Test Dreame Bot D10 Plus : le robot qui a un truc en plus !

Notre avis sur le robot asiprateur 2 en 1 Dreame Bot D10 Plus

Dreame Bort D10 Plus

Dreame D10Plus Robot Aspirateur Laveur avec Station de Vidage Automatique Cartographie de Navigation Lidar Aspirateur Robot 4000Pa Batterie 190Min Contrôle D'app/Wi-FI/Alexa Poils d'animaux Sol Tapis

Prix au : 16 août 2022 22 h 52 min

Dreame Bot est une marque de plus en plus présente sur le marché des aspirateurs robots. Toujours sous l’écosystème Xiaomi, ses produits sont de très bonne qualité (voir les aspirateurs balais V11 ou XR) et sa première incursion sur le secteur des aspirateurs connectés avec le Z10 Pro était très réussie. Elle revient aujourd’hui avec une nouvelle référence, le D10 Plus, dotée lui aussi d’un collecteur automatique de poussière.

Le Dreame Bot D10 Plus est très proche de son grand frère car présente une puissance de 4000 Pa et adaptative, un système de LiDAR LDS, une autonomie de 2,5 heures, 2-en-1, fonctionnant sous Xiaomi Home et pilotable avec Alexa. Vendu au prix de 499,99€, vous pouvez aussi le trouver en promo à 399,99€ environ (jusqu’au 24 juillet 2022). Faut-il se laisser tenter ?

Dreame Bot D10 Plus : ce petit truc en plus

Unboxing

Le Dreame Bot D10 Plus est livré dans un carton assez volumineux et lourd (45.4 x 44.5 x 37.4 cm pour 10.42 kg). Pas de fioriture cette fois : couleur carton et impression blanche assez minimaliste. Mais c’est mieux pour la planète. D’autant qu’à l’intérieur, les différents éléments sont calés dans des inserts en cartons et des sachets plastiques recyclables.

Le D10 plus est un aspirateur robot relativement standard dans sa forme et sa taille. En effet, vous retrouvez un design standard avec sur la moitié avant un pare-chocs pour éviter les collisions, le système d’aération et un haut-parleur sur la partie arrière et un LiDAR sur le dessus. Il fait 35 cm de diamètre et 9,68 cm de hauteur pour 3,2 Kg. Son épaisseur de moins de 10 cm fait qu’il va pouvoir se faufiler sous les meubles sans trop de soucis.

Avec cette version, la marque est partie sur une couleur blanche qui évitera qu’il ne soit trop salissant. Au niveau des matériaux, nous sommes sur du 100% plastique (ABS et polycarbonate pour les capteurs). Pas de problème de finition, la qualité est très bonne.

Le D10 Plus retourne aux basiques avec un capteur IR sur la face avant et non plus les 3 capteur 3D du Z10. Nous repassons donc sur une localisation par un seul LiDAR LDS et l’Infra-Rouge ne servira essentiellement qu’à retourner à la base. De même, il n’y a plus de capteur de bord comme sur son grand frère.

Concernant le LiDAR, nous sommes sur un système externe comme la plupart des aspirateurs. Grâce à l’amélioration de son algorithme SLAM, le robot va détecter les obstacles jusqu’à 8 mètres de distance. A l’utilisation, il évite très bien les obstacles et se localise rapidement et de façon efficace.

En plus du LiDAR, le robot présente sur le dessus 2 boutons :

  • Bouton « Power » :
    • Allumez en appuyant 3 secondes.
    • Lancer un nettoyage global avec un appui bref et le stopper de la même façon.
    • Couleur : blanc (nettoyage en cours ou terminé), orange clignotant (erreur) et « respiration » blanc (en charge).
  • Bouton « maison » : appuyez pour envoyer le robot sur son socle et faire un appui bref pour un nettoyage de zone restreinte.

La moitié du capot supérieur se lève pour accéder à un bac à poussière de 400 ml. 400ml alors qu’il y a un collecteur de poussière est assez étrange… D’autant qu’il n’est pas hybride eau/poussière, ce qui aurait été pourtant bien vu. Il est également doté de deux trous sur chaque côté bas du bac pour être encore plus efficace lors de la vidange par le collecteur. Comme sur le Z10, il est doté d’un préfiltre en nylon, non amovible, et un filtre HEPA arrêtant 99,7% des PM2.5 (nous vous renvoyons vers notre test du purificateur d’air si vous voulez en savoir plus). Ce filtre est à changer toutes les 150 h mais il peut, comme l’ensemble du bac, se laver à l’eau claire.

Mettons le Dreame Bot D10 Plus sur le dos pour regarder ce qu’il cache à notre vue. Nous y voyons des capteurs de vide (4) sur le pourtour avant afin de lui éviter de tomber s’il est proche d’escaliers. Il a également deux pneus montés sur un système d’amortis lui permettant de gérer des dénivelés de 2 cm au maximum. Il est également doté d’une brossette latérale du côté droit, c’est-à-dire côté des murs. Cette brossette est en matière plastique sur sa base pour plus de vitesse et de solidité et en fibre sur les bouts pour un meilleur nettoyage. Elle a une durée de vie de 200 heures. Il n’y en a pas d’avance, comme les filtre HEPA. Vous remarquerez qu’il y a deux trous vers la moitié arrière du robot. Ces deux cavités communiquent avec les deux sorties de vidange du bac à poussière.

En plus de la sempiternelle roulette 360°, vous trouverez une brosse principale de 17 cm en bi-matériaux. C’est à dire des lamelles de plastique souple orange pour venir taper le sol et décoller les saletés et de poils souples pour les ramener dans la zone d’aspiration. Elle est faite, normalement, pour éviter les enchevêtrements de poils et de cheveux. La marque met en avant que le robot sera votre meilleur allier pour passer derrière vos animaux de compagnie. Mais l’utilisation montre qu’elle raffole des poils et cheveux. Elle est donnée pour durer 300 h. Vous avez un système de bavette siliconée sur la grille de protection afin de bien ramasser les poussières au sol.

Nous avons insisté sur le fait qu’il n’y a pas de bac hybride mais un simple bac à poussière. La marque continue sur son système de réservoir d’eau annexe, de petite contenance (145 ml), qui viendra se clipser à l’arrière du robot, en dessous. Il fait en effet seulement 1,5 cm d’épaisseur. C’est petit mais l’utilisation nous montre que c’est adapté. C’est en effet suffisant pour faire un lavage.

La lingette en microfibres (la seule fournie) vient s’insérer dans une rigole et ensuite se scratcher sur la partie externe du réservoir. Une fois clipsée, la serpillère vient frotter sur le sol via un système de roulette à l’arrière. Cela permettra une action mécanique minimale et un lavage acceptable. Par contre, du fait de sa conception, il n’est pas possible de vider entièrement ce bac et il y restera toujours un peu d’eau… Attention aux odeurs si vous ne l’utilisez pas souvent.

Le collecteur automatique de poussière fait 30,3 x 40,3 x 39,9 cm, avec le plateau ou rampe qui permettra au robot d’y stationner sans salir le sol. Il fait 3,6 Kg.

La rampe présente elle aussi deux trous d’extraction. L’épaisseur de l’ensemble vient donc du fait que les tuyaux d’évacuation passent par là et font remonter la poussière dans un sac de 2,5 litres. Cela vous permettra de stocker 45 jours de poussière. Il y a un filtre au fond, mais aucun d’avance. La marque a mis au point un double système d’extraction avec à la fois une aspiration mais aussi du soufflage. Ainsi, le bac à poussière sera vidé et soufflé et restera le plus propre possible. Et dans les faits, c’est le cas.

La base a également un témoin lumineux :

  • Blanc : branchée,
  • Blanc clignotant lentement : robot en charge
  • Orange clignotant : sac plein ou pas installé ou erreur.

Concernant les accessoires fournis avec le robot, il y a un magnifique sac de 2,5 litres d’avance et un outil pour enlever les poils et cheveux de la brosse. Et c’est tout… Il aurait été bien vu d’avoir à minima un filtre HEPA, une brossette et un filtre de collecteur d’avance.

Caractéristiques techniques

La première prise en main est donc excellente au niveau de la qualité et des finitions du produit en tant que tel. Mais regardons les spécifications de la bête.

  • Nom de la marque : Dreame
  • Modèle : Dreame Bot D10 Plus
  • Origine : Chine
  • Puissance d’aspiration : 4000Pa au maximum (Ultra Fort), 1800 (Fort), 1200 (Standard) et 800 (silencieux)
  • Bac à poussière : 400 ml
  • Réservoir d’eau : 145 ml
  • Puissance variable : oui, silencieux, standard, fort et turbo. Système automatique ajustant la puissance en fonction du sol. (Tapis en particulier) avec Auto-Boost
  • Débit d’eau variable : Oui, 3 débits.
  • Dimensions du robot en mm : 350 x 350 x 96,8
  • Poids du robot : 3,2 kg
  • Fonctions : nettoyage et lavage, aspiration et lavage.
  • Nettoyage :
    • automatique (« tout » dans l’application) : nettoyage de l’ensemble de la carte
    • nettoyage d’une pièce sélectionnée (« chambre » dans l’application),
    • nettoyage de zone. Dans l’application, sélectionnez une zone à nettoyer en y traçant un rectangle ou un carré et appuyez sur démarrer pour lancer le nettoyage.
  • Surface : 250 m² avec une charge, en théorie. Mais cela varie en fonction de la puissance et du nettoyage (avec ou sans lavage), pour une surface allant de 110 à 340 m².
  • Zone de non-nettoyage : oui, via l’application. De forme rectangulaire. Il y a également des zones restreintes où ne pas passer quand l’aspirateur est en mode lavage
  • Reprise du nettoyage depuis le point d’arrêt du dernier nettoyage : Oui
  • Carte virtuelle : oui. Multicarte.
  • Type de filtre : HEPA
  • Turbo Brush : Oui, le robot va adapter la puissance au type de sol.
  • Navigation : par Lidar (LDS) et pare-chocs. Vision à 8 m.
  • Mise à niveau distante : Oui, OTA
  • Moteur Brushless : Oui
  • Planification du nettoyage : Oui
  • Autonomie : 150 min en moyenne
  • Durée de chargement : 6h max
  • Batterie : Batterie Lithium-ion de 5200MAH
  • Fonctionnement à la voix : oui, avec Alexa et Google Assistant, via la Skill Dreame, en théorie. En pratique, très limité
  • Application : Xiaomi Home
  • Bruit : 65 dB annoncé en turbo. Lors de nos tests, nous avons relevé entre 52 (silencieux) et 64 en mode max.
  • Dimension de la station de charge / vidange automatique en mm : 303 x 403 x 399
  • Poids de la station de charge / vidange automatique : 3,6 Kg
  • Puissance de la station de charge / vidange automatique : 600 W
  • Bruit de la station de charge / vidange automatique : 75 dB lors de nos tests, en 10 secondes. Fréquence de la vidange adaptable.
  • Connectivité : Wi-Fi IEEE802.11 b/g/n 2.4 GHz
  • Taille de sac : 2,5 l soit 45j.
  • Accessoires : 1 sac à aspirateur et 1 outil de nettoyage.

Les spécifications sont très proches voir identiques à celles du D10 Pro hormis l’absence de cartographie 3D par exemple. Mais ces caractéristiques restent intéressantes même si maintenant dans la moyenne du marché : puissance de 4000 Pa, auto-boost, silencieux, LiDAR LDS, 4 modes d’aspiration, 3 débits d’eau…Les 2H30 de nettoyage avec une charge sont aussi dans la moyenne du marché ainsi que les 250m² en théorie. Ce qui va le différencier des autres, c’est sa station de vidange automatique ! Il se positionne donc maintenant sur le marché du moyen de gamme et non plus du haut de gamme comme son grand frère.

Dreame Bot D10 Plus : installation et application

Dreame faisant parti de l’écosystème Xiaomi, vous devrez utiliser l’application Xiaomi Home pour vous en servir. Créez votre compte si ce n’est pas déjà fait. Et ensuite, laissez faire le Friction Less. Pour cela, mettez le robot sous tension et activez le GPS ainsi que le Bluetooth de votre Smartphone puis appuyez le « + » en haut à droite. Votre D10 plus va apparaitre directement. Vous n’avez qu’à le sélectionner, choisir votre réseau, autoriser la connexion au réseau Wi-Fi du robot et laisser faire l’installation. Grâce à cela, pas de problème de scission 2,4 et 5 Ghz, ça se fait tout seul. Pour finir, renommer le et attribuez-lui une pièce. Le nom sera celui que vous utiliserez pour le piloter à la voix donc rester humble.

Si le Friction Less ne se lance pas, vous pouvez le faire entrer en mode appairage en appuyant sur les boutons carré et Home jusqu’à ce que le robot dise « En attente de la configuration réseau ».

L’avantage de cette application, c’est quelle est quasiment identique pour l’ensemble des robots qui y sont reliés et reste très simple d’utilisation malgré des paramétrages assez complets. Voici ce qu’ils proposent :

  • Réglages de l’appareil : Vous pourrez venir régler le fuseau horaire, modifier le package de voix, activer les notifications push, permettre au robot de faire un boost tapis (puissance adaptative), reprendre le nettoyage en cas d’arrêt (pour recharger par exemple) à part pendant la période DND (Do Not Disturb).
  • Nettoyage programmé : bien pratique, vous pourrez déterminer des planifications de passage du robot. Il existe plusieurs modes.
    • Gamme de nettoyage : choisissez si vous souhaitez que le robot passe partout ou dans une ou plusieurs pièces, ainsi que l’ordre.
    • Heure de début : je dois vraiment vous expliquer ?
    • Répéter : définissez les jours où le robot passera faire son office.
    • Mode de nettoyage : choisissez la puissance d’aspiration
    • Réglage du débit d’eau : venez choisir le débit si vous décidez de laver en même temps
  • Historique de nettoyage : voyez les passages effectuer par votre robot. Vous aurez aussi accès à la carte montrant le cheminement du robot.
  • Durée résiduelle : suivez l’état des accessoires pour savoir quand les changer.
  • Télécommande : une télécommande virtuelle. Mais pourquoi ?
  • Localiser mon aspirateur laveur : appuyez pour que votre D10 vous fasse un petit coucou
  • Scènes intelligentes : C’est une nouvelle possibilité qui vous permettra de faire une programmation du type scénario. Vous pourrez ainsi lancer un nettoyage ou faire ce que vous voulez avec votre robot en fonction de déclencheurs. Mais attention, pour que cela fonctionne, les différents appareils qui interviendront dans votre programmation devront être sur l’application Xiaomi Home.

Pour créer une carte, il est avant tout nécessaire de faire un premier nettoyage complet de votre logement. Une fois cela fait une première carte sera créée, plutôt bien détaillée et précise. Vous pourrez avoir jusqu’à 3 étages ou cartographies différentes que vous pourrez moduler à l’envie. Pour la rendre plus proche de la réalité de vos pièces, vous pourrez ainsi venir la découper en pièces, fusionner des zones…

Pour cela, sur la page principale, il faut aller sur « gestion des cartes », en bas à gauche et sélectionner votre carte. Vous pourrez renommer les pièces soit avec le nom que vous souhaitez, mais dans la plupart des cas vous leur associerez un logo et un nom prédéfini. Mais il y a quelques loupés comme des WC pour la salle de bain… Pour fusionner des zones, sélectionner des parties adjacentes et cliquez sur « fusionner ». Pour l’inverse, sélectionnez « diviser » et venez tracer un trait sur la limite. C’est aussi simple que ça.

 

Ce robot ne détecte pas les sols sur lesquels il passe. Il va donc être peut-être nécessaire que vous éditiez des zones où vous ne voulez pas le voir. C’e sont des zones restreintes, et il en existe plusieurs. Pour cela, sur la page principale, sélectionnez « zone interdite de nettoyage ». Il y a des zones interdites où le robot ne passera pas du tout, des zones restreintes où il ne passera pas en mode lavage (comme des tapis par exemple afin de ne pas le serpiller) et également des murs virtuels que le robot ne pourra pas traverser (pour interdire des pièces ou des parties complètes du logement). Dans les deux premiers cas, vous délimiterez une zone sous la forme d’un quadrilatère, dans l’autre, ce sera un trait.

Les paramétrages depuis la page d’accueil sont simples et fonctionnels :

  • En charge ou Station : pour le renvoyer à la base ou informer sur le statu du robot.
  • Pause ou Start : débuter un nettoyage après avoir choisi dans les 3 mode du dessus :
    • Tout : En sélectionnant tout et en appuyant sur Play, le robot commencera sa péragration domestique dans l’ensemble de votre chaumière pour un nettoyage complet.
    • Zone : dessinez un rectangle que l’aspirateur viendra nettoyer,
  • Chambre : sélectionner la ou les pièces où faire passer votre robot. Vous viendrez les choisir dans l’ordre du passage.
  • Paramètre de nettoyage : choisissez la puissance d’aspiration et le débit d’eau. Vous pourrez les régler par zones avec le nettoyage personnalisé. Vous pourrez aussi définir, via séquence de nettoyage, le nombre de passage du robot. Vous avez la possibilité de faire un nettoyage en profondeur. Dans ce cas, le robot, avec la lingette, viendra faire des Z très resserrés pour pouvoir nettoyer efficacement une zone.
  • Paramètre de vidange automatique : venez choisir la fréquence de vidange du bac à poussière après une, deux ou 3 tâches. Vous pouvez aussi forcer une vidange.

En cours d’utilisation (et avant de relancer un autre nettoyage), vous avez également un visu sur la surface nettoyée, la durée de nettoyage et la batterie restante. La carte va également faire apparaitre le cheminement du robot, ses points de passage et l’endroit où il se trouve à l’instant t.

Utilisation avec Alexa :

Activez la Skill Dreame disponible sous le store Alexa français. Attention, les identifiants à utiliser sont ceux de votre application Xiaomi Home mais il ne faut pas utiliser la Skill Xiaomi Home ! Une fois cela fait, laisser l’application rechercher les équipements compatibles. Votre robot va apparaitre dans votre application.

Vous pourrez alors l’intégrer à des routines mais aussi vous en servir à la voix. Mais contrairement à ce qui est noté dans les différents documents, l’utilisation à la voix est très basique et bien plus restreinte que les exemples fournis. A l’heure actuelle, la version française ne permet que de l’allumer et l’éteindre : « Alexa, allume X » et le robot se lancera en mode auto ou encore « Alexa, éteins X».

Utilisation avec Google Assistant :

Avec Google Assistant, ce n’est guère mieux. Il sera possible de l’allumer et le mettre en pause, c’est tout…

Dreame Bot D10 Plus : utilisation au quotidien

Le mode fonctionnement de ce robot reste propre à la marque. En effet, il commence le nettoyage en passant sur les bords de la zone (pas forcément de la pièce car il arrive à la scinder en 2 ou 3). Puis, il va en nettoyer l’intérieur avec un cheminement en S. Il va doc fractionner son cheminement. Mais attention, il ne va pas venir repasser là où il est déjà intervenu. C’est-à-dire qu’il ne retournera pas sur les bords. C’est assez dommage car il arrive que des saletés soient projetées et dans ce cas, elles ne seront pas ramassées. Il va donc s’arrêter à 10 cm des murs environ… Et il en est de même lors du lavage.

Au niveau localisation, c’est très bien car il ne se perd pas et ne reste pas bloqué dans un coin. Il va aussi éviter les obstacles sans trop de problème. Le cheminement est un peu plus rapide que son prédécesseur car un peu plus direct qu’avant. Ce n’est pas des plus rapide mais c’est acceptable.

Au niveau du nettoyage, il s’en sort très bien. Nos essais ont porté sur du parquet, carrelage et tapis épais et fins et il s’en sort très bien. L’adaptation automatique de la puissance est efficace et réelle. Il ne reste pas coincé dans les poils drus et ne pousse pas partout les tapis plus légers. Pendant les tests, nous n’avons pas dépasser la puissance standard (celle de base) et avec un résultat excellent. Donc autant dire que la puissance maxi ne sera pas celle que vous mettrez en œuvre le plus souvent. Les sols sont propres et nets. Attention cependant à la brosse principale dont le système anti-enroulement de cheveux et de poils ne sert à rien. Tout s’enroule autour. L’aspect « pet friendly » mit en avant par la marque est simplement du au fait que le robot aspire les poils sans problème. Il va en effet très bien aspirer les tas de poils, cheveux et poussière comme vous pouvez le voir dans notre test vidéo.

Concernant la serpillère, nous sommes dans la moyenne. On reste sur une lingette qui est tractée et le nettoyage est donc efficace sans être exceptionnel. Pas de mode de passage en Y mais un passage en S plus resserré.

L’autonomie annoncé par la marque (2,5h max, en puissance de base) est plus ou moins respectée. Nous étions sur 2h10 en moyenne du fait de la configuration des lieux mais aussi de l’utilisation de la lavette. Comptez 6 h de charge en revanche (mais c’est la moyenne).

Comme annoncé, l’utilisation à la voix est très limitée et bien dispensable tant que la marque ne développera pas une vraie Skill au lieu de ce truc bidouillé à la va vite.

Le D10 plus retourne à la base très facilement et la vidange se fait en environ 10 secondes. Le bac à poussière est complètement vidé grâce à sa double extraction. Vraiment impressionnant même si un peu bruyant (75 dBA) mais surtout très rapide. C’est un très gros point fort et ce qui fait que cet aspirateur ne reste pas dans la simple moyenne.

Nous vous invitons à le voir en fonctionnement sur notre vidéo (likez, abonnez-vous, ça fait plaisir) :

En conclusion, dernier né de la marque, le Dreame Bot D10 Plus est un aspirateur dans la moyenne, mais avec un plus. Il est doté d’un collecteur automatique de poussière permettant la vidange en 10 sec dans un sac de 2,5 L afin de vous laisser tranquille jusqu’à 45 jours. C’est le point fort de ce robot doté d’une puissance d’aspiration de 4000 Pa au maximum (mais sinon 1800, 1200 et 800 Pa en fonction de la puissance) et annonçant une autonomie de 2H30 pour 250 m² (plutôt vers les 2h lors de nos tests). Il va laver (réservoir de 145 ml), aspirer et balayer, au choix, grâce à son LiDAR LDS et son système SLAM.

Au niveau de l’utilisation, nous restons sur du classique avec l’application Xiaomi Home permettant le multicarte, la gestion de zone, le nettoyage localisé, les zones interdites…mais les plus exigeants demanderont un peu plus de paramétrages comme la possibilité de choisir les débits d’eau et la puissance d’aspiration par zone. Il passera sur vos tapis sans problème avec l’auto-booste mais il faudra lui interdire l’accès lors du lavage car il ne reconnait pas les sols. Le nettoyage est tout à fait satisfaisant et le lavage correct, mais on lui reprochera de ne pas assez aller dans les angles et les bords. Il est pilotable à la voix, avec Alexa et Google Assistant mais cela n’apporte pas grand-chose tant la skill est limité.

La marque ne donne aucun accessoire en plus hormis un sac d’avance, ce qui est assez chiche. Pour le prix, avec un collecteur de poussière, cela reste très intéressant mais à privilégier en solde tant l’écart de prix avec son grand frère le Z10 Pro est nul. D’autant qu’il est en promotion avec une remise de 100 € via un coupon jusqu’au 24 juillet 2022

.

Ai-je choisi Alexa ou m'a-t-elle choisi ? Disons qu’en tant que bêta testeur, c’est un peu les deux ! Et je ne regrette pas d’avoir rencontré notre assistante préférée ni cette aventure entreprise avec Alexien Modo. Technophile, autodidacte et aimant la vulgarisation, je cherche à rendre facile d’accès notre passion commune !