[TEST] Realme C21 : un smartphone d’entrée de gamme convaincant

Notre avis sur le smartphone Realme C21

Realme C21

realme C21 Telephone Portable, Smartphone Debloqué et Batterie massive de 5000 mAh, Plein écran Mini-drop 6,5 pouces, Processeur puissant Helio G35, Dual Sim,3+32GB, Cross Blue

Prix au : 22 juin 2021 12 h 07 min

Pas simple de trouver le bon smartphone, surtout si l’on souhaite y investir le moins possible. Les téléphones aux alentours des 100€ sont souvent très décevants, mais Realme nous proposer dans cette fourchette de prix un produit tout à fait adapté à ceux recherchant un smartphone polyvalent sans se ruiner. Les ados et pré-ados sont la cible avouée de ce Realme C21, vendu entre 99 et 149€, qui propose néanmoins 3 capteurs photos, dont l’un à 13 MPX, 3 ou 4 GB de RAM et 32 ou 64 GB de mémoire extensible, une vraie double SIM et une batterie de 5000 mAh… Bref, sur le papier, c'est donc un excellent rapport qualité / prix. Tiendra-t-il ses promesses?

Realme C21 : Unboxing et prise en main

Nous ne vous présentons plus la marque Realme, créée en mai 2018 et faisant partie du groupe BBK Electronics a qui appartient également les marques Oppo, OnePlus… L’entreprise cible avant tout les jeunes en leur proposant des produits innovants et abordables afin qu’ils puissent profiter de smartphones performants sans se ruiner. Et le Realme C21 est vraiment dans cette veine.

Issu de la gamme C, c’est un smartphone d’entrée de gamme. Il existe en 2 déclinaisons, l’une 3GB de RAM / 32 GB de stockage et l’autre 4GB de RAM / 64 GB de stockage. Les caractéristiques restent les mêmes. C’est la version 4/64 GB que nous avons testée pour vous.

Le Realme C21 est livré dans une boite reprenant la célèbre couleur jaune-orangée de la marque. Mais, cette fois, c’est plus un sleeve qu’une vraie boite. Le packaging est toujours aussi sobre : modèle C21, marque et c’est tout. Sur l’arrière, vous avez quelques caractéristiques et les infos constructeurs.

Du fait du premier prix, pas de coque silicone, Realme va à l’essentiel :

  • Les guides de garantie, de démarrage et de sécurité,
  • Une protection d’écran plastifiée (déjà posée sur le téléphone),
  • Le petit outil pour ouvrir le tiroir porte SIM.
  • Un chargeur 10W/5V/2A et un câble micro-USB. Donc pas de charge rapide.

Le C21 est un téléphone avec des matériaux assez basiques (plastique pour la coque et le pourtour). Même si l’arrière fait assez “cheap”, il n’y a pas de problème de finitions. Il a un design on ne peut plus classique et la taille qui va avec : 16,5 x 7,9 x 0,9 cm pour 190 grammes. Il est décliné en version Cross Blue et Cross Black (celle testée).

Sur l’arrière du téléphone, Realme a pris le parti de mettre un capteur d’empreintes digitales et 3 capteurs photos (plus un flash). Une chose est sûre, une coque adaptée ne lui fera pas de mal.

 

La façade du C21 comporte un capteur frontal de 5 MPX. L’objectif est inséré dans une « water drop », c’est à dire un décrochage au niveau de l’écran en forme de goutte d’eau. Pas d’impact ni sur l’affichage ni sur le capteur, c’est purement esthétique.

Le ratio de l’écran par rapport à la surface totale est de 89,5% ce qui vous fait un écran 20 :9 de 6,5 pouces (16,5 cm env.). Niveau solidité, le Realme C21 est doté du Gorilla® Glass 2.5 D de chez Corning ®.

Comme à son habitude, la marque nous livre ici, et cela malgré le prix, un vrai téléphone double SIM ! C’est-à-dire 2 cartes nano-SIM ET une carte micro-SD (jusqu’à 256 Go). Cela veut donc dire que même si vous partez sur un 32GB, vous aurez pas mal de mémoire disponible avec un investissement minime.

Le Realme C21 compte 3 boutons physiques, sur la tranche droite :

  • Un double-bouton volume + et –.
  • Le bouton marche / arrêt.

Comme nous l’avons vu rapidement, le smartphone est doté d’un capteur d’empreinte sur l’arrière. Très pratique, il est placé pour y venir mettre l’index et allumer le téléphone dans la foulée de sa prise en main. Il fonctionne d’ailleurs très bien. Vous pouvez aussi utiliser la reconnaissance faciale ! La mise en mémoire est très simple : une photo et hop. Cette reconnaissance fonctionne très bien, avec ou sans lunettes. Il y a également le déblocage par code. Donc au final, tout ce que l’on trouve sur les téléphones de moyenne gamme… Pour bien moins cher.

Sur le dessous, vous avez une prise jack de 3,5 mm et la fiche micro-USB. Il y a également les sorties de l’unique haut-parleur « externe » du téléphone. Ce dernier sature très vite et n’aura pas vraiment d’intérêt pour de la musique ou des vidéos. Mais la fiche Jack permet de mettre des casques peu chers si vous le souhaitez et d’avoir un son bien meilleur.

Realme a développé sa propre surcouche maison « Realme UI », assez proche de l’Android 10 version stock (la version nue d’Android qui tourne sur ce téléphone). Bien que sans froufrou, elle est très intuitive et assez bien pourvue. Paramétrable à l’envie, vous pouvez venir modifier le menu de lancement rapide ou encore trouver très rapidement les différents réglages possibles.

C’est une surcouche que nous aimons bien, même si la version 1.0 est un peu moins fournie de la v2.0. Elle reste très simple et pratique. Faites glisser l’écran vers le haut pour accéder à l’ensemble de vos applications. Vous pouvez en mettre sur les pages d’accueil et en dossier. Pour les personnes souhaitant quelque chose de plus typé, vous pouvez toujours installer des thèmes. Tant que nous sommes dans les personnalisations, vous pouvez mettre Alexa en assistant vocal par défaut si vous le souhaitez.

Doté de seulement 4GB de mémoire, le Realme C21 reste malgré tout assez fluide à l’utilisation même si le multitâche peut le faire un peu ramer si vous avez énormément d’applications ouvertes. Cependant, nous n’avons presque pas rencontré le cas. A voire avec la version 3GB. En effet, 4GB reste à notre sens un minimum pour avoir une expérience utilisation intéressante et non entachée par des lenteurs.

Bonne surprise pour un téléphone à ce prix : Realme l’a doté d’une batterie de 5000 mAh. C’est-à-dire autant que sur ces téléphone milieu de gamme ! Vous pourrez y passer des heures et des heures sans problème : écouter de la musique en streaming pendant 94h, jouer 7h, regarder 14h de vidéo ou téléphoner pendant 44h ! Pendant nos tests, ces valeurs ont été confirmées à peu de chose près. C’est un très gros point fort !

Cependant, niveau connectivité, nous restons sur du basique : 4G, Wi-Fi 5, bi-bande, Bluetooth 5.0… Pas de NFC.

Caractéristiques de base :

  • Dimensions : 165.2 x 76.4 x 8.9 mm pour 190 grammes,
  • Ecran : 20:9, 6,5″
  • Robustesse : Gorilla® Glass 2.5 D
  • Résistance à l’eau : Même pas en rêve.
  • Mémoire : 32 ou 64 Go en interne, 3 à 4 Go de RAM. Possibilité de mettre une micro SDXC de 256 Go maximum.
  • Carte SIM : double nano SIM
  • Système d’exploitation : Android 10
  • Batterie : 5000 mAh, chargement micro-USB C, 10W, 5A
  • Réseaux : 2G, 3G et 4G
  • Connectivité : Wi-Fi 5 (2,4 et 5 GHz)
  • GPS : GPS/AGPS?BDS?Glonass
  • Autre : Bluetooth 5.0 A2DP et LE et reverse charging
  • Capteur d’empreinte : oui, à l’arrière
  • Reconnaissance faciale : oui

Au vu des caractéristiques, nous sommes sur un excellent rapport qualité/prix avec du vrai dual SIM, une autonomie conséquente, lecteur d’empreinte, reconnaissance faciale, mémoire extensible… La RAM est un peu juste, donc autant partir directement sur la version 4/64 GB pour avoir un smartphone fluide. Le design et les matériaux sont très basiques ,mais aucun problème de finition n’a été constaté. Nous avons été heureusement surpris par les spécifications au regard de l’investissement.

Realme C21 : le son

Nous pourrions de prime abord penser que Realme allait faire l’impasse sur la partie son afin de justifier un prix bas. Et cela n’est du tout le cas ! Bien entendu, comme pour tous ces produits, la marque n’a pas de logiciel de traitement préinstallé comme certaines marques (SONY et son DSEE par exemple). Vous avez à disposition le lecteur audio Android et les égaliseurs intégrés, mais aussi et surtout ceux de vos applications de streaming.

Le Realme C21 va ainsi pouvoir gérer à la fois les formats avec perte (lossy, comme PM3, AAC…) et ceux sans perte (lossless) comme les FLAC, l’APE ou le WAV. On ne peut pas vraiment parler de Hi-Res Audio Wireless, mais le Bluetooth 5.0 permet d’avoir un excellent rendu avec le matériel adapté.

A l’utilisation, le rendu sonore est très bon. Vous pourrez vous faire réellement plaisir à condition d’avoir également un fournisseur de streaming gérant l’Ultra-HD, comme Amazon Music HD par exemple. Lors de nos tests, nous avons pu voir qu’il prend en charge le FLAC en 24-bits et 48 KHz, soit aussi bien que la plupart des téléphones milieu de gamme et haut de gamme pour certains. Il est également équipé d’une prise Jack 3,5 mm pour y brancher un casque filaire.

Il y a donc de fortes chances que vous vous fassiez vraiment plaisir avec un bon casque, filaire ou Bluetooth ! Bien entendu, le son des films est lui aussi très bon…. A la condition de ne pas passer par le HP externe qui sature très vite, donne un son étouffé et métallique.

 

En communication, le rendu va grandement dépendre du réseau, mais également du téléphone de votre interlocuteur. Mais nous n'avons trop rien à redire. Le son est clair, bien distinct et la compréhension très bonne pour la personne “à l'autre bout”.

Caractéristiques audio

  • Haute-résolution : oui. Audio haute résolution.
  • Formats pris en charge : AAC (format de base avec perte successeur du MP3) / APE (format lossless du WAVE) / FLAC (format libre sans perte, utilisé pour le streaming HD, 2001) / AMR (plutôt dédié à la parole) / MID (ou MIDI) / MP3 / OGG (format de compression libre) / WAV (format Microsoft / IBM) / WMA (format Microsoft) /MKA (gratuit)
  • Formats audio Bluetooth : NC
  • Divers : Prise jack audio 3,5 mm

Realme C21 : le jeu et la lecture vidéo

Le jeu et la lecture vidéo faisant tous les deux appels à l’écran, nous traiterons les deux ensembles.

Commençons par la partie gaming. Il va sans dire que nous parlons d’un téléphone avec 4GB de RAM, LPDDR3, donc pas le plus rapide et c’est même le minimum minimorum pour faire tourner certains jeux, (en optimisation minimale). Nous avons fait nos tests avec cette version et nous ne pouvons pas nous avancer sur la référence à 3GB. Cependant, vous serait vite limité avec la RAM mais aussi la ROM car beaucoup de jeux actuels font entre 1 et 2 Go ! Tablez aussi sur un temps de chargement conséquent du fait du peu de mémoire.

Cependant, Realme a décidé de faire le maximum pour permettre une bonne expérience jeu avec un SOC dédié aux appareils de début de milieu de gamme ou de très bons entrée de gamme. Il s’agit du MediaTek Helio G35, octocore de 2,3 GHz avec un CPU Arm Cortex-A53 et un GPU IMG PowerVR GE8320. Sans être une bête de course, loin de là, le Realme C21 va permettre de faire tourner les nouveautés, en mettant tout au minimum en termes de graphisme et d’effet. Vous pourrez ainsi jouer à des jeux comme Asphalt 9 avec des freezes et lags, surtout en début de partie, mais cela reste jouable. En revanche, pour des jeux comme Call of Duty, vous n’aurez pas assez de fluidité pour ne pas vous faire dessouder avant de voir les ennemies. La fréquence de 60 Hz n’aide pas, il est vrai, et les 120 Hz d’échantillonnage tactile sont le minimum à avoir.

Donc non, vous n’avez pas une bête de jeux entre les mains, mais un smartphone qui vous permettra de jouer à tous les jeux peu gourmands (donc la plupart), mais l’expérience de jeu, même un peu altérée, reste tout à fait acceptable pour le prix !

La taille même de l’écran du Realme C21 va permettre à la fois de s’immerger dans les jeux mais aussi dans vos vidéos. C’est un format 20:9, bien plus large qu’un 16:9 et permettant une vision périphérique plus importante pendant le gaming. Pour limiter le prix, nous sommes sur un écran IFS LCD HD+ Ready. Ce n’est pas du 1080 mais du 720p, 1200 x 720 pixels, 16,7 millions de couleurs. Il a un contraste de 1500 :1 et 400 nits, soit quelque chose de relativement sombre. Et c’est le cas, avec les 60 Hz, vous aurez une image qui aura des contrastes moyens, une luminosité moyenne et une gestion des dégradés elle aussi un peu juste. Ainsi, vous verrez des bandes de dégradés de couleur plutôt que quelque chose d’homogène (pour passer d’un bleu foncé à un blanc par exemple). Cependant, nous ne sommes pas non plus sur de la pixélisation ou du flou artistique. Gardez à l’esprit que c’est du HD et non du FHD. Le résultat est bon, et ramené au prix, il est même très bon.

Le Realme C21 n’est pas ni un vidéophone ni un gamephone, mais au regard de l’investissement consenti, nous n’avons pas été déçus. Pour regarder une série sur Netflix ou Amazon Prime Video, vous serez tout à fait satisfaits, surtout en HD avec la taille de l’écran.

Caractéristiques vidéo

  • Processeur : SoC MediaTek Helio G35
  • Haute-résolution vidéo : oui et non. Ecran HD+ Ready 1200 x 720.
  • Fréquence : Fréquence d’actualisation de 60 Hz, fréquence de numérisation tactile de 120 Hz
  • Formats d’images pris en charge : JPG/BMP/PNG/GIF/HEIC
  • Formats vidéo pris en charge : avi/mp4/3gp/3g2/3gpp/3gpp2/m4v/flv/f4v/webm/wmv/asf/mov/qt/ts/m2ts/mts/mkv

Realme C21 : photos et captures vidéo

Comme nous l’avons vu dès le début, Realme a doté son C21 de trois capteurs photos dont l’un à 13 MPX. Et pour ce type de produit, c’est très bien ! Regardez par vous-même :

  • Un capteur principal de 13 MPX , ouverture f/2.2, focale de 26mm (wide), 1/3.06″, 1.12µm, PDAF
  • Un capteur Noir et Blanc de 2 MPX, ouverture f/2.4
  • Un capteur macro de 2 MPX, ouverture f/2.4. Précision maximale à 4 cm.

 

Il n’y a pas de capteur ultra grand angle. Vous pourrez compter sur un zoom numérique x 4, cependant passé x 2, il est inutilisable. Le HDR est également pris en compte, mais cela fait maintenant parti de la normalité. Il n’y a pas d’application photo dédiée mais des évolutions notables des fonctions Android. Vous aurez le mode expert (dans l’onglet « plus ») que l’on retrouve sur beaucoup de produits actuels où vous viendrez jouer avec les ISO, la couleur des blancs, la luminosité, le temps d’ouverture…

Mais ça donne quoi finalement ? Hé bien là encore, nous avons été très positivement surpris. Les photos sont très bonnes, avec une bonne luminosité bien sûre. Dans des conditions optimales, vous aurez des photos très nettes. En revanche, comme très souvent avec Realme, les couleurs sont vites exacerbées et saturées. Eviter le mode HRD dans ces cas.

Les photos en 13 MPX sont assez belles. Attention si vous avez un paysage très fouillé, avec beaucoup de détails, vous pourrez avoir un effet de blur, de flou. Mais cela reste acceptable.

Le mode paysage donne aussi de très bons résultats, même si les couleurs sont un peu saturées :

L’objectif macro donne des résultats assez sympas et permet de se faire plaisir. Il faut par contre ne pas bouger d’un poil :

Il supporte les faibles luminosités dans une certaine mesure, mais arrive vite à ses limites.

Le mode nuit ne va pas faire de miracle, surtout sur des images très détaillées. Cependant, il tire bien son épingle du jeu dans le cas des photos simples.

Si vous êtes adeptes des selfies, vous pourrez vous tirer le portrait avec le capteur frontal de 5MPX, f/ 2.2. Il y a bien sûr les modes portraits, beauté et tout ce qu’il faut pour vous faire un joli minois. Vous avez même l’option gestuelle pour déclencher la prise d’image.

Donc oui, nous n’avons pas un photophone mais, franchement, il est très satisfaisant. Comme la plupart des smartphones, il s’en sort que moyennement en basse luminosité, mais le mode nuit vient à la rescousse sans être non plus très performant. Vous pouvez aussi venir jouer sur la définition de vos prises de vue ou le mode expert pour arriver à vos fins. Dans des conditions normales, vous ferez de très bonnes photos, et c’est le principal. Oubliez par contre le zoom…

Caractéristiques photo

  • Focus : Auto-Focus de type PDAF. C’est un auto-focus passif à détection de phase.
  • Capteurs : NC
  • Autres : flash photo, éclairage, technologie HDR (grande gamme dynamique), mode nuit, panorama…
  • Zooms : zoom numérique x 4
  • Formats des photos : JPEG

 

Concernant la vidéo, le C21 prend en charge le 1080p et le 720p et 30 ips. Il prend également des ralentis en HD à 120 ips. Cependant, là aussi, les faibles luminosités ne sont pas les bienvenues. Dans des conditions normales, les vidéos sont nettes, avec des couleurs bien équilibrées et bien restituées. Vous pouvez aussi zoomer (x4) et activer des effets de couleurs si vous le souhaitez. Nous restons sur des paramétrages assez basiques, mais avec des résultats plutôt bons.

Caractéristiques vidéo

Realme C21 : notre test en vidéo

Pour vous faire une idée plus concrète du realme C21, jetez un œil à notre vidéo. Abonnez-vous à notre chaine, ça fait toujours plaisir !

En conclusion, le nouveau Realme C21 est une très bonne surprise. Bien entendu, nous avons un produit avec peu de RAM et de ROM, un écran LCD peu contrasté et en 720p seulement mais, ceci dit, la lecture vidéo est tout à fait acceptable et sa gestion du son est très bonne (Hi-Res). Doté d’une SOC MediaTek Helio G35, il peut faire tourner à peu près tout ce qui lui est proposé sans vraiment avoir à rougir, même s’il faudra supporter des freezes et des graphismes au minimum. Attention, la version 3GB de RAM ne semble pas du tout au niveau pour cela. Au niveau photo, il s’en sort vraiment bien malgré une gestion assez moyenne des faibles luminosités en photographie. On regrette, également, un design et des matériaux ne sortant pas de l’ordinaire… Mais si on prend en compte son prix entre 99 et 149€, c’est un rapport qualité / prix remarquable ! Un excellent premier smartphone !
Ai-je choisi Alexa ou m'a-t-elle choisi ? Disons qu’en tant que bêta testeur, c’est un peu les deux ! Et je ne regrette pas d’avoir rencontré notre assistante préférée ni cette aventure entreprise avec Alexien Modo. Technophile, autodidacte et aimant la vulgarisation, je cherche à rendre facile d’accès notre passion commune !