Test Amazon Fire 7 (2022) : un premier prix en concession

Notre avis sur la tablette Amazon Fire 7 Version 2022

Amzon Fire 7 (2022)

Étui en tissu pour tablette Amazon Fire 7 (compatible uniquement avec la tablette de 12e génération, modèle 2022) | Noir

Prix au : 27 septembre 2022 8 h 52 min

Le géant du e-commerce est depuis longtemps présent sur le marché des tablettes avec sa gamme Fire. Réputées pour leur qualité et leur prix bas, il est vrai qu’elles sont très tentantes. Elles fonctionnent toutes dans l’écosystème Amazon et intègrent parfaitement l’ensemble des outils de la marque. La moins chère de la gamme est la Fire 7 qui revient en 2022 avec une douzième génération.

Contrairement aux Fire HD 8 ou 10, cette dernière, pour afficher un prix bas, n’est pas équipé de Dalle HD mais est pourvue de 2 GB de mémoire vive, des capteurs photo de 2 MPX et un processeur plus puissant de 2 GHz. Mieux dotée que la version 2019, elle est proposée à partir de 79,99 € en version 16 GB et 89,99€ avec 32 GB avec des publicité. Mais pour ce prix, il faudra bien sûr faire des concessions.

Amazon Fire 7 (2022) : la tablette premier prix

Unboxing

Fidèle à son code couleurs, Amazon livre sa nouvelle Fire 7 dans un emballage orange avec un visuel de la tablette sur l’avant et les caractéristiques sur l’arrière. L’approche environnementale de la marque, The Climate Pledge, est toujours présente car le carton est en fibres de cellulose recyclées ou issue de forêt gérées de manière écoresponsable à 95%. En plus de la tablette, vous aurez, rangé dans une protection en carton rehaussée d’un sourire bien connu, une connectique de charge de 5W en USB-C avec un câble de 1 mètre.

Une chose est sûre, rien ne ressemble plus à une tablette Amazon qu’une autre tablette Amazon. Et la Fire 7 ne fait pas exception à la règle. Elle est juste plus petite que ses grandes sœurs. La qualité est très basique, les plastiques moyens, mais les finitions très bonnes. Elle fait 180.68 x 117.59 x 9.67 mm pour seulement 282 grammes. Au niveau de la couleur, elle est disponible en noir. Mais si vous avez de la chance, vous la trouverez aussi en noir. Et comme toutes les Fire, un sourire vous attends sur le verso.

Son design est simple, basique et identique entre toutes les références : angles arrondis, assez fine et peu encombrante. Dans le coin gauche, à l’arrière, un capteur photo de 2 Mpx vous fait de l’œil. Et toujours dans la démarche eco-friendly de la marque, 35 % des plastiques utilisés dans la fabrication de cette tablette proviennent de plastiques recyclés post-consommation.

Au niveau des boutons, il n’y en a que 2, sur la tranche droite ou le dessus selon comment vous la tenez.

Vous avez :

  • Un double bouton de volume + et -.
  • Un bouton ON/OFF qui sert également, avec un appui long, à faire des captures d’écran.

Cette même tranche comporte également une fiche femelle USB-C pour le chargement et une fiche mini-Jack 3.5. Sur le dessus, (si pris en paysage) ou la gauche (en portrait), il y a un haut-parleur. Bien entendu, le rendu est assez limité de par sa taille et le fait qu’il soit seul. Il y a également un micro pour les appels ou les vidéos.

Comme annoncé, elle existe en 16 et 32 GB, mais si vous trouvez cela trop juste (et il y a de quoi), sachez que vous pouvez y mettre une carte micro-SD de 1To ! C’est énorme et, pour le prix, assez exceptionnel. A partir de là, 16 ou 32 GB, cela ne fera pas trop de différence. Sachant que le système prend 6,5 GB.

La Fire 7 d’Amazon est équipée d’une dalle LCD de 7 pouces (d’où son nom) soit 17,78 cm de diagonale. Même si la tablette fait 18 cm sur 11,8, l’écran n’en fait que 15,5 sur 9. Vous avez donc une perte assez importante à cause de bordures très épaisses. Elle permet un affichage en 1024 x 600 px, donc pas de HD. L’écran est cependant très brillant et très peu lumineux à l’utilisation. Elle a également un capteur photo de façade de 2 MPX.

Si vous trouvez la tablette nue trop basique (ce qui est le cas), vous avez la possibilité de l’habiller d’un étui que la marque propose et qui existe en 3 versions : noir, bleu marine et rose sauvage au prix de 29,99€. Il va à la fois permettre de protéger la tablette mais aussi lui donner un look bien plus intéressant.

Elle est dotée d’une ouverture pour le capteur photo et d’un décrochement pour la diffusion du son (qui sera quand même un peu atténué et déformé). A noter également qu’en fermant l’étui, votre tablette se mettra en veille, comme les Kindle.

Fiche technique

  • Dimensions : 180.68 x 117.59 x 9.67 mm
  • Poids : 282 grammes
  • Processeur : MediaTek MT8168V/B. C’est un processeur quadricœur de 2 GHz, 30% plus rapide que celui de la version 2019. Vous aurez ainsi un appareil plus réactif et fluide.
  • Mémoire : 2 GB de RAM, 16 ou 32 GB de stockage interne. Il y a deux fois plus de mémoire vive que dans l’ancienne version.
  • Écran : écran tactile LCD de 7’’
  • Résolution : 1024 x 600
  • Caméra : 2 MPX. Vidéo en 720 p. Un capteur frontal et un dorsal.
  • Connectivité Wi-Fi : Wi-Fi 5 bi-bande 802.11a/b/g/n/ac
  • Connectivité Bluetooth : 5.0 LE. A2DP, AVRCP
  • Audio : haut-parleur unique mais prise Jack 3.5
  • Câble d’alimentation : 1.00 m
  • Autonomie : 10h en moyenne, avec 4h de charge

Il y a 3 changements majeurs avec la précédente version :

  • Un processeur 30% plus puissant,
  • Deux fois plus de mémoire vive
  • Une autonomie de 10h

Amazon Fire 7 (2022) : utilisation

Vous l’aurez compris, la nouvelle Amazon Fire 7 reste la tablette la moins chère de la marque, mais malgré cela elle a pu profiter d’un boost par rapport à l’ancienne version de 2019. Ce qui ne change pas, c’est le fait qu’Amazon mise tout sur un écosystème maison même si elle tourne sous Android 11. Le système d’exploitation sera le Fire OS 8, le dernier en date. La marque a donc également revu tout le software de la tablette car il y a encore quelques mois, les tablettes fonctionnaient sous Fire OS 7 et Android 9. Cependant, toujours pas de Google Play Store, seulement le magasin d’App Amazon. De plus en plus fourni, il ne rivalise cependant pas encore avec celui de son concurrent. En revanche, tout ce que vous y trouverez aura été spécifiquement optimisé pour tourner sur votre appareil.

Mais attention, ne vous attendez pas à avoir une version Android 11 standard, loin de là. Vous aurez en effet une version très simplifiée, avec très peu de paramétrages possibles, voir même aucun. De quoi ravir les personnes voulant quelque chose de simple ou faire rager celles qui veulent avoir un produit « unique ».

Pour la première utilisation, connectez le Fire 7 à votre Wi-Fi et entrez ensuite vos identifiants Amazon. Et voilà, c’est fini. Vous avez un certain nombre d’applis de la marque déjà installé comme Amazon Photo, Amazon Prime Video, Amazon Music et Silk pour la navigation sur internet.

La page d’accueil vous donne le choix entre 3 pages spécifiques :

  • Pour vous : vous aurez un affichage d’une liste d’application, de livre et de programme Amazon prime basés sur vos historiques
  • Accueil : c’est la page principale où vous avez votre historique et les applications installées, les fichiers…
  • Bibliothèque : accès direct à Kindle, les applications les plus utilisées, les derniers jeux et les application Amazon avec vos dernières utilisation Vidéo et Music.

A l’utilisation, vous remarquerez des latences, des temps d’attentes parfois un peu longs pour lancer des applications, d’autant plus quand plusieurs services sont en utilisation. Rappelons que nous sommes sur une tablette avec 2 GB de RAM seulement et un processeur à 2 GHz. Votre smartphone est très certainement bien plus puissant. Malgré tout, l’utilisation reste agréable malgré ce manque de réactivité.

Nous parlions du prix variant avec la présence de publicité ou non sur votre tablette. Cette publicité, si vous la choisissez, sera affichée sur l’écran de veille et consistera à vous présenter des livres ou programmes vidéo de la marque. C’est loin d’être invasif et autant dire que ce n’est pas cher payé pour avoir une réduction conséquente.

Qualité audio

La Fire 7 est équipée d’un seul HP externe. Le rendu est assez limité et ne sera pas à privilégier. Pas de Dolby Atmos avec ce hp un peu poussif. Là où vous serez surpris, c’est via l’utilisation d’un casque ou d’écouteurs. Libre à vous d’utiliser un appareil filaire via la prise Jack 3.5 ou en BTE. Attention, dans le dernier cas, utilisez un dispositif audio qui n’a pas besoin d’être configuré via une application pour en tirer le meilleur parti. Pourquoi ? Car il sera possible que l’application du fabricant ne soit pas disponible sur l’AppStore…

Comme ses grandes sœurs, la tablette Amazon Fire premier prix prend en charge les codecs de base mais aussi des codecs lossless comme le FLAC. La palette est assez vaste avec des codecs avec perte comme le AAC LC, HE AAC v1, HE AAC v2, AAC ELD, OPUS, MIDI, Vorbis, MP3, AMR NB… Mais aussi des codages audios pour le Dolby Atmos et le 360 Realty Audio.

Vous pouvez donc vous faire plaisir avec votre fournisseur de streaming HD, comme Amazon Music par exemple, installé par défaut. Ainsi, la tablette prend en charge un flux à 24 bits et 48 KHz. Pour le prix, c’est bluffant. Et c’est vrai qu’il est bon, très bon même, ce son.

Bien entendu, pour profitez pleinement du son, privilégiez un bon casque, comme le Sony WH-XB910N ou le JBL LIVE 500BT par exemple.

À LIRE :
Test Sony WH-1000XM4 : la vraie Hi-Res audio

Qualité vidéo

Autant dire que l’écran de la Fire 7 ne fait pas de miracle. Tout d’abord, pas de HD et sa dalle LCD est assez sombre et très très brillante. Pour palier ce problème, vous jouerez avec la luminosité de l’écran en la mettant très souvent au plus fort. Mais même comme cela, la luminosité reste faible pour certaines situations. Pour surfer ou lire un livre numérique, l’écran reste très satisfaisant, mais il montre très vite ses limites en lecture vidéo.

Tout d’abord, la puissance un peu chiche fait que les vidéos vont mettre un peu de temps à se charger et que la durée de stabilisation du flux, indépendamment de la vitesse de votre Wi-Fi, est aussi assez longue. Une fois chargé, cela peut être la douche froide. Si vous êtes sur un film ou une série assez « simple », c’est-à-dire des plans fixes, pas d’explosions, peu de jeux de lumière, l’ensemble est satisfaisant. Même si l’image reste assez terne et n’a pas de gros contraste. Mais parfois, ça décroche…

Les choses se gâtent avec des films rapides, sombres, avec des explosions, des jeux de lumière… Ça pixelise à fond et devient très moche sur certains passages. La gestion des contrastes est assez mauvaise et les dégradés de lumières pas au top du tout.

« Ça pixelise à fond et devient très moche sur certains passages »

Bref, vous l’aurez compris, l’écran de la Fire 7 est celui d’un produit à 79,99€. On ne peut pas trop lui en demander même s’il peut malgré tout vous permettre de profiter de vos séries préférées à condition de ne pas chercher de la HD et une image d’exception. Mais à ce prix, qui rechercherait cela ?

La photo

Les mauvaises langues diront que les tablettes sont de bien piètres appareils photos et que ces derniers ne servent à rien sur ce type d’appareil. La Fire 7 confirme cela. Le test de cette partie va être vite fait car les deux capteurs de 2 MPX sont anecdotiques et sans intérêt.

Les photos sont ternes, saturées ou trop sombres, à la limite d’être floues. Le blur est bien trop présent. Pas de zoom mais un mode auto, HDR ou Nuit. Pour la vidéo, ce sera du 720p et aucun autre réglage possible. Donc cette partie photo et vidéo est à oublier.

Le jeu

Concernant le jeu, les facteurs limitants seront la puissance et l’écran… donc tout. Mais au final, c’est oublier le fait que l’ensemble des jeux présents sur l’AppStore sont optimisés pour la tablette. Bien entendu, pour les jeux tout-venant (tactique, plateau, énigme…), il n’y a absolument aucun problème. Mais finalement, il en est de même pour les jeux un peu plus gourmands comme le jeu Asphalt 9 ou autres, à la condition qu’ils soient sur le store officiels. Vous aurez des versions plus légères, moins exigeantes mais tout aussi agréables à jouer. Quelques lags de temps à autres mais rien de méchant. Cependant, certains jeux ne seront pas disponibles car bien trop gourmands, même si ce sont des best-sellers… Cela pourra donc en frustrer quelques-uns.

Vous l’aurez compris également : pas de jeux en HD et les limites seront les mêmes que pour les films, à savoir une image terne, brillante et avec un manque important de contraste.

La Fire 7, descendante des Kindle, permet également de lire avec l’application Kindle. Dans ce cas, la puissance n’est pas un problème mais son écran brillant peut être gênant. Les fonctions sont les même qu’une Kindle, allant du dictionnaire, aux notes, surlignages… Le gros plus par rapport à une liseuse est la prise en charge de la couleur. Lire un comics ou un magazine sur une Kindle Paper White n’a pas vraiment d’intérêt mais cela est bien plus intéressant avec une Fire. En revanche, si vous avez un livre en mode paysage, pas de rotation de l’écran possible dans l’application… Dommage…

Mais, comme sur toute les tablettes de la marque Amazon, la grande absente reste l’assistante vocale Alexa ! Et cela à deux niveaux :

  • Pas de mode Show, permettant de transformer le Fire HD en tablette Echo Show,
  • Pas d’application Alexa en natif. Vous devez la télécharger sur l’Appstore mais même une fois cela fait, impossible de l’utiliser à la voix. Il n’y a pas de bouton virtuel pour la lancer. Nous sommes donc en 100% tactile.

Incompréhensible !!

Pour vous faire une idée de l’utilisation de la Fire 7, jetez un œil à notre vidéo Youtube. N’hésitez pas à vous y abonner et à liker la vidéo, ça fait toujours plaisir.

Notre avis sur Amazon Fire 7 (2022)

Que conclure de ce test de la nouvelle tablette Amazon Fire 7 de 12ème génération ? Sur le papier, elle est assez limitée avec 2 Go de RAM, son processeur quadricœur à 2 GHz, sa dalle LCD 1024 x 600 pixels (donc pas de HD et des bords trop larges) et ses capteurs de 2 MPX. Et bien qu’elle soit deux fois plus puissante que le modèle 2019, force est de constater à l’utilisation qu’elle est effectivement tout en concessions.

Son écran est effectivement un point faible avec son manque flagrant de luminosité, ses contrastes très limités et son incapacité (en lien avec le processeur) à afficher convenablement les vidéos rapides, saturé et ou avec de grosses variations de lumière. Cependant, pour les fims et séries plus pépères, elle est convenable même si elle décroche parfois.

La gestion des jeux vidéo est plus réussie à la condition de prendre ceux de l’AppStore Amazon car toutes les applications sont optimisées pour la tablette. Mais attention, vous n’aurez pas les jeux les plus gourmands ni un choix pléthorique du fait de la puissance de la tablette et par la limitation induite par FireOS 8 (base Android 11) qui refuse toutes présence de Google. L’interface est d’ailleurs très simple même trop car il n’y a pas de paramétrage digne de ce nom.

La photo et la vidéo sont anecdotiques et ne méritent pas vraiment d’en parler. Il aurait été mieux de faire l’impasse sur ces capteurs sans intérêt pour booster d’autre aspect de la tablette, comme l’écran. Écran qui est adapté à la lecture de livre numérique via l’application Kindle, même un peu trop brillant.

Le gros point fort est la gestion du son qui peut s’écouter en Dolby Atmos, 360 Realty Audio et Ultra HD (24 bits, 48 Hz) via un casque ou écouteurs en BT LTE ou prise Jack. Attention pour les BT que votre appareil n’ait pas besoin d’une application spécifique car elle peut ne pas être présente sur cette tablette.

Le WiFi 5 bibande permet un surf sans trop de problème même si la tablette reste lente surtout en multitâche. L’autonomie de 10h annoncée est validée lors de nos tests, ce qui est pas mal pour cette gamme. A noter qu’elle se charge en 4h.

Le tableau peut paraitre peu plaisant, mais il est nécessaire de garder à l’esprit que ce produit est vendu entre 79,99 et 104,99€ en fonction de sa capacité de stockage et de l’acceptation ou non de publicité sur l’écran de veille. Cela en fait l’une des tablettes les moins chères de marché. Et dans cette gamme de prix, il n’en existe pas vraiment d’autres, ou alors elles sont très souvent presque inutilisables. Au contraire, dans le cas de la Fire 7, même si elle n’est pas exceptionnelle, elle est tout à fait fonctionnelle ! Cela en fait donc un produit de choix pour les petits budgets, pour une tablette de remplacement, ne craignant rien ou pour une activité basique. Mais aussi les personnes recherchant quelque chose de très simple.

Ai-je choisi Alexa ou m'a-t-elle choisi ? Disons qu’en tant que bêta testeur, c’est un peu les deux ! Et je ne regrette pas d’avoir rencontré notre assistante préférée ni cette aventure entreprise avec Alexien Modo. Technophile, autodidacte et aimant la vulgarisation, je cherche à rendre facile d’accès notre passion commune !