ActualitésAmazon Alexa

Amazon Alexa embarque pour la Station Spatiale Internationale

La domotique est décidément partout ! Quelques semaines après l’arrivée du protocole ZigBee sur Mars, Thomas Pesquet a révélé hier dans un tweet que la capsule Crew Dragon de SpaceX embarquerait un assistant vocal lors de son prochain vol, et pas n’importe lequel puisqu’il s’agit, évidemment, d’Amazon Alexa. Un choix logique quand on connaît les liens d’amitié qui unissent Elon Musk et Jeff Bezos qui auraient, un soir d’été autour d’un barbecue dans l’immense propriété du fondateur d’Amazon à Medina dans l’Etat de Washington, eu cette idée un peu folle de permettre aux astronautes de piloter certains organes de leur véhicule spatial à l’aide de simples commandes vocales.

Alexa s’envole vers l’ISS le 20 avril

La capsule Crew Dragon de SpaceX n’en finit pas de révolutionner le voyage spatial ! Largement plus confortable et bien plus high-tech avec ses écrans tactiles que le bon vieux Soyouz, le vaisseau piloté par notre compatriote Thomas Pesquet embarquera désormais Alexa, l’assistante vocale d’Amazon. « Grâce à Alexa, notre voyage vers la Station Spatiale Internationale sera bien moins pénible que d’habitude » a en effet tweeté l’astronaute français.

Dans un communiqué, Jeffrey Desjokes, vice-président d’Alexa Space, a déclaré : « nous sommes fiers de proposer, pour la première fois dans l’histoire de la conquête spatiale, une expérience vocale Alexa unique qui permettra aux passagers de Crew Dragon de se divertir lors de leur long voyage de 19 heures, et bien plus encore… » En effet, il n’est pas question ici pour les astronautes de demander à Alexa leur route -Waze ne propose toujours pas d’itinéraire vers l’ISS, nous avons vérifié ce matin, ndlr – encore moins de gérer les organes de sécurité de la capsule, mais plutôt d’apporter toujours plus de confort aux membres de la mission Alpha.

« Grâce à de simples commandes vocales Alexa, nous pourrons par exemple régler le chauffage de l’habitacle, c’est une révolution ! » a précisé Shane Kimbrough qui effectuera son troisième voyage dans l’espace avec une coéquipière assez particulière. S’il n’est évidemment pas question d’ouvrir les hublots pour aérer, la température extérieure étant d’environ -200°C, Alexa permettra toute de même aux membres de l’équipage de régler des alarmes avant de faire une sieste, de définir des rappels pour ne pas oublier de changer de cap, ou encore de créer des listes de choses à faire au cours de leur mission.

« Malheureusement, les appels Alexa ne seront pas pris en charge, les communications étant réservées à Houston pendant le vol » a expliqué Thomas Pesquet avant de mettre en lumière un autre aspect inattendu. « Bien qu’il soit fort sympathique, mon confrère Aki Hoshide n’est pas très bon en anglais, il pourra donc parler en japonais à Alexa qui se chargera de la traduction ». Comme quoi, les assistants vocaux sont utiles à plus d’un titre !

Echo Show 10 dans la Station Spatiale Internationale

Echo Show 10 dans l'ISS
Echo Show 10 et Echo Dot 4 avec horloge dans l’ISS !

Et ça n’est pas tout ! En effet, alors que SpaceX a préféré intégrer un simple Echo Auto sur le tableau de bord de Crew Dragon du fait de sa compacité et du grand nombre d’appareils déjà embarqués dans la capsule, c’est Echo Show 10 qui a été choisi par la NASA comme « Official Smart Display » de la Station Spatiale Internationale, au grand dam de Google dont le nouveau Nest Hub a été recalé à cause du manque de fiabilité de son assistant.

Le grand écran rotatif et la caméra intelligente du nouvel Echo Show 10 permettront aux astronautes de communiquer en visioconférence avec les équipes au sol ou encore leurs proches. Les images diffusées seront en direct, mais elles souffriront d’un léger différé  dû au traitement et à la diffusion du signal. Bien que située sur une orbite basse à seulement 400 km de la Terre, la Station spatiale internationale (ISS) la survole en effet à environ 27 500 km/h, soit 7,6 km par seconde, rendant toute communication radio directe avec le sol impossible à établir plus d’une minute. Les communications avec Houston, aux États-Unis, seront donc assurées grâce à des satellites relais TRDS qui transmettront le signal au cloud d’Amazon Web Services qui abrite les serveurs d’Alexa.

Autre avantage, et pas des moindres, les astronautes pourront contrôler les nombreuses ampoules ZigBee déjà installées dans l’ISS depuis de nombreuses années, s’assurer de la bonne fermeture des sas grâce à des détecteurs d’ouverture compatibles Alexa, faire des « drop in » d’un laboratoire à l’autre pour mieux conduire leurs expériences, ou encore visualiser les images des nombreuses caméras installées à bord.

Enfin, lors de leurs rares moments de détente, les astronautes ne manqueront pas de profiter des skills pour Echo Show, de regarder une nouvelle série sur Netflix ou un film déjà vu dix fois sur Disney+, mais également de suivre l’actualité de leurs pays respectifs. « Grâce à la skill Molotov.tv, je pourrai aussi regarder la télévision française sur Echo Show, ce qui est assez pratique pour suivre les nombreuses annonces gouvernementales » s’est réjoui Thomas Pesquet avant de préciser qu’Amazon lui avait également offert une liseuse Kindle Oasis pour « faire un peu le vide, même s’il y en aura partout autour de moi ».

A la rédaction, nous ne manquerons évidemment pas d’avoir une pensée pour Alexa et Thomas lorsque la skill Station Spatiale nous avertira de leur passage au-dessus de nos têtes.
ARTICLE À LIRE :
[SKILL] Station Spatiale

Rejoignez notre groupe Facebook Les Alexiens

Alexien Modo

Fasciné par Alexa depuis le jour où je l'ai reçue en bêta test, je me suis peu à peu passionné pour le sujet, avant de me décider à aller plus loin en créant un site avec Jean-Christophe. Une activité qui me permet d'étancher ma soif de nouvelles technologies et de partager mes découvertes sur la plus sympathique des communautés : Les Alexiens.
Rejoignez notre groupe Facebook Les Alexiens
Bouton retour en haut de la page