Tutoriels

[TUTORIEL] IFTTT… WTF ?

Tutoriel d'utilisation de IFTTT avec Amazon Alexa

Tout le monde, en tout bon Alexien, a entendu parler de IFTTT… Mais saperlipopette (c’est la traduction de « WTF »), qu’est-ce que cela ? Et que veut dire ce barbant acronyme barbare ?

Hé oui, qui n’a pas entendu : « Pas possible de faire de routine, mais on peut passer par IFTTT sans problème »… Ben oui, bien sûr. Et sinon, « pour détruire la flore de surface de la viande, il suffit de mettre sous vide, au risque de sélectionner les bactéries anaérobies voir micro-aérophiles si le vide n’est pas assez poussé »… Ce n’est pas claire hein ? Ben non, enfin si, mais pour ceux qui connaissent. Et ça, c’est agaçant.

Donc pour vous éviter de sortir votre célèbre « Oui, oui », qui veut dire « j’ai rien compris », on va vous expliquer.

Qu’est-ce que l’IFTTT ?

Tutoriel IFTTT pour Amazon Alexa EchoIFTTT ne se prononce pas I.F.T.T.T mais If.T.T.T. ou If.ti.ti.ti selon vous parlez franglais ou anglais. C’est l’acronyme de « If This, Then That »… Ce qui peut vouloir dire « Si cela se produit, alors fait ça ». C’est donc, comme l’explication du nom l’indique, un service permettant de créer des chaines d’instructions. C’est comme un petit programme, très simple.

Cela a été créé en 2010, par Linden Tibbets et Jesse Tane. A l’origine, IFTTT est utilisé pour le Web et ses différents applets (des mini programmes) qui peuvent par exemple permettre d’envoyer une réponse automatique si votre # ou @ est mentionné dans un commentaire ou directement envoyer sur votre stockage en ligne une photo que vous avez aimé sur les réseaux sociaux.

En 2013 et 2014, des applications iOs et Android ont été créées afin de le rendre plus simple d’utilisation. Le système n’a cessé de se bonifier, avec des boutons d’actions préprogrammés comme les boutons Do, Camera ou Notes par exemple.

Mais dès 2012, le service avait déjà permis la prise en compte de la gestion des objets connectés à Internet.

Mais pour faire quoi et comment ?

Dans certains cas, il n’existe pas de possibilité de faire des routines par Alexa ou des scénarios par Smart Life ou Tuya. Et nous sommes donc bloqué… Mais non, pas forcément.

Comme nous vous l’avons mentionné dans la partie précédente, IFTTT prend en charge la gestion des objets connectés… A la condition que le fabricant ait bien intégré cette possibilité. Par exemples, si Smart Life n’avait pas prévu d’utilisation avec IFTTT, vous ne pourriez rien faire avec les objets connectés fonctionnant avec. Idem avec Alexa. C’est logique, si vous n’avez pas l’adresse du destinataire, vous ne pouvez pas envoyer d’email et il ne peut donc pas vous répondre en retour.

Mais comment ça fonctionne ? On y vient, calmez-vous.

Tout d’abord, il faut savoir que tout est en anglais. Mais c’est assez compréhensible. Ensuite, il y a un vocabulaire particulier à connaitre dans le cas où vous souhaiteriez créer vous-même votre « recette ».

Hé oui, c’est le premier vocabulaire à comprendre : « Applet ». C’est en fait votre programme. Dans cette recette (c’est l’ancien nom), vous mettrez des ingrédients, qui sont en fait les données que le « déclencheur » prendra en compte. Le « déclencheur » est le This, c’est ce qui va initier le programme et donc déclencher des Actions « That ». The « That » est le résultat de l’action.

Il y a donc 6 étapes :

Choisir le service. C’est la marque que vous cherchez à automatiser, le site internet de votre choix… On y retrouve Alexa par exemple, mais aussi Smart Life.

Choisissez ensuite un déclencheur, le This. C’est ce qui va initier votre action.

Il y a une liste à la Prévert (pour ceux qui connaissent encore) de déclencheurs possibles : des phrases à dire par exemple. Si vous ne trouvez pas de déclencheur, il est possible d’en suggérer de nouveau, mais vous ne pouvez pas en créer. Il est possible que vous ne passiez pas par le bon déclencheur. Si vous cherchez à piloter un objet connecté, regarder plutôt les déclencheurs liés à l’application qui permet de le contrôler (Smart Life la plupart du temps).

Ensuite, passons au That. Donc à l’action. Même façon de faire, allez choisir le service qui va se mettre en branle.

Il est nécessaire de se connecter au service choisi avec vos identifiants et sélectionnez l’action à faire…

Choisissez maintenant quoi faire. Dans notre cas, on a décidé de s’envoyer un email donc le sujet sera notre déclencheur.

– Vous pouvez ensuite le tester.

Bien entendu, vous n’êtes pas obligé de faire des recettes avec autant de valeur ajoutée que celle de cet exemple. Nous vous avions aidé à en un créer une pour les Blink il y a quelques temps. Il est aussi possible, en déclencheur, de choisir une localisation GPS pour allumer ou éteindre les lumières à votre arrivée ou votre départ de chez vous par exemple.

Si vous ne vous sentez pas de faire des programmations complètes, sachez qu’il en existe un certain nombre déjà créées, par marque, où vous pourrez trouver votre bonheur. Par exemple, rien qu’avec la fonction Alexa, vous avez des applets pour lier Alexa et Gmail et recevoir des notifications ou encore retrouver votre téléphone en le demandant à Alexa…. Rien de plus simple dans ce cas que de lier vos comptes et de les activer. Les possibilités sont vraiment immenses.

Cet article a pour but de vous donner une idée sur ce que qu’est l’IFTTT et à quoi cela sert. Libre à vous ensuite de venir y faire des bidouilles afin de faire vos propres programmes et individualiser votre expérience avec Alexa ou suppléer à des possibilités défaillantes de la part des fabricants ou d’Alexa.

Tags
Afficher plus

Jean-Christophe

Ai-je choisi Alexa ou m'a-t-elle choisi ? Disons qu’en tant que bêta testeur, c’est un peu les deux ! Et je ne regrette pas d’avoir rencontré notre assistante préférée ni cette aventure entreprise avec Alexien Modo. Technophile, autodidacte et aimant la vulgarisation, je cherche à rendre facile d’accès notre passion commune !

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page
Fermer