Test du yeedi cube : un robot nettoyeur complet et compétitif

Notre avis sur le robot yeedi Cube Omni

yeedi Cube Robot aspirateur avec station

yeedi Cube Robot aspirateur Laveur avec Station de Nettoyage multifonctionnelle, Lavage Automatique/Séchage Automatique, Succion 5100 Pa, avec Évitement Actif d'obstacles/Commande Vocale/APP

Prix au : 12 juillet 2024 22 h 25 min

Yeedi, marque appartenant à Ecovacs, revient sur le devant de la scène en cette rentrée avec un nouveau robot laveur équipé d’un système de lavage complet pour le nettoyage et séchage de ses serpillières. Proposé au prix de 699.99€ hors promotion, le tout nouveau yeedi cube embarque un réservoir d’eau propre d’une capacité d’un litre et la marque chinoise s’est associé avec la marque 3M Scotchgard™ afin de nous assurer une qualité de fabrication et d’entretien optimale de ses serpillères. Aussi doté d’une station de vidage automatique, il est compatible avec les assistants vocaux Amazon Alexa, Google Assistant et Siri. Que demander de plus ?

[toc]

Mise à jour :

  • 12/12/2023 : ajout de la possibilité de gérer 2 cartes et 1 carte de sauvegarde

yeedi cube : un robot sans majuscule

Unboxing et présentation

Autant vous le dire tout de suite, le yeedi cube (sans majuscules) ne rentrera pas dans votre boite aux lettres, même dans une boîte à colis connectée Boks, c’est dire ! Soyez présent pour réceptionner ce gros carton car il est volumineux et pèse pas moins de 16.5 kg ! Pour le reste, la marque chinoise reste tout en sobriété dans sa présentation, son emballage affichant simplement un dessin graphique de sa station presque cubique.

Pour ouvrir, tirez sur la languette bleue et le carton s’ouvre comme un coffret. Le dessus est recouvert par une planche cartonnée sur laquelle est tout simplement inscrit le guide de démarrage rapide (avec un QR Code pour se reporter à une vidéo) .

Chaque contenu est identifié avec une petite illustration. Le yeedi cube se dévoile dans une coque moulée et dans une poche en intissé qui le protège des chocs et de la poussière. En dessous sont rangées les deux brossettes latérales identifiables avec leur embout vert pour celle de gauche et rouge pour celle de droite. Une petite boite renferme le bouchon du réservoir d’eau. Enfin, au centre, on retrouve très classiquement les consignes de sécurité et le manuel utilisateur. Le livret est en 2 langues : anglais et russe. Il faudra donc aller sur le site de yeedi pour disposer du français : https://service.yeedi.com/pages/user-manuals

Le yeedi omni : le robot

Arrêtons de vous faire languir, voici le yeedi cube dénué de ses dernières protections en mousse protégeant ses mécanismes. Le robot mesure 34 cm de diamètre x 10 cm de hauteur, il passera donc sans mal sous un lit et la plupart des meubles.

Côté design, la marque chinoise conserve son habituel blanc éclatant, mais l’on constate d'emblée une nouveauté avec une partie translucide sur le dessus : le réservoir d’eau « UFO 1 L ». Si nous ne sommes pas parvenus à trouver la signification de cet acronyme, il est cependant très clair que cet OVNI du nettoyage peut stocker un litre d’eau pour ses besognes. Un très bon point.

Une poignée verrouillable est placée sur le réservoir UFO. Déverrouillée, elle permet de le transporter pour un remplissage facile. Verrouillée, c’est alors le robot vous pourrez déplacer tout aussi simplement. Cela rend plus facile que jamais son déplacement de l’étage, par exemple. C’est une excellente idée !

Sur le dessus, des boutons indiquent :

  • ►| Nettoyage automatique
    • Bleu fixe : Nettoyage en cours
    • Rouge fixe : Puissance faible/Hors tension
    • Rouge clignotant : Alarme
    • Blanc fixe : Veille/Configuration réseau ou à la station de base réussie
    • Blanc clignotant : En cours de rechargement/Démarrage/Mise à jour du firmware
  • 🏠 : retour à la station
    • Blanc fixe : retour à la base
  • (⊚) Spot pour un nettoyage spécifique
    • Bleu fixe : Nettoyage spécifique

La réinitialisation du yeedi cube se fait en appuyant simultanément sur les boutons Spot et Home. Pour restaurer les paramètres d’usine, il faut maintenir enfoncé ces deux mêmes boutons quelques secondes. Au centre, on trouve la caméra à vision laser dédiée à l’orientation du robot.

A l’avant, un capteur laser jumelé optimise les déplacements, la détection des objets sur le parcours pour leur évitement et bien sûr la cartographie. Enfin, deux capteurs latéraux, dédiés à la détection de bordure sont répartis de chaque côté de la coque.

Au dos, on trouve :

  • Le haut-parleur, à gauche
  • La poignée du petit bac à poussières avec sur la gauche la trappe d’extraction (de forme carrée). Elle se soulève lorsque celles-ci sont évacuées vers la poubelle.
  • Les 2 contacteurs pour son rechargement en partie centrale haute
  • La grille d’aération, à droite

Le bac réservoir d’eau

Une fois le loquet déverrouillé le grand bac UFO de 1L se retire sans difficulté. Le remplissage se fait sur le côté.

Le QR Code pour l’installation se trouve sous le réservoir

Pas de panique, un bouchon est livré, il suffit de le placer pour assurer la bonne étanchéité du réservoir. On note une jauge sur l’un des côtés du bac et la sortie de l’eau pour humidifier les lingettes sur l’autre.

Le bac à poussière

D’une contenance de « seulement » 360 ml, le bac à poussière est de petite taille, mais ceci n’est pas un problème puis le yeedi cube est capable de vider seul son contenu et de reprendre nsuite sa tâche. Le bac s’ouvre et peut être nettoyé facilement.

Il y a 3 niveaux de filtration :

  • Le premier un filtre en nylon solidaire du bac
  • Le second est le filtre en éponge
  • Le troisième filtre est de type HEPA antibactérien à 99.9% capable de capturer les allergènes de 0.3-0.5µm. Il est préconisé de le changer tous les 3 à 6 mois pour conserver une bonne protection.

Les filtres sont amovibles et lavables. Sur l’arrière du bac, donc la partie qui est visible à l’arrière du robot ou retrouve la trappe d’extraction des poussières.

Le dessous du robot

On retrouve les différents capteurs répartis sur le pourtour :

  • 6 sont dédiés à la fonction anti chute pour le cas où un escalier se trouve sur son parcours et qu’il ne le dévale pas
  • 1 capteur à ultrason pour la détection de tapis. Il est placé à gauche de la roue omnidirectionnelle bicolore noire et blanche. Il effectue une reconnaissance ultrasonique automatique et surélève la plaque de lavage de 8mm pour ne pas imbiber les tapis.
  • 1 capteur de suivi au sol à la droite de la roue omnidirectionnelle

Les deux brosses latérales sont composées de poils souples synthétiques.  Leur emplacement G/D est facilement identifiable avec un code couleur. Elles ramènent les poussières vers la brosse centrale où les 5100 Pa de dépression les entraîneront sans mal dans le bac à poussière. Leur remplacement est souhaitable entre 3 et 6 mois selon usure.

La mobilité du robot est assurée par deux larges roues motrices crantées ayant un débattement jusqu’à 2 cm, de quoi franchir de petits dénivelés et assurer la stabilité du robot sur sa base.

La brosse centrale

Le brosse centrale est maintenue en place par une plaque dotée d’une large bande caoutchoutée permettant de retenir les saletés. La brosse est faite de brins souples en laine et de longues lames en caoutchouc disposés en V. Il faut la renouveler entre 6 et 12 mois selon le besoin.

Le plaque de nettoyage

Le plaque de nettoyage est solidaire du robot mais mobile puisqu’elle se soulève jusqu’à 8 mm lorsque le capteur détecte un tapis sur son parcours. Cela lui évite de le mouiller (si c’est le mode « A travers » qui est sélectionné). Elle peut également s’incliner jusqu’à 8° pour s’adapter au nivelé du sol et assurer une pression de 6 à 8N ainsi qu’une fréquence de vibration ≥ 2500 fois par minute.

Une seule et unique lavette est fournie préinstallée. Elle est fermement fixée par de grands scratchs et son liseré s’insère dans la fente dédiée. Pensez à anticiper son renouvellement qui est préconisé entre 3 et 6 mois.

La serpillère est en microfibre éponge pour un lavage doux. Conçue en collaboration avec 3M, elle contient une protection 3M Scotchgard « Easy to clean ». La texture fait qu’après son passage, le sol reste quasi sec.

Caractéristiques techniques

  • Marque : yeedi
  • Modèle : YDAX11
  • Dimensions : 34 cm x 34 cm x 10 cm
  • Poids : 2.3 kg
  • Batterie lithium : 5200mAh
  • Capteur de reconnaissance des tapis : oui
  • Navigation : – fusionnée : visuelle (avec 10 images secondes de 300 000 pixels) et laser (linéaire) pour l’évitement des obstacles
  • Puissance d’aspiration : 5100Pa
  • Brossette latérale : oui, 2
  • Niveaux d’aspiration : 4
    • 200 Pa correspondant à Silencieux
    • 600 Pa correspondant à Normal
    • 1000 Pa correspondant à Max
    • 4000 Pa en fonction Max + sur tapis
  • Filtration : triple
  • Mise à niveau OTA (On The Air) : Oui
  • Bac à poussière : 360 ml
  • Détection de l’absence du sac à poussière : oui
  • Bac à réserve d’eau : 1 l
  • Nombre de niveau de débit d’eau : 2, normal et élevé
  • Nombre de lavage/frottage en continu : ≥400h
  • Temps maximal de fonctionnement en mode lavage à l’humidité constante : 175 mn
  • Temps de rechargement : 6.5 h
  • Capacité d’utilisation avec une charge : 230M2
  • Fréquence de vibration : ≥ 2500fois/min
  • Hauteur de relèvement de la plaque de nettoyage : 8mm
  • Réglage de la pression de frottement : oui entre 6 -8N (automatique)
  • Débattement des roues : 2 cm
  • Connectivité : WiFi + Bluetooth (pour l’appairage uniquement)
  • Temps de chargement : env. 6,5 h
  • Cartographie de plusieurs étages : non, mais affichage d’une carte aspi et une avec barrière virtuelle
  • Accessoire : 1 seule serpillère déjà en place
  • Compatible assistant vocaux : Oui, Amazon Alexa, Google Assistant et Siri

Le yeedi cube : la station de nettoyage

Bien que le carton soit imposant, la station du yeedi cube l’est bien moins. En effet, elle mesure 40 cm L x 26.5 cm P x 37.5 cm H. Elle pèse pas moins de 8.1 kg.

Le yeedi cube comporte trois zones distinctes :

  • Une où le robot vient se recharger, vider ses déchets et nettoyer sa lingette sur la raclette autonettoyante bleue.
  • Une autre pour le bac d’eau sale d’une capacité d’1,2 L
  • Une dernière pour le sac à poussière d’une capacité de 2.1 L – 1 seul est livré et déjà en place.

Au dos de la station d’accueil, une poignée moulée aide au transport de ce beau bébé. En partie inférieure, on retrouve une prise d’alimentation avec un cordon de 1.8 mètre.

La rampe d’accès et son extension

Une rampe d’accès est à fixer au socle du yeedi cube. Au fond, on remarque un rectangle percé de trou qui s’avère être un filtre. Il doit être retiré et nettoyé régulièrement pour un bon fonctionnement. Il s’ouvre comme un couvercle et ne contient pas de composant à proprement parlé, mais permet de retenir les plus grosses particules. Les poussières s’extraient par l'embout arrondi et remontent dans le sac d’une contenance de 2.1 L.

L’installation de la station doit respecter un espacement de 50 cm de chaque cotés et un espace libre à l’avant de 1.5 mètre au moins pour permettre au robot de revenir se placer correctement.

Vous croyez que c’est tout ? Et bien non ! La face avant de la station embarque une petite bande lumineuse ! So chic !

  • Bleu fixe au centre : en service
  • Rouge
    • A gauche : lorsque le réservoir d’eau sale est plein ou absent du socle
    • A droite : lorsque le sac à poussière est plein

Caractéristiques techniques

  • Modèle : CH2251
  • Ventilateur unique : 27000Pa
  • Temps d’extraction de la poussière : 10s
  • Température de séchage de la lingette : ≥ 40° (104°F)
  • Temps de séchage : 3h
  • Entrée nominale : 220-240V  50-60Hz   0.3 A
  • Puissance de la plaque sonique : 35W
  • Puissance du séchage : 90 W
  • Puissance de l’extraction de la poussière : 1000 W
  • Puissance de sortie nominale : 20V  2 A
  • Épurateur intégré pour le nettoyage de la lavette : électrique 10N
  • Bande de fréquence : 2400 – 2483.5 MHz
  • Puissance en mode veille avec maintien de la connexion réseau : < 2 W
  • Accessoire : 1 sac à poussière de 2.1 L déjà en place

Installation et utilisation du robot yeedi cube

yeedi dispose de sa propre application maison disponible sur Android ou iOS. Si vous l’utilisez pour la première fois, il est nécessaire de créer un compte utilisateur. Ceci étant fait, rendez-vous sur la page d’accueil.

  • Branchez l’alimentation
  • Cliquez sur « Ajouter un robot »
  • Scannez le QR code qui se trouve sur la coque sous le réservoir d’eau.
  • Allumez le bouton On/Off sur le côté : le bouton de nettoyage/configuration clignote en blanc et une voix en anglais vous accueille.
  • Appuyez comme demandé 2 secondes sur les boutons Spot et Maison. La recherche met 5 secondes pour détecter le nouveau robot. (Pensez à activer le Bluetooth pour cela)
  • Votre réseau 2.4 GHz est détecté, il suffit de confirmer ou renseigner si besoin le mot de passe correspondant. L’appairage se lance et une dizaine de seconde après votre nouveau meilleur ami est installé chez vous.

Une mise à jour du micrologiciel s’effectue. Une invitation à renseigner le fuseau horaire – utile pour les programmations – mais attention, ça ne gère pas les heures d’été/hiver (dans les paramètres on peut synchroniser avec le smartphone) ainsi que le changement de voix, le français étant disponible. A l’étape suivante, l’applicaiton vous demande les heures où le yeedi cube ne doit pas vous importuner. Par défaut 22h – 6h, modifiable bien sûr. Enfin, l’application nous invite à effectuer un premier passage du robot pour effectuer une première cartographie.

Pour aider le robot à cartographier le plus fidèlement possible la pièce, pensez à ranger ce qui peut trainer pour que la représentation soit fidèle. La plaque de la serpillère reste sous le robot mais n’est pas plaquée au sol.  En effet, elle se soulève de 8 mm en mode aspiration ou évitement des tapis. Le yeedi cube va faire son petit tour puis afficher une carte. Sauvegardez la et elle prendra place sur la page principale.

En haut de la carte sont indiqués l’état du robot et sa charge restante. Faites glissez de gauche à droite, puis cliquez sur l’un des menus en-dessous et enfin sur « plus » pour avoir accès aux informations suivantes :

  • Historique des nettoyages avec le reflet du type d’utilisation (barrière virtuelle ou mode SPOT)
  • Etat : indique l’état du robot (ici en l’occurrence : bon état, ouf il est tout neuf !)
  • Accessoires : pareil pour visualiser l’état des
    • Brosses : principale à changer tous les 300 h et latérales tous les 150 h d’utilisation
    • Filtre, 120 h
    • Lingette 150 h
    •  Sac à poussières. Sa durée est bien évidemment selon son remplissage. yeedi estime qu’il faut le changer au bout de 30 nettoyages. Donc à vous de calculer selon votre fréquence d’utilisation.

Ces différentes informations se retrouvent aussi en cliquant sur la roue crantée en haut à droite. Toutefois, à l’heure actuelle, le menu « Aide » est vide de conseil. C’est dans « A propos de votre robot » que vous retrouvez les paramètres renseignés lors de l’appairage, mais il est aussi possible  ici de moduler le volume des alertes. Et ça ce n’est pas si mal il faut bien l’avouer.

Mais revenons à la page principale. En cliquant en bas à droite sur la petite coche « ∧ » on accède à la gestion de la carte, tel que :

  • Limites virtuelles : pour empêcher le robot de venir aspirer (barrière rouge) ou de laver un sol (barrière orange).
  • Diviser une pièce : cliquez sur la pièce, un trait droit déplaçable permet d’ajuster selon les besoins
  • Fusionner des pièces : cliquez sur les 2 pièces à rassembler
  • Etiquettes des pièces. Ici une liste basique est proposée. Cliquez sur la pièce et renommez là parmi les propositions. Mais si comme nous vous avez par exemple 2 couloirs, recliquez sur le nom et il prendra un numéro autre que 1.

Ici dans l’application il n’y a pas de fonction « zone » pour envoyer le robot nettoyer dans un endroit dédié. Mais la fonction existe ! Pour nettoyer dans une pièce ou une zone particulière, il faut le déplacer (d’où la poignée bienvenue) à l’endroit de la saleté et lancer le mode spot depuis le bouton sur le robot. Un nettoyage de 2M2 est alors soumis à ses brossettes.

Oui mais après tout ça, il fait quoi…? On y vient !

En cliquant sur « Robot » en bas a gauche, la page de gestion des différents niveaux d’aspiration et de lavage s’ouvre.

Le yeedi cube, propose :

  • 2 modes de nettoyage : Auto pour la gestion automatique selon vos paramètres (puissance, débit, vitesse et en cliquant sur la carte, pièces à faire si toutes ne le sont pas ) ou Spot indiquer l’aspiration sur une zone.
  • 3 niveaux d’aspiration : silencieux, normal et max (+ fonction  Max + pour tapis)
  • 3 niveaux de débit d’eau : faible, moitié (pour moyen) et haut.
  • 2 niveaux de vitesses : rapide ou plein (comprenez plus complet) Pour une même surface en « rapide » il compte 17 min pour 15 M2 et en « plein » 31 min pour 17M2.

Enfin en cliquant sur « Avancé », il est possible de :

  • Définir le nettoyage personnalisé en indiquant pour chaque pièce : la puissance d’aspiration et le débit d’eau souhaité.  Notez que ce mode implique obligatoirement un débit d’eau présent même à minima, donc attention si vous avez un parquet. Il faut penser à créer des barrières virtuelles si une pièce ne doit pas être lavée.
  • Organiser l’ordre de passage.
  • Programmer des nettoyages partout ou dans une pièce, une fois, tous les jours, du lundi au vendredi, le week end, ou si cela ne vous convient pas faites vous-même votre programmation.
  • Définir le comportement du robot face aux tapis ! N’ayez plus de crainte de voir imbibé celui-ci lorsque la fonction lavage est en action. Définissez s’il doit lever sa plaque de lavage ou contourner le tapis et dans ce dernier cas en l’occurrence aucun risque. Le mode aspiration n’est pas oublié puisque 2 puissances sont proposées pour le traitement des tapis : Max et Max +.
  • Ne pas déranger : nous l’avons vu précédemment.
  • Reprise du nettoyage : vu également auparavant.

Une fois tous les réglages effectués, ils sont présent sur la carte.

Mais la station n’est pas en reste, elle aussi à sa programmation et en cliquant sur « Station » on ouvre son menu dédié.

Un clic sur les tuiles, lance l’action correspondante :

  • Vider : l’extraction des poussières dans la poubelle se fait en une dizaine de seconde
  • Désactiver : éteint le petit ruban LED en façade, mais le robot reste opérationnel bien évidemment
  • Laver : lance un lavage de la serpillière
  • Sécher : lance le séchage de la serpillère.

Dans la rubrique « Avancée » hormis désactiver le mode automatique de vidage des poussières, le temps de séchage de la serpillère peut être sélectionné sur : 3 ou 5 heures. Un temps qui parait un peu long. Le temps de lavage est également paramétrable. A sélectionner entre : toutes les 10 min, les 15 min ou 20 min. C’est l’intervalle ou il revient nettoyer sa lingette. Par défaut, 3h et 20 min sont définis.

Mise à jour 12/12/2023 : une mise à jour majeure de l’application vient d’apporter au yeedi cube la possibilité de sauvegarder 2 cartes permanente et 1 carte temporaire à des fins de sauvegarde. Ainsi, vous pouvez désormais créer une carte pour chaque étage de votre maison. Cela ne permettra pas au robot de gravir des escaliers, mais grâce à sa poignée, vous pourrez le monter sans mal pour effectuer le nettoyage d’un second étage.

Avec Amazon Alexa

Pour utiliser le robot avec Alexa, il suffit d’activer la skill yeedi  et lier vos comptes. A partir de là, votre robot prend place dans sa catégorie référencée « Aspirateur’.

Les fonctionnalités vocales sont pauvres :

  • Allume : pour lancer le robot
  • Éteins : pour le stopper sur place, pas pour le renvoyer à sa base.

Le retour à la base est possible, mais suelement via l’app Alexa en utilisant le mode : Charge. Le mode Delicates n’est pas opérationnel, du moins en France… Enfin, il est possible de créer des routines Alexa pour, par exemple, lancer un nettoyage pendant que vous êtes au travail.

Avec Google Home

Il faut ici aussi lier vos comptes yeedi et Google Home. Cela étant fait, le robot remonte dans la liste des appareils. Depuis la tuile, un clic dessus allume ou stoppe le yeedi cube. En cliquant 2 secondes sur la tuile, la page de gestion s’ouvre et seule l’information de la position du robot, présent ou absent de la base est indiqué en plus.

Vocalement, il est possible de démarrer, stopper et faire revenir l’aspirateur à sa base.  Comme pour Alexa, l’intégration aux routines Google Home est possible .

Notre avis sur yeedi cube

Le yeedi cube est indéniablement un bon robot, aspiration et lavage se font très correctement. Toutefois, il n’est pas possible de changer la puissance d’aspiration en cours d’utilisation. Il faut obligatoirement faire ce choix en amont, ce qui est un peu dommage.

Côté bruit, l’appareil n’est pas trop bruyant avec entre 47 dB et et 76 dB. La station yeedi cube émet quant à elle un niveau entre 71 et 77 dB durant les 10 secondes d’extraction des poussières.

Nous avons relevé les niveaux sonores suivants :

  • Silencieux : entre 47 dB et 52 dB
  • Normal : entre 60 dB et 70 dB
  • Max : entre 72 dB à 76 dB .

En mode lavage, le yeedi cube effectue un rinçage de sa serpillière avant utilisation, s’assurant qu’elle est propre et bien imprégnée avant de débuter sa tâche. Une fois parti à l’assaut de votre maison, c’est son réservoir à eau qui en assurera l’humidification en continu. L’extraction de l’eau sale et le séchage auront lieu à chaque retour à la base, ou à tout moment via l’application. Il termine sa tâche par un séchage de 3 heures minimum qui génère un petit bruit de fond, qui certes n’est pas très fort avec seulement 40dB relevé, mais ce ronron peut être lassant. La serpillère ressort bien propre et même légèrement chaude.

Les déplacements du robot ne sont pas en Y mais en S. Les résultats sont bons, et même assez surprenants en lavage, comme en témoigne l’eau sale récupérée. Après plusieurs jours d’utilisation, nos sols sont propres et la serpillère l’est toujours également grâce au système de rinçage.

Si la poignée de transport est pratique pour déplacer le robot, on regrette cependant qu’elle ne puisse servir à le monter à l’étage, le yeedi cube n’offrant pas de cartographie multiple. Pour le moment seulement ? C’est à espérer car cela serait bien pratique. L'emplacement de son réservoir d’eau, surprenant de prime abord, est également judicieusement. Sa conception « révolutionne » le genre, tant par l’aspect mais aussi par la technologie qu’a dû mettre en œuvre yeedi pour garder toutes les caractéristiques nécessaires au bon fonctionnement tel que le centre de gravité, ou la mouvance des 2 cm pour le franchissement des obstacles avec un poids sur le dessus (qui appui donc) et non à tracter quand il est à l’arrière du robot.

On note la rapidité d’évacuation des poussières qui n’est que de 10 secondes, là où la plupart des robots sont plus sur des aspirations d’une vingtaine de secondes. L’évacuation des cheveux se fait sans mal, et ça c’est plutôt top !

Si l’application n’a pas de fonction « zone » spécifique pour envoyer le robot nettoyer dans une pièce particulière, le nettoyage spécifique peut toujours être fait en le déposant à l’endroit de la saleté et lançant le mode spot avec son bouton dédié sur le capot

Coté rechargement, le temps indiqué de 6.5 heures nous parait un peu long car, en réalité, il nous aura fallu un peu moins de 4 heures à chaque fois. En effet, le robot n’attend pas d’être à 0% pour retourner à sa base et y retourne dès qu’il ne lui reste que 15%, évitant ainsi les décharge complètes qui altèrent la durée de vie des batteries.

En conclusion, le yeedi cube est un robot efficace et performant. Son design plutôt original avec un bac à eau placé sur le dessus offre l’avantage de faciliter les manipulations et d’éviter les traces de doigts sur le capot. Grâce à sa station multifonction, il est capable de se vider seul comme d’entretenir ses serpillières. Il est donc très autonome et ne nécessite que peu d’entretien.

Ses performances en aspiration sont bonnes. Avec 5200 Pa d’aspiration, il ne laisse rien au sol et nous n’avons pas retrouvé de cheveux emmêlés dans la brosse centrale, ce qui est un bon point. Le lavage est également très correct. Après son passage, plus de traces au sol, c’est le yeedi cube est donc efficace à la serpillière.

Évidemment, certaines choses sont perfectibles, notamment l’application et la gestion des fonctions. Par exemple, on se demande bien pourquoi en choisissant « Auto » et en lançant le robot, en revenant sur la page les fonctions affichées sont passées sur  le mode « Spot » avec  d’autres paramètres.  Attention aussi à faire la bonne manipulation lors d’un changement de paramètree pour ne pas sortir de la page du robot, ce qui est un peu agaçant.

Proposé à 699.99€ sur Amazon, le yeedi cube peut sembler cher, mais il est en réalité plutôt abordable au vu des prestations complètes proposées. En effet, les robots avec station de nettoyage complète sont généralement bien plus onéreux et son positionnement tarifaire nous semble donc compétitif.
Profitez des Jours Flash Prime 2023 associé à une réduction supplémentaire de 40€ (avec le coupon à cocher) pour obtenir le yeedi Cube à 559.99€.

 

 

Simple utilisatrice et novice tombée dans la marmite Alexa, celle-ci me fascine et grâce aux garçons, Jean-Christophe et Alexien Modo, j’en apprends un peu plus chaque jour. Aimant les différents aspects d’Alexa, je me suis tournée vers les skills pour vous faire partager mes découvertes.