Serrures connectéesTests & Avis

[TEST] We.Lock Al.one : une serrure connectée qui obéit au doigt et… au doigt !

Notre avis sur la serrure connectée We.lock

Vous n’avez pas encore trouvé la serrure connectée qui va vous faire craquer ? Le fonctionnement par code est trop contraignant ? L’empreinte papillaire est trop aléatoire ? Les transpondeurs, ce n’est pas le bonheur ? Bon, vous n’êtes pas simple à satisfaire, mais on aime ça. Et nous revenons avec un produit qui va, on l’espère, vous plaire : la serrure We.Lock Al.one.

Vendue environ 126 € chez Geekmaxi, va s’ouvrir avec votre plus beau doigt, mais aussi par Bluetooth et par… télécommande ! Regardons ensemble ce que nous propose ce barillet connecté (oui car plus un barillet qu’une serrure).

We.lock Al.one : unboxing et caractéristiques

La serrure connectée We.Lock AI.one est l’une des dernières créations pour le marché européen de la marque chinoise We.Lock, créée il y 10 ans. Presque inconnu en Europe, c’est pourtant l’un des leaders sur le marché des serrures de sécurité. La référence du barillet testé est We.Lock SBR00EBL01. Comme pour toutes ses serrures dédiées au vieux continent, la marque annonce une compatibilité à plus de 99% avec les serrures européennes. Il vous faudra donc vous assurez de ne pas être dans les 1% qui n’ont pas de chance.

La marque ne change pas ses codes marketing : notre barillet (diminutif de baril, vu sa forme) est livré dans la célèbre boite bleue à fenêtre aux informations faméliques pour ne pas dire inexistantes. Cette dernière fait presque 580 g et mesure 22,5 x 14,5 x 7 cm.

Afin de protéger le produit au maximum, l’intérieur est constitué de plusieurs couches de mousse dense. La qualité se remarque tout de suite.

De quoi est constitué le pack (chaque référence donnant lieu à un pack différent) ?

  • Un livret d’installation, incluant une partie en français, parfois approximatif. Il manque également des parties et pour l’enregistrement d’empreintes, il est totalement faux ! D’ailleurs, d’autres parties sont totalement incompréhensibles quand nous sommes devant le produit. A croire que n’avons pas le manuel adapté au produit, ou l’inverse. Et en effet, c’est le cas ! Si vous préférez avoir plus d’aide pour le montage, We.Lock a pensé aux tutoriels vidéo : Open box And Installation of WE.LOCK Smart Door Lock
  • Des autocollants We.lock sans grand intérêt mais funs.
  • 1 télécommande, très simple, avec un seul bouton. Celui-ci va servir à ouvrir la serrure (ou la fermer, au choix).
  • Le kit d’installation contenant : deux clefs Allen et deux vis sans tête d’avance en cas de perte. Vous avez également une petite tige dont l’utilisation n’est expliquée nulle part mais qui pourtant va être très importante.

Contrairement à ce que dit la marque, il n’y a pas de tournevis hexagonal. Comme toutes les serrures de la marque, la Ai.one est en acier inoxydable 304 (non oxydable), en alliage d’aluminium et en plastique, elle fait 460 g.

La taille du canon de la We.Lock AI.one est la plus rependue sur le marché Européen avec 30 + 40 mm (33 mm de hauteur et 17 mm de diamètre). Mais attention, les excentricités ne sont pas permises : si votre panneton est totalement excentré ou s’il a une forme spécifique (étoile…), ça ne passera pas…

 

La forme reste identique à la norme We.lock (avec les problèmes qui en découlent) : le canon est traversé par une tige carrée se prolongeant de chaque côté sur laquelle viendra se fixer les poignées. Vous en avez une intérieure, en inox plein et uniforme et une extérieure, qui portera le capteur d’empreinte. Chacune fait 5,7 cm de long sur 4,4 cm de diamètre.

Vous pouvez venir régler leurs positionnements jusqu’à 10,5 cm d’espacement et 7 mm au minimum. Pour cela, utilisez l’une des clefs Allen pour dévisser la vis sans tête de la poignée intérieure. Avancez du nombre de crans souhaités. Pour le pommeau extérieur, c’est un peu différent : enlevez la protection en inox en dévissant sur le côté puis ôtez le cache à pile en plastique et dévissez la vis qui se trouve à l’intérieur de ce cache. Chose importante, la partie extérieure (avec le capteur) ne peut s’enlever totalement afin d’éviter les dégradations.

Si vous étirer totalement les poignées, l’ensemble fera 23,5 cm de longueur contre 18 cm en taille standard.

Contrairement aux autres serrures de la marque (à code ou à empreinte et RFID), la spécificité de ce barillet est de fonctionner aussi en IR grâce à une télécommande dédiée. Il y en a cependant une seule, ce qui est dommage. Nous n’allons pas revenir ici sur les avantages et les inconvénients des barillets à code et à empreintes (nous vous renvoyons à nos tests), mais l’intérêt de la télécommande est vraiment clair.

En effet, alors que les serrures à empreintes digitales vont montrer leurs limites dès que vous aurez les doigts mouillés ou un peu abimés, celles à codes nécessitent de s’en souvenir, les transpondeurs nécessitent d’être à proximité… Avec la télécommande, vous pourrez ouvrir votre porte à distance raisonnable pour donner l’accès à une personne vous accompagnant ou encore quand vous avez les bras chargés. Mais surtout, vous pourrez la prêter à des invités (bien pour une location par exemple).

ARTICLE À LIRE :
[TEST] We.Lock Soho : la serrure connectée multisupport

Le module de reconnaissance d’empreintes de la We.Lock AI.one est sur la face supérieure de la poignée extérieure. Le capteur d’empreinte a une résolution de 360 dpi (152 x 200 px). Il y a au-dessus un petit écran OLED de 17 x 5 mm. Très simple, mais grâce à son rétroéclairage vous pourrez accéder aux paramètres.

Au niveau des finitions, tout semble parfait sur ce modèle, nous avons une réelle sensation de sécurité. Le barillet certifié Super B et Bank Level (reconnaissances US de niveau de sécurité). Le capteur d’empreinte est lui aussi certifié Bank Level lui permettant une détection en 0,5 seconde avec un taux d’erreur de 0,01%. Mais attention, cela ne sert à rien si vos portes sont en papier et s’éventre d’un coup d’épaule bien senti.

Caractéristiques :

  • Marque : We.lock
  • Modèle : Al.one
  • Dimensions : poignée de de 5,7 cm sur 4,4 cm. Empâtement entre les poignées de maximum 10,5 cm et mini de 7 cm.
  • Poids : 460 g
  • Couleurs disponibles : inox
  • Fonctionnalités :
  • 3 modes d’ouverture :
    o Reconnaissance papillaire
    o Télécommande
    o Bluetooth
  • Application : oui, mais d’intérêt limitée voire inutile (consultation de l’état des piles).
  • Nombre d’empreintes utilisateurs reconnues : 996
  • Nombre d’empreintes administrateurs reconnues : 3
  • Connectivité : Bluetooth 4.0
  • Source électrique : 3 piles AAA, non incluses, autonomie de 12 mois.
  • IP : 44, donc attention à l’emplacement
  • Plage d’utilisation : -30 à 60°C

We.Lock Al.one : Installation et utilisation

Avant d’aller plus en avant dans la mise en place du barillet, nous nous vous conseillons de noter les chiffres gravés sur le côté du canon de votre We.Lock AI.one, ceux précédé de « ID », ils vont servir à modifier le code de sécurité dans l’application. En effet, contrairement à ce que dit le roman d’installation (car cela semble de la fiction si on regarde la réalité de l’installation), cet identifiant vous servira à enregistrer votre serrure dans l’application Bluetooth si vous souhaitez vous en servir en Bluetooth.

Venez ensuite installer les piles. Pour ce faire, dévissez la vis sans tête sur le côté droit de la poignée avec capteur. Retirez le cache métallique. Faîtes glisser le « couvercle » en plastique pour atteindre le logement à piles. Une fois les piles en place, vous entendrez un « bip », l’écran va se rétro-éclairer

Ensuite, il va falloir mettre la serrure We.Lock AI.one en place. Cela se fait en à peine 5 minutes. Commencer par enlever la poignée intérieure (celle toute simple) en dévissant la vis sans tête avec la clef Allen la plus grosse. Vous avez donc, une tige carrée nue qui va pouvoir être insérée dans votre porte.

Pour la suite, ouvrez votre porte et venez dévisser la vis de maintien sur la tranche, sous le pêne. Pensez bien à l’enlever car sinon vous y passerez la journée à vous escrimer en vain. Gardez cette vis car elle va être réutilisée pour fixer le canon We.lock. Enlevez alors votre ancienne serrure (juste le barillet) et venez y insérer la nouvelle en commençant par introduire le carré côté poignée intérieure. Mettez bien le cylindre en ligne avec le panneton et poussez. Et voilà, 5 minutes chrono !

Une fois cela fait, revisser la pognée intérieur. Si vous constatez du jeu entre la porte en elle-même et les pommeaux, vous pouvez venir bien resserrer les deux poignées pour les faire coller au maximum. Et vous aller comprendre pourquoi car attention ! Le tout est encombrant, très encombrant ! Comptez une excroissance de 7 cm qui ressort de votre porte. Donc si votre serrure est proche du montant extérieur, vous pourrez avoir un problème pour ouvrir ou pour fermer, comme vous pouvez le voir sur la photo… Vous pourrez un peu jouer avec le fait que la poignée extérieure est aplatie sur le dessus pour essayer de gagner quelques millimètres en tournant cette face vers votre montant. Mais cela peut ne pas suffire.

Nous vous conseillons de toujours tourner le module a empreintes vers le bas, pour 3 raisons :

  • Attire moins l’œil des inconnus
  • La pluie ne tombe pas directement sur le lecteur
  • Le soleil ne tape pas directement sur le lecteur

N’ayant aucune idée réelle de la résistance du module, nous n’allons pas spéculer et vous raconter n’importe quoi sur ce sujet, jouons la prudence.

Entrons dans le dur pour le paramétrage. Comme vous l’avez compris, ne lisez pas le guide d’installation, il est complétement inadapté au produit. Nous allons donc vous éviter une crise de nerf en vous expliquant comment faire.

Le système We.lock fonctionne à l’origine en Bluetooth. Mais autant être franc avec vous : l’application est une plaie et ne sert quasiment à rien. Avant cela, téléchargez l’application et inscrivez-vous avec un mail ou un numéro de téléphone. Vous recevrez un code de vérification, à entrer juste avant votre mot de passe. N’oubliez pas d’activer le Bluetooth et le GPS (nécessaire avec Android).

Une fois cela fait, vous devrez scannez le QR-code sur le bout de la poignée. Jusque-là, tout est OK. Mais maintenant, entrer l’ID de la serrure We.Lock AI.one . Et contrairement à ce que le guide marque en gras, il s’agit bien de l’ID de la serrure que vous avez normalement noter au début, celui que vous trouverez gravé sous le canon.

 

Votre cylindre va dès lors apparaitre sur l’application. En fait, il y a deux serrures qui apparaissent : Il y a une « vue » extérieure et une intérieure. Cela vous permettra, en cliquant dessus, de savoir s’il est ouvert ou fermé… Si le logo de votre serrure est bleu, elle est connectée en Bluetooth.

Mais vous avez de grandes chances de ne pas réussir à vous y connecter. Vous aurez un message disant que la serrure est hors ligne… Fermez et relancez l’application et ça devrait aller. De plus, malgré le fait d’être à proximité, le Bluetooth peut ne pas se connecter immédiatement, il vous faudra patienter, ou rebooter l’application. Assez pénible.

Notre jugement sera dur, mais juste, avec cette application par le fait qu’elle ne vous servira quasiment à rien. Les seules utilisations que vous pourriez en avoir est de consulter l’état des piles et de venir, avec la fonction « Ajouter », donner accès à un utilisateur tiers pendant une certaine période. Utilisateur qui aura lui aussi l’application et un compte.

Si vous le souhaitez malgré tout, vous pouvez venir ouvrir ou fermer votre serrure We.Lock AI.one en Bluetooth via l’option « débloquer ». Mais une question se posera : pourquoi ? Pourquoi sortir son smartphone, le déverrouiller, ouvrir l’application, la fermer, la réouvrir (oui, ça beugue on vous a dit), attendre la connexion Bluetooth, cliquer, sourire, ranger son smartphone et tourner la poignée… Alors qu’il est aussi possible de poser son doigt sur le capteur et hop… Pas simple comme choix, on sait. Le capteur peut d’ailleurs supporter 100.000 cycles de pressions, vous avez donc peu de chance de l’user.

L’utilisation avec une passerelle Wi-Fi peut très certainement ajouter une valeur ajoutée à cette app, d’autant que l’utilisation semble possible à la voix, mais nous n’avons pas pu tester cette fonction. Nous vous en reparlerons dès que nous mettrons la main sur cette passerelle.

Il y a malgré tout une petite subtilité. Si les piles sont usées, la serrure va être inutilisable (depuis l’extérieure seulement). Mais vous pouvez venir connecter votre smartphone ou une power bank via une fiche USB caché sous le QR-code de la poignée extérieure. Grâce à cela, vous activerez la serrure et vous pourrez l’ouvrir en Bluetooth via l’application. Soyez rassurés… Souvenez-vous que pour ouvrir et fermer la We.Lock AI.one, il faut entrer dans la serrure que vous avez fait reconnaitre par l’application grâce à l’ID qui est notée sur le canon. C’est donc sécurisé. Mais… pensez juste à vous promener avec le câble adéquat maintenant… D’ailleurs, vous remarquerez aussi un petit trou au-dessus de la fiche micro-USB. Bien que son utilité ne soit expliquée à aucun moment, il est primordial.

Une fois le barillet installé, toutes les empreintes ouvrent la serrure. Entrainez-vous, amusez-vous, et voyez comme le module répond rapidement… ! Mais si vous n’êtes pas du genre « opération porte ouverte », ce n’est pas terminé. Nous allons vous expliquer comment.

L’utilisation et les paramétrages sont très simples, mais absolument pas intuitifs ni expliqués ! Il aura fallu de très longues minutes de recherche et un peu de chance pour comprendre qu’il faut venir insérer l’outil en forme d’épingle dans le petit trou dont nous avons parlé. Laissez appuyer environ 8 secondes et cela vous donnera accès au « system config » sur le petit écran. Vous naviguerez entre les différents menus en appuyant à plusieurs reprises avec la tige. Pour valider, attendez… tout simplement.

Afin de sécuriser l’ensemble, il vous est tout d’abord demandé d’enregistrer la première empreinte administrateur (vous pourrez en inscrire 2 autres par la suite). Ces admins pourront venir activer et désactiver d’autres administrateurs et « utilisateurs ». Pour activer votre scan admin, sélectionnez « Add Admin N°1 » et posez votre doigt sur le capteur. Il va y avoir 3 lectures rapides. Un bip, un message « ID#001 FP Added » apparait et fini. Vous pouvez mettre 3 admins, mais il est nécessaire, pour chacun que l’un des administrateurs reconnus entre son empreinte avant de faire le scan du nouvel élu. Cela répondra à la question sécuritaire que se pose les personnes perspicaces : si je viens avec un trombone, je peux donc pirater la serrure en me mettant en admin ?! Hé bien non, car cela n’est pas possible une fois qu’un premier administrateur a été créé. Il est toujours nécessaire d’avoir votre empreinte papillaire (si vous êtes le maitre des clefs) afin de venir modifier les réglages.

Voilà, dorénavant, la serrure We.Lock AI.one n’obéit plus qu’à vous.

Pour ajouter une empreinte « utilisateur », activez la serrure, recommencer l’appui avec l’épingle, pour entrer dans le « System Config » et naviguez jusqu’à voir apparaitre « Add : User FP ». Quand le message « Admin Check » apparait, mettez votre doigt sur le capteur et une fois cela fait, quand le message « ID 004 Adding – Read FP 3 times » apparait, demandez à la personne concernée de venir scanner son empreinte. Quand « ID#004 004 FD Added » apparait, c’est fini. Si vous avez plusieurs empreintes utilisateurs à enregistrer, (ID#005, 006, 077… jusqu’à 996 max), vous pouvez enchaîner les enregistrements, tout en respectant les règles sanitaires et en évitant les groupes de plus 6 personnes.

Pour la télécommande ? C’est la même démarche. Dans le « System Config », choisissez « Add Remote », faites reconnaitre votre empreinte administrateur et cliquer sur le bouton de la télécommande. Le message « ID :1 Added ».

Et si vous souhaitez supprimer des empreintes vous sélectionnez l’option « Restore to Init State ». Vous pouvez faire un reset total de la serrure, ou bien supprimer les empreintes de votre choix (ex : ID#004)

Une fois cela fait, l’ouverture est très simple : Appuyez sur le petit cadenas juste sous le capteur et pressez la pulpe de votre doigt (celui enregistré) sur le capteur. Tadaaam. Une fois votre empreinte reconnue, vous entendrez un BIP. Vous pouvez ensuite tournez-la poignée et votre serrure va s’ouvrir.

Si vous attendez 10 secondes, le système redevient neutre, c’est-à-dire que la poignée tourne dans le vide. C’est d’ailleurs son état de base. Cette durée peut être modifiée dans les paramètres de la serrure, très appréciable (5 à 14 s) ! Cette poignée a été pensée pour les portes qui se ferme « à clef » directement. Vous savez, celle des portes d’appartement par exemple. Le problème, c’est que ce type de porte n’est pas le plus courant, en particulier pour les maisons. Mais pas de problème. Si votre serrure est en position ouverte, suivez exactement le même mode opératoire que pour l’ouvrir et tournez la poignée dans le sens de la fermeture.

Attention également si vous avez les doigts mouillés ou abimés, un simple essuyage rapide sur un vêtement semble suffire. Sinon, utiliser la télécommande ou l’application.

Voici notre test en vidéo pour vous faire votre propre idée. N’hésitez pas à vous abonner à notre chaine YouTube, nous vous accueillerons avec plaisir :

En conclusion, la serrure We.Lock AI.one apporte une vraie nouveauté grâce à la fois à sa reconnaissance papillaire mais également sa télécommande. Une fois le fonctionnement deviné, elle est simple d’utilisation et d’installation. Nous sommes sur un produit sécurisant, très réactif, avec de très bons matériaux et une excellente reconnaissance des empreintes digitales. Elle ne nécessite pas de modification de votre porte, pas d’installation de boitier et se met en place en 5 minutes. Mais comme toutes les serrures de la marque, elle est relativement encombrante et l’application ainsi que la connexion Bluetooth sont capricieuses et inutiles… ou presque. Reconnaissons une amélioration du quotidien grâce à cette serrure, notamment pour les enfants qui ne perdrons plus leurs clefs.

We.Lock Al.one - serrure connectée Empreintes + Bluetooth + Télécommande

116.99€
7

Installation

9.0/10

Design

6.0/10

Fonctionnalité

8.0/10

Application

4.0/10

Qualité/Prix

8.0/10

Les plus

  • Facilité d’installation
  • Simplicité d’utilisation
  • Qualité des matériaux
  • Télécommande
  • Bonne reconnaissance des empreintes

Les moins

  • Application plus que perfectible
  • Guide d’installation inutile
  • Encombrement

Rejoignez notre groupe Facebook Les Alexiens

Jean-Christophe

Ai-je choisi Alexa ou m'a-t-elle choisi ? Disons qu’en tant que bêta testeur, c’est un peu les deux ! Et je ne regrette pas d’avoir rencontré notre assistante préférée ni cette aventure entreprise avec Alexien Modo. Technophile, autodidacte et aimant la vulgarisation, je cherche à rendre facile d’accès notre passion commune !

Laisser un commentaire

Rejoignez notre groupe Facebook Les Alexiens
Bouton retour en haut de la page