Test Eightree 16A : la prise connectée partenaire de votre sobriété ?

Notre avis sur le pac de 2 prises 16A EIGHTREE

EIGHTREE pack de 2 prises 16A

Prise Connectée WiFi, 16A 3680W Prise Intelligente EIGHTREE, Compatible avec Alexa, Google Home, SmartThings, Suivi de la Consommation d'énergie, Pack de 2, Wi-Fi 2,4 GHz Requis

Prix au : 4 février 2023 20 h 12 min

La mode actuelle est à la sobriété, vous le savez bien. Tout le monde y va de son conseil plus ou moins pertinent allant de débrancher le Wi-Fi la nuit à mettre une éolienne sur votre étendoir à linge. Le nôtre est plus simple : suivez votre consommation et avisez en fonction grâce à une prise connectée avec suivi de consommation.

Nous avons testé pour vous le pack de 2 prises connectées Eightree 16A avec suivi de consommation, connectivité Wi-Fi compatible Tuya / Smart Life, et donc utilisable avec les assistants vocaux. Pour 26,99€ le pack de 2 ou 49,99€ le pack de 4, est-ce intéressant ?

Eightree 16A ET21 : une prise Tuya assez classique

Unboxing

Eightree, jeu de mot avec Egg tree, une variété de courgette, ou de Eight Three, 8.3, est une entreprise Allemande qui donne dans les marques blanches semble-t-il. En effet, comme nous le verrons, le design des ET21 est très basique et déjà vu.

Elles sont livrées dans un pack reprenant le logo de la marque, un dessin de la prise et son fonctionnement avec les assistants vocaux Alexa et Google Assistant. Les spécifications techniques sont détaillées sur le dos et un QR Code permet de télécharger Smart Life sur le côté.

Du très simple. Pas de plastique, que du carton et un guide d’installation rapide multilingue + une notice en anglais et allemand. Revoyez donc vos LV1 ou suivez notre test pour vous en servir. Elles existent aussi par quatre. 

Le design des prises est vraiment commun et sent bon le re-branding. Une chose est sûre, ce n’est pas son aspect qui va faire la différence avec la concurrence : elle est grosse par rapport à ce qui se fait de mieux maintenant, même pour une Wi-Fi. Comptez en effet, 5 x 5,5 x 8,5 cm (dont 4,5 cm de corps) pour 81 grammes. Malgré cela, son plastique Acrylonitrile Butadiène Styrène (ABS, comme les briques de Lego®) est de bonne qualité et les finitions sont assez bonnes.

Concernant les fiches, la partie mâle (qui va dans la prises murale) est de type Schuko ou E/F, c’est-à-dire qu’elle a à la fois un trou pour la broche de terre mais aussi des languettes pour s’adapter aux parties femelles E et F. La partie femelle est de type F seulement. C’est-à-dire qu’il n’y a pas de fiche de terre, mais seulement les languettes. Normalement, cela ne pose pas de problème car la plupart des fiches mâles actuelles sont de type E/F. Pour information, Schuko veut dire « Schutzkontakt- System » chez Goethe, ou système de contact de protection chez Voltaire.

Elles sont carrées, ou presque, mais vu la taille, attention à leur emplacement. Et cela d’autant plus qu’elle souffre d’un problème de conception. En effet, le bouton physique est sur le côté et non le dessus ou dessous. Si la prise est trop proche du mur, impossible d’y accéder. C’est un détail, mais c’est loupé côté pratique. Et tant qu’on est dans le détail, il y en a encore un autre : ce n’est pas le logo de la marque qui apparait mais les spécifications techniques. C’est moche.

Le bouton va être rouge quand la prise est en fonctionnement et éteint quand elle l’est également. En mode appairage (appuyez 5 secondes dessus), il va clignoter en bleu.

Concernant ses caractéristiques :

  • Modèle : ET21
  • En entrée : 100 à 240 V alternatif, 50 Hz
  • En sortie : 230V alternatif, 50 Hz et 16 A maximum (3680 W).
  • Wi-Fi : réseau en 2.4 GHz uniquement
  • CE et ROHS
  • Utilisation intérieure seulement
  • Utilisable avec Smart Life
  • Suivi de la consommation

Nous sommes donc sur une prise de milieu de gamme au vu du prix avec malgré tout des caractéristiques maintenant communes à ce niveau de prix. 16 A, c’est le maximum possible, mais attention à bien vérifier à ce que vous y branchez car les tensions se cumulent. Le suivi de la consommation est un point intéressant par les temps qui courent. Tout comme la sécurité enfant pour éviter qu’ils ne l’éteignent en jouant avec.

Utilisation avec Smart Life et les assistants vocaux

Avec Tuya / Smart Life

Pour être utilisable par la majorité, la marque a décidé de s’en remettre à Smart Life, utilisable sous Android ou iOS. L’installation est relativement simple, d’autant que la prise profite du concept « Friction Less », c’est-à-dire d’une façon de faire très rapide et sans accroc.

Branchez votre prise et elle devrait se mettre en mode appairage. Si ce n’est pas le cas, appuyez 5 secondes sur le bouton. Ouvrez Smart Life (bien entendu, vous aurez préalablement créé un compte) et vous la verrez apparaitre. Appuyez sur « Ajouter », puis le « + », entrez vos identifiants Wi-Fi et laissez faire.

À LIRE :
Tutoriel Smart Life : comment utiliser le couteau Suisse

Une fois détectée et connectée, libre à vous de choisir le nom que vous souhaitez lui donner pour pouvoir la contrôler en vocal par la suite. Le tout va prendre quelques secondes.

Nous n’allons pas insister sur la programmation ou les scénarios que permet de gérer Smart Life pour se concentrer sur les spécificités de la prise elle-même. Le suivi de consommation va apparaitre dès la vue principale (sur la journée et le mois, en KWh). Vous remarquerez qu’entre le début et la fin du test, une mise à jour permis de revoir les graphismes du pilotage de la prise, en positif. En appuyant sur le bouton virtuel, vous allumerez ou éteindrez votre prise. Les paramètres sont plus intéressants.

Appuyez sur le rouage en bas à droite, Settings, pour entrer dans les paramètres. De là, vous pourrez activer la protection enfant, mais aussi sélectionner une option bien pratique en choisissant le statut de redémarrage de la prise après une coupure réseau. Vous pouvez décider de la laisser éteinte, de la rallumer ou encore de lui faire reprendre le statut d’avant la coupure. Ça, c’est très utile.

Il y a également la possibilité de modifier l’éclairage de la prise en allumant ou éteignant la LED. Enfin, théoriquement, car cela ne fonctionnait pas lors de nos tests. D’ailleurs, à la suite de la mise à jour, cette option n’apparaissait plus. Tout comme la sécurité enfant qui a fini par disparaitre. La dernière option, la protection contre les surcharges est par contre toujours disponible, mais cela n’est présenté dans aucune des spécifications du produit. A partir de là, à la vue des loupées pour certains paramètres, nous ne savons pas vraiment quoi en penser. Dans le doute, nous avons décidé de ne pas y porter trop de crédit.

 

Le bouton Power en bas à gauche va vous renvoyer vers le menu principal. Le timer va quant à lui permettre de définir un chronomètre ou un compte à rebours pour la mise sous tension de l’appareil. C’est l’onglet Electricity qui va permettre de suivre votre conso et ainsi agir si vous trouvez que vous avez un peu abusé. De quoi faire plaisir à votre portefeuille. La page affiche en direct la puissance (en W), l’intensité (en mA) et la tension (en V) utilisées par votre prise. Vous avez aussi un graphique avec l’utilisation quotidienne vue sur un mois mais aussi un graphique annuel.

Fonctionnement avec Alexa et Google Assistant

Pour être utilisée avec Alexa, il vous faut activer la Skill Smart Life depuis l’application Alexa. Pour cela, il vous faudra entrer les codes et ID que vous utilisez sur l’application Smart Life. Si vous avez activé la Skill, dès que la prise sera reconnue par l’application, elle va remonter dans Alexa. Si ce n’est pas le cas, vous devrez effectuer une recherche pour ajouter un nouvel élément.

De là, vous pouvez l’allumer ou l’éteindre à la voix et en tactile mais aussi les intégrer dans des routines rattachées à Alexa. Du très basique car Alexa ne prend pas en charge la visualisation du suivi de consommation.

Avec Google Assistant, allez rechercher Smart Life dans les paramètres et « fonctionne avec Google », activez et laissez Google découvrir vos appareils. Là encore, si vous l’avez déjà fait, la prise apparait directement. A partir de là, vous pouvez vous en servir à la voix et directement depuis l’application.

En conclusion, cette prise Eightree 16A est dans la moyenne de ce qui se fait. Elle va vous permettre de piloter et gérer votre consommation électrique en ces temps où elle semble être devenu un luxe. Elle est stable à l’utilisation, simple à installer et avec des spécifications intéressantes avec ses 16A pris en charge, son suivi de consommation, le choix du statut en cas de redémarrage… Elle a évolué en cours d’audit pour perdre la sécurité enfant, mais elle garde la protection contre la surcharge qui n’apparaissait pourtant nulle part dans ses spécifications (et que nous prenons avec des pincettes). En revanche, elle est grosse, pas très belle et avec des problèmes de design à cause d’un emplacement de bouton hasardeux. Avec un prix variant entre 12,5 et 13,5€ pièce, elle n’est pas vraiment au niveau de son prix et est donc à privilégier en promotion. Sinon, tournez-vous vers un autre de nos nombreux modèles de prises connectées déjà testés.
Ai-je choisi Alexa ou m'a-t-elle choisi ? Disons qu’en tant que bêta testeur, c’est un peu les deux ! Et je ne regrette pas d’avoir rencontré notre assistante préférée ni cette aventure entreprise avec Alexien Modo. Technophile, autodidacte et aimant la vulgarisation, je cherche à rendre facile d’accès notre passion commune !