Bose SoundLink Revolve II : une seconde génération plus costaud

Quatre ans après la sortie de la SoundLink Revolve, voici la nouvelle enceinte nomade Bose SoundLink Revolve II. Une nouvelle itération qui conserve la plupart des acquis de la première génération et se contente d’apporter un meilleur indice de protection et, surtout, une meilleure autonomie. Pour le reste, le fabricant américain promet des caractéristiques en tous points identiques…

Bose SoundLink Revolve II : IP55 + 1 heure d’autonomie

Le moins qu’on puisse dire, c’est que Bose ne révolutionne rien avec ses SoundLink Revolve II et Revolve+ II. Reprenant la plupart des caractéristiques de la première génération, l’enceinte Bluetooth portable de l’Américain se contente de passer d’un IPX4 à un IP55 rendant cette nouvelle version résistante aux poussières et projections d’eau.

Outre cette petite modification qui pour beaucoup ne changera rien, Bose offre une heure d’autonomie supplémentaire à ses deux enceintes nomades, passant de 12 à 13h d’autonomie pour la Revolve II et de 16 à 17h d’autonomie pour la Revolve+ II.

Pour le reste, nous retrouvons une enceinte simplement Bluetooth avec une prise de recharge toujours au format micro-USB, un son 360° toujours spatialisé pour une utilisation extérieure, et la possibilité d’appairer deux enceintes en stéréo ou de faire du multiroom avec le “mode soirée” via la technologie SimpleSync.

Des assistants vocaux via votre smartphone

Côté assistants vocaux, c’est la déception puisque cette enceinte ne bénéficie d’aucun “Built-in” et se contente de prendre des appels en accédant à l’assistant vocal par défaut de votre appareil. Bose précise que vous pouvez y connecter une enceinte Echo Dot, “pour un contrôle mains libres encore plus poussé de votre musique”. On l’aurait deviné seul !

Bref, rien de bien nouveaux, d’autant que les Bose SoundLink Revolve II et Revolve+ II sont toujours proposées aux tarifs élevés de 199,95€ et 299,95€. Deux finitions, Luxe Argent ou Triple Noir, sont toujours de la partie.
Fasciné par Alexa depuis le jour où je l'ai reçue en bêta test, je me suis peu à peu passionné pour le sujet, avant de me décider à aller plus loin en créant un site avec Jean-Christophe. Une activité qui me permet d'étancher ma soif de nouvelles technologies et de partager mes découvertes sur la plus sympathique des communautés : Les Alexiens.