[TEST] Vacos Cam : une caméra extérieure top ou flop ?

Notre avis sur la caméra extérieur Vacos

Vacos Cam AI

VACOS 1080p caméra Batterie Bullet Blanc sans Fil caméra de Surveillance coloré Full Vision Nocturne Rechargeable sécurité avec PIR détection de Mouvement

Prix au : 26 septembre 2021 14 h 20 min

Lorsque l'on parle de sécuriser une habitation, la première protection à laquelle on pense, c'est bien souvent la caméra. En fonction de l'emplacement désiré, on optera pour un système de caméra d'intérieur ou d'extérieur. C'est pour cette seconde option que nous vous présentons aujourd'hui la caméra extérieure Vacos 1080p bénéficiant d'un IP 65 qui garantit une protection contre les poussières et les jets d'eau de toutes directions à la lance ! Pas de crainte en cas d'averse ou même de tempête hivernale.

Vacos est une marque qui appartient à l'entreprise américaine Annke fondée en 2014. En 2019, Annke lance la Vacos Cam AI, une caméra sans fil dont les batteries peuvent être alimentées soit par un panneau solaire, soit rechargées par câble USB mettant ainsi en œuvre leur leitmotiv de créer des produits de sécurité innovants et performants. Voyons ce qu'il en est.

Vacos Cam AI 1080p : une présentation élégante

Unboxing

Le moins que l'on puisse dire, c'est que Vacos soigne sa présentation ! La caméra est en effet livrée dans un superbe coffret que recouvert d'une enveloppe toute blanche comportant simplement une photo de la Vacos Cam sur le dessus. Sur les cotés, on retrouve les caractéristiques principales dont celle mentionnant “Works with Alexa“.

Une fois le coffret vert émeraude extrait de son enveloppe, on découvre les différentes pièces de la Vacos Cam AI, chacune étant logée dans un compartiment moulé en mousse.

 

 

Nous avons ainsi :

  • La caméra Vacos Cam

Elle est assez lourde avec ses 274 grammes et d'un gabarit de 7.6cm de largeur x 7.6 de hauteur x 8.8 cm de profondeur. Elle est faite en plastique ABS et polycarbonate blanc sur cinq des six cotés, la face étant classiquement sur un fond sombre.

On trouve sur la face :

    • En haut : 2 LED projetant un puissant éclairage chaud pour la vision nocturne et permettre l'affichage couleur,
    • Au centre : l'objectif doté un capteur Sony, de la fonction WDR (pour Wide Dynamic Range), DNR 3D (pour la réduction du bruit de l'image), BLC (pour Black Light Compensation)  ou plus simplement c'est un traitement de l'image pour un affichage correcte en contre jour, de jour ou de nuit.
    • Une double LED témoignant du fonctionnement en bas à gauche, qui selon la couleur indique :
      • Rouge clignotant : prêt pour la connexion Wi-Fi
      • Bleu clignotant : en cours de connexion au réseau Wi-Fi
      • Bleu fixe : en fonctionnement
      • Clignotant bleu et rouge : rechargement en cours
      • Bleu et rouge fixe : rechargement terminé
    • A droite : un détecteur de luminosité
    • Au dessus : le microphone puisque cette caméra est bidirectionnel.
    • En partie inférieure : le détecteur de mouvement.

Au dos, le bouton “reset”, à maintenir enfoncé 6 secondes si besoin, est placé au dessus du système de fixation de la caméra.

Au dessous on retrouve un haut-parleur et une prise USB pour le rechargement de la batterie de 6700 mAh dont l'autonomie annoncée est de 3 mois à raison de 15 déclenchements par jour.

La Vacos Cam peut être installée soit avec le support vissé, soit avec la sphère aimantée. Ce second système est comparable à celui que nous avions découvert sur la caméra Konyks Camini Go, à ceci près que celui de la Vacos Cam n'est pas adhésif et devra être solidement vissé. L'ouverture se fait en faisant juste glisser de haut en bas le support pour le sortir de son logement. Vous avez bien évidemment les chevilles et vis nécessaires (au nombre de 4 : 3 pour le support articulé à bille et 1 pour celui aimanté). Tout est bien prévu. Vous trouverez même 3 bouchons en silicone pour recouvrir les vis.

Le câble USB d'une longueur d'un mètre permet le rechargement des batteries mais, attention, il n'y a pas d'adaptateur fourni. Un système d'alimentation continu par panneau solaire est également possible, il est vendu séparément 30€ mais peut s'avérer intéressant.

Fiche technique

  • Marque : Vacos
  • Modèle : Vacos Cam AI
  • Référence : VD-I41FW0102#EUFBA1
  • Dimension : 7.6 cm x 7.6 cm x 8.8 cm
  • Poids : 274 grammes
  • Couleur : Blanc et noir
  • Matériaux : Pc et ABS
  • Température de fonctionnement : -20°C – 50°C
  • Humidité : < 95%
  • Indice de protection : IP65
  • Alimentation : 2 Piles AA Lithium-ion 6.700 mAh
  • Durée de vie de la batterie : jusqu'à 6 mois pour 15 déclenchement max ou 7 min /jour
  • Réseau : Wi-Fi 2.4 GHz
  • Détection de mouvement : Détection humaine et PIR par IA
  • Stockage :  Carte de stockage eMMC de 16Go intégrée ou cloud sur abonnement
  • Capteur optique : Capteur CMOS  à balayage Sony IMX307 à 1 / 2.8″
  • Lentille : 2.6 mm à F1.6 / 120°
  • Portée de la vision nocturne : 8 M par PIR IR-CUT
  • Résolution vidéo : 1080p jour et nuit
  • Compression : H264 +
  • Angle de vision : 120°
  • Vision nocturne : 10 mètres
  • Système audio : Bidirectionnel

 

 

Installation et utilisation de la Vacos Cam

Pour utiliser la caméra extérieure Vacos Cam AI, il faut commencer par installer l'application maison nommée : Vacos ! Logique non ? Elle est disponible pour Android et iOS . Une fois téléchargée, il faut bien évidemment s’inscrire pour créer un compte puis accepter les conditions générales d'utilisation. Ceci fait, activez le GPS du smartphone et accordez l'autorisation d'accès à vos photos. Voilà, vous êtes sur la page d'accueil de l'application, prêt à installer la caméra !

Pour ajouter la caméra, cliquez sur le “+” au centre de la page, puis sélectionnez la Vacos Cam dans la liste qui vous est proposéeoui,. Pour être sur de bien lancer l'appairage, il est demandé d'appuyer 6 seconde sur le bouton “reset” situé au dos et de confirmer que le voyant de la caméra clignote rouge (elle vous parlera aussi mais en anglais). Sur la page suivante renseignez le mot de passe de votre réseau Wi-Fi.

L'étape suivante va consister à faire lire le QR Code qui s'affiche sur le smartphone par la caméra. Dès qu'il est bien pris en compte, un jingle se fait entendre et la Vacos Cam AI se connecte au réseau et si tout est correct vous serez invité à lui donner un nom à l'étape suivante.

Une fois l'installation terminée, vous serez convié à prendre un abonnement pour le stockage cloud. Non obligatoire, la Vacos Cam intégrant une carte mémoire eMMC de 16 Go, il peut être mensuel ou annuel. Le tarif indiqué ci-dessous est étonnamment fluctuant puisque nous avons constaté des modifications de l'ordre de 2 centimes du jour au lendemain, ceci probablement en raison des taux de change. A vous de tomber au meilleur moment !

Examinons maintenant l'application Vacos… La page d'accueil vous affiche une première vue depuis la caméra Vacos Cam AI.

En haut à gauche, le menu vous permet d'accéder à :

  • Profil : mail, pseudo, mais également à votre QR code personnel si vous souhaitez partagez le flux de votre caméra avec une tierce personne. Il faudra le lui transmettre pour qu'elle installe sur son compte Vacos votre caméra. Pour vous déconnecter de l'application c'est ici qu'il faut venir également.
  • Message :  vous aurez les messages du jour, comme ici, la batterie faible et en cliquant dessus, vous aurez toutes les autres notifications (ces informations sont accessibles également depuis la vue). Le soucis est qu'il est impossible de déterminer pourquoi une notification (Déclenchement Humain) est faite à certains moment et pas à d'autres. Il n'y a aucune logique. Passez 50 fois devant l'objectif et rien ne sera notifier que l'application soit ou non ouverte. Pour rafraichir la page, mettez le doigt sur l'écran et abaissez celle-ci mais c'est pas pour autant que vous verrez apparaître de nouvelles notifications. Allez dans le journal à un moment donné et vous verrez une notification….
  • Mon Fichier : vous accédez à votre album photo/vidéo. Il s'agit des prises effectuées à votre initiative.
  • S'inscrire : pour la prise d'un abonnement.
  • Partager : si vous souhaiter recevoir le flux d'une tierce personne qui possède également une caméra Vacos. Celle-ci doit vous transmettre un QR code à scanner pour accéder à son flux.
  • Paramètres : vous donnent entre autre accès aux conditions générales et politique de confidentialité (en anglais) et la version de l'application.

Lorsque vous êtes sur la page avec la photo, vous pouvez voir sur l'image l'horodatage. En dessous de l'image :

  • Trois petits points : vous accédez à nouveau au journal des notifications mais, sans abonnement, vous ne pouvez pas visualisez le contenu de l'alerte.
  • Le nuage : il vous renvoie vers l'abonnement cloud ou les enregistrements qui sont effectués dans la mémoire interne de l'appareil. Ici pas de carte SD à insérer, c'est une carte eMMC bien plus rapide de 16 Go, nous y reviendrons.
  • Le carré avec flèche : un accès différent pour scanner le QR code d'une autre caméra auquel vous être invité à regarder le flux.

Allons voir le flux “live”.

Sur l'image vous avez :

  • Le débit qui s'affiche… Quand il veut ! Souvent à 0B/s, il reste figé et il faut revenir sur la page précédente pour le relancer. Il est très rare que le flux arrive du premier coup, c'est assez pénible. Bien que nous ayons un excellent débit en fibre et que nous ayons une grand habitude des tests de caméras, nous avons été assez déçu sur ce point.
  • A droite, vous avez un affichage tricolore pour la batterie vous signifiant son état de charge. Là aussi, nous sommes assez interloqués sur sa faible autonomie car il nous aura fallu la recharger au bout de 48 heures d'utilisation… Comptez un peu moins de 5 heures pour la remettre à pleine charge, mais une manipulation aussi fréquente la rend difficilement utilisable en extérieur sans panneau solaire… Qu'il faut en plus acquérir séparément.
  • En bas à gauche de l'image, la qualité du flux : Il s'affiche toujours d’emblée en SD dont aucune donnée n'est communiquée pour en connaitre la résolution. Tapotez sur SD pour passer en FHD à 1080p  . Honnêtement la différence n'est pas flagrante à l’œil nu sur un plan large et sur un fond paysagé on ne perçoit aucune modification sur l'écran. Par contre si on effectue un zoom sur l'écran en apposant deux doigts sur l'image et en les écartant, le mode FHD en effectue un grossissement supplémentaire. On note toujours un effet Fish Eye avec les lignes verticales.
  • En bas à droite l'horodatage. Celui-ci est permanent. Il n'y a pas de paramètre pour le supprimer. Notons qu'il est écrit en blanc sur un fond noir qui permet de le lire correctement.

Voyons maintenant les icônes fonction placées en dessous de l'image.

  • Haut-parleur : il est plutôt sensible et vous entendrez nettement les oiseaux, le vent, la pluie qui frappe la caméra, les pompiers au loin….
  • La bulle avec les trois points, vous ouvre la page du journal des détections. Notez que vous n'avez pas un cliché de la détection humaine juste une information horaire. Vous retrouvez également ici les messages concernant l’état de faiblesse de la batterie.
  • Le nuage : il ouvre une page à deux onglets :
    • Le premier renvoie encore une fois vers l'abonnement cloud,
    • le second : Appareil, vous affiche les enregistrements des détections effectués sur le stockage interne eMMC de l'appareil. Celui-ci est d'une capacité de 16 Go. Il ne s'agit pas d'un enregistrement H24. Selon l'implantation de la caméra et donc l'usage qui en sera fait,  la capacité pourra être suffisante. Il vous faudra très certainement rafraichir la page pour lancer l'affichage car là aussi cela ne se fait pas sans bug. Vous noterez sur la dernière photo un petit personnage rouge c'est la détection, sensée être celle d'humain mais là il n'y a pas eu d'humain passé devant la caméra dans le vide de l'espace qu'il y a devant. Le seul mouvement est celui des branches d'arbres.
      • Vous pouvez activer le haut-parleur basculer en mode paysage, prendre un cliché ou effectuer un enregistrement vidéo de l'enregistrement…
      • En haut à droite la pendule donne accès à la visualisation de la  capacité restante du stockage interne et si besoin au formatage.
  • Le carré avec la flèche : c'est toujours pour importer le flux d'une autre caméra Vacos
  • La double flèche oblique : permet le basculement en mode paysage. Celui-ci s'effectue aussi automatiquement si vous avez autorisez la rotation automatique de votre smartphone.

Au centre de la page, les fonctions :

  • Prendre un cliché : lorsque vous prenez un cliché, brièvement un encadré correspondant à la prise de vue s'affiche sur le bas à droite du flux.
  • Micro : appuyez pour parler.
  • Enregistrement d'une vidéo : quand vous l'activez, un compteur s'affiche au dessus du flux.

 

En mode paysage les trois fonctions principales (photo, micro et vidéo) sont accessibles. Au dessus du flux, la petite flèche permet d'ouvrir un volet à droite sur lequel vous pouvez visualiser plusieurs caméras. Le compte peut en afficher jusqu'à quatre. A la tombée de la nuit, les LED de vision nocturne ne se sont pas activées, mais l'on peut constater parfaitement le paysage et les différentes nuances de couleur.

En intérieur et en mode nuit, les 2 LED s'allument pour apporter la vision couleur. On constate malgré tout que la pixellisation se retrouve nettement sur le zoom où l'image est floue alors même que la distance est de seulement de 3 mètres. A sa décharge, la Vacos Cam est faite pour le monde extérieur, mais ne dit-on pas “qui peut le plus, peut le moins”? Rien n'interdit son utilisation en intérieur, et là, ce n'est pas terrible…

Pris avec le smartphone, voici l'image “live”. On peut comparer et voir la vision couleur qui est bien présente sur le flux live ci-dessus.

Voici un comparatif des vues SD et FHD en mode “vue normale” et zoom.

Passons aux paramètres

Vous allez voir, il y a peu de réglages disponibles, mais l'essentiel est là .

  • PIR : pour régler la sensibilité du détecteur entre les trois possibles : faible, moyen ou élevé. Pour notre test, nous avons placé la caméra de différente façon. Lorsqu'elle est en contre-jour, comptez un peu moins de 8 mètres pour la détection. Si c'est vous êtes en contre jour, comptez 4 mètres quelque soit le mode de détection défini. En effet, nous n'avons pas noté de différence flagrante dans le champ de capture pour la détection.
  • Batterie : vous retrouvez ici la signalisation tricolore de son état. Si vous utilisez la fonction d'enregistrement continu, elle tient que 48 heures. En mode détection uniquement comptez heureusement plus de temps, mais celui dépendra de l'usage.
  • Sirène : Activée elle va cracher un son strident entre 60 et 70 dB à 1 mètre pendant 3 secondes mais répété pendant toute la durée de la détection. C'est vraiment le point fort de cette caméra car, même si le flux n'est pas disponible (à 0b/s, souvenez-vous), la sirène reste indépendante de la réception vidéo et a toujours parfaitement fonctionné. Lors de nos tests, nous avons constaté tout de même constaté une bien meilleure réaction en plein jour, les alertes étaient bien moins réactives dans l'obscurité.
  • Témoin lumineux : vous pouvez activer ou non la LED bleue témoin de fonctionnement.
  • Informations sur l'appareil : vous accédez à la page ou vous pouvez changer le nom de la caméra.
  • Réglage de l'enregistrement : permet de paramétrer les enregistrements en continu. Attention a bien valider votre choix en cochant à droite sur enregistrement la sélection.
  • Stockage cloud : on vous le redit pas une nouvelle fois, c'est une option réservée à l'abonnement.
  • Redémarrer : pour relancer la connexion Wi-Fi (la LED bleu témoin de fonctionnement va clignoter durant l'opération)
  • Mise à jour du Firmware.

Comme vous avez pu le constater, il y a peu relativement peu d'options, seuls les choix de la sensibilité du détecteur (assez relatif), de la mise en service ou non de la sirène, et des programmations sont proposés.

 

Avec Amazon Alexa

Bien qu'il existe une, même deux skills pour Amazon Alexa,  Vacos et Vacos Smart Life, aucune des deux ne permettent de lier le compte Amazon avec celui de l'application. C'est bien la première nommée qui doit être utilisée avec cette caméra, mais un message “login error” s'affiche dès que vous voulez lancer la procédure.  Pour être sur de ne pas nous tromper, nous nous sommes déconnectés de l'application, puis reconnectés sans difficulté, notre mot de passe ne bloquant pas. En l'état actuel, la caméra n'est pas donc pas compatible avec Alexa.

Avec Google Assistant

Bis repetita, impossible de lier les comptes Google Home et Vacos, bien que le Add-on existe. Sur le site Vacos, il est mentionné “bientôt disponible”. Le site est-il à jour ? Nous ne pouvons vous le dire mais le fait est que bien que disponible elle n'est pas fonctionnelle.

Conclusion sur la Vacos Cam

A l'utilisation, même en faisant abstraction de la non compatibilité avec les assistants vocaux alors même qu'ils sont annoncés comme pris en charge sur la fiche produit Amazon, il faut bien avouer que la caméra Vacos Cam a peu de choses pour elle. Nous avons, en effet, plus d'un reproche à lui faire.

En premier lieu, après la période d'essai de 3 mois, vous n'aurez pas de notifications des détections de mouvements si vous ne prenez pas d'abonnement ! Et ça, c'est moche, disons le franchement. Vous pourrez toujours avoir l'information ouvrant l’application, mais ça n'est clairement pas ce qu'on attend d'une caméra connectée en 2020, surtout qu'en l'immense majorité des concurrents proposent bien la fonctionnalité gratuitement.

De même, on reste assez dubitatif sur la mention d'une intelligence artificielle. Nous avons en effet reçu de nombreux signalements, toujours sans notification, pour des détections de mouvement de branches… Pas terrible l'IA ! Autre souci, l'image figée ou l'absence de réception de flux avec un débit à 0b/s est très fréquent et pénible à gérer puisqu'il faut faire des allers-retours avec la page précédente.

Autre reproche, en mode “enregistrement 24/7” (qui n'est pas continu pour autant puisque seules les détections sont enregistrées), la Vacos Cam a une autonomie de seulement 48 heures alors que la marque annonce 3 mois. Certes, pas avec ce mode, mais décrocher sans cesse la caméra est pénible, surtout si vous la placez en hauteur à l'extérieur. Il est donc presque indispensable d'investir également dans le panneau solaire optionnel. Sinon, vous devrez la recharger trois fois par semaine, c'est énorme !

Néanmoins, tout n'est pas à jeter dans cette Vacos Cam et il faut lui reconnaître une excellente réactivité. Bien qu'il ne soit pas extensible, son stockage de 16 Go au format eMMC est un également un très bon point. Pour enregistrer des détections, cela devrait suffire à la majorité des utilisateurs.

Niveau vidéo, bien que l'effet fisheye soit bien présent, la qualité d'image est très bonne avec d'excellentes couleurs. Le zoom sur le smartphone est possible, et bien qu'il semble un peu surévalué, l'éclairage nocturne est efficace. Nous avons également apprécié la sirène, très réactive de jour mais avec un petit bémol dans l'obscurité totale.

En conclusion, la Vacos Cam aurait tout pour être une bonne caméra mais pêche par trop de défauts. Si son design est plutôt réussi, son image de très bonne qualité et sa détection des mouvements efficace, les problèmes de connexion Wi-Fi et d'absence de signal ont eu le don de nous énerver. Pire encore, le fait que de simples notifications soient payantes à l'issue des 3 mois gratuits nous a grandement déçu. Si on ajoute à cela l'absence de compatibilité avec Alexa et Google Assistant et son prix plutôt élevé de 110.00€ sans le panneau solaire, nous ne saurions décemment vous la recommander. Bref, si vous recherchez une caméra extérieure sans abonnement cloud, tournez vous vers la Konyks Camini Go, la TP-Link Tapo C310 ou les nouvelles caméras Blink Outdoor avec leurs deux ans d'autonomie sur piles lithium. Si vous consentez à un abonnement cloud, les caméras Ring d'extérieur vous tendent les bras… Et ce ne sont que des exemples, nous pourrions vous conseiller bien d'autres modèles.
Simple utilisatrice et novice tombée dans la marmite Alexa, celle-ci me fascine et grâce aux garçons, Jean-Christophe et Alexien Modo, j’en apprends un peu plus chaque jour. Aimant les différents aspects d’Alexa, je me suis tournée vers les skills pour vous faire partager mes découvertes.