Humour

Les Numéramous testent l’Amazon Echo Input, la copie loupée du AirPods Pro

Bonjour les geeks et les geekettes toujours à l’affut des nouveautés ! En attendant des aubaines sur le Bon Coin, les journalistes des Numéramous vous présentent aujourd’hui le tout dernier né des Echos : l’Echo Input !

Mais avant tout, mettons les choses au clair. Oui, nous sommes des journalistes à part entière. Même si nous ne sommes invités à aucune présentation et que nous n’avons aucune vue sur nos articles, c’est tout simplement car nous sommes boycottés par les pontes du secteur numérique à qui nous faisons peur. Nos articles intransigeants et sans limites font de nous les André Rieu du journalisme numérique : toujours dénigrés mais écoutés en cachette par des millions de personnes. Pourquoi ? Car les gens aiment mais ne veulent pas que ça se sache ! Eh oui, nous sommes des journalistes de l’ombre, nous dénonçons et nous gênons, mais nous sommes prêts à mettre notre vie en jeu pour dire les choses ! Et c’est ce que nous allons faire encore avec cet article !

Amazon, la marque phrase utilisée par les sans den… euh… les personnes cherchant des produits à prix bas, sort un nouvel Echo : l’Input. A croire qu’ils veulent copier Apple (#Apple #love #bisoussurlafesse) et sortir une nouveauté par mois… Bref, passons sous silence cette copie stratégique éhontée, et intéressons-nous à cet Input, que nous pourrions qualifier d’AirPods du pauvre, en tout cas, c’est ce qu’on voudrait nous faire croire !

39,99€
in stock
1 new from 39,99€
as of 29 septembre 2020 16 h 43 min
Amazon.fr
Free shipping
3 999,00€
in stock
1 new from 3 999,00€
as of 29 septembre 2020 16 h 43 min
Amazon.fr

Qu’est-ce que l’Echo l’Input ?

Nous avons reçu notre Input par Chronopost, c’est-à-dire que nous avons été à l’église brûler 3 cierges, égorgé 5 poulets et 2 moutons et cela a fonctionné car il n’y a eu que 2 avis de passage bidons et 7 jours de retards. C’est pas mal, on a connu moins bien !

Vous nous connaissez, nous de recopions pas bêtement les communiqués de presses comme le fond certains sites. De toute façon, nous ne les recevons pas. Nous ne lisons pas non plus les documents de présentation ni les guides d’installation, car nous aimons nous faire notre avis et subodorer l’utilisation du produit. Notre intuition nous trompe rarement (j’en profite pour saluer ma femme qui ne se nomme pas intuition) et nous tombons toujours d’accord au sein de notre rédaction, c’est à dire mon chien (qui ne pense qu’à jouer avec ma jambe) et moi.

Echo Input est livré dans ces boites bleues délavées propres à la marque au sourire édenté, qu’elle sait donc recycler à l’infini semble-t-il. Mais elle est vraiment petite si on la compare à la boite du Apple HomePod et bien moins qualitative. Cela ne nous étonne qu’à moitié car en y regardant de plus près, il semble clair que l’Echo Input n’est pas fait pour concurrencer le HomePod, comme nous le verrons plus loin. En effet, il est bien plus petit et ne ressemble vraiment à pas grand-chose. On dirait un Echo Dot 3 passé sous les pieds d’un américain moyen. Il y a un indice sur son utilisation sur la boite : Ajoutez Alexa à votre propre enceinte. Hmm…. Pas clair du tout ça. Enfin si, c’est même trop clair. Vous ne voyez pas ? Mais si ! Si Amazon vend des appareils pour mettre Alexa sur une enceinte, cela veut donc dire qu’ils vendent des enceintes Alexa sans Alexa et qu’il faut l’acheter à part !! Ils sont malins ! Ils ont encore piqué l’idée à la marque à la pomme.

Nous avons donc appelé Amazon pour en savoir plus. Une fois revenus de Grèce où ils nous ont dit d’aller, nous n’étions pas plus avancés. Étant certain que l’Input avait d’autre fonction, nous avons cherché, cherché et trouvé.

Unboxing d’Echo Input !

Alors oui, vous allez dire que nous yoyottons, mais comme à son habitude, Amazon s’évertue à livrer un câble d’alimentation avec ses produits. Qui plus est, ce n’est pas un format propriétaire !!! C’est-à-dire que si vous le perdez, vous pouvez mettre un câble micro-USB acheté 2€ en lieu et place d’un câble propriétaire dont le format change d’un appareil à l’autre pour juste 45€… Il y a aussi le sempiternel guide de démarrage rapide qui, étonnement, parle de comment connecter le Input à une enceinte par Bluetooth (qui vient du nom du roi danois Harald Blåtand ou Harald Bluetooth en anglais, le logo étant un mélange des runes H et B) ou par prise Jack (qui n’est pas un prénom mais qui veut dire connectique en anglais). Prise Jack que la marque à la pomme a aussi remplacé par une connectique propriétaire il y a plusieurs années, les malins. Décidément, cette politique de vente au Vulgus Pecum nous horripile.

Au niveau design, ça donne quoi ? Comme dit précédemment, on dirait un Dot 2 passé sous les pieds d’un américain moyen. Il fait 8 cm de diamètre et 1,4 cm d’épaisseur. Autant vous dire qu’il a pris cher avec sa tête de chewing-gum écrasé. Il est aussi chauve qu’un bonze alors que la mode est aux appareils tels des écrins de fourrure brillants dans la rosée du matin… Non, lui est en vulgaire pétrole solidifié de couleur noire ou blanche (donc sûrement avec du dioxine titane ou pire, des os de souris broyés et mélangés). Nous avons voulu en être sûr et avons envoyé un échantillon à notre laboratoire sous-traitant en Biélorussie (dont la capitale est Minsk. Je vous le dit car je sais que beaucoup d’utilisateurs d’appareils Echo nous lirons et qu’ils n’ont pas forcément le bagage culturel du même niveau que ceux d’Apple). En plus, ils acceptent d’être payé en anciens Francs.

Le résultat est sans appel : c’est de la poudre d’os de poussins mâles ; vous savez bien, ceux qui sont broyés vivants pour ne garder que les poulettes qui seront des poules pondeuses. Nous avons mis L214 sur le coup et ils nous ont d’aller nous faire voir chez les grecs, eux aussi… Décidément, ce pays plait. Vous rendez vous compte de la cupidité de ces gens, de la vulgaire poudre d’os de poussins ! Alors pour ses AirPods Pro, Apple utilise du Corail de la Grande Barrière avec un peu de perles de culture pour teinter ses appareils mélangés au meilleur pétrole d’Alaska, alors celui d’Amazon viendrait de Seine-et-Marne ou autre région arriérée !

Sur le dessus de cette rondelle, nous trouvons deux boutons : l’un pour le mettre en « veille », c’est-à-dire couper les micros et l’autre pour interagir avec sans lui parler. Une DEL va permettre de connaitre le statut de l’appareil (bleu, rouge… en fonction du fonctionnement). Il y a à l’arrière un port micro-USB pour l’alimentation et la fiche prise Jack (câble inclus !).

Comme tout appareil électronique, il est nécessaire de le brancher. Il fonctionne en 5V/1A, donc avec un charger de portable standard. Nous nous empressons de le configurer sur l’application Alexa. Et toujours la même mauvaise surprise, il nous demande de nous connecter au Wi-Fi ou à notre réseau 4G mais aussi d’entrer son compte Amazon avec son mot de passe. Mais quelle intrusion dans notre vie privée ! C’est une honte. Pour nous remettre de tout ça, nous avons commandé un Uber Eat qui, nous connaissant bien, nous a proposé notre plat préféré avec paiement automatique via notre carte pré-enregistré. Ok, on vous voit venir, mais c’est pas pareil. C’est une histoire de standing, c’est tout.

En prenant en main cet Echo Input, nous avons de le comparer au HomePod, qui nous semble à date le top du top des appareils connectés… et le seul que nous ayons. Et vous allez voir que ce n’est pas reluisant…

Comparaison avec le HomePod

Les caractéristiques du HomePod sont ici (voir notre test les Numéramoux): Pleins de micros (6) et plein de haut-parleurs (7) plus un caisson de basse et un processeur Apple. Avec ça, normal que ça pèse lourd et que ça envoie du lourd. Apple est assez secret sur les spécificités pures et dures, mais c’est forcément bien au-delà des pots de yaourts et ficelles de chez Amazon. Le gros intérêt est que l’enceinte va faire comme un casque avec bruit négatif, c’est-à-dire ajuster le son en fonction de la qualité de sa réverbération de la pièce. Personne ne le fait à part eux. C’est une prouesse technique et après avoir écouté Tata Yoyo, la rédaction peut vous dire que la qualité sonore est inimaginable ! Il monte également à plus de 120 dB, de quoi vous décaler les tympans des oreilles jusqu’au colon.

Preuve de sa qualité, son poids de 2,5 Kg ! Et vous savez tout comme nous, que plus c’est lourd, plus c’est du lourd. Alors imaginez la qualité de l’Input avec ses 79 g tous mouillés !!!


La qualité sonore de l’Echo Input est vraiment mauvaise. Nous avons bien branché le bidule au courant, mais bien qu’Alexa semblât nous entendre, aucun son n’était audible n’en sorti à part une voix lugubre disant « Je suis ton père, le Grand Satan, tue ! Tue ! ». Après avoir pris mes médicaments, j’ai pu me rendre compte de la meilleure de l’année : l’Input n’a pas de micro !!!!

Donc Amazon semble faire des enceintes sans Alexa car ils vendent l’Input, mais aussi des Alexa sans enceinte ! Alors, là, chapeau, ils sont forts, il faut être franc, ils sont très forts. Mais, les anxiolytiques aidants, une nouvelle intuition jaillie dans notre esprit affuté : et si l’Input était un conçurent direct aux AirPods Pro ?

Un concurrent aux AirPods Pro ?

Laissez-nous vous présenter notre raisonnement (ou résonnement si on a la tête creuse). Il se peut qu’Amazon ait réussi à mettre au point un casque audio, mais étant plutôt futés (pas de modestie mal placée), nous supputons qu’il est potentiellement possible que probablement ce soient peut-être, éventuellement, des oreillettes propageant le son par conduction osseuse. Peut-être… Et ça, c’est balaize Blaise. Cela s’appelle de l’ostéophonie, pour les ignares. Cela consiste en la propagation du son jusqu’à l’oreille interne via les os du crâne. Ça ne marche donc pas avec les poulpes, méduses et autres céphalopodes. Si vous en connaissez, dites-leur de ne pas tomber dans ce piège marketing.

[…] nous supputons qu’il est potentiellement possible que probablement ce soient peut-être, éventuellement, des oreillettes propageant le son par conduction osseuse. Peut-être… […]Les Numéramous

 

Regardons tous d’abord les AirPods Pro, vendu au prix miséreux de 279€. Pour ce prix, ils sont personnalisables, fonctionnent avec Siri, ont le réducteur de bruit, une Puce H1 (on ne sait pas ce que c’est mais le nom est cool donc ça doit être génial) et tiennent 5H en utilisation d’une traite !

5H, c’est long, surtout si on écoute M Pokora. Il y a même un boitier de charge sans fils inclus (vous remarquerez que le câble n’est pas inclus). Il y a aussi un L et un R pour ne pas les confondre (L pour « Le bras avec lequel tu n’écris pas » et R pour « le bras avec lequel tu écRis ). Le son envoie du lourd ! De quoi vous faire sortir le cerveau par les narines.

Vous voyez tout de suite que les AirPods sont des oreillettes intra-auriculaires, sans fil, magnifiquement dessinées et d’une qualité inégalable, pour une somme modique. Alors que l’Input est, lui, bien plus grand avec ses 8 cm de diamètre. Cela veut dire que ça ne peut pas être de l’intra-auriculaire, à part pour le Prince Charles. De plus, comme il n’y a pas de haut-parleur, cela conforte notre intuition pour de l’ostéophonie.

Mais comment le mettre ? Nous avons opté pour la solution la plus simple, nous semble-t-il, c’est-à-dire en boucle d’oreille stretch.

Il s’avère que ce n’est pas très pratique pour plusieurs raisons : les câbles sont un peu gênants car il faut le connecter à une batterie portable et ça gratte un peu l’intérieur du lobe. De plus, nous aurions dû y penser avant, mais il n’y a pas d’os dans le lobe, donc on n’entend rien… Nous avons donc essayé autre chose. Nous avons fait un test en le portant comme Labret (ou disque labial). Le résultat est inchangé. Les dents ne doivent pas bien propager les sons… Pourtant, nous nous souvenons nous en être pris une dans la tronche et on a entendu sonner les cloches…. Bizarre !

Mais ceci-dit, même en le plaquant à notre tempe, pas de son. Étrange… Nous devons nous rendre à l’évidence, il n’y a rien qui sort de ce truc, à part une voix lugubre (on m’a demandé de doubler les doses). Ce sont donc de très mauvaises oreillettes méritant un zéro pointé. D’autant qu’elles sont vendues à l’unité et non par deux.

Nous devons nous rendre à l’évidence, il n’y a rien qui sort de ce truc, à part une voix lugubre (on m’a demandé de doubler les doses) Les Numéramous

Une dernière option s’offre à nous : le connecter à une enceinte un peu meilleure ou un ampli Hi-Fi pour profiter des fonctionnalités limitées de la non moins limitée Alexa. Nous avons donc sorti notre plus belle chaine et miracle, ça marche. Donc ce ne sont pas des oreillettes intra-auriculaires mais plutôt du supra-auriculaire. Le problème étant que tout le monde peut écouter votre musique, bonjour l’intimité. Il est étonnant, même pour une marque comme Amazon, d’avoir fait une telle erreur. Ben oui, une oreillette est faite pour ne pas déranger ses voisins, alors qu’un ghetto blaster…

39,99€
in stock
1 new from 39,99€
as of 29 septembre 2020 16 h 43 min
Amazon.fr
Free shipping
3 999,00€
in stock
1 new from 3 999,00€
as of 29 septembre 2020 16 h 43 min
Amazon.fr

Alors en conclusion ? Nous ne savons pas vraiment à quoi peut servir ce truc… C’est une enceinte minable et des oreillettes exécrables car aucun son n’en sort. On peut donc parler à Alexa mais elle ne répond pas… A part si on la branche à une autre enceinte. Cela permettrait donc de transformer tout appareil avec un haut-parleur en enceinte fonctionnant avec Alexa pour 40€ ?! Mais c’est énorme !!! Heu… Pardon, c’est horrible !!! Inadmissible même ! Mais pourquoi Apple n’y a pas pensé ?

Jean-Christophe

Ai-je choisi Alexa ou m'a-t-elle choisi ? Disons qu’en tant que bêta testeur, c’est un peu les deux ! Et je ne regrette pas d’avoir rencontré notre assistante préférée ni cette aventure entreprise avec Alexien Modo. Technophile, autodidacte et aimant la vulgarisation, je cherche à rendre facile d’accès notre passion commune !

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page