Test ICE Smart One : quand Ice Watch se met à la montre connectée

Notre avis sur la montre Ice Smart One de Ice Watch

Ice Watch - ICE Smart One

Ice-Watch - ICE smart Silver Navy - Montre connectée argent mixte avec bracelet en silicone - 021412 (1,85")

Prix au : 24 mai 2024 11 h 04 min

Toutes les marques de montres analogiques se mettent, plus ou moins rapidement et plus ou moins franchement, à la montre connectée. Et c’est le cas de la marque belge Ice Watch, spécialisée dans les montres à mouvement colorées, avec sa nouvelle ICE Smart One.

Disponible à 99€ seulement, elle vous permet un suivi de vos activités sportives, de vos constantes, de recevoir vos notifications, de passer des appels… Le tout avec style grâce à son design abouti. A mi-chemin entre l’entrée et le milieu de gamme, va-t-elle trouver sa place dans notre collection de montres connectées ?

[toc]

ICE Smart One : une montre connectée abordable

Unboxing

Ice Watch est une marque de montres analogiques fondée en Belgique en 2007. Elle est implantée dans ce pays, mais aussi à Hong-Kong où sont fabriqués les différents modèles de la marque qui sont diffusées dans plus de 85 pays. Elle a même été chronométreur officiel du Vendée Globe 2016-2017 ! Pour des montres d’entrée de gamme, c’est quand même pas mal.

La nouvelle ICE Smart One est livrée dans une boite (9,7 x 16 x 3 cm) noire avec un facing glacé de la montre qui met en avant ses principales caractéristiques (appels, mesure de la pression artérielle, notification, …). Solide et sobre, il fait assez qualitatif. A l’intérieur, la montre est bien calée dans des découpes en mousse.

Vous trouverez également, en plus de la montre :

  • Un manuel d’utilisation multilingue expliquant en détails le fonctionnement des différents outils de la montre.
  • Un flyer sur une fonctionnalité spéciale de la montre : ICE (In Case of Emergency). On y reviendra.
  • Un câble de chargement avec embout propriétaire, ou presque cqr il ressemble beaucoup à celui de la Blackview R3 Max.
  • Un bracelet d’avance.

La ICE Smart One est une montre au design très réussi. Avec ses courbes arrondies et son écran incurvé, elle a une ressemblance marquée avec l’Apple Watch. On parlait tout à l’heure de produit qualitatif et cela se voit grâce à son boitier en alliage d’aluminium, résistant et léger. Le dessous de la montre, avec les capteurs, est en plastique. Cela respire la qualité et fait plaisir à voir. Rien à voir avec les montres en jouet de certaines marques. Le boitier fait 39 x 44 mm pour une épaisseur de 12 mm (14 avec les capteurs) et un poids de 48 grammes avec son bracelet. Ce dernier est en silicone et la montre connectée est déclinée en plusieurs finitions : noir, argent et bleu marine, argent et noir, noir et bleu marine, rose-gold et blanc et rose-gold et rose. Ces variations ne sont évidemment qu’esthétiques.

Il y a un unique bouton qui prend la forme de la couronne sur la tranche droite. Il permet de l’allumer, revenir à l’accueil et changer les cadrans de la montre en le tournant. Niveau écran, nous sommes sur une dalle TFT-LCD (Thin Film Transistor). Cette technologie permet une bonne gestion des couleurs, un temps de réponse bas et un coût moindre. En revanche, elle consomme plus que les autres technologies et a une durée de vie moindre. Avec ses 1,85’’, soit 4,7 cm, l’écran de l’ICE Smart One va afficher des images en 240 x 280 pixels. Recouvert d’un verre trempé 2.5D, il résiste aux griffures et à quelques chutes. Sa taille assez contenue permet d’en faire une montre adaptée à la plupart des poignets.

Comme toutes les montres connectées dignes de ce nom, la ICE Smart One est équipée de capteurs LED afin de suivre la fréquence cardiaque, le SPO2 mais aussi la tension artérielle. La méthodologie est toujours la même via le système à deux types de LED. Les LED vertes vont pulser de la lumière à travers la peau. Quand cette lumière est réfléchie, cela veut dire qu’elle a « rebondi » contre les constituants du flux sanguin. A l’inverse, plus elle est absorbée, moins le cœur bat vite. C’est ce qu’on appelle la pléthysmographie. Essayez de la placer dans une conversation et revenez vers nous en commentaire (toujours sympa de rabattre le caquet du beau-frère). La LED rouge va être utilisée pour la mesure du SPO2, saturation en oxygène du sang, avec un principe plus ou moins identique mais elle va cette fois réagir avec l’oxygène, et non avec le flux. Ce dispositif est aussi utilisé pour la mesure de la tension artérielle. Lors de nos tests, nous avons comparé les résultats avec un tensiomètre portable avec des résultats plus ou moins cohérents. Il est important de noter que cette montre n’est pas un dispositif médical et que, par conséquent, les données ne sont qu’indicatives. Justes ou non, ce sont plutôt l’évolution et les tendances qui nous intéresseront. D’autant qu’il est impossible d’étalonner ces dispositifs de mesures.

Si vous regardez sur le dessous, vers la gauche des capteurs, vous verrez un haut-parleur. En effet, la montre vous permettra de passer des appels et écouter de la musique directement via l’appareil, sans prendre votre smartphone !

La première prise en main de la Smart One est donc très positive. Avec de très bonnes finitions, elle est pour l’instant, au niveau esthétique, dans le peloton de tête. A voir pour la suite.

Caractéristiques techniques

  • Marque : Ice Watch
  • Modèle : ICE Smart One – modèle 021412
  • Dimensions : 44 x 39 x 12 mm sans bracelet (22 mm de largeur)
  • Poids : 48 grammes avec bracelet
  • Alimentation électrique : batterie lithium-polymère (Li-Po) de 210 mAh, plus légère et plus stable que les Li-Ion
  • Connectivité : Bluetooth 5.0
  • Résistance à l’eau : IP68. Totalement étanche à la poussière et à l’eau sous 1 m 50 pendant 30 min. Donc à ne pas utiliser pour la piscine ou dans l’eau chaude.
  • Autonomie : 3 à 5 jours en utilisation. Lors de nos tests, 3 jours max.
  • Batterie : Li-ion de 210 mAh
  • Processeur : double processeur d’entrée de gamme Realtek 8762DK + BK3266K
  • Nombres d’activités sportives enregistrées : 100. Mais c’est très souvent de la redite.
  • Tracking d’activité : oui
  • Suivi du nombre de pas : oui
  • Suivi de la fréquence cardiaque : oui
  • Suivi du stress : non
  • Suivi de la température : non
  • Suivi de tension artérielle : oui
  • Aide à la respiration : oui
  • Suivi de la saturation du sang en oxygène : oui
  • Suivi du cycle menstruel : oui
  • Suivi du sommeil : oui
  • Suivi des calories perdues : oui
  • Réveil, rappel : oui
  • Assistant vocal intégrée : non, mais fonctionne avec celui de votre smartphone
  • Météo : oui
  • Notifications : oui, sauf Chat RCS
  • Pilotage de la musique du smartphone : oui
  • GPS intégré : non
  • Possibilité de passer des appels avec la montre : oui
  • Divers : Chronomètre, compte à rebours, accéléromètre, jeux, urgence…
  • Mémoire : 64 Mo
  • Application : Ice smart
  • Système : Android Wear
  • Système du téléphone : Android / iOS

Pour un appareil à cheval entre l’entrée et le milieu de gamme, la ICE Watch One est plutôt bien équipée (dont les appels directement sur la montre et un double processeur), mais sans GPS ou assistants vocaux intégrés. Un entre-deux un peu décevant par certains aspects.

ICE Smart One : l’application Ice Smart

Comme souvent avec une montre connectée, il est nécessaire d’installer et d’utiliser l’application maison. Il vous faudra donc passer par l’app Ice Smart. Le point fort est qu’il n’y a pas de création de compte obligatoire, mais vous pouvez tout de même définir un profil avec votre sexe, votre date de naissance, votre poids et la longueur de vos pas (nouveauté bien pratique pour mesurer la distance parcourue). Vous avez également la possibilité de définir un objectif quotidien de nombre de pas.

‎ICE smart
‎ICE smart
Développeur: ICE SA
Prix: Gratuit
ICE smart
ICE smart
Développeur: Ice-Watch
Prix: Gratuit

Pour associer la montre, c’est relativement simple et rapide. Activez Bluetooth et GPS puis allez sur l’onglet montre ou tracking et appuyez sur « Ajouter ». La montre connectée va apparaitre directement sous le nom Ice 1.0. Sélectionnez-la et attendez une seconde ou deux. Et voilà, votre ICE Smart One est reliée à votre smartphone. C’est donc quasiment instantané.

Ice Smart est une application assez basique dans le sens où elle ne va pas offrir particulièrement de nouveautés par rapport aux programmes génériques. Il y a trois onglets, en bas à droite.

Le premier, à droite avec une silhouette, concerne votre profil. Vous y renseignerez vos caractéristiques corporelles telles que votre poids,la  taille ou la longueur de vos pas. Vous pourrez également définir votre but de pas quotidien mais aussi, via informations, passer en mode bêta ou lire la politique de confidentialité.

L’onglet du milieu, avec le symbole de montre, va vous permettre de rentrer dans les paramétrages de la montre :

  • Tout en haut, avec une photo de la Ice Watch, vous pourrez dissocier la montre si vous le souhaitez.
  • Les cadrans : il y a 5 cadrans préinstallés qu’il ne sera pas possible d’enlever. Il vous reste une seule possibilité de personnalisation dans la boutique proposée par la marque. Cette dernière est appelée galerie de visages (une traduction bien mal venue de la part d’une société belge). Toutes les faces de montre sont gratuites, là où d’autres marques plus chères ont décidé de faire payer leurs utilisateurs. Un seul cadran personnalisable, c’est trop peu cependant.
  • Notifications : vous permet d’activer les notifications d’une manière générale, mais aussi de déterminer celles que vous souhaitez recevoir.
  • Alarmes : 3 alarmes possibles, pas plus. Activez-en une et vous pourrez ensuite modifier l’heure et les jours (pas de fonction quotidienne, il faudra sélectionner chaque journée dans la liste). Attention, depuis la montre, vous ne pourrez qu’activer une alarme mais en aucun cas la modifier. Dommage.
  • Déclencheur photo : prenez une photo à distance depuis votre smartphone via votre montre. Pratique.
  • Contacts favoris : vous pouvez choisir quelques contacts de votre smartphone que vous souhaitez mettre en favoris et qui seront directement accessibles depuis la montre. Ainsi, vous pourrez les appeler d’un simple geste.
  • ICE : comme vu tout à l’heure, c’est une fonction spécifique de la montre « In Case of Emergency » (En Cas d’Urgences) qui va afficher sur la montre une liste de 3 contacts ou un message que vous aurez saisie dans cette zone. Ainsi, une personne tierce pourra regarder la montre, par hasard, et saura, par hasard, que c’est une liste d’urgence… par hasard. Vous pourrez aussi, si vous êtes encore conscient, le leur montrer. Clairement, nous ne sommes pas du tout emballés par le concept qui est plus du gadget ou du marketing qu’autre chose à notre avis.

L’entrée « paramètres » est plus complète et va vous permettre de modifier et activer un certain nombre de suivis :

  • Trouver la montre : pour la faire sonner si elle est dans le rayon BT du smartphone,
  • Format de l’heure et système d’unités (métrique ou autre)
  • Ne pas déranger : planifier des plages horaires où vous ne recevrez pas de notification et d’appel sur votre montre,
  • Rappel à déplacer : une phrase assez sibylline pour vous faire penser à ne pas rester assis en vous envoyant des notifications régulières.
  • Fréquence cardiaque : venez déterminer la fréquence de suivi de votre fréquence cardiaque (jamais, 5, 10, 2 ou 3 min)
  • Musique : synchronisation avec la montre,
  • Économie d’énergie : pour allonger l’autonomie,
  • Modifier la langue : de nombreuses sont disponibles,
  • Verrouillage automatique : le cadran de la montre s’éteindra après 5, 10, 15, 20, 25 ou 30 secondes.
  • Réinitialiser la montre : pour revenir aux paramètres d’usine,
  • Lever le poignet pour activer l’écran : vous pouvez déterminer une période où cela ne fonctionne pas, en particulier la nuit pour vous éviter de vous en prendre plein les yeux en pleine nuit quand vous bougez en dormant.
  • Rappels pour boire de l’eau : là encore, vous pouvez définir la plage horaire où vous souhaitez être notifié, combien de fois par jours et l’intervalle. Ça marche aussi avec autre chose que de l’eau.
  • Avertissements de fréquence cardiaque : vous pouvez indiquer une fréquence cardiaque maximale au-delà de laquelle la Ice Smart vous dira de calmer le jeu. Pratique lors de sessions de sport où vous avez tendance à taper dans le dur.
  • Météo : venez déterminer votre ville et activer la réception sur la montre des tendances météorologiques.
  • Rappels de cycle physiologique : c’est une option pour les dames car liée au cycle menstruel.

L’onglet de droite vous renvoie vers le suivi journalier de votre activité et des mesures faites à la demande.

Vous avez ainsi accès à différentes données :

  • Podomètre : nombre de pas, distance, durée et Kcal brûlés.
  • Sommeil : la montre va suivre les durées de votre sommeil total, profond, superficiel et de votre temps d’éveil. Vous aurez également la moyenne de votre fréquence cardiaque, les extrémums, les moyennes de sommeil des derniers jours ainsi que tout un système de comparaisons par rapports aux autres utilisateurs (en pourcentage de personnes en dessus ou en dessous de vos valeurs, mais avec des erreurs de traduction). Cependant, cela manque grandement de précision car bien que je me réveille plusieurs fois par nuit, la durée de l’éveille est toujours à 0h00. La qualité du sommeil, évaluée avec une note sur 100, est donc totalement surévaluée.
  • Fréquence cardiaque à l’instant t.
  • Graphique de la fréquence cardiaque sur la journée.
  • Dernières mesures de la tension artérielle qui se font à la demande pour ne pas trop vider la batterie.
    La mesure va vous donner 2 valeurs :

    • La première est un nombre à 3 chiffres correspondant à pression systolique, c’est-à-dire à la contraction du cœur,
    • La seconde comporte deux chiffres et représente la pression diastolique, au moment du relâchement du cœur.
    • En général, on ne va lire que les 2 premiers chiffres de la première mesure et la dizaine de la seconde. Pour 120/75, on va lire 12/7. A partir de 13, on entre dans la pré-hypertension et en dessous de 10, en hypotension. Idem pour la diastole qui doit être entre 60 et 84 (6 et 8 donc).
  • Saturation en oxygène ou SPO2 : dernière mesure, à la demande également. SPO2 veut dire Saturation Pulsée en O2 (dioxygène) c’est-à-dire la saturation de l’hémoglobine en oxygène. Le niveau normal est de 96 à 100%. En dessous de 95%, il y a un problème. Parfait pour les hypocondriaques.

Pour les adeptes du sport, vous pouvez également vous servir de la ICE Smart One comme traqueur d’activité.

Pour cela, deux possibilités :

  • Passer par la montre et choisir directement sur l’écran le type de sport que vous allez pratiquer,
  • Lancer une session par l’application.

Malheureusement, cela est loin d’être au point. En effet, si vous lancez le suivi par la montre, les mesures sont toutes identiques et relativement succinctes : nombres de pas, nombre de kcal, fréquence cardiaque et un ou deux graphiques avec cette mesure. Et cela quelle que soit l’activité. Cela veut dire que la montre peut suivre 100 sports ou un million, cela revient au même car ce sont toujours les mêmes paramètres qui seront mis en avant. Nous sommes donc sur du marketing avant tout.

Si vous voulez un suivi avec une carte de votre cheminement, il faudra pour cela passer par l’application et appuyer sur « course en extérieur ». C’est d’ailleurs la seule possibilité que vous avez, il n’y a pas d’autres noms de sports, mais comme nous avons vu que ce sont toujours les mêmes. Pourquoi s’embêter à mettre des noms différents ? C’est le GPS de votre Smartphone qui permettra de suivre l’activité. Vous aurez une carte de votre session et des données faméliques… Rien d’utile. C’est une grosse déception d’avoir un suivi sportif aussi mauvais. Ce n’est pas une montre dédiée au sport, c’est sûr. D’ailleurs, « étonnement », il y a le même bug que sur l’application GloryFit, utilisé par la BlackView : quand vous lancez une activité de cyclisme via la montre, elle est notée « équitation » lors de son enregistrement.

Tout cela (sport, sommeil, paramétrages, traduction…) démontre que l’application Ice Smart est encore peu aboutie et n’apporte que peu de valeur ajoutée par rapport aux produits d’entrée de gamme. Ice Watch a un peu bâclé le travail sur un élément pourtant essentiel pour une montre connectée.

Ice Smart One : utilisation au quotidien

L’interface de la montre est assez bien pensée. On va s’y retrouver rapidement et le tout est ergonomique. L’affichage est très bon. Les cadrans de montre sont précis et nets. La lecture est aisée, dans toutes les fonctions, et les couleurs sont franches. La réponse tactile est aussi très réactive. Un vrai plaisir à utiliser.

Depuis le cadran, si vous faites glisser l’écran vers la droite, vous aller le scinder en deux pour avoir un accès rapide aux fonctions les plus utilisées. Mais dans tous les cas, il y aura la météo, la date et l’heure seront présentes sur la partie haute. Comme dit un peu avant, vous avez 6 faces interchangeables mais une seule personnalisable. Par contre, vous pouvez en mettre des animés.

En glissant vers la droite, vous avez accès aux fonctions que vous avez préalablement déterminées. En effet, vous n’êtes pas obligé de tout afficher et de passer 10 applications avant de trouver celle que vous souhaitez. En appuyant longuement sur l’écran ou en allant au bout de la séquence, vous pouvez supprimer ou ajouter des écrans.

Vous aurez accès à :

  • ICE : affichage de vos numéros d’urgence,
  • Cardio : mesure de votre rythme cardiaque en fonction de la fréquence que vous avez paramétrée,
  • Pression artérielle : appuyez sur l’écran pour lancer une mesure. Compter environ une minute,
  • SPO2 : idem, appuyez pour mesurer.
  • Météo : vous savez, le temps qu’il fait…
  • Sommeil : résultat succinct de votre dernière nuit.
  • Musique : après synchronisation, lancer et piloter votre musique sur la montre,
  • Relaxation : appuyez pour respirer calmement et vous déstresser,
  • Sport : suivi sous forme de cercles du nombre de pas, des Kcal et de la distance,
  • Alarme : activez un réveille,
  • Caméra : appuyez pour prendre une photo,
  • Timer et chronomètre : pour mesurer le temps ,
  • Arrêt programmé de la montre,
  • Appels : on va en reparler,
  • Messages : idem,
  • Assistant vocal : ça aussi…
  • Jeux : oui oui !

Oui, vous avez bien lu : jeux. La montre est équipée de trois jeux que vous pourrez lancer pour faire passer le temps : 2048, Super Battle et Super Bird. Pas simple à prendre en main du fait de la petite taille de l’écran en revanche.

La ICE Smart One est une montre au design très réussi.Jean-Christophe Levescot - Les Alexiens

Si vous faites glisser vers le haut, vous aurez un accès à chacune de ces options mais avec en plus :

  • Trouver le téléphone : ben oui, ça arrive hein…
  • Lampe de poche : pratique la nuit
  • Paramètres : luminosité, veille, cadran, ne pas déranger, sélection sonnerie, vibreur ou les deux, mode éco, réinitialisation des appels et redémarrer, éteindre et remettre à zéro.

Et si vous allez vers le bas depuis le cadran principal, vous avez accès à 6 fonctions dont la seule nouvelle est l’activation du mode « ne pas déranger ».

Nous sommes passés relativement vite sur les appels et les messages. Ces fonctions sont assez bien mises en avant par Ice Watch, en particulier les appels. En effet, les messages sont assez communs dans le sens où vous recevrez une notification sur la montre pour chaque applications autorisée.

Cependant, il y a quelques problèmes sur ce point :

  • Les vibrations des notifications sont tellement faibles qu’on ne les perçoit qu’une fois sur 3, au maximum…
  • Les notifications ne s’affichent pas longtemps et il faut ensuite aller les chercher en faisant glisser les écrans.
  • Les notifications de messages Chat RCS, de plus en plus utilisées sous Android, ne sont pas prises en charge,
  • Les images et des photos ne sont pas prises en charge, l’affichage textuel des messages est donc assez monotone bien que très lisible.

La partie appels téléphoniques est heureusement plus aboutie, mais il y a une subtilité. Il est en effet nécessaire de connecter une seconde fois votre smartphone à la montre en passant par les paramètres de votre Bluetooth. C’est en effet une seconde couche d’accès, comme pour un casque Bluetooth, qui n’a rien à voir avec l’accès de base à la communication avec la ICE Smart One. Si vous ne donnez pas cet accès, vous ne pourrez ni recevoir ni passer des appels via la montre, ni vous servir de l’assistant vocal ou encore écouter de la musique.

Il y a 3 fonctions spécifiques avec les appels :

  • Appel récent : vous avez un visuel sur les derniers appels. Cela vous permet de rappeler directement un numéro en le sélectionnant.
  • Clavier numérique : Les 10 touches d’un clavier vous permettront d’entrer directement un numéro pour téléphoner.
  • Contacts : vous n’avez pas accès à tous vos contacts mais à ceux que vous avez intégré via l’application. Là encore, cela offre une possibilité d’appel rapide.

Quand vous recevrez un appel, votre montre sonnera et vibrera. Que vous décrochiez par la montre ou via le smartphone, le son sortira par défaut à travers le haut-parleur de la Ice Smart One.

Vous avez plusieurs possibilités qui vous sont offertes lors de l’appel :

  • Couper le micro,
  • Transférez le son sur le smartphone ou le remettre sur la montre
  • Faire varier le volume de la montre.

Cette fonction est relativement pratique si vous êtes occupé, si votre smartphone est dans un sac ou autre. Cependant, le son est assez mauvais. Le haut-parleur est vraiment un backup et faire une conversation complète via la montre est assez fastidieux, aussi bien pour entendre que pour se faire entendre. Il en est de même pour écouter de la musique sur la montre. Il est possible de s’en servir comme enceinte, mais là encore, elle sature et le son est métallique.

Pour l’utiliser avec un assistant vocal, c’est celui de votre smartphone qui sera activé. La première fois, il vous faudra choisir votre assistant préféré. Ensuite, les demandes ne s’afficheront pas sur la montre, mais elles seront énoncées oralement à travers le haut-parleur de la montre.

Nous avons testé cette montre en comparaison avec une Amazfit GTR2 et la Blackview R3 Max qui sont des montres de milieu de gamme pour la première et d’entrée de gamme pour la seconde. Ces tests ont été faits dans différentes situations (marche à pied, sport, notifications, sommeil…) et les résultats sont plutôt cohérents pour les paramètres de santé (SPO2, fréquence cardiaque…). Le nombre de pas a cependant tendance à être un peu surestimé. A noter également, car c’est un très bon point, nous n’avons pas rencontré de défaillances particulières comme des déconnexions ou des valeurs totalement farfelues. La ICE Smart One est relativement stable et elle se connecte facilement.

Concernant l’autonomie, la ICE Smart One est annoncé entre 3 à 5 jours et 15 jours en veille. A l’utilisation, nous n’avons cependant pas dépassé les 3 jours, il était même souvent nécessaire de la recharger durant la troisième journée. C’est une autonomie assez faible aujourd’hui.

Pour vous faire une idée plus factuelle de cette montre, regardez notre test YouTube et n’hésitez pas à vous abonner !

 

En conclusion, cette première incursion de la marque Ice Watch dans le monde des montres connectées est en demi-teinte. La ICE Smart One présente toutes les fonctionnalités attendues sur une montre connectée comme le suivi des constantes (SPO2, fréquence cardiaque…), le tracking des activités (nombre de pas, Kcal distance, sports…), mais aussi la réception des notifications, les alarmes et chronomètres… On apprécie la présence d’un tensiomètre, du système ICE (In case of Emergency), de petits jeux et la possibilité de pouvoir prendre et passer des appels grâce au haut-parleur intégré.

La ICE Smart One est simple d’utilisation et sa qualité de fabrication est très bonne. Son écran est lisible, réactif, et son design plutôt sympa. Cependant, elle n’est pas au niveau sur certains aspects, en particulier l’autonomie qui est l’une des plus mauvaises que nous ayons testée avec 3 jours en moyenne. La qualité du haut-parleur est aussi assez mauvaise et les vibrations des notifications sont à ce point faiblardes que vous en louperez la grande majorité.

La marque n’a pas assez fait évoluer le software et la Ice Smart One est bien trop proche des montres d’entrée de gamme. Elle présente les même défauts et bugs que ces dernières, preuve d’une base identique. Le suivi pour le sport (tous identiques) est très imité et l’application Ice Smart ne remonte pas le niveau. Identique à celles des produits bas de gamme, elle devient vite frustrante du fait de ses limitations. Dommage de ne pas avoir travaillé un minimum sur cet élément pourtant primordial pour une montre connectée. L’absence d’un GPS et d’un assistant vocal intégrés la rend difficile à se différencier des autres produits moins chers. Elle a donc des qualités certaines, mais des défauts qui démontrent que ce premier essai d’Ice Watch dans les montres connectées n’est pas encore transformé.

Cela dit, à 99€ seulement, la ICE Smart One d’Ice Watch est une montre connectée agréable à utiliser et plutôt complète pour un prix tout à fait intéressant.

 

Ai-je choisi Alexa ou m'a-t-elle choisi ? Disons qu’en tant que bêta testeur, c’est un peu les deux ! Et je ne regrette pas d’avoir rencontré notre assistante préférée ni cette aventure entreprise avec Alexien Modo. Technophile, autodidacte et aimant la vulgarisation, je cherche à rendre facile d’accès notre passion commune !