[TEST] Robot 360 S10 : un aspirateur haut de gamme accessible et détonant

Notre avis sur le robot aspirateur 360 S10

Aspirateur Robot 360 S10

360 S10 Robot Vacuum Cleaner 3300 Pa

L'aspirateur robot est l’un des appareils connectés les plus prisés des fans de domotique et de maison connectée. Pas simple de faire son choix et quand on arrive dans le haut de gamme, autant être sûr. Le iRobot Roomba i7+ est pour certain une référence, mais il existe des challengers à suivre de très près. Et c’est le cas de Qihoo 360 Technology Co. avec son 360 S10.

Ce dernier né est le flagship de la marque avec une puissance d’aspiration adaptative de 3300 Pa, une batterie de 5000 mAh, cartographie 3D grâce à un triple lidar, aspiration et débit d’eau automatiques et contrôlable avec les assistants vocaux. Vendu à 599 € hors promotion, est-il au niveau de ses ambitions ?

360 S10 : un robot aspirateur innovant

Unboxing

Si vous ne connaissez pas 360, sachez que derrière cette marque se trouve la société Qihoo 360 Technology Co. connue pour ses antivirus (360 Safeguard, 360 SAFE Mobile), son navigateur (360 Browsers), mais aussi ses smartphones et des caméras de surveillance. Depuis quelques temps, la marque se diversifie en proposant des robots ménagers tels que les très réussis 360 S6 et S7, et qui à l'instar de Xiaomi, s'appuie essentiellement sur les plateformes de e-commerce telles que Geekbuying pour les commercialiser.

Livré dans un carton assez standard avec un dessin du robot pour seule touche de gaité, nous sommes sur un packaging très basique mais tout en cellulose recyclée. Heureusement, les choses changent quand on sort le robot de son sachet plastique. Le 360 S10 est très réussi, avec un superbe design.

Fait en plastique ABS avec un peu de polycarbonate, il ne souffre d’aucun problème de finition. Il a des dimensions très intéressantes car il ne va faire que 8,5 cm de hauteur (soit en moyenne 2 cm de moins que les robots avec Lidar) pour 35 cm de diamètre et 3,85 kg.

Par contre, toujours ce choix du noir brillant…. C’est joli, mais pourquoi ? Poussières et trace de doigts vont s’en donner à cœur joie.

La façade avant du robot est constitué d’un bumper en demi-cercle.

Il comporte une bande de protection en matière siliconée mais également différents capteurs :

  • Un capteur latéral (gauche) de détection de la base,
  • Des capteurs de pression qui s’activeront si le robot heurte un objet,
  • Détecteur de murs
  • Ajouter à cela des capteurs de charge, d’obstacles, de positionnement des accessoires, de détection de type de sol et de vide (le robot ne tombera pas des marches).

Mais ? il n’y a pas de LiDAR ? Pas de petite tourelle de tank ? On nous aurait menti ? Et non, il n’y en a pas un simple, mais un triple LiDAR sur le 360 S10. Et ce dispositif est carrément intégré dans le corps du robot. Si si, regardez bien.

Sur la façade avant, vous avez deux ouvertures (au-dessous de AI-powered 3D vision) pour des capteurs IR anticollision mais également pour permettre aux impulsions laser de passer sur l’avant.

Une ouverture plus large sur le haut du pare-chocs permet également de voir le système de navigation de scanner la pièce avec un grand angle.

Grâce à ce télémètre laser interne, le 360 S10 est plus fin que les concurrents et il est également protégé des chocs afin de lui garantir une durée de vie 3 fois plus longue que ceux du marché. La marque a opté pour une nouvelle technologie nommée dToF, ou temps de vol direct en français, 4 fois plus efficace que le désormais traditionnel LDS. Elle vient cartographier en 3D en envoyant un flux lumineux et mesure le temps de vol aller et retour pour en déduire la distance. Pourquoi 3D ? Car la mesure est faite pour chaque pixel. C’est une technologie identique à celle utilisé par le Rover sur Mars. Donc s’il ne se retrouve pas en scannant votre salon, c’est que c’est vraiment le bordel !

Grâce à ce design innovant, vous avez donc un aspibot qui peut passer sous les meubles grâce à sa taille et qui va venir cartographier votre intérieur en stéréoscopie ou 3D. Mais cela ne s’arrête pas là.

Grâce à son algorithme SLAM et l’IA associée, le 360 S10 va être capable de reconnaître tous types d’obstacles en les comparant à une base de données. Ainsi, si des chaussettes ou des chaussons trainent, il va les éviter. C’est d’autant plus intéressant si vous avez des animaux de compagnie qui ont tendance à s’oublier sur vos sols, car vous éviterez d’avoir des trainées odorantes.

Contrairement à bien des concurrents, sa cartographie se fait en temps réel, ça veut dire que si vous bouger un objet en cours de passage, il va s’y adapter et ne foncera pas dedans.

Vous aurez également deux boutons en tout et pour tout afin de piloter physiquement le robot.

Le bouton « prise » va servir à :

  • Faire retourner le robot à la base quand il nettoie
  • Pression longue pour lancer des tâches

Le bouton « power » va permettre :

  • D’allumer le robot avec un appui de 3 s,
  • De l’éteindre, avec un appui long de 15 s
  • Lancer un cycle de nettoyage avec un appui bref.
  • Mettre le nettoyage en pause et le reprendre quand il est en fonctionnement

Pour faire entrer le robot en mode appairage, vous n’aurez qu’à appuyer sur le bouton prise et power pendant 3 secondes.

Le 360 S10 n’a pas un bac hybride mais 2 contenants différents pour l’eau et la poussière.

Le bac à poussière est situé sous le capot et a une contenance de 600 ml. C’est suffisant pour 2 semaines de passage. Vous avez d’ailleurs à côté un outil pour venir détacher les poils et les cheveux autour de la brosse principale.

Sur l’arrière du robot, vous avez le conteneur d’eau de 520 ml. Les deux contenances sont vraiment intéressantes et permettent, en particulier pour l’eau, de laver l’ensemble d’une maison ou d’un appartement sans refaire le plein.

Le bac à poussière s’ouvre très facilement avec un bouton sur l’arrière et cela permet de faire tomber tout le fond pour une vidange plus simple. Il est équipé d’un préfiltre en nylon et d’un filtre HEPA. Ce dernier a une durée de vie de 150 heures.

Le dessous du robot est assez standard. Nous avons deux pneus montés sur un système d’amortis lui permettant de gérer des dénivelés de 2 cm au maximum. Suffisant pour faire les raccords entre parquet et carrelage par exemple. D’autant qu’ayant des capteurs de vide, il ne risque pas de se lancer dans les escaliers. Il a également 1 brossette latérale, assez souple. Elle a une durée de vie de 200 heures. Situé sur la droite, elle viendra nettoyer efficacement le long des murs. Les particules iront directement vers la brosse principale de 16 cm de large.

On retrouve la sempiternelle roulette 360° sur l’avant, entre deux plots de chargement, ronds (ce qui change). En plein milieu, une grille de protection permet d'éviter d’aspirer des grosses pièces et de bloquer l’entrée d’air et la brosse principale. Il y a de plus une raclette en plastique souple pour éviter de laisser de la poussière sur le sol, surtout quand vous êtes en puissance d’aspiration basse.

La brosse principale est en biomatériaux : lamelles de plastique souple pour “taper” le sol et décoller les saletés et de poils souples pour les ramener dans la zone d’aspiration. A l’utilisation, pas particulièrement d’enroulement de cheveux et de poils autour. Elle est donnée pour une durée de vie de 300 heures.

Comme le robot aspirateur 360 S10 fait également laveur, vous avez un support à lavette que vous viendrez clipser sous le bac à eau. Il est très pratique car il comporte une mini roulette pour bien appuyer sur le sol et permettre un meilleur passage. Mais, ne vous leurrez pas, la serpillère à l’huile de coude est encore bien plus efficace.

Les tétons verts sont en fait les buses de diffusion de l’eau. Plutôt design, elles ne sont sans rappeler celles des Roborock S5 Max ou S7…

Pour cette version haut de gamme, pas de collecteur automatique de poussière. Vous n’avez qu’une base de chargement assez large (22 x 9 x 5,5 cm). Elle comporte deux plots mâles qui où le 360 S10 viendra positionner ses contacteurs. Son alimentation par câble en 220V, via transformateur, de 1,6 m environ. Vous avez aussi la possibilité d'enrouler le surplus de câble à l’intérieur de la base.

En trois mots, parlons des accessoires fournis gracieusement par la marque du genre filtre d’avance… : peau de balle.

Caractéristiques techniques du 360 S10

  • Nom de la marque : 360
  • Modèle : S10
  • Origine : Chine
  • Puissance d'aspiration : 3300Pa au maximum
  • Bac à poussière : 600 ml
  • Réservoir d’eau : 520 ml
  • Puissance variable : oui, silencieux, normal, puissant et max pour respectivement 600, 1000, 1500 et 3300 Pa maximum. Système auto qui va ajuster la puissance en fonction du sol.
  • Débit d’eau variable : Oui, 3 niveaux. Système auto qui va ajuster le débit en fonction du sol.
  • Dimensions en mm : 350 x 350 x 85
  • Poids : 3,85 kg
  • Fonctions : nettoyage et lavage, aspiration et lavage.
  • Nettoyage :
    • automatique (nettoyage global dans l’application),
    • lavage (mode de nettoyage dans l’application).
    • nettoyage d’une pièce sélectionnée, ou d’un ensemble de pièce.
    • nettoyage de zone sélectionnée. Dans l’application, venez définir (avec un rectangle) une zone où vous voulez envoyer le robot et appuyez sur démarrer pour lancer le nettoyage. C’est en fait une utilisation détournée de zones préétablies comme un tapis ou un dessous de table où vous souhaitez voir le robot passer régulièrement.
    • possibilité de prérégler les mode nettoyage ‘aspiration et débits d’eau) en fonction des pièces
  • Surface : 120 à 200 m²
  • Zone de non-nettoyage : oui, via l’application mais aussi en natif. Application : de forme rectangulaire, venez éditer des zones où le robot ne passera pas. Il y a aussi des barrières virtuelles. En natif : le robot ne lavera pas quand il détectera un tapis. Il ne passera pas sur le tapis ou la moquette, même pour aspirer.
  • Reprise du nettoyage depuis le point d'arrêt du dernier nettoyage : Oui
  • Carte virtuelle : oui, en 2D et en 3D.
  • Type de filtre : HEPA
  • Turbo Brush : Oui, le robot va adapter la puissance au type de sol.
  • Navigation : par Lidar, I.R et pare-chocs.
  • Mise à niveau distante : Oui, OTA
  • Moteur Brushless : Oui
  • Planification du nettoyage : Oui
  • Autonomie : NC
  • Durée de chargement : 4 à 5h max
  • Batterie : Batterie Lithium-ion 5000 mAh
  • Fonctionnement à la voix : oui, avec Alexa et Google Assistant, via la Skill 360 Smart Cleaner et 360 IoT
  • Application : 360Robot
  • Bruit : 65 dB annoncé en mode puissant. Lors de nos tests, nous avons relevé 70 dB en puissant et 73 en Max.
  • Station de charge : station avec contacteurs,
  • Connectivité : Wi-Fi IEEE802.11 b/g/n 2.4 GHz
  • Accessoires : rien !!!

Nous avons donc sur le papier un vrai porte-étendard de la marque avec son système de navigation 3D en temps réel (réactualisation à la nanoseconde), une puissance de 3300 Pa (la moyenne du marché est à 2300), une automatisation au niveau de l’aspiration et du débit d’eau, reconnaissance des obstacles… Et il est beau !

360 S10 : installation et application maison

Pour faire tourner le 360 S10, il vous faudra utiliser l’application maison : 360Robot.

Il vous faudra dans un premier temps créer un compte en utilisant votre courriel et un mot de passe, avec validation d’un code de confirmation. Activez le GPS de votre smartphone et mettez-vous sur le réseau Wi-Fi qui va être relié au robot. Pour installer le robot, commencer par appuyer sur « ajouter un dispositif ». Dans la liste, choisissez « S10 ». En parallèle, mettez l’aspirateur en mode appairage en appuyant sur les deux boutons pendant 3 secondes puis saisissez vos identifiants Wi-Fi. Le robot va s'installer en environ 40 secondes. Pour finir, renommez-le car c’est son nom de baptême pour l’utilisation à la voix.

L’application est assez simple et déborde de personnalisation.

 

  • Modifier la carte : pour créer ou fusionner des zones, des pièces… Lors du premier passage complet, le 360 S10 vous édite une carte que vous pouvez personnaliser avec des noms.
  • Gestion de plusieurs étages : il y a 7 cartes différentes utilisables. Venez les gérer.
  • Mode Tapis : le robot ne lavera pas sur les tapis.
  • Historique : les différents passages faits.
  • Reconstruire la carte : recommencez tout pour remettre la carte à zéro.
  • Programme : à vous de déterminer les horaires et les zones de passages.
  • Paquet vocal : à l’origine, il est en chinois. Mais si vous n’êtes pas bilingue, vous pouvez le mettre en français.
  • Mode RC : mode télécommande
  • Mise à jour : je dois vraiment expliquer ?
  • Trouvez-moi : pratique s’il est perdu dans votre château
  • Maintenance : suivi des heures restantes avant de changer les accessoires.
  • Paramètres : nom, réseau…

Vous voyez sur cette carte qu’elle est en 3D. Elle peut également passer en 2D à votre convenance. Il y a différents paramètres possibles, en fonction de la donnée d’entrée (Salle, maison, domaine) :

  • 3D/2D : c’est clair non ?
  • Auto : venez choisir de faire fonctionner le robot à sa guise sans gérer la puissance et le débit d’eau. Vous pouvez prérégler vos préférences.
  • Nettoyage dans l’ordre de la sélection ou laissez-le faire
  • Mode de nettoyage : aspiration (sous-vide), aspirateur et serpillère et lavage (balais à frange).
  • X1 ou X2 : temps de nettoyage allongé pour un nettoyage plus profond
  • Zone interdite : restriction d’accès

Il y a 3 modes :

  • Le mode maison : nettoyage complet de l’ensemble de votre intérieur.
  • Le mode salle : définissez le type sol de chaque pièce afin d’adapter le débit d’eau et la puissance d’aspiration. Puis envoyer l’aspirateur où vous le souhaitez.
  • Le mode domaine : venez sélectionner une zone pour un nettoyage ciblé (moquette, table, canapé…).

Et, bien entendu, vous pouvez venir choisir la puissance d’aspiration avec le bouton ventilateur vert et lancer un nettoyage avec le bouton bleu. Le bouton avec l’éclair le renvoi à la station.

En cours d’utilisation (et avant de relancer un autre nettoyage), vous avez également un visu sur la surface nettoyée, la durée de nettoyage et la batterie restante. La carte va également faire apparaitre le cheminement du robot, ses points de passage et l’endroit où il se trouve à l’instant t.

L’application est très réussie et claire. Paramétrable à l’envie, vous pourrez configurer vos nettoyages comme bon vous semble. On adore.

Avec Amazon Alexa

Activez la Skill 360 Smart Cleaner disponible sous le store Alexa français. Une fois cela fait, laisser l’application rechercher les équipements compatibles. Votre robot va apparaitre dans votre application, mais comme un interrupteur…

Vous aurez la possibilité de choisir la puissance du robot (pas de mode max), mais seulement en tactile. Car à la voix, cela reste assez basique : allumer et éteindre. D’ailleurs, en éteignant, il retourne à la base. Pas de mise en pause donc.

Avec Google Assistant

Pour vous en servir, activez l'add-on 360 IoT. Google Home reconnait votre compte après un petit passage sur un site en chinois (valider en cliquant sur le vert et le S10est directement disponible. Comme avec Alexa, l’utilisation est assez simple : allume et éteins. Mais vous pouvez le mettre en pause. En revanche, ici, pas de changement de puissances.

 

360 S10 : utilisation au quotidien

Après plusieurs jours d’utilisation, voici une synthèse de ce que peut faire cet robot aspirateur.

Tout d’abord, même si c’est avant tout du gadget, l’utilisation à la voix est disponible et bienvenue, même si elle reste limitée à allumer ou éteindre le robot pour le renvoyer à la base. Dans tous les cas, on se rend vite compte que pour utiliser pleinement l’aspirateur, passer par l’application est indispensable.

Le point le plus marquant du 360 S10 est sa cartographie. La 3D est plus esthétique qu’autre chose dans l’application, mais c’est sympa. En revanche, la stéréoscopie fait des merveilles.

L’aspirateur passe tout en douceur, sans se heurter, ou presque, aux pieds de tables, aux objets… C’est en effet totalement bluffant de voir avec quelle précision il va frôler les obstacles sans les toucher. Nous l’avons testé dans un parcours de cartons vide afin de voir s’il les faisait tomber. Et non, aucun problème.

De plus, si vous mettez votre pied devant le robot en train de passer, il va s’arrêter et vous contourner. Comme nous vous l’avons énoncé, il va scanner en permanence et en direct son environnement. Ainsi, votre pied est pris en compte dès son apparition et il l’intègre, contrairement aux autres robots qui part sur son scan de base et va seulement changer son trajet en butant sur un objet.

De plus, son LiDAR encastré, au plus près du sol, lui permet d’avoir « conscience » de sa taille et il ne s’engage sous les meubles que s’il est possible qu’il ne se coince pas. Après plusieurs passages, il n’est pas resté coincé une seule fois. Il se repère très bien et ne butte pas dans un coin comme un canard sans tête comme le fond certains robots. La carte fournie est extrêmement précise. A noter cependant qu’il lui est arrivé de ne pas passer dans une pièce sans trop savoir pourquoi. Mais c’était un cas isolé.

Le retour à la base se passe sans problème tout comme l’envoi vers une zone dédiée ou une pièce. Il est possible de voir, en direct sur l’application, le cheminement du robot qui est bien retranscrit ainsi que le cycle de nettoyage. Vous pouvez bien sûr changer les paramètres de nettoyage en cours d’utilisation.

Quid de la qualité du nettoyage ? Vous ne serez pas déçu, le robot aspirateur 360 S10 est vraiment très performant. Tout d’abord, sa puissance adaptative fonctionne très bien. Nous l’avons passé en mode normal la plupart du temps et cela s’est avéré suffisant pour une utilisation quotidienne. Il aspire vraiment très efficacement. Nous avons fait des essais sur un sol normal (aspiration quotidienne) mais aussi avec amas de poussière et de poils / cheveux. Vous pouvez voir sur notre vidéo que le S10 s’en sort haut la main. Donc même avec une puissance réglée standard, il va développer ce qu’il faut pour mener à bien sa tâche.

Ce que nous pouvons lui reprocher, c’est un manque de précision dans les mesures. En effet, après 100 m² de nettoyage, il en affiche que 62… étrange. Mais au final, tout est propre, donc c’est un faux problème. L’autre point est le fait qu’il ne lave le sol qu’en ligne droite et pas en Y comme le font certains des aspirateurs les plus aboutis (mais pas tous). Cela permet en effet de passer deux fois au même endroit et de mieux nettoyer.

Nous avons vraiment apprécié le fait qu’il ne lave pas les tapis. Pas besoin de faire de zone restreinte car dès la reconnaissance de ce type de sol, hop, il zappe. A noter également la facilité d’utilisation en le mettant en mode automatique : lavage et aspiration adapté aux sols.

En mode aspiration normal, il peut tenir environ 3 heures. Bien entendu, avec un mode plus puissant et la fonction lavage, ça va vite baisser. Comptez dans ce cas 2 heures maximum. Il est un peu plus rapide que les concurrents vu son mode de fonctionnement, mais cela n’est pas flagrant. Le cheminement est presque logique, mais concernant les robots aspirateurs, les lois du trajet sont impénétrables.

Nous vous invitons à le voir en fonctionnement sur notre vidéo (likez, abonnez-vous, ça fait plaisir) :

En conclusion, ce haut de gamme de la marque 360 nous propose tout du flagship : triple lidar, cartographie 3D, stéréoscopie 3D avec reconnaissance intelligente des obstacles et des objets. Son autonomie de 3 heures vous permet de nettoyer et lave 120 à 200 m², avec une excellente précision et une très bonne qualité de nettoyage. Il est très simple d’utilisation car il va pouvoir se gérer automatiquement en détectant, en plus des objets sur son chemin, les types de sol pour adapter la puissance d’aspiration et le débit d’eau (et éviter les tapis en mode lavage). Utilisable à la voix, il a bien des améliorations à attendre (intégration à la voix, lavage en Y, un minimum d’accessoires…) mais c’est une excellente surprise. Proposé à 599€ chez Geekbuying, le 360 S10 est un excellent robot aspirateur, fait pour durer, simple d’utilisation et avec une cartographie aux petits oignons.
Ai-je choisi Alexa ou m'a-t-elle choisi ? Disons qu’en tant que bêta testeur, c’est un peu les deux ! Et je ne regrette pas d’avoir rencontré notre assistante préférée ni cette aventure entreprise avec Alexien Modo. Technophile, autodidacte et aimant la vulgarisation, je cherche à rendre facile d’accès notre passion commune !