[TEST] Moes ZSS-ZK-THL : un capteur de température, humidité et luminosité ZigBee

Notre avis complet sur le multi capteur température, humidité et lux Moes

Moes capteur température, humidité et lux

Thermomètre intelligent Moes ZigBee, Bluetooth, maille, luminosité, température, humidité, détecteur, Tuya Smart App, contrôle

Prix au : 17 septembre 2021 3 h 51 min

Les capteurs de température et d’hygrométrie, c’est maintenant quelque chose de courant, même si l’intégration avec les assistants vocaux, et Alexa en particulier, est proche du minable. Moes va plus loin en proposant un capteur mesurant la température, l’hygrométrie et la luminosité nommé Moes ZSS-ZK-THL !

Le tout fonctionne en ZigBee sur des box domotiques telles que Jeedom, mais aussi avec un Hub Tuya / Smart Life ! Graphiques, extraction des données, scénarios… Les possibilités de ce module sont énormes mais est-il sans défaut ?

ZSS-ZK-THL Moes : un capteur multi datas…

Unboxing

Moes a été créée il y a un peu plus de 5 ans par des amoureux de objets connectés et s’efforce depuis lors de fournir des produits innovants en accord avec les souhaits de leurs clients.

Le capteur Moes ZSS-ZK-THL est livré dans un petit emballage carton de 7 x 7 x 2,5 cm, blanc et vert doré, assez sympa. La face avant présente un visuel du module et son fonctionnement avec Tuya. Les mesures de température, humidité et luminosité sont mis en avant sur les côtés. Le fonctionnement en ZigBee est une coche à la main sur l’arrière (le produit existe aussi en Bluetooth).

Le Moes ZSS-ZK-THL est un pavé de 6,6 cm de côté et 1,1 cm d’épaisseur. Son design est plutôt sympa et passe-partout. L’écran est assez large avec ses 45 mm de côté et il a surtout l’avantage d’être tout à fait lisible, aussi bien de côté qu’en plein soleil. Les cristaux liquide sont toujours une valeur sûre.

Fonctionnant avec une pile CR2032 non fournie, il pèse 39 grammes, batterie incluse. Ce poids plume lui permet d’être fixé au mur avec la double face fournie. Il y a également un adhésif aimantable pour l’installer sur une surface métallique. Le design est vraiment sympa avec ses angles arrondis et la qualité des matériaux ne souffre d’aucun défaut.

Il y a sur l’arrière un capot qui sert à la fois de cache pour le compartiment à pile et de pied pour le faire tenir debout sur un meuble. Sur la tranche droite, vous trouverez un bouton orange servant à l’appairage du produit.

Passe partout, il trouvera sa place dans le moindre espace. Regardons les caractéristiques de ce module.

Fiche technique

  • Marque : Moes
  • Origine : développé par Moes, fabriqué en Chine
  • Dimensions : 66 x 66 x 11 mm pour 39 grammes avec piles. Ecran de 45 x 45 mm.
  • Alimentation : pile CR2032, non fournie.
  • Connectivité :
    • Wi-Fi IEEE 802.11 b/g/n 2.4 GHz
    • ZigBee
  • Application : Tuya / Smart Life. Compatible JEEDOM, avec le plugin “ZigBee” (pouvant fonctionner avec les clés USB ZigBee Zigate, USB-ZIGBEE_EFR32 et Conbee2
  • Plage de mesure :
    • Température : 0 à 50°C +/- 0,3°C
    • Humidité : 0 à 99 % HR + /- 3%
    • Luminosité : 0 à 999 lux +/- 0,01 lux
  • Utilisation à la voix : Non.
  • Mise à niveau distante : OTA
  • Programmation : Oui, via l’application. Tout à fait adapté à la domotique et aux API’s.

Les caractéristiques sont tout à fait intéressantes par la précision des données. Le fait de pouvoir suivre la luminosité ambiante est un excellent atout. Grâce à son fonctionnement via l’application Tuya / Smart Life, il sera possible de l’intégrer à des scénarios pour ouvrir ou fermer des volets en fonction des lux ambiants, mais aussi activer une VMC en accord avec l’humidité relative…

Moes ZSS-ZK-THL : installation et utilisation du capteur

Avec Smart Life de Tuya

Moes a décidé la création de produits « Powered by Tuya ». Ils sont donc totalement compatibles avec les hubs ZigBee Tuya ou Smart Life. Pour notre test, nous avons utilisé une passerelle la Zemismart Wireless ZigBee Hub, mais le fonctionnement sera le même avec une autre marque, notamment avec la très répandue passerelle de Lidl.

À LIRE :
Lidl Home : notre avis sur la passerelle domotique SilverCrest

Pour l’installer, il vous faut entrer dans votre hub et ensuite faire « ajouter un sous-élément ». Appuyez 5 secondes sur le bouton orange pour faire entrer le module en mode appairage. Un logo va apparaitre et clignoter. Laissez l’application chercher votre nouvel équipement. Vous pouvez rappuyer sur le bouton pendant la recherche si vous le désirez. Une fois détecté, venez changer son nom si vous le souhaitez et c’est fini.

C’est donc très simple. De là, sur la page d’accueil, vous avez un visuel de la luminosité sur le haut et juste en dessous de la température et l’humidité. En appuyant sur le bouton orange, vous pouvez changer l’unité de mesure en °F ou en °C. Pour info, les degrés Fahrenheit ont été mis au point en 1724 par l’allemand Daniel Gabriel Fahrenheit. Dans cette unité, 96°F correspond à la température du corps humain et 32°F à la solidification de l’eau (donc 0°C) alors que son point d’ébullition est de 212°F (donc 100°C).

Les paramétrages via l’application sont faméliques.

Vous avez accès à :

  • Visualisation du niveau de batterie. Attention, en une semaine de test, cette dernière a perdu 20%…
  • Luminance sensitivity : déterminé la fluctuation lumineuse, en lux, qui permettra de sortir l’appareil de sa torpeur pour en afficher les valeurs en direct. Vous pouvez déterminer une valeur entre 10 et 100 lux.
  • Batterie faible,
  • Notifications SMS et par téléphone : en option payante via Smart Life.

Rien de bien fou donc…

Là où cela devient intéressant, c’est avec l’onglet Smart. Vous pourrez venir y créer un ou des scénarios impliquant le module. Ainsi, choisissez une valeur limite pour la température, l’humidité ou la luminosité et définissez une action à mettre en œuvre. Vous pouvez ainsi choisir d’activer un appareil connecté présent dans votre application Tuya ou Smart Life. Ainsi, il est possible de fermer les volets d’une pièce si la luminosité est trop importante, allumer une lumière dans le cas inverse, mettre en marche une clim en fonction de la température…

Voici un exemple de ce qu’il est possible de faire :

C’est une très grande force de ce produit : son intégration parfaite dans l’application. Autre grand avantage, la visualisation des mesures sous forme de graphiques quotidiens, mensuels et annuels. On aurait cependant préféré une restitution plus harmonieuse, moins brute et plus ergonomique (il faut faire défiler les jours via des flèches sans aucune possibilité de faire glisser).

Et cela ne s’arrête pas là. En appuyant sur la petite flèche sur la droite, vous pouvez vous envoyer par courriel une extraction en .xls afin de faire vous-même vos propres graphiques. Super non ?

Cependant, sous Tuya, pas de calibration ou de paramétrage plus poussé. Cela ne sera possible que via Jeedom ou Home Assistant. Hé, oui, les box domotiques ont beaucoup d’avantages, notamment celui-ci.

Nous avons essayé de l’installer via un Hub ZigBee intégré aux Amazon Echo. Ici, seule la température remonte, rien d’autre. Aucun intérêt donc. Alexa est toujours aussi limitée concernant les capteurs…

La fiabilité du Moes ZSS-ZK-THL en question

La question qui nous intéresse tous concernant ce type de produit est : est-ce fiable ? La réponse est oui et non. Il n’y a aucun problème concernant les mesures de températures et d’hygrométrie. Nous avons comparé les valeurs avec deux autres dispositifs et elles sont tout à fait représentatives. Fiables et répétables. Très bien.

En revanche, les choses se gâtent avec la mesure de la luminosité. Cette dernière est bien trop aléatoire à cause de la conception de son capteur. Celui-ci est enfoncé dans son logement et il a régulièrement un phénomène d’ombre projetée ainsi qu’un angle restreint qui viennent faire varier les mesures en fonction de l’emplacement et de l’inclinaison du module. Vous pouvez mesurer deux fois moins de lux en tournant un peu le Moes de quelques centimètres, en mettant droit ou incliné, au mur ou sur son pied…

En comparaison avec un luxmètre calibré, les valeurs s’avèrent justes dans des conditions idéales, c’est-à-dire avec le capteur en face de la source et une incidence de 90°. Mais les conditions idéales n’existent pas vraiment avec ce type de matériel.

Autre point faible : le capteur de luminosité Moes ZSS-ZK-THL sature très vite. 999 lux, c’est assez peu. Par exemple, à l’extérieur, sous un ciel nuageux, on monte à 25.000 lux. Et en plein soleil, on peut dépasser les 100.000 ! Donc 999… Si un rayon de soleil s’approche de trop, hop, E1 ou Erreur. Dans une pièce trop lumineuse, il est donc inutilisable.

Ce n’est pas du tout un luxmètre de précision mais un appareil plutôt adapté à la mesure de l’évolution de la luminosité dans le temps. Une fois mis en place, partez du principe que les mesures ne sont pas justes mais simplement répétables. Définissez ensuite les valeurs limites correspondant à une luminosité vous semblant faible, ou à l’inverse trop haute, et utilisez ces « bornes » comme repères soit pour vous-même soit dans un scénario.

En partant de ce principe, il garde son utilité… En fonction de ce que vous voulez en faire.

Nous vous invitons à vous faire une idée plus précise de ce module multi data via notre vidéo (likez, abonnez-vous, ça fait plaisir) :

En conclusion de ce test du Moes ZSS-ZK-THL, nous sommes assez divisés sur capteur de température, humidité et luminosité ZigBee Il est en effet très polyvalent mais trop aléatoire concernant la partie “luxmètre”. Fonctionnant en ZigBee, il est intégrable dans un environnement domotique tel que Jeedom mais fonctionne également avec des passerelles ZigBee Tuya / Smart Life. Il va permettre l’affichage et l’extraction de courbes de suivi très intéressantes. Les relevés de température et d’hygrométrie sont très précis et représentatifs, mais il n’en est pas de même pour la mesure de la luminosité qui est trop variable en fonction de l’inclinaison, l’axe et l’emplacement du module, la faute d’un capteur mal positionné. Il sature également beaucoup trop vite (dès 999 lux). C’est donc plus un outil de suivi que de mesure et il n'est malheureusement possible de le calibrer qu'avec une box domotique. Nous avons apprécié, cependant, son intégration parfaite dans les scénarios afin de fermer des volets, mettre en marche une clim ou une VMC en fonction des mesures qui remontent toutes les heures sous l’application. Cependant, pour le prix, c'est un produit très intéressant.
Ai-je choisi Alexa ou m'a-t-elle choisi ? Disons qu’en tant que bêta testeur, c’est un peu les deux ! Et je ne regrette pas d’avoir rencontré notre assistante préférée ni cette aventure entreprise avec Alexien Modo. Technophile, autodidacte et aimant la vulgarisation, je cherche à rendre facile d’accès notre passion commune !