[TEST] Caméra Calex Holland Smart Indoor IP : bonne ou mauvaise surprise ?

Notre avis sur la caméra d'intérieur connectée Calex

Le monde des caméras est aussi vaste que l'univers peut l'être. Il y a toujours à explorer des nouveautés. Nous avons ainsi chiné pour vous une nouvelle marque dans ce domaine : Calex Holland. Si la marque ne vous est pas totalement inconnue, c'est que nous vous avions présenté l'année passé sa très belle ampoule Calex Holland Globe ou encore le très efficace ruban LED qu'elle propose. Nous allons cette fois partir à la découverte de la Caméra Calex Holland Smart indoor IP. Vendue 40€ environ, voyons ce que cette petite caméra Wi-Fi fonctionnant sur le réseau Wi-Fi 2.4 GHz va nous révéler. On a la tradition de penser que les surprises sont plutôt à ranger dans le tiroir des bonnes, mais est-ce toujours le cas ?

29,37€
35,78€
En Stock
2 neufs à partir de 29,37€
Le 26 septembre 2021 15 h 58 min
Amazon.fr

Caméra Calex Holland : une mini caméra Tuya / Smart Life

Unboxing

Calex Holland présente de façon originale ses articles en affichant un visuel du produit dans l'angle du packaging réparti sur deux faces. Le carton est épais pour une bonne protection, glacé pour le côté agréable à l’œil et lisse au toucher. Les couleurs de la caméra sont au diapason de celles de la boite, noire et blanche. Les logos des principales fonctionnalités sont mises en avant et reprises au dos de la boite. Sur les cotés, on retrouve les différents produits de la marque compatibles Wi-Fi et le logo “Powered by tuya” sans autre mention complémentaire.

Ouvrons la boite et découvrons son contenu :

On extrait un coffret relativement plat et découpé pour laisser la forme bombée de la caméra et de son socle ressortir. A ce stade, seuls le guide de démarrage rapide et certificat de conformité sont visibles. Le coffret s'ouvre par le coté et contient :

  • La caméra Calex Holland bien sur.
  • Le câble USB d'un mètre de long seulement (un peu court selon l'emplacement envisagé, il faudra peut être en prévoir un autre plus long).
  • L'adaptateur DC 5V +/- 10%.
  • Un adhésif double face. Ici pas de visserie prévue pour la fixation.

Approchons nous de la caméra. Elle est petite avec ses 11 cm de haut pour 5.3 cm de largeur posée sur son socle rond bicolore. L'enveloppe externe de la “tête” est en plastique blanc alors que la partie accueillant l'objectif est noire, avec toutefois un rappel blanc l'encerclant qui rompt la surface sombre assez importante, et cela n'est pas pour nous déplaire.  Dessous, une LED témoin de fonctionnement indique selon sa couleur :

  • Rouge fixe : problème réseau Wi-Fi.
  • Rouge clignotant : en attente du réseau Wi-Fi.
  • Bleu fixe : caméra en service.
  • Bleu clignotant : connexion Wi-Fi en cours.

 

Lorsque la caméra est en mode nocturne, au dessus de l'objectif, la LED infrarouge, unique LED pour l'éclairage, s'allume. La LED du dessous, bleue, semble traverser le plastique et ressortir à l'arrière. En fait, c'est ce qui se passe.

De profil on peut constater sa faible épaisseur puisqu'elle ne fait seulement que 3.2 cm, mais également les nombreuses percées qui entourent la caméra, elles ne sont pas uniquement là pour le coté esthétique. On comprend mieux leur utilité quand on prend la caméra en main après quelques temps de fonctionnement car elle chauffe un peu. Sur le coté gauche de la caméra, un slot pour le stockage local sur carte micro SD d'une capacité maximale de 128 GB (non fournie, mais à ce prix, rien d'anormal).

Au dos, nous trouvons l'étiquette avec le numéro de série, au centre le haut-parleur, à gauche le bouton de réinitialisation en cas de besoin (à maintenir 5 secondes enfoncé), sur la droite le slot pour la carte microSD. Ici c'est le seul moyen de stockage proposé. Pas de stockage dans le cloud. Sous le haut-parleur, le micro peut laisser penser que le son risque d'être étouffé ou du moins atténué puisque la personne sera devant l'objectif. A voir en testant si cet aspect se confirme ou non.

Une bonne partie de la tige de maintien est souple car en matière caoutchoutée et enveloppe l’extrémité de la partie haute en plastique. La jonction est faite par un emboitement et probablement collée à l'intérieur car elle est solide. Cette souplesse va permettre à la caméra Calex Holland d'articuler et d'orienter la caméra dans la position souhaitée surtout si le choix d'une fixation murale est faite. Ce n'est pas une caméra motorisée, à vous de bien régler son positionnement à l'installation.  Le socle noir est en plastique dur comme la coque de la caméra et contient la prise USB. Seule cette partie autour de la prise présente une finition pas aussi nette que le reste, et encore ça n'est pas flagrant à l’œil nu. Dessous, on retrouve l'étiquette de conformité CE, la compatibilité réseau Wi-Fi et les informations concernant l'importateur Electro Circkel Retail propriétaire de la marque Calex Holland.

L'aspect global et la qualité des matériaux, sans être exceptionnel, nous font bonne impression.

Fiche technique de la caméra Calex Holland

  • Marque : Calex
  • Référence : 429260
  • Matériaux : Plastique
  • Dimension caméra  L x l x h: 5.3 cm x 3.2 cm x 11 cm
  • Poids de la caméra : 54 grammes
  • Coloris : blanc et noir
  • Résolution vidéo : Résolution maximale Full HD 1080p
  • Angle de vision : 110°
  • Vision nocturne : jusqu’à 10 mètres
  • Audio : Bidirectionnel
  • Stockage : possible sur carte micro SD jusqu’à 128Go (non fournie)
  • Connexion : Wi-Fi
  • Fréquence : 2.4GHz-802.11b/g/h
  • Alimentation Input : 100-240 V – 50/60Hz, 0.2 A
  • Alimentation Output : 5 V – 1A
  • Longueur du câble USB : 1mètre
  • Alimentation : Filaire
  • Assistants vocaux :  NON
  • Usage : intérieur

 

Caméra Calex Holland : utilisation au quotidien

Installation et utilisation

Les produits de la marque fonctionnent sous environnement Tuya Smart et la caméra Calex Holland ne fait pas exception. La marque a néanmoins sa propre application Calex Smart disponible sur Android et iOS, mais il est tout à fait possible d'utiliser les applications Tuya, comme nous allons d'ailleurs le faire puisqu'un très grand nombre d'appareils peuvent être pris en charge depuis celle-ci et cela nous permet ainsi de limiter le nombre de comptes et, surtout, d'applications installées sur nos smartphones.

 

Pour la prise en main et les premiers pas dans l'application nous vous renvoyons vers notre tutoriel Tuya / Smart Life.

À LIRE :
Tutoriel Smart Life : comment utiliser le couteau Suisse

Une fois arrivé sur la page d'accueil, cliquez sur “+“. Sur la page suivante, dans les menus de gauche allez dans la catégorie : vidéo surveillance et au centre sélectionnez la première icône “Caméra de sécurité (Wi-fFi)“. Allumez la caméra si cela n'a pas encore été fait. Elle devrait clignoter rapidement en rouge. Si cela ne se faisait pas, appuyez 5 secondes sur le bouton reset au dos de la caméra pour la basculer en mode appariement. Confirmer cet état pour passer à l'étape suivante. Si vous avez déjà utilisé Smart Life vos informations réseaux Wi-Fi (SSID et mot de passe) sont juste à confirmer, sinon renseignez-les en mentionnant bien ceux de votre réseau en 2.4GHz. Sur la page suivante un QR code s'affiche qu'il faut venir balayer à une vingtaine de centimètre devant l’œil de la caméra Calex Holland pour que le jumelage s'opère. Celui-ci est réussi lorsqu'une petite musique se fait entendre. Une opération qui se fait très rapidement et sans aucune difficulté. Confirmez que vous avez bien entendu la musique pour lancer l'appairage.

La recherche s'effectue alors très rapidement et vous verrez la nouvelle caméra intitulée : “caméra à l'extérieur” s'afficher. Comme souvent des problèmes de traduction persistent chez Tuya car cette caméra est bien prévue pour un usage intérieur et non extérieur. A ce stade vous pouvez renommer la caméra ou pas… Car il faut bien l'avouer maintenant, la caméra Calex Holland n'est pas compatible avec Alexa ou Google Home. Si vous avez lu la fiche technique, vous le saviez déjà, mais c'est une petite déception. Bien que sur l'emballage la compatibilité ne soit nullement mentionnée, il est vrai, nous avions espoir s'agissant d'un appareil fonctionnant sous environnement Tuya. Que nenni.

L'installation à proprement parler est terminée, la caméra Calex Holland prend place sur la page d'accueil de l'application. Lorsque vous cliquez dessus la première fois, une invitation à tester la réception des notifications ainsi que d'autres paramétrages vous sont proposés.

 

Ceci étant fait, voyons le rendu de l'affichage dans l'application.  La page de visualisation du flux ressemble à celle de beaucoup d'autres caméras que nous avons déjà testées. Ainsi sur l'image vous retrouver les informations suivantes :
  • L'horodatage.
  • La force du signal de réception.
  • Le haut-parleur : activez ou désactivez l'écoute.
  • La qualité du flux diffusé. Cliquez dessus et vous basculerez du flux HD au flux SD (sans autre précision quand à norme diffusée)
  • Le mode plein écran : pour basculement en mode paysage. Ici il faut activer le basculement en cliquant dessus. Il ne se fera pas systématiquement même si vous avez autorisé la rotation automatique dans les paramètres de votre smartphone. Ça n'est pas le plus gênant, si le smartphone est dans un étui qui permet de le reposer à l'horizontal, il y a juste à cliquer sur la fonction.

La qualité d'image en SD en vision “normale” ne diffère pas trop de celle en HD. Par contre lors du zoom, on constate une grosse différence de rendu. C'est flagrant. La pixellisation en mode SD est des plus grossières. En HD 1080p (seule donnée fournie) même en zoomant on obtient une image tout à fait correcte s'agissant d'un zoom sur l'image.

En basculant en mode paysage, seules les fonctions haut-parleur et micro sont disponibles et peuvent disparaître si l'on tapote sur l'image. Cliquez sur la fonction retour de votre smartphone pour rebasculer en mode portrait. On constate comme souvent l'effet Fish Eye que l'on retrouve sur quasiment toutes les caméras.

Les menus disponibles en dessous de l'image sont :
  • La copie d'écran : pour prendre une photo. Vous retrouverez le cliché dans “Photo Album”. Lorsque vous cliquez, rien ne vous informe si la capture est prise : pas de signe visuel comme l'icone qui flash ou sonore, c'est seulement en allant dans la galerie que vous verrez la prise de vue.
  • Parler : cliquez pour parler avec le micro de votre smartphone ça active le haut-parleur de la caméra mais ça coupe celui du smartphone pendant que vous parlez. Il faut “jouer” du bouton en appuyant soit sur le micro pour l'éteindre soit celui du haut parleur mais surtout parler chacun son tour. Même si ça évite la cacophonie cela n'est pas des plus pratique du tout
  • Enregistrer : enregistre une vidéo que vous retrouverez aussi dans Photo Album
  • Lecture : l'icône est actif que si vous avez inséré une carte Micro SD et vous ouvre une page permettant de rechercher un enregistrement, lire la vidéos et en extraire une copie d'écran que vous récupérerez dans l'album photo.
  • Alarme : c'est un raccourci vers la rubrique de la page “paramètres” permettant de déterminer le type de détection :
    • Mouvement et/ou sonore
    • Les niveaux de sensibilité
      •  faible, moyen ou élevé pour la détection de mouvement
      •  faible ou élevé pour la détection sonore.

La page permet également de planifier des programmations.

  • Photo album : raccourcis vers la galerie du smartphone des captures et vidéos prises à votre initiative.

Lorsque l'on regarde les images de nuit , on constate que la vision nocturne est bonne, bien qu'assurée par une seule LED. La vision “normale” est très satisfaisante même en mode SD mais reste problématique en zoomant. En mode HD les nuances de gris sont plus perceptibles.

La vision nocturne est bonne.

En mode paysage, un seul type de flux est proposé, du HD au vu de la qualité, que ce soit en mode “jour” ou nocturne.
Passons aux paramètres de la caméra.
Accessibles en cliquant sur le crayon en haut de page, vous retrouverez les informations classiques inhérentes aux pages paramètres des appareils comme :
  • Cliquez sur l'icône de la caméra pour en changer le nom,
  • Scénarios et automatisations : pour voir et gérer ceux établis depuis la page “scénario”. A ce propos, les scenarii créés remontent bien dans l'application Alexa ou Google Home, mais n'apportent rien puisqu'ils ne sont pas un fait déclencheur mais la conséquence d'une action préalable. La portée n'a pas d'intérêt.
  • Réglage des fonctions de base :
    • Activer/désactiver le voyant d'état,
    • Inverser l'image si vous l'installez au plafond (c'est mieux que de se faire un torticolis)
    • Surimpression :  activer/désactiver l'horodatage. La traduction n'est pas très représentative de la fonction mais c'est vrai aussi qu'elle apparait en “surimpression”.
  • La fonction de vision nocturne infrarouge :  3 modes possibles
    • Automatique, vous n'avez rien à faire, la caméra se met en infrarouge quand la luminosité baisse, la LED s'allume.
    • Éteinte : vous ne verrez rien à l'écran si la caméra est dans l'obscurité totale.
    • Activée :  La LED est allumée et vous n'aurez qu'un flux en noir et blanc même de jour.
  • Paramètres d'alerte de détection : nous l'avons vu ci-dessus avec le raccourcis “cloche” sur la page de visualisation.
  • Réglage de Carte SD : Cette rubrique n'apparait que si vous avez inséré une carte Micro SD. Ne la cherchez pas dans le cas contraire ! vous retrouvez les informations de votre carte et la configuration pour les enregistrements : continu ou “si événement”.  Sur cette page vous pouvez déplacer le curseur rouge pour visualiser un moment précis.

Enfin en cas de soucis, une FAQ est disponible, en Français, c'est à souligner avec possibilité de contacter le support en joignant des photos du problème.

Le partage de la caméra avec une tierce personne est prévu, mais il faudra qu'elle se crée également un compte Smart Life.

Vous avez également la possibilité d'ajouter d'un raccourcis d'accès à la caméra sur la page d'accueil du smartphone pour arriver directement au live et c'est une très bonne idée. Nous rencontrons cette possibilité pour la première fois.

Enfin les informations sur le micrologiciel ou firmware que vous pouvez mettre en mise à jour automatique pour que la caméra Calex Holland reste toujours performante.

Revenons à la page d'accueil de l'application. En cliquant en bas de page sur :
  • Scénario :

C'est la page pour créer une automatisation ou un scénario manuel (mais moins intéressant dans le cas d'une caméra de détection). Ainsi lorsqu'un mouvement est détecté vous pouvez par exemple prévoir d'allumer une lampe pour attirer votre attention. Pour ce faire, depuis l'onglet “Automatisation” cliquer le “+” en haut à droite, puis  sur “lorsque le statut de l'appareil change“, vous n'avez qu'un mode disponible : la détection de mouvement. Cliquez ensuite sur “Exécuter le périphérique“, désignez la lampe installée également sur l'application Smart Life qui devra s'allumer, choisissez le mode ON et sauvegardez. Voilà votre scénario est créé. C'est lui que vous retrouvez dans la rubrique vue précédemment.

  • Profil :

Pour accéder au journal de la caméra, il faut aller dans “Centre de messagerie” vous arrivez aux différentes alarmes que vous pouvez avoir déjà d'enregistrées dans l'application Smart Life.  Cliquez sur la caméra et vous obtiendrez les détections signalées : Sonore et/ou mouvement . Là aussi on peut constater la traduction plus que fantaisiste avec “le statut de la petite licorne” ! Si vous “cliquez pour afficher” vous revenez sur le flux live. Pourquoi il est mentionné “Echec du contrôle vocal” pour une détection de mouvement ?? On n'a pas de réponse à vous apporter.

Avec les assistants vocaux

Comme dit précédemment la caméra n'est pas compatible avec les assistants vocaux Amazon Alexa ou Google Assistant. Par contre les scenarii crées dans l'application Smart Life, remontent bien dans les scènes des deux applications. Seulement on ne peut pas en tirer quelque chose puisque ce n'est qu'un scénario et qu'il n'est pas en lui même un fait déclencheur d'une autre action.
A l'utilisation, la caméra Calex Holland se montre assez réactive, mais avec un réarmement allant de 50 secondes à 1 minute 30 pour une nouvelle détection, ce qui reste dans la moyenne des caméras que nous avons testées. Les paramétrages sont limités et donc simples pour le profane, un bon point. La grosse frustration reste l'incompatibilité avec les assistants vocaux, un peu incompréhensible puisque les scénarios arrivent à remonter dans l'une et l'autre application. A décharge, la compatibilité n'est pas mentionnée sur l'emballage et il ne s'agit pas d'une caméra cloud.
La qualité vidéo est excellente en Full-HD 1080p et ne pose de réel problème qu'en mode SD en zoomant où là la différence de qualité est flagrante avec la pixellisation.
Coté audio, bien que le micro soit placé à l'arrière du dispositif, la qualité du son est également bonne. Par contre, le fait de couper le haut-parleur lorsque l'on appuie sur le micro est une bonne idée car le haut-parleur se remet en service une fois le micro désactivé, mais vous recevez une alerte de détection sonore puisque le haut-parleur perçoit un son… Un peu bizarre, mais logique en même temps, elle ne fait pas de “distinction” de l'origine du bruit.
29,37€
35,78€
En Stock
2 neufs à partir de 29,37€
Le 26 septembre 2021 15 h 58 min
Amazon.fr
En conclusion, si vous recherchez une caméra compatible avec les assistants vocaux, passez votre chemin. Si, par contre vous recherchez une petite caméra sans prise de tête pour la configuration et que son application vous suffit, alors la caméra Calex Holland Smart Indoor IP vous conviendra. Pas d'abonnement à prévoir, le stockage est assuré en local. La qualité vidéo est très bonne et l'audio tout aussi correct. Le micro est ultra performant car il va capter loin les bruits environnants. Au final, elle fait bien tout ce qu'on demande en premier lieu à une caméra.
Simple utilisatrice et novice tombée dans la marmite Alexa, celle-ci me fascine et grâce aux garçons, Jean-Christophe et Alexien Modo, j’en apprends un peu plus chaque jour. Aimant les différents aspects d’Alexa, je me suis tournée vers les skills pour vous faire partager mes découvertes.