Test Dreame H12 Dual : enfin un aspirateur et un laveur de sol !

Notre test complet du Dreame H12 Dual

Dreame H12 Dual

Dreame H12 Dual Aspirateur Nettoyage Intelligent Aspiration Humide Sèche, Aspirateur sans Fil 4 en 1 Multi Surfaces, Auto Nettoyage en Une étape à air Chaud, Nettoyage des Bords, Contrôle Vocal

Prix au : 13 avril 2024 15 h 53 min

Vous avez sûrement entendu parler des laveurs de sol. Ce sont des appareils qui permettent de laver vos sols et d’aspirer les liquides qui ont pu s’y écouler. Mais le gros problème avec ce type d’appareil, c’est que ce ne sont pas des aspirateurs ! Vous avez sûrement aussi entendu parler des aspirateurs balais. Ce sont des appareils qui permettent de nettoyer vos sols, un excellent complément aux aspirateurs robots. Mais le gros problème avec ce type d’appareil, c’est qu’ils ne lavent pas les sols ! C’est frustrant, hein ?

Dreame a très bien compris cette ambivalence et vous propose le Dreame H12 Dual, un laveur de sol et un aspirateur balais et à main, un 3-en-1 (voire 4-en-1 si on en croit la marque). Il va donc laver vos sols et aspirer les saletés avec un même module mais différents appareils. Comme le Dreame H12 Pro, il est équipé d’un rouleau bord-à-bord, d’un système de séchage de la brosse mais aussi d’une puissance d’aspiration à 16 000 Pa. Pour 499€ hors promotion, vous avez donc deux voire trois appareils pour le prix d’un… Est-ce que ça vaut le coût ?

[toc]

Dreame H12 Dual : enfin un véritable 2-en-1

Unboxing

La marque porte toujours un grand soin à ses packagings mais, dans ce cas, elle a pris l’option sobriété et respect de l’environnement avec un emballage en carton marron, un dessin du Dreame H12 Dual et ses caractéristiques principales. Pas d’impression en couleur ni de glaçage, c’est bien plus écologique, mais le carton est malgré tout relativement épais et imposant (32 x 37 x 79 cm pour plus de 8 kg). Les différentes pièces (c’est plus de 16 éléments que vous déballerez) sont calées dans des inserts en cartons ou des sachets recyclables.

En effet, le H12 Dual étant à la fois un laveur de sol et un aspirateur balai, vous avez des accessoires pour chacun. Le système est très bien pensé et rappelle les gammes d’outils de bricolage où une même batterie va être utilisée sur différents appareils ou encore les batteries de cuisine avec queue amovible. Ainsi, vous avez un élément central, le bloc moteur, qui s’adapte soit sur le laveur soit sur le système d’aspiration. Il renferme un moteur brushless de 300 W, développe une puissance d’aspiration de 16000 Pa et comporte un écran LCD sur lequel nous reviendrons. L’alimentation se fait via une batterie Li-ion de 6 x 4000 mAh, non amovible.

le Dreame H12 Dual respire la qualité et la robustesse.Jean-Christophe - Les Alexiens

Laveur de sol

La base du H12 Dual est le H12 Pro (et dans une moindre mesure le H12), à la différence qu’il n’est pas monobloc, comme nous venons de le voir. Le gabarit est le même avec 111 cm de hauteur, 23 cm de profondeur (en incluant la brosse) et 27,5 cm de largeur avec la brosse (le corps en lui-même fait seulement 11 cm de large et 22 cm de profondeur en prenant en compte la poignée du module amovible). Il est en revanche un peu plus lourd avec 5,1 kg (200 g de plus). Il est fait de plastique ABS et de polycarbonate noir et gris. Comme toujours avec la marque, le Dreame H12 Dual respire la qualité et la robustesse.

Il est dans un premier temps nécessaire de clipser la poignée, le reste de l’appareil étant d’un seul bloc avec la tête de nettoyage. La forme générale, hormis la partie amovible, est très proche de la version Pro et il comporte sur le devant un réservoir pour l’eau sale et sur l’arrière un réservoir à eau propre.

  • Le réservoir à eau propre fait 900 ml et 37,5 cm de hauteur pour 8 cm de largeur. Pour le remplir, il faudra déboucher le dessus et y mettre de l’eau claire ainsi qu’un produit de nettoyage. La marque vous fournit d’ailleurs un bidon de 500 ml de détergent multi-surface pour commencer à l’utiliser directement (10 ml soi un bouchon dans un bac plein). Si vous n’en avez plus, vous pouvez en racheter à 12,99€ la bouteille, mais aussi y mettre le produit dont vous avez l’habitude. Au niveau sécurité, le dispositif est équipé d’une crépine pour éviter de venir boucher les tuyaux d’aspiration. Une fois fermé, aucune fuite n’a été constaté.
  • Le réservoir pour eau sale fait 700 ml et sert avant tout, comme son nom l’indique, à collecter l’eau qui sera utilisée lors du nettoyage ou qui est déjà sur le sol. C’est en effet un laveur, l’eau du bac à eau propre est donc injectée au niveau de la brosse pour laver par terre et est ensuite aspirée pour être collectée dans le réservoir d’eau sale. Mais il peut aussi directement aspirer de l’eau au sol si vous avez eu un accident. Bien entendu, s’il y a des salissures solides, elles seront aussi aspirées et se retrouveront dans le réservoir, qui deviendra donc très vite un mélange peu ragoutant de liquides et de solides en suspension… Il y a un filtre HEPA pour filtrer l’air malgré tout. Il est aussi équipé d’un système de capteur par lamelles métalliques (fermeture du circuit) qui viendra mesurer le niveau d’eau et vous avertira avant que ça ne déborde et que le laveur ne s’arrête. Avec ce système, éviter d’aspirer des liquides qui ont tendance à mousser car le capteur reconnaitra la mousse comme un liquide. De plus, on ne le dira jamais assez, mais ce réservoir n’est pas un bac à poussière et le laveur n’est pas fait pour fonctionner à sec.

L’élément important dans ce laveur est la brosse absorbante et rotative qui reprend les modifications apportées à la version Pro, c’est-à-dire le Edge-to-Edge ou Bord-à-Bord dans la langue de Voltaire, pour ceux qui connaissent encore. En effet, la taille de brosse est quasiment à la limite de celle de la tête et lui permet de laver à moins de 6mm des bords pour passer au plus près des murs et nettoyer dans les moindres recoins. Et cela d’un côté et de l’autre, donc pas besoin de changer le laveur de sens.

Cette brosse en microfibre absorbante, fait 26 cm de longueur et tourne à 500 rpm. Pour l’enlever, appuyez sur le bouton sur le dessus de la tête et cela la déclipse. Le rouleau est creux et il faudra donc le pousser sur le côté pour l’enlever. C’est ce système qui permet de gagner de la place sur les bords et de permettre ce nettoyage plus précis.

La tête complète est assez large car elle fait 27,5 cm de large et 23 cm de profondeur. Grâce à cela, le Dreame H12 Dual tient debout tout seul. Cette taille inclue également des roulettes sur l’arrière qui permettront un auto-tractage de l’ensemble et permettront donc de passer facilement et sans forcer l’appareil qui fait pourtant plus de 5 kg. En revanche, attention au fait que s’il est trop à la verticale, le laveur va s’éteindre tout seul. Cela peut être gênant dans les endroits exigus.

Comment le bloc moteur va venir s’intégrer à l’ensemble ? C’est très simple. Vous viendrez le clipser sur le dessus du corps du laveur, la poignée vers l’extérieur. Une fois en place, il va alimenter l’ensemble de l’appareil. Pour l’enlever, il suffit d’appuyer sur le bouton sur la droite. Vous pourrez ensuite le mettre sur le module aspirateur. Facile non ?

Il est doté d’un écran LCD de 11 cm de diamètre, très clair et simple à lire, mais non tactile. En mode laveur, vous aurez deux modes disponibles, mais aussi plusieurs informations dispensées.

  • Mode Auto : c’est le fonctionnement par défaut pour « serpiller » vos sols. Le réservoir d’eau propre va mouiller la brosse qui lavera le sol. La force d’aspiration va renvoyer l’eau viciée dans le réservoir pour eau sale. Le laveur viendra adapter la vitesse du rouleau et du débit d’eau en fonction de l’encrassement de votre sol.
  • Mode aspiration : venez aspirer un liquide déjà au sol, comme une tasse de café qui est tombée, une machine à laver qui fuit ou autre. Le réservoir à eau propre n’est pas utilisé dans ce cas, le H12 viendra aspirer le liquide, tout simplement.
  • L’état de l’encrassement des sols grâce au pourtour lumineux :
    • Vert : peu sale
    • Orange : moyennement sale
    • Rouge : très chargé
      Cette détection de la charge en salissure est possible grâce à un capteur dans le raccord entre la brosse et l’arrivée dans le bac à eau sale. Il faudra donc nettoyer régulièrement cette sonde.
  • Charge de la batterie en pourcentage
  • Séchage  : On va y revenir.
  • Mode autonettoyage : idem
  • Autres : des alertes apparaitrons si le réservoir d’eau propre est vide, si celui d’eau sale est plein, si le rouleau est coincé, si le tube est bouché ou si la batterie défaille.

En revanche, ne cherchez pas le mode Ultra du H12 Pro qui consiste à faire une électrolyse de l’eau pour une désinfection plus profonde. Il n’existe plus sur cette version.

Pour l’utiliser, vous devrez jonglez avec les 3 boutons sur la poignée (les boutons sur le bloc d’alimentation ne servent pas ici) :

  • ON/OFF pour allumer et éteindre le laveur.
  • Un bouton «  Ѻ »    pour jongler entre les modes automatique et aspiration.
  • Un bouton ≈ (sur le dessus de la poignée) va lancer l’auto-nettoyage. Si vous faites un appui plus long (3 secondes), vous activerez le mode séchage. En appuyant brièvement dessus lors de l’auto-nettoyage, vous l’arrêterez. Idem avec un second appui long pour le séchage.

L’auto-nettoyage va consister à laver le rouleau de la brosse. Pour cela, il est nécessaire de mettre le laveur sur son stand de recharge. Ensuite, de l’eau sera injectée depuis le réservoir d’eau propre, la brosse va tourner dans un sens et dans l’autre puis l’eau sera aspirée et un essorage à grande vitesse va conclure le tout. Cela dure 2 min 30. Mais pour finir, même si la brosse est propre, elle sera mouillée et les mauvaises odeurs apparaitront très vite. La suite de l’auto-nettoyage est donc le séchage. Il est 3 fois plus rapide qu’avec le H12 pro avec ses 30 min et consiste à souffler un flux d’air chaud à 55°C sur la brosse en la faisant tourner. Tant mieux car cela est un peu bruyant avec près de 50 dB…

Le stand dont nous venons de parler fait 30,5 cm de côté. Il sert à la fois de support, de base de nettoyage (l’eau restera sur l’encoche du rouleau et sera aspirée) et également de base de chargement. En effet, il n’est possible de charger le H12 Dual seulement sur ce stand via les 3 connecteurs. Elle va également servir à y stocker les différents accessoires (2 extensions viennent s’y mettre).

Le Dreame H12 Dual est livré avec un filtre HEPA supplémentaire pour le réservoir à eau sale et un écouvillon pour nettoyer les tuyaux et enlever les poils autours des brosses. Il y a également une brosse en microfibre de plus.

Aspirateur balai

Nous sommes ici sur un tout nouveau produit, qui ne ressemble pas du tout aux autres aspirateurs balais de la marque. Il est important de mettre en avant le fait que ce n’est pas le laveur qui va se transformer en aspirateur, mais que vous mettrez le bloc moteur sur un tout nouvel équipement. Vous avez donc 2 produits distincts. Ce dernier étant totalement en kit.

Le module moteur développe une aspiration de 16 kPa (bien mais dans la moyenne basse, même si ce sont les AirWatts qui ont un réel intérêt) et c’est lui qui servira également de poignée à l’aspirateur. Il est en effet pourvu d’une anse qui permettra non seulement de le prendre en main mais aussi, comme pour le laveur, de sélectionner les programmes.

Vous avez seulement 2 boutons et 2 modes :

  • ON/OFF pour allumer et éteindre l’aspirateur.
  • Un bouton « Ѻ » pour jongler entre les modes standard et turbo.

Le corps de l’aspirateur est son bac à poussière avec le système cyclonique verticale. Il fait 350 ml utiles (c’est-à-dire en enlevant le volume du cyclone et des filtres), donc assez petit mais suffisant pour arriver à la fin de son nettoyage routinier. Le tout comporte différents niveaux de filtrantion comme une maille inox (cyclone), un filtre mousse et un filtre HEPA (arrête 99,7% des particules de plus de 0,3 µm). Mais pas de filtre d’avance…

La mise en place est très simple, il suffit de mettre le cyclone dans le bon sens et d’insérer le tout dans le bac à poussière. Idem, insérez le bloc moteur sur le dessus et le voilà transformé en aspirateur à main.

Le tout fait 35 cm de longueur, 11 de large (17 avec la poignée) et 1,8 kg. Vous viendrez ensuite y mettre l’accessoire de votre choix. Il y en a 4 fournis. Le premier est la brossette motorisée pour nettoyer les coussins, les sièges, les dessus de lit et autres petites surfaces. Elle fait 14,5 cm de large et 11 de long. Le rouleau est sur un cœur en plastique torsadé sans aucun rôle à jouer si ce n’est de servir de support à des poils souples insérés en spirale.

Le second accessoire est un bec d’aspiration 2-en-1 de 24 cm de longueur. C’est idéal pour venir aspirer dans les endroits exigus comme entre les coussins. Il y a également une brosse à poils souples qui pour dépoussiérer. Ce kit brossette motorisée et bec d’aspiration est assez bien vu et adapté au nettoyage des voitures par exemple. Contrairement à ce que nous voyons régulièrement pour les accessoires de ce type, leur qualité est très bonne. Les plastiques sont solides et les finitions impeccables. Ces deux éléments sont à adapter directement sous le bac cyclonique. Cela transforme donc le H12 en aspirateur à main.

Les deux derniers accessoires permettent de transformer le H1 2 en aspirateur balai. Il y a ainsi un tuyau de 68 cm sur 3,5 de diamètre en aluminium noir mat du plus bel effet. Et pour finir une brosse principale de 25,5 cm de largeur sur 11 de profondeur, en ABS et PC noir mat également. La qualité est vraiment très bonne.

Le rouleau de 21 cm est composé de 2 sortes de fibres : des dures et rouges qui permettent de frotter le sol un minimum et des plus souples et noires pour « balayer » les salissures. L’extraction du rouleau se fait via un petit taquet sous la brosse et faisant ensuite pivoter un élément sur le côté. Il faut ensuite l’extraire et là, bonne chance. C’est relativement dur et vous avez de grandes chances d’y laisser des morceaux de peau… Le système d’extraction est donc à revoir.

Une fois en mode aspirateur balais, le H12 est un peu plus grand que dans la version laveur avec 117,5 cm. Il est bien plus léger car il pèsera au plus lourds 2,5 kg. Il n’y a pas de système d’auto-tractage via des roulettes car cela n’est pas nécessaire vu le poids. La seule en place permet de passer plus facilement l’aspirateur en le faisant glisser au sol. Cependant, il ne tient pas debout tout seul. Il est donc livré avec une base.

La base du Dreame H12 Dual est constituée du socle et d’un support à clipser dessus. Le support maintient le tuyau et permet de faire tenir l’ensemble. Trois encoches permettent de ranger la brossette motorisée, le bec d’aspiration et le cyclone si vous décidez de ne pas le laisser en place sur le tuyau. Elle fait 28 cm de côté. Attention, la base ne permet pas de recharger l’appareil. Il est nécessaire de mettre le bloc moteur sur le laveur et de les mettre sur le socle adapté. Il faut donc avoir les deux bases à disposition, ce qui prend de la place.

Caractéristiques techniques

Attardons-nous sur les spécifications du Dreame H12 Dual :

  • Marque : Dreame
  • Modèle : H12 Dual
  • Puissance du moteur : 300W Brushless
  • Batterie : Li-ion, 6×4000 mAh. Donc beaucoup de puissance mais sur un laps de temps relativement court.
  • Force de succion : 16.000 Pa. Dans la moyenne basse mais sans les Air Watts, difficile de comparait à d’autres modèles.
  • Dimensions en cm :
    • Laveur : 111 X 23 x 27,5, sans la base et en incluant la brosse
    • Aspirateur balai : 117,5 x 16 x 25,5, sans la base et incluant la brosse
  • Poids :
    • Laveur : 5,1 kg
    • Aspirateur : entre 1,8 et 2,5 kg
  • Autonomie :
    • Laveur : jusqu’à 35 minutes
    • Aspirateur : jusqu’à 60 minutes
  • Temps de charge : 4 heures 30 environ
  • Programmes :
    • Laveur : modes Automatique et Aspiration (de liquides)
    • Aspirateur : modes Standard et Turbo
  • Électrolyse : non
  • Puissance adaptative : oui, via détection de la saleté dans sa fonction laveur seulement.
  • Niveau sonore : 68 dB(A) annoncés
  • Laveur : 68 à 70 dB(A) en moyenne lors de nos tests.
  • Aspirateur : 70 à 74 dB(A) en moyenne lors de nos tests et en fonction du mode
  • Station de rangement :
    • Laveur : station de chargement porte-accessoires, d’auto-nettoyage et séchage. 30,5 x 30,5 cm.
    • Aspirateur : station de rangement et support, 28 x 28 cm.
  • Durée de l’auto-nettoyage : 2min 30 environ
  • Durée du séchage : 30 minutes.
  • Réservoirs :
    • Laveur : 900 ml pour l’eau propre et 700 ml pour l’eau sale / salissures
    • Aspirateur : bac à poussière de 350 ml
  • Écran ; oui, LED couleur
  • Accessoires : 1 bidon de produit de nettoyage, 2 rouleaux pour lavage, 1 rouleau aspirateur, 1 tuyau, 1 brosse aspirante 2 constituants (poils courts et longs), 1 mini brosse rotative pour canapé, 1 bec à succion, 1 bac à poussière, 2 filtres HEPA.
  • Autres : Alimentation x1, stand de chargement x 1, stand de rangement x 1, notice d’utilisation x 1 et outil pour enlever les poils et cheveux autour des rouleaux x1.

Ce Dreame H10 Dual a donc des caractéristiques quasiment identiques à celles du H12 Pro à la différence qu’il n’a pas de mode électrolyse de l’eau. Son écran LCD est très lisible et été mis à niveau pour intégrer à la fois la fonction laveur et le mode aspirateur. Son réel atout est d’avoir deux appareils distincts et performants avec seulement en commun le module moteur. La marque parle de 4-en-1 car elle considère qu’il y a un laveur, un aspirateur à main avec brossette, un aspirateur à main avec bec et un aspirateur balai. C’est un peu tiré par les cheveux et nous préférons parler de 3-en-1, en étant gentils.

Le séchage dure maintenant 30 minutes au lieu de 90, ce qui est un réel point fort. Grâce à l’auto-nettoyage et à cette fonction, vous éviterez au maximum le développement de mauvaises odeurs et de passer sur votre sol un rouleau déjà sale…

L’autonomie n’a pas changé est reste un peu juste au regard du temps de charge. En mode aspirateur, avec 60 minutes annoncées, elle est cohérente avec le reste du marché. La puissance d’aspiration de 16.000 Pa est dans la moyenne basse de ce qui se fait sur le marché, mais si elle est bien utilisée (sans perte, sans zone morte…), elle peut être très efficace. Et cela, ce sont nos tests qui nous le diront.

Dreame H12 Dual : un duo très efficace

Utilisation au quotidien

Nous allons commencer ce test par la fonction laveur. Un laveur n’est pas un aspirateur, mais il est suffisamment puissant pour aspirer et ramasser les salissures qui peuvent être mélangées dans un liquide au sol ou dans l’eau de nettoyage. Son gros avantage, c’est qu’il est bien plus efficace qu’un robot aspirateur qui traine derrière lui une lavette et même que ceux qui ont des tampons rotatifs. Le poids de l’ensemble, la vitesse de rotation du rouleau et l’aspersion d’eau qui se fait en automatique sur le rouleau et non sur le sol, donne de très bons résultats. Et contrairement à une serpillère à main, vous n’avez pas à mettre les mains dans cette eau infâme et pleine de miasmes.

En mode laveur, le H12 Dual va vous parler. Le son sort du bloc laveur principal et n’est donc pas disponible avec le module aspirateur. Ainsi, si le réservoir à eau propre est vide, ou si celui pour l’eau sale est plein, un message vous alertera et le Dreame H12 Dual se mettra en pause. Vous pouvez définir la langue des alertes vocales et leur volume via un bouton sur l’arrière du corps principal. Un appui long va permettre de choisir la langue (des appuis brefs permettent de la changer et un appui long de valider) alors qu’un appui court changera le volume ou désactivera les alertes. Cela vient en compléments des icônes sur l’écran.

Nous l’avons testé en mode aspiration sur de l’eau, comme si un verre était tombé ou que votre lave-linge venait de vous lâcher. Il n’y a pour le coup rien à redire, le liquide est aspiré facilement, rapidement et en totalité. Dans ce mode, pas d’utilisation d’eau avec détergeant, on est sur une simple aspiration d’un liquide. Il faut ensuite le laisser sécher car le rouleau étant mouillé, il ne va pas tamponner la surface même s’il absorbe au maximum. Il est aussi possible d’aspirer des saletés au sol, mais le laveur ne doit pas fonctionner à sec car cela le détériorera à plus ou moins long terme.

Avec le mode automatique, le réservoir d’eau propre et de détergeant va venir mouiller le rouleau qui appliquera une action mécanique sur le sol et lavera la surface tout en frottant. L’aspiration associée va ensuite renvoyer le liquide vicié dans le bac à eau sale. L’ajout permanent d’eau propre sur le rouleau permet de maintenir un ensemble le plus propre possible.

Ce mode va donc servir à trois choses :

  • Laver un sol très sale comportant à la fois des salissures et des liquides comme de la boue. C’est le test que nous avons d’ailleurs fait. Le résultat est très bon, même avec des morceaux de terre. Le liquide injecté va dissoudre les salissures et le rouleau nettoyer au plus près. Test réussit du premier coup et en très peu de temps.
  • Laver régulièrement un sol comme vous le feriez avec une serpillère. Vous pouvez ou non passer l’aspirateur avant ou vous servir de sa force d’aspiration pour tout faire en une seule fois. Dans ce cas, le bac pour eau sale deviendra assez vite un maelstrom de saleté et d’eau assez dégoutant et difficile à nettoyer.
  • Aspirer des liquides autres que de l’eau. En effet, si vous avez du café, du lait ou des sirops par exemple qui tombent au sol, ils vont aussi coller. Une simple aspiration ne sera pas suffisante et il faut aussi nettoyer la surface. Et nos tests ont aussi montré qu’à la suite de ce traitement, le sol ne colle pas et n’est pas tâché.

Le passage se fait très facilement malgré son poids lourd. Grâce à l’auto-tractage, le Dreame H12 Dual va avancer tout seul ou presque alors que les 2 roulettes arrière vont permettre de le tirer sans effort. Attention, cependant, au fait que le H12 doit être incliné entre 95 et 140° pour fonctionner. S’il est trop penché, il va risquer de fuir et de l’eau pourra entrer dans le moteur. Mais si vous le mettez à 90°, il va se mettre en pause. Assez pénible.

L’étape suivante sera de nettoyer le rouleau et de le sécher. Il faut remettre le laveur sur son support et appuyer sur le bouton d’auto-nettoyage. La première partie, le nettoyage en tant que tel, va prendre environ 2 minutes 30 et est assez bruyante avec environ 73 dB(A) mesurés. De l’eau propre est injectée sur le rouleau et dans le fond du bac après être passée dans les tuyaux pour éventuellement les déboucher. La brosse tourne en sens inverse de son fonctionnement normal, afin de bien la laver. Puis elle évacue l’eau en surplus en tournant sur elle-même et profitant avec allégresse de la force centrifuge. Mais elle n’est pas sèche pour autant. La seconde étape est donc être le séchage. Cela se fait avec de l’air à 55°C qui est injecté sur la brosse qui tourne lentement pour un séchage uniforme. Ce cycle est très peu bruyant avec 55 dB(A). Bien plus rapide qu’avant, à la fin, le rouleau est bien asséché. On ne peut pas vraiment dire sec mais en tout cas, à peine humide. La chaleur rémanente continue son office quelques minutes et aucune mauvaise odeur n’a été détectée. La brosse est également visuellement propre, ce qui est effectivement le but. Cela reste un gros point fort du produit !

L’aspirateur du Dreame H12 Dual est très bon !Jean-Christophe - Les Alexiens

Regardons maintenant le mode aspirateur (à main et balai). Nos craintes initiales étaient d’avoir un second appareil au rabais, tout juste bon à mettre le mot aspirateur sur l’emballage. Eh bien, nous avons été très heureusement surpris. L’aspirateur du Dreame H12 Dual est très bon ! Les 16.000 Pa nous faisaient un peu peur car c’est assez moyen, mais ils semblent bien utilisés et le résultat est plus qu’acceptable. Effectivement, vous n’aurez pas de tuyau souple extensible ou pliant, mais on s’en fiche un peu pour le coup.

Lors de nos tests, nous lui avons fait aspirer un mélange de gravillons, poils de chats, cheveux, poussières et restes alimentaires. Le tout, en amas. Normalement, vous n’avez pas cela chez vous, rassurez-nous… Eh bien il s’en sort haut la main, sans aucun problème d’aspiration et cela en mode standard. Preuve que la qualité de l’aspiration n’est pas seulement liée aux kilo-Pascal annoncés. Nous lui avons également fait subir le même traitement sur un tapis à poils court. Là encore, aucun problème, mais en mode turbo.

Nous sommes totalement conquis par ce concept de bloc moteur modulable, même s’il n’est pas sans inconvénients. En effet, même s’il est très léger et se passe très facilement, nous avons malgré tout été déçus par la poignée. Elle est trop petite et devient vite désagréable et gênante à utiliser. Une amélioration est réellement nécessaire pour les prochains modèles. De même, il n’y a pas de mode automatique avec l’aspiration. Il aurait pourtant été bien vu de détecter la quantité de salissures pour adapter l’aspiration. L’autre point est qu’il est nécessaire de démonter le bloc moteur de l’aspirateur et le remettre sur le laveur pour pouvoir le charger… Et le dernier point faible trouvé sur cet aspirateur est le fait que le bac à poussière est assez mal conçu car pour le vider, il faut démonter à la fois le bloc moteur ainsi que le tuyau et que souvent il y a de la poussière qui tombe au sol…

Au niveau autonomie, en se basant sur nos tests, comptez 30 min en moyenne en mode laveur et 45 minutes (de 35 à 55) en mode aspirateur, en fonction de l’utilisation des différents modes. Nous sommes donc dans la moyenne du marché, mais au regard des 4h30 de charge, c’est assez frustrant.

Nous vous renvoyons vers notre test vidéo (n’hésitez pas à vous abonner, à liker, ça fait plaisir) pour le voir à l’œuvre :

En conclusion, avec le H12 Dual, Dreame a réussi à palier le principal point faible des laveurs de sol, à savoir le fait qu’ils ne sont pas faits pour aspirer. Avec ce produit, vous n’avez pas un mais deux appareils indépendants : un laveur de sol et un aspirateur balai / à main.

Le laveur est quasiment identique au H12 Pro que nous avons déjà testé à la différence qu’il n’a pas de mode Ultra (électrolyse de l’eau). Tout comme sa version de base, c’est l’un des meilleurs laveurs de sol que nous ayons testés. Simple d’utilisation et facile à passer malgré son poids de 5,1 kg, il rend le passage de serpillère bien plus hygiénique.

Son mode Automatique est le plus utilisé avec sa puissance adaptative en fonction de la quantité de salissures au sol. Le mode aspiration, plus adapté à l’eau va servir à absorber les liquides au sol. Pour éviter les mauvaises odeurs inhérentes à ce type de produits, Dreame a perfectionné son cycle d’auto6nettoyage qui est complété automatiquement par un cycle de séchage de seulement 30 minutes. Il est toujours aussi peu utilisable dans les endroits exigus, mais c’est un excellent laveur pour nettoyer vos sols au quotidien. Mais, malgré ses 16.000 Pa de puissance, ce n’est pas un aspirateur et le faire fonctionner à sec peut l’endommager… D’où le second module : l’aspirateur.

De la même façon que vous utilisez la même batterie pour vous servir de votre gamme d’outils de bricolage, ou la même queue de casserole pour l’ensemble de votre batterie, vous utilisez ici le bloc moteur du laveur pour le mettre sur le corps cyclonique. Vous avez ainsi un authentique aspirateur balai ou à main, en fonction de la mise en place du tube de 68 cm ou non. Léger (entre 1,8 et 2,5 kg) et bien équipé, il aspire de façon tout à fait correcte malgré une puissance dans la moyenne basse du marché. Nous aurions cependant apprécié un produit un peu moins bruyant (entre 68 et 74 dB(A)) avec une autonomie un peu plus conséquente. En effet, lors de nos tests, nous avons pu l’utiliser seulement 30 min en mode laveur et 45 minutes en mode aspirateurs pour une durée de chargement est de 4h30… Autre regret plus spécifique à l’aspirateur, la poignée est trop petite tout comme le bac à poussière qui, en plus d’être assez petit, se vide assez mal…

En résumé, pour 499€ hors promotion, vous avez à la fois un laveur de sol et un aspirateur. Le prix cumulé de deux appareils du même niveau qualitatif est bien supérieur. Grâce au Dreame H12 Dual, vous mettrez votre serpillère et votre aspirateur au placard !

 

Ai-je choisi Alexa ou m'a-t-elle choisi ? Disons qu’en tant que bêta testeur, c’est un peu les deux ! Et je ne regrette pas d’avoir rencontré notre assistante préférée ni cette aventure entreprise avec Alexien Modo. Technophile, autodidacte et aimant la vulgarisation, je cherche à rendre facile d’accès notre passion commune !