confort tant visuel que de température à l’intérieur.
    • Open/Close Curtain Manually : c’est votre assistance électrique pour manœuvrer en votre place le rideau après que vous en ayez manuellement commencé à le diriger. Une aide qui sera la bienvenue pour les rideaux lourds (n’oublions pas que la capacité du moteur permet de tracter jusqu’à 12 kg de tissu !).
  • Curtain Basic Settings : C’est dans ce menu qu’il faut vous rendre pour régler le sens d’ouverture / fermeture du rideau ainsi que le réglage des fins de course ou encore, si vous déplacer le contrôleur sur un autre type de rail (I). Pour rappel une version existe également pour le type Rod dont on peut bien évidemment effectuer la sélection dans ce même menu.
  • Find Device : si jamais vous avez mélangé plusieurs contrôleur et les  confondez les uns des autres, appuyez sur « Identify » pour qu’un long bip accompagné un très léger mouvement du driver vous permette de le distinguer.

 

  • Automation : ce sont les automatisation que vous pouvez créer en lien avec le rideau selon le principe : IF…. THEN (si…alors). Vous pouvez renseigner une condition : de météo, de température, d’humidité ou bien encore une programmation horaire ou encore de géolocalisation pour lancer une routine d’ouverture ou de fermeture. Mais vous pouvez aussi l’associer avec le Wireless Mini Switch pour en faire un interrupteur modulable avec trois positions possibles à distance.
  • Scene : Un peu sur le même principe que l’automatisation d’action mais en exécution manuelle, vous retrouvez les fonctions Automation, Alert Systeme et deux autres types de scène permettant l’une l’exécution avec retardement et l’autre l’exécution à la suite d’une autre scène.

Automation et Scene créées se retrouvent également dans leur menu dédié accessible en bas de la page d’accueil.

  • Logs : vous retrouvez le journal de l’activité du contrôleur. Pratique si vous voulez vous assurer qu’il a bien rempli la mission confiée.
  • Accessory Remplacement : une fonction qui est la bienvenue en cas de remplacement du dispositif ou si le signal est perdu ou hors ligne...Il ne sera pas nécessaire de refaire toute la programmation, juste de venir ici où le nouveau contrôleur reprendra les fonction de l’ancien, en incluant son nom, les automatisations/scènes s’y rapportant. Pas mal !
  • Zigbee Signal : si vous voulez tester la qualité de réception entre le hub et le driver, c’est ici. Aqara affiche un graphique complet de la qualité du signal au moment t, mais également son évolution au cours de la journée et de la semaine.

Avec Amazon Alexa

Activez la skill Aqara Home pour UE et liez les comptes si cela n’est pas déjà fait. Il est possible que le driver ne remonte pas immédiatement, comme ce fut le cas pour nous. Dans ce cas, demandez à Alexa de détecter les nouveaux appareils, mais pas d’inquiétudes, persistez et il finira par arriver, le Aqara Curtain Driver E1 étant bien compatible Alexa.

Alexa exécute vocalement toutes les commandes : ouvrir/fermer, mais surtout avec une pourcentage d’ouverture. Un vrai plus comparé au SwitchBot Curtain qui ne prend pas en charge de telles commandes. Une fois de plus, Aqara met à mal la concurrence avec un produit vraiment complet.

Bien évidemment, il est possible de créer de routines Alexa sans s’ennuyer et d’y déterminer un pourcentage d’ouverture.

Avec Google Assistant

Ici aussi, une fois l’extension Aqara Home activée et les comptes liés, la remontée ne fut pas instantanée. Il nous aura fallu refaire l’association pour voir apparaitre le driver. Malheureusement, avec Google Home, la prise en charge reste limitée. Depuis l’application, la tuile ne permet par exemple pas d’activer le rideau. Il n’est pas non plus possible de faire de routines Google Assistant, mais les commandes vocales sont similaires à Alexa et pourront donc être utilisées pour y pallier.

Notre avis sur le contrôleur de rideau

A l’utilisation, le Aqara Curtain Driver E1 est diablement efficace. Même si son aspect « gros gabarit » effraie un peu de prime abord, on apprécie vite sa réactivité sans faille via l’application dont on apprécie toujours autant les possibilités d’automatisations et d’interactions. Vous pouvez, par exemple, le lier à un interrupteur sans fil tel que le Aqara Wireless Mini Switch pour un contrôle manuel, ou encore faire des automatisations basées sur la luminosité ambiante grâce à son capteur de luminosité intégré.

Du coté des assistants vocaux, c’est le carton plein avec Alexa qui prend tout en charge, des commandes vocales aux routines, en passant le pourcentage d’ouverture. Le Curtain Driver E1 réagit d’ailleurs très vite à la sollicitation. Chez Google, cependant, on regrette un temps de latence bien plus important et les interactions limitées qui ne permettent que d’ouvrir ou fermer. C’est d’autant plus surprenant qu’en vocal, le pourcentage d’ouverture/fermeture fonctionne bien.

En conclusion, le Aqara Curtain Driver E1 s’impose comme le meilleur contrôleur de rideau du marché grâce à l’efficacité de son protocole et son adaptation à presque tous les modèles de tringles du marché. Si l’esthétisme n’est pas sa qualité première, les possibilités d’interactions offertes par son application en font un dispositif de choix pour automatiser ses rideaux. Son intégration aux assistants vocaux vous comblera si vous utilisez Amazon Alexa, mais vous laissera un peu sur votre faim si vous préférez Google Assistant. On regrette juste que l’application Aqara Home ne soit toujours pas traduite en français, mais ce n’est finalement pas bien important tant son installation est facile. A 90€ hors promotion, le dispositif n’est certes pas donné, mais il saura se rendre utile pour vous protéger du soleil l’été ou vous parer du froid l’hiver, même à distance de chez vous.
Simple utilisatrice et novice tombée dans la marmite Alexa, celle-ci me fascine et grâce aux garçons, Jean-Christophe et Alexien Modo, j’en apprends un peu plus chaque jour. Aimant les différents aspects d’Alexa, je me suis tournée vers les skills pour vous faire partager mes découvertes.