Khadas VIM4, la meilleure alternative au Raspberry Pi pour Home Assistant ?

Un serveur domotique puissant

Khadas VIM4

Khadas VIM4 - Ordinateur Monocarte SBC

Prix au : 21 avril 2024 23 h 28 min

Lorsqu’on évoque les nano-ordinateurs, il est bien souvent question du Raspberry Pi, mais depuis la crise sanitaire qui a provoqué une pénurie de composants, ce dernier est devenu rare ou bien trop cher. Heureusement, il existe des alternatives qui, pour certaines, peuvent même s’avérer plus intéressantes que la référence du marché, notamment la série VIM de Khadas. Alors, quand la marque nous a proposé de tester son dernier opus, nous nous sommes dit qu’il ferait un parfait serveur domotique. Nous allons donc installer Home Assistant sur Khadas VIM4 et voir s’il est une alternative intéressante à la plus célèbre des framboises pour piloter nos maisons connectées.

Proposé à partir de 225.99€, le VIM4 n’est pas la solution la plus abordable du marché, mais cela s’explique par son hardware musclé qui en fait une alternative particulièrement intéressante au Raspberry Pi 4 en domotique.

[toc]

Khadas VIM4 : petit mais costaud

Unboxing et présentation

Livré dans une boite encore plus petite que celle du Raspberry Pi 4, le Khadas VIM4 impressionne par sa compacité autant que par son hardware.

Mesurant 8,2 x 5,8 x 1,15 cm, il est légèrement plus compact que Raspberry Pi, mais il n’est pas moins complet… Bien au contraire !

Avec un SoC Amlogic A311D2 composé d’un CPU Octacore (4 x ARM Cortex-A73 à 2.2 GHz et 4 x ARM Cortex-A53 à 2.0 GHz) et d’un GPU ARM Mali-G52 MP8 (8EE) cadencé à 800 MHz accompagné de 8 Go de mémoire vive de type LPDDR4X 64 bits à 2016 Mhz et de 32 GB de stockage au format eMMC, le Khadas VIM4 est particulièrement bien équipé pour un ordinateur monocarte.

Ça ne vous rappelle rien ? Nous si, car c’est pratiquement la même configuration que celle du nouveau Fire TV Cube 3 d’Amazon, avec cependant quatre fois plus de mémoire vive et deux fois plus d’espace de stockage… Un hardware parfait pour tous ceux qui veulent se faire une box de streaming DIY, d’autant qu’il est capable de supporter les résolutions 4K jusqu’à 60 fps avec HDR10, HDR10+, HLG et PRIME HDR… Et même la 8K à 24 fps !

Côté connectique, le Khadas VIM4 ne fait pas non plus dans la dentelle et propose une pléiade de ports : USB 2.0, USB-C, Gigabit Ethernet, USB 3.0, sortie HDMI 2.0, entrée micro HDMI… Le tout est complété par un GPIO à 40 broches, deux connecteurs pour caméras MIPI-CSI, un connecteur pour écran tactile MIPI-DSI & TP (eDP) et une interface V-by-One à grande vitesse pour les applications industrielles. Il offre également une connectivité sans fil Wi-Fi 6 / Bluetooth 5.1 grâce à son module AP6275S et ses deux antennes fournies.

De l’autre côté du circuit imprimé, on trouve même un slot M.2 permettant d’ajouter un SSD NVMe et un port microSD pour étendre sa capacité de stockage. Malheureusement, ce dernier n’est pas des plus pratiques puisqu’il est difficile d’accès une fois un câble HDMI branché, mais comme nous avons prévu de l’utiliser comme serveur domotique, nous n’aurons pas besoin d’écran.

On apprécie aussi la présence de trois boutons (Power, Function, Reset) permettant d’interagir directement avec le système OOWOW intégré, nous y reviendrons lors de l’installation.

Bref, le moins qu’on puisse dire, c’est qu’il est impressionnant sur le papier… On regrettera juste l’absence d’alimentation fournie et qu’aucun boitier ne soit proposé par Khadas. En effet, si nous avons facilement déniché un boitier pour VIM4 sur Amazon, il nécessite de retirer le système de refroidissement. C’est un peu dommage si vous avez opté pour cette version, mais plutôt intéressant le cas échéant car ce modèle en aluminium proposé par KKSB fait aussi office de dissipateur thermique.

Nous avons cependant fait le choix de l’utiliser quand même, après avoir observé pendant plusieurs jours que notre serveur domotique Home Assistant ne déclenchait finalement le ventilateur qu’au moment du boot… Mais si vous envisagez une utilisation en « media center », nous vous conseillons tout de même d’attendre un modèle compatible.

Passons maintenant à la pratique après l’indispensable examen de sa fiche technique.

Spécifications techniques

  • Marque : Khadas
  • Modèle : VIM4
  • SoC : Amlogic A311D2 2,2 GHz
  • CPU : Quad core ARM Cortex-A73 et 2,0 GHz Quad core Cortex-A53 CPU
  • GPU : ARM Mali-G52 MP8 (8EE) GPU jusqu’à 800 MHz, décodage 8K @ 24fps, encodage 4K H.264/H.265 @ 50, décodage 4Kx2K @ 60fps,
  • Traitements vidéo : HDR, HDR10+, HLG et PRIME HDR. Sécurité basée sur TrustZone pour le streaming vidéo DRM
  • Mémoire vive : 8 Go de LPDDR4X 2016 MHz, 64 bits
  • Stockage : 32 Go eMMC 5.1 intégré, carte microSD, slot M.2 NVMe via une carte de dérivation externe ( vendu séparément )
  • Connectique : ports 1 x USB 2, 1 x USB 3, 1 x HDMI 2.1, 1 x USB Type C ( USB 2 OTG et USB PD )
  • Connectivité : Gigabit Ethernet et Wi-Fi 802.11a/b/g/n/ac/ax
  • Wi-Fi / Bluetooth : Module Wi-Fi 6 AP6275S avec Bluetooth 5.1
  • GPIO : 40 broches USB, I2C, I2S, SPDIF, UART, PWM, ADC, GPIO MCU: SWCLK, SWDIO (non Raspberry Pi)
  • Alimentation : USB C 9 – 20V
  • OS : Ubuntu 22.04, Android 11
  • Dimensions : 82,0 x 58,0 x 11,5 mm

Khadas nous simplifie la vie avec OOWOW

Si vous avez l’habitude du Rapsberry Pi, vous imaginez sûrement que nous allons devoir flasher une image système sur un support de stockage externe. Eh bien non, pas sur le Khadas VIM4 qui propose un service intégré, le bien nommé OOWOW, qui permet de télécharger et installer Android ou Ubuntu en quelques clics. Une solution d’autant plus intéressante qu’elle peut être exécutée à tout moment pour des services de maintenance essentiels ou, comme nous l’avons vécu, pour récupérer d’un crash en réinstallant un système sain. Ben oui, quand on bidouille, ça arrive…

Installer Ubuntu 20.4 sur Khadas VIM4

Tout d’abord, nous allons brancher un clavier et un écran au Khadas VIM4 avant de le relier au secteur. Il ne reste plus qu’à attendre qu’il démarre, ce qu’il fait sans surprise très rapidement au vu de sa configuration.

Ceci fait, nous arrivons sur l’interface OOWOW qui ressemble à une sorte de BIOS. Nous sélectionnons directement <Continue> car nous avons connecté le VIM4 via Ethernet, mais il est possible de configurer une connexion Wi-Fi en se rendant sur <Network>.

Nous pouvons désormais installer l’image système de notre choix :

  • Android 11 en version 32 ou 64 bit ;
  • CoreELEC 20.0, une distribution Linux basée sur Kodi et donc orientée mediacente ;
  • Ubuntu 20 ou 22 que vous pouvez installer avec ou sans son interface graphique ;
  • Debian 10, qui risque bien de nous intéresser à l’avenir, mais s’agissant d’une version de test, nous verrons plus tard.

Nous avons choisi Ubuntu Server 20.04 car nous n’avons pas besoin d’interface graphique pour administrer notre serveur domotique Home Assistant, mais vous pouvez tout à fait choisir d’en installer une.

Ensuite, il suffit de télécharger l’image en cliquant sur <Download>puis de l’installer en sélectionnant <Install>.

Après quelques minutes, le Khadas VIM4 est prêt à redémarrer, il ne reste plus qu’à cliquer sur <Reboot>.

Et voilà ! Grâce à OOWOW, l’installation d’une distribution Linux est aussi facile que rapide.

Mettre à jour Ubuntu

La première chose à faire avant d’installer Home Assistant est de s’assurer que Ubuntu est bien à jour. Pour ce faire, nous allons nous connecter en SSH depuis un PC, c’est le plus pratique pour un serveur domotique.

Ouvrez votre terminal préféré, puis validez les commandes suivantes l’une après l’autre :

sudo apt-get update
sudo apt-get upgrade

Installer Home Assistant sur Khadas VIM4

Contrairement à ce que l’on peut parfois lire sur le web, même si Ubuntu est basé sur Debian, nous vous déconseillons d’y installer Home Assistant Supervisor. En effet, Ubuntu n’est pas officiellement supporté par Home Assistant. Il en découle des messages d’alertes incessants et des erreurs en tout genre assez embêtantes si, comme nous, vous utilisez vraiment Home Assistant au quotidien.

En attendant une éventuelle image de Home Assistant OS pour Khadas VIM4, ce qui n’a rien d’improbable puisqu’il en existe pour VIM1S ou encore VIM3, nous vous conseillons de procéder à une installation de Home Assistant sous Docker.

Une fois Docker installé sur Ubuntu (documentation officielle), il ne nous reste qu’à saisir les lignes suivantes :

sudo docker run -d --name homeassistant --privileged --restart=unless-stopped -e TZ=Europe/Paris -v /homeassistant/config:/config --network=host ghcr.io/home-assistant/home-assistant:stable

Puis nous ouvrons l’adresse suivante dans notre navigateur web :

http://homeassistant.local:8123/

Et nous commençons la configuration de notre nouvelle instance Home Assistant :

En quelques minutes, le tour est joué et nous pouvons désormais utiliser le système domotique Home Assistant sur notre Khadas VIM4 !

Notre avis sur le Khadas VIM4

Après quelques semaines d’utilisation, le Khadas VIM4 nous semble être une excellente alternative au Raspberry Pi 4, si ce n’est la meilleure.

Beaucoup plus puissant que son célèbre homologue, il est aussi beaucoup plus complet avec son espace de stockage de 32 Go eMMC intégré, son port M.2 permettant d’ajouter un SSD MVNe, sa puce Wi-Fi 6 / Bluetooth 5.1 et son entrée HDMI. Si cette dernière n’a pas vraiment d’intérêt dans le cadre de notre utilisation domotique, elle est bien plus intéressante si vous souhaitez en faire un serveur multimédia. D’ailleurs, rien ne vous oblige à limiter le VIM4 à un serveur domotique, vous pouvez tout à fait y installer d’autres services, sa puissance confortable lui permettant d’en faire bien plus.

D’un point de vue logiciel, nous avons été agréablement surpris par OOWOW qui permet d’installer en quelques clics une distribution Linux ou Android, de modifier la configuration ou encore de récupérer d’un crash. C’est un vrai plus pour les utilisateurs qui, comme nous, aiment bidouiller et tester plein de choses.

On regrettera juste l’absence de distribution Debian, qui permettrait d’envisager une installation de Home Assistant Supervised, ou mieux encore de Home Assistant OS, mais cela ne devrait pas tarder à changer puisqu’une première version de Debian 10 a récemment fait son apparition sur OOWOW. En attendant, l’utilisation de Docker sous Ubuntu est une alternative tout à fait intéressante, d’autant que la puissance du VIM4 permet d’envisager bien d’autres conteneurs.

En conclusion, si votre Raspberry Pi commence à vous fatiguer et que vous ne souhaitez pas non plus aller jusqu’à prendre un NUC, le nano-ordinateur Khadas VIM4 est une excellente solution que nous vous recommandons. Proposé à partir de 229€, ce n’est pas la moins chère, mais il faut tenir compte de ses caractéristiques techniques et, en particulier, de la présence d’une mémoire eMMC de 32 Go. Un vrai plus !

 

Fasciné par Alexa depuis le jour où je l'ai reçue en bêta test, je me suis peu à peu passionné pour le sujet, avant de me décider à aller plus loin en créant un site avec Jean-Christophe. Une activité qui me permet d'étancher ma soif de nouvelles technologies et de partager mes découvertes sur la plus sympathique des communautés : Les Alexiens.