Test TP-Link Tapo C310 : la caméra extérieure qui a des ailes

L’univers des caméras connectées se répartit en deux mondes : intérieur ou extérieur. Si le première ne pose pas de soucis particulier, le second doit respecter quelques exigences techniques supplémentaires comme bénéficier d’un indice de protection (IP) d’au moins 65 pour lui assurer un bon fonctionnement. La caméra d’extérieur TP-Link Tapo C310 bénéficie d’un indice IP 66 et répond donc à ce critère primordial et résiste aux intempéries, mais ce n’est pas son seul atout… Suivez le guide.

Non disponible
Le 20 octobre 2021 11 h 57 min
Amazon.fr

TP-Link Tapo caméra extérieur C310 : une caméra qui prend l’air

Unboxing

Le bleu et le blanc sont les couleurs de Tapo et, en toute logique, nous les retrouvons sur le packaging contenant la caméra. Celui-ci est en carton glacé assez épais et présente à l’avant un visuel de la TP-Link Tapo C310 ainsi que les principales caractéristiques techniques et la compatibilité avec les assistants vocaux Amazon Alexa et Google Assistant. Au dos, une photo en situation est présentée, sur les cotés les caractéristiques et données techniques. L’ensemble est, il faut l’avouer, avenant et de belle facture.

Ouvrons ce beau packaging. Reposant dans une coque moulée en cellulose et compartimenté, chaque élément est bien calé et sous plastique individuel.

Nous y trouvons :

  • La caméra extérieure équipée de ses deux antennes et déjà pré-installée sur son support de fixation mural
  • L’adaptateur électrique de type C avec fiche DC dont le câble est d’une longueur de 3 mètres.
  • Le matériel de fixation mural composé de : 3 vis et chevilles et d’un guide de perçage
  • Des protections pour assurer l’étanchéité des câbles électrique et Ethernet car cette caméra offre le choix de la connexion : Wi-Fi ou Ethernet par câble RJ45 (non fourni bien sur). Il est fort à parié que la solution sans fil aura la préférence mais cette double solution à le mérite d’exister.
  • Les traditionnels guides de démarrage et d’installation rapide ainsi que les licences.

Regardons maintenant la caméra. Le corps mesure 6.3 cm de large x 7.5 cm de profondeur pour 6.3 cm de haut et affiche un poids de 215 grammes. L'empâtement est d’environ 14 cm, un point prendre en considération pour son installation. L’ensemble est en plastique blanc cerné d’un liseré rouge et de l’inscription ‹tapo» sur les cotés gauche et droit.

La face de la caméra est un carré de 5.5 cm x 5.5 cm, elle est noire et tout en plastique. L’encastrement dans la partie blanche ne souffre d’aucun défaut et vous n’y passerez pas l’ongle d’un doigt, gage que c’est bien hermétique. Elle accueille au centre l’objectif qui contient un capteur d’image : 1/2.7. La résolution vidéo maximale est de 3 MP soit (2304p x 1296p). De chaque côté, des LED infrarouges se mettent en action lorsque nécessaire pour permettre une vision correcte qui est annoncé jusqu’à 30 mètres, soit plus que la longueur d’un terrain de basket (28 mètres au passage). Sous l’objectif, la LED témoin de fonctionnement est bien visible.

De chaque coté, une antenne. Celles-ci sont articulées afin de capter au mieux le réseau Wi-Fi, si vous choisissez ce type de transmission bien entendu. Elles sont presque de forme triangulaire, un peu comme les ailes d’un avion, ce qui n’est pas vilain du tout…

En dessous, un cache fermé par deux vis referme le logement où il est possible de glisser d’une carte Micro SD jusqu’à 128Go (non fournie) si l’on souhaite stocker en local les captures images/vidéos sachant qu’il n’y a pas d’offre de stockage dans le cloud proposé par Tapo. Ce système de fermeture offre une protection non négligeable car la carte n’est pas accessible sans avoir un tournevis à disposition.

Ouvrons le clapet, hormis le logement de la carte, on trouve également le bouton reset de la caméra. En cas de besoin un appui de 5 secondes la réinitialise.

Le pied est composé de plusieurs parties. La principale est une tige, assez large pour supporter le poids de la caméra, se terminant par une boule qui vient se loger dans un support creusé pour permettre son articulation et ainsi en facilité le choix de l’angle de détection. En effet, cette caméra est fixe et ne pourra pas être pilotée pour en changer l’angle. Enfin, une grosse vis épaisse et également en plastique fixe le tout au support mural. Sur ce dernier, une petite saillie est prévue pour le passage de la gaine qui contient les deux câbles : électrique et Ethernet.  Au dos les logos des certifications européenne (CE) et eurasienne (EAC) sont apposés.

L’étanchéité que ce soit pour la fiche DC ou pour le câble Ethernet est assurée au moyen des accessoires fournis  (sur la première photo avec les vis et chevilles pour l’installation). La mise en place n’est pas des plus compliquées, mais requiert de bien respecter l’ordre des pièces pour ce qui est de la protection du câble Ethernet, si toutefois c’est cette solution que vous retenez. Mais le problème de la distance box/caméra, et donc de la longueur dudit câble, fait que si cette solution a le mérite d’être proposée, elle n’est pas celle qui offre le plus de simplicité face à une installation en Wi-Fi.  Notez également qu’une rondelle plastique translucide est à placer dans le raccord de la fiche DC pour l’étanchéité. La longueur totale de la gaine réunissant les deux câbles est de 40 cm. La jonction se fait à 25 cm, laissant environ 15 cm d’aisance individuelle à chacun des deux fils.

Fiche technique :

  • Marque : TP-Link
  • Modèle : Tapo C310
  • Dimensions : 14.23 cm de profondeur x 14 cm de large x 8.6 cm de haut.
  • Poids : 215 grammes
  • Couleur : Blanc avec liseré rouge pour le corps, façade noire
  • Matériaux : Plastique
  • Alimentation Input : 100-240V, 50/60 Hz, 0.3A
  • Alimentation Output :  9V,  0.6A
  • Réseau Wi-Fi : IEEE 802.11b/g/h, 2.4 GHz,
  • Antennes : 2T2R
  • Sécurité Wi-Fi : WPA/WPA2-PSK
  • Connectivité câblée : Ethernet via RJ45
  • Rotation verticale : non
  • Rotation horizontale : non
  • Champ de vision : 104°
  • Capteur d’image : 1/2.7″
  • Fréquence d’image : 15 images par seconde
  • Compression vidéo : H.264
  • Résolution vidéo  UHD: 3MP (2000p x 1504p)
  • Résolution vidéo HD : 1080p (1920p x 1080p)
  • Résolution vidéo HD : 720p (1280 x 720p)
  • Lentille : F/NO: 2.2, Focale 3.89mm
  • Vision nocturne : infrarouge avec 30 mètres de portée
  • Communication audio : Bi-directionnel
  • Notifications : oui sur smartphone
  • IP : 66
  • Température de fonctionnement : -20° – 45°
  • Température de stockage : -20° – 70°
  • Humidité de fonctionnement : 10% – 90%RH (sans condensation)
  • Humidité de stockage : 5% – 90%RH (sans condensation)
  • Stockage : Carte Micro SD jusqu’à 128Go (non fournie)
  • Stockage cloud : Non
  • Compatibilité assistants vocaux : oui Amazon Alexa et Google Assistant

TP Link Tapo C310 : la caméra aux 3MP qui voit tout

Installation et utilisation :

La skill Tapo pour Amazon Alexa

Notre test s’est fait via un réseau Wi-Fi. L’appairage de la caméra extérieure Tapo se fait rigoureusement de la même façon que sa petite sœur intérieur, avec l’application Tapo. Pour démarrer et configurer celle-ci nous vous invitons à vous reporter sur le test de la TP-Link Tapo C200.

Une fois la caméra détectée, elle apparait sous son nom d’usine, qu’il est bien évidemment possible de modifier. Vous choisissez son lieu d’implantation et voilà ! La configuration est faite. Un simple rappel pour le stockage via une carte à formater avec l’application (via le menu paramètre) et enfin la caméra apparait sur la page d’accueil.  Une mise à jour du firmware peut être proposée.

Les fonctionnalités de cette caméra sont assez similaires, là aussi, à celle de la caméra intérieure. Nous retrouvons donc les mêmes outils de contrôle, sauf celui pour l’orienter.  A savoir :

Saur la partie supérieure, le choix du style vidéo :

  • Jour : un mode classique,
  • Nuit : image en noir et blanc + allumage des LED IR,
  • Automatique : pour un basculement de l’un à l’autre en fonction de la luminosité ambiante.

La roue crantée pour accéder aux paramétrages, nous allons y revenir par la suite.

En dessous de l’image, à gauche, le rectangle.

Attardons nous dessus. Un clic permet de visualiser uniquement la caméra sélectionnée si plusieurs flux sont disponibles ou de basculer vers un affichage multi caméra, car c’est là que l’application devient intéressante puisqu’il est possible d’afficher sur une même page plusieurs caméras en direct.

Pour intégrer une nouvelle caméra Tapo à visualiser, rien de plus simple. Cliquez sur le « + » sur une case vidéo vierge. Une page s’ouvre vous indiquant la caméra sur laquelle vous êtes en train d’agir. Sélectionnez la caméra que vous souhaitez ajouter et cliquez sur Ok. Voilà ! C’est tout.

Dès lors, si vous cliquez depuis la page d’accueil sur cette caméra, ce n’est pas un flux que vous visualiserez mais les deux. La même manipulation doit être faite sur l’autre (ou les autres) caméra(s) si vous souhaitez y ajouter ce flux. Ainsi, en cliquant sur n’importe quelle caméra, on peut accéder, si l’on a fait les manipulations, jusqu’à 32 vidéos. Ce n’est pas rien !

S’équiper de ce système confère une certaine aisance d’utilisation en regroupant les flux de toutes ses caméras. Les 8 pages de 4 vidéos laissent amplement de quoi couvrir une habitation et ses dépendances. Un clic pour une vue multiple. Pas mal.

« il est possible d’afficher sur une même page plusieurs caméras en direct » Les Alexiens

Reprenons, les fonctionnalités :

  • Appareil photo : prend un instantané
  • Caméra : enregistre une vidéo

L’un et l’autre sont accessibles en cliquant sur « lecture et mémoire » :

  • Volume : réglage du volume du micro de la caméra.
  • Mode plein écran : bascule l’image en mode paysage pour un visuel plein écran. Réalisable aussi en basculant son smartphone (si la rotation est autorisée). Les différentes fonctions restent disponibles sur la droite.

Les menus

  • Microphone : en le sélectionnant une page s’ouvre, il faut appuyez ensuite sur celui présenté pour parler.
  • Téléphone : permet de communiquer « main libre » une fois sélectionné.
  • Mode confidentiel : coupe/active la caméra. Seule la lecture de ce qui a été enregistré auparavant reste accessible.
  • Alarme : active/désactive une sirène. Le paramétrage se fait via la roue crantée pour définir son mode d’action : son, lumière ou les deux mais également le type de son émis : sirène ou tonalité. La volume sonore de la sirène est de 73dB à un mètre de distance. Pas sur que ca alerte le voisinage mais si vous êtes dans la maison surement. En mode son et lumière, un seul bip de la même intensité est émis et la LED s’éclaire en blanc variant de deux a sept reprises.
  • Lecture et mémoire : acces aux photos vidéos enregistrées sur Carte SD ou dans la mémoire avec filtrage possible : photo ou vidéo.

Les paramètres

Accessible via la roue crantée, il permet entre autre :

  • De renommer la caméra
  • Vérifier si une mise à jour du Firmware est disponible.
  • Inverser l’image à 180° si la caméra est installée au plafond
  • Activer/désactiver la LED témoin
  • Activer/désactiver les détections, les alarmes et définir un planning de notification
  • Choisir la qualité vidéo :
    • Meilleure qualité : 3 Mp
    • Excellente qualité : 1080p
    • Bonne qualité : 720p

Il est évident que si la possibilité de 3 Mp est offerte, pourquoi ne pas la choisir ? Les vidéos/photos sont vraiement très très bonnes. Et en prise de vues de nuit les détails y sont comme en plein jour mais …en noir et blanc.

  • Réinitialisation automatique

Sur la page d’accueil, en haut le nombre de caméra s’affiche. En cliquant dessus on peut également voir les flux et accéder aux commandes : Mode Maison pour le désarment  ou Mode absence pour l‘armement. Franchement une utilisation simple et intuitive. Si vous avez activez les notifications dans les paramètres vous recevrez celles-ci sur votre smartphone.

Avec Amazon Alexa

Aucun soucis, la caméra remonte sans problème dans l’application. Il faut juste, si c’est votre première acquisition de la marque, installer la skill Tapo. Mais ne comptez pas l’intégrer dans une routine, c’est pas possible. Seule la visualisation sur un appareil Echo Show ou sur un téléviseur équipé du Fire TV est possible.

En Stock
Le 20 octobre 2021 11 h 57 min
Amazon.fr

Dîtes simplement :

  • « Alexa affiche sur [nom de votre appareil Echo  show] la caméra [nom de votre caméra] »
  • « Alexa affiche [nom de la caméra] avec la télécommande votre Fire Stick »

Pour lancer la visualisation en direct, comptez environ 3 à 4 secondes le temps que le flux arrive, ce qui est tout à fait correct par rapport aux concurrents, à l’exception de Ring qui bénéficie d’affichage bien plus rapides sur les appareils Amazon.

Le son aussi est bon, que ce soit sur les Echo Show ou sur téléviseur. Si un visiteur se présente devant la caméra vous pourrez le voir et l’entendre, mais pas lui répondre bien évidemment. Il faudra sortir votre smartphone et aller dans l’application pour cela.

Le plus qui est à noter c’est la possibilité d’effectuer un zoom en tapotant sur l’écran de l’Echo Show. Vous pouvez constater que la qualité des images est excellente. De nuit on y voit comme en plein jour (ou presque, hein). Les 3MP sont d’une efficacité remarquable. Les détails sont bien visibles : on voit quasiment chaque branche ici.

Si vous avez plusieurs Echo Show, notez que le flux ne pourra néanmoins s’afficher que sur un seul appareil à la fois.

Sur l’écran d’un téléviseur équipé d’un Fire TV Stick Lite, pas de souci également…

 

Et avec Google Assistant ?

Ici aussi aucune difficulté pour l’intégration. Il faut activer l’add-on Tapo dans « configurer un appareil » et « Fonctionne avec Google ». La caméra apparait ensuite dans la liste des appareils. Comme avec Alexa, toujours pas de routine possible.

Ici la commande vocale est : « Ok Google, affiche [nom de la caméra] ».

Sur un Nest Hub, par contre, il n’est pas possible d’effectuer un zoom comme cela l’est avec Echo Show,  mais la qualité d’image est toujours aussi belle.

Vous en voulez encore plus ? Ok ! Alors rien que pour vous un petit duel Alexa Vs Google

Il est donc possible d’afficher en même temps le flux sur deux types d’assistant vocal.

Non disponible
Le 20 octobre 2021 11 h 57 min
Amazon.fr
En conclusion, la caméra extérieure Tapo C310 est très performante. Que ce soit de jour ou de nuit, à l’extérieur et pourquoi pas même à l’intérieur, elle offre une qualité d’image remarquable grâce à ses 3MP.

Nous avons mis à l’épreuve son IP66 sous des averses de grêle et des pluies battantes, elle s’est révélée parfaitement fiable et nous pouvions même voir nettement les grêlons ou encore entendre le bruit de la pluie battante de façon claire grâce à ses micros intégrés.

Placée en extérieur à une dizaine de mètre de la maison, la réception du signal Wi-Fi n’a jamais démérité, preuve que ses antennes sont elles-aussi performantes. En cas de soucis, il est d’ailleurs possible de la connecter en Ethernet, ce qui est un vrai plus pour s’assurer d’une stabilité sans faille et d’un excellent débit.

L’application est performante et pouvoir gérer de multiples flux dans une même page est franchement très agréable. Si vous préférez utiliser votre box domotique, vous serez ravi sûrement d’apprendre qu’il est possible de lire son flux RTSP en direct, ou de l’enregistrer sur un NAS ou NVR grâce au protocole ONVIF. Deux très bons points supplémentaires !

Le seul bémol peut être son alimentation et l’absence d’interface web. Dénuée de batterie, il vous faut une prise à moins de 3 mètres, mais vous n’aurez pas de risque de décharge intempestive au moins !

Bref, si vous recherchez une caméra offrant à la fois une qualité d’image au top, une application performante et de nombreuses fonctionnalités, ne cherchez plus ! Pour environ 50€ sur Amazon.fr, la TP-Link Tapo C310 a vraiment tout d’une grande.

TP-Link Tapo C310 Caméra de surveillance WiFi Extérieur/Intérieur

env. 50€
8.6

Installation

9.0/10

Design

8.0/10

Fonctionnalité

8.0/10

Application

9.0/10

Qualité/Prix

9.0/10

Les plus

  • Choix de la configuration : Wi-Fi ou Eternet
  • Application très performante
  • Compatible Alexa et Google pour flux direct
  • Prix raisonnable
  • Multi-vues possible

Les moins

  • Installation filaire uniquement
  • Pas de routine possible
Simple utilisatrice et novice tombée dans la marmite Alexa, celle-ci me fascine et grâce aux garçons, Jean-Christophe et Alexien Modo, j’en apprends un peu plus chaque jour. Aimant les différents aspects d’Alexa, je me suis tournée vers les skills pour vous faire partager mes découvertes.