Test Jabra Elite 5 : des écouteurs polyvalents au son un peu étriqué

Notre avis sur les écouteurs Jabra Elite 5

Jabra Elite 5

Jabra Elite 5 True Wireless - Écouteurs sans fil Bluetooth intra-auriculaires - ANC hybride, 6 micros intégrés pour des appels clairs, haut-parleurs 6 mm, discrets et ergonomiques -Titanium Black

Prix au : 3 février 2023 5 h 21 min

Parce qu’on n’écoute pas tous notre musique à tue-tête par le HP de notre smartphone dans le métro, les casques et écouteurs Bluetooth ont de beaux jours devant eux. Soit pour une histoire de savoir-vivre, soit pour profiter d’un son de qualité. Et c’est dans ce dernier cas que nous avons testé pour vous l’un des derniers nés de la marque Jabra : les Jabra Elite 5.

Ces écouteurs intra-auriculaires (qui se placent dans le conduit auditif) True Wireless sont sur la gamme premium du Danois avec son ANC hybride, une autonomie de 28 à 36 heures, du Bluetooth 5.2, 6 microphones, mode HearThrough, Alexa intégré et Google Assistant… Disponible à 169€99 hors promotion, sont-ils au niveau escompté ?

Jabra Elite 5 : prise en main des écouteurs

Le haut de gamme de la marque Jabra se nomme Elite. Nous avions présenté les Elite Active 75t ou encore le casque Elite 85h. Certaines des références sont également déclinées en « Active » ou en « Pro ». Le conditionnement de ces produits premium est toujours très bon, mais ayant reçu une version « test » des Jabra Elite 5, le packaging n’est pas celui qui sera finalement retenu pour la commercialisation des écouteurs. Nous allons donc faire l’impasse pour nous intéresser à la substantifique moelle de cet emballage : les écouteurs. Ils existent en 2 coloris : Or/Beige (difficile à trouver) et Noir/Titane (ceux de notre test).

Ils sont livrés dans un étui de chargement et de transport qui est toujours peu ou prou le même d’une itération à l’autre, même si plus élancé que celui des 75t. Il fait 6,4 x 2,6 x 3,9 cm (L, l, h) pour un poids de 40 grammes seul. En plastique AC/ABS noir mat, il a le logo Jabra sur la face avant. Une LED juste sous le nom vous informera de la charge de ce dernier. Les informations dépendront de si vous regardez la LED pendant le chargement ou en ouvrant l’étui :

  • En chargement :
    • Vert clignotant : batterie pleine
    • Jaune clignotant : batterie moyenne
    • Rouge clignotant : batterie faible
    • Vert fixe : charge terminée (seulement via le chargement par fil)
  • A l’ouverture, la couleur de LED de l’étui sera la même que celles des écouteurs :
    • Vert fixe : batterie pleine
    • Jaune fixe : batterie moyenne
    • Rouge fixe : batterie faible
    • Rouge clignotant : batterie très faible

L’arrière de l’étui comporte seulement une prise USB-C pour la recharge en filaire. Il est également doté sur le dessous d’une zone QI pour une recharge sans fil (pas de chargeur fourni). Il faut compter dans les 2 cas environ 3 heures pour recharger l’étui et les écouteurs qui sont dedans. Il est conseillé d’utiliser un adaptateur 5V 2A. A noter que l’étui est vraiment salissant à cause de la couleur noir et des finitions de son plastique.

En plus de cet étui, élément indispensable car il permet la recharge et la mise à jour des écouteurs, vous trouverez assez peu d’accessoires :

  • Un câble de chargement USB-C de 20 cm. Donc en gros juste suffisant pour le brancher à une prise USB d’un PC.
  • 3 paires d’EarGels (S, M et L) en silicone. L’une des paires est déjà en place.

Regardons de plus près les écouteurs. Comme à son habitude, Jabra fait dans la qualité. Ils sont en plastique PC/ABS (Polycarbonate/Acrylonitrile Butadiène Styrène) de très bonne qualité et affichent une bonne résistance aux chocs et aux rayures. Le logo est apposé sur une plaque en plastique au rendu métallisé couleur titane. En fonction de la lumière, elle peut passer de l’argenté au doré. Les embouts sont en silicone EarGels, un revêtement spécifique à la marque pour une meilleure tenue et limitant la gêne.

Au niveau du design, les Jabra Elite 5 sont relativement proche des autres écouteurs de la gamme. Quelques modifications permettent naturellement de les différencier, mais la base reste la même. D’ailleurs, comme beaucoup de la gamme, les Elite 5 n’ont pas de zone tactile mais un unique bouton (la partie imitation métal) afin de les piloter. C’est un choix que nous trouvons judicieux car cela évite des erreurs de manipulation en les mettant ou en les réajustant.

« Comme à son habitude, Jabra fait dans la qualité. »

Concernant les dimensions, ils restent assez compact avec 20 x 20,5 x 27 mm, dont 10 mm pour l’embout, pour un poids de 5 grammes. Une fois installé, la partie principale ressortira à peine de votre oreille. Ils sont donc assez discrets.

L’unique bouton de chaque écouteur va avoir une utilisation spécifique :

  • Écouteur droit :
    • En cours d’écoute musicale :
      • Pression maintenue : augmenter le volume
      • Une pression : play / pause
      • Deux pressions : piste suivante
      • Trois pressions piste précédente
    • En appel :
      • Une pression : décrocher / couper et rallumer le micro
      • Deux pressions : raccrocher
      • Pression maintenue : augmenter le volume
  • Écouteur gauche :
    • En cours d’écoute musicale :
      • Pression maintenue : baisser le volume
      • Une pression : passer de ANC à Hear Through)
      • Deux pressions : lancer l’assistant vocal
    • En appel :
      • Une pression : décrocher / couper et rallumer le micro
      • Deux pressions : raccrocher
      • Pression maintenue : baisser le volume

Appuyez pendant 3 secondes simultanément sur les 2 écouteurs pour les faire entrer en mode appairage si vous avez besoin de les réinitialiser et 2 secondes pour les éteindre. Sinon, vous les mettez dans l’étui, c’est pareil.

La face interne des Jabra Elite 5 comporte deux plots qui se mettront en contact avec ceux de l’étui pour lancer la charge. La face externe porte le bouton tactile et vous voyez de petits trous qui permettent aux 6 microphones de faire leur office pour l’ANC hybride. Mais que veut dire ANC hybride ? Cela veut dire que la réduction de bruit active se fera à la fois avec une approche software grâce au SoC Bluetooth Qualcomm QCC3050 et à la fois par leur forme qui viendra fermer le pavillon de l’oreille. C’est donc le cumul des deux modes d’action qui vous donne une ANC (Active Noise Cancellation) hybride. Saviez-vous qu’hybride vient du latin Hibrida qui veut dire bâtard ?

Vous avez également une LED sur chaque écouteur qui vous informera de la charge et de la mise à jour :

    • Vert fixe : batterie pleine
    • Orange : batterie moyenne
    • Rouge : batterie faible
    • Rouge clignotant : éteindre
    • Bleu clignotant : appairage
    • Violet clignotant : reset ou mise à jour

 

Première prise en main très bonne et assez satisfaisante concernant le design et la qualité de ces écouteurs. Compacts et épurés, ils sont plutôt dans l’air du temps. Regardons maintenant leurs spécifications techniques.

Caractéristiques techniques

Voyons ce que ces écouteurs premium ont dans le ventre :

  • Réduction de bruit active (ANC) via 6 microphones qui annulent également le bruit du vent, 4 de ces microphones sont utilisés pour la communication et restituer un son clair.
  • Réduction de bruit passive grâce à leur forme.
  • Réduction de bruit sur les sons sortants : réduction feedback dans l’oreille et feedforward pour les sons ambiants.
  • Connectivité : BTE 5.2
  • Codecs audio pris en charge : SBC, AAC et Qualcomm ® aptX™
  • Taille des haut-parleurs : 6 mm chacun, un par écouteur
  • Bande passante du haut-parleur (lecture musicale) : 20 Hz à 20 kHz
  • Bande passante du haut-parleur (appels) et du microphone : 100 Hz à 8kHz
  • Type de microphone : MEMS. Les MEMS (Micro-système électromécanique) sont des micros combinant une partie mécanique (membrane) et une partie électronique afin d’avoir une meilleure qualité sonore, ne vibrent pas et ont une durée de vie accrue dans un espace réduit au maximum.
  • Profils Bluetooth : AD2P V1.3, AVRCP V1.6 (utilisé pour l’envoie de commande ultra rapide du casque vers le téléphone), HFP V1.8, HSP V1.2 (pour la fonction téléphone).
  • Portée : 10 m
  • Nombre d’appareil max : 6, mais 2 en simultané
  • Multipoint : Oui. Compatible Google Fast Pair et Microsoft Swift Pair.
  • Mise en pause automatique : Oui
  • Assistants vocaux : Alexa intégré, Google assistant ou l’assistant de votre smartphone

Sur le principe, nous sommes sur du très bon. Le Bluetooth LTE permet de limiter la consommation lors des transferts et d’avoir une connexion fiable, le multipoint, une large gamme de bande passante pour un son représentatif, sur la même plage que ce que nos petites oreilles peuvent percevoir…, et bien sûr les assistants vocaux intégrés comme Alexa. Ce n’est pas tout, l’autonomie est aussi bien vue :

  • Ecouteurs :
    • 7h avec ANC
    • 9h sans ANC
  • Avec étui :
    • 36h sans ANC, donc 4 recharges
    • 28h avec ANC donc 4 recharges
  • Durée de recharge : 3h
    • Charge rapide : 10 min de charge pour 1h de musique
    • Autonomie en veille : 275 jours
    • Batterie : Li-ion

Franchement, pas grand-chose à redire sur cette autonomie record pour des écouteurs intra qui, par définition, sont petits et on donc peu de batterie. Bien entendu, il faudra remettre en charge les écouteurs dans le boitier pendant 3h pour repartir sur 100% d’autonomie individuelle et atteindre les 28 ou 36 heures annoncées.

L’application Jabra Sound+

Jabra a développé une application maison assez complète afin de profiter pleinement de ses produits. Les Elite 5 ne font pas exception à la règle. Vous devrez donc installer l’application Jabra Sound + disponible sur les stores Google et Apple. Vous pourrez venir installer vos écouteurs assez simplement : soit directement via la fonction Bluetooth de votre smartphone (ils sont automatiquement détectés si votre BT est activé), soit via l’application maison. Dans tous les cas, il vous faudra passer par Jabra Sound+.

Avec cette dernière, activez le Bluetooth de votre téléphone, faite-le entrer en mode recherche (et visible), enlevez les oreillettes de la boite (appuyez si nécessaire quelques secondes sur l’une d’elle mais en général, dès que vous déclipsez, elle s’allume) et laisser faire l’appairage avec l’application. En plus, si vous les mettez à l’oreille pendant le processus, vous aurez les instructions vocales… en anglais dans un premier temps.

L’application va vous permettre une expérience sonore plus intéressantes. Tout d’abords, sur la page principale, vous voyez 3 fonctions de base :

  • Les modes audio : Il y en a 3.
    • Réduction de bruit active (ANC) : les micros externes des écouteurs vont venir capter les bruits ambiants et refaire le « négatifs » via les HP.
    • HearThrough : C’est l’inverse de l’ANC. Les HP des écouteurs vont venir restituer les bruits externes pour vous rendre tout à fait conscient de ce qui vous entoure. Intéressant dans le cas où vous êtes en ville pour entendre les voitures ou lors d’une conversation.
    • Désactivé : ni l’un ni l’autre. Les bruits seront atténués via la forme des écouteurs qui sont insérés dans le conduit auditif. Mais rien à voir avec un ANC.
  • L’égaliseur et les préréglages de la musique (cela est très pratique pour palier à des applications de streaming audio qui en sont souvent dépourvues) :
    • Egaliseur : vous avez ici 5 réglages possibles allant de basses aux aigus. Totalement personnalisable, faites glisser la courbe avec le doigt pour changer les paramètres et adapter le son à vos attentes ou à l’ambiances dans laquelle vous êtes.
    • Préréglages : Vous avez 6 profils sonores préenregistrés en fonction du style de musique que vous écoutez. La différence entre chaque est assez marqué et vous allez très certainement trouver celui qui vous convient. Bien entendu, ils sont aussi modifiables.
  • Soundscape : ce sont des bruits de fond qui vous permettre de vous isoler du bruit ambiant sans forcément vouloir écouter de la musique. Vous avez le choix entre différentes ambiances sonores allant du bruit rose (aiderait à dormir) au bruit blanc en passant par des sons de la nature (orage, pluie, vent, vague…) ou encore des bruits « humains » (ventilateur, foule…). Un gros plus pour s’isoler que seul Jabra propose. En plus, certains de ses sons sont en stéréophonie, ce qui est assez sympa.

En cliquant sur la roue dentée en haut à droite, vous entrerez dans les paramètres de vos Elite 5. Ils sont assez classiques avec la mise à jour des écouteurs, leur enregistrement, évaluation, garantie… Mais certains réglages valent le coup de s’y appesantir un peu.

  • Paramètres du micro-casque :
    • Expérience audio : activer la pause automatique quand vous retirez les oreillettes et choisir que faire si vous activez le HearThrough (arrêter l’audio ou non)
    • Expérience d’appel : Possibilité de répondre automatiquement aux appels, mettre en sourdine quand vous enlevez l’écouteur ou encore activez le Sidetone. Cette dernière option vous permet d’entendre votre propre voix pendant les appels. C’est un choix intéressant dans un environnement bruyant mais que, personnellement, nous n’apprécions pas du tout.
    • Configuration du micro-casque : activer la détection du port et choisir le type de mode audio activable via le bouton gauche.
  • Personnalisation :
    • Régler la puissance de l’ANC,
    • Modifier les commandes du bouton des oreillettes,
    • Changer la langue.
  • Assistant vocal : on va y revenir un peu plus loin. Vous aurez le choix entre Alexa Built-in, Google Assistant et celui-par défaut de votre appareil Android. Attention, hormis pour Alexa Built-in et Google assistant en natif, il faut que votre smartphone soit activé lors de la commande vocale, sinon cela ne fonctionne pas. En effet, l’application va ouvrir l’assistant sur le Smartphone et si celui-ci est en veille, ça risque de tourner court.
  • Spotify Tap : C’est une fonction que l’on retrouve sur les écouteurs Jabra. En appuyant sur la commande dédiée, vous lancerez directement votre musique Spotify en passant via votre Smartphone, même si l’application n’est pas ouverte. Attention, on ne peut pas utiliser les Assistants Vocaux et Spotify Tap de concert sur les écouteurs car la commande est la même. Il faudra donc choisir une fois pour toute celui que vous voulez.
  • Retrouver mon Jabra : avec l’utilisation de Google Maps et votre GPS actif en permanence, vous pourrez retrouver approximativement le dernier endroit où vos écouteurs ont été déconnectés pour la dernière fois.

L’onglet découverte va mettre en avant les nouveautés, les mise-à-jours ou des astuces à tester alors que « à propos » est un fourre-tout de service client, contacts, ventes…
Même s’il y a beaucoup de redondance entre les différentes partie, Sound + est vraiment complet et permet réellement de tirer parti de vos écouteurs.

Les Jabra Elite 5 au quotidien

Jabra met en avant le confort de ses écouteurs. Ils annoncent avoir analysé des dizaines de milliers d’oreilles et appliqué un processus de modélisation exclusif pour les optimiser sur le plan anatomique afin de les rendre esthétiques et agréables à porter. Et c’est plutôt vrai. Nous ne sommes pas vraiment adeptes des intra-auriculaires, les trouvant vite gênants voire douloureux passées plusieurs dizaines de minutes, mais dans le cas présent, rien de tout ça.

« Les Jabra Elite 5 sont confortables et agréables à porter. »

Nous nous en sommes servi bien entendu avec un smartphone pour écouter de la musique mais également, grâce au multipoint, en le couplant à un PC portable pour animer et suivre des réunions en télétravail pendant 6 à 8 h par jour.

Nos conclusions sont les suivantes :

  • Ils sont agréables à porter. Ils ne font pas mal aux oreilles même après plusieurs heures. Nous devons quand même avouer qu’il est nécessaire de faire des pauses de temps à autres pour supporter un port aussi long. Rien à voir avec ce que nous avons pu tester chez d’autre marque.
  • L’autonomie est celle annoncée. Sur une journée entière, avec ANC, nous les mettions à charger 30 min pour la pause repas et à recharger la nuit. Pas de panne de batterie. Les 7 heures sont tout à fait atteintes. Donc vous l’aurez compris, les 28 ou 36h d’utilisation ne sont pas à la suite, mais par 4 sessions de 7 ou 9 h avec 3 h de recharges entre.
  • Le multipoint fonctionne très bien. Même si certaines fonctions de l’un ou l’autre des appareils ne sont plus totalement accessibles (baisse de volume du PC par exemple). En revanche, il nous a été nécessaire de les ré-appairer avec le Smartphone pour une utilisation complète avec ce dernier…

Une fois appairés (on va vous expliquer comment faire), vous n’avez qu’à retirer les écouteurs de l’étui pour les allumer et les connecter directement à votre smartphone. Pour les éteindre, enlevez-les et rangez-les. Et il y a encore mieux : si vous les retirez pendant que vous écoutez de la musique, elle se mettra en pause et ne reprendra qu’une fois que vous les aurez remis au chaud dans votre oreille. C’est pas bien ça ?

Concernant le son, ça vaut quoi ? Quand on achète un produit dans cette gamme, on s’attend à un son de très bonne qualité, pour ne pas dire premium. Il y a du plus et du moins et on va voir cela ensemble. Vous allez pouvoir profiter d’un son Dolby® Atmos®. C’est franchement bien car ça ajoute beaucoup à un son de base, en particulier concernant le champ sonore et la profondeur. La prise en charge de l’Ultra HD est également disponible avec 24-bit/48 KHz. Sur le principe c’est très bon, autant que la plupart des casques de milieu et haut de gamme. Cependant, vous pouvez avoir une fréquence à 48 Khz et un bon bitrate, mais en l’absence de codec lossless audio, il va forcément manquer un truc. Et effectivement, le son est puissant et relativement bien restitué. On peut également noter une très bonne spatialisation et une grande netteté dans le rendu sonore. Vous aurez vraiment cette sensation passant d’une oreille à l’autre et vous saisirez des sons par-ci par-là qui vous sautent aux oreilles et insufflent de la vie à vos morceaux préférés.

Cependant, les Jabra Elite 5 vont manquer de profondeur. On a un son relativement plat par rapport à ce que l’on pourrait attendre. La faute à l’absence de codec lossless comme le FLAC, entre autres… En conséquence, cette absence de « volume » dans la restitution du son fait qu’on entend un poil trop les médiums, ce qui fait que les aigus et les basses sont légèrement en retrait. Avec les égaliseurs de l’application, vous pouvez remédier à cela mais vous n’aurez pas pour autant un son texturé, dynamisé, comme on le souhaiterait. On reste vraiment sur notre faim car il manque ce petit truc qui fait la différence entre de très bon écouteurs et d’excellents écouteurs.

Et la réduction active de bruit dans tout ça ? Elle fonctionne de façon tout à fait convenable sans être exceptionnelle. Il faut avouer qu’avec les écouteurs intra-auriculaires, leur forme fait qu’en entrant dans le conduit auditif, ils vont passivement vous isoler des bruits ambiants (à condition de mettre la bonne taille d’embout. Mais en activant l’ANC des Jabra Elite 5, le rendu est bien entendu plus intense. Vous entendrez effectivement une nette atténuation du volume sonore. Mais attention, ce n’est pas annulation pure et simple. Le résultat est bon, même si les aigus arrivent toujours à passer en partie. En pleine rue, le bruit des voiture et moto est également encore bien présent. C’est dommage car c’est toujours la même lacune avec les produits de la marque.

Un point qui nécessitait d’être abordé ici car pouvant en déranger certains, c’est la gestion du vent. Si vous mettez les écouteurs en marchant, le brassement d’air lié à votre déplacement ne va pas trop vous gêner. En revanche, s’il y a un minimum de vent, vous allez l’entendre sur vos écouteurs… Et ce, de façon non négligeable. Cela peut vite être assez agaçant.

Fonctionnement avec les assistants vocaux

Nous allons aborder le fonctionnement avec les assistants vocaux. Les Jabra Elite 5 proposent 2 assistants embarqués : Alexa et Google Assistant. Si vous en utilisez un autre sur votre Smartphone, il faudra sélectionner l’option « Android par Defaut ». Mais comme dit auparavant, cela lancera l’assistant sur le smartphone et il faudra donc que ce dernier soit actif. Nous allons présenter plus en détail l’utilisation avec Alexa car elle nous semble, au niveau domotique et gestion multimédia, plus aboutie, mais le mode de fonctionnement et l’installation sera le même avec Google Assistant.

Il faut tout d’abord activer l’assistant. Pour cela, vous pouvez y arriver de 2 façons différentes :

  • Si Alexa est déjà activée sur votre smartphone, dès que vous allez appairer les écouteurs, un message vous annoncera qu’ils sont compatibles Alexa. Si vous cliquez sur Activer, le couplage va se faire avec votre compte Amazon Alexa et c’est fini.
  • Vous pouvez choisir votre assistant en suivant le cheminement vu précédemment dans les paramètres. Quand vous sélectionnez celui qui vous sied le plus (du verbe seoir, ne se conjuguant qu’au troisième personnes du singulier et du pluriel). L’appairage entre les deux applications se fera automatiquement.

Pour lancer votre assistant, appuyez deux fois sur l’écouteur gauche. Si vous avez choisi Alexa, vous entendrez le son caractéristique du début de requête. Demandez-lui ce que vous voulez et elle s’exécutera. Il est tout à fait possible de faire exécuter des routines, des demandes comme allumer des lumières… Bref, tout ce qu’il est possible de faire avec une enceinte Amazon Echo, mais comme les écouteurs ne sont pas eux même connectés à Internet et nécessitent l’app Jabra Sound+ puis Amazon Alexa, il y a une latence plus importante qu’avec un Echo ou directement avec le smartphone. Cette latence se retrouve avec la plupart des écouteurs, exception faite des Echo Buds évidemment. Par exemple, pour augmenter le son, le baisser, changer de piste… Il faut compter entre une demie et une seconde avant que la commande ne s’exécute. Et cela avec ou sans assistant vocal. Mais quel plaisir de demander : Alexa, je veux écouter tel artiste » et hop, votre application de streaming associée à votre compte se lance directement. Le tout en laissant le smartphone dans un coin. Notez, enfin, qu’il est nécessaire de lancer l’application Jabra Sound+ à chaque utilisation de vos écouteurs.

Vous pouvez voir ces Jabra Elite 5 dans notre test vidéo sur YouTube. Abonnez vous, ça fait plaisir !

En résumé, les nouveaux Jabra Elite 5 sont des écouteurs intra-auriculaires haut de gamme Mais pas premium. Tout d’abord, le design est vraiment réussi et il reprend les grandes lignes de la plupart des oreillettes Elite. Leurs dimensions compactes (20 x 20,5 x 27 mm pour 5 g) les rendent faciles à mettre en place et à porter. Ils tiennent très bien, ils sont confortables à porter et se supportent sur une journée entière sans gêne. La gestion du multipoint est un vrai plus car vous pouvez les connecter sur un smartphone et un PC en même temps (même si l’ensemble des fonctionnalités ne sera pas disponible). L’autonomie de 28 à 36 h (soit 4 fois 7 h ou 9h en fonction de l’activation de la réduction active de bruit) est tout à fait satisfaisante et confirmée lors de nos tests. A noter, cependant, qu’il faudra en passer par une recharge dans l’étui de 3 heures entre les sessions d’utilisation. Ce dernier est lui aussi compact et peut se transporter partout.

L’utilisation se fera grâce à l’application Jabra Sound+, très complète et permettant de gérer le paramétrage des écouteurs : ANC, HearThrough (l’inverse de l’ANC), la détection de port, un égaliseur performant, des profils audio préétablis, des ambiances sonores… Vous pourrez également paramétrer les boutons physiques des Elite 5. En effet, nous sommes sur un pilotage physique et non tactile, ce qui n’est pas plus mal pour éviter les erreurs de manipulation. Vous pouvez faire plus ou moins la même chose en physique qu’avec l’application. Cependant, c’est cette dernière qui vous permettra de paramétrer l’assistant vocal que vous souhaitez utiliser. Comme nous l’avons vu, Alexa et Google Assistant sont intégrés, mais vous pouvez aussi lancer celui de votre smartphone si vous préférez Bixby par exemple. Mais quel plaisir d’utiliser vos écouteurs comme un appareil Echo !

Au niveau audio, le son est puissant, détaillé et précis avec une bonne spatialisation. L’absence de codec Hi-Res Audio Wireless (SB et AAC seulement) est compensée par le Qualcomm® aptX™ mais les Jabra Elite 5 manquent un peu de profondeur, de consistance… Vous pourrez jouer avec l’égaliseur pour booster les basses et les aigus, mais le rendu reste étriqué. C’est dommage. L’annulation active du bruit (ANC) fonctionne efficacement mais sans être exceptionnelle. En effet, les aigus sont moins bien atténués et, dans une zone bruyante (voitures, motos…), la réduction hybride atteint ses limites. A noter aussi que le vent peut vite devenir gênant car il s’entend beaucoup quand vous êtes à l’extérieur. Dernier petit défaut, mais pas méchant, on note un peu de latence à l’utilisation avec les assistants vocaux.

En conclusion, les Jabra Elite 5 sont de bons écouteurs True Wireless, et leur prix est tout à fait justifié au regard de leur qualité. Il y a mieux, mais c’est plus cher, et il y a surtout beaucoup, beaucoup moins bien… C’est donc un bon choix pour bon nombre d’utilisateurs, en particulier ceux utilisant Alexa ou Google Assistant.

Ai-je choisi Alexa ou m'a-t-elle choisi ? Disons qu’en tant que bêta testeur, c’est un peu les deux ! Et je ne regrette pas d’avoir rencontré notre assistante préférée ni cette aventure entreprise avec Alexien Modo. Technophile, autodidacte et aimant la vulgarisation, je cherche à rendre facile d’accès notre passion commune !