Robots aspirateursTests & Avis

[TEST] Xiaomi VIOMI SE : le robot 2-en-1 au meilleur rapport Qualité / Prix ?

Notre avis sur le robot aspirateur Xiaomi / VIOMI SE

Les aspirateurs robots restent un produit phare de toute maison connectée. C’est tellement agréable de lui faire faire le ménage et même passer la serpillère pour certains modèles, mais des modèles, il y en a un paquet, du moins cher à peine capable d’aspirer un poil de chat à celui qui coûte un bras mais qui fait tout sauf le café. Nous avons donc recherché pour vous le meilleur rapport qualité / prix. Et c’est une marque qui monte qui nous a tapé dans l’œil : VIOMI. Le robot aspirateur VIOMI SE est en effet vendu au prix de 285€ seulement et, sur le papier, il a tout d’un très bon produit : 2200 Pa d’aspiration, 5 cartographies possibles, programmables, fonctionnement avec Xiaomi Home, 2 en 1 … Suivez-nous pour le test !

CODE PROMO : VIOMISE

VIOMI SE : unboxing du robot aspirateur Xiaomi

Viomi fait partie de la sphère Xiaomi et est une marque de plus en plus présente sur le marché des robots aspirateurs à prix accessibles. Et cette accessibilité passe tout d’abord par un emballage qui ne coûte pas cher. Autant dire que c’est réussi, car vous aurez droit à un carton couleur… carton, un schéma du robot et les caractéristiques que la marque souhaite mettre en avant. Le tout pour 41 x 47 x 13 cm et presque 6 Kg. Et… c’est tout.

A l’intérieur, l’aspirateur robot VIOMI SE est malgré tout très bien calé et protégé. Ce qui est un avantage vu les mauvais traitements qu’il pourra subir pendant le transport.

Ne restons pas sur cette impression et déballons tout ça. Et là… Boom, le choc, dans le bon sens du terme. Le robot est superbe ! Il se dévoile avec sa robe blanche et sa touche de rose cuivré métallisé irisé ( hé, hé, hé). Et ce n’est pas tout, vous remarquerez tout de suite le télémètre laser, ou LDS, qui équipe généralement les aspirateurs haut de gamme.

C’est ce dernier qui est mis en valeur avec un revêtement métallique rose cuivré et sur lequel nous allons retrouver le logo de la marque VIOMI. Il y a également un simple et unique bouton sur le dessus. Autant dire qu’il est épuré mais très réussi.

« Autant dire qu’il est épuré mais très réussi. » Les Alexiens

Le bouton quant à lui va à la fois permettre de suivre le statut de connexion du robot au Wi-Fi (bleu fixe, connecté, clignotant, en cours de connexion et rouge, déconnecté) mais aussi de le piloter. C’est un double bouton qui fait revenir le VIOMI SE à la base en appuyant sur haut (la maison) et de l’activer (allumer et faire un cycle de nettoyage) ou l’éteindre en appuyant sur le bas.

Prenons un peu de recul et regardons le VIOMI SE dans son ensemble. Il fait 35 cm de diamètre, 9,5 cm de hauteur et 4,4 kg. C’est un beau bébé.

Sur son pourtour, il est équipé de « bumpers » pour amortir les chocs. Ces derniers sont en plus équipés d’une bande de protection en plastique siliconé blanc. C’est à la fois un avantage pour ne pas faire des marques sur le robot mais un défaut dans le sens où cette matière va coller la poussière et vite devenir sale. Et le problème est le même pour le bouton qui est fabriqué dans le même matériau. Vous voyez également sur l’avant (ou l’arrière, il est rond donc ce n’est pas simple) un capteur anti-collision.

Sur l’arrière (ou l’autre avant, au choix), la marque a choisi de jouer sur le design jusqu’au bout. En effet, le système de recharge est constitué de deux bandes métalliques argentées du plus bel effet et totalement assorties à la base de recharge que nous verrons tout à l’heure. Les deux zones d’aération sont en harmonie avec l’ensemble.

Retournons le VIOMI SE et regardons sous ses jupes. Il est équipé de deux pneus de marque japonaise (donc autant dire qu’il peut attaquer les virages comme un dingue) montés sur un système d’amortis lui permettant de gérer des dénivelés de 2 cm. En pratique, nous avons constaté que cela est bien le cas en particulier avec les obstacles durs mais un peu plus hasardeux pour monter sur des grosses moquettes par exemple.

Il y a également l’emplacement de la brossette latérale sur la droite (donc la gauche une fois sur les roues si on considère que l’avant est bien l’avant et pas l’arrière car sinon ça change, vous suivez ?). La bouche d’aspiration est équipée de la brosse principale est située presque au milieu du robot et est pour le coup relativement standard. En revanche, pas de grille de protection pour éviter d’aspirer des grosses pièces. La raclette en caoutchouc va permettre de bien récupérer les saletés au passage du robot.

Le VIOMI SE est équipé de capteurs anti-chutes et de suspension que vous pouvez voir sur l’avant du robot. Ainsi, il ne dévalera pas les escaliers et vous préviendra si il ne touche plus sol (par exemple en s’enroulant dans les rideaux).

Vous l’aurez compris, nous sommes sous le charme à la fois du design du VIOMI SE, mais aussi de la qualité de ses matériaux et de ses finitions. Mais cela ne s’arrête pas là. Nous allons passer aux accessoires qui nous réservent quelques bonnes surprises.

Tout d’abord, ouvrez délicatement le capot du dessus et regardez les entrailles de la bête. Il y a un petit outil pour brosser le robot mais également couper les cheveux et poils enroulés autour de la brosse.

Il y a également la zone d’insertion du bac, mais il est particulier. Comme annoncé, c’est un robot 2-en-1, c’est-à-dire qu’il aspire et qu’il since (passe la serpillère, ndlr). En général, ce type de robot a un réservoir d’eau sur l’arrière qu’il traine telle une verrue sur le pied d’un nageur. Mais dans ce cas, vous avez constaté qu’il n’y en a pas. Et pourquoi ? Car c’est un bac lui aussi 2-en-1.

Viomi a en effet pris le parti d’équiper son aspirateur d’un accessoire faisant à la fois bac à poussière d’une capacité de 300 ml et de réservoir d’eau de 200 ml. C’est à la fois intéressant d’un point de vu esthétique et pratique (vous pouvez laisser l’eau dans le bac), mais cela fait que le bac à poussière se remplira vite car il est un peu plus petit.

Il est également équipé d’un filtre HEPA retenant 99,97 % des particules de plus de 0,3 µm. Il vous faudra enlever ce filtre pour vider le bac. Il est entièrement lavable.

Vous aurez également :

  • Une brossette d’avance (donc 2 en tout),
  • Un support pour lingette en microfibre venant se clipser sous le robot
  • Deux lingettes : une pour utilisation mouillée et une seconde (avec deux parties) pour une utilisation humide.
  • La station de recharge et son câble d’alimentation de 1,20 m.

La station est d’ailleurs assez bien réussie, son design plutôt sympa et sa taille passe-partout (avec 15,5 cm sur 5,5 cm et 10 cm de hauteur). Nous retrouvons deux « bumpers » en métal argenté qui vont coulisser à l’intérieur quand le robot vient s’y cogner. Cependant, pas de cache câble…

VIOMI SE : caractéristiques techniques

Marque :
VIOMI
Modèle :
SE
Batterie :
Lithium-Ion Samsung 3200 mAh, ce qui est plutôt bien.
Aspiration :
2200 Pa, là encore, il se situe dans le haut de gamme.
Dimension :
diamètre 35 cm, hauteur 9,5 cm
Poids :
4,4 kg
Autonomie :
120 minutes en puissance mini
Surface de nettoyage :
200 m² en puissance mini.
Temps de charge :
entre 3 et 4 heures
Télécommande :
application Xiaomi Home
Station de charge :
type dock contact
Accessoires :
filtres HEPA, brosses, réservoir 2 ex 1, serpillières x2, plaque de lavage x1, outil de nettoyage
Bac à poussière :
300 ml
Réservoir d’eau :
200 ml
Connectivité :
Wi-Fi IEEE802.11 b/g/n 2.4 GHz

Le VIOMI SE a 4 puissances de fonctionnement :

  • Silencieux : 600 Pa
  • Normal : 1000 Pa
  • Puissant : 1500 Pa
  • Max : 2200 Pa

Il a également 3 niveaux de débit d’eau pour le lavage.

Ajoutez à cela une douzaine de types de capteurs :

  • Capteur de boîte à poussière : pour vous avertir quand elle est pleine,
  • Gyroscope à 6 axes,
  • Capteur de vitesse de roue motrice,
  • Capteur de réservoir d’eau : pour vous avertir si elle est vide,
  • Capteur de bumper,
  • Capteur d’induction du réservoir d’eau : pour voir si les buses sont bouchées,
  • Capteur de surveillance du porte-chiffon : pour ne pas démarrer un lavage sans mettre de serpillère,
  • Capteur anti-collision LDS,
  • Capteur de télémétrie LD,
  • Capteur anti-chute,
  • Capteur de suspension,
  • Capteur de recharge.

En bref, sur le papier, par rapport à son prix, le VIOMI SE est d’un rapport qualité / prix exceptionnel ! Il a tout d’un aspirateur haut de gamme ou presque pour le prix d’un début de milieu de gamme.

VIOMI SE : installation et présentation de l’application

Comme annoncé, VIOMI fait partie de la sphère Xiaomi et va donc ainsi être compatible avec l’installation Xiaomi Home. Commencez donc par la télécharger sur votre store et créez un compte si ce n’est pas déjà fait. Il faut ensuite installer votre dernière acquisition.

  1. Appuyez sur le « + » en haut à droite,
  2. Allez dans « Appareils de nettoyage »
  3. Sélectionnez Viomi SE. Si vous passez différemment, cela ne fonctionnera pas.
  4. Appuyez ensuite sur le bas et le haut du bouton du SE afin qu’il se mette à clignoter en bleu.
  5. Suivez les instructions, sélectionnez votre Wi-Fi….

Il faut à peu près 2 min pour que la connexion soit complète. Changez ensuite son nom si vous le souhaitez.

L’application est très détaillée concernant le pilotage du robot, digne des meilleurs produits. Tout d’abord, la page d’accueil vous montre vos cartographies, le statut du robot (en charge par exemple) mais permet également de lancer le robot dans un nettoyage effréné. Comme nous l’avons vu, il a 4 modes d’aspiration et 3 modes de lavages. Mais l’application vous permet de choisir soit une aspiration simple (ce qu’ils appellent balayer le sol), soit un lavage simple (balai simple… oui, oui, quelques problèmes de traduction semble-t-il), ou les deux en même temps (balayage). Et vous pouvez dans tous les cas choisir la puissance d’aspiration et le débit d’eau. D’ailleurs, en parlant de balai, saviez-vous que ça vient du breton « balan », lui-même issu du gaulois, et qui veut dire genêt ? Car au début, un balai était fait de branches de genêt.

Vous avez également un visuel sur la surface nettoyée dans la journée, le temps de nettoyage et le niveau de la batterie. En allant sur gestion de carte, les choses deviennent encore plus intéressantes.
Vous allez avoir accès à deux paramétrages bien pratiques. Le premier va vous permettre de venir définir des zones restreintes, c’est-à-dire là où le robot ne passera pas. Cela a un réel intérêt si vous avez des tapis très épais dans lequel le SE se bloquera ou au contraire des tapis très légers qui voleront partout dès qu’il va passer dessus. Mais cela peut aussi être les gamelles des chats ou des chiens. Le Viomi viendra donc contourner la zone.
Le second va vous permettre de mettre en place un mur virtuel à en faire pâlir Trump d’envie. Vous tracez votre ligne et le robot ne passera pas derrière. Pratique donc si vous souhaitez préserver une zone entière.

Sachez qu’il est possible de créer jusqu’à 5 cartes différentes. Bien pratique si vous avez des étages ou des zones assez éloignées les unes des autres. Pour réaliser une carte, il suffit de laisser le robot faire un premier cycle de nettoyage dans son nouvel environnement. Un fois revenu à sa base, il va restituer ce qu’il aura cartographié grâce à son Lidar. Mais cela ne s’arrête pas là. Vous avez aussi l’option « rédaction de zone ». Grâce à cela, vous pourrez segmenter une carte en plusieurs zones, les renommer ou les fusionner si cela ne vous convient pas. Très pratique si vous avez une pièce à vivre assez grande incluant la cuisine, la salle à manger et le salon.

Les options sont nombreuses mais celles qui nous ont le plus tapées dans l’œil sont :

  • Le type de lavage : mode de balai simple glisser et balayage, ce qui, nous vous l’accordons, ne veut strictement rien dire. La plupart des robots laveurs passent la serpillère en U. C’est-à-dire qu’ils vont faire en gros comme pour balayer : tirer tout droit, tourner et se décaler et tirer tout droit… Vous aurez en plus la possibilité de choisir un nettoyage en Y. Cette façon de faire permet un meilleur nettoyage, mais prend plus de temps. C’est l’apanage des hauts de gamme.
  • Enregistrement des nettoyages : vous aurez ici l’historique des nettoyages, la durée, le temps et les zones nettoyées (en visuel sur la carte).
  • Automatisation : vous pourrez créer jusqu’à 7 programmes différents afin de faire faire le ménage à votre Viomi quand vous l’avez décidé et dans la zone que vous voulez.

Là encore, les options proposées sont d’un excellent niveau et laissent présager du très bon à l’utilisation. A une exception près… Contrairement à d’autre robot de la marque, le modèle VIOMI SE n’est pas encore compatible avec les assistants vocaux. Et ça, c’est moche, mais gageons qu’une mise à jour va remédier au problème.

VIOMI SE : utilisation au quotidien

Passons à la pratique. L’installation se fait simplement et rapidement. Nous l’avons testé plusieurs jours et nous avons pu confirmer ou infirmer en partie les infos annoncées.

Tout d’abord, Viomi annonce que l’algorithme embarqué dote le SE d’une « I.A » lui permettant de choisir le chemin le plus court et éviter qu’il ne passe plusieurs fois au même endroit. La marque annonce un gain de temps de 30% par rapport à la concurrence. Cela est presque vrai. Presque car vous pouvez le voir sur la carte ci-dessous, le cheminement est assez logique. Mais nous avons malgré tout constaté quelques fois des loupés pendant lesquels le SE repasser 2 ou 3 fois dans la même zone.

Le moteur japonais brushless tourne à 15000 rpm pour permettre au SE de développer 2200 Pa d’aspiration. Mais cela ne se fait pas vraiment en silence. A pleine puissance, la marque annonce 72 dB. Et effectivement, pendant nos tests, nous avons mesuré entre 68 et 70 dB en mode puissant, à 1 m du robot. Soyez donc conscient qu’il est assez bruyant.

Concernant le nettoyage, il n’y a vraiment pas grand-chose à redire. Le sol est propre, pas de résidu ni de trace. Il récupère aussi bien les poils que poussière ou les petits cailloux. Nous l’avons testé avec des poils de chats, des saletés, un peu de cendre… et pas grand-chose ne lui résiste. C’est un vrai plaisir. Le mode normal à 1000 Pa fonctionne très bien. Le mode maxi est une bête d’aspiration, mais aussi de baisse de la batterie. Les 120 min annoncées ne sont vraies que pour le mode silencieux. Le mode normal va durer environ 90 minutes et 60 min, en gros, pour le mode max. De cela découle aussi une variation de la grandeur de la surface nettoyable. 200 m² sont tout fait jouable mais en mode silencieux et en nettoyage simple. Si vous mettez en mode max et qu’en plus vous lavez, même 70 m² sont à peine réalisables.

Parlons donc du lavage. Comme tout les aspirateurs robot 2 en 1, ne vous attendez pas à des miracles, même avec le passage en Y. Ce type d’appareil ne fait que trainer un chiffon en microfibres mouillé à l’eau et au détergent. Il n’y a donc pas d’action mécanique. Or pour un nettoyage efficace, il faut de l’huile de coude. Tant que les aspirateurs robots n’exerceront pas ce type d’action (rotation, friction…), ils ne resteront adaptés qu’à l’entretien de surfaces et non au lavage de sols souillés. Cela étant dit, pour un passage régulier (2 à 3 fois par semaines) et des petites souillures, il fait très bien le travail.

Il y a également des sécurités dans tous les sens pour qu’il ne tombe pas, ne pas le faire partir en mode lavage sans mettre de lingette ou d’eau (faite un mélange eau tiède et détergeant, c’est parfait) ou s’il reste coincé. Il vous préviendra avec une voix féminine… en anglais. La conclusion est la suivante : il permet un nettoyage de grande qualité, logique et lavage correcte.

Nous vous invitions à regarder notre test en vidéo du VIOMI SE pour le voir à l’œuvre, et n’oubliez pas de vous abonner !

CODE PROMO : VIOMISE

Pour conclure ce test, nous ne pouvons qu’avouer que le VIOMI SE a tenu toutes ses promesses. Cette marque mérite sa réputation. Le SE en est le parfait exemple car pour 268€ seulement sur Geekbuying, vous avez un aspirateur robot abordable avec les caractéristiques du haut de gamme : 2200 Pa de puissance, 2 en 1, mode de lavage en Y, 5 cartes, 7 programmations, 4 niveaux de puissance, 3 niveaux de lavage, 120 h et 200 m² de nettoyage… Alors c’est vrai qu’il est bruyant, que le choix de certains matériaux n’est pas toujours adéquat, qu’il cafouille parfois un peu, que le bac à poussière est un peu petit et qu’il n’est pas encore compatible avec Alexa mais, pour ce prix, c’est l’un des meilleurs ratio qualité / prix que nous ayons eu à tester (voir le meilleur).

Xiaomi VIOMI SE - aspirateur robot 2-en-1

268€ (promo)
9.1

Installation

10.0/10

Design

9.0/10

Fonctionnalités

8.5/10

Application

9.0/10

Qualité / Prix

9.0/10

Les plus

  • Robot 2 en 1
  • Design très agréable
  • Prix
  • Options d'un haut de gamme
  • Très bonnes performances

Les moins

  • Pas encore compatible avec les assistants vocaux
  • Bruyant
  • Bac à poussière un peu petit

Rejoignez notre groupe Facebook Les Alexiens

Jean-Christophe

Ai-je choisi Alexa ou m'a-t-elle choisi ? Disons qu’en tant que bêta testeur, c’est un peu les deux ! Et je ne regrette pas d’avoir rencontré notre assistante préférée ni cette aventure entreprise avec Alexien Modo. Technophile, autodidacte et aimant la vulgarisation, je cherche à rendre facile d’accès notre passion commune !

2 commentaires

  1. Bonjour.
    Merci pour ce test.
    J’hésite entre ce modèle et le Roborock S5 Max qu’on trouve régulièrement à ce prix.

    J’ai eu plusieurs modèles de marque plus ou moins connue, plus puissant, avec un plus grand bac à eau, une application plus évoluée, etc…. mais au final, il y a plein de petites choses qui font que je repartirais plus vers une marque qui s’y connait vraiment comme Roborock.

    Il y a des choses qu’on ne voit pas dans les tests et dont personne ne parle comme par exemple la précision du LIDAR et « l’intelligence du robot » (processeur + puissant, etc), les mises à jour logiciel de l’aspirateur, etc… Mes aspi robots, malgrés leurs LIDAR et multiples capteur, racles et frottes mes meubles (traces, peinture qui s’écaille), ne rafraichissent pas la carte en temps réelle, etc…
    C’est un peu comme avoir un smartphone avec un mega capteur photo ultra clear truc bidule mais qui fait des photos floues parce que le processeur est à la ramasse !

    1. Hello !
      Il faut avouer que le S5 Max est une valeur sûre, c’est indéniable. L’application Roborock est très agréable à utiliser, bien plus que Xiaomi Home qui ne démérite pas néanmoins.
      Bref, pour être honnête, c’est clairement le même modèle que le Cecotec 3690 Absolute (dont nous avions longuement parlé 😉 ) ou que le Proscenic M6 Pro. Bref, c’est sans aucun doute un fabrication Proscenic. 😉
      Niveau processeur, rien à redire donc. C’est un excellent robot pour le prix, mais nous sommes sur de l’ancien haut de gamme. Des caractéristiques très intéressantes, un prix imbattable, mais évidemment pas au niveau des dernières stars qui coûtent en 2 à 5 fois plus cher. 😉
      Bonne soirée ! 🙂

Laisser un commentaire

Rejoignez notre groupe Facebook Les Alexiens
Bouton retour en haut de la page