Autres objets connectésTests & Avis

[TEST] Bouton SOS ZigBee Zemismart : pas de panique !

Nous allons vous présenter un petit appareil qui, nous sommes sûrs, trouvera son utilité chez certains d’entre vous. Mais autant être franc dès le début, il n’est pas à proprement parler compatible Alexa et ne pourra pas être utilisé à la voix avec notre bien aimée IA. Mais pourquoi faire un test le concernant vous questionnez-vous ? Car nous vous écoutons, nous essayons de bien vous connaître pour tester des produits pouvant avoir une utilité pour vous. Et cela même si dans ce cas, Alexa ne sera pas utilisée, c’est l’utilité en tant que telle de cet appareil qui fait qu’il mérite notre attention. Et c’est encore Zemismart qui est à l’origine de ce produit : le SOS Sensor ou Bouton SOS en français ! Ce petit appareil est en fait un petit boitier fonctionnant en ZigBee (il ne saturera pas votre Wi-Fi, mais il faut un Hub Tuya) et va pouvoir vous apporter une tranquillité d’esprit. Comme son nom l’indique, il va permettre d’être informé d’un problème d’une simple pression. Vous avez un parent âgé à la maison, vous souffrez d’un handicap, vous êtes alité ou votre enfant est seul à la maison ? S’il y a un souci, une simple pression et vous recevez une notification. Et c’est encore une exclusivité Les Alexiens !

Zemismart SOS ZigBee : taille mini

Notre bouton est présenté dans un emballage blanc avec un dessin stylisé du sensor, et c’est tout. A l’intérieur, nous y trouvons le bouton, un outil pour le réinitialiser et le guide d’installation, en anglais et en chinois. Attention, nous insistons encore, mais les produits ZigBee nécessitent l’utilisation d’une passerelle dédiée. Echo Show 2 ou Echo Plus ont eux aussi un hub, mais les compatibilités ne sont pas systématiques avec tous les produits. Et dans ce cas, il est obligatoire d’avoir un hub Tuya. Pour installer le pont, regardez ce test du pont ZigBee Tuya / Smart Life pour la marche à suivre.


Niveau design, nous sommes sur du basique, mais en même temps, ce n’est pas un objet à exposer, qui se voit, mais un objet fonctionnel. Ce bouton est un petit pavé de 4,5 cm de côté pour 1,2 cm d’épaisseur. La partie poussoir est un cercle de 2 cm de diamètre. Il est accroché à une dragonne de 19 cm permettant de le mettre au poignet ou de l’accrocher à un endroit précis. Le poids total est de 19 grammes.

Son atout principal est sa petite taille et sa légèreté Les Alexiens

Il est plastique blanc mat, de qualité moyenne, mais finalement assez solide pour avoir supporté quelques chutes lors de nos tests. Son atout principal est sa petite taille et sa légèreté. Alimenté par une pile CR2032, cette dernière est fournie. Dans les paramètres, il y a une alarme en cas de pile faible pour s’assurer qu’il soit toujours opérationnel. D’ailleurs, avant de s’en servir, il sera nécessaire d’enlever le petit plastique qui empêche le circuit de fonctionner.

Au niveau caractéristiques, il fonctionne en ZigBee 2,4 GHz avec une distance d’émission annoncée de 100 m en zone ouverte. Il va fonctionner entre -20 et 60°C et ne supporte pas la condensation (plus de 95 %HR environ). Évitez donc la salle de bain.

Bouton SOS ZigBee : utilisation via Smart Life et un Hub

Pour utiliser le bouton, il vous faut un pont ZigBee Tuya. Nous avons utilisé celui de la marque Zemismart, dont vous trouverez ici la mise en marche. L’installation de notre bouton est très aisée, comme pour la plupart des produits ZigBee. Pour le faire entrer en mode appariement, insérez la petite « aiguille » dans le trou du bouton reset et laissez appuyé environ 5 secondes. Le bouton va se mettre à clignoter en vert.

Ensuite, dans Smart Life, aller dans votre Hub, présent en première page, et appuyez sur « ajouter un sous-élément ». L’application va s’occuper du reste. Comptez quelques secondes pour le détecter. Il n’est pas nécessaire de changer de nom pour l’utiliser car le bouton en temps de tel ne va pas avoir d’application comme un objet connecté.

Comment est-ce que cela va fonctionner ? C’est très simple. Appuyez sur le bouton et un message pop-up va s’afficher sur le smartphone sur lequel le hub est configuré, que vous soyez ou nous sur place, car cela fonctionne comme tout objet connecté basique, par Wi-Fi et 4G. Le principe est donc très simple et les applications sont variées même si le but reste le même : s’assurer que la personne qui porte le sensor ne rencontre pas de problème

Par exemple :

    • Votre enfant seul à la maison peut appuyer s’il prend peur (ceci-dit, éviter de les laisser seuls ! ),
    • Votre parent qui est seul chez lui peut vous contacter s’il tombe, en appuyant sur le bouton,
    • Votre femme enceinte peut vous contacter si besoin,
    • Votre enfant malade peut aussi vous appeler s’il est alité (ou votre mari s’il a un rhume),
    • Pareil si vous-même ou un membre de votre famille a un handicap et a besoin d’aide.

Il n’y a pas de nécessité que le bouton soit sur votre propre réseau, mais il faut que vous ayez accès à l’application Smart Life sur laquelle il est installé. Si ce n’est pas le cas, il y a la possibilité, moyennant un abonnement, de recevoir un SMS sur un numéro de votre choix en cas de pression sur le bouton. Il est aussi possible de faire un partage d’appareil pour être informé sans forcément l’avoir sur votre propre application en natif. Une option d’alerte par téléphone existe également, mas n’est pas encore disponible en France.

Comme vous pouvez le voir, il y un bogue dans la version EU de l’application liée au bouton car certains des paramètres sont vides. Sachez que la première option concerne le niveau de pile faible et la seconde option le fait de recevoir la notification en cas d’activation du bouton. Dans les paramètres avancés, vous avez la possibilité de recevoir une alerte dans le cas où le bouton est hors ligne.

Vous nous connaissez, nous avons également essayé de détourner l’utilisation première de ce petit bouton pour en faire un interrupteur ou déclencheur de scénario. Mais cela ne fonctionne pas vraiment. En effet, ce n’est pas un réel bouton avec On et Off mais un simple bouton pression qui ne va pas garder de statut une fois activer. Il revient dans son état initial dès son activation.

Il est bien possible de le mettre dans un scenario sous Smart Life pour allumer une lumière ou encore mettre ce scénario dans une routine Alexa pour avoir en plus un message sur l’enceinte. En revanche, attention, cela n’est possible qu’avec les appareils ou les scènes / automatisation sous Smart Life / Tuya. En effet, la liste des appareils disponibles pour être piloté est celle de votre application, de même que vos créations diverses. Il n’est absolument pas nécessaire que l’appareil que vous souhaitiez piloter soit un appareil ZigBee, même s’il est obligatoire d’avoir un pont ZigBee pour le fonctionnement de l’interrupteur. Mais cela ne fonctionnera qu’une fois. Pour vous en resservir, il faudra désactiver et réactiver le scénario. Il est possible, via les scenarii, de forcer l’envoi des SMS dont nous avons parlé tout à l’heure. Vous pourrez ainsi par exemple faire allumer des lumières en cas d’activation pour ne pas laisser une personne âgée dans le noir par exemple si elle est tombée ou ouvrir une serrure connectée pour permettre l’entrée des secours.

En conclusion, ce bouton SOS est une excellente idée. Même s’il n’est pas vraiment compatible Alexa et qu’il ne permet pas d’automatisation à proprement parlé, il permet avant tout de s’assurer de la sécurité de ceux à qui vous tenez. Son fonctionnement est très simple, son utilisation encore plus et la tranquillité d’esprit est un réel atout. Il manque quelques détails pour le rendre encore plus performant : le système d’appel qui n’est pas encore disponible, rendre la fonction SMS gratuite (liée à Smart Life dans les deux cas), pouvoir lui faire garder un statut On ou Off pour s’en servir comme interrupteur sans fil et éviter d’avoir ainsi à remettre à zéro le scénario créé.

Zemismart - Bouton SOS ZigBee

16.20€
7.2

Installation

9.0/10

Design

5.0/10

Fonctionnalité

6.0/10

Application

8.0/10

Qualité/Prix

8.0/10

Les plus

  • Installation simplissime
  • Prix
  • Sécurité des personnes

Les moins

  • Encore un peu limité dans son utilisation

Jean-Christophe

Ai-je choisi Alexa ou m'a-t-elle choisi ? Disons qu’en tant que bêta testeur, c’est un peu les deux ! Et je ne regrette pas d’avoir rencontré notre assistante préférée ni cette aventure entreprise avec Alexien Modo. Technophile, autodidacte et aimant la vulgarisation, je cherche à rendre facile d’accès notre passion commune !

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page