Caméras connectéesTests & Avis

[TEST] Blink Indoor (2020) : Amazon offre un lifting à sa caméra d’intérieur

Moins d’un an après la sortie des XT2 et quelques mois après l’apparition d’un modèle Mini, Blink a surpris son monde en dévoilant deux nouvelles itérations de ses caméras d’intérieur comme d’extérieur. Reprenant les acquis des modèles précédents, à savoir une extrême compacité et une autonomie record de deux ans avec de simples piles au lithium, ces nouvelles caméras de sécurité sans fil sont fournies avec un nouveau module de synchronisation apportant la très attendue possibilité d’effectuer des sauvegardes localement. Nous avons donc décidé de passer sur notre banc de test la Blink Indoor afin de voir si ce modèle apporte d’autres améliorations notables.

99,99€
in stock
4 new from 99,99€
as of 29 novembre 2020 15 h 14 min
Amazon.fr
Free shipping

Blink Indoor : un design simplement réactualisé ?

Présentation

Toujours proprement présentée dans un packaging sobre et compact, la nouvelle caméra d’intérieur Blink Indoor a un air de famille évident. Nul doute, nous sommes bien face à une caméra de la marque rachetée fin 2017 par Amazon.

La Blink Indoor n’a en effet que légèrement changé de look et présente une ressemblance avec les XT et XT2, mais surtout avec la nouvelle Blink Mini du fait de sa robe blanche et noire à la finition brillante. Conservant un format très compact, elle mesure désormais 7.1 cm de côté pour une épaisseur de 3.1 cm, soit légèrement plus que son ancêtre. Son poids reste à peu près le même avec seulement 90 grammes piles incluses (48 grammes sans). Son design est réussi, mais peut-être moins discret qu’auparavant du fait de son faciès noir.

La face avant présente en son centre l’objectif de la caméra capable de capturer les images en full HD 1080p jusqu’à 30 ips et, au-dessus, un tout nouveau capteur infrarouge permettant la capture nocturne en HD 720p. Une qualité d’image en hausse mais seulement HD, la 4K lui faisant toujours défaut, c’est un peu dommage.

Fixée sur un pied identique à celui de la XT2, elle offre un champ de vision de 110° et est équipée d’un système audio bidirectionnel avec un microphone et un haut-parleur discrètement placés en façade. On trouve enfin un témoin lumineux malheureusement non désactivable physiquement comme sur XT et XT2.

A l’arrière, une vis ferme l’accès aux entrailles de l’appareil, un système peut-être moins pratique que celui que nous connaissions sur les XT/XT2, mais probablement plus solide. Blink fournit un petit outil en plastique permettant à la fois de dévisser et de retirer le couvercle. Rassurez-vous, si vous l’égarez comme nous au bout de quelques jours, vous pourrez néanmoins le retirer sans mal.

La Blink Indoor est toujours alimentée par deux piles lithium AA de 1.5V promettant deux ans d’autonomie, mais permettant une fréquence d’utilisation deux fois plus importante que sur les précédentes générations. La marque précise que cette autonomie est basé sur une utilisation de 5 882 secondes de vue en direct, 43 200 secondes d’enregistrement activé par le mouvement et 4 788 secondes de conversation bidirectionnelle. Même si ça n’est pas très parlant, croyez-nous, c’est vraiment pas mal ! Il est également possible de l’alimenter via son port micro-USB, mais ce serait un peu dommage sachant que la qualité première de ces caméras est justement leur autonomie hors du commun avec de simples piles !

Fiche technique Blink Indoor

  • Vidéo : 1080p, encodage H.264
  • Imagerie : Couleur, balance des blancs automatique, exposition automatique
  • Détection de mouvement : Réglage de la sensibilité de la caméra jusqu’à 6 mètres
  • Batterie : 2 piles AA Lithium
  • Indicateur du niveau de batterie : Oui
  • Durée de vie de la batterie : 2 ans pour une utilisation normale, jusqu’à 5 ans.
  • Vision nocturne : Infrarouge
  • Capteur de température : Oui
  • Audio : bidirectionnel (microphone et micro intégrés)
  • Champs de vision : 110 degrés
  • Spectre de distance focale : Fixe (de 50 cm à l’infini)
  • Conditions d’utilisation – température : de -20° à 45°
  • Évaluation environnementale : IP65
  • Dimensions : 71 x 71 x 34 mm

Sync Module 2

On retrouve enfin le Sync Module 2 qui permet de connecter jusqu’à 10 caméras (Blink Indoor, Blink Outdoor, Blink XT, Blink XT2 et Blink Mini uniquement). Bref, toute la gamme à l’exception du tout premier modèle d’intérieur. Bien que ressemblant fortement à son prédécesseur, ce nouveau module renferme un hardware plus puissant et surtout un port USB 2.0 actif permettant la sauvegarde en local des images sur une clé USB (non fournie). Un changement de stratégie notable pour Blink qui, auparavant, proposait seulement un cloud entièrement gratuit à vie. Celui-ci reste bien évidemment disponible mais se voit désormais facturé 3€/mois et par caméra, ou 10€/mois pour un nombre illimité de caméras. Une offre semblable à sa sœur et concurrente Ring, mais les prestations sont-elles équivalentes? C’est ce que nous allons voir…

  • Puissance : convertisseur 100-220 V CA vers 5V via micro-USB
  • Configuration IP: DHCP
  • Wifi : 2.4GHz 802.11n
  • Processeur et mémoire : Technologie Immedia propriétaire AC1002B, 4 cœurs/200 MHz
  • Conditions d’utilisation – température : de 0° à 40°
  • Dimensions : 62 x 59 x 18 mm

Blink Indoor : une caméra avec ou sans cloud, c’est au choix !

Installation de la caméra

L’installation est toujours aussi aisée. Pour ce faire, il vous suffit de télécharger l’application Blink Home sur le Play Store ou l’App Store. Créez un compte, acceptez les conditions d’utilisation, validez votre inscription. Rien de plus simple.

Vous arrivez ensuite sur page d’accueil de l’application.

  1. Appuyez sur le « + » en haut à droite de l’application,
  2. Choisissez si vous souhaitez installer un système complet ou une caméra additionnelle,
  3. Scannez le QR Code de votre module ou de votre caméra

Comme  pour les autres modèles de la marque, un des gros points forts de ce système Blink Indoor réside dans sa simplicité d’installation. D’ailleurs, c’est à noter, nous n’avons jamais reçu la moindre demande d’assistance pour leur utilisation sur le site comme sur notre groupe Facebook – que nous vous invitons d’ailleurs à rejoindre.

L’application Blink Home

Malheureusement, comme chez bien d’autres marques, Blink ne propose toujours pas d’interface web. C’est vraiment dommage et il faudra se contenter de l’application. Néanmoins, bien qu’un peu fouillis de prime abord, elle est très complète et certains utilisateurs seront heureux de savoir que Blink est compatible Home Assistant. Les applications Android et iOS sont strictement identiques, nous avons donc exploré la version pour le petit robot vert.

  1. Ajouter une caméra ou un système
  2. Configuration de la caméra (voir captures ci-dessous pour le détail)
  3. Vidéo en direct,
  4. Photo instantanée (pour repérer ses caméras),
  5. État de liaison avec le module de synchronisation,
  6. Armement ou désactivation du système.
  7. Clips et captures
  8. Gestion du compte et paramètres système

L’historique des vidéos permet de retrouver vos vidéos, qu’elles soient dans le cloud, qui rappelons-le est désormais payant, ou enregistrées localement sur une clé USB non fournie.

En effet, la nouvelle Blink Indoor apporte certes une option de stockage en local, mais cela se fait au détriment de la fonctionnalité cloud. Si vous aviez déjà un système Blink, vous continuerez à profiter de votre abonnement gratuit à vie, sinon il faudra passer à la caisse chaque mois en déboursant 3 € par caméra, ou pour 10 € par mois pour un nombre illimité de caméras situées au même endroit et donc sur le même Sync Module. C’est le même tarif que chez Ring, l’autre marque de caméras de surveillance appartenant à Amazon.

out of stock
as of 29 novembre 2020 15 h 14 min
Amazon.fr

Vous pouvez choisir la durée d’enregistrement, filtrer les médias par type ou par caméra. Vous pouvez au choix télécharger les vidéos sur votre appareil mobile ou directement depuis la clé USB en veillant bien à la déconnecter en cliquant sur « éjection sécurisée », avant de l’insérer dans votre ordinateur par exemple. Les vidéos sont sauvegardées une fois par jour sur le support amovible.

Blink Indoor : une caméra sans fil complète

« […] clairement, l’image n’est pas full HD mais simplement HD. Grosse déception. » Les Alexiens

A l’instar des précédents modèles, la nouvelle Blink Indoor présente une pléiade de fonctionnalités, il ne manque rien : détection des mouvements, alertes instantanées, vidéo en direct, programmation… La marque d’Amazon a même récemment ajouté une solution de verrouillage biométrique, une très bonne chose.

Vidéo HD : la capture des vidéos est faite en HD 1080p maximum. Trois qualités sont proposées : économie d’énergie,  standard et optimale. Nous avons donc extrait des vidéos dans chaque qualité pour les comparer…

En économie d’énergie : la résolution est de 640 x 360 pixels seulement avec un débit total de 118 Kbits/s seulement et une fréquence d’images de 15 trames par seconde. Concrètement, cela donne une image d’une piètre qualité, avec très peu de fidélité, presque aucun détails et une colorimétrie très loin de la réalité. Filmant un mur en lambris à 4 mètres, nous avions du mal à voir les différentes lattes de bois. On se croirait revenu 10 ans en arrière.

En mode standard : c’est un peu mieux avec une résolution de 1280 x 720 pixels à 610 Kbits/s et une fréquence d’images toujours de 15 trames/s. L’image est bien meilleure, plus détaillée et la colorimétrie mieux gérée. Les vidéos sont tout à fait exploitables, mais la qualité n’est toujours pas folichonne, soyons clairs. C’est de la petite HD.

En qualité optimale : là c’est carrément la douche froide car, si la vidéo extraite affiche bien 1920 x 1080 pixels à 1070 Kbits/s avec une fréquence d’images de 15 trames/s, nous n’avons pas franchement vu de différence avec le mode standard. A l’œil nu, il est quasiment impossible de faire la différence entre les deux qualités et, clairement, l’image n’est pas full HD mais simplement HD. L’image est bien meilleure à l’extérieur, avec la luminosité du soleil, mais rappelons qu’il s’agit d’une caméra d’intérieur… Grosse déception donc.

Détection de mouvement : armé, le détecteur de mouvement déclenche l’enregistrement d’un petit clip vidéo. Le clip peut, au choix, durer entre 1 et 60 secondes. La détection est excellente, rien à redire. La caméra se déclenche toujours très rapidement et vous ne ratez rien. A titre d’exemple, quand nous rentrons dans la pièce où est placée la caméra, elle nous capture alors même que la porte nous cache encore. C’est vrai de jour comme de nuit.

Alertes instantanées : Blink envoie une alerte de notification push avec un lien vers la vidéo jointe afin de permettre à l’utilisateur de décider comment réagir. C’est rapide, vous avez même désormais une capture jointe à la notification, et même la possibilité de l’effacer sans entrer dans l’application. Un vrai plus !

Mode Live View : pour visionner en direct les images de votre Blink Indoor. Ici, tout va dépendre de la qualité de votre connexion. Si elle est bonne, l’affichage prend 3 à 5 secondes, sinon ça peut être plus long, mais globalement le cloud Blink est irréprochable, très véloce, toujours disponible. On reconnaît sans mal le savoir-faire d’Amazon en la matière.

Allumage instantané : fonction « Instant On » qui permet à l’enregistrement vidéo de démarrer en une fraction de seconde.

Capteur de température : la Blink Indoor intègre un capteur de température qu’il est possible de paramétrer afin de recevoir des alertes en cas de dépassement d’un seuil maximum ou minimum. Cela peut s’avérer intéressant lors d’un départ d’incendie, par exemple. Malheureusement, l’application ne propose que des alertes et pas d’interactions avec d’autres produits, notamment avec Alexa, ce qui est vraiment regrettable. Néanmoins les utilisateurs de IFTTT ou d’une box domotique sous Home Assistant apprécieront par ailleurs de pouvoir utiliser cette sonde pour créer des automatisations.

Programmation Armement/Désactivation : permet de prévoir de planifier l’armement ou le désarmement du système Blink.

Prise en charge multi-système : les caméras permettent de surveiller sa maison, sa résidence secondaire ou son entreprise au même moment ! En effet, il est possible de contrôler plusieurs systèmes Blink depuis l’application. Chacun bénéficie d’un écran et de réglages indépendants, c’est très pratique.

Audio : l’audio est désormais bidirectionnel, vous pouvez donc écouter ce qu’il se passe chez vous et parler aux éventuels intrus via votre smartphone. Il est possible d’activer ou désactiver le micro et choisir le volume du haut-parleur intégré. S’il n’est pas très puissant, il est suffisant, mais il y a ici aussi un problème de taille : le son est mauvais. Oui, soyons clair, il est carrément pourri, complètement distordu, avec un effet larsen et une sensibilité aux aigus vraiment dommageables. N’écoutez pas au casque, vous risquez d’y laisser vos tympans !

État LED : pour mettre l’indicateur LED sur arrêt ou enregistrement. Malheureusement, il n’est plus possible de couper physiquement l’indicateur comme sur XT ou XT2, mais Blink Indoor propose tout de même un réglage logiciel bienvenu.

Vision nocturne infrarouge : c’est clairement un point fort de ce système! La vison nocturne infrarouge est efficace, l’image très claire permet de facilement d’identifier les personnes.

Une caméra compatible Alexa

Bmink Indoor : une caméra compatible Amazon Alexa et Echo Show !Comme auparavant, la caméra Blink Indoor est bien entendu compatible Alexa.

La skill permet de visualiser le flux des caméras, d’armer et désarmer le système à la voix avec ou sans code PIN (ou avec la reconnaissance du profil vocal)… Et c’est tout !

En effet, et c’est là que la bât blesse, au contraire de la Ring Indoor Cam, la Blink Indoor n’est pas utilisable en routine. C’est fort dommage car impossible de créer des scénarios de détection ou encore d’utiliser la sonde de température intégrée. Pour ça, il faudra vous tourner vers une box domotique dont la mise en oeuvre est moins évidente.

Si vous avez appris votre voix à Alexa et qu’elle la reconnaît, vous n’aurez pas forcément à lui donner le code. Le cas échéant, il vous suffire de prononcer les quatre chiffres pour désarmer votre système Blink.

in stock
1 new
as of 29 novembre 2020 15 h 14 min
Amazon.fr

Voici la liste des commandes Alexa pour utiliser les caméras Blink Indoor :

Pour le flux en direct :
« Alexa, montre-moi la caméra <nom de la caméra>. »
« Alexa, masque la caméra <nom de la caméra> »

Pour armer/désarmer :
« Alexa, demande à Blink d’armer <nom de la système>. »
« Alexa, demande à Blink de désarmer <nom de la système>, mon PIN est ####. »

Pour savoir à quand remonte l’enregistrement de votre dernier clip vidéo :
« Alexa, demande à Blink à quand remonte ma dernière alerte de mouvement. »

Pour savoir combien de clips vidéo non lus et lus vous avez :
« Alexa, demande à Blink combien de clips vidéo j’ai. »

Pour vérifier la planification de l’armement et du désarmement de votre système :
« Alexa, demande à Blink ce que j’ai de planifié. »

Pour vérifier le statut actuel de votre système Blink :
« Alexa, demande à Blink quel est mon statut. »

99,99€
in stock
4 new from 99,99€
as of 29 novembre 2020 15 h 14 min
Amazon.fr
Free shipping

Notre avis sur la Blink Indoor 2020

En conclusion, la caméra de sécurité sans fil Blink Indoor est une nouvelle itération globalement réussie du tout premier modèle de la marque. Son design est plaisant, son autonomie de deux ans toujours excellente, la possibilité d’enregistrer ses vidéos en local via son Sync Module 2 est intéressante, mais elle n’est malheureusement pas dénuée de défauts…

En effet, nous avons regretté sa qualité d’image moyenne qui, bien qu’annoncée comme étant full HD, ne l’est pas à notre sens. A vrai dire, nous n’avons pas vu d’amélioration par rapport à la XT2 et c’est bien dommage car nous en attendions. Néanmoins, elle reste tout à fait exploitable et sa vision nocturne est à l’inverse plutôt bonne. Autre point noir, le son est mauvais, pour ne pas dire inexploitable, mais Blink annonce travailler sur le sujet et cela devrait donc être rapidement corrigé.

Problème, si tous ces défauts étaient autrefois contrebalancés par l’avantage indéniable d’un cloud gratuit, ça n’est malheureusement plus le cas aujourd’hui, ce qui rend la marque bien moins attractive qu’auparavant. Nous regrettons enfin une compatibilité Alexa limitée et notamment l’impossibilité de l’utiliser dans des routines.

En bref, la nouvelle caméra Blink Indoor est un bon choix pour ceux à la recherche d’une caméra sans fil compacte sans abonnement cloud. Capable d’enregistrer en local ses vidéos sur une simple clé USB, elle est par ailleurs peu chère puisque proposée à partir de 99€ sur Amazon.fr avec son Sync Module 2. Néanmoins, si vous êtes prêt à consentir quelques euros chaque mois pour profiter d’un cloud, nous vous conseillons de plutôt vous tourner vers sa sœur concurrente Ring qui, à notre sens, offre des prestations d’un niveau bien supérieur, une plein compatibilité Alexa et dont le cloud est au même tarif.

Nouvelle Blink Indoor (2020) - caméra sans fil compatible Amazon Alexa

99.99€
7.3

Installation

9.0/10

Design

7.5/10

Fonctionnalités

7.0/10

Application

7.0/10

Qualité / Prix

6.0/10

Les plus

  • Compacte et sans fil
  • Autonomie qui force le respect
  • Fonctionnalités très complètes
  • Sauvegarde en local sur clé USB (non fournie)

Les moins

  • Cloud désormais payant
  • Son de mauvaise qualité
  • Image toujours HD et pas exceptionnelle
  • Compatibilité Alexa trop limitée par rapport à Ring

Alexien Modo

Fasciné par Alexa depuis le jour où je l'ai reçue en bêta test, je me suis peu à peu passionné pour le sujet, avant de me décider à aller plus loin en créant un site avec Jean-Christophe. Une activité qui me permet d'étancher ma soif de nouvelles technologies et de partager mes découvertes sur la plus sympathique des communautés : Les Alexiens.

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page