Test Blackview R3 Max, une montre connectée abordable et adaptée au quotidien

Blackview R3 Max

BLACKVIEW R3 Max – Montre connectée pour hommes et les femmes

Prix au : 19 juin 2024 7 h 07 min

Même si nous n’avons pas de Rolex à 50 ans, nous, le commun des mortels, avons des montres connectées. Et elles font de plus en plus de choses pour de moins en moins cher. Le choix est vaste entre celles dédiées au sport, celles pour une activité très spécifique ou encore celles pour le quotidien, sans fioritures, mais vous permettant d’être connecté. Mais attention, il existe de tout et le prix n’est pas toujours en lien avec la qualité. C’est pourquoi nous avons testé pour vous la montre connectée Blackview R3 Max. Sortie mi 2022, elle est proposée à environ 30€ et vous permet un suivi du SpO2, de la fréquence cardiaque, de la température, du sommeil, des activités sportives et de recevoir vos notifications. Trop beau pour le prix ?

[toc]

Blackview R3 Max : unboxing et présentation

La marque Blackview a été fondée en Chine en 2013 par Xu Ming, qui trouvait que le prix des produits technologiques était surcoté par les fabricants. Il a donc décidé de lancer sa propre entreprise proposant des produits qualitatifs et abordables. La marque est surtout connue pour ses téléphones quasi indestructibles, mais elle s’est diversifiée avec les ordinateurs, les tablettes, les écouteurs et les montres connectées. Elle fabrique elle-même ses produits et est maintenant présente dans plus de 80 pays.

La Blackview 3 Max est livrée dans une boite (15,5 x 9 x 2 cm) blanche et épurée avec une impression en relief d’un planisphère et un autocollant métallisé avec sa référence. Même si ça ressemble à un conditionnement unique, il est très solide et protégera efficacement la montre qui est également inséré dans des découpes en mousse.

Nous y trouvons :

  • Un manuel d’utilisation, avec du français assez succinct, mais qui va à l’essentiel,
  • Un guide pour connecter votre montre, en anglais,
  • Un câble de chargement avec embout propriétaire, comme à chaque fois.

La Blackview R3 Max est vraiment très bien finie et qualitative !

Au niveau design, la montre est assez standard mais il faut bien avouer qu’elle ressemble un peu à la Apple Watch avec ses courbes arrondies et son écran incurvé. La très bonne surprise est que le cadre est un alliage de zinc, léger et solide, même si la coque reste en plastique. La Blackview 3 Max est vraiment très bien finie et qualitative ! Il n’y a pas du tout cette sensation de produit cheap qu’on peut avoir avec de nombreuses montres connectées d’entrée de gamme qui ressemblent plus à des jouets qu’à des produits High-Tech.

Le bracelet est en plastique TPU (thermoplastique qui résiste aux chimiques et à l’usure). La montre, sans le bracelet, mesure 43,3 x 36,5 x 9,6 mm pour un poids de 25 grammes (43 avec le bracelet). Elle pourra donc s’adapter à tous les poignets, d’autant qu’elle existe en noir, vert et rose.

Sur la tranche droite, vous avez le faux remontoir qui est en réalité le bouton permettant de l’allumer, l’éteindre et revenir à l’accueil. Elle est dotée d’un écran TFT-LCD (Thin Film Transistor) permettant une bonne gestion des couleurs et un temps de réponse bas sans faire flamber le prix. Lisible et adapté à cette gamme de prix, il a par contre le désavantage de générer une consommation plus élevée que les autres et on lui prête une durée de vie moindre. On ne peut pas tout avoir… Il fait 1.69’’ pour 240 x 280 pixels, soit 43 mm de diagonale. Recouvert d’un verre trempé 2.5D, il va résister aux griffures et aux chutes. La taille le rend agréable à utiliser et le rendu est plutôt bon.

A l’arrière du cadre, vous trouverez le système de LED permettant le suivi du SpO2 et de la fréquence cardiaque.

Il y a deux types de LED. Les vertes vont pulser de la lumière à travers la peau, au niveau des capillaires du dessus du poignet et la lumière reflétée au niveau du capteur permettra de mesurer le flux de sang. Cela s’appelle la PPG.

Le principe pour la mesure de la saturation en oxygène (SpO2) est plus ou moins le même, mais la longueur d’onde de la lumière utilisée va changer car c’est du rouge. Il y a également un troisième système de mesure sur la droite des capteurs : un thermomètre pour mesurer votre température corporelle par le poignet (heureusement…). C’est vraiment le petit plus de cette montre car cela n’est pas courant dans cette gamme de prix.

L’autre bon point est le système de fixation des bracelets qui est rapide et qui rend donc cette montre connectée facile à mettre au poignet.

Le premier contact avec la Blackview 3 Max est globalement très bon et même une très bonne surprise pour le prix. Vendue chère que l’Amazfit Band 5, elle est à notre sens bien plus qualitative et on a déjà envie d’aller plus loin.

Caractéristiques techniques

Nous avons affaire à une montre connectée relativement bien équipée avec tous les suivis standards, les notifications mais également un peu plus avec le thermomètre. On pourrait déplorer le fait qu’elle n’a pas de GPS intégré et ne prend pas en charge les assistants vocaux. Mais encore une fois, pour le prix, c’est du très bon.

  • Marque : Blackview
  • Modèle : Blackview 3 Max
  • Type : montre connectée
  • Résistance : IP68 – Totalement étanche à la poussière et à l’eau sous 1 m pendant 1 heure. Donc aucun problème pour la piscine ou la douche.
  • Autonomie : 12 à 15 jours en utilisation et 60 j en mode veille.
  • Activités sportives : 25 pré-enregistrées dont Cyclisme, Course en salle, Danse, Aviron, Gymnastique, Marche sportive, Vélo spinning, Abdominaux, Yoga, Rugby, Volley-ball, Tennis, Baseball, Cricket, Football, Basket, Alpinisme, Exercice de style libre, Badminton, Tennis de table, Corde Sauter à la corde, Natation, Course à pied en plein air, Jumping Jack (sans Flash)
  • Suivi physiologique : nombre de pas, fréquence cardiaque, température, respiration, saturation du sang en oxygène (SpO2), cycle menstruel, sommeil, calories perdues,
  • Autres paramètres : réveil, rappel, météo, notifications, chronomètre, compte à rebours, accéléromètre…
  • GPS intégré : non
  • Application : GloryFit (pour Android)
  • Alimentation : batterie lithium-polymère (Li-Po) de 230 mAh, plus légère et plus stable que les Li-Ion
  • Connectivité : Bluetooth 5.0
  • Dimensions : 43,3 x 36,5 x 9,6 mm sans bracelet
  • Poids : 25 grammes, 43 grammes avec le bracelet

Blackview R3 Max : l’application GloryFit

Comme c’est une montre connectée, pour s’en servir il faut la … connecter. Merci à ceux qui suivent. Pour cela, vous devrez passer par l’application GloryFit.

Glory Fit
Glory Fit
Développeur: Smart Wear
Prix: Gratuit
‎GloryFit
‎GloryFit
Développeur: Yifang Meng
Prix: Gratuit

Il faut avant tout créer un compte. Plusieurs possibilités s’offrent à vous :

  • Un enregistrement par email où vous recevrez un code d’authentification à saisir. Mais à refaire quand l’application est mise à jour (donc possible perte d’historique),
  • Lier à un compte Facebook, Twitter, WeChat ou Google.
  • Sauter cet enregistrement

Vous aurez ensuite à choisir votre genre (homme ou femme), votre taille, votre poids et vos années et mois de naissance. Vous avez ensuite la possibilité de directement définir un objectif quotidien de nombre de pas. Puis allez dans Appareil et « Sélectionner un appareil ». Il vous aura fallu préalablement activer votre Bluetooth et le GPS de votre Smartphone et également accepter les autorisations. La R3 Max apparait quasiment directement. Sélectionnez-la et valider. C’est fini. Très rapide donc. Vous pourez avoir une mise à jour de la montre.

L’application est plutôt bien fournie. Via « Appareils », vous avez accès à un ensemble de paramètres :

  • Réglage du cadran : pour définir l’un des 4 cadrans que vous pourrez installer et changer directement sur la montre. Il y en a une bonne collection.
  • Surveillance de la fréquence cardiaque : activer le suivi en permanence des bpm. Sinon, ce sera une mesure à la demande.
  • Surveillance de la température corporelle : idem. Mais vous pouvez déterminer des périodes de suivi, la fréquence, des valeurs hautes et l’unité.
  • Surveillance de l’oxygène sanguin : plus ou moins les mêmes paramétrages que pour la température.
  • Notification d’appel : possibilité de faire vibrer votre montre en cas d’appel et de raccrocher via la montre.
  • Rappel de message : donnez les accès pour avoir des notifications de SMS
  • Rappel App : il faut dans un premier temps autoriser l’app à fonctionner en arrière-plan puis sélectionner les applications tierces pour lesquelles vous souhaitez avoir des notifications. Vous retrouverez Messenger, Facebook, Twitter… Mais certaines sont absentes comme Telegram par exemple.
  • Rappel de sédentarité : recevez une alerte qi vous êtes assis trop longtemps. Vous pouvez définir la durée.
  • Alarme : c’est ici que vous viendrez activer une alarme sur la montre (pour vous réveiller par exemple). Donc il faut passer par l’application car il n’y a pas de réglage possible via la R3 Max directement. Dommage.

Si vous cherchez plus de réglages, vous pouvez aller sur l’onglet « Moi » et là vous pouvez paramétrer encore plus votre montre avec la définition de plan d’entrainement (nombre de pas croissant sur plusieurs jours par exemple), définir un objectif de pas quotidien… Pour les dames il sera aussi possible d’y renseigner leur cycle car la montre va suivre cela de près en donnant les dates et les périodes d’ovulation probables par exemple. Mais vous avez également la possibilité d’accéder aux autorisations diverses.

La page principale va afficher 4 graphiques : bpm, SPo2, température et sommeil. Vous pouvez entrer sur chaque graphique pour choisir la date ou la période à afficher. Plutôt bien fait et lisible.

Pour le suivi du sommeil, il est bien entendu nécessaire de garder la montre au poignet pendant la nuit. Grâce à cela, elle détectera automatiquement l’endormissement et les différents types de sommeil (profond et léger) ainsi que les phases d’éveil. L’application vous prodiguera également des conseils pour un meilleur sommeil. Les résultats sont assez cohérents en comparaison avec une autre montre connectée bin plus onéreuse. Les paramètres suivis et leur utilisation sont par contre assez basiques par rapport à d’autres.

L’onglet sport va permettre de suivre vos activités. Il y a trois activés de base qui sont affichées et qui sont la marche, la course et le cyclisme. Mais vous avez la possibilité d’en ajouter. Vous pouvez aussi lancer des sessions via l’application. C’est recommandé pour les activités extérieurs comme le vélo, la marche ou la course à pied car ça sera la seule façon d’avoir un suivi complet de vos performances avec cartes des parcours et graphiques. En effet, la montre n’ayant pas de GPS, c’est celui de votre smartphone qui sera utilisé. Les deux appareils communiqueront pour récupérer vos bpm, la durée et autres paramètres mesurés par la Blackview R3 Max.

Vous pourrez alors avoir un visuel de vos parcours, le détails avec la distance, les vitesse en min/km (moyenne, min et max), vos bpm (moyenne, min et max), les calories utilisées, les différences d’altitudes… et divers graphiques. Synthétique mais ça va à l’essentiel. En revanche, un petit beug est à déplorer. Quand vous lancer une activité via l’application, elle est parfois noté « équitation » lors de sa réalisation. Mais reprend ensuite son bon classement.

A noter également que si vous lancer une activité via la montre, vous n’aurez que la durée, les bpm et les calories dépensées qui seront suivies. Et cela quelque soit l’activité. Cela veut dire que la montre peut suivre 25 sports ou 250, cela revient au même car ce sont toujours les mêmes paramètres qui seront mis en avant. C’est le cas pour la plupart des montres connectées et cela est assez désolant car nous sommes sur du marketing avant tout. Ce n’est pas une montre dédiée au sport, c’est sûr.

GloryFit n’est pas une application révolutionnaire, loin de là. Les fonctions sont basiques et les suivis proposés également, mais elle est assez bien pensée et il est simple de s’y retrouver. On pourra cependant reprocher une traduction française parfois approximative.

Utilisation de la Blackview R3 Max au quotidien

Nous avons testé cette montre en comparaison avec une Amazfit GTR2 dans différentes situation (marche à pied, vélo, notifications, sommeil…) et les résultats sont plutôt bons et cohérents face à cette montre trois fois plus chère. Le nombre de pas est plus ou moins le même, les différentes variables (bpm et SPo2) également. Pour le suivi du sommeil, il y a des différences entre les phases profondes et légères mais il n’est pas simple de savoir laquelle est la plus juste. Pour la partie sport, les différences viendront en grande partie de votre smartphone pour le suivi de vos sessions car c’est le GPS de ce dernier qui sera utilisé.

Il n’y a pas eu de défaillance particulière comme des déconnexions ou des valeurs totalement farfelues. Elle est relativement stable, se connecte facilement et le bracelet ne gène pas. Et concernant l’autonomie ? Aucun problème ! Elle tient largement les 12 jours annoncée.

L’utilisation est aussi très simple car vous pouvez faire défiler les écrans pour avoir vos variables (bpm, spo2, températures), mais aussi la météo ou le suivi quotidien (nombre de pas, distance et calories). Vous pouvez aussi lancer depuis la montre l’aide à la respiration pour rester zen, afficher le cycle menstruel, piloter la musique de vos smartphone. Elle est vraiment très lisible.
Vous pouvez aussi décider de changer le mode d’affichages des programmes pour les avoir en liste, tuile ou sous forme de bulle (peu ergonomique).

Le système de notification est réactif et ces dernières arrivent en temps réel. Idem pour les appels qui feront vibrer votre montre. Vous pourrez juste rejeter l’appel si vous le souhaitez mais vous ne téléphonerez pas avec car elle n’a ni micro ni HP. De plus, impossible d’y composer un numéro ou de répondre à un SMS. Le point faible est l’affichage des notifications. Un gros loupé. En effet, l’écran de notification est écrit très petit, presque illisible et trop aéré. A l’inverse, quand vous ouvrez une notification, elle est écrite en caractères bien trop gros ! Et vous n’avez que les premiers mots. Nous sommes donc sur de simples notifications et non une montre permettant de lire un message ou un sms sans sortir sont téléphone.

Si vous voulez la voir en vrai, regardez notre test YouTube et n’hésitez pas à vous abonner pour ne rien manquer !

En conclusion, cette Blackview R3 Max est une très bonne surprise. Pour seulement 30€, vous avez une montre connectée réactive parfaitement adaptée au suivi de vos variables au quotidien comme votre fréquence cardiaque, le SPO2, le nombre de pas, la distance parcourue, les calories brûlées mais aussi votre température corporelle. Elle propose également d’autres fonctions disponibles sur la plupart des autres montres comme l’affichage de la météo, le pilotage de vos musiques, l’affichage de notifications et d’appels…

Avec une très bonne autonomie et un écran lisible, elle a su nous séduire par sa simplicité et sa qualité générale. Elle n’est pas exempte de défaut dans le sens où nous sommes sur de simples notifications (pas de réponses possible et juste les premiers mots s’afficheront) qui sont peu lisibles car bien trop petites ou bien trop grosses. Toutes les applications tierces ne sont pas prises en compte et même si elle permet de suivre 25 sports différents, le suivi est identiques pour presque tous et elle peut seulement se baser sur le GPS de votre smartphone, mais elle conviendra au plus grand nombre, les sportifs accomplis se tournant plus volontier vers des modèles plus spécialisés. On regrettera aussi l’absence de gestion des assistant vocaux, mais à ce prix, peut-on en demander bien plus ?

En bref, la Blackview R3 Max est une montre d’un excellent rapport qualité/prix que nous vous recommandons !

 

Ai-je choisi Alexa ou m'a-t-elle choisi ? Disons qu’en tant que bêta testeur, c’est un peu les deux ! Et je ne regrette pas d’avoir rencontré notre assistante préférée ni cette aventure entreprise avec Alexien Modo. Technophile, autodidacte et aimant la vulgarisation, je cherche à rendre facile d’accès notre passion commune !