Serrures connectéesTests & Avis

[TEST] We.Lock SECB : une serrure connectée à empreintes, entre autres…

Notre avis sur la serrure connectée We.Lock SECB

Dans la famille des serrures connectées, il y a plusieurs choix possibles : remplacer toute la serrure, seulement le barillet, à code, à empreinte, connectée ou non… Bref, pas simple et surtout, à tous les prix. Le moyen de sécurisation le plus aboutie semble être la reconnaissance papillaire. A moins de sortir sans vos doigts, vous aurez toujours vos clefs sur vous. Nous avons donc recherché pour vous un rapport qualité/prix des plus justes avec une sécurisation optimale. Notre choix s’est porté sur l’un des acteur majeur du secteur et sa We.lock SECB, vendue environ 105 €, simple d’installation (un simple changement de barillet) et fonctionnant par détection d’empreinte, mais aussi Bluetooth et RFID. C’est l’une des moins chères du marché.

We.Lock SECB : une serrure connectée avec lecteur d’empreintes digitales

Unboxing

La marque chinoise We.Lock, créée il y a 10 ans, est l’un des leaders sur le marché des serrures de sécurité. Presque inconnue en Europe, elle cherche à s’y implanter en adaptant ses modèles aux serrures du vieux continent. D’ailleurs, « clef » vient du latin « clavus » (clou), car au départ, la serrure était simplement un clou passé dans un anneau.

C’est plus spécifiquement la référence We.Lock SECB 0EBL01 que nous avons testée. La marque annonce une compatibilité avec plus de 99% des serrures européennes, mais il est nécessaire de faire quelques vérifications. Nous parlons de serrure, mais nous sommes en réalité plus en présence d’un barillet connecté. Ce dernier est livré dans une boite bleue à fenêtre permettant de voir le produit. Pas de référence, de spécification ni d’explication particulière. C’est sobre, très sobre. A noter que l’ensemble fait presque 600 g et mesure 22,5 x 14,5 x 7 cm.

L’intérieur est constitué de plusieurs couches de mousse dense afin de bien caler le produit. Vous voyez également un certain nombre d’accessoires et d’outils. Vous avez également sous la serrure une petite boite noire avec le nécessaire d’installation.

De quoi est constitué le pack (chaque référence donnant lieu à un pack différent) ?

  • Un livret d’installation, incluant une partie en français qui ressemble à du français. Et pour le coup, assez bien fait pour vous servir de la serrure en 100% local (sans Bluetooth). Cependant, la dernière partie, relative à l’ouverture d’urgence (en cas de piles mortes) est en chinois, en arabe et en anglais. A noter que pour l’installation du barillet en Bluetooth, il est totalement faux !
  • Des autocollants We.Lock : ils ne sont pas terribles, ne servent à rien, mais sont assez marrants. Nous connaissons tous des personnes comme ça…
  • 3 cartes RFID,
  • Le kit d’installation contenant : deux clefs Allen et deux vis sans tête d’avance en cas de perte.

Faite en acier inoxydable 304 (l’un de plus résistant mais pas non plus celui qui vieillit le mieux), en alliage d’aluminium et en plastique, la serrure connectée We.Lock SECB fait 408 g. Le barillet est en canon de 30 + 40 mm (33 mm de hauteur). Cela est donc utilisable sur la plus grande partie des serrures en France. Mais attention, si votre panneton (et non Panettone) est totalement excentré, cela ne passera pas (il ne tombera pas dans l’alignement de votre porte), idem s’il a une forme spécifique (étoile…). Aidez-vous des schémas suivants.

Le canon est prolongé de chaque côté par des tiges carrées sur lesquelles sont insérées des poignées. Chacune fait 5,7 cm de long sur 4,4 cm de diamètre. Vous pouvez venir régler le positionnement de ces dernières jusqu’à 10,5 cm d’espacement. Pour cela, utilisez l’une des clefs Allen pour dévisser la vis sans tête de la poignée intérieure (celle sans le capteur). Pour celle avec le capteur, c’est un peu plus compliqué : enlevez le cache à pile et dévissez la vis qui se trouve à l’intérieur de ce cache. Le pommeau intérieur peut totalement s’enlever mais pas l’extérieur. Ce qui est logique. L’espacement minimal est donc de 70 mm, correspondant à la taille du canon.

La serrure a donc une longueur fluctuante de 18 à 23,5 cm.

Cette référence vous propose, comme annoncé, un système d’ouverture par empreinte digitale, entre autres. Nous avions testé également il y a quelques temps la version avec code. Les deux systèmes ont des avantages et des inconvénients. Disons que le système par empreintes est plus rapide à utiliser, mais en cas de doigts mouillés (voir notre vidéo), de blessures, cela fonctionnera moins bien. Idem, il ne sera pas possible de faire des comptes temporaires à distance. Le système à code est moins design, moins tendance et plus long à l’utilisation (il faut entrer le code). Mais pas de problème d’empreinte illisible et il y a la possibilité de créer des accès temporaires avec des codes éphémères. Et cela est parfait pour ceux faisant des locations. Il y a aussi des systèmes hybrides.

ARTICLE À LIRE :
[TEST] We.Lock Soho : la serrure connectée multisupport

Le pavé tactile est sur la face supérieur de la poignée extérieure. Vous avez un bouton « Power » qui va permettre de faire sortir de veille le module afin d’économiser les piles. Le capteur d’empreinte a une résolution de 360 dpi (152 x 200 px). Il y a au-dessus un petit écran OLED de 17 x 5 mm. Très simple, mais grâce à son rétroéclairage vous pourrez accéder aux paramètres.

Au niveau des finitions, la marque pourrait mieux faire. En effet, nous avons des rayures sur la poignée intérieure encore vierge de toute main avide… De même, la contre-vis intérieure de la poignée extérieure s’est aussi déchaussée lors d’un ajustement. Impossible de mettre les piles en place. Nous avons dû la remettre en place avec une pince… Dommage. Hormis cela, nous avons une réelle sensation de sécurité. Le barillet certifié Super B et Bank Level. Ce sont des reconnaissances US de niveau de sécurité. Le moins bien est le grade A, le meilleur est le C, le Super B est juste avant ce dernier.

Le Bank Level veut dire que cela peut être utilisable (en termes de sécurité) dans une banque. Ainsi le barillet ne va pas se faire démonter avec perceuse et coup de marteau en moins de 15 secondes. Cela dit, si vous mettez la serrure sur une porte non renforcée, il sera plus simple de l’exploser à coup de pied que de forcer le canon.

Caractéristiques techniques

  • Marque : We.lock
  • Modèle : SECB
  • Dimensions : poignée de de 5,7 cm sur 4,4 cm. Empâtement entre les poignées de maximum 10,5 cm et mini de 7 cm.
  • Poids : 408 g
  • Couleurs disponibles : inox
  • Fonctionnalités :
  • 3 modes d’ouverture :
    • Reconnaissance papillaire
    • Badge RFID, jusqu’à 8.
    • Bluetooth
  • Application : oui, mais d’intérêt limitée, voire nul et/ ou nulle.
  • Nombre d’empreintes reconnues : 100.
  • Nombre de transpondeurs reconnus : 8
  • Connectivité : Bluetooth 4.0
  • Source électrique : 3 piles AAA, non incluses, autonomie de 12 mois. Information de piles faibles sur la poignée et l’application.
  • IP : 44, donc attention à l’emplacement

 

We.Lock SECB : installation et utilisation

Installation de la serrure connectée

Avant tout, il va falloir installer les piles et ensuite installer la serrure. Cela se fait en à peine 5 minutes. Pour installer les piles, dévissez la vis sans tête sur le côté droit de la poignée avec capteur. Retirez le cache métallique. Faîtes glisser le « couvercle » en plastique pour atteindre le logement à piles. Comme vu tout à l’heure, vous y trouverez également une autre vis sans tête qui va permettre de modifier le degré d’enfoncement de la poignée sur la tige carrée. Une fois les piles en place, vous entendrez un « bip », l’écran va se rétro-éclairer et c’est bon.

Venez ensuite enlever la poignée intérieure (celle toute simple) en dévissant la vis sans tête avec la clef Allen la plus grosse. Vous avez donc à ce niveau-là, une tige carrée nue qui va pouvoir être insérée dans votre porte.

Pour la suite, ouvrez votre porte et dévissez la grosse vis de maintien, que vous trouvez en général sous le pêne de votre porte, sur sa tranche. Gardez bien la vis car c’est celle que vous utiliserez pour venir re-fixer le cylindre. Enlevez votre ancienne serrure (juste le barillet) et insérez-y la nouvelle en commençant par introduire le carré côté poignée intérieure (donc en la poussant de l’extérieur vers l’intérieur). Mettez bien le cylindre en ligne avec le panneton et poussez. Et voilà, 5 minutes chrono !

Pour finir, revissez la poignée intérieure. Si vous avez un peu de jeu, vous pouvez aussi replacer la poignée extérieur (vous vous souvenez, la vis dans le cache piles ?). Attention, si vous ajoutez la longueur de la poignée extérieure en plus de ce qui peut ressortir du cylindre et de la jonction entre les deux, vous avez une excroissance non négligeable qui ressort de votre porte (7 cm environ). Et si votre serrure est proche du montant extérieur, vous pourrez avoir un problème pour ouvrir. En effet, il se peut que la poignée de la serrure connectée vienne butter sur l’encadrement de votre porte et que vous ne puissiez pas l’ouvrir ou la fermer… Dans ce cas, la poignée extérieure étant aplatie sur le dessus, vous pourrez essayer de gagner de la place en tournant cette face vers votre montant. Mais cela peut ne pas suffire.

Utilisation avec l’application

Regardons maintenant l’application. Comme annoncé, le système We.Lock fonctionne également en Bluetooth. Bon, soyons franc, l’application est mauvaise. D’autant que le guide d’installation est complétement à côté de la plaque concernant les explications.

Téléchargez l’app, inscrivez-vous avec un mail ou un numéro de téléphone. Vous recevrez un code de vérification, à entrer juste avant votre mot de passe. Une fois cela fait, scannez le QR-Code sur le bout de la poignée. Jusque-là, c’est bon. Entrez l’ID de la serrure. Contrairement à ce que le guide marque en gras, il s’agit bien de l’ID de la serrure que vous trouverez gravé sous le canon. Donc notez-le bien avant de monter votre serrure. N’oubliez pas d’activer le Bluetooth et le GPS (nécessaire avec Android).

Ceci fait, votre cylindre va apparaitre sur l’application… en double. Il y a une « vue » extérieure et une intérieure. Cela vous permettra, en cliquant dessus, de savoir s’il est ouvert ou fermé… Si le logo de votre serrure est bleu, elle est connectée en Bluetooth. Malheureusement, vous avez de grandes chances de ne pas réussir à vous y connecter. Vous aurez un message disant que la serrure est hors ligne… Fermez et relancez l’application et ça devrait aller. Au fait, on ne vous avait pas dit que l’application était vraiment mauvaise ?

Soyons malgré tout miséricordieux avec cette application par le fait qu’elle ne vous servira quasiment à rien avec cette serrure. La seule utilisation que vous pourrez en avoir est de venir, avec la fonction « Ajouter », donner accès à un utilisateur tiers pendant une certaine période. Utilisateur qui aura lui aussi l’application. Hormis cela, comme la serrure fonctionnera avec une puce RIFD ou une empreinte papillaire (et non papilles, car la lange est moins bien reconnue), vous n’aurez pas d’autre possibilité de créer des accès temporaires.

Si vous le voulez vraiment, vous pouvez venir ouvrir ou fermer votre serrure en Bluetooth via l’entrée « débloquer ». Mais bon, lorsque nous sommes devant la serrure, la sueur au front, allons-nous sortir notre téléphone et ouvrir l’application, ou simplement appuyer pour ouvrir? Dur dilemme ! Non, pas vraiment un choix cornélien car nous allons systématiquement mettre notre doigt dessus pour ouvrir. C’est plus simple. Ne vous avions pas dit que l’application ne servait à rien ?

Ah si, elle peut vous servir en cas de problème. Si vous n’avez plus de pile, vous pouvez venir connecter votre smartphone ou encore une « Power Bank » via une fiche USB cachée sous le QR-code de la poignée extérieure. Grâce à cela, vous activerez la serrure et vous pourrez l’ouvrir en Bluetooth via l’application. Alors oui, je vous entends ! Gna gna gna, la sécurité… Gna gna gna, tout le monde peut utiliser ce subterfuge… Eh bien non ! Car souvenez-vous, pour l’ouvrir et la fermer, il faut entrer dans la serrure que vous avez fait reconnaitre par l’application grâce à l’ID qui est noté sur le canon. Donc non, vous et seulement vous, pourrez l’utiliser.

Comme vous pouvez le voir, l’application n’a pour ainsi dire aucun intérêt, si ce n’est de venir gérer des accès temporaires. L’utilisation avec une box Wi-Fi peut très certainement ajouter une valeur ajoutée, d’autant que l’utilisation semble possible à la voix, mais à voir. Nous vous en reparlerons dès que nous mettrons la main sur cette Arlésienne.

Une fois le barillet installé, l’utilisation et les paramétrages sont très simples. Pour activer la serrure, appuyez sur le bouton Power pendant environ 8 secondes. Vous aurez ainsi accès au « system config ». Vous naviguerez entre les différents menus en appuyant sur le même bouton. Pour valider, attendez, tout simplement.

Tout d’abord, venez enregistrer des empreintes administrateurs. Ces dernier pourront activer et désactiver d’autres administrateurs et « invités ». Pour activer un administrateur, sélectionnez « Add Admin N°1 » et posez votre doigt sur le capteur. Il va y avoir trois lectures et voilà. Un bip, un message « ID#001 FP Added » apparait et c’est réglé. Vous pouvez mettre trois administrateurs. Attention, par contre, si vous ne rentrez pas d’empreinte admin, tout le monde pourra ouvrir votre serrure.

Pour ajouter une empreinte « invité », activez la serrure, appuyez sur power pendant 8 secondes pour entrer dans le « System Config » et naviguez jusqu’à voir apparaitre « Add : User FP ». Quand le message « Admin Check » apparait, mettez votre doigt sur le capteur (il est fait pour résister jusqu’à 100.000 pressions) et une fois cela fait, quand le message « ID 004 Adding – Read FP 3 times » apparait, demandez à la personne concernée (à moins que vous n’ayez son doigt dans votre proche) de venir scanner son empreinte. Quand « ID#004 004 FD Added » apparait, c’est bon. SI vous avez d’autres volontaires ou doigts sous la main, vous pouvez les passer à la suite (ID#005, 006, 077… jusqu’à 100 max).

Pour les transpondeurs ou cartes RFID, c’est la même chose. Dans le « System Config », choisissez « Add IC card », faites reconnaitre votre empreinte et scanner la carte en la passant sur le dessus de la poignée. Le message « ID :1 Added ». Vous avez 10 secondes pour passer les 2 autres transpondeurs fournis si vous le souhaitez.
Et si vous souhaitez supprimer des empreintes ou des cartes RFID, vous n’avez qu’à venir sélectionner l’option dans le « System Config ». Vous pouvez aussi réinitialiser la serrure avec l’option « Restore to Init State ».

Une fois cela fait, l’ouverture est très simple :

  • Empreinte : appuyez sur le bouton Power et pressez la pulpe de votre doigt (celui enregistré) sur le capteur. Et voilà.
  • Transpondeur : appuyez sur le bouton « Power » et passez la carte RIFD sur la serrure. Et voilà.

C’est très simple… et mal pensé. En effet, une fois votre empreinte ou la carte reconnue, vous entendrez un BIP. Vous pouvez ensuite tourner la poignée et votre serrure va s’ouvrir. Si vous la tournez dans l’autre sens rapidement, elle se refermera. Si vous attendez un peu, le système redevient neutre, c’est-à-dire que la poignée tourne dans le vide. C’est d’ailleurs son état de base. Il semble donc que cette poignée ait été pensée pour les portes qui se ferme « à clef » directement. Vous savez, celle de certaines portes d’appartement notamment… Le problème, c’est que ce type de porte n’est pas le plus courant, en particulier dans les maisons. Mais, pas de problème pour autant, si votre serrure est en position ouverte, faîtes la même manipulation que pour l’ouvrir et tournez la poignée dans le sens de la fermeture.

Autre problème, si vous avez les doigts mouillés ou abimés, laissez tomber. Dans ces cas, utiliser l’application ou un transpondeur.

Voici notre test We.Lock SECB en vidéo pour vous faire votre propre idée. N’hésitez pas à vous abonner à notre chaîne YouTube !

Pour conclure ce test, la serrure connectée We.Lock SECB est un produit sécurisant, simple d’installation et d’utilisation, avec de très bons matériaux. Elle ne nécessite pas de modification de votre porte, pas d’installation de boitier, et se met en place en 5 minutes. Mais, comme toutes les serrures de la marque, elle est relativement encombrante (attention à pouvoir fermer votre porte) et l’application ainsi que la connexion Bluetooth sont une vraie gageure et inutiles, ou presque. Bien que la reconnaissance des empreintes soit très bonne, nous gardons cependant une préférence pour les transpondeurs, mais espérons tester le module Wi-Fi sous peu afin de voir ce qu’il apporte à cette serrure.

We.Lock SECB (SECB0EBL01) - Serrure connectée Bluetooth, RFID et empreintes digitales

105€
7

Installation

9.0/10

Design

6.0/10

Fonctionnalité

8.0/10

Application

4.0/10

Qualité/Prix

8.0/10

Les plus

  • Facilité d’installation
  • Simplicité d’utilisation
  • Qualité des matériaux
  • Badges RFID
  • Bonne reconnaissance des empreintes

Les moins

  • Application plus que perfectible
  • Guide d’installation inutile pour l’application
  • Encombrement
  • Problèmes de finitions

Rejoignez notre groupe Facebook Les Alexiens

Jean-Christophe

Ai-je choisi Alexa ou m'a-t-elle choisi ? Disons qu’en tant que bêta testeur, c’est un peu les deux ! Et je ne regrette pas d’avoir rencontré notre assistante préférée ni cette aventure entreprise avec Alexien Modo. Technophile, autodidacte et aimant la vulgarisation, je cherche à rendre facile d’accès notre passion commune !

Laisser un commentaire

Rejoignez notre groupe Facebook Les Alexiens
Bouton retour en haut de la page