[TEST] Proscenic A9 : un purificateur d’air connecté au top ?

Notre avis sur le purificateur d'air Proscenic

Proscenic A9 - Purificateur d'air connecté

Proscenic A9 Purificateur d'air, 4 Filtration HEPA (99,97%), CADR 460m³/h

Prix au : 19 septembre 2021 19 h 05 min

Savez-vous que la qualité de l’air intérieur est parfois plus mauvaise que celle de l’air extérieur ? On y trouve de tout, tellement bien qu’on parle de plus en plus de pollution intérieure. Les autorités prennent ça au sérieux avec, en novembre 2020, le lancement de la deuxième campagne nationale logement (CNL2) par l’Observatoire de la qualité de l’air intérieur (OQAI). L’un des moyens de lutte pour maintenir un air sain peut être l’utilisation d’un purificateur d’air tel que le Proscenic A9.

Il en existe à tous les prix et de toutes puissances, allant de celui à peine capable de purifier une boite à chaussure à celui utilisable en salle blanche. Proscenic est présent sur le marché avec deux modèle, le A8 et le A9. C’est cette dernière version, puissante et polyvalente que nous testons pour vous. Proposé à 199€ hors promotion, le Proscenic A9 propose un CADR de 460 m3/h, une couverture de 90 m² max, un filtre 4-en-1… Sur le principe, que du bon !

Proscenic A9 : un purificateur d'air connecté !

Unboxing

On ne présente plus Proscenic. Créée à Taiwan en 1996, l'entreprise est pour beaucoup un fabricant d’aspirateurs sans fil et robots. C’est vrai, mais pas seulement, car comme nous vous l'avions déjà montré, la marque fabrique également des friteuses sans huile connectées, des humidificateurs d’air et des purificateurs d’air comme nous allons le voir aujourd'hui.

Le Proscenic A9 est livré dans un carton très basique sur lequel on ne s’attardera pas (un dessin de produit, les mentions légales et c’est tout). A l’intérieur, vous trouverez votre purificateur d'air bien calé entre des coiffes de poly(1-phenylethene-1,2-diyl) que les gens s’évertuent à appeler polystyrène.

 

L’appareil est fait en plastique, à 100%, de type ABS (une matière qui résiste dans le temps). Il est d’un design relativement soigné avec sa couleur crème, ses extrémités noires et ses trous d’aération bien placés. L’ensemble est harmonieux et ne souffre d’aucun problème de finition. Sans être d’une taille conséquente, comptez malgré tout 52 cm de hauteur, 26 cm de largeur et un poids de 5 kg. Vous trouverez aussi une notice multilingue dont une langue proche du français parmi celles disponibles.

Vous avez également un filtre fourni. Ce qui est la moindre des choses car c’est le cœur même du système. En effet, le fonctionnement est fort simple et c’est avant tout la qualité du filtre qui fera la qualité de la purification. Vous avez sur l’avant et l’arrière des trous qui vont permettre d’aspirer l’air. Elle va passer par le filtre et ensuite ressortir, purifiée, par le dessus du Proscenic A9. Cela grâce à un ventilateur dont la puissance est aussi importante pour le débit horaire traité et la surface de travail.

Regardons le dessus du purificateur. En plus du ventilateur susmentionné (pas facile à placer comme mot mais c’est bien amené, merci), le Proscenic A9 comporte différents boutons tactiles.

  • Le bouton avec le cadenas sert à activer la sécurité enfant afin de ne pas changer les paramètres.
  • Celui avec l’horloge sert à définir une durée d’utilisation (1, 2, 4 ou 8 h. Le C montre une programmation de plus de 8h, via l’application).
  • Le bouton ON/OFF
  • Celui avec le ventilateur permet de venir choisir la puissance : 1, 2, 3 ou 4 ou bien le mode veille, avec la lune.
  • Le bouton A permet d’activer le mode automatique et intelligent.

Il y a également un voyant reprenant le dessin d’une grille, entre le bouton cadenas et horloge, qui ne sera visible que lorsqu’il faudra changer le filtre.

Enfin, le A9 comporte un écran LCD, non tactile, qui va vous apporter plusieurs informations utiles comme :

  • L’indice de PM2.5
  • Une indication visuelle de la qualité de l’air via une bande colorée
  • La connectivité Wi-Fi
  • Apparaissant seulement en cas d’activation : un cadenas pour le verrouillage enfant, TIME en cas de réglage de durée de fonctionnement et un symbole de changement de filtre.

 

La première prise en main est vraiment positive : un produit qualitatif, robuste, avec différents réglages possibles et un design sympa. Mais cela ne fait pas tout, regardons les caractéristiques.

Fiche technique

  • Marque : Proscenic
  • Modèle : A9
  • Alimentation : secteur, via une prise EU sans terre.
  • Dimension : hauteur 52 cm, côtés de 26 cm
  • Poids : 5 kg
  • Puissance : 4 niveaux de puissance + un mode veille + un mode Auto.
  • Surface pouvant être traité au maximum : 90 m²
  • CADR (Clean Air Delevry Rate) : 460 m3/h en puissance max.
  • Surface pouvant être traité au maximum : 90 m²
  • Accessoires : filtres 4-en-1. Chaque filtre à des languettes sur un côté pour une mise en place et une manipulation plus simple.
  • Durée de vie des filtres : 3000 heures.
  • Connectivité : Wi-Fi IEEE802.11 b/g/n 2.4 GHz, utilisable à la voix avec Alexa et Google Assistant.

 

Concernant le filtre, Proscenic fournit un filtre bleu 4 en 1 constitué d’un :

  • Préfiltre en nylon permettant d’arrêter les plus grosses particules comme les poils, les cheveux, les fibres, les squames… Et cela fonctionne vraiment bien comme nous avons pu le constater en enlevant le filtre en place.
  • Filtre HEPA H13. C’est un filtre de qualité médicale qui va arrêter 99,97 % des particule de plus de 0,3µm ainsi que les particule PM2.5 comme la fumée, le pollen, les acariens…
  • Revêtement d’ions argent en surface du filtre HEPA. Ces ions ont un rôle bactéricide et bactériostatique. Concernant les virus, aucun engagement n’est fait.
  • Filtre à charbon actif pour éliminer les odeurs et les gaz comme les formaldéhydes en les absorbant. Alors attention, nous ne sommes pas sur un filtre à charbon à proprement parler mais sur des grains de charbon disséminés en face interne. Autant dire que les résultats ne sont pas les mêmes.

Ce filtre 4-en-1 a pour vocation de fournir une purification polyvalente pour à la fois les allergènes, les odeurs, les bactéries, les particules en suspensions, les PM2.5… Mais si vous souhaitez une filtration plus spécifique, vous avez le choix entre 5 types de filtres différents, vendu entre 40 et 45 €.

  • Un filtre bleu 4-en-1 : polyvalent
  • Un filtre blanc HEPA H13 contre les PM2.5 et les particules solides en suspension,
  • Un filtre violet antibactérien recouvert d’ion argent
  • Un filtre vert anti allergène
  • Un filtre noir contre les gaz nocifs et les odeurs grâce au charbon actif

Avec une durée de vie de 3000h, si vous utilisez le A9 toute l’année, vous devrez compter une consommation de 2 à 3 filtres soit plus de 100 € par an. Mais pour l’appoint, un filtre par an est envisageable. En effet, aucun de ces consommables ne sont lavables. Ce qui n’est pas plus mal car une fois mouillé, les fibres se déforment, le charbon est saturé, les ions argents peuvent partir…

Proscenic A9 : installation et utilisation

Présentation de l’application

Vous aurez l’embarras du choix pour faire fonctionner le Proscenic A9. L’application de base reste bien entendu celle de la marque, Proscenic Home.

L’installation est relativement simple :

  1. Créez un compte si ce n’est pas déjà fait,
  2. Appuyez sur le “+” en haut à droite et allez dans vie saine puis sélectionnez le A9.
  3. Choisissez Mode Ap
  4. Allumez le purificateur,
  5. Appuyez sur les boutons Auto et Puissance en même temps pendant 5 sec jusqu’à voir le logo Wi-Fi clignoter sur l’écran,
  6. Entrez vos identifiant Wi-Fi
  7. Venez choisir le réseau Wi-Fi du Proscenic A9 dans la liste des réseaux disponibles de votre téléphone,
  8. Revenez en arrière et laissez faire.
  9. Bingo !

 

Une fois cela fait, vous pouvez renommer votre Proscenic A9 comme vous le souhaitez pour qu’il soit plus simple à utiliser à la voix, en allant dans les paramètres.

Sur la page d’accueil du purificateur, vous avez l’indice PM2.5 d’affiché ainsi que le volume d’air traité depuis la dernière mise en marche. C’est une donnée très pratique.

Bien entendu, vous pourrez l’allumer et l’éteindre avec le bouton virtuel ainsi que venir faire varier la vitesse, définir un minuteur (le faire fonctionner pendant tant d’heures), une planification, éteindre l’écran (très pratique la nuit car même en OFF, s’il est branché, l’écran est éclairé) et mettre le verrouillage enfant.

Pour la puissance, il faut appuyer sur le bouton virtuel et faire défiler les différentes vitesses vers le haut et le bas. L’application donne accès au 4 puissances + un mode sleep (sans bruit) + Auto.

Vous pouvez également, dans les paramètres, réinitialiser le compteur du filtre quand vous en changez.

 

 

L’application est donc très simple à utiliser, assez visuelle et aérée. Les informations sont bien choisies ainsi que les fonctionnalités mises en avant. Ainsi, c’est seulement via l’app que vous pourrez éteindre l’écran. Seule la sélection de la vitesse est peu intuitive.

SI vous avez déjà activé la skill Proscenic Home sur l’application Alexa, le purificateur d'air Proscenic A9 remonte directement. Cependant, en allant dans les paramètres d’Alexa, vous vous rendrez vite compte qu’il n’est possible que d’allumer et éteindre le purificateur, c’est tout. Pas de possibilité d’atteindre l’écran, de changer la puissance… Et avec Google Home ? Pareil. Une fois encore, Proscenic a loupé son intégration dans les assistant vocaux.

“Le purificateur d'air Proscenic A9 remonte directement”

Nous avons donc testé une installation par Smart Life et Tuya afin de voir si nous gagnions en possibilités de commandes vocales. L’installation est encore plus simple qu’avec Proscenic grâce au mode de reconnaissance facilité.

  1. Activez votre GPS et votre Bluetooth
  2. Ouvrer Smart Life ou Tuya
  3. Le A9 est reconnu et appuyez sur “installer”
  4. Patientez, renommez l'appareil.
  5. Voilà, c'est fait !

 

Les informations sont bien moins lisibles que sur l’application native. Le débit d’air n’apparait pas et les différentes puissances ne sont pas visibles à cause d’un bug d’affichage. En revanche, le temps restant pour le filtre est ici bien visible. Mais est-ce que cela change quelques choses dans les applications Alexa et Google ?

Pour Google Assistant, non. Aucun changement. Pour Alexa, par contre, il y a plus de possibilités en tactile via l’application (donc sans intérêt) mais aucune modification pour l’utilisation vocale.

 

 

Donc au final, en terme de commandes vocales, que vous utilisiez l’application maison ou Smart Life, vous ne pourrez qu’allumer et éteindre. Mais est-ce vraiment utile ? En effet, si vous utilisez le mode Auto, ce sera ce mode qui se mettra en marche au redémarrage. Comme il gère la puissance seul, demander des modifications n’aurait finalement que peu d’intérêt.

Utilisation au quotidien du purificateur d'air

Avant de parler de l’utilisation en tant que telle, parlons de l’utilité. Comme dit en préambule, nous parlons de pollution intérieure. Cela englobe les gaz polluants comme le formaldéhyde, les pollens, les odeurs… Si vous avez une cheminée ouverte ou si vous fumez, c’est encore pire. La méthode la plus économique consiste à aérer régulièrement, mais cela n’est pas suffisant et peut même permettre l’entrée de polluants extérieurs.

Cette pollution est exprimée en différentes valeurs comme le NO2, le O3… mais aussi les PM10, PM 2.5… PM veut dire Particulate Matter et le chiffre après la taille en microns. Donc PM10 représente la concentration en particules de 10 µm. Le PM2.5 a plus d’intérêt à être suivi du fait que les particules de 2.5 µm peuvent pénétrer dans les poumons assez profondément.

Il existe des valeurs déterminées par l’indice AQI (Air Quality Index) qui met en lien des niveaux de PM2.5 avec des conséquences sur la santé. Ce sont ces valeurs que Proscenic a pris en compte pour les seuils de son purificateur.

“PM veut dire Particulate Matter et le chiffre après la taille en microns”

 

Ainsi, vous avez sur l’écran LCD du Proscenic A9 une bande colorée sous la valeur de PM2.5. Cette dernière prendra différentes couleurs en fonction de la concentration en particules en suspension.

Vert : moins de 50, air de bonne qualité.

Jaune : entre 51 et 100, air de qualité moyenne. Mais quelques personnes sensibles peuvent être gênées. En particulier pour les pollens.

Orange : entre 101 et 150, air de mauvaise qualité, insalubre pour les personnes sensibles.

Rouge : plus de 151, air mauvais pour la santé.

 

Mais il y a un biais dans ce choix d’index. L’AQI est plutôt dédiée à la pollution extérieure. C’est pour cela que l’OMS a décrété de son côté des valeurs max à ne pas dépasser en intérieur, mais repris dans aucune norme nationale (l’UE est partie sur le double des valeurs de l’organisation mondiale). Cependant, elles peuvent être prises en compte du fait de l’hégémonie de l’OMS sur les questions de santé. Ainsi, il ne faut pas dépasser 24 µg/m3 de PM2.5 au maximum sur 24h et un indice de 10 annualisé. Nous sommes donc en deçà des 50 max pour la zone verte. Mais le gros avantage du Proscenic A9 est justement de montrer la valeur des PM2.5.

Avant toute utilisation, mettez en place le filtre. C’est très simple. Il y a un capteur sensitif sur le fond du A9 afin de détecter la présence du filtre.

Idem, si vous refermez mal le capot arrière, vous aurez un message d’erreur.

A l’utilisation, le purificateur est assez silencieux car il ne développe que 25 dB en mode sleep et monte à 54 dB en mode Max. Effectivement, cela s’entend mais c’est relativement rare de l’utiliser à fond en permanence. D’ailleurs, vous serez vite adepte du mode Auto.

Ce dernier est très pratique car le Proscenic A9 viendra automatiquement adapter la puissance de son aspiration en fonction de l’indice PM2.5. Si l’indice est dans le vert, la puissance sera au mini. A l’inverse, plus il est élevé, plus la force sera importante. C’est le mode le plus polyvalent.

Nous avons testé le purificateur en mettant à contribution une personne allergique (aux graminées en particulier). Nous étions assez dubitatifs de prime abord car, pour nous, les purificateurs étaient comme les clims portables, des appareils relevant du gadget du fait de leurs faibles résultats. Mais ce n’est pas le cas ! En mettant le Proscenic A9 en marche pendant la nuit en mode auto, plus d'éternuements ni de nez qui coule le matin. Par contre, au premier pas dehors, ce n’est plus le cas… Ce sont donc des résultats très encourageants, même si nous ne pouvons en aucun cas nous engager sur le fait que ça soit le cas pour tous les allergiques, et en tout temps.

Nous avons également testé l’action du A9 sur les odeurs. Cela fonctionne également, mais de façon limitée. Nous l’avons mis dans une salle de bain avec odeur de « douche », remonté de bonde… Les résultats sont présents, l’odeur diminue mais ce n’est pas miraculeux. Idem avec des odeurs entrées de l’extérieur, avec de meilleurs résultats. Ces résultats sont extrapolables pour les gaz polluants. Cela peut s’expliquer par le fait qu’il y a quand même assez peu de charbon actif dans le filtre 4 en 1. Avec un filtre dédié, vous sommes bien plus confiants.

A noter également que les volumes d’air traités par heure sont vraiment impressionnants et que les 460 m3/h ne sont pas usurpés ! En 30 minutes environ, nous passions d’un PM2.5 de 009 à 001. Ce qui dans tous les cas est bon, mais il est intéressant de voir comment le A9 arrive à atteindre des valeurs très basses.

En enlevant le filtre, vous verrez à quel point il aspire énormément de particule en suspension comme les cheveux, les poils, les fibres divers… C’est vraiment impressionnant.

Nous vous invitons à regarder notre vidéo de test pour le voir à l’œuvre, et n’oubliez pas de vous abonner à notre chaîne YouTube !

 

Notre avis sur le Proscenic A9

En conclusion, nous sommes donc surpris, dans le bon sens, par cet appareil. Le purificateur d'air Proscenic A9 fonctionne très simplement, donne de très bons résultats en particulier concernant les allergènes. Les odeurs sont aussi bien gérées, dans une moindre mesure (et donc également sur les gaz nocifs). La puissance développée est impressionnante avec ses 460 m3/h, ses 90 m² de traitement au maximum… Nous étions dubitatifs mais, finalement, le A9 nous a conquis malgré son intégration médiocre dans les assistant vocaux, le coût à l’utilisation et le choix des indices AQI et non ceux de l’OMS. A 199€ hors promotion, nous sommes sur l’un des meilleurs rapports qualité/prix du secteur ! Si vous êtes allergique ou si vous voulez un appareil pour un air plus sain, il est fait pour vous !
Ai-je choisi Alexa ou m'a-t-elle choisi ? Disons qu’en tant que bêta testeur, c’est un peu les deux ! Et je ne regrette pas d’avoir rencontré notre assistante préférée ni cette aventure entreprise avec Alexien Modo. Technophile, autodidacte et aimant la vulgarisation, je cherche à rendre facile d’accès notre passion commune !