Enceintes ConnectéesLe Lab'

[TEST] GGMM ® E3 Wireless Smart Speaker : une enceinte multitool avec Alexa intégrée

Lors d’un précédent test, nous avions choisi de vous présenter des enceintes embarquant Alexa mais n’étant pas issue des cerveaux d’Amazon. Ce type d’enceinte a ses avantages pour les personnes cherchant des appareils plus polyvalents, avec un meilleurs son ou différents de ceux de la marque au sourire, mais aussi ses inconvénients car une partie des possibilités offertes par Alexa n’est pas utilisable.

Nous avons donc continué nos tests avec la marque GGMM. La GGMM E2 nous ayant vraiment impressionnée par son son et sa compacité, nous avons décidé de tester une autre enceinte de la marque présente en Californie, Allemagne, HK et Shenzhen. A l’origine officiant dans le design, GGMM s’est spécialisée avec le temps dans les produits connectés, de qualité et avec un travail visuel sortant de l’ordinaire.

Nous avons porté notre choix sur la E3, la grande sœur de la E2. Grande dans tous les sens du terme car elle est bien plus grosse que la E2, plus lourde et plus imposante. Est-ce que la taille va compter au final ?

GGMM ® E3 Wireless Smart Speaker : une enceinte multitool design

La E3 est emballée dans une boite d’assez bonne facture, imagée et avenante. On y retrouve un visuel du produit et le logo Amazon Alexa « just tap and ask » (appuyez et demandez) sur le dessus, les caractéristiques et les certifications CE et FCC. Plutôt bien mise en valeur.

L’enceinte est bien calée dans des protections en mousse. Et c’est bien venu quand on voit les précautions prises par les livreurs, encore visible sur la boite du test… Nous y trouvons également un câble d’alimentation (avec fiche UK interchangeable) et un double jack. Il y a également un document de garantie, un guide des questions de base à poser à Alexa et une notice multilingue, dont le français. Là encore, elle est assez claire même si la partie connexion de l’enceinte pourrait être plus détaillée.

Niveau design, GGMM a encore fait un excellent boulot. L’enceinte est très belle avec ses 3 couleurs au choix (bleue, blanche et noire). La face avant cache deux haut-parleurs sous son plastique troué et doublé de noir. Les deux côtés permettent aussi la sortie du son via des aérations. Le plastique est d’excellente qualité et ne marque pas. Dans le coin haut droit, les trous plus petits servent en fait d’afficheur pour une horloge et le volume. Sur le dessous, deux languettes de matière antidérapante permettent la stabilité du speaker.

Cette enceinte présente plusieurs jeux de boutons. 5 sur le dessus et 4 boutons derrière :


Vous voyez aussi sous ces 4 boutons arrière, 3 fiches différentes : l’alimentation, le jack et une prise de chargement USB.


Attendez, attendez… jack et USB ? Horloge ? Hé oui, la E3 est une enceinte multitool ! Elle fait office :

  • d’horloge : son affichage se met à jour automatiquement via la connexion Wi-Fi. Si vous ne la connectez pas, pour vous en servir en Bluetooth ou en jack, ce sont les boutons à l’arrière qui vous permettront de la régler. Elle peut aussi faire réveil en utilisant l’application. Utilisation Wi-Fi obligatoire dans ce cas afin de régler le réveil via l’application. Il est possible de régler l’heure mais aussi les jours. Au niveau du son, vous aurez un « buzz buzz » … Comme ce n’est pas un appareil Alexa, pas possible de mettre une routine réveil dessus.
  • de speaker connecté Wi-Fi fonctionnant avec Alexa, entre autres.
  • de speaker Bluetooth. Vous pouvez donc vous en servir avec votre téléphone mais aussi un Echo Dot 2 par exemple, qui n’est pas réputé pour son son exceptionnel.
  • de speaker via câble jack si vous ne voulez pas vous embêter à configurer le Wi-Fi ou le Bluetooth. En revanche, dans cette configuration, nous vous déconseillons de brancher en même temps le jack sur l’appareil émetteur et de le mettre sur la prise USB. Lors de nos tests, l’enceinte émettait alors des bourdonnements et un son relativement mauvais. Alors qu’en ne branchant que le jack, rien à redire.
  • chargeur de smartphone, tablette, …, via sa fiche USB 5V, 0,5 à 2,1 A. Pratique si vous en vous en servez sur table de chevet mais aussi charger l’appareil à qui vous avez relié l’enceinte via Bluetooth.

On peut dire que c’est le couteau-suisse de l’enceinte. Un peu gros quand même, mais un couteau-suisse. En effet, niveau finition, nous sommes sur un beau produit : très bon plastique, pas de reste d’ébarbage ni de partie non jointive. En revanche, elle est assez imposante : elle fait 21 cm de longueur et 12 cm de large, de haut et de profondeur pour 1,360 Kg (c’est donc un beau bébé).

Niveau puissance sonore elle est donnée pour 10W comme la E2, mais avec radiateur passif, ce qui permet d’éviter les ronflements dans les mediums quand le son est un peu poussé. Le son est également stéréo et boosté par diverses fonctions comme le DSP (Digital Signal Processor) permettant d’améliorer encore la qualité et le rendu sonore.

 

GGMM ® E3 Wireless Smart Speaker : Installation via la Skill GGMM

L’installation du E3 va se faire d’une façon similaire au E2. Il est tout d’abord nécessaire de télécharger l’application GGMM-E Series sur votre store. Ensuite, le plus simple est de faire une recherche automatique Il y a toujours la possibilité de connexion à l’appareil par Wi-Fi direct mais nous n’avons pas réussi avec ce mode. Voici l’installation standard par Wi-Fi.

Connectez-vous au réseau WIFI à utiliser. Au tout début, l’application va rechercher si vous avez déjà une enceinte de la marque enregistrée. Ensuite, suivez les instructions. Si votre SSID n’est pas visible (comme sur notre exemple), ce n’est pas grave, entrez malgré tout votre mot de passe. Bien sûr, vous devez être connecté à votre Wi-Fi pour le faire, en 2,4 ou 5 Ghz. Pour le point 2, il vous faut appuyer sur le petit bouton Wi-Fi derrière l’enceinte, cela lance la recherche et la connexion au Wi-Fi. Si vous l’avez fait avant de commencer la recherche via l’application, refaite le sinon cela ne fonctionnera pas.

Il vous faut attendre une bonne minute avant que le E3 ne soit connecté à votre Wi-Fi. L’enceinte va vous annoncer le cheminement de la connexion au fur et à mesure, en anglais. Une fois connectée, vous aurez une invitation à vous logger à votre compte Alexa (donc Amazon). Si jamais vous n’arrivez pas à vous connecter via le Wi-Fi, vous pouvez faire une connexion direct en allant rechercher le E3 sur les réseaux Wi-Fi (GGMM_EX_XXXX) et en entrant la clef de réseau ggmm123456 qui est une clef universelle.

Une fois votre compte identifié, vous pourrez choisir un petit nom pour votre E3 (le nom ne sera pas repris dans l’application Alexa, il vous faudra l’y changer si vous le souhaitez). Un choix de langue est ensuite proposé et voilà (vous pouvez aussi le faire via les paramètres) ! Une mise à jour se lancera probablement. Laissez faire, il faut compter quelques minutes.

Comme pour tous les produits de la gamme, si vous voulez vous servir d’Alexa, en plus de connecter l’enceinte au Wi-Fi, il vous faut appuyer à chaque fois sur le bouton micro. Le fabricant met en avant le fait que c’est pour éviter qu’Alexa ne « surveille tout ». Ceci-dit, la réponse la plus probable est le fait que le wake word semble délicat à intégrer pour les constructeurs tiers. Mais comme pour le cas du E2, l’utilisation du bouton est parfois peu réactive, en particulier lors des premières utilisations après remise sous tension. De plus, cela devient fastidieux avec des Skills demandant de faire des choix (RTL, Affaires Sensibles, Marmiton…) car le mode question ouverte n’activant pas le micro, il faut quand même appuyer sur le bouton pour répondre. Et si le timing n’est pas terrible, on repart pour un tour de questionnement afin de répondre.

Une fois connectée au même Wi-Fi que l’enceinte, et seulement dans ce cas, vous aurez accès aux paramètres : réveil, horloge, minuterie de veille, paramètre Alexa (langue…), nom, mot de passe, mise à jour… Pourquoi un mot de passe ? Car l’enceinte, comme la E2 connectée au Wi-Fi, permet de faire relais Wi-Fi. Pratique si vous la mettez dehors lors d’une soirée et que vous souhaitez donner un réseau invité.

GGMM ® E3 Wireless Smart Speaker : le retour aux sources !

Nous avons dit plus haut que ce E3 était un multitool car il permet de faire réveil, de charger un portable… mais aussi de jouer plusieurs sources audios. Contrairement au E2 qui ne fait que Bluetooth et Wi-Fi, le E3 gère aussi l’audio par prise Jack 3,5 mm.

Pour l’utilisation par prise Jack, nous n’allons pas nous appesantir dessus : vous brancher le jack fourni entre votre enceinte E3 et votre appareil émetteur, vous appuyez sur le bouton M pour sélectionner AUX et c’est parti.

Pour le Wifi, l’enceinte va combler les utilisateurs d’AirPlay mais elle permet aussi de lire de la musique en DLNA (partage de fichier pour système Android). Vous pouvez aussi utiliser vos services de streaming préférés (TuneIn, Spotify, Qobuz…) en entrant vos comptes associés. En revanche, même s’il y a un joli mode de lecture, pas de modification spécifique du son n’est possible. C’est bien dommage car d’une manière générale, aucun changement ou modification audio n’est possible (pas de réglage de basse, de medium ou autre).

Nous allons voir ensemble comment brancher un appareil Echo Dot 2 sur cette enceinte. Pourquoi ? Pourquoi pas ! Disons que cela permet de s’affranchir de la touche Alexa et de booster le Dot 2, bien que nous sommes d’accord, ça fait double emploi. Dans les paramètres de l’application Alexa, allez sur appareils, Echo et Alexa, sélectionnez votre appareil à coupler puis « sans fil » et « appareils Bluetooth ». Mettez le E3 en mode Bluetooth avec le bouton M jusqu’à avoir la lumière blanche clignotante et lancer la recherche via l’application Alexa « Jumeler un nouvel appareil ». Et le plus ? Brancher votre Dot ou votre appareil sur la fiche USB du E3 afin de mettre sous tension. Un seul fil, deux appareils.

Concernant le son, car c’est malgré tout pour cela que pouvons être amené à acheter ce type de produit, il est bon, très bon. Nous avons deux haut-parleurs de 10W, comme sur le E2 qui est plus petite. Cependant, le système de radiateur passif va apporter un gros plus, et c’est normal. De même que le fait que les enceinte sont plus large, avec plus d’espace afin de développer le son. Ainsi, nous avons un rendu vraiment clair, profond avec beaucoup de basses. Un son plus riche. La stéréo est réelle et même à pleine puissance, nous n’avons pas constaté de saturation ni de grésillement. Le niveau sonore relevé à un mètre de l’appareil est monté à un peu plus 98 dB! Nous étions vers 96 dB avec la E2, soit un son environ 2/3 plus intense avec la E3. On peut peut-être reprocher des basses trop présentes.

La petite icône LR sur la présentation de votre enceinte, dans l’application, va permettre de choisir entre le mode stéréo, mono left ou mono right afin de faire des sets d’enceintes dans un même lieu. C’est ce qu’ils appellent le multiroom, à ne pas confondre avec le multiroom des Amazon Echo. En effet, même si le E3 est bien reconnu comme appareil connecté par l’application Alexa, ce n’est pas un appareil Echo et il ne peut pas être intégré dans un groupe d’enceinte Echo… Dommage et ça porte à confusion. En revanche, il est tout à fait possible de mettre ensemble les E2 et les E3 pour du multiroom. Pour cela, ils doivent être sur le même réseau. Faîtes glisser l’un des EX sur le premier par exemple, choisissez ensuite qui fait quoi (L, R ou LR) et lancer le son !!! Et pour revenir en mode normal ? Faîtes glisser vers le bas. Et voilà ! Là pour le coup, c’est bien plus simple qu’avec les appareils Echo.

Concernant l’utilisation avec Alexa, nous sommes comme avec le E2. Comme nous l’avons vu, il est nécessaire d’appuyer sur le bouton pour s’en servir mais à part cela, les demandes, les commandes et l’exécution des routines sont exactement les mêmes que via un Echo ou l’application. Cependant, comme ce n’est pas un appareil Echo, il n’est pas possible de l’inclure dans les routines, de lui faire reconnaitre le Wi-Fi de votre téléphone en partage de données si vous voulez le bouger… De même, un seul réseau peut être enregistré. Si vous voulez vous en servir sur un second réseau, vous devez recommencer l’installation et idem pour la remettre sur le réseau initial. A noter également une latence entre la demande et sa prise en compte même si elle semble moins présente que sur le E2.

Autre point à mettre en avant, et non des moindres, contrairement à ce qui est annoncé sur la présentation Amazon du produit, cette enceinte n’est en aucun cas portable. La notion de wireless renvoie simplement au fait qu’elle fonctionne en Wi-Fi et en Bluetooth et la notion de portable est une erreur lors de l’enregistrement du produit, aux dire du fabricant que nous avons contacté. Bon, avec une enceinte de 1,3 Kg, le mode portable aurait été un peu limité il faut dire…

En conclusion, faut-il se laisser tenter ? Alors là, c’est un vaste sujet. Nous sommes sur une enceinte connectée fonctionnant avec Alexa, mais permettant également le streaming de musique via Wi-Fi et Bluetooth ainsi que par Jack et permet même d’écouter du son en multiroom. Elle fait office de réveil, de chargeur USB… Et le son est très satisfaisant ! Alors bien sûr, nous entendons d’ici les aficionados des grandes marques, les mélomanes devant l’Eternel criant au scandale, que le son est nul à ce prix, que ce n’est pas possible d’avoir un son profond et ne saturant pas… Alors arrêtons tout de suite le débat et comparons ce qui est comparable : nous parlons d’une enceinte grand public, pour l’utilisateur lambda écoutant Amazon Music, Spotify ou Deezer en équivalent mp3 à 320 kpbs au mieux et non en FLAC ou en Studio Master. A partir de là, une telle enceinte est tout à fait satisfaisante pour se faire plaisir avec du bon son!

En revanche, si vous avez déjà des enceinte Echo Alexa, à vous de voir. Le bouton remplaçant le wake word est à la fois un point fort pour les personnes ayant peur d’être espionnées mais aussi une limitation à l’utilisation d’Alexa qui sur le principe s’utilise à la voix. C’est un réel choix personnel. Le point assez embêtant est le manque de clarté sur la fiche produit du site Amazon sur laquelle l’enceinte est notée comme portable. Or ce n’est pas du tout le cas. Elle est sans fil dans le sens de son fonctionnement via Wi-Fi ou Bluetooth mais pas pour le fait d’être utilisée sans être connectée au secteur.

Bénéficiez de 40% de réduction grâce à notre code exclusif N7F7ZSYC.

Offre valable du 19 juin 18h00 au 23 juin inclus.

GGMM ® E3 Wireless Smart Speaker

99.99€ (prix maximum)
8

Installation

8.0/10

Design

9.0/10

Fonctionnalités

8.0/10

Application

7.0/10

Qualité / Prix

8.0/10

Les plus

  • Excellenbt son
  • Très joli design
  • Alexa intégrée
  • Chargeur USB intégré
  • Connexion Wi-Fi, Bluetooth et Jack

Les moins

  • Utilisation du bouton « Alexa » parfois un peu fastidieuse et latence non négligeable
  • Pas de prise en compte des réseaux via échanges de données ni de mémoire de réseau favoris
  • Pas de multi room avec les appareils Echos
  • Non portable contrairement à ce qui est noté sur la présentation Amazon

Tags
Afficher plus
Découvrir Amazon Prime

Jean-Christophe

Ai-je choisi Alexa ou m'a-t-elle choisi ? Disons qu’en tant que bêta testeur, c’est un peu le deux ! Et je ne regrette pas d’avoir rencontré notre assistante préférée ni cette aventure entreprise avec Alexien Modo. Technophile, autodidacte et aimant la vulgarisation, je cherche à rendre facile d’accès notre passion commune !

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer