Thermostats connectés : un plan d’aide dévoilé par le gouvernement

En octobre dernier, Agnès Pannier-Runacher dressait le bilan de son premier plan de sobriété énergétique, un ensemble de mesures qui a déjà permis de diminuer la consommation d’électricité et de gaz de 12 % sur une année. Désireuse d’aller plus loin, la ministre de la Transition énergétique a présenté cinq nouvelles mesures pour 2024, dont un Plan thermostat destiné à permettre aux Français de mieux piloter leur consommation d’énergie à l’aide de thermostats connectés.

Un vaste plan d’aide à l’installation d’un thermostat connecté

Afin d’inciter les ménages français à s’équiper au plus vite de thermostats connectés et leur permettre de réduire durablement leur consommation d’énergie, le gouvernement a tout récemment mis en place un Plan thermostat. Ce nouveau coup de pouce, dont l’arrêté a été publié le 29 novembre au Journal officiel, vise à aider « le pilotage connecté du chauffage pièce par pièce » et sera financé par le mécanisme des Certificats d’économie d’énergie (CEE).

Selon le Ministère de la Transition énergétique, un thermostat programmable permet déjà 15 % d’économies d’énergie. Un chiffre que nous ne contestons pas, bien au contraire, puisque nous avons de notre côté économisé davantage en investissant dans un thermostat connecté. En effet, si un modèle programmable s’avère déjà efficace, les appareils connectés le sont généralement encore plus grâce à certaines fonctionnalités telles que la géolocalisation, la prise en compte de la météo locale, ou encore l’intelligence artificielle.

Mathieu Bineau, fondateur de Voltalis, expliquait récemment à Capital.fr que « sachant que 27 millions de foyers n’en sont pas encore dotés, il faut donc équiper 9 millions de foyers par an ». Un objectif difficile à atteindre sachant que « seulement 200 000 thermostats ont été installés l’année dernière » pour lequel il faudra faire « un gros travail de pédagogie et de communication ».

Qui peut bénéficier du Plan thermostat ?

Entrée en vigueur le 1er décembre dernier, l’aide financière s’adresse à tous les ménages possédant un système de chauffage individuel, sans condition de ressources. Elle est valable jusqu’au 31 décembre 2024, mais elle ne concerne malheureusement que les installations réalisées par des professionnels qualifiés RGE. C’est un peu dommage car l’installation de ces dispositifs ne présente généralement aucune difficulté et tout un chacun peut y parvenir sans mal grâce aux nombreux tutoriels disponibles sur le web.

Quel est le montant de l’aide ?

Selon le gouvernement, il faudrait compter de 650 à 1 000 € pour se faire installer un thermostat connecté par un professionnel. La prime pourra en charge jusqu’à 80% du coût de l’installation. Le montant de l’aide pourra donc varier de 260 € pour un logement de moins de 35 m²  à 624 € pour 130 m² et au-delà. Sachant que vous pouvez le faire vous-même pour un montant allant de 100 à 200€, nous vous conseillons de faire réaliser des devis et de considérer l’option sans aide qui pourrait bien s’avérer plus intéressante. C’est d’autant plus vrai qu’avec l’augmentation des prix de l’énergie, un thermostat connecté s’amortit en une à deux années.

En ce qui nous concerne, lorsque nous avions procédé nous-même à l’installation d’un thermostat Netatmo il y a cinq ans, nous avions pu l’amortir dès la première année, alors même que les prix de l’énergie étaient bien plus bas qu’aujourd’hui et que nous vivons dans une région au climat particulièrement doux. Malgré tout, ce fut sans aucun doute de notre meilleur investissement en domotique. En effet, l’impact sur nos factures d’énergie ne s’est pas fait attendre et nous avons diminué notre consommation de gaz de près de 25%.

Bref, si vous n’êtes pas équipé, il est grand temps d’y penser !

Quel thermostat connecté choisir ?

Malgré de nombreux modèles passés dans notre lab, nous ne retiendrons que 3 thermostats connectés car ce sont ceux que les membres de notre rédaction utilisent chaque hiver et sur lesquels nous avons un retour d’utilisation de 5 ans. Ce sont également les plus répandus sur notre communauté, des modèles systématiquement conseillés par nos membres à ceux qui souhaitent équiper une chaudière à gaz ou pompe à chaleur, voire même un poêle à bois ou granulés. Bref, ce sont des références du marché et vous ne prenez aucun risque avec eux.

1 – Le thermostat Netatmo : connecté et intelligent

Avec son design Starck, le thermostat Netatmo sort de l’ordinaire. Vous pouvez l’installer au mur dans votre pièce de vie, ou le déplacer au gré de vos envies grâce à sa connectivité sans fil. Sa fonctionnalité Auto-Adapt lui permet de prendre en compte la météo locale et les caractéristiques de votre logement pour garantir la température voulue. En effet, outre un très classique hystérésis, ce thermostat connecté possède un algorithme avancé (PID) qui calcule l’inertie thermique de votre habitation. Il en résulte une grande efficacité, mais aussi du confort que vous pouvez encore améliorer grâce aux têtes thermostatiques compatibles.

Le petit plus qui fait la différence : ce thermostat est compatible avec la station météo Netatmo (vendue séparément) qui peut ainsi vous fournir une température extérieure bien plus précise que celle de la météo. Rien que pour ça, on l’adore !

Compatible Amazon Alexa, Apple HomeKit et Google Home, le thermostat Neatmo s’intègre très facilement à un système domotique Home Assistant, Homey Pro, Jeedom, et bien plus… Il est décliné en version classique et modulante. Vous pouvez aussi vous tourner vers son cousin, le thermostat Legrand Smarter with Netatmo, qui utilise la même technologie et offre un format en saillie très élégant.

2 – Le thermostat Tado° : la Deutsche Qualität

Second modèle le plus répandu chez nos membres, le thermostat Tado° V3+ vous permet de piloter votre chauffage de n’importe où grâce à une application très bien conçue. Capable de s’adapter à la météo locale, ce thermostat connecté peut fonctionner aussi bien en mode ambiant qu’en modulant.

Grâce à la géolocalisation, son système de détection des fenêtres ouvertes et son adaptation à la météo locale, tado° permet de maintenir un bonne température et un climat sain. On regrettera juste qu’il nécessite un abonnement Auto-Assist à 3.99€/mois pour bénéficier de certaines options, mais il n’en demeure pas moins parmi les plus intéressants du marché.

Parfaitement intégré à de nombreuses solutions domotiques, le thermostat connecté Tado° est contrôlable à la voix avec Amazon Alexa, Apple HomeKit, Google Assistant et IFTTT. Bénéficiant d’une large compatibilité avec 95% des systèmes de chauffage central, il vous permet d’entièrement automatiser votre chauffage et propose en outre des têtes thermostatiques pour contrôler finement la température de chaque pièce.

3 – Le thermostat Nest Learning : la Google Touch

Compatible avec les installations gaz ou électriques, le thermostat Nest Learning se démarque par son design moderne et ses capacités d’adaptation à votre mode de vie. Très facile à utiliser, il vous indique bien évidemment la température de votre logement, mais peut également mesurer l’humidité ainsi que la luminosité ambiante, et détecter les mouvements. Doué de capacités d’apprentissage et d’auto-régulation, il enregistre les modifications que vous apportez à la température pendant la journée puis les analyse en fin de journée afin de mémoriser vos préférences et habitudes.

Compatible Amazon Alexa et Google Home, le thermostat Nest Learning s’intègre à la plupart des systèmes domotiques. Il est décliné en version Nest Thermostat E, un modèle un peu moins cher mais délesté de ses capacités d’apprentissage. Seul regret, il ne propose pas de têtes thermostatiques compatibles, mais nous allons voir que cela n’est pas forcément si problématique que ça…

249,00€
En Stock
7 neufs à partir de 249,00€
Reconditionné à partir de 1
Le 13 avril 2024 9 h 44 min
Amazon.fr

D’autres modèles intéressants

Si notre sélection ne vous a pas convaincu, vous pouvez également vous tourner vers ces autres modèles. Le thermostat Somfy peut en effet être idéal pour les utilisateurs d’une box TaHoma et la solution Bosch Smart Home pourra ravir les ultras du Zigbee.

Quid des têtes thermostatiques connectées ?

Les têtes thermostatiques sont un sujet épineux. Bien qu’on lise souvent le contraire, on ne peut pas vraiment dire qu’elles participent à réduire votre consommation d’énergie car elles se contentent d’agir mécaniquement sur le robinet de votre radiateur. En effet, que votre radiateur soit fermé n'empêchera pas votre chaudière de fonctionner, c’est le rôle du thermostat connecté, mais les têtes thermostatiques participent cependant au confort thermique de votre logement et vous permettent de maintenir une température idéale dans chaque pièce de la maison. Nous vous les recommandons tout particulièrement pour les chambres, où elles vous permettront de maintenir de 16 à 18°C, la température idéale pour bien dormir.

En résumé, bien que les têtes thermostatiques connectées puissent fournir des informations précieuses à votre thermostat connecté et lui permettre de mieux calculer l’inertie de votre logement, elles n’en demeurent pas moins des dispositifs essentiellement destinés au confort thermique. Elles ne sont pas inutiles, mais pas suffisantes pour faire des économies d’énergie. Pour le chauffage collectif, elles sont par contre la meilleure solution pour réguler la température de votre logement.

Si vous utilisez un système domotique Home Assistant, Domoticz, Homey Pro ou Jeedom, ces têtes thermostatiques ZigBee pourraient aussi vous intéresser :

Quid du chauffage électrique ?

Reste la question du chauffage électrique. Contrairement au chauffage gaz, une gestion de chaque radiateur électrique s’impose, les meilleurs systèmes offrant en plus une gestion centralisée. Il convient donc de placer un boitier de pilotage sur chacun de votre radiateur. Si vous avez une box domotique, notez que vous pouvez aussi vous lancer dans une installation plus économique composée d’un micromodule et d’une diode pour fil pilote.

Enfin, il est également possible de piloter les climatiseurs réversibles. Pour ce faire, il existe des boitiers spécifiques qui agiront tels que des télécommandes et qui vous permettront d’effectuer des programmations horaires très poussées. Ici encore, il faut généralement un boitier par pièce, certains modèles pouvant contrôler plusieurs splits.

 

Fasciné par Alexa depuis le jour où je l'ai reçue en bêta test, je me suis peu à peu passionné pour le sujet, avant de me décider à aller plus loin en créant un site avec Jean-Christophe. Une activité qui me permet d'étancher ma soif de nouvelles technologies et de partager mes découvertes sur la plus sympathique des communautés : Les Alexiens.